AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une famille brisée, un nom homis...

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Une famille brisée, un nom homis...   Lun 27 Avr - 9:01

Korydwen trépignait comme un jeune enfant devant un cadeau qui nécessitait préparation avant de l'utiliser, elle regardait comment son frère s'y prenait, comment il arrivait à déclencher le système, elle avait été prévoyante la maman.

Korydwen finit par reprendre la malle une fois que le système fut déclencher, Rick semblait aussi vouloir savoir ce qu'il y avait à l'interieur.


Qu'est-ce que tu crois qu'il y a dedans ? Quel objet notre mère pouvait-elle trouver si précieux pour qu'elle le cache ainsi ?

Vu le peu de place des parchemins... Certainement... Hum...

Tout en répondant à son frère, elle venait de soulever le fond, il n'y avait qu'un seul parchemin écrit sur le recto et le verso .

Elle débuta d'abord la lecture seule dans sa tête attentivement, elle tenait certainement la clé et le début d'une longue recherche. Le parchemin était vieux.

Je vous le lis !

Elle commença avec un peu de mal, le parchemin n'était pas très beau...

"Ton père s'appelait Alejandro IIème du nom de la Serna.
Il était fils d'Alejandro et Lorénà Duval.
Tu as un grand frère qui s'appelle Rick.
Ton père avait 4 frères et soeurs, dont un frère Ernesto avec lequel il s'est brouillé pour cause de pouvoir.
Il partageait pas.

Ce parchemin doit être brûler après lecture, il représente une menace.

Alienor Haripse, ta maman.

Embrasse Rick pour moi si tu le retrouves un jour.

Rick mon fils, si ta soeur a réussi à te retrouver...
Tu dois être un beau jeune homme,
je n'ai jamais cessé de penser à toi.
Je t'aime mon fils..."


Elle regarda tour à tour Rick et Elda, c'était définitif, Alejandro et Ernesto étaient frères... C'était pas possible autrement, il ne devait pas y avoir énormément d'Ernesto et Alejandro de la Serna, fils d'Alejandro et Lorénà... Et Rick comment allait-il réagir avec la fin du parchemin, peut-être voudrait-il voir l'écriture maternelle, elle lui tendit les parchemins...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Eldarwenn
Famille "de La Serna"
avatar

Messages : 217
Date d'inscription : 05/03/2009

MessageSujet: Re: Une famille brisée, un nom homis...   Lun 27 Avr - 11:56

Eldarwenn était troublée, Rick et Kory épiaient ses moindres gestes... Plus tôt perdue dans ses pensées, elle avait laissé exprimer sa peur sur les traits de son visage et de son corps crispée...

Kory jusque là occupée a retourner la malle dans tous les sens.. à la vider également, un tas de parchemin l'entourait et d'autres babioles, des bijoux plus beaux les uns que les autres.


Lorénà...C'est un nom doux, elle devait être gentille... Il paraîtrait que la famille se soit déchiré pour une histoire de politique avec notre père.... Mais après je ne sais pas, exactement... Une chevalière ?! Montre !!


Kory se rapprocha de son frère et admira la chevalière pendue au cou de son frère.

Ah oui très joli.
Elda... En es-tu sure ? Il semblerait que cette chevalière te perturbe... C'est étrange, qu'un objet jamais vu, te fasse cet effet...

Elle posa ses yeux inquisiteur sur Elda, suite à son mensonge... Eldarwenn confuse, détourna le regard, fixant les flammes qui dansaient dans la cheminée...

Rick a dit qu'elle revenait aux ainés... J'ai eu un frère...
Ou plutôt elle a un frère.. mais lui aussi elle l'avait chassé de son cœur et de son esprit tout comme tous les de La Serna qui l'avaient offensé de près ou de loin...Mais... Alors qu'elle allait avoué son mensonge avant qu'il ne soit trop tard pour le faire, Kory s'alarma, appelant son frère.

Rick! Rick ! y a quelque chose ! Y a truc ! Un coffre a double fond ! Comment ne pas y avoir pensé plus tôt ! Elle était maligne Alienor !! Tu m'aides ?!


Elda, curieuse, se rapprocha quelques peu.. mais suffisamment loin d'eux à la fois pour tenter une nouvelle fuite si il le fallait...

Le frère et la sœur communiquaient avec leur regard, quelques echange de sourire, puis Rick sortit son couteau, elle fit un autre pas en arrière, il glissa la lame dans le coffre... elle roula des yeux, quelle idiote, Rick est incapable de me faire du mal voyons...

Qu'est-ce que tu crois qu'il y a dedans ? Quel objet notre mère pouvait-elle trouver si précieux pour qu'elle le cache ainsi ?

Rick fit glisser le coffre vers sa sœur, celle ci affichait un beau sourire, le même que celui d'un enfant lorsqu'on lui offre un cadeau qu'il avait tant attendu.

Vu le peu de place des parchemins... Certainement... Hum...

Kory sortit une lettre, Elda put voir d'où elle était une écriture très ronde, celle d'une femme certainement, elle avait cru comprendre que le coffre appartenait à leur mère, le papier était cependant abimé...


Je vous le lis !

"Ton père s'appelait Alejandro IIème du nom de la Serna.
Il était fils d'Alejandro et Lorénà Duval.
Tu as un grand frère qui s'appelle Rick.
Ton père avait 4 frères et soeurs, dont un frère Ernesto avec lequel il s'est brouillé pour cause de pouvoir.
Il partageait pas.

Ce parchemin doit être brûler après lecture, il représente une menace.

Alienor Haripse, ta maman.

Embrasse Rick pour moi si tu le retrouves un jour.

Rick mon fils, si ta soeur a réussi à te retrouver...
Tu dois être un beau jeune homme,
je n'ai jamais cessé de penser à toi.
Je t'aime mon fils..."


Eldarwenn n'avait plus de doute, le nom, la devise, leur aïeuls communs, la fraternité de leur père respectif.. et pour finir le bijou des de La Serna..

Qu'y a t'il d'écrit derrière Kory ? Pourquoi parle t-elle de Menace ?

Eldarwenn s'agenouilla à son tour près d'eux, moins méfiante...

Je ne suis pas l'ainée.. J'ai déjà... Rick je connais le bijou que tu portes, veuillez me pardonner tous les deux je vous prie... j'ai pris peur... Je ne suis pas resté en bon terme avec les de La Serna, et je ne tiens pas à les revoir.
Mes parents sont décédés tous les deux... Ernesto, mon père,
ce mot fut dur à prononcer... n'a eut que trois enfants, l'ainé est mon frère, un avare tout comme le paternel, pour ma sœur jumelle, je ne l'ai pas revu depuis notre fuite... Je...Elle les regarda tour à tour... Je ne sais rien de ce qui a opposé nos pères.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rick
Famille "de La Serna"
avatar

Messages : 353
Date d'inscription : 04/05/2008
Age : 40

MessageSujet: Re: Une famille brisée, un nom homis...   Lun 27 Avr - 20:55

Rick vit dans le regard de Kory, ce sourire qui était le même que le sien lorsqu'il était impatient de découvrir une bonne nouvelle. Elle était tout aussi désireuse de découvrir le fond de la malle. A l'intérieur, un seul bout de parchemin que sa sœur s'empressa de dérouler avec précaution vu l'état dans lequel il était. Et puis là, un flot de souvenirs en voyant l'écriture. Il la reconnaissait. Non pas une de ses images du passé où il était enfant et où il lisait les poèmes que sa maman écrivait pêle-mêle ici et là. Mais plutôt un rappel récent des événements. Combien de nuits avaient-ils passé à lire cette écriture, pressé de connaître la suite, jour après jour. Cette écriture était celle de leur mère. Pourquoi avait-elle pris soin de cacher cette missive ? Que contenait-elle qui puisse être néfaste pour une personne ou pour une autre ? Kory se mit à la lire et dans la voix de sa sœur, Rick entendit celle de sa mère plus lointaine et tout aussi douce.

Ton père s'appelait Alejandro IIème du nom de la Serna.
Il était fils d'Alejandro et Lorénà Duval.
Tu as un grand frère qui s'appelle Rick.


Rick sourit tristement en entendant cela. Aliénor, leur mère, avait pensé à tout et avait envisagé le fait qu'un jour Kory rechercherait peut-être son passé. Mais le jeune homme savait que s'il n'était pas arrivé dans ce duché et dans cette ville de Montbrison, la jeune femme n'aurait peut-être jamais ouvert ce coffre qui contenait tant de réponses aux questions de l'un et de l'autre.

Ton père avait 4 frères et sœurs, dont un frère Ernesto avec lequel il s'est brouillé pour cause de pouvoir.
Il partageait pas.

Ce parchemin doit être brûlé après lecture, il représente une menace.

Aliénor Haripse, ta maman.

Embrasse Rick pour moi si tu le retrouves un jour.


Que ne partageait-il pas ? La phrase semblait inachevée. Ah moins que ce n'était... Rick ne s'arrêta pas à cette question qui lui brûlait les lèvres. Brûler le parchemin parce qu'il était une menace. Le jeune homme se souvenait de ce passage de son journal intime où elle racontait sa fuite pour que Kory puisse voir le jour et non pas comme l'autre enfant qui était mort-né, sûrement à cause des coups. Rick ne se souvenait pas et ne voulait pas se souvenir. Sa mère finissait en demandant à Kory de l'embrasser si un jour, ils avaient la chance de se retrouver l'un l'autre. Il pensait que la lettre se finissait là, mais il restait un dernier paragraphe... et quel paragraphe en plus.

Rick mon fils, si ta sœur a réussi à te retrouver...
Tu dois être un beau jeune homme,
je n'ai jamais cessé de penser à toi.
Je t'aime mon fils..."


Et toute l'émotion qu'il essayait de garder en lui s'échappa d'un coup. Elle n'avait jamais arrêté de penser à lui. Oh, il n'avait jamais douté de cela un seul instant, mais le voir écrit là, de sa plume, cela faisait éclater en lui un flot d'émotion, trop longtemps retenu. Et les larmes du jeune homme commencèrent à couler, alors que Kory lui tendait le parchemin. Il s'en saisit avec précaution et se remit à lire pour lui, cette écriture. Lui aussi n'avait pas arrêté de penser à elle. Combien de larmes avait-il versé au début, pensant qu'elle était morte comme son père le prétendait ? Et cette joie, lorsque sa nourrice lui avait annoncé qu'elle n'était pas morte mais quelque part en Auvergne. Et quelle tristesse d'apprendre de la bouche de Milosa qu'elle était morte, malade. Elle, qui avait été riche et en vue, dans le Royaume d'Espagne, avait fini malade dans une masure lamentable. Son homme de l'époque préférant utiliser l'argent pour s'enivrer plutôt que d'appeler un médicastre. Quand il avait appris ça, Rick aurait volontiers étranglé l'homme s'il n'était déjà mort. La rancune était sûrement son plus grand défaut au jeune diacre ! Et rien n'y faisait pour que cela passe. Le jeune homme sourit à sa sœur et la prit dans ses bras. Et alors qu'il avait presqu'oublié la présence de leur amie normande, elle passa enfin aux aveux.

Je ne suis pas l'ainée.. J'ai déjà... Rick je connais le bijou que tu portes, veuillez me pardonner tous les deux je vous prie... j'ai pris peur... Je ne suis pas resté en bon terme avec les de La Serna, et je ne tiens pas à les revoir.
Mes parents sont décédés tous les deux... Ernesto, mon père, ... n'a eut que trois enfants, l'ainé est mon frère, un avare tout comme le paternel, pour ma sœur jumelle, je ne l'ai pas revu depuis notre fuite... Je...... Je ne sais rien de ce qui a opposé nos pères.


Rick sentit l'émotion dans la voix de sa cousine, puisque tel était le cas. Si un jour, le jeune homme avait pu s'imaginer, durant les fêtes de Bayeux, qu'ils étaient du même sang... Elle aussi semblait avoir eu du mal à parler de son père. Elle avait donc un frère et une sœur. Etaient-ils en vie ? Où se trouvaient-ils ? Le jeune homme se releva et prit sa cousine dans ses bras. Quelque chose lui disait qu'ils avaient eu, en fait, le même parcours, à quelque chose près. Puis, il entraîna les deux femmes sur un siège plus confortable et pour une énième fois, il raconta ce qu'il savait de son père et le peu qu'il connaissait de cette guerre fraternelle. Il leur expliqua, enfin surtout à Elda, que cela devait être dû à la soif de pouvoir de l'un et de l'autre, à l'égoïsme d'Alejandro et aux désirs politiques inassouvis d'Ernesto. Rick regarda Elda et lui dit

Parles-nous un peu plus de toi !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eldarwenn
Famille "de La Serna"
avatar

Messages : 217
Date d'inscription : 05/03/2009

MessageSujet: Re: Une famille brisée, un nom homis...   Lun 27 Avr - 23:23

Kory et Rick était très émus, la lettre de leur mère avait remué plus ou moins de souvenirs chez chacun d'eux, Elda savait qu'ils n'avaient pas eu la même enfance, Rick lui en avait touché un mot lorsqu'ils étaient de simples amis, le frère et la soeur avaient été séparé très tôt... trop tôt...

La jeune femme les regardait, la lettre passa des mains de Kory à celle de Rick, sans prendre garde a ce qu'il était écrit derrière... Rick laissa s'échapper quelques larmes, la jeune femme lui tendit son mouchoir, un sourire amicale et compatissant se dessinait sur les lèvres d'Eldarwenn.

Lorsqu'elle prit la parole et leur avoua quelques éléments sur sa famille, l'émotion l'envahissait à son tour, Rick la prit dans ses bras, l'aidant à se lever.

Soutenant les deux femmes dans le dos, il les conduisit jusqu'à un siège où ils s'asseyaient, Rick reprit le conte de sa vie, de son enfance torturé, de son père mais aussi du désaccord entre leur père respectif.


Parles-nous un peu plus de toi !

Eh bien, Ma mère, Esmée, était normande, une bohémienne d'origine hispanique, elle est née à Honfleur, une danseuse... Mon père, médecin, s'est épris d'elle, il l'a rapidement épousé... Je pense sincèrement qu'ils s'aimaient... Ils ont vécu en Normandie pendant un temps, Ethan est né de cet union, puis Mon père a encore fait des siennes selon ma mère.. Ils ont du quitter la Normandie alors que ma mère attendait deux enfants... Ils se sont réfugiés en Champagne, où Eledwenn et moi sommes nées... Mon père a fait construire une Maison à la grandeur de son orgueil... Ma mère régissait des gens, ce qui lui déplaisait... La danse s'était fini pour elle, une de La Serna ne peut danser les pieds nus dans les rues... Ma mère était une femme formidable, elle m'a enseigné tant de chose et fait aimer tout autant la musique... Mon père m'a enseigné malgré lui la médecin, en effet je l'ai espionné travailler, il n'aimait pas cela, un jour il a levé la main sur moi... la nuit suivante je me suis enfuie... Pas assez loin malheureusement, mon frère m'a retrouvé, je lui ai fait confiance et il m'a trompé me ramenant chez nous.. ou plutôt chez eux...


La jeune femme essuyait les larmes naissantes au bords de ses yeux, sa voix tremblait comme si elle revivait l'instant qu'elle allait conter.

Mon père a voulu me punir, de sorte qu'à jamais je sache qui j'étais et à qui j'appartenais...
Sur ces mots la jeune femme retourne son poignet, elle effleura le contour de sa cicatrice, redessinant trait pour trait la rose des de La Serna, Il m'a marqué, pour que je n'oublie pas... Elda était ni plus ni moins marqué au fer rouge

Elle les regarda dans les yeux un court instant honteuse, elle les baissa rapidement et reprit le récit de sa vie... Son récit...

Je me suis bien tenu pendant une année entière, sacrifiant mon désir de liberté... Mon père a voulu que je prenne époux... un de ses vieux confrères...
Elda savait qu'elle avait ni plus ni moins vendu à ce vieux pervers... Son visage affiché une moue de dégout...

Ma mère n'a put se résoudre à ce que je sois donné a cet homme, si je m'enfuyais Eledwenn aurait été mon substitue... je ne souhaitais pas cela pour ma soeur...

Ma mère a prétendu vouloir se rendre à la capital avec ses deux filles, pour constituer mon trousseau. Mon père y trouvant son intérêt ainsi que le futur époux acceptèrent naturellement...

Nous nous sommes ainsi enfui toutes les trois, Ma mère nous a quitté... elle est morte dans nos bras...


La jeune ne put retenir ses larmes...
Eled a craqué, elle est retourné chez Père... J'ai du poursuivre seule, mes pas m'ont mené à Bayeux, où je me suis installée, j'ai gardé le goût des voyages..

Je... Voila... Je ne suis jamais allée en Espagne... Et je ne pense pas y aller un jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Une famille brisée, un nom homis...   Ven 1 Mai - 4:38

Tout se bousculait comme à chaque fois qu'elle explorait son passé, combien de fois cette malle, elle l'avait regardé, combien de fois, elle l'avait retourné, combien de fois, elle n'avait osé l'ouvrir... Elle les écoutait sans vraiment tout comprendre.

La missive avait impressionné Rick et la voilà qui se retrouvait dans ses bras, elle n'aimait pas vraiment en fait, mais bon, généralement quand on l'approchait d'un peu trop près elle repoussait, sauf Althiof. Peut-être parce qu'elle n'avait jamais eu de câlin fraternel avant, ses enfants se faisaient bien des câlins. En même temps, elle était un peu bizarre parfois la Kory.

Elle alla s'asseoir avec son frère, de toute façon, elle n'avait pas trop le choix comme il l'avait trainé dans le fauteuil, sauf qu'elle ne voulait pas s'asseoir, elle était bien debout, elle se gratta le bras comme pour cacher une sorte de malaise naissant. Visiblement en les écoutant tour à tour, ils avaient eu le même parcours. Et Korydwen non, elle se sentait un peu mal d'avoir eu cette chance là, et tout en les fixant elle se recula jusqu'à taper contre le mur, prétextant qu'elle cherchait quelque chose alors que pas du tout.


Elle retourna près de la table et se servit un grand verre de calva, avant de leurs en servir un et de leurs tendre...

Je crois qu'on a bien besoin de boire... Après toutes ses émotions. Elda, tout ce temps passé, en ne sachant pas ce lien...

Elle se laissa cheoir dans un siège et ferma les yeux un instant, c'était ça la famille finalement...

Je ne sais pas vous, mais je crois qu'après cette longue après-midi, je n'ai qu'une seule envie, manger et dormir... Je crois qu'il sera temps un jour où l'autre d'éclaircir le mystère de la Serna et essayer de voir si il n'y a pas d'autres membres qui ont fuit la folie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Rick
Famille "de La Serna"
avatar

Messages : 353
Date d'inscription : 04/05/2008
Age : 40

MessageSujet: Re: Une famille brisée, un nom homis...   Ven 1 Mai - 5:24

Rick écouta l'histoire de leur cousine. Ca lui faisait bizarre d'appeller Elda leur cousine. Mais il n'y avait plus de doute possible, elle l'était, aussi bizarre que cela pouvait leur paraître. Et à y réfléchir, l'histoire de leur père respectif était semblable en fait. Tous les deux avaient rencontré une femme du peuple : paysanne pour l'un, bohémienne pour l'autre. Mais ce n'est qu'après que tout avait basculé pour l'un comme pour l'autre. Pourquoi ce basculement ? Qu'est-ce qui avait fait que les deux frères, qui au début, n'étaient pas envahis par l'ambition, puisqu'ils avaient épousé une femme de faible condition et qui, à l'arrivée, avaient eu envie d'encore plus que ce qu'ils avaient. Rick se posait la question. Ce n'est qu'un mouvement sur le côté qui fit sortir le jeune homme de sa rêverie. Il récupéra le verre de calva que lui tendit sa soeur et le but d'un trait. Toutes ses émotions lui avaient donné soif.

Je ne sais pas vous, mais je crois qu'après cette longue après-midi, je n'ai qu'une seule envie, manger et dormir... Je crois qu'il sera temps un jour où l'autre d'éclaircir le mystère de la Serna et essayer de voir si il n'y a pas d'autres membres qui ont fuit la folie...

Oui, tu as raison, Kory... Mais point trop s'en faut... A chaque jour, son lot d'émotions. Un jour peut-être...

Il faut dire que le jeune homme était vraiment la cible des émotions en ce moment. D'abord la naissance des jumelles, quelques jours auparavant et maintenant une amie normande qui était en fait une cousine. Et Rick ne le savait pas encore mais dans quelques semaines, au cours d'un autre baptême, il aura une autre surprise d'aussi belle taille que les deux précédentes. Il se leva le premier et sourit aux deux femmes.

Bon, je crois qu'il est temps que je rejoigne ma jolie épouse et mes trois enfants. On se voit un peu plus tard si vous le voulez. Tia sera sûrement heureuse de faire ta connaissance Elda...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eldarwenn
Famille "de La Serna"
avatar

Messages : 217
Date d'inscription : 05/03/2009

MessageSujet: Re: Une famille brisée, un nom homis...   Sam 2 Mai - 6:12

Eldarwenn observait les réactions de ses cousins lors de son récit, Kory semblait gênée, elle ne tenait pas en place... elle leur servit un verre qu'Elda ne toucha pas, la normande pensait à son enfant qu'elle allaitait avant tout, elle le saisit cependant, pour occuper ses mains.
Kory elle avait une bonne descente, Elda l'observa inquiète,

Je crois qu'on a bien besoin de boire... Après toutes ses émotions. Elda, tout ce temps passé, en ne sachant pas ce lien...

Oui, Je n'aurai jamais pensé à un quelconque lien de parenté entre nous.

Je
ne sais pas vous, mais je crois qu'après cette longue après-midi, je
n'ai qu'une seule envie, manger et dormir... Je crois qu'il sera temps
un jour où l'autre d'éclaircir le mystère de la Serna et essayer de
voir si il n'y a pas d'autres membres qui ont fuit la folie...


Elda acquiesça d'un hochement de tête, Son regard se posa sur Rick qui prit à son tour la parole,

Oui, tu as raison, Kory... Mais point trop s'en faut... A chaque jour, son lot d'émotions. Un jour peut-être...

Sur ces mots il se leva, Elda lui sourit puis fit de même,

Bon,
je crois qu'il est temps que je rejoigne ma jolie épouse et mes trois
enfants. On se voit un peu plus tard si vous le voulez. Tia sera
sûrement heureuse de faire ta connaissance Elda...


J'en serai honorée, je serai ravie de rencontrer tes enfants, quand nous nous sommes connu, tu étais un poète en quête de muse, heureuse de savoir que vous êtes tous les deux mariés et parents.

Elle fit un sourire à chacun d'eux, Kory peux tu nous indiquer où Maurice pourra se restaurer s'il te plait, je n'ai pas très faim pour ma part, je souhaiterai aller me coucher avec Carmen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Une famille brisée, un nom homis...   Ven 8 Mai - 1:50

Rick était déjà parti, Korydwen sourit, pour une nouvelle, s'en était une et plutôt explosive, il faudrait qu'elle s'intéresse un peu plus à la famille de la Serna, qu'elle regarde dans les registres des familles du royaume, peut-être qu'il y avait quelque chose, mais pas évident à dire à vrai dire.

Elda venait de lui adresser la parole, elle souhaitait se reposer, bien normal après ce long voyage. Korydwen lui expliqua donc où trouver la fameuse chambre.


Voilà Elda, maintenant que tu sais où sont les chambres, tu peux aller te reposer avec ta fille, les serviteurs sont a ton service, demande leurs si tu as besoin.

Korydwen remit de l'ordre dans sa malle et attendit qu'Elda quitte les lieux pour les quitter à son tour, le personnel du ménage se chargerait du ménage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Eldarwenn
Famille "de La Serna"
avatar

Messages : 217
Date d'inscription : 05/03/2009

MessageSujet: Re: Une famille brisée, un nom homis...   Sam 9 Mai - 4:01

Eldarwenn embrassa Rick avant qu'il ne s'en aille... puis se tourna vers Kory, elle déposa une bise sur sa joue puis tourna les talons rejoignant sa fille toujours dans les bras de Maurice.

Avant de quitter la pièce, elle souriait à Kory une dernière fois,
Bonne nuit chère Cousine.

La soirée avait été pleine en émotion, serrer sa fille contre elle était d'un grand réconfort, elle se dirigea vers les chambres...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une famille brisée, un nom homis...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une famille brisée, un nom homis...
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Description et tactiques usuelles de la famille Stark
» Les drops de la famille Makeji
» [RP] Réunion de famille chez les d'Erzulie Dantor
» Famille absente
» Bienvenue dans la famille !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine de Cournon d'Auvergne :: Baronnie de Cournon d'Auvergne :: Chateau de Cournon d'Auvergne :: Rez-de-chaussée :: Le grand salon-
Sauter vers: