AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une levée de ban, une auberge and co

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Une levée de ban, une auberge and co   Mer 7 Oct - 20:37

Aiguemarine


[ HRP - RP ouvert à tous - Bon jeu ]

[ Moulins - Nuit du 02 au 03 Octobre 1457 ]

Aiguemarine & Nic y avaient retrouvé le Duc de Billy.
Allant tous dans la même direction, elle proposa à Marty de se joindre à lui.
Ca leur éviterait de faire de mauvaises rencontres... Les souvenirs de leur attaque en Limousin refaisaient surface, quelquefois...

Après un dernier tour en taverne afin de saluer ami(e)s et connaissances, le couple rejoignit les portes de Moulins.
Une légère talonnade à son cheval et ils prirent la route, direction... Bourbon.

Combien de temps resteraient'ils sur place ?!
Seul Aristote le savait, à cette heure.

Après une courte chevauchée de 20 lieues, les remparts de Bourbon se dessinèrent au loin.



[ Bourbon - Au pied des remparts, le matin du 03 Octobre ]

Le trio croisa quelques voyageurs, les défenseurs de la ville aussi.
Pas mal d'allées et venues.
Le village encore endormi se réveillait doucement.

Aiguemarine stoppa sa monture et s'adressa à son époux et au Duc de Billy...
Après tout, c'était ce dernier le "chef", et dans l'attente de l'arrivée de leurs Suzerains, les Seigneurs de Sarliève étaient sous ses ordres.


Bon, nous y sommes. Etirant doucement un bras avant d'avoir une crampe.
En attendant les ordres, que diriez vous de trouver une auberge pour déposer nos affaires ?!

Elle resta là quelques instants à regarder le paysage qui s'offrait à eux.
Se perdant parfois dans ses pensées...
Heureuse et inquiète à la fois.
Un regard vers son soutien, son z'époux...un faible sourire.
Aiguemarine attendait la réaction de l'un ou de l'autre...voire des 2.



Dernière édition par Aiguemarine le Sam 17 Oct - 11:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Une levée de ban, une auberge and co   Mer 7 Oct - 20:38

Nictail


[Bourbon - Matin du 3 Octobre, et pour les jours à venir !]

Après s'être joints à Marty, les seigneurs de Sarliève avaient salué leurs amis moulinois avant de prendre la route pour Bourbon.
Une courte chevauchée et les voilà aux portes de la ville.
Beaucoup de mouvements, et beaucoup de monde.


Bon, nous y sommes.
En attendant les ordres, que diriez vous de trouver une auberge pour déposer nos affaires ?!


Oui, elle n'avait pas tort, autant se poser avant de faire ce qu'il y avait à faire, ou ce qu'ils devraient faire.

Oui, c'est une bonne idée je pense.
Surtout que nous sommes ici pour quelques temps je suppose.
Autant trouver un endroit encore libre pour se reposer, se nourrir et se loger.


Et sans attendre les consignes du "chef", toute façon, il serait d'accord, Nic se mit à la recherche d'une petite auberge. Il devait y avoir quelque chose de bien pour eux dans Bourbon ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Une levée de ban, une auberge and co   Mer 7 Oct - 20:39

Aiguemarine


Qui ne dis mot, consens, non ?!
Nic s'était exprimé.
Le Duc de Billy n'avait point bronché.
Aiguemarine esquissa un sourire... Et voilà son époux qui ouvre la marche.
Normal, me direz vous pour un ancien Bourbonnais.
Il devait sûrement avoir sa petite idée pour l'auberge.

Les jours passaient ; Aiguemarine s'occupait au verger, Nic dans ses livres militaires.
A tour de rôle, elle et Marty se rendaient à la caserne prendre les consignes du jour.
Aiguemarine avait reçue un message de ses Suzerains, Al' et Kory.
Ces derniers devaient bientôt les rejoindre.

Ils ne leur restaient plus que prendre leur mal en patience, et attendre...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Une levée de ban, une auberge and co   Mer 7 Oct - 20:41

Kory


Matin du 7 Octobre.

Si il y a un bien un truc qui ne change pas, c'est la COBA, censée rester à Moulins alors que la destination initiale était bien Bourbon, de plus trois de leurs vassaux les attendait et surtout Aigue et Nic qui étaient partis légers à qui elle avait dit qu'elle apporterait à manger au cas où. Juste 78 miches et 25 sacs de maïs des broutilles quoi, sauf qu'elle avait encore quelques stigmates de la guerre contre la Bretagne, dont le manque de nourriture. Elle avait attendu jusqu'à la dernière minute pour voyager à dos de Thessalie, en fait le retour de son époux en fin de soirée.

Elle avait pu se reposer comme ceci et avait retrouvé sa grande forme, ne restait plus qu'à faire attention à elle. C'était pas vraiment compliqué cela en soit, le problème restait bien le fait qu'elle était sur des remparts et que généralement sur des remparts on défendait. On ne s'y promenait pas joyeusement. Bref, s'en fichait. Son époux devait avoir du travail à la prévoté, elle maintenant qu'elle n'était plus nul part et bien... Elle était plus libre.


Mon chéri, je vais sur les remparts, je vais envoyer une missive à nos enfants et essayer de voir si nos vassaux s'y trouvent.

Korydwen approcha Thessalie de Pégase et suite à un grand nombre d'acrobatie, elle réussit tout de même à déposer un tendre baiser sur sa joue.

Et je prends soin de moi, c'est pas des paroles en l'air ! C'est une promesse !

Elle le regarda en souriant, c'était pas vraiment de sa faute si elle avait trouvé le couvent clos et qu'elle avait attrapé froid en voyage... Le sort s'acharnait des fois sans que l'on comprenne trop pourquoi. Elle s'éloigna doucement avec sa monture direction les remparts. Seul ennui Thessalie ne pouvait pas monter les marches des remparts, Korydwen chercha donc une écurier, qu'elle trouva rapidement, monture déposée, écus donnés ainsi que quelques "ordres" la voilà à pied dans bourbon, bouclier sur le dos, épée rangée là où il fallait et puis sa besace.

Elle grimpa sur les remparts, et s'installa dos contre le mur de pierre froid et en sortit un velin vierge, cire et compagnie.


Citation :
Mes amours, mes enfants, ma chère Eléa, mon cher Matthis, mon cher Timothée,

nous voici, votre papa et moi arrivés à destination, nous sommes à Bourbon, nous y avons rejoints nos amis et vassaux Aiguemarine, Nictail et Marty.

Votre maman n'est plus malade comme le week end dernier avant de partir, j'ai repris des forces, je passerai vous voir dès que je le pourrai.

J'espère que vous ne faites pas trop de bêtises, vous savez toujours moins que papa. Eléa écoute bien le précepteur, Matthis arrête de ramener toute sorte d'animaux, surveillez votre petit frère, expliquez lui. Timothée n'a jamais trop vécu l'éloignement de ses parents à cause de la levé d'un Ban. Timothée occupe toi bien de ton lapin.

Vous vous rappelez ce que je vous ai montrer, les souterrains. Vous n'avez pas oublié où ils se trouvent ? Vous savez que si les berrichons prennent Mirefleurs, vous devrez les emprunter tous les trois avec Mathilde, Wilhelm et Klaus ainsi qu'une garde pour aller vous mettre en sécurité et vous enfuir. Mais n'ayez crainte, de nombreux gardes sont là pour défendre le château et les berrichons ne sont pas encore trop entrés.

Je vous embrasse très fort et vous dis à très vite,
Votre maman !
Votre papa vous fait aussi des bisous, mais là je crois qu'il est occupé.



Elle soupira en regardant son sceau, il n'était pas à jour, il faudrait... Plus tard.

Elle accrocha la missive à la patte de son cher Hibouscule et l'envoya vers Mirefleurs, il ferait peut-être des détours, le matin c'était déjà levé, elle ne l'avait pas vu, elle se redressa posa ses coudes sur les remparts, la tête au creux des mains il lui fallait réfléchir.

Réfléchir à beaucoup de choses et à ce qu'elle faisait, l'impression de toujours faire mal était beaucoup trop importante pour l'ignorer, il fallait qu'elle se reprenne, qu'elle soit forte, ce qu'elle était en apparence, juste en apparence justement, mais les apparences sont parfois trompeuses...

Trouver une solution et surtout retrouver le sourire auprès de ses amis...Pas regard dans le vide, regard fixé vers le Berry, oreilles en écoute, main sur l'épée, qu'à dégainer et se retourner, le bruit des chausses ou autres sur les pierres des remparts...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Une levée de ban, une auberge and co   Mer 7 Oct - 20:41

Aiguemarine


[ A l'auberge "Le Poney Fringant", le matin du 07 Octobre ]

Aiguemarine tournait en rond dans leur chambre carrée de l'auberge.
Le couple sortait peu, il est vrai.
Juste des allers-retours journaliers à la caserne prendre les consignes.
Oh, pas longtemps non plus. La discipline, l'ordre, les uniformes, c'était décidément pas pour elle.
Trop éprise de sa liberté. Et dire que Nic songeait à y retouner, peut-être... Brrrr...
Un frisson lui parcourut l'échine.

Epoux plongé dans ses livres militaires, en alternance avec celui des comptes de Sarliève. Pour passer le temps comme il lui disait.
En attendant que l'on ai réellement besoin d'eux... quelque part...

Aiguemarine avait besoin de prendre l'air.
De plus, elle avait fait l'acquisition d'une grande échelle pour ses visites au verger, et la veille, quelque peu fatiguée, elle l'avait laissée sur place.
Manquerait plus qu'on lui ai volée, tiens...
Doux baiser à Nic avant de quitter l'auberge.


Je vais vérifier que mon échelle est toujours au verger, mon ange.

Elle enfila sa cape, prit son épée...au cas où...
Même si le village semblait paisible, la jeune femme restait sur ses gardes.
Aiguemarine traversa Bourbon tranquillement, bifurquant sur la place du marché pour acheter quelques fruits.

Arrivée au verger, elle tourna quelque peu, peinant à se souvenir dans quelle rangée elle avait cueillie la veille au soir.
Au bout de longues minutes, et de nombreuses allées et venues, Aiguemarine retrouva son échelle toute neuve, flanquée sur le tronc d'un pommier.


Bon, ça va ! l'es toujours là...

Elle scruta les alentours. Peut-être y avait'il une cabane où Aiguemarine pourrait y ranger sa précieuse échelle. La Dame se voyait mal la trimballer tous les jours.
Y'avais bien cette espèce de bicoque à l'entrée du verger. Peut-être pourrait'elle l'entreposer là ?!
Ni 1 ni 2... Aiguemarine attrapa son échelle et se rendit à l'entrée du verger.
Dans un gros grincement, elle ouvrit la porte en bois, et s'aperçut que ladite bicoque semblait être un grand débarras.
Elle y déposa son fardeau dans un coin avant de refermer la porte.


Parfait ! bonne chose de faite. Croquant dans sa pomme tout en continuant son chemin, et savourant ce moment de tranquillité.
Puis, levant les yeux vers les remparts plus au loin, Aiguemarine cru apercevoir une silhouette quelque peu familière, dirons nous... entre les meurtrières.

Intriguée, elle en prit le chemin, monta les marches qui la séparaient de la tour de guet.
Ses bottes claquaient sur les pavés, ce qui fit se retourner la personne qui se trouvait là.
Alors, malgré les ordres, les contre-ordres, ils étaient venus...
Aiguemarine esquissa un léger sourire, la serrant doucement dans ses bras.


Heureuse de te voir ma Reine-Suze...Tu vas bien ?!
T'as l'air pensive et un peu pâle, non ?!


Son instinct de médicastre ne la trompait pas.
Ce "retour" était un peu prématuré, certes, mais Aiguemarine "connaissait" toute la peine que Kory pouvait ressentir lorsqu'elle restait enfermée trop longtemps chez les bonnes soeurs.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Une levée de ban, une auberge and co   Mer 7 Oct - 20:42

Kory


Matin du 7 Octobre.

Le regard perdu vers les plaines du Berry, à attendre une hypothétique armée, que cela lui rappelait la Bretagne, sauf qu'elle était en bas des remparts, les odeurs de guerre, les bruits de guerre, les chevaux qui hennissent, les chevaux qui tuent, les flèches qui pleuvent du ciel et tant d'autres choses, elle avait passé l'été, pas de guerre, non rien, il aura fallu attendre ce Duc, lui, celui-là pour se retrouver en guerre, enfin, elle n'aurait pas à partir au front cette fois. Des bruits de pas sur les pierres du sol, Kory se retourne et trouve une vassale. Des mésanges échangées la veille, elle ne savait pas, elle ne savait plus ce qu'elle devait faire, elle avait suivi son époux. Ne pas les laisser tous seuls ses vassaux, pas du genre à se cacher dans un château... Le Duc serait-il de la partie ? Ou se cachait-il dans son château ? Korydwen n'espérait plus rien...

Elle s'approcha de son amie et la serra fortement dans ses bras, si heureuse de la voir, de la retrouver, son amie, sa confidente, combien de fois s'était elle remonter mutuellement. Des petites misères, des misères plus grandes, des ras-le-bol, tout un tas de chose.


Heureuse de te voir ma Reine-Suze...Tu vas bien ?!
T'as l'air pensive et un peu pâle, non ?!


Heureuse de te voir ma vassale ! Tu m'as manqué tu sais ! Je vais bien... Disons que je fais au mieux pour aller bien. Mais je dois t'avouer que j'ai honte d'avoir planter Al dès notre arrivée à Bourbon, j'avais besoin de me retrouver.

Pensive ? Un petit peu. J'ai l'impression que tout va de travers quand je suis là, que je fais mal, dernièrement j'ai été grippé dans une auberge et je n'ai rien dit à Al et v'là que j'lui fais mal... Je lui ai retourné le coeur... Suis-je une si mauvaise épouse ? Et là l'autre jour, j'suis partie devant pour voyager sans l'attendre, je te laisse imaginer à quel point il a eu la trouille... Cela devrait être des moments joyeux et à chaque fois, je bourde... Mais je l'aime, je l'aime terriblement, plus que tout, je mourais pour qu'il puisse vivre...


Le sourire revenait, les couleurs aussi, surtout le rouge de la honte, à croire que tout cela avait besoin de sortir, elle se questionnait, maladroite la Kory, oui, tête en l'air également, mais elle n'arrivait pas à changer, bien pour ça qu'Al l'aimait, elle faisait des efforts pour lui, beaucoup d'effort, mais changer un caractère était-ce réellement faisable ? L'atténuer sans doute, réfléchir avant de parler, réfléchir avant de bouger, mais en ce moment, le temps lui manquait.

Tu dois te demander ce que je fais là ? Alors que je devais rester à Moulins... Bein on a pas écouté les ordres... T'as vu comme on est des vilains pas beau !! J'allais pas laisser mes vassaux tous seuls quand même !

Rire, se détendre, malgré la guerre qui planait au dessus de sa tête, mais être dans son BA chéri cette fois, ne pas se laisser aller, se ressaisir, cesser de douter sur ce qu'elle est, il y a bien une unique chose sur laquelle elle ne doute pas... La plus importante à ses yeux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Une levée de ban, une auberge and co   Mer 7 Oct - 20:44

Aiguemarine


[ Sur les remparts - Confidences entre amies ]

Il était assez surprenant que Kory soit seule, là...sur les remparts.
Pourquoi vouloir s'isoler à part après une dispute ?!
Hummm...
Aiguemarine l'écouta attentivement, se posant dos contre une des meurtrières;



Heureuse de te voir ma vassale ! Tu m'as manqué tu sais ! Je vais bien... Disons que je fais au mieux pour aller bien. Mais je dois t'avouer que j'ai honte d'avoir planter Al dès notre arrivée à Bourbon, j'avais besoin de me retrouver.

Ah, ça commençait fort.
Ses craintes, d'une nouvelle dispute, se confirmaient, peu à peu...


Ravie de vous retrouver aussi. Même si j'aurai préférée d'autres circonstances.
Te retrouver seule ?! J'suis pas sûre que ce soit une bonne idée, surtout ici.
Léger soupir. Se remémore l'épisode des remparts de Montpensier quand son amie était Capitaine et qu'elle souffrait de l'éloignement avec son époux. Ce qui lui avait valu un léger "accident" d'ailleurs. Et à elle, une grosse dispute avec Nictail.


Pensive ? Un petit peu. J'ai l'impression que tout va de travers quand je suis là, que je fais mal, dernièrement j'ai été grippé dans une auberge et je n'ai rien dit à Al et v'là que j'lui fais mal... Je lui ai retourné le coeur... Suis-je une si mauvaise épouse ? Et là l'autre jour, j'suis partie devant pour voyager sans l'attendre, je te laisse imaginer à quel point il a eu la trouille... Cela devrait être des moments joyeux et à chaque fois, je bourde... Mais je l'aime, je l'aime terriblement, plus que tout, je mourais pour qu'il puisse vivre...

Et là, de nouvelles confidences.
Diantre, si Aiguemarine s'attendait à tout cela.
Elle qui les a toujours connus heureux et liés, partageant tout, joies comme peines.
Elle secoua la tête. Ce qu'elle s'apprêtait à lui dire n'était pas forcément agréable mais... en tant qu'amie, Aiguemarine se devait de le lui dire.


Non, tu n'es pas une mauvaise épouse.
Tu agis dans l'instant, sans forcément réfléchir ; un peu comme moi...
Mais je connais Al', et il te pardonnera tes erreurs. Parles lui comme tu as fais avec moi, ne traînes pas.


Ne pas faire comme Nic avait fait avec elle, au sujet de son passé.
Repoussant sans cesse et sans cesse.
D'ailleurs, cela lui faisait bizarre de se retrouver ici à Bourbon. Pourvu que les "vieux démons" et sa jalousie maladive ne reviennent pas la hanter.


Tu dois te demander ce que je fais là ? Alors que je devais rester à Moulins... Bein on a pas écouté les ordres... T'as vu comme on est des vilains pas beau !! J'allais pas laisser mes vassaux tous seuls quand même !

Aiguemarine esquissa un sourire.
Elle savait qu'ils seraient venus tôt ou tard les rejoindre.


Bon, je suppose que vous n'avez pas de point de chute ?!
Nous logeons à l'auberge du Poney Fringant en attendant...
Il doit rester des chambres.
Puis, sur un ton humouristique...elle rajouta...
Evites la chambre mitoyenne de celle de Marty. Il ronfle, c'est ... terrible !

Allez, ne restons pas ici.
Puis, en chemin, peut-être croiserons nous Al' !


Aiguemarine commença à avancer. Elle connaissait le chemin. Tit coup d'oeil en arrière pour s'assurer que sa Reine-Suze la suivait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Une levée de ban, une auberge and co   Mer 7 Oct - 20:45

Kory


Sur les remparts - Confidences entre amies

Elle pouvait toujours compter sur Aigue, sur son écoute, sur tout en fait, pas pour rien qu'elle les avait choisi, elle et Nic comme vassaux, des gens comme cela c'est si précieux, pour rien au monde, elle ne souhaitait les perdre pour rien au monde. Un sourire, rien de plus, elle avait retrouvé sa force, ses doutes envolés, tout allait mieux dans le meilleur des mondes.


Non, tu n'es pas une mauvaise épouse.
Tu agis dans l'instant, sans forcément réfléchir ; un peu comme moi...
Mais je connais Al', et il te pardonnera tes erreurs. Parles lui comme tu as fais avec moi, ne traînes pas.


Oui je sais bien, mais bon là encore j'ai sorti une bêtise, je suis fatiguée en ce moment. C'est bien pour cette raison que l'on s'entend si bien, on est assez semblable finalement.
Il me les a déjà pardonné enfin je pense, dès que je suis revenue de l'auberge je lui ai écris plusieurs missives et quand je suis partie devant je lui ai écris aussi pour lui dire que tout allait bien.
Faut juste que j'arrive à ne plus faire d'erreurs...


Elle soupira, là était vraiment la chose la plus dure, ne plus faire d'erreur quand on est une Korydwen c'est assez difficile, mais elle allait se donner du mal pour y arriver, c'est bien pour ça qu'elle était partie, pour réfléchir et y remédier, plutôt que de sortir des âneries à son époux et de s'en vouloir encore plus, raclant le sol avec sa botte, elle regardait son amie, elle avait su trouver les mots, elle avait su la remonter une fois de plus et en cela elle ne la remercierait jamais assez, enfin cette fois, elle n'avait pas fait de bêtises, il fallait noter le progrès pas de blessure et pas de boissons.

Bon, je suppose que vous n'avez pas de point de chute ?!
Nous logeons à l'auberge du Poney Fringant en attendant...
Il doit rester des chambres.
Evites la chambre mitoyenne de celle de Marty. Il ronfle, c'est ... terrible !


A vrai dire je ne sais pas trop si on en a pris... Je vois pas souvent Al, alors je ne sais pas trop ce qu'il fait... Mais on va aller dans cette auberge, comme cela nous pourrons passer les longues soirées d'attente ensemble.
Il ronfle ? Arf pauvre Beths alors... On verra bien ce qu'il restera comme chambre.


Allez, ne restons pas ici.
Puis, en chemin, peut-être croiserons nous Al' !


Oui j'aimerai bien le croiser mon tendre époux ! Sinon, je lui enverrai une missive ! Nic est à l'auberge ?


Korydwen s'apprêta à suivre Aiguemarine, en prenant bien garde de prendre ses effets personnels. Croiseraient-elles Al ? Elle ne savait pas, tout ce qu'elle savait c'est qu'elle pouvait compter sur Aigue.

Au fait, merci de m'avoir écouter, ça fait du bien de les sortir toutes ces choses là !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Une levée de ban, une auberge and co   Mer 7 Oct - 20:46

Aiguemarine


[ Entre les remparts et l'auberge ]

Bon, pas de cris, pas de pleurs. Tout s'était bien passé.
Aiguemarine était soulagée de voir Kory le prendre aussi bien.
Fût un temps, pas si lointain, où toutes 2 se seraient sûrement énervées, fâchées.
Mais de l'eau avait coulée sous les ponts, comme on dit.
Toutes 2 faisaient des efforts, même si c'était loin d'être parfait.


Oui je sais bien, mais bon là encore j'ai sorti une bêtise, je suis fatiguée en ce moment. C'est bien pour cette raison que l'on s'entend si bien, on est assez semblable finalement.
Il me les a déjà pardonné enfin je pense, dès que je suis revenue de l'auberge je lui ai écris plusieurs missives et quand je suis partie devant je lui ai écris aussi pour lui dire que tout allait bien.
Faut juste que j'arrive à ne plus faire d'erreurs...


Les erreurs, ça se pardonne. T'en fais pas.

Puis, lui tendant ses emplettes faites un peu plus tôt sur le marché.

Une pomme ?!

Aiguemarine regarda sa Reine-Suze se servir.
Hmmm, ça lui donnait envie d'en reprendre 1. Mais étais-ce bien raisonnable ?!
Sauf à avoir mal à l'estomac et être exemptée de surveillance. Et cela, elle n'y tenait pas plus que ça.



A vrai dire je ne sais pas trop si on en a pris... Je vois pas souvent Al, alors je ne sais pas trop ce qu'il fait... Mais on va aller dans cette auberge, comme cela nous pourrons passer les longues soirées d'attente ensemble.
Il ronfle ? Arf pauvre Beths alors... On verra bien ce qu'il restera comme chambre.


Oui, je me doûte. L'ayant vécue avec Nic... tu sais, les moines je les aient haïs longtemps, allant même jusqu'à me demander ce qu'ils pouvaient avoir de plus que moi, euh...à part leurs breuvages, bien sûr.
Oui, pauvre Beths....
se mordant la lèvre pour ne pas rire de ses bêtises.

Les 2 femmes avançaient dans le village, continuant toujours à deviser comme elles savent si bien le faire.


Oui j'aimerai bien le croiser mon tendre époux ! Sinon, je lui enverrai une missive ! Nic est à l'auberge ?
Au fait, merci de m'avoir écouter, ça fait du bien de les sortir toutes ces choses là !


Hochement de tête. Pas besoin de remerciements entre elles.

Oui, Nic est à l'auberge. Enfin, il y était avant que je ne sorte. Il alterne les livres militaires et les comptes de Sarliève.
Sa façon de se "distraire"... Et puis, tu connais mon z'époux. Il n'aime pas trop quand y a foule. Mais il sera heureux de vous revoir tous les 2, sois en sûre.


Elles étaient arrivées devant l'auberge.
Aiguemarine poussa la porte, héla l'aubergiste. Puis laissa Kory faire.
Et tandis que celle-çi s'occupait de régler les détails, elle en profita pour regarder par la fenètre, et laissa ses pensées s'envoler loin, très loin. Ses enfants lui manquait. Il faudrait qu'ils envoient quelques nouvelles à Sarliève.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Une levée de ban, une auberge and co   Sam 17 Oct - 11:55

Kory


Remparts, rues, auberge... Un peu de tout mais on s'amuse !!

Ni cri, ni hurlement, ni remontrance, ni remarque, ni jugement, rien de tout cela, juste une oreille attentive pour un coeur qui déborde, une amie, une vraie, il y avait eu des mots plus haut que d'autres, mais jamais, elles n'étaient restées fâcher longtemps, se comprenant, un caractère presque semblable. Discussion semblable il y a quelques années, du temps ou Matthis était tout jeune, il avait failli se retrouver orphelin à cause d'une bêtise de sa mère, mais maintenant elle savait, elle avait l'alcool mauvais, surtout quand son coeur débordait de tristesse, mais là, elle avait réussi à évacuer toute cette tristesse et était bien décidée à écrire une longue missive à son époux, elle en avait besoin, elle le voyait si peu, tous les deux bien occupés, lui avec ses affaires, elle avec les soeurs et de la mère supérieur, Mère Credi...

Aigue lui proposa une pomme, elle plongea sa main dans le panier pour en attraper une, son amie avait du entendre son ventre gargouillé pour lui en proposer une, quoi qu'il en soit Korydwen la suivit jusqu'à l'auberge, faisant un petit crochet pour aller chercher Thessalie. Discussion tranquille entre amie.

Ah oui Nic est avec ses livres, il ne change pas ! Ne t'inquiète pas, je connais son amour de la foule !

Les deux femmes venaient d'arriver à l'auberge, Korydwen regarda Thessalie. Elle avait encore toute sa charge sur son dos, Korydwen sourit, elle s'arrêta près de l'auberge et l'attacha à une barrière en bois. Elle détacha un premier sac de miches de pain, qu'elle posa par terre, pas dans la boue quand même, elle détacha ensuite les deux boucliers qu'elle avait prit en plus et enfin souleva les côté de la selle de Thessalie pour attraper les épées qu'elle avait en plus. Ne pas se faire avoir comme en Bretagne, là était la ligne de conduite numéro un. Elle ramassa toutes ses affaires et entra dans l'auberge.

Elle s'approcha du comptoir pour demander une chambre à l'homme, il la fit poireauter un petit moment et semblait vouloir profiter du fait qu'elle soit noble, mais elle ne se laissait pas faire la Korydwen. Elle monta ses affaires dans sa chambre, elle redescendit juste avec un vélin, une plume et un encrier, elle s'installa dans un coin pendant qu'Aigue regardait par la fenêtre. Elle commença à écrire.


Citation :
Mon cher Althiof, mon tendre époux,

voilà à peine quelques heures que nous sommes arrivés à Bourbon et je t'ai déjà laissé vaqué à tes occupations, je me suis pour ma part rendue aux remparts de Bourbon, ils étaient calmes et je n'y ai pas trouvé nos vassaux, j'en ai donc profiter pour envoyer un petit mot à nos enfants. J'espère qu'ils vont bien tous les trois et qu'ils ne fatiguent pas trop les serviteurs.

Je suis désolée de t'avoir planter ce matin, mais j'avais besoin de me retrouver, ces allées et venues chez les soeurs me fatiguent, me font douter, me font bourder, l'impression de tout faire de travers, il fallait que je redresse le cap, pour toi, pour nous. J'ai croisé Aigue, j'ai bien discuté avec elle, tranquillement doucement, elle m'a conseillé de discuter avec toi, mais te croisant bien peu, c'est la plume que j'ai pris. Tu connais mon état de fatigue et pourtant je suis en pleine forme, une bonne nuit de sommeil me remettra les idées à l'endroit.

Il n'y a qu'une chose sur laquelle je n'ai pas douté, c'est l'amour que j'ai pour toi, cet amour qui chaque jour grandit un peu plus. J'ai d'ailleurs eu une idée, notre anniversaire de mariage arrivant à grands pas, pourquoi ne pas faire une feste avec nos amis ? Après la guerre, en espérant qu'elle ne dure pas trop longtemps. Et cette fois, je ne te ferai pas de frayeur, j'ai eu peur d'ailleurs l'espace d'un instant que ma fatigue soit due à cela, mais non, je ne suis pas enceinte et fort heureusement d'ailleurs, nous n'avons pas besoin de cela pour le moment.

Je suis à l'auberge du poney fringant, je nous y ai pris une chambre, je t'y attends, je suis en compagnie d'Aigue, si tu ne me vois pas dans la grande salle, c'est que je serai montée me reposer, afin de prendre bien soin de moi et de ma santé.

Je t'aime de tout mon coeur et t'embrasse très tendrement.
Ton épouse,
Kory.

Point de scelle, cependant, elle se leva et demanda à un jeune coursier de porter sa missive à Althiof, il le trouverait bien quelque part dans le village, elle s'approcha de son ami, vélin et plume dans les mains.

Tu veux écrire à tes enfants ? Il me reste du vélin et de l'encre. Tu sais, si jamais les berrichons venaient à entrer trop en BA, tu peux envoyer tes enfants et tes serviteurs à Mirefleurs, il y a des souterrains pour s'enfuir en cas de besoin et la défense a été augmenté. Eléa et Matthis connaissent les souterrains et savent ce qu'ils doivent faire en cas d'attaque.

Korydwen ne tenait pas à faire peur à son amie, mais elle savait combien c'était difficile pour une mère de laisser ses enfants alors qu'elle allait combattre, elle voulait donc lui expliquer ce qu'elle avait mis en place à Mirefleurs. Elle héla l'aubergiste afin d'avoir un petit déjeuner consistant à partager avec son amie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Une levée de ban, une auberge and co   Sam 17 Oct - 11:56

Althiof


Dans les rues de Bourbon.


Bourbon ! Destination finale de leur court périple à travers la verte Auvergne jusqu'à la ville la plus proche du front berrichon. Ils avaient avancer vite de ville en ville fort occupés qu'ils étaient à prendre des renseignements sur le front et préparer la maréchaussée en cas d'attaque. Du coup le reste des journées ils les passaient à se reposer pour être en forme le soir venu pour prendre la route. Il n'avait de toute façon guère le coeur à parler longuement et encore moins parler négligemment de tout et de rien. Il était encore sous le choc de ce qu'il avait entendu à la fin de la semaine dernière... et heureusement que Sun avait été encore là à une heure si tardive sinon il aurait surement paniqué.

Il était heureux de la retrouver mais pour le moment il ne pensait qu'à arriver sains et saufs, se préparer à défendre leur duché et ensuite ils pourraient parler calmement quand tout serait en place. Il est des choses qui ne peuvent se faire que dans l'intimité et le calme d'une chambre. Enfin le calme... au début tout du moins.

Depuis quelques temps il aidait ses amies Thib et Andro pour la douane de Bourbon et l'avantage d'être sur place ce qu'il pouvait le faire aux aurores et ce serait une bonen chose de faite. Il se dirigea directement vers la mairie. Son épouse s'était absentée également. Une fois copie envoyée à Clermont il passa par le camp stationné de part et d'autre des murailles de la ville. Tixlu d'un côté et Favdb de l'autre. Aujourd'hui il pouvait travailler. Bien une bonne chose il allait pouvoir prendre le temps de se poser et se préparer pour ses premières gardes... enfin les premières sur les remparts bourbonnais. Parce que l'art et la manière de faire une garde n'avaient plus de secret pour lui.

Lorsqu'il rentra de nouveau dans la ville, un coursier affolé vint à sa rencontre pour lui remettre un mot. Il la lut rapidement en souriant avant de dire :


- Fais dire à mon épouse que je la retrouverai ce soir à l'auberge du poney fringant et qu'elle a bien fait d'aller voir Aigue. Dis lui que je vais faire un tour sur les remparts pour signaler notre arrivée à Marty et que nous discuterons de son joli projet.

Tu t'en souviendras ?


Le garçon fit un signe de la tête et Althiof lui tendit quelques sous avant de partir en direction des remparts, longeant le mur intérieur à la recherche de son vassal.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Une levée de ban, une auberge and co   Sam 17 Oct - 11:57

Aiguemarine

[ Dans la grande salle, à l'auberge ]

Le visage au plus près de la vitre, à observer.
Le calme laissait place à l'agitation, et inversement.
Amusant comme situation tout ça. Enfin, amusant n'était pas vraiment le terme adéquat.
Aiguemarine voyait cela davantage comme une "guerre des nerfs".
A ce petit "jeu" qui en sortirait vainqueur ?! le BA ?! le Berry ?! Aucun des 2...
Mille questions lui trottaient dans la tête.
Quid de la diplomatie Bourbo-Auvergnate ?!
Léger soupir.
En tous les cas, bon courage à celui ou celle qui, d'ici quelques jours, récupérerait la "patate chaude" en endossant la fonction de Duc(hesse).

Lorsqu'elle sortit enfin de ses pensées, Aiguemarine aperçut Kory attablée à écrire.
Son amie s'approcha d'elle, vélin et plume dans une main.


Tu veux écrire à tes enfants ? Il me reste du vélin et de l'encre. Tu sais, si jamais les berrichons venaient à entrer trop en BA, tu peux envoyer tes enfants et tes serviteurs à Mirefleurs, il y a des souterrains pour s'enfuir en cas de besoin et la défense a été augmenté. Eléa et Matthis connaissent les souterrains et savent ce qu'ils doivent faire en cas d'attaque.

Aiguemarine secoua la tête, négativement.
Ecrire, oui...mais pas maintenant.
Elle souhaitait le faire ; elle le ferait mais, avec Nic.
Un peu de mal ces derniers temps à aligner 4 mots sur un parchemin.


Merci, mais j'écrirai plus tard aux enfants.

En revanche, cette histoire de souterrains l'intriguait.
Oh, à Sarliève, on lui avait signalé qu'il y avait des cachots.
Mais Aiguemarine n'avait jamais pris le temps d'aller voir par elle-même.
Peut-être y avait'il des souterrains aussi ?!
Faudrait qu'elle se renseigne auprès de son Intendant.


Des souterrains à Mirefleurs ?!

Elle n'avait pas eue l'occasion d'aller à Mirefleurs.
Pourtant, ils auraient dû...pour les vendanges.
Mais Athalia en avait décidée autrement, à cette période là...


Ca m'intrigue ton histoire de souterrains. Tu pourrais m'en dire plus ?!

Entretemps, l'aubergiste avait ramenée un bon petit déjeuner.
Aiguemarine prit une tranche de pain, et se mit à la tartiner de beurre, le temps que sa Reine-Suze lui en dise davantage...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Une levée de ban, une auberge and co   Sam 17 Oct - 11:59

Kory


Dans la grande salle, à l'auberge

Son amie ne souhaitait pas écrire tout de suite, sans doute voulait elle faire cela avec Nictail, elle rangea donc le tout dans sa besace et alla s'asseoir à table.


- Merci, mais j'écrirai plus tard aux enfants.
- D'accord !


Korydwen attrapa une viennoiserie et croqua à pleine dent dedans tout en écoutant sa vassale, elle passait un peu pour une goinfre, mais ce n'était pas très grave après tout, elle avait faim, elle avait terminé la pomme d'Aigue, et elle mangeait encore, mais il lui fallait prendre des forces pour la suite.

- Des souterrains à Mirefleurs ?!
- Oui, des souterrains, c'est Wilhelm qui me les a montré, quand j'ai visité ma seigneurie ! J'en ai même cherché si un des souterrains menait au couvent afin de m'en échapper !


Korydwen éclata de rire, elle s'était fait une petite fiche avec toutes les excuses pour sortir du couvent, elle rayait ceux qu'elle avait déjà utilisé, sait on jamais, des fois que les soeurs aient une bonne mémoire, faudrait pas qu'elles lui interdisent de sortir du couvent ! Mais plus le temps de réfléchir, voilà que sa vassale lui demande quelque chose.

- Ca m'intrigue ton histoire de souterrains. Tu pourrais m'en dire plus ?!
- Alors ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ! Je peux t'en dire plus !


Korydwen sortit un parchemin pour dessiner, son château Mirefleurs, les sept tours autour du château, elle montra le résultat à Aiguemarine !



Elle se mit à genoux sur sa chaise histoire de prendre un peu de hauteur pour lui raconter toute l'histoire des souterrains. Elle commença par tout raconter le dispositif en cas d'attaque de Mirefleurs.

Alors tu vois le château de Mirefleurs est entouré par des remparts et sept tours de garde, ensuite le château à encore des tours ! Hors des remparts, il y a les champs ! Entre le château et les tours, des ateliers d'artisans et des maisons ! Alors il y a une cloche en haut de la plus haute tour du château ! Un garde doit la sonner en cas d'attaque et tout le monde entre dans la cour du château ! Ensuite les gueux défendent en montant sur les remparts avec les gardes ! Y a des catapultes ! Ensuite les nobles ! Donc Eléa, Matthis et Timothée ainsi que Wilhelm, Klaus, Mathilde et quelques autres serviteurs descendent sous la terre vers les cachots ! Ensuite !

Tout en pointant son doigt sur la ligne verte du parchemin.

Ensuite il y a une porte qui donne sur un souterrain et non un cachot, il suffit de le suivre, c'est légèrement humide, froid et sans lumière ! Il faut surtout pas oublier de prendre une torche ! Ca a été creusé sous la terre, mais sur les côtés et au dessus il y a des pierres je crois, m'en souviens plus trop, il faudrait que je redemande à Wilhelm. Donc ensuite ils marchent, bon parfois il faut envoyer des soldats pour tuer les rats pour pas avoir la peste ! Des fois faut aussi retirer le surplus d'eau, mais ça c'est dans les corvés des serfs ! Wilhelm gère bien, tous les impôts qu'ils me doivent les serfs ! Après ils ressortent dans une petite cabane bien loin de Mirefleurs et ils peuvent récupérer un carrosse caché là-bas et ils peuvent fuir !

Korydwen regardait sa vassale, elle avait du l'endormir à force de parler, entre temps le jeune coursier fut de retour et l'informa que son époux souhaitait la rejoindre que le soir, la journée serait donc longue, mais elle se reposerait, qui sait, peut-être se réveillerait-elle avec lui à ses côtés ? Elle avait bien fait d'aller voir Aigue, ouf elle avait eu peur d'avoir fait une bourde une fois de plus, il voulait voir Marty et ensuite revenir pour discuter de son projet, bien, elle attrapa un autre croissant et le mangea doucement attendant une réaction de son amie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Une levée de ban, une auberge and co   Sam 17 Oct - 12:01

Aiguemarine


[ Dans la grande salle, à l'auberge ]

Kory se faisait une joie de lui expliquer pour les souterrains.
Y'avait'il "anguille sous roche" ou "baleine sous gravillon" ?!
Quoiqu'il en soit... elle aurait dûe s'en méfier de ce "Ouiiiiiiiiiii"

Les coudes sur la table, une main posée sur sa tête, l'autre tenant toujours sa tartine, Aiguemarine observa Kory se mettre à lui faire un dessin.
Sa Reine Suze semblait s'appliquer et y mettre tout son coeur.
Elle souria...

Puis, là...horreur, malheur... Kory se lança dans un descriptif oral du dessin.
Mouarfff... Aiguemarine luttait contre une douce fatigue qui s'insinuait au fil de la description des souterrains...


Alors tu vois le château de Mirefleurs est entouré par des remparts et sept tours de garde, ensuite le château à encore des tours ! Hors des remparts, il y a les champs ! Entre le château et les tours, des ateliers d'artisans et des maisons ! Alors il y a une cloche en haut de la plus haute tour du château ! Un garde doit la sonner en cas d'attaque et tout le monde entre dans la cour du château ! Ensuite les gueux défendent en montant sur les remparts avec les gardes ! Y a des catapultes ! Ensuite les nobles ! Donc Eléa, Matthis et Timothée ainsi que Wilhelm, Klaus, Mathilde et quelques autres serviteurs descendent sous la terre vers les cachots ! Ensuite !

Ses paupières étaient lourdes.
Elle luttait, luttait.
Mais le mot "Catapulte" la réveilla un peu...


Ah, oui... je vois ! enfin, j'imagine bien.

Et voilà que Kory en remettait une couche.
Ah, zut... Les explications n'étaient pas terminées ; et la journée encore moins.
Aiguemarine, discrêtement, se massa le front.
Ses yeux clignaient doucement...
Quelle idée elle avait eue de vouloir en savoir plus sur ces fichus souterrains.



Ensuite il y a une porte qui donne sur un souterrain et non un cachot, il suffit de le suivre, c'est légèrement humide, froid et sans lumière ! Il faut surtout pas oublier de prendre une torche ! Ca a été creusé sous la terre, mais sur les côtés et au dessus il y a des pierres je crois, m'en souviens plus trop, il faudrait que je redemande à Wilhelm. Donc ensuite ils marchent, bon parfois il faut envoyer des soldats pour tuer les rats pour pas avoir la peste ! Des fois faut aussi retirer le surplus d'eau, mais ça c'est dans les corvés des serfs ! Wilhelm gère bien, tous les impôts qu'ils me doivent les serfs ! Après ils ressortent dans une petite cabane bien loin de Mirefleurs et ils peuvent récupérer un carrosse caché là-bas et ils peuvent fuir !

Les dernières explications fûrent le coup de grâce.
Aiguemarine se laissa aller doucement et finit par définitivement s'endormir sur la table.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Une levée de ban, une auberge and co   Sam 17 Oct - 12:02

Nictail


[A Bourbon - On ne sait plus quel jour à force d'attendre à ne rien faire.]

Nic finissait un énorme livre militaire "La Base de la Stratégie pour les Nuls". Et ce petit moment touristique à Bourbon était l'occasion rêver d'en finir avec cet ouvrage. Fort intéressant, mais aussi très gavant.
Et combiné aux comptes de Sarliève, y'avait de quoi s"occuper et se changer les idées. Mais bon, c'était pas non plus le plus fun !
Son épouse, quant à elle, s'amusait au verger. Après sa mésaventure Guyennoise, Nic savait qu'elle serait très prudente, c'était pour ça qu'il n'éprouvait pas le besoin de la surveiller. Et, il avait du mal à sortir de l'auberge ...

Ce matin-là, Aigue s'était éclipsée pour récupérer son échelle.
Mais, le temps passait sans qu'elle ne revienne, et l'estomac de Nic criait famine. Lui qui voulait l'attendre pour grignoter un peu. fallait qu'il descende.
Et quelle n'est pas sa surprise d'entendre Kory raconter une histoire de souterrains et de catapultes et de cabane pour fuir. Mais avec qui donc parle-t-elle ?! Personne au premier abord ! Ah si, Aigue s'est ... endormie.
Il s'approcha en souriant à Kory et suggérant le silence.
Un doux baiser sur la nuque de son épouse pour la réveiller.


L'histoire de notre suzeraine préférée était pourtant intéressante !
Et tu aurais pu me prévenir que tu étais revenue avec une si charmante compagnie, voyons.


Un large sourire vers les deux jeunes femmes.
Deux bises pour sa chère amie.


Ravi de te voir Kory, ça fait vraiment plaisir.
Tu m'as l'air en bonne forme, et pleine d'histoires à raconter.
Tu as quelque chose d'intéressant pour moi ?!


Une envie de torturer son épouse ?!
Ou juste celle d'embêter son amie ?!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Une levée de ban, une auberge and co   Sam 17 Oct - 12:03

Kory


Dans la grande salle, à l'auberge

Bon alors l'explication avait été donné, sauf qu'elle avait entraîné la mort, ou plutôt le sommeil d'Aiguemarine, c'était bien malin ça, demander des explications et s'endormir, elle avait du avoir une nuit difficile et mouvementé. Korydwen pouffa de rire en mettant sa main devant sa bouche pour ne pas la réveiller quand même, que pouvait-elle bien s'imaginer la Kory ? Sans doute des choses que la décences ne nous autorise pas à retranscrire.

Alors qu'elle allait prendre sa tasse de tisane froide et la verser sur la tête d'Aiguemarine, Nictail arriva, zut, il tombait vraiment mal, elle fit donc semblant de boire, enfin elle but réellement sa tisane froide en regardant Nictail s'approcher de son épouse et la réveiller, cela ne valait pas une tisane froide sur la tête, mais sans doute plus agréable pour Aiguemarine qui pour le coup restait sèche.


Ravi de te voir Kory, ça fait vraiment plaisir.
Tu m'as l'air en bonne forme, et pleine d'histoires à raconter.
Tu as quelque chose d'intéressant pour moi ?!


Le plaisir est partagé Nic ! Oui j'expliquais quelque chose à ton épouse, sauf qu'elle s'est endormie ! Alors que !! C'est elle qui me l'a demandé !! Tu te rends compte de son impolitesse quand même !

Elle regarda Aigue et éclata de rire en voyant sa tête, sans doute un "va mourir" ou quelque chose comme ça, enfin bref, Kory était plutôt en forme par rapport au début de la journée, elle n'avait qu'une hâte retrouver son époux plus tard.

Je lui expliquais les souterrains de Mirefleurs avec ce beau dessin !

Elle montra à Nic son chef d'oeuvre avant de reprendre ses explications.

Et donc je lui ai proposé d'écrire à vos enfants et je lui ai parlé de Mirefleurs et des souterrains que mes enfants emprunteront en cas d'attaque, ce que je ne souhaite pas ! Elle voulait savoir comme c'était, je lui ai donc détaillé la procédure de fuite de Mirefleurs et ça l'a endormi !

Je crois qu'elle se renseigne parce qu'elle veut en creuser chez vous ! Mais en petite tenue bien sur et devant toi ! Avec sa sueur et tout et tout... Bref vous réussirez bien à agrandir la famille ! Il me semble avoir entendu Thomas demander un petit frère.

Elle tentait de garder son sérieux et regardait tour à tour Aigue et Nic, qui serait le premier à réagir à ce tissu d'histoire sans queue ni tête ? Elle pouffait intérieurement, tellement heureuse de les revoir, alors pourquoi ne pas les embêter. Elle ne put s'empêcher de rajouter !

En plus ça doit être boueux quand tu creuses des souterrains ! J'crois que Nic parle souvent de certains évènements dans la boue !

Légère allusion à des combats dans la boue, gueule d'ange la Kory, juste un peu, elle se prépare à courir, sait on jamais !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Une levée de ban, une auberge and co   Sam 17 Oct - 12:04

Elea



[Château de Mirefleurs, le 9 Octobre]

La grande fille s'était levée en ce matin du 9 Octobre, elle avait cinq ans aujourd'hui, le seul problème était que ses parents se trouvaient à Bourbon, Eléa en était triste du coup, mais elle savait qu'ils n'avaient pas été là non plus pour les deux ans de Timothée, mais les connaissant, ils se rattraperaient sans doute plus tard. D'ailleurs maman avait envoyé une lettre, Eléa l'avait lu toute seule comme une grande, aussi, avait elle décidé d'y répondre toute seule comme une grande, voulant montrer à ses parents ce qu'elle avait appris.

Elle s'installa dans la chambre des filles et sortit un bout de parchemin, de l'encre et une plume, elle commença à écrire, il y aurait sans doute des fautes, mais elle ne savait pas écrire tous les mots non plus, elle connaissait quelques sons mais toutes les subtilités et les règles de grammaire...


Citation :
Mon cher papa et ma cher maman,

je vous aime beaucou, jusqu'à l'infini ! Mais aujourd'ui, il i a un problème, c'est mon aniversère et vous êtes pas la... Alor je sui un peu triste. J'ai 5 ans, j'espère que vou viendré aprè pour faire mon aniversaire.

On a bien reçu la missive ! D'ailleur j'ai lu à Matthis et Timothée ! Je sai bien lire maintenant et bien écrire aussi ! Je fai des faute parfoi, mais j'apprend et j'écoute beaucou le précepteur !

Faut que tu vienne biento et avec papa aussi ! Vous manqué à nous beaucou ! Mais on est trè sage tous les trois ! Je me souvien du chemin du souterain, Matthis aussi ! Mais ils viendron pas ici quand même ! Pas chez le grand prévo de la France ! J'explique à Timothée, mai il pleure le soir ! Il est triste !

On est tou les trois triste !

A trè biento,
je t'aime maman et je t'aime papa aussi,
Eléa de Marigny.

Eléa roula le plus soigneusement possible sa missive et l'accrocha à la patte d'Hibouscule, lui donna quelques graines et un peu d'eau, avant d'aller s'allonger sur son lit en gardant les bras croisés, espérant qu'un cadeau apparaitrait par magie.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Une levée de ban, une auberge and co   Sam 17 Oct - 12:06

Plume



[ Sarliève, puis quelque part au-dessus de Bourbon ]

Anselme avait quelque peu traîné à faire suivre les missives parvenues au Domaine, souhaitant faire un "tir groupé".
Les jours passants, il se décida enfin.
La Dame de Sarliève avait laissée Plume pour l'envoi exprès.
Il regroupa toutes les missives reçues, et renvoya l'animal vers sa Maîtresse.
Nul doûte qu'elle trouverait facilement les Seigneurs de Sarliève.

Survolant Bourbon, l'oeil aux aguets, Plume repéra un de ses congénaires posé sur le rebord d'une fenètre.
Boarf... beaucoup moins beau qu'elle, nettement plus... déplumé aussi.
Et hop, un petit atterrissage en douceur, et légère bousculade. Quelques plumes qui volent dans la "bataille".
Et là voilà qui se met à roucouler. Ben, vi... "l'autre" a pas dû signaler sa présence.


Citation :
Bonjour à tous,

Non, je ne suis pas mort, même si c'est l'impression que j'ai donné depuis mon départ précipité de Laval.

Pour échapper à mes poursuivants, j'ai dû trouver refuge dans une abbaye angevine, où j'ai vécu quelque temps comme un reclus.

A part cela, je vais bien. Je sais le trouble et le tumulte qui agitent certaines provinces du Royaume ces derniers temps. Je suis pour quelques jours encore à proximité de l'un des foyers de conflit. Cela me permet de servir le Bourbonnais-Auvergne à ma manière, qui n'est pas la plus mauvaise. Pour la petite histoire, un angevin m'a même proposé de m'enrôler. Bien entendu, j'ai refusé. La guerre n'a jamais été ma chope de tisane. Mais je ne vais pas tarder à plier bagage : une ex-Chancelière angevine, Pair de France aujourd'hui, m'a reconnu. Je n'obtiendrais donc plus rien en taverne. J'ai néanmoins trouvé un groupe de personnes sympathique avec qui voyager. Ainsi, pas de risque inutile...

Dites à Thomas que je vais bien, que je ne sais pas encore tout, mais que là où je vais, je devrais en apprendre un peu plus.

Mes salutations les plus respectueuses du voyageur que je suis,

Sindbad


Citation :
Chers tous,
Pauvre Athalia, j'espère que les quelques conseils que je lui ai donnés ne l'ont pas menée à cette drôle d'escapade... Je suis heureuse d'apprendre que tout cela s'est bien terminé, j'imagine que cela a dû être une sacrée épreuve pour vous tous.

Pour ma part, j'achève un petit voyage en Guyenne, qui fut particulièrement intéressant. Ma charge de Prévôt est terminée : j'ai donné ma démission, épuisée par les dissensions avec le Duc. Il me reste encore quelques jours de Conseil, dont j'attends le terme avec une impatience non dissimulée.
Léonard a particulièrement profité de notre petit périple : il est prêt à marcher, maintenant, même si l'assurance lui manque encore un peu. Il commence même à babiller quelques syllabes.

Pour une future visite, j'avoue ne pas trop savoir pour l'instant : la période est assez peu propice aux projets, avec le changement de Conseil et les événements qui s'annoncent à Montauban, je ne sais guère où je serai demain.
En effet, il semblerait qu'en mon absence l'élection du nouveau maire, membre de l'AD, ait particulièrement déplu à l'EA qui compte plus ou moins mener une guerre contre la municipalité.

Avec tout ça, j'espère qu'un jour très prochain viendra où je pourrais simplement arrêter de m'intéresser à toutes ces choses et retourner aux plaisirs simples de la vie : mon fils, mes études, mon dispensaire...
L'avenir nous le dira.

Ne t'inquiète pas de ma dernière visite, je l'ai trouvée très agréable. Je sais que Mischmetal est un de tes amis, ainsi qu'à Sindbad, et je n'ai éprouvé aucun inconfort à être invitée en même temps que lui.

Pleins de bisous à tous,
Amitiés,

Kindjal

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Une levée de ban, une auberge and co   Sam 17 Oct - 12:07

Nictail

[Quand Kory est en forme !]

Eh bien, c'est qu'elle en avait des choses à dire la Baronne.
Et ses insinuations et ses bêtises étaient très claires ! Elle savait où elle allait.
Il allait donc falloir lui répondre tranquillement.


Et donc je lui ai proposé d'écrire à vos enfants et je lui ai parlé de Mirefleurs et des souterrains que mes enfants emprunteront en cas d'attaque, ce que je ne souhaite pas ! Elle voulait savoir comme c'était, je lui ai donc détaillé la procédure de fuite de Mirefleurs et ça l'a endormi !

Je crois qu'elle se renseigne parce qu'elle veut en creuser chez vous ! Mais en petite tenue bien sur et devant toi ! Avec sa sueur et tout et tout... Bref vous réussirez bien à agrandir la famille ! Il me semble avoir entendu Thomas demander un petit frère.

En plus ça doit être boueux quand tu creuses des souterrains ! J'crois que Nic parle souvent de certains évènements dans la boue !


Bon, fallait remettre dans l'ordre et bien suivre son raisonnement.
Certes, un nouvel enfant était au programme des époux, mais bon ... De là à mettre ça en rapport avec des combats de boue en petite tenue ...


J'ai toujours été étonné par les discussions entre femmes.
Mais il faut avouer que celle-là à encore une saveur plus particulière.
Donc, creuser des souterrains pour fuir en cas de problème. Et elle voudrait faire ça en petite tenue. Tu te doutes que si c'est vrai, ça m'intéresse fortement. Enfin, surtout la petite tenue ...
Et donc, tu penses qu'avec ça, nous allons pouvoir agrandir la famille ... Enfin, il faudra plus d'un souterrain pour arriver à 9 enfants ! Et puis, sincèrement, nous préférons faire ça, en privé, et dans un endroit plus ... douillet.

Sinon, j'aime beaucoup tes histoires.
Une part de vérité au milieu d'une foule de sottises, tu es la meilleure !


Nic sourit à son amie, puis à son épouse qui émerge doucement.
Un doux baiser à son adorée.


Quelque chose à ajouter mon coeur ?!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Une levée de ban, une auberge and co   Sam 17 Oct - 12:08

Aiguemarine


[ Dans la grande salle de l'auberge - réveil en douceur et étranges confidences ]

Un baiser sur la nuque. Rêvait'elle ou ?!
Aiguemarine bougea légèrement la tête sur le côté, ouvrant légèrement un oeil.
Enfin, si c'était un rêve, elle ne voulait pas qu'il s'interrompe.
Son époux était là... près d'elle...
Elle prit sa main et la serra doucement.

Aiguemarine se servit un verre de tisane.
Ecoutant sa Reine-Suze "râler"... Enfin, ça c'était habituel.
Lui faisant une grimace quand cette dernière parla de son impolitesse.
C'était pas elle qui lui avait demandé autant de détails sur ses souterrains.
Elle avait juste dit : "tu peux m'en dire plus ?!"...

Mais Nic n'y avait pas eu droit, lui...
Légère grimace quand celui-çi demanda une histoire. Savait'il à quoi il s'exposait ?! Théoriquement...oui...
Pourvu qu'elle ne remette pas ça !
Et la voilà qui repartait avec son histoire de souterrains, sauf que, l'imagination de Kory n'est pas sans limite.

Aiguemarine se tapa le front...
Elle serrait sa tasse de tisane entre ses doigts, regardait Kory fixement...
Jusqu'où irait'elle ?!
Inspirer, expirer... Se calmer... Ne rien dire surtout. L'expression de son visage en disait suffisamment long.
Et sa Suzeraine en jouait, comme à son habitude...
Mieux valait se taire, et laisser Nic se débrouiller.

Et tandis qu'elle soufflait et buvait quelques gorgées de tisane, une phrase de son époux la fit s'étrangler...


Enfin, il faudra plus d'un souterrain pour arriver à 9 enfants !

Elle toussa bruyamment...
Avait'elle bien compris ?!
Certes, il souhaitaient un nouvel enfant, mais aller jusqu'à 9... hmmm...peut-être pas.


Ahemmm... Veuillez m'excuser. Ma tisane était trop chaude, et du coup... L'excuse à 1 écu.

Puis, Aiguemarine entendit du bruit contre la fenètre.
Elle tourna la tête, se leva et alla voir.
Sa colombe était là ainsi qu'un hibou qui ne lui était pas inconnu.
Prestement, elle ouvrit la fenètre et attrapa les 2 volatiles.

Retour à la tablée avec les animaux.
Aiguemarine posa Hibouscule devant Kory.


Tiens, j'crois que c'est pour toi !
Ca t'évitera de raconter des bêtises.
Léger sourire...

Elle détacha les 2 missives de Plume et commença la lecture.
Des nouvelles de Sindbad & de Kindjal.
Une fois la lecture terminée, Aiguemarine les passa à son époux.

Des nouvelles de Sindbad et de Kindjal mon Ange.
L'un et l'autre semblent aller bien.
Il faudrait que nous écrivions aux enfants aussi.


Aiguemarine étouffa un baillement.
Elle s'était levée de bonne heure.
Un peu de repos serait le bienvenu, mais pas seule...

Murmure à son époux...


Et si l'on remontait dans notre chambre ?!
Cela permettrait à Kory d'aller se reposer aussi ! elle m'a l'air un peu... fatiguée, et nous avons tant de choses à faire... Si tu vois ce que je veux dire.


Rougissant légèrement de ses paroles..., elle attendit sa réaction.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Une levée de ban, une auberge and co   Sam 17 Oct - 12:11

Kory


Dans la grande salle, à l'auberge

Bon bon, elle avait bien rit, bien joué, elle avait passé du temps, elle en avait encore beaucoup à passer avant le soir, il faudrait qu'elle trouve d'autres choses à faire, enfin peut-être arriverait-il un peu en avance. Elle écouta Nic en souriant, elle venait de finir sa tisane, elle s'allongea un peu sur sa chaise, les mains derrière sa tête et pouffait de rire de temps à autre.


J'ai toujours été étonné par les discussions entre femmes.
Mais il faut avouer que celle-là à encore une saveur plus particulière.
Donc, creuser des souterrains pour fuir en cas de problème. Et elle voudrait faire ça en petite tenue. Tu te doutes que si c'est vrai, ça m'intéresse fortement. Enfin, surtout la petite tenue ...
Et donc, tu penses qu'avec ça, nous allons pouvoir agrandir la famille ... Enfin, il faudra plus d'un souterrain pour arriver à 9 enfants ! Et puis, sincèrement, nous préférons faire ça, en privé, et dans un endroit plus ... douillet.

Sinon, j'aime beaucoup tes histoires.
Une part de vérité au milieu d'une foule de sottises, tu es la meilleure !


Bein ouais, chiffons ça va bien cinq minutes, faut pas m'pousser dans les orties non plus. Ouais ouais enfin après ce sont vos affaires comme dit, je ne fais que suggérer des idées à mes vassaux... Ah ouais 9 enfants... Bein écoute chez nous ça ne risque pas d'arriver de si tôt !

Sourire à son ami et main sur son ventre, elle ne savait pas réellement si elle pourrait enfanter à nouveau suite à son attaque, le médecin avait dit oui, mais les coups avaient été plus que violent, c'est fragile l'intérieur d'une femme quand même. Elle ne laissa rien transparaitre, comme si de rien n'était.

Vous faites ça où vous voulez, je n'en ai cure ! Elle éclata de rire en voyant Nic, elle les avait bien embêté pour le coup, quand elle raconterait tout cela à Althiof.

Une foule de sottise ? Humpf pfff je suis donc si folle que ça ! Enfin si j'vous fais rire c'est l'essentiel.

D'ailleurs au moment où Nic avait parlé des neuf enfants, comme c'était étrange, c'était sans doute une farce de la part de Nic, ou alors si il voulait vraiment neuf enfants, Aigue allait être toute déformée la pauvre, pis elle pouvait mourir.

A ta toux Aigue ! C'est sur qu'elle devait être chaude ça fait au moins 1 heure qu'elle a été servi, c'est sur qu'elle n'a pas eu le temps de refroidir ! Aaaaaaaaaah tu m'étonneras toujours !

Voilà qu'il se tourna vers Aiguemarine, elle la regarda en souriant, d'ailleurs elle allait chercher les animaux, elle lui tendit son hibou, sauf qu'il n'avait pas de missive le hibou, pauvre Hibouscule, vraiment, en plus d'être déplumé, il se faisait transporter.

Tiens, j'crois que c'est pour toi !
Ca t'évitera de raconter des bêtises


Pas sur que ça m'arrête dans mes bêtises ! Ouais ce charmant spécimen est à moi ! Hum par contre il porte pas de lettre, il a du la perdre ce boulet.


Korydwen regarda son hibou et soupira, il faudrait le changer, mais elle l'aimait bien, elle avait déjà changé son cheval, fallait pas pousser non plus.

T'es encore allé manger des souris ! J'parie que la lettre, elle est restée accrocher à un arbre, j'espère que c'était pas trop important quand même !

Elle faisait bien de parler avec son hibou, parce qu'Aigue discutait avec Nictail, lui murmurait des trucs et puis rougissait, fallait pas être devin pour deviner ce qui se tramait, elle resta donc concentrer vers sa pauvre bête.

Pas de messe basse sans curé merci !

Elle éclata de rire et les regarda tous deux.

Si vous voulez partir, vous pouvez y aller, j'vais rester ici avec mon hibou, j'vais discuter avec lui en attendant Al ! Pas sur qu'il me réponde Hibouscule, mais c'est pas grave, au pire j'irai chercher la missive qu'il a perdu ou bien j'irai... J'sais pas faire un truc comme dormir ! P'tre que si je vais dormir je ne ferai pas fuir les clients de l'auberge !

Elle réfléchit un moment en se grattant le front avant que son hibou ne lui donne un coup d'aile dans la tronche.

Aiiiiiiiiiiiiiieuuuuuuuuh !

Elle poussa un peu le hibou et lui donna quelques graines.

En fait j'crois que je vais le remettre dehors et que je vais aller me reposer.

Elle se leva pour mettre Hibouscule dehors, une fois fait, elle retourna s'asseoir et regarda ses amis, elle attendrait qu'ils partent pour aller se coucher, elle avait encore quelques petites choses à régler...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Une levée de ban, une auberge and co   Sam 17 Oct - 12:12

Althiof


Direction l'auberge du poney fringant.


Consience professionnelle. Probablement mais beaucoup trop comme souvent. Il paraît qu'on ne se refait pas. Enfon ça a l'air bien difficile. Certains habitudes sont tenaces surtout quand il s'agit de sécurité du duché. Il avait fait le tour des remparts. Qui sait combien de temps ils attendraient. Les soldats se mettaient en place pour l'offensive vers le Berry mais le conflit viendrait-il vers eux ? Il fallait espérer le contraire mais s'ils devaient revivre des semaines comme en Bretagne à tourner autour de Rennes ils allaient devoir tuer le temps. Et là il n'y aurait pas la possibilité de s'eclipser dans une chambre ou une meule de foin. Une occupation habillée quoi. Ca existe ça ? Genre ? Nan parce que pourquoi chercher une autre occupation quand celle là est si agréable.

Euh... nous nous égarons. Il était tard en ce premier jour à Bourbon et plus que temps de retrouver sa belle. Il chercha un petit peu l'auberge et la trouva et constata avec grand plaisir que son épouse l'attendait dans la grande salle. Il s'approcha pour l'embrasser tendrement et remarqua que quelque chose clochait.


- Coucou ma belle. Tu vas bien ? Tu as passé une bonne journée avec Aigue et Nic ? Comment vont-ils ?

Visiblement son visge exprimait de l'inquiétude et un peu de contrariété.

- Un souci ? Tu m'attendais je suppose ? J'ai fais dis au messager qui m'a apporté ta belle missive que je rentrerais ta...

Il est bien revenu n'est-ce pas ?


Un affreux doute l'envahissait. A tous les coups c'était ça et grrrr s'il le retrouvait celui là. Ca allait être pratique sur les remparts pour les ordres et contre ordres s'ils ne pouvaient faire confiance aux messagers pour transmettre les informations. Parce que le papier et les plumes ça ne court pas les rues sur les remparts et dans les champs de bataille.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Une levée de ban, une auberge and co   Sam 17 Oct - 12:14

Kory


Dans la grande salle, à l'auberge

Cette histoire de hibou l'intriguait beaucoup quand même, elle espérait que cela ne soit pas trop important quand même. Une missive perdue ça ne le faisait pas et si c'était ses enfants qui lui avaient répondu, misère, elle se sentit mal pour le coup, tellement mal qu'elle ne vit pas la journée passé, les discussions avec ses amis, elle les appréciait, mais ils avaient décidé d'aller rejoindre leur chambre, elle devrait sans doute faire pareil, mais elle avait envie de faire une surprise à son époux en l'attendant. Et puis peut-être que la lettre finirait par ressurgir.


- Coucou ma belle. Tu vas bien ? Tu as passé une bonne journée avec Aigue et Nic ? Comment vont-ils ?

- Un souci ? Tu m'attendais je suppose ? J'ai fais dis au messager qui m'a apporté ta belle missive que je rentrerais ta...

Il est bien revenu n'est-ce pas ?


Son époux semblait détailler son visage, elle était un peu ailleurs, elle secoua la tête et le regarda en souriant.

Coucou mon ange. Oui ca va bien, très bonne, j'ai bien ri, et je vais avoir plein de choses à te raconter. Ils vont bien, là ils sont partis se reposer, ils étaient un peu fatigués.
Non non pas de soucis, tout va bien, enfin y a un petit truc. Oui je t'attendais presque tranquillement, mais ne t'inquiète pas pour ça, ce n'est pas à cause de cela que je parais contrariée. Oui il est venu et il m'a dit que tu rentrerais tard. C'est que je crois que mon hibou a perdu une lettre. Je l'avais envoyé chez les enfants à Mirefleurs et il est revenu sans rien... Peut-être voulait-il simplement revenir me voir. J'en suis flattée, j'espère tout simplement qu'il n'a pas perdu une hypothétique lettre des enfants.

Elle l'invita à s'asseoir et lui sourit tendrement, tout allait bien et elle ne lui en voulait pas du tout, elle savait qu'il aimait bien regarder tout ce qui concernait la défense. C'était lui et elle l'aimait comme ça et attendre ne la gênait pas outre mesure, surtout qu'elle savait qu'il finirait par arriver, il l'avait dit, tant qu'elle savait ce n'était pas gênant.

Tu as trouvé Marty ? C'était bien sur les remparts ? Tu as vu quelque chose ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Une levée de ban, une auberge and co   Sam 17 Oct - 12:15

Nictail


[L'auberge, ou quand l'appel des sens se fait sentir.]

Alors qu'ils discutaient tranquillement entre amis autour de sujets plutôt particuliers et privés, voilà donc l'arrivée du courrier.

Des nouvelles de Sindbad et de Kindjal mon Ange.
L'un et l'autre semblent aller bien.
Il faudrait que nous écrivions aux enfants aussi.


Des nouvelles de leurs amis lointains ou en vadrouille.
Un Hibouscule qui arrive sans missive ! Très fiable l'oiseau.
Enfin bon, ça a le don de faire changer la conversation. Ecrire aux enfants, très bonne idée. Mais l'idée suivante était encore plus ... séduisante.


Et si l'on remontait dans notre chambre ?!
Cela permettrait à Kory d'aller se reposer aussi ! elle m'a l'air un peu... fatiguée, et nous avons tant de choses à faire... Si tu vois ce que je veux dire.


Et Kory qui lisait si bien en eux. Ben, c'était ça l'amitié forte.
Qu'allait-elle faire de sa journée ?! Quand Al' serait-il là ?!
Tant de questions qu'il valait mieux éviter de poser.
De grosses bises à leur amie.


A bientôt chère Baronne ! Nous aurons le temps de nous revoir.
Sois sage surtout, hein !
Sourire amusé ponctuant cette dernière phrase

Et valà que les époux s'éclipsent ... A eux d'imaginer la suite, à vous de la leur laisser. Eh oui, ce moment n'appartient qu'à eux. Et heureusement.
Quoiqu'il en soit, vive l'amour, vive l'amitié et vive le bonheur ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Une levée de ban, une auberge and co   Sam 17 Oct - 12:17

Althiof


Dans la grande salle, à l'auberge

Heureusement le messager avait fait son boulot du coup il fut rassuré de savoir que Kory n'était pas contrarié à cause de lui ce qui au premier abord ne lui avait pas paru si limpide. Bref desfois on imagine des trucs. Il prit place à côté de son épouse et commenda une bière mais surtout de quoi grignoter car malgré une journée calme sur les remparts il n'avait pas trouvé ou plutôt pris le temps de se restaurer. Il écouta l'histoire de son épouse avec attention un large sourire se dessinant petit à petit sur son visage.


- [...] je crois que mon hibou a perdu une lettre. Je l'avais envoyé chez les enfants à Mirefleurs et il est revenu sans rien... Peut-être voulait-il simplement revenir me voir. J'en suis flattée, j'espère tout simplement qu'il n'a pas perdu une hypothétique lettre des enfants.
- Ou alors il a perdu la lettre dès le départ, a fait le tour de la ville et est revenu s'ecraser contre la fenêtre comme à son habitude.


Il eclata de rire ce qui entraina Kory. Bon c'est vrai il n'était plus très adroit et en bien mauvaise condition mais tout de même il était encore capable d'apporter quelques petites missives. Et puis Cournon d'une il faisait toujours le trajet et de deux un château cela ne peut se louper.

La conversation se poursuivit sur la défense du duché, raison de leur présence ici.


- Tu as trouvé Marty ? C'était bien sur les remparts ? Tu as vu quelque chose ? - Oui rapidement. Il a référé de notre présence aux sénéchaux. Il n'y a pas grand chose à voir la ville est très calme. Je doute qu'on soit appelés à défendre de sitôt. Espérons d'ailleurs. Mais le Berry est tout proche... qui sait où se situera le front. Il pourrait bouger d'ailleurs.

Une fois qu'il eut mis quelque chose sous sa dent ils rejoignirent leur chambre. Il était temps de... se reposer. Oui on va dire ça. Bein oui hein parce que les journées prochaines, même s'ils ne défendaient pas forcément, promettaient d'être fatigantes nerveusement. L'attente n'est jamais très agréable. Ils avaient connu ça en Bretagne pendant des semaines. Cette fois au moins ils étaient en Auvergne avec leurs amis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une levée de ban, une auberge and co   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une levée de ban, une auberge and co
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Horde] La Tanière des Loups -Auberge fermé-
» Auberge Isolée
» AU SANGLIER CHAUD -Petite auberge
» [D&D4] L'auberge de Fredraider
» [RP Fermé] L'Auberge Arlésienne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine de Cournon d'Auvergne :: Seigneurie de Sarliève :: Château de Sarliève :: Le rez de chaussée. :: La bibliothèque. :: Des archives diverses et variées.-
Sauter vers: