AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 En attendant le Docteur

Aller en bas 
AuteurMessage
Sindbad
Convive qui ose pousser les portes
avatar

Messages : 182
Date d'inscription : 26/10/2008
Age : 50
Localisation : Blois/Orléans

MessageSujet: En attendant le Docteur   Sam 22 Nov - 6:47

Décidément, que ces couloirs étaient longs. Sindbad n'était pas encore tout à fait familier avec cette construction digne de Δαίδαλος (Daídalos). A ses côtés, Aparajita cheminait à quatre pattes, ne le quittant pas d'une semelle. Au bout de quelques minutes, ils poussèrent une porte et entrèrent dans le grand salon.

Accroché au mur blanc, et surplombant un bac de fleurs rouges, une tapisserie représentait quatre hommes chavauchant le même cheval. Sur un plancher impeccablement lustré, reposaient quatre fauteuils recouverts de velours rouge sombre et un canapé. D'un bond, Aparajita sauta dessus mais Sindbad l'en chassa :


Aparajita, no...giù

La femme-loup quitta à regret ce fort confortable promontoire, au moment où des pas résonèrent dans le couloir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rrsindbad.site.voila.fr
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: En attendant le Docteur   Sam 22 Nov - 7:30

Leur Intendant l'avait faite prévenir que Sindbad accompagné d'une Dame les attendait.

Que se passait'il ?!
Qui était la Dame en question ?!

C'est avec toutes ces interrogations en tête qu'Aiguemarine poussa la porte du grand salon.

La surprise était de taille. Une jeune femme quasiment nue, à 4 pattes trônait là. Non loin d'elle se tenait Sindbad...
Si Aiguemarine s'attendait à ça...

Sourcils qui se froncent... Un grand besoin d'explications là.

Juste quelques syllabes qui peinent à sortir...

Sind... Sindbad...

Aiguemarine se reprend.
Des questions fusent dans son esprit. Mais elle les taira...pour l'instant.
Juste un "je suis là"...elle prend place dans un des fauteuils et attend, suspendue aux lèvres de Sindbad la suite.
De temps en temps, elle jete discrêtement un oeil sur la femme...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aparajita
Convive qui ose pousser les portes
avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 21/11/2008
Age : 53
Localisation : Aux cotés de Ganapati

MessageSujet: Re: En attendant le Docteur   Sam 22 Nov - 8:30

A peine la femme s'est allongée aux pieds de son Ganapati que la porte s'ouvre de nouveau, laissant entrer...

Aparajita reste bouche bée.

Elle se souvient avoir entendu raconter que certains hommes ou femmes suspendent, par compassion pour leurs semblables, leur entrée dans le
nirvana et veillent sur les hommes à la façon des anges gardiens.

Par son allure, son regard compatissant, sa voix douce, pas de doute...Cette femme appartient à cette catégorie d'êtres humains, qu'il est donné de rencontrer une ou deux fois dans son existence.

La femme-loup avance alors en rampant vers cette femme et s'empare du pan de son vêtement qu'elle embrasse respectueusement, tout en murmurant


bodhisattva...bodhisattva...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: En attendant le Docteur   Sam 22 Nov - 13:10

A peine installée, Aiguemarine voit la jeune femme ramper vers elle, s'accrocher à sa robe et murmurer un seul et même mot...

bodhisattva...bodhisattva...

Que faire ?! Visiblement, elles ne parlent pas la même langue.
Surtout pas de geste brusque qui puisse l'effrayer...
Elle tend sa main doucement vers elle, l'invitant à se relever.
Comment Ararajita va t'elle réagir ?! Comprendra t'elle ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sindbad
Convive qui ose pousser les portes
avatar

Messages : 182
Date d'inscription : 26/10/2008
Age : 50
Localisation : Blois/Orléans

MessageSujet: Re: En attendant le Docteur   Dim 23 Nov - 10:18

Voyant l'embarras d'Aiguemarine, Sindbad se leva et prit la main d'Aparajita en lui parlant doucement :

Aparajita in piedi...Aiguemarine non bodhisattva...medico...comprendere ?

Puis, il s'adressa à Aiguemarine :

Je vous prie de m'excuser pour le dérangement et l'italien. Je vous présente Aparajita. Je l'ai croisé sur le marché aux esclaves d'Hampi, au royaume de Vijayanaghâra en Inde, sans vêtements, maigre et rouée de coups. Son vendeur, pour se justifier, a prétendu qu'elle avait été élevée parmi les loups. Scandalisé, je l'ai...

Le constantinopolitain s'arrêta net. Il ne pouvait décemment pas dire qu'il l'avait acheté, même s'il avait versé de l'argent pour qu'elle ne subisse plus les mauvais traitements qui lui étaient quotidiennement infligés. Il poursuivit diplomatiquement.

...soustrait à ce milieu, et emmené avec moi à Venise, où je lui ai appris quelques mots d'italien, car elle ne parlait que le sanskrit, qui, en Inde, est la langue des lettrés. Un peu comme le grec ou le latin au Royaume de France...C'est le dernier souvenir que j'avais avec elle, avant qu'elle ne me saute dessus en pleine forêt de Montpensier alors que je revenais de Thiers. Elle n'était pas seule : un membre de l'Ordre qui me recherche était à sa poursuite. Nous nous sommes battus, nous avons gagné de justesse mais ne sommes plus en sécurité à Montpensier.

Bref, je m'égare...Aparajita a une blessure à la cuisse qu'elle attribue à un loup. Je ne puis décemment pas la laisser dans cet état. Je souhaite donc savoir si vous pouvez la soigner. Et si elle est noire, ce n'est pas de la crasse ni une créature du Sans-Nom, mais sa couleur naturelle. Vous partez avec un avantage, elle vous a pris pour...
Là encore, Sindbad ne pouvait entrer dans des explications compliquées sur la réincarnation. ...un ange gardien.

Sindbad reprit son souffle. Son explication était quelque peu confuse, mais tout ceci lui tombait dessus de manière précipitée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rrsindbad.site.voila.fr
Aparajita
Convive qui ose pousser les portes
avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 21/11/2008
Age : 53
Localisation : Aux cotés de Ganapati

MessageSujet: Re: En attendant le Docteur   Dim 23 Nov - 10:42

Citation :
Aparajita in piedi...Aiguemarine non bodhisattva...medico...comprendere ?

Aparajita hocha la tête, comme le lui avait appris Ganapati pour faire savoir qu'elle avait compris que Bodhisattva était un médecin et qu'elle devait se lever, ce qu'elle fit. D'un geste délicat, Ganapati rabattit la peau de व्याग्र (Vyaagra, tigre).

Mais une question lui brûlait les lèvres :


Bodhisattva femminile Ganapati ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: En attendant le Docteur   Dim 23 Nov - 21:19

Une étrange discussion s'engage entre Sindbad et la femme dans un langage qu'Aiguemarine ne connait point.

Puis Sindbad lui explique la situation...
Aparajita est donc le nom de cette femme.
Une esclave...
Au fil du récit, Aiguemarine prend conscience de sa chance.

Puis, soudain...

C'est le dernier souvenir que j'avais avec elle, avant qu'elle ne me saute dessus en pleine forêt de Montpensier alors que je revenais de Thiers. Elle n'était pas seule : un membre de l'Ordre qui me recherche était à sa poursuite. Nous nous sommes battus, nous avons gagné de justesse mais ne sommes plus en sécurité à Montpensier.

Bref, je m'égare...Aparajita a une blessure à la cuisse qu'elle attribue à un loup. Je ne puis décemment pas la laisser dans cet état. Je souhaite donc savoir si vous pouvez la soigner. Et si elle est noire, ce n'est pas de la crasse ni une créature du Sans-Nom, mais sa couleur naturelle.


L'ordre... L'Ordre ?!
Aiguemarine ne peut retenir sa surprise.
Ils ont réussi à retrouver Sindbad.
Elle sent un frisson lui parcourir le corps. Sa gorge se serre.
Aiguemarine se souvient très bien dans quel état Sindbad est arrivé jusqu'au dispensaire d'Agen...
Elle grimace légèrement...mais réplique sans hésiter...

Je vais examiner sa cuisse et la soigner.
Ici, vous êtes en sécurité.
Mais...
S'arrête soudain... Doit'elle poser cette question qui lui taraude l'esprit.

Mais... Que ferez vous ensuite ?!
Vous n'allez pas éternellement fuir ?!

Ses yeux bleus se posent tantôt sur la femme, tantôt sur Sindbad...
Elle sait, elle sent qu'il fera tout pour ne pas l'y méler.
Mais, a t'il le choix ?! ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aparajita
Convive qui ose pousser les portes
avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 21/11/2008
Age : 53
Localisation : Aux cotés de Ganapati

MessageSujet: Re: En attendant le Docteur   Lun 24 Nov - 9:42

A la dernière question qu'elle a posé, Ganapati n'a pas répondu. Dans l'esprit de la femme-louve, la réponse ne fait aucun doute : cette femme est l'une des femelles de Ganapati. Il en a sûrement d'autres...

Un sentiment violent, jusqu'alors inconnu, envahit Aparajita. C'est SON
Ganapati, à elle toute seule. Et la bhavati va vite le comprendre.

Elle empoigne le bras de
Ganapati, enfonçant ses ongles et répète de sa voix rauque, altéré par la colère :

Bodhisattva femminile Ganapati ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sindbad
Convive qui ose pousser les portes
avatar

Messages : 182
Date d'inscription : 26/10/2008
Age : 50
Localisation : Blois/Orléans

MessageSujet: pp   Lun 24 Nov - 10:21

Une douleur vive saisit le bras du constantinopolitain, celle des ongles qu'enfonce Aparajita. Surpris, il la dévisage alors pour lire la colère dans ses yeux, alors qu'elle réitère sa question :

Citation :
Bodhisattva femminile Ganapati ?

Là, elle va un peu loin. Sindbad sent instinctivement que, s'il ne réagit pas fermement, elle va le considérer comme une marque de faiblesse et prendre l'ascendant. Ca, pas question...D'un geste précis, il se dégage de l'étreinte de la femme, tout en la fixant droit dans les yeux. Il doit lui montrer qu'il n'a pas peur d'elle. Et c'est d'une voix dure qu'il ordonne :

Aparajita, sedere !

La jeune femme obtempère sans broncher. Sindbad se tourne alors vers Aiguemarine :

Aparajita pense que nous entretenons une relation...disons, conjugal. Il sent une bouffée de chaleur l'envahir. ll doit être rouge comme une pivoine. Et apparemment, cela la rend agressive. Je dois mettre les choses au clair avec elle, sinon elle va devenir ingérable.

Il fixe de nouveau sa protégée dans les yeux.

Signora non femmina. amica tu capisce ?

Elle hoche la tête de haut en bas. Parfait.

trattamento Aparajita. Aparajita carina. Se non rabbia Ganapati

Aparajita baisse la tête. Elle a compris. Sindbad se tourne alors vers Aiguemarine.

Désolé pour cet intermède...disons désagréable. Concernant votre question sur ma errance perpétuelle, j'ai mon idée, mais non, je ne vais pas fuir éternellement, pas plus que je ne vais vous faire courir de risques inutiles, nous en avons parlé cent fois. Mais je voudrais d'abord que vous vous occupiez de la blessure d'Aparajita. Elle m'a dit, en chemin, avoir été mordu par un loup, mais elle ne distingue pas les loups des chiens. Pouvez vous l'examiner, je vous servirais d'assistant, je ne puis la laisser seule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rrsindbad.site.voila.fr
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: En attendant le Docteur   Ven 28 Nov - 12:58

La jeune femme entama une discussion, qui, à première vue, semblait plutôt houleuse. Mais ils s'exprimaient de nouveau dans un langage totalement inconnu pour elle.
Elle se mit quelque peu en retrait, les laissant s'expliquer.

Sindbad se maîtrisait difficilement.
Qu'avait pu dire Aparajita ?!

Puis, l'interlude se termina... Aiguemarine écouta Sindbad.
Comment cette femme avait pu s'imaginer qu'ils entretenaient une relation conjugale.
Heureusement que Nic n'était pas présent...
Et voilà qu'il recommençait...encore et encore la même rengaine. Ne pas lui faire courir de risques, à elle et à sa famille.
Qu'avait'il comme "plan" en tête encore ?!

Mais, à priori, pas la peine de creuser maintenant. Elle ne le sentait pas disposé à lui dévoiler ses plans.
L'urgence était d'abord de soigner la jeune femme.

Oui, bien sûr que je vais l'examiner.
Effectivement, restez avec moi, ce sera plus simple pour communiquer ... si j'ai besoin.
Allez, suivez moi jusqu'au dispensaire.

Aiguemarine ouvrit la porte et les mena jusque là-bas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: En attendant le Docteur   

Revenir en haut Aller en bas
 
En attendant le Docteur
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Euh.... quoi de neuf docteur?
» La Coterie du Docteur Sca'hrossar
» Recrutement d''Allo-Docteur [close]
» Rapport d'activités de Docteur.sean
» La méthode du docteur Chestel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine de Cournon d'Auvergne :: Seigneurie de Sarliève :: Château de Sarliève :: Le rez de chaussée. :: Le grand salon.-
Sauter vers: