AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 D'un mariage à ... un baptème...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: D'un mariage à ... un baptème...   Mer 15 Juil - 6:06

Aiguemarine


Ils avaient quitté Albi et le Comté de Toulouse la veille.
Enfinnnnn, son beau-frère était marié.
Plus d'1 an pour sauter le pas, mais l'essentiel n'est'il pas de le franchir ?!

Même si les relations qu'Aiguemarine entretenait avec sa nouvelle belle-soeur ne s'annonçaient pas sous les meilleurs auspices.
Enfin, elle verrait bien avec le temps...

En revanche, le coeur un peu serré d'avoir dûe se séparer de ses enfants.
Mais leur sécurité passait avant tout.
Et cela faisait partie aussi des multiples conditions siné qua non qu'avaient fixé Nic pour leur venue en Guyenne.
"Pas plus d'une semaine, et sans les enfants ; ce Dûché est réputé dangereux"...

C'est donc seuls, juchés sur leurs montures respectives qu'Aiguemarine & Nic foulèrent le sol Guyennois aux premières lueurs de l'aube...


[ Quelque part dans la campagne guyennoise ]


Le couple s'était arrêté pour reposer les chevaux.
Ils en avaient aussi profité pour se restaurer un peu.
Un bout de pain, du lard, quelques fruits, et beaucoup d'eau. Surtout par cette chaleur étouffante.

Bivouac de fortune monté rapidement à l'ombre d'un grand chène.

Après le déjeuner, la tête posée sur les cuisses de son époux, Aiguemarine réfléchissait à voix haute...profitant du calme ambiant relatif...


Dis mon Ange, tu crois qu'on la prévient de notre arrivée ?!
ou on lui fait la "surprise" ?!
Et, à ton avis, c'est qui l'hurluberlu qui a accepté d'être le Parrain du petit Léonard ?!


Aiguemarine était à mille lieues de s'imaginer les frasques que vivait son amie.
Néanmoins, elle le découvrirait assez tôt...
Comment se passeraient les retrouvailles entre eux & Kindjal ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: D'un mariage à ... un baptème...   Mer 15 Juil - 6:06

Kindjal


[Montauban, au dispensaire]

Assise à son bureau, Kindjal essayait tant bien que mal de remplir les listes de la Prévôté. Elle reprit à nouveau le rapport du douanier et posa pratiquement son nez sur le parchemin. Etait-ce un "n" ou un "m" ? Quelle calligraphie fantaisiste... Elle plissa les yeux, et finit par se décider pour un "r". Il fallait encore qu'elle recopie les autres rapports et qu'elle vérifie la liste de laisser-passer fournis par le Prévôt, qui devait lui parvenir sous peu.

Et puis elle devait se charger du baptême. La robe de Léonard était prête, mais pour l'église, elle ne s'était chargée de rien. Il fallait des fleurs, oui, c'était certain, mais quoi d'autre ?

Elle reprit le rapport du douanier pour le mettre encore plus près de ses yeux. Elle devait se concentrer, sinon elle n'arriverait à rien. Mais était-ce un "c" ou un "e" ?
On frappa.


Entreeeeeeeeeeeeez ! hurla Kindjal, toute en discrétion comme à son habitude.

Deewali passa la tête par l'embrasure de la porte, le visage annonçant un déplaisir certain.

Cessez de hurler, votre fils dort.

Kindjal n'apporta pas de réponse, mais fit signe à Deewali d'entrer. Elle avait un pli à la main, qui était sans doute la raison de sa venue.
C'est la Prévôté ? demanda Kindjal d'un air découragé.

Non, répondit Deewali, c'est un message personnel. Vous en avez reçus plusieurs aujourd'hui.

Ah vraiment ? dit Kindjal, retrouvant son enthousiasme. Est-ce un message de félicitations pour le baptême ? Lisez-moi ça.

Deewali décacheta la missive et commença la lecture d'un ton hésitant. Kindjal insistait pour lui apprendre, mais elle n'en avait guère le goût, ne comprenant pas l'utilité d'un tel exercice.
Da-me... Qui-ne-deu-jale... Dame Kindjal,
je... vous... écris... à pro-pos... de votre... fils.


Kindjal commença déjà à bomber le torse. Certes c'était un petit bâtard, mais bon, il avait au moins ses yeux. Tout n'était peut-être pas perdu. Deewali continuait sa lecture.
Je... trou-ve en... effet... son compo... comportement... inexcusable...

Kindjal se leva, s'avançant vers Deewali d'un air peiné. Léonard avait-il trop pleuré au dernier office ? Ou trop hurlé à leur dernière promenade au marché ?
Je... vou-lais donc... m'assu-rer... que vous... prendriez... les me... sures nécessaires... pour éviter... que le... petit Lorca...

Kindjal fronça le nez.
Quoi ? Qu'est-ce que vous dites ? Donnez-moi ça !

Elle saisit la missive et la parcourut de bout en bout. Deewali lui tendit les suivantes, toutes équivalentes en contenu.
Par Aristote, mais quelle folle rumeur est-ce donc là ? J'ai déjà bien assez d'un fils terrible pour qu'on me prête un procureur... et puis d'abord je ne peux pas être sa mère, la différence d'âge n'est pas assez grande...

Elle caressa les rides qui naissaient au coin de ses yeux d'un air perplexe. Bon, fallait employer les grands moyens, pas le choix.
Deewali, pourriez-vous me ramener le pigeon le plus vivace du pigeonnier, je vais envoyer des documents à La Teste. Et... avez-vous renvoyé les messagers de ces missives ?

Je me doutais que vous voudriez répondre, je les ai conservés dans votre chambre. Autant dire que réponse ne devrait trop tarder, au risque de souiller votre parure de lit, vous savez, la rose et rouge, votre préférée.

Ce fut le teint de Kindjal qui vira du rose au rouge. Elle adorait ces draps, pas question de les voir constellés de tâches d'un blanc douteux ! Deewali sortit, suivant ses instructions, et elle ficela un beau paquet avec tous les rapports de douane. Le testerin serait ravi du cadeau, sans doute... il était sûr d'y passer la nuit, maintenant. Mais elle n'avait pas le choix, la nuit allait être longue pour elle aussi. Elle s'installa à son bureau, prit le premier courrier et inscrivit au dos, plongeant pour l'occasion sa plume dans une encre aussi rouge que son oreiller :

JE NE SUIS PAS LA MÈRE DE LORCA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: D'un mariage à ... un baptème...   Ven 17 Juil - 11:43

Nictail


Ils avaient laissé les enfants rentrer à Cournon. C'était important pour Nic.
La Guyenne était réputée très dangereuse, et autant éviter qu'il n'arrive quelque chose aux enfants ...
Même si ça n'était jamais facile, il le fallait.

Puis, ils prirent le chemin de la Guyenne et décident de faire une halte en pleine campagne.
Un repas de fortune, du repos pour eux et les chevaux.
Aigue s'était bien installée, confortablement, la tête posée sur ses cuisses.
Nic passait une main dans les cheveux de son épouse.


Dis mon Ange, tu crois qu'on la prévient de notre arrivée ?!
Ou on lui fait la "surprise" ?!
Et, à ton avis, c'est qui l'hurluberlu qui a accepté d'être le Parrain du petit Léonard ?!


Euh, tu connais l'animal mieux que moi ...
Crois-tu que ce soit une bonne idée de lui faire la "surprise".
Elle risquerait de s'inquiéter que nous ne soyions pas encore là.
Et elle va nous faire une crise, rameuter toute l'armée pour nous trouver ...


Nic se mord la lèvre pour ne pas rire. Bon, il en rajoute un peu ...
Mais 'inal est quand même un peu ... folle.
Et maintenant qu'elle est mère, comment peut-elle avoir évolué ?! C'était ... imprévisible.


Et pour le parrain ... aucune idée ...

Et ils restèrent là, longuement, à discuter de tout, de rien, à profiter du moment présent.
Ils étaient si bien, à deux, perdus au milieu de nulle part.
Pourvu qu'ils ne reprennent pas la route ... trop vite ... Ils trouveraient bien de quoi s'occuper encore pendant le repos des chevaux. Si si, ils sont encore fatigués !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: D'un mariage à ... un baptème...   Ven 17 Juil - 11:44

Aiguemarine


[ Quelque part dans la campagne Guyennoise ]


Elle serait bien restée encore un peu là à profiter.
Seulement à trop traîner, ils seraient fatalement en retard.
Et autant ne pas risquer les coups de règles de Kindjal.

Aiguemarine avait la flemme d'écrire à son amie.
Et puis, ils n'étaient plus bien loin de Montauban.
La missive arriverait en même temps qu'eux.

Nic semblait bien, là, perdu au milieu de nulle part et aurait même souhaité prolonger encore et encore ce bivouac.
Aiguemarine dût user de tous ses charmes pour l'en dissuader, et lui promettre de belles choses une fois qu'ils seraient arrivés à Montauban.



[ Montauban ]


Les contreforts de Montauban se dessinaient peu à peu tandis que le jour se levait.
Après un court passage au bureau de la douanière Fantik, Aiguemarine & Nic confièrent leurs montures aux bons soins d'un palefrenier.
Puis, se dirigèrent vers le quartier de la violette.

Ils frappèrent contre le heurtoir du dispensaire, espérant que la médicastre serait bien chez elle, à cette heure, somme toute, bien matinale...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: D'un mariage à ... un baptème...   Ven 17 Juil - 11:44

Sancte


[Du Manoir au Dispensaire]

- Vous n'êtes pas juste.

C'est ce qu'elle lui avait dit. Ça lui avait pas plu. Du tout non. Sans doute parce qu'il savait que quelque part elle avait raison. Ça l'avait énervé plus fort encore. Qui ça n'énerve pas d'ailleurs d'avoir tort ? Si ce n'est les vieilles baltringues qui ont peur d'avoir raison.

Forcément, le sujet avait dévié sur les enfants. Classique. Puis sur le fait qu'il ne l'écoutait jamais, etc, n'importe quoi. Pis des tas d'autres trucs dont il ne se rappelait même plus. Des assiettes avaient volé. Il s'était pris un pot de fleur en terre cuite sur le coin de la tronche. Alors ça l'avait un peu calmé. Inquiète, tout de même, sa femme l'avait traîné au dispensaire. Il accepta de mauvaise grâce. Cet endroit flanquait la trouille.

Un dispensaire, c'est pas une infirmerie de l'Ost. L'infirmerie de l'Ost ça appelle sa mère, ça crie, ça chiale, ça pisse le sang, ça hurle à la mort lors des amputations à vif. Une odeur âcre de sang prend à la gorge et on peut encore entendre le tintement des armes et des armures et le hennissement inquiet des chevaux à l'extérieur. Un univers carmin humide et boueux où suinte la fièvre des condamnés, mais au fond, c'est relativement sain: blessures de guerre.

Un dispensaire, nan. C'est un putain de repère à clodos et on sait jamais ce que le voisin peut vous refiler comme merde. Entre la gale, les poux, la peste, la grippe ou la dysenterie ... Joli panel. Du coup, les types qu'on y voyait entrer, ben ils en ressortaient rarement. Et quand ils en ressortaient, c'était souvent dans un état pire que lorsqu'ils y étaient rentrés. L'avantage, c'est qu'une fois qu'on a séjourné là dedans, on dispose d'anti-corps maouss comme t'as jamais vu. T'as plus peur de rien après. Tu peux vivre en Guyenne peinard pour au moins 110 ans, du moment que tu crèves pas de faim ou que tu deviens pas sénile à force de vouloir t'engager en politique pour améliorer le quotidien d'abrutis primaires qui quoi que tu fasses, admettront jamais que t'es un type génial et qu'ils sauront jamais faire mieux que toi.

C'est donc surpris qu'il ouvre la porte à deux étrangers, doté du turban que Kindjal, dicte Kiki, lui avait habilement confectionné sur la tête.


- S'lut. C'pour quoi ?

Ils avaient pourtant pas bien l'air malades. Se méfier de ceux là. C'est probablement les pires. Sans compter qu'ils avaient l'air gentils. Gentils et amoureux. Grand instant de solitude pour l'Amiral. Faich' ... Il aurait limite préféré des pestiférés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: D'un mariage à ... un baptème...   Ven 17 Juil - 11:45

Aiguemarine


[ Devant le dispensaire...enfin, normalement ]


S'lut. C'pour quoi ?

Dans un moment d'égarement, elle allait frapper plus fortement le heurtoir lorsqu'une voix inconnue l'interpella.

Aiguemarine releva les yeux vers l'homme se tenant face à elle et Nic, retenant de justesse son poing qui allait de nouveau frapper l'huis.
Léger sursaut de surprise. C'était quoi que c'machin ?! enfin, cet homme quoi !
L'avait une drôle d'allure celui-là. Et cette chose qu'il se trimbalait sur la tête là, qu'étais-ce donc ?!
Un bandage ?! LE chapeau dernière mode "made in Guyenne" ?! Une "oeuvre" de Kindjal ?!

D'ailleurs, en évoquant Kindjal, Aiguemarine se posa quelques questions.
Avaient'ils frappé à la bonne porte ?!
Et, si oui, qui était donc ce rustre ?!
Un malade, un ami de Kindjal, un cobaye ?!

Aiguemarine avisa l'homme, se reculant de quelques pas. Léger coup d'oeil dans la rue. Sait'on jamais...S'ils s'étaient trompés de maison...
Bon, ils étaient bien dans le quartier de la violette.
Et au-dessus de sa tête, c'était bien l'enseigne du dispensaire qui se balançait dans un léger grincement.
Donc, pas d'erreur possible.

Reprenant contenance, elle fixa Sancte quelques instants avant de lui répondre.


Bonjour.
Kindjal est là ?!
penchant légèrement la tête de côté pour tenter d'entrevoir quelque chose ou quelqu'un.
Mais, diantre ! avec l'armoire à glace flanquée là face à eux, c'était chose impossible.
Léger soupir.
Et de reprendre...


Hmmm, et vous êtes qui vous ?! un de ses patients ?! Regard bleu inquisiteur...

Décidément, Aiguemarine allait de surprise en surprise.
Mais, après tout, avec Kindjal...à quoi devait'elle s'attendre ?!
Le pire, elle l'avait déjà vécue...pourtant.
Et une petite voix en son for intérieur lui disait que ce n'était pas fini...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: D'un mariage à ... un baptème...   Ven 17 Juil - 11:46

Isambre


La cavalière essuya lentement dans le fouillis brûlé d'un buisson, les gouttelettes pourpres qui arpentaient la lame de son épée. D'un regard inquisiteur, les deux ambres scrutèrent les alentours sombres de ce début de matinée. Il était seul l'idiot...
Les épaules menues s'agitèrent légèrement en signe de résignation. L'épée remise au fourreau, la jeune femme s'agenouilla auprès du corps sans vie du brigands malchanceux. Les doigts maigres se posèrent délicatement sur le visage de l'infortuné, dont la grimace morbide avait défiguré le sourire. Surprise par le contact chaud de la peau de l'homme, la main sursauta brusquement, pour se poser rapidement contre ses paupières ouvertes sur le néant.

La cavalière se releva doucement, la jambe gauche raidie par sa cavalcade matinale.
Le cuir de la selle grinça et les étriers s'enfoncèrent doucement dans les flancs de la monture.


Le soleil montant chatouillait désormais les murailles de Montauban. Le Prévôt de Guyenne salua les gardes de la grande porte puis s' élança, au galop, dans les rues désertes de la ville.
En passant la tête brune obliqua légèrement. Le dispensaire recevait du monde et elle crut bien apercevoir la carrure trapue et butée d'une vieille connaissance. Le Prévôt talonna violement sa monture, peu encline qu'elle était à dispenser des civilités, après sa rencontre matinale.
C'est en un grand fracas de sabots que la jeune femme croisa les trois personnes qui discutaient devant le dispensaire. Sans s'arrêter, le Prévôt continua sa route vers Cahors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: D'un mariage à ... un baptème...   Ven 17 Juil - 11:46

Lorca


Dos calé contre le bastingage de sa barque - une barque lorca, les meilleures de bayonne jusque la rochelle, excusez du peu - Lorca écrivait laborieusement une lettre. Non pas qu'il fut analphabéte, mais le roulis était un peu trop fort ce matin pour que ses conditions d'ecriture soient optimales. Néanmoins, un fer de harpon trempé dans de l'encre de calmar dans une main, un parchemin en peau de raie dans l'autre, il redigeait aussi bien que possible sa lettre, emaillée de ratures et autres patés contre lesquels il ne pouvait rien.


Citation:
Tres chere Mere

Vous me voyez fort marri de la decision recente que vous avez du prendre a mon egard. J'en ai tire les conclusions qui s'imposaient et ai coulé votre voilier préféré, le blanc avec un cygne a la proue. Cela vous apprendra a etre odieuse avec votre fils autrefois adoré.

Par ailleurs, j'ai vidé votre compte a la banque de Guyenne, une chance que le banquier ne se tienne pas au courant de l'actualité...et j'ai tout dépense au bar. C'est d'ailleurs suite a cette ode un peu trop appuyée a sainte boulasse que j'ai entrepris d'abreger l'existence de votre voiler, mais passons.

Je vous annonce enfin mon intention de devenir brigand, de sorte que le jour ou l'on me pendra, on dira partout que lorca, le fils de Kindjal, a eu le sort qu'il meritait, et sa mere doit en etre rouge de honte...

Je vous embrasse

Lorca

Le pécheur siffla une mouette qui s'empressa d'atterrir sur son bras, et apres lui avoir attache sa lettre autour de la patte, Lorca lui murmura sa destination. Evidemment, le stupide volatile partit dans l'autre sens...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: D'un mariage à ... un baptème...   Ven 17 Juil - 11:47

Kindjal


Pas moyen de s'absenter deux secondes pour aller laver son matériel que l'autre handicapé mental était déjà en train de se promener en liberté dans le dispensaire.
Sancte ! Bordel mais j'ai dit de PAS SE LEVER ! hurla-t-elle. Faut dire qu'elle se mettait au niveau de son interlocuteur, par mimétisme.
DEEWALI ! Je vous ai dit de surveiller cet empaf...

Brusque arrêt dans son hurlement quand elle vit qui est sur le pas de la porte. Aiguemarine et Nictail. Son visage se décomposa un instant et elle bégaya :
Aigue ! Nic ! Mais entrez donc...

Elle se frotta la nuque, essayant de rire bêtement pour masquer sa gêne. Puis se retournant vers Sancte, elle lui assena un coup sur le crâne, veillant tout de même à éviter l'endroit déjà meurtri et lui adressa un regard noir.
Retournez vous pieuter, et faites-moi pas honte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: D'un mariage à ... un baptème...   Ven 17 Juil - 11:48

Nictail


[A Montauban - Ou de surprise en surprise ...]

Presqu'à contre-coeur, Nic avait accepté de reprendre la route.
Mais son épouse avait parfaitement su l'en persuader, elle était très douée pour ça aussi.
Ils étaient donc arrivés, tranquillement, dans le village, et avaient passé les formalités d'usage avec Fantik.
Voilà donc venue l'heure des retrouvailles.

Aigue décide de frapper à la porte ... Et là !
Un grand gaillard, aux airs bizarres, apparut sur le pas.
Regard interrogateur, main qui se dirige discrètement sur la garde de son épée.
Qu'est-ce que c'est que ce nouveau garde du corps ?! Ou que ce brigand ?!
La situation était tendue, étrange ... Mais Aigue ne se démontait pas trop.

Et soudain, de grands cris ...


Sancte ! Bordel mais j'ai dit de PAS SE LEVER !
DEEWALI ! Je vous ai dit de surveiller cet empaf...


Oh, ça, c'était une voix connue et reconnue.
Sourire vers son épouse, Kindjal est bien là, ils ne se sont pas trompés.
Et à l'invitation de leur amie, ils entrent dans le dispensaire.


Bonjour ... 'inal !
Ravi de t'entendre ... et de te revoir.
Large sourire
Tu fais les présentations avec ton invité s'il te plait ?! Il ne me semble pas le connaitre.

Une bise à son amie, le sourire toujours aux lèvres ...
On peut dire que ça commence fort ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: D'un mariage à ... un baptème...   Ven 17 Juil - 11:48

Aiguemarine


[ Dispensaire de Montauban - le début d'un cauchemar ?! ]


Les évènements s'enchaînaient sans qu'elle ne puisse les maîtriser. Et cela commençait à l'agacer.
Leur long voyage et la fatigue se faisaient ressentir.
Alors qu'elle attendait une quelconque réponse de l'homme qui leur barrait le passage, un cavalier passa à vive allure devant le dispensaire.

Elle tourna légèrement la tête en direction de la rue, mais n'aperçut qu'un léger nuage de poussière.
Aiguemarine haussa légèrement les épaules, se calant tout contre Nic.
Aux côtés de son époux, ancien militaire aguerri, elle ne risquait rien.

Quand soudain...la voix douce et mélodieuse de Kindjal se fit entendre...


Sancte ! Bordel mais j'ai dit de PAS SE LEVER !
DEEWALI ! Je vous ai dit de surveiller cet empaf...


Assurément, le couple avait le chic de tomber toujours au bon moment.
Mouarfff...
Elle toisa de haut en bas le dénommé Sancte.
Sancte ?! Sancte !! Ses yeux s'écarquillèrent une nouvelle fois.
Ce nom résonnait dans sa tête. Combien de fois Sindbad lui en avait'il parlé dans ses nombreuses missives ?!
Assurément...trop.
A partir d'un moment, Aiguemarine avait cessée de compter.

Sur toute la population Guyennoise, le taux de (mal)chance qu'ils tombent sur ledit mercenaire était faible, voire quasi inexistante.
Et pourtant...fallait se résigner...
Ils l'avaient devant eux...

Puis, la "douceur" légendaire de la Médicastre de Montauban s'abattit sur le bonhomme.
Aiguemarine se mordit la lèvre inférieure.
A n'en point doûter, Kindjal n'avait pas perdue la main.

A l'invitation de leur amie, ils entrèrent dans le dispensaire, et tout en embrassant son amie, Aiguemarine lui murmura à l'oreille...


Rassure moi, c'est pas ton amant ou, pire, c'est pas le futur Parrain de Léo !

Et Nic de vouloir les présentations.
Légère moue...
C'est vrai qu'entre sa charge de Bourgmestre et ses multiples activités en BA, Aiguemarine avait légèrement omis de parler des missives de Sindbad à son époux.
Aiguemarine l'avait "sous la main".
Elle allait pouvoir juger par elle-même...et vérifier les dires du Parrain de leur fils Thomas au sujet du mercenaire.
Enfin si Kindjal en laissait le temps à Sancte.
Ce qui était moins sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: D'un mariage à ... un baptème...   Ven 17 Juil - 11:49

Kindjal


Les présentations ? Kindjal haussa un sourcil à la remarque glissée par Aigue. Soit, puisqu'il le fallait.

Sancte, voici Aiguemarine et Nictail, Seigneurs de Sarliève, ex-tout un tas de choses ici et en Bourbonnais-Auvergne, mais toujours actuels amis de ma personne.
Aigue, Nic, voici Sancte, auto-proclamé Amiral car possédant une vieille barque, à la tête de deux-trois paysans à qui il a donné un bâton et qu'il appelle mercenaires depuis, dont la femme a maltraité le crâne dernièrement et avec qui je n'entretiens aucune relation charnelle.


Elle regarda l'assemblée puis ajouta :
Oh, et non : ce n'est pas le parrain de mon fils. Vous le rencontrerez demain à la Cathédrale. Mais vous devez être épuisés par votre voyage, voulez-vous...

Un long cri retentit soudain. Léonard s'était réveillé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: D'un mariage à ... un baptème...   Lun 20 Juil - 6:58

Aiguemarine


Sancte, voici Aiguemarine et Nictail, Seigneurs de Sarliève, ex-tout un tas de choses ici et en Bourbonnais-Auvergne, mais toujours actuels amis de ma personne.
Aigue, Nic, voici Sancte, auto-proclamé Amiral car possédant une vieille barque, à la tête de deux-trois paysans à qui il a donné un bâton et qu'il appelle mercenaires depuis, dont la femme a maltraité le crâne dernièrement et avec qui je n'entretiens aucune relation charnelle.



Les présentations étaient faites. Façon Kindjal, cela va sans dire. Et c'était assez amusant.
Aiguemarine n'était pas du genre à s'épancher sur ses anciennes fonctions.
En revanche, la présentation de Sancte lui arracha un large sourire.

Elle imaginait bien le grand gaillard sur une coque de noix, braillant tout son saoûl sur ses compagnons d'infortune.
Mais, à priori, dans le couple, sa Dame semblait porter la culotte, vu l'énorme bandage qui trônait sur le sommet de son crâne.

En tous les cas, les dernières paroles de Kindjal vinrent la réconforter.
Ce rustre ne serait pas à ses côtés à l'église.
Un cri long et perçant retentit soudainement.
Tit Léo était réveillé.
Le temps de faire sa connaissance était venu.

Se tournant vers Kindjal...


Tu nous présentes enfin ton fils ?!
Depuis le temps que nous en entendons parler...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: D'un mariage à ... un baptème...   

Revenir en haut Aller en bas
 
D'un mariage à ... un baptème...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» demande d un mariage
» [RP] Mariage d'Espoire d'Amilly et Jean Zwyrowsky
» Mariage de Gian5 et Lionix
» Mariage de Hérisson53 et Sakurahime à Montluçon - 05/09/1457
» Mariage Caro Oli

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine de Cournon d'Auvergne :: Seigneurie de Sarliève :: Château de Sarliève :: Le rez de chaussée. :: La bibliothèque. :: Des archives diverses et variées.-
Sauter vers: