AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Aux portes de l'auvergne (24 Octobre...)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Aux portes de l'auvergne (24 Octobre...)   Lun 9 Nov - 9:00

Aiguemarine


[ Bourbon - Campement de l'armée de Silec - Le soir de l'assaut ]


Après être restés un long moment avec ses Suzerains et son "Voisin", Aiguemarine & Nic avaient regagné leur tente.
Ils se préparèrent en silence.
Longtemps qu'ils n'avaient pas guerroyés. Depuis la Guyenne en fait, et la prise de Cahors.
Espérons que tout se passe sans trop de bobos.

Elle s'isola quelques minutes, le temps d'envoyer une missive au Conseil Ducal.
Sait'on jamais si elle n'en réchappait pas, au moins, Aiguemarine aurait écrit son ressenti et sa colère. Sûrement que ça ne plairait pas, mais la Dame n'en avait cure. Un gros ras le bol d'autant de mépris pour un village, même si elle n'y était pas résidente. Même Gmat avait eu plus de "considération"...

Elle retourna auprès de son époux, enfila une épaisse tenue, prit son épée et son bouclier.
Toujours en silence... Ce que ça pouvait être pesant à la longue, mais elle n'avait pas le coeur à discuter.
Ce soir, il y aurait des morts, sûrement des blessés aussi. Tout ça par la folie d'un seul homme.

Ils rejoignirent leur section.
Loin devant eux, le pavillon du Cadre Noir.


Citation :
30-10-2009 04:09 : Vous avez engagé le combat contre l'armée "Le cadre Noir" dirigée par Gmat.
Souffler un bon coup, faire le vide, sortir l'épée du fourreau et avancer.
Aller au contact de l'ennemi ; les épées s'entrechoquent ; un homme là, planté devant elle ; Aiguemarine esquive quelques coups, et sans trop réfléchir lui assène un bon coup. Celui-çi s'écroule devant elle, à ses pieds.
Est'il seulement blessé ou réellement mort ?! D'un coup de botte, retourner le corps afin de vérifier. Ce dernier est à l'agonie. Avec un peu de chance, le Très-Haut l'épargnera.


Citation :
30-10-2009 04:09 : Vous avez frappé Corentin76. Ce coup l'a probablement tué.

Puis, une femme se jete sur elle...
Aiguemarine scrute ce visage qui ne lui semble pas inconnu, mais ne sait d'où...
Le combat peut continuer.
Observer, parer les attaques, et riposter quand l'adversaire s'y attend le moins. C'est ce qu'on lui a appris, et ce qu'elle va mettre à éxécution.
Faire abstraction de tout ce qui se passe autour d'elle. Même si elle a peur, ne pas le montrer, ne pas montrer ses faiblesses.

Lui donner un coup, elle ne sait plus où... L'ennemie bat en retraite, blessée...

Citation :
30-10-2009 04:09 : Vous avez frappé Diane. Vous l'avez sérieusement blessé.
Regarder autour d'elle... Mort et désolation.
Chercher son époux, le coeur battant, et se jeter dans ses bras lorsqu'elle le retrouve, sur le champs de bataille.
Lui aussi est indemne... Du moins, sa blessure n'est pas physique. Il leur faudra du temps... Oublier, mais pardonner ?!


[ Les jours suivants ]

Dès le lendemain, la lance "Martymcfly" avait pris la décision de quitter l'armée de Silec, et de reprendre leurs tours de garde, en défense, de Bourbon.
Retour à l'auberge.
Une réponse de la Vice-Duchesse ; des craintes qui s'envolent. Faudra penser à remercier Laure dès qu'elle le pourra...
Mais le temps passait, et les écus s'envolaient inéxorablement.
Et le couple ne vivait pas que d'amour & d'eau fraîche.
Une décision prise à 2 : Aiguemarine rentrerait quelques jours sur Montpensier, tandis que Nic resterait à veiller sur la sécurité de Bourbon, aux côtés d'Al', Kory et Marty.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Aux portes de l'auvergne (24 Octobre...)   Lun 9 Nov - 9:03

Androlyne


Le temps passait lentement pour Androlyne, prisonnière de cette chambre sombre et froide.
Les bruits qui lui venaient de la rue ne la rassuraient pas et sa rage continuait à la tenir éveillée.

Soudain, la porte souvrit sur son ravisseur, plus sombre que jamais, elle recula contre le mur.

Il s'approcha si près d'elle qu'elle sentit son soufle sur son visage.



Partez....

Alors qu'elle s'attendait encore à une violence de sa part, il lui rendait sa liberté, prise au dépourvue elle ne sut quoi dire

Partez, je vous dis ! Avant que je vous en coupe la langue !

sans demander son reste, Androlyne partit en courant vers chez elle, retrouver sa fille qu'elle serra dans les larmes de soulagement.

restes ici à l'abri, il semble que l'affrontement soit pour cette nuit, Barnabé veillera encore sur toi.

Mon inactivité n'a que trop duré je pars rejoindre les défenseurs du village.

Se tournant vers son fidèle valet elle ajouta en chuchotant

je te la confie encore, s'il m'arrive malheur, trouves mon père .... ce vieux fou l'adore et il saura subvenir à son éducation.

D'ailleurs as tu de ses nouvelles ?


en prononçant ces mots, elle eut une pensée furtive pour le fou qu'elle avait vu se faire embrocher, priant que ce ne soit pas Balian.

Elle enfila une tenue bien chaude, sortit son arme qu'elle conservait cachée et partit se joindre aux belligérants.

Au milieu d'un groupe de villageois armés de ce qu'ils avaient pu trouver chez eux, fourches ou batôns elle avança dans la rue.

Des bruits de batailels résonnaient partout dans la ville et soudain face à ellle un groupe de bandits approchait.

Cette silhouette au centre, elle 'laurait reconnu parmi des centaines et toute sa colère lui remonta quand il lui fit face.

Elle sentit à peine la douleur de la lame qui la coupait, mais sa vue se brouilla un peu et elle tomba. Elle chercha son assaillant dans la foule mais il devait déjà être loin.

Un homme près d'elle l'aida à se lever et la ramena chez elle où elle se fit soigner en attendant anxieuse les nouvelles de la bataille.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Aux portes de l'auvergne (24 Octobre...)   Lun 9 Nov - 9:04

Atalante*


Montpensier, nuitée de dimanche au lundi:

Les groupes de gardes avaient été formé en l'attente d'événements non moins sur.......Ne commençant pas les rondes en premier, je me dirige vers le baraquement sis au pied de la muraille, je dépose mes affaires sur un lit, l'épée non loin de la main, on ne sait...

Je m'endors rapidement, faut savoir se reposer quand on peu............le temps passe, la nuit aussi, enfin, je me réveille, quelle heure est il? Ont ils attaqué......je me lève pour voir, est ce mon tour de garde ou pas........je sort, gasp!!!!, il fait jour, on ne m'a point réveillé, ha bin bravo, tout ça pour ça.....

Bon, bin, si c'est comme ça, moi, je vais aller faire un tour tiens, et pis, bin, qu'ils se débrouillent sans moi, na!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Aux portes de l'auvergne (24 Octobre...)   Lun 9 Nov - 9:09

Patrocle34


[journées des mercredi et jeudi]

Patrocle après des jours de garde, s'est engagé dans l'armée de Silec pour bouter les berrichons hors de son village.

Le combat s'annonce rude, Il s'équipe d'une épée et d'un bouclier trouvé au marché avec l'aide de son chef d'armée pour le bouclier.

Il embrasse les jumeaux et les laisse à une nourrisse.


Après une petite prière, il arrive au combat, il engage le fer, le combat s'annonce rude.
Citation :

30-10-2009 04:09 : Vous avez engagé le combat contre l'armée "Le cadre Noir" dirigée par Gmat.

Il ne s'est pas où donner de la tête, tellement les ennemis ont l'air aguerris.
Après quelques essais de touches qui n'ont rien donné, il maîtrise de mieux en mieux son épée comme s'il n'avait jamais oublié son maniement.


sus aux berrichons
ne put-il s'empêcher de crier aux moments où il frappe une ennemie

Citation :

30-10-2009 04:09 : Vous avez frappé Ange_78819.... Ce coup l'a probablement tué.

Sentant une présence à côté de lui, il se retourne brusquement et se retiens de justesse reconnaissant Althiof qui avait pourfendu le même ennemi.

laissant Ange pour morte, il fonce sur Korighan qu'il ne connait pas mais porte les couleurs de l'armée de gmat, après un combat mémorable surtout pour Patrocle il ne se pensait pas capable de tel prouesse, il finit par avoir le dessus.

Citation :

30-10-2009 04:09 : Vous avez frappé Korighan. Ce coup l'a probablement tué.

Patrocle n'a pas les reflexes militaires et oublie de surveiller ses arrières. Touché à une jambe, il se retourne et voyant son adversaire sent sa dernière heure arrivée, heureusement Aigue passe par là et lui sauve la vie.

Citation :

30-10-2009 04:09 : Diane vous a porté un coup d'épée. Vous avez été grièvement blessé.

durant ce cours instant où il a cru mourir, Patrocle a pensé à Nohell et aux jumeaux.

C'est donc l'âme en peine qu'il s''éloigne de la zone de combat en boitillant pour aller les retrouver et les protéger si les ennemis arrivent vers chez lui.

sur le chemin, le séparant de son atelier, il voit le carnage, bon nombre de berrichons sont à terre comme bon nombre de bourbonnais.

Il a le regard triste lorsque dans la foule à terre, il reconnait FT


Je vais prier pour qu'il se rétablisse se dit-il en murmurant

Ne voyant pas Nohell dans les victimes, il est légèrement rassuré, en priant pour qu'elle aille bien, ainsi que les jumeaux. Il hâte ses pas en espèrant que les brigands ne soient pas arrivés jusqu'à chez lui.

Arrivant enfin chez lui, étant blessé à une jambe ça prend du temps ^^

Il entre, vérifie que les jumeaux aillent bien puis donne congé à la nourrisse après l'avoir payé.

Il se met un bandage bien serré, n'oublions pas qu'il a étudié la médecine avant la religion ^^.

Se fait une attelle en bois, eh oui ça sert d'être charpentier ^^

fait quelques pas pour voir si ça convient, puis satisfait, va se reposer en se disant que pendant au moins 10 jours, il ne pourra prendre que du travail où il ne doit pas forcer, il en profitera pour étudier.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Aux portes de l'auvergne (24 Octobre...)   Lun 9 Nov - 9:10

Elegie2


Bourbon journées des mercredi et jeudi

la journée avait été pesante, tout le monde était sur les charbons ardents. L'air de Bourbon s'était fait lourd et pesant. Elégie avait tenté d'en savoir plus sur les manœuvres organisées, sur ce qu'on attendait d'elle. L'attente semblait interminable. Elle avait passé la journée à observer les remparts et tenté de trouver les points de faille.

Son dernier combat avait eu raison de son épée. Pas eu le temps de s'équiper d'autre arme que d'un bâton. Ce serait moins lourd pour l'attaque ..

La nuit tombait et la jeune fille se prit à frissonner. Son cœur se mit à battre un peu plus vite aux silhouettes sombres qui l'entouraient. Lentement les ombres marchèrent vers les remparts et fixant échelles et autres points d'appui grimpèrent tels des lézards sur les murailles. Un instant fascinée par le spectacle, elle se ressaisit au geste suggestif de son chef l'enjoignant à avancer.

Un grappin lancé en haut de la muraille, elle se hissa lentement pour se glisser entre les créneaux. Elle était agile, et l'armée dont elle faisait partie se mouvait en silence sur les murailles. Un cri jaillit dans la nuit.


Aux armes ! Aux armes !!!!

La cohue qui suivit le cri était indescriptible. Le choc des armes en musique funèbre pour ceux qui tombaient. L'affrontement .. Elegie ne voyait pas grand chose et son amie la lune se cachait de temps à autre.

Tout à coup, face à elle, une ombre bleutée éclairée par la seule source lumineuse se rua sur elle. Parade ! retint elle de ses combats avec son frère à Mauriac. Parade !

Donnant un violent coup de reins sur le côté, la fière héritière de La Douce se garda de son bouclier frappé aux doubles armes des Penthievre et des Balsac. D'un mouvement bref et assuré, elle para l'attaque et reprit le mouvement en fendant ses jambes vers l'avant, balayant l'air de son bâton pour frapper l'ombre. Le mouvement de ses bras se faisait à présent précis et ciblant. Un coup sur la tête, un autre sur le flan. L'ombre vacilla. Et se relevant tenta d'embrocher la jeune fille toute hargne dehors. Le bâton explosa.

Derrière elles, les épées ou autres armes fendaient l'air dans un sifflement sourd. Un coup d'esquive sur le coté, Élégie avait eu chaud. Comme sorti de nulle part, un homme se mit devant elle, comme pour la défendre et assena à son tour un coup à l'adversaire qui s'écroula. L'homme lui fit un clin d'œil puis poursuivit sa lutte.



Citation :
30-10-2009 04:09 : Votre arme a été détruite.
30-10-2009 04:09 : Vous avez frappé Celeste.. Vous l'avez sérieusement blessé.
30-10-2009 04:09 : Vous avez engagé le combat contre l'armée "Le cadre Noir" dirigée par Gmat.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Aux portes de l'auvergne (24 Octobre...)   Lun 9 Nov - 9:17

Balian1561


Le était vert de rage ... il n'arrivait plus a tempérer sa fureur ... il en voulait a beaucoup de monde !!!

De son lit de morgue ... à l'Hospice de Bourbon où il se trouvait depuis plusieurs jours :roll: ... il avait le temps de penser a ce qui s'était passé à Bourbon ... son village chéri

Il se rappela fort bien :idea: ... que l'ancien Ducaillon ... le Lanfeust ... 86 ème du Nom ... avait déjà déclaré ... fort promptement la guerre aux Vils Berrichons :roll:
Ce qu'il se souvenait ... c'était que le "lardon" avait voulu faire "joujou" avec ses armées et avait décidé de son propre chef de déclarer la guerre au Poilu ... mais en mettant une bonne partie si ce n'est plus !!! ... de ses Conseillers Ducaux devant le fait accompli :roll: :evil:
Effectivement par la suite ... une déclaration avait été faite pour justifier cette guerre ... en indiquant que les Conseillers avaient voté "oui" ... mais une fois la guerre déclarée !!!
Il avait appris ensuite :roll: ... par son service de renseignements ... que le Lanfeust venait taquiner le P'titrusse sur la place du château ... alors que c'était quand même lui :evil: ... qui avait refilé un "bâton merdeux" au Duc suivant !!! :roll:

Le pensa qu'il aurait mieux valu ... de la part du Lanfeust :twisted: ... un peu plus d'humilité ... voire même ... que celui ci ne la ramène pas !!! ... en jouant au 'tit coq ... qui voulait donner des leçons !!! :roll: :shock: :twisted:




Quoiqu'il en soit le se rappela fort bien le courrier ... en date du 15 octobre ... envoyé à tous les Habitants de Bourbon ... de la part de sa fillote ... l'androlyne de Castellane ... Dame du chier :lol: ... qui l'avait propulsé :shock: :twisted: ... lui le vieux Balian ... Général en Chef des grandes armées de villageois de Bourbon ... pour défendre son Royal village ... contre l' hypothétique invasion de vils brigands ... à la solde du Poilu Berrichon .

Il avait ronchonné au début ... car il pensait que les taches domestiques incombaient aux viles femelles :lol: ... et que lui :roll: ... devait uniquement se contenter de donner des ordres en son village
... il avait dû toutefois gérer de mains de maître ... un troupeau de villageois qui avait spontanément répondu "présent" à son appel :lol: ... tout en notant scrupuleusement qui avait fait quoi et quand !!! :roll: :lol:


Il se rappela aussi :idea: ... que 2 armées de la C.O.B.A. ... celles dirigées par les Ducs Tixlu & Favdb ... étaient présentes devant les portes de son Royal village ... juste avant l'arrivée des "tronches de cake" :twisted: .
Puis sans prévenir :roll: ... les 2 armées étaient parties guerroyer ailleurs ... pour on ne sait où (secret défense qu'ils disent !!! :wink: :lol: )
Restait donc au village :roll: ... alors que menace se rapprochait :roll: :evil: ... la lance de son ami Martymcfly ... composée de ses amis Aiguemarine, Althiof, Korydwen, Nictail ... ainsi que diverses lances composées de valeureux Bourbonnais ... qui avaient répondu à son Royal appel.

pas de nouvelles du Duc Petitrusse ni de la C.O.B.A. !!! :evil:

le avait patrouillé toute la nuit en haut des remparts du village. :lol:

Et lorsqu'il vit :shock: :? ... une grande piétaille de sales tronches
… arriver aux portes de la ville le 25 octobre au matin :evil: ... il envoya un de ses valeureux soldat ... à l'église ... pour sonner le tocsin


http://www.sounddogs.com/previews/2107/mp3/320658_SOUNDDOGS_BE.mp3

Il fallait réveiller les habitants et les prévenir du réel danger

... l'Ennemi était aux portes de Bourbon ... et il allait falloir que tout le monde défende le village

Ensuite il donna des ordres afin que soit placardé partout dans Bourbon ... le message de son ami Althiof ... le Grand prévôt de France


Althiof a écrit:
Avis à toutes les Bourbonnais !!

L'armée du bandit berrichon Gmat est aux portes de la ville. Alerte Rouge sur Bourbon !!

Aujourd'hui prenez vos pelles et vos pioches, abandonnez vos champs et rejoignez sur les remparts pour protéger vos familles et vos amis. Prenez les offres de la maréchaussée en priorité ! Et s'il n'y en a plus contactez le maire Androlyne ou Balian qui vous expliqueront comment défendre la ville.

Que l'ennemi reste là où il doit être ! En dehors des remparts de la ville.

Puis il alla donner des consignes à ses valeureuses troupes ... en attendant que de nombreux bourbonnais veuillent bien rejoindre sa lance .. ou les autres lances Bourbonnaises ... afin de sauver Bourbon du carnage :?

Le jour fatidique :? ... l' Armée "Le cadre Noir" commandée par le vil brigand Gmat ... réussit a rentrer dans la ville :( ... en passant par un passage souterrain :shock: :? ... pendant que les vaillants défenseurs se trouvaient sur les remparts du village. :lol:

Le vil gredin Gmat prit la mairie :shock: :evil: ... et déclara :shock: :? ... "Bourbon ville Franche" ... tandis que l'héroïque résistance Bourbonnaise prit de l'ampleur.

bis répétita :evil: ... pas de nouvelles du Duc Petitrusse ... pour informer de ce qu'il se passait à Bourbon ... encore moins pour soutenir moralement son peuple qui l'avait élu !!! :roll: :evil: ... apparemment les futures Elections Ducales devaient être trop loin dans le temps :roll: ... pour envoyer un message de sympathie !!! :roll: ... le Duc élu devait être fort occupé a besogner les soubrettes du château !!! :evil:

Le fit donc prévenir ... par de multiples missives ... tous ... les habitants de son Royal village :lol: ... leur demandant de se révolter ... pour sauver leur village de Bourbon :lol:


et pendant ce temps là :roll: :evil: ... toujours pas de nouvelles du Duc Petitrusse !!! :evil:

Après moultes bagarres dans le village ... son ami ... le vaillant Nictail :lol: ... pu reprendre la mairie
Citation :
28-10-2009 : Révolte à Bourbon ! Nictail prend le pouvoir

et devinez quoi !!! ... pas de nouvelles du Duc Petitrusse pour légitimer la prise de la mairie par son ami Nictail le 28 octobre !!! :evil:

Pendant la nuit ... le vil gredin ... Gmat (pas le P’titrusse :roll: ) reprit encore une fois la mairie ... certainement pour récupérer :roll: ... les quelques écus qu'il avait du oublier la veille !!! :roll: :evil: .
Le ne pouvant plus supporter de voir les vils berrichons dans son village ... et n'ayant aucune nouvelle de son pathétique Duc :evil: ... décida d'aller libérer ... seul :shock: ( car il ne voulait pas risquer la vie de ses amis les gueux :wink: :lol:) ... sa fillote qui était retenue en otage ... par le chef des brigands
... et il se dirigea vers les ennemis en criant son fameux cri de ralliement :lol: :

Vive Bourbon
Vive le B.A.
vive le Roy (moi ... le seul ... l'unique ... pas l'autre !!! :twisted: :lol: )


Malheureusement ... ce fut le moment :roll: ... où les gredins envisageaient de reprendre la mairie :? ... et il fonça droit dans le guet apens mené de mains de maitre par le Gmat :roll: :lol: ... et arriva ce qui devait arriver !!! :shock: :? ... un coup par ci :lol: ... un coup par là :lol: ... et malgré la vaillance du vieux Roy ... celui ci succomba sous le nombre !!! :shock: :? :lol:


Citation :
Vous êtes mort :arrow: résurrection :arrow: Vous êtes mourant. 45 jours d'indisponibilité (de toute façon je ne comptais pas quitter mon village !!! :wink: :lol: )

28-10-2009 04:10 : Votre bouclier a été détruit. :cry:
28-10-2009 04:10 : Votre arme a été détruite. :cry:

28-10-2009 04:10 : Samarel :evil: vous a porté un coup d'épée. Vous êtes mort au combat.
28-10-2009 04:10 : Mahoma :evil: vous a porté un coup d'épée. Vous êtes mort au combat.
28-10-2009 04:10 : Maelisse@ :evil: vous a porté un coup d'épée. Vous êtes mort au combat.
28-10-2009 04:10 : Athena.. :evil: vous a frappé Vous avez été sérieusement blessé.
28-10-2009 04:10 : Grenat :evil: vous a frappé Vous êtes mort au combat.
28-10-2009 04:10 : Taintu1 :evil: vous a frappé Vous êtes mort au combat.
28-10-2009 04:10 : Ange_78819... :evil: vous a frappé Vous êtes mort au combat.
28-10-2009 04:10 : Gmat :evil: vous a porté un coup d'épée. Vous êtes mort au combat.
28-10-2009 04:10 : Samarel :evil: vous a porté un coup d'épée. Vous êtes mort au combat.
28-10-2009 04:10 : Athena.. :evil: vous a frappé Vous êtes mort au combat.
28-10-2009 04:10 : Guilhain :evil: vous a porté un coup d'épée. Vous êtes mort au combat.
28-10-2009 04:10 : Diane :evil: vous a donné un coup de baton. :shock: :twisted: :lol: Vous êtes mort au combat.
28-10-2009 04:10 : Debrinska :evil: vous a frappé Vous êtes mort au combat.
28-10-2009 04:10 : Samarel :evil: vous a porté un coup d'épée. Vous êtes mort au combat.
28-10-2009 04:10 : Taintu1 :evil: vous a frappé Vous avez été légèrement blessé.
28-10-2009 04:10 : Maelisse@ :evil: vous a porté un coup d'épée. Vous êtes mort au combat.
28-10-2009 04:10 : Gmat :evil: vous a porté un coup d'épée. Vous avez été grièvement blessé.

Puis trou noir :shock: :shock: ... un brave gueux Bourbonnais avait du ramener son Roy jusqu'à l'Hospice ... mais de tout ceci ... le ne s'en souvint point !!! :lol:

Quelques soins effectués :roll: :lol: ... et hop ... revoilà le de nouveau sur les remparts !!! :lol:
... non pour défendre car cela lui était impossible :evil: ... mais pour donner des ordres ... afin de mieux continuer la Résistance Bourbonnaise :twisted: ... et faire coïncider les interventions des villageois avec celles des valeureux soldats de la C.O.B.A. ... qui venaient d'arriver en bas des remparts de Bourbon ... et qui étaient commandés par son ami le vieux Duc Silec


La révolte ayant fort bien été préparée ... son amie la jeune jasmine212 ... sans trop savoir comment :roll: :lol: ... se retrouva bourgmestre pour la première fois de sa vie
... le lui fit parvenir moultes missives ... toute la journée :roll: :lol: ... pour la rassurer et lui expliquer ce que tout le monde :roll: ... attendait d'elle :lol:
... il fallait effectivement remettre les armées du B.A. ... en armées amies !!! :D ... et ne pas paniquer devant l'ennemi !!! :wink: :lol:


Citation :
29-10-2009 : Révolte à Bourbon ! Jasmine212 prend le pouvoir


et devinez quoi ... encore !!! :roll: ... pas de nouvelles du Duc Petitrusse pour légitimer la prise de la mairie par jasmine212 le 29 octobre !!! :evil:

Vers 19h00 le 29 octobre (le avait entendu sonner les cloches de l'église !! :wink: :lol: ) ... le fieffé brigand Gmat repris encore une fois la mairie :evil: ... pendant que son ami le Duc Silec intégrait les lances Bourbonnaises à son armée (pour tuer le diablotin ... vaut mieux être nombreux !!! :twisted: ... et c'est vrai !!! :lol: )

Il fut donc décidé d'un commun accord ... de se révolter de nouveau pendant la nuit !!! :twisted: :D ... et là ce fut :D ... son très vieil ami Stcross dict. "le bulldog d'Auvergne" qui se retrouva à la tête de la mairie

Citation :
30-10-2009 : Révolte à Bourbon ! Stcross prend le pouvoir

plus besoin d'attendre !!! :roll: ... toujours pas de nouvelles du Duc Petitrusse pour légitimer la prise de la mairie par Stcross le 30 octobre !!! :evil:

En même temps ... la valeureuse C.O.B.A. sous les ordres du réputé Duc Silec ... entra dans Bourbon ... libéra la ville en exterminant les vils rats Berrichons ... qui effrayés ... essayaient de fuir par tous les trous du village !!! ... en essayant d'emporter leur butin !!!

et le 31 octobre ... tôt le matin ... le Duc Silec prit la mairie de Bourbon ... en attendant d'y réinstaller à la place ... la bourgmestre légitime :D ... qui était pour l'instant en train de soigner de vilaines blessures :( ... Androlyne de Castellane


Citation :
31-10-2009 : Silec prend le pouvoir

Les contacts furent donc rétablis avec le Duché et on apprit ... mais un peu tard !!! ... le 01 novembre en fin de matinée :shock: ... que le Duc venait ... enfin :roll: ... de légitimer toutes les révoltes :roll: ... sans un mot de remerciement !!! ... ni les félicitations qui allaient avec !!! :roll: :evil:

Et ce n'est que lorsque tout fut rentré dans l'ordre et que le danger fut écarté :roll: ... que l'on vit arriver ... tranquillement à Bourbon :twisted: ... une lance Ducale composée de sa Grâce !!! :roll:

Citation :
Affichage le samedi 31 octobre 2009
Lance de Petitrusse, Angusofskye, Fredp45 - Admission libre - Adhérer

On s'attendait enfin :roll: ... à quelques explications ... et mots de félicitations :D

- Que Nenni !!! ... que nenni !!! :shock: :(
... pas un mot !!! :roll: ... pas d'explication !!! :roll: ... le Duc était reparti promptement sans afficher quoique ce soit dans le village !!! :evil: ... c'était comme si la prise de Bourbon et sa libération ... était le cadet de ses soucis !!! :evil:


Ce qui semblait être vrai ... puisqu'arriva à Bourbon ... une partie du discours du Duc :shock:
... 13 lignes pour la chute de Bourges ... et 3 petites lignes pour l'expulsion de l'armée du brigand Gmat à Bourbon !!! :roll: :evil:
Perdre un des villages du B.A. ... semblait moins important que de détruire une Capitale ennemie !!! (même si on peut être ravi de la destruction du Poilu :wink: :lol: )


Aussi comme le était de fort méchante humeur :evil: ... il prit de nouveau une plume et un parchemin ... et écrivit un Edit Royal Bourbonnais ... à l'attention de ses loyaux sujets :lol:

Balian de Pardaillan - Roy de Bourbon a écrit:
OYEZ !!! ... OYEZ !!!

- chères Bourbonnaises & chers Bourbonnais :D
A compter de ce jour ... à Bourbon ... il sera d'usage lorsque vous parlerez du Ducaillon Petitrusse :lol: ... de nommer celui-ci par son surnom !!!

- Le Pleutre !!! :twisted:

Interdiction est faite ... de lui faire une révérence ou tout signe ostensible de reconnaissance :twisted:

De plus j'interdis pour moultes raisons :roll: ... de voter ... aux prochaines Elections Ducales ... pour la Fondation !!! :twisted: :lol:

Et nous rappelons pour celles & ceux qui ne connaissent pas :shock: :roll: ... qu' un Fondu est un Adepte Fanatique du Parti de la Fondation :evil: ... qui est une Secte de bigots ascétiques qui prônent l'austérité monastique

Fait à Bourbon , le 03 Novembre de l'an de grâce 1457

Balian de Pardaillan
Roy de Bourbon


Puis le fit lire ses Ordres Royaux :lol: ... dans tout son Village.



Balian de Pardaillan.
Au service de la veuve et de l'orphelin.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Aux portes de l'auvergne (24 Octobre...)   Lun 9 Nov - 9:18

Grenat


Des jours s'étaient écoulés depuis cette nuit ou elle avait mit son neveu au monde, le petit se portait bien, elle continuait de veiller la nuit sur les remparts et de défendre sa vie ainsi que celle de ses frères d'armes.

[Dans la nuit du 30 Octobre]

La jeune femme venait de couchait sa fille , point de baitaille pour celle surtout que les rumeurs disaient que cette nuit serait leur dernière nuit.. Elle prit sa plume et écrivit une missive à l'intention de son oncle pour lui expliquer la situation et lui demander de prendre sous son aile la petite si jamais quelque chose devait lui arriver, la missive fini , elle en écrivit une autre, l'alarme retenti elle n' eu pas le temps de l'envoyer. La jeune femme prit ses armes et sortit rejoindre tout le monde dehors.

Le combat fut sanglant, des cris, de la poussière, des hommes qui couraient dans tout les sens, on voyait des batisses prendre feu, au sol gisait des cadavres, impossible de savoir à quel camps les corps appartenaient pour le moment, le soleil se leva pointa à l'horizon celui ci était rouge comme pour dire que la nuit avait sanglante...

Leur armée celle du cadre noir était toujours debout, elle fut blessée durant le combat, c'était les risques et elle le savait, elle vit ses frères d'armes quittaient la ville avec leur Capitaine à tous, elle aurait bien suivit tout le monde mais elle ne pouvait partir sans la petite.

Le feu se propageait à présent en ville, blessure ou pas elle courut jusqu'à l'auberge ou dormait sa fille, entra, grimpa les marches quatre à quatre, ouvrit la porte, la nourrice la regarda.


Maria, prend les enfants et sort d'ici! Va mettre les enfants à l'abri pendant que ce temps je vous protégerais, suis notre armée et va t'en !

La nourrice prit le bébé dans ses bras et réveilla la petite, elle éxécuta les ordres de sa maitresse et fuya la ville en courant pour rejoindre l'armée en question. Grenat ressortit de l'auberge, dans l'enceinte de la ville il y a avaient encore des hommes de leur armée ceux ci défendaient encore et encore tandis que les autres sauvés Gmat, de braves hommes pensa t'elle. Elle prit un autre coup d'épée, cette fois ci elle s'éffondra au sol, à son réveil elle vit qu'elle était sous une tente avec d'autres blessés..

[Plusieurs jours plus tard.]

La vie menait son cours en ville, de nouveaux des hommes travaillaient dans les champs, d'autres reconstruisaient la ville, bref ... Grenat attendait des nouvelles, rien durant quelques jours...

Journée banale à se promener en ville, rien d'interessant, elle alla au verger, à peine venait elle de s'asseoir sous un arbre qu'un pigeon arriva prés d'elle, elle prit la missive à sa patte, elle sourit à la lecture des mots écrits, elle se leva et alla rejoindre ses amis, tous avaient reçu un petit mot de la part de Gmat.

La jeune femme entra en taverne, s'installa prés de beau papa:


Gio,Jimmy vous avez vu l'acte que notre armée à accomplit, Gmat a tué Alcyone la comtesse du Limousin! Faut fêter ça!

Grenat offrit plusieurs tournées, en taverne se trouvait des berrichons, comme des auvergnats...

Santé les amis! A la santé "du Cadre Noir" ! A la santé de son Capitaine!

La nouvelle se propagea en ville très vite, tous continuaient de boire et de fêter ces nouvelles durant plusieurs heures...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Aux portes de l'auvergne (24 Octobre...)   Lun 9 Nov - 9:21

Gmat


La fatigue physique se faisait ressentir chez les hommes du Cadre Noir depuis le début de ce périple, surtout après la dernière bataille qui ne fût pas en leur profit...
Cela dit, ils n’avaient pas le temps de se poser...

Clermont... du renfort les attendait là bas et ils n’avaient pas le temps de chômer...

Les vastes champs et forêts ne furent que traversés à grands pas par les cavaliers du Cadre Noir. Ils ne pouvaient risquer de stagner de trop au même endroit...

La troupe arriva alors non loin d’une ville auvergnate....Montluçon !


Capitaine ?! Capitaine ?!
Je ne pense pas que ce soit une bonne idée que de passer en plein coeur de la ville...
Les défenses sont bien trop sur place et nos troupes en manquent de forme...
Nous devrions contourner la ville afin de nous assurer de bien arriver jusqu’à Clermont...
Qu’en dites-vous ?


Le groupe s’arrêta aux abords de la ville...

Hum... si nous contournons, nous nous risquons à l’inconnu en terres étrangères...
Nul ne sait qui nous y attendra alors que lorsque nous traverserons la ville, personne ne s’y attendra et nous pourrons alors sereinement y passer...


Oui Gmat, je suis d’accord avec vous, mais lorsqu’on passera à l’intérieur de la ville, notre chemin sera alors tracé... Ils nous suivront jusqu’à Clermont...

Ce n’est pas faux ce que tu me dis là....
Mais nous prenons des risques en faisant cela !


Capitaine, avec tout ce que vous et la troupe veniez de faire, je ne pense pas que ce soit un risque qui nous effraye de trop...
Contournant la ville, ne nous arrêtons en aucun cas et terrassons tout ce que nous croisons....


Très bien soldat !
Allons-y et ne perdons pas de temps !


Du haut de son âne de combat, Gmat prit les devants avant d’être suivi par le reste de sa troupe.
La cadence était annoncée à grande vitesse et bien entendu maintenue.
Ils en traversèrent champs et forêt sans même en admirer le paysage. Seul leur dernier intérêt les attirait...

C’est après quelques kilomètres, en plein milieu des bois que le drapeau Limousin flottait...
Ils arrivaient sur une parcelle de terre Limousine avant de repasser en Auvergne...
Mais là...
À peine les yeux retombant de ce drapeau que Gmat vit en face de lui une sombre silhouette en travers de son chemin...


« Ne pas s’arrêter... terrasser ou nous périrons.... »

Malgré son approche, le personnage ne bougea pas, restant figé en sa direction...

Il ne devait pas laisser de témoin sur leur traversée et c’est malgré quelques hésitations qu’il prît en main droite son épée et affligeât un violent coup à cette étrangère égarée, sectionnant toute sa partie costale droite. La victime, portée par le coup et la vitesse de lancée, chuta violemment à la renverse, et c’est par la suite que les cavaliers suivants en firent de même lors de leur passage...

Intriguant tout de même....

Gmat s’arrêta trois cents mètres plus loin, puis se retourna vers le personnage...
La troupe en fit de même en se posant des questions...


Hum....
Bizarre tout de même...
Pourquoi ne s’est-il pas échappé ou même écarté de notre passage?!...

Il fît marche arrière puis descendit de son âne, s’approchant du corps mort et de sa lame, poussa le voilage qui la recouvrait...
..............
Un visage non inconnu....
Un visage familier...
Un visage reconnu...
............Se montrait à lui.....

Celui d’une Dame, visage doux à la chevelure rousse
Il la reconnut à sa cicatrice longeant le coude jusqu’à la paume de sa main....
En effet, cette Dame lui rappelait des souvenirs...
Elle était la première personne qu’il avait rencontrée en venant la première fois en ville... C’était à Ventadour....
Tavernière de l’époque, Griffes, Leondra, Diane, Jizz,.... elle faisait parti de la troupe avant que le départ.

Mais que faisait-elle seule ici ?

Un léger pincement au coeur en voyant que les deux amis de jeunesse finiront par se retrouver l’un en face de l’autre....
Qui aurait cru à l’époque de cette entente de gamins, l’un deux ôtera la vie de l’autre...

« C’est la guerre Gmat, et nous sommes dans deux camps opposés... »

Voilà ce qu’elle lui avait dit lors de leur dernier échange...


Mes amis !?
Nous venons de prouver que nous sommes toujours là...
Sa grâce Alcyone de Saint Anne, Comtesse du Limousin, vient de mourir sous les armes du Cadre Noir !
La Comtesse n’est plus...

À partir de ce jour, nombreuses forces vont se retourner contre nous....
Déchainons alors les enfers partageons nos heures de gloire !

Nous allons ramener son corps aux abords de la première ville Limousine avant de reprendre la route vers Clermont.


Gmat prit le corps, le déposant sur son âne et fila en direction des premiers remparts...
..............
Quelques heures seulement après, la ville de guéret était non loin.
Il s’arrêta alors et allongea le corps au milieu du chemin.

Elle avait un pendentif dissimulé dans son décolleté, il s’agissait d’un pentagramme...
Gmat lui arracha avant de se l’accrocher au cou et lui offrit en échange le foulard type du « Cadre Noir »...

Remontant par la suite sur « bûbuche », son âne de combat :


Cavaliers !
Nous perdons trop de temps !
Reprenons la route, nos hommes ne nous attendront pas éternellement !


Puis la troupe reprit route vers l’Auvergne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Aux portes de l'auvergne (24 Octobre...)   Lun 9 Nov - 9:38

Jimmycasas


Citation :
La jeune femme entra en taverne, s'installa prés de beau papa:
Gio,Jimmy vous avez vu l'acte que notre armée a accompli, Gmat a tué Alcyone la comtesse du Limousin! Faut fêter ça!

Jimmy, sans vraiment connaître la dame en question, se dit que cela devait être une bonne chose pour le Berry, qui en ce moment-même avait grand besoin de se remonter le moral.
L’envahisseur du Bourbonnais Auvergnat profitait grandement de sa main mise sur le territoire berrichon et la famine y était omniprésente…
Aussi, tout ce qui pouvait embaumer les cœurs était le bienvenu…

Il accueillit avec joie les déclamations de Grenat et trinqua avec ses amis.
Une victoire berrichonne ne devait pas restée anonyme… même si l’armée de Gmat était toujours cernée d’un halo de mystère et de crainte qui en mouchait plus d’un…


Citation :
Grenat offrit plusieurs tournées, en taverne se trouvait des berrichons, comme des auvergnats...
Santé les amis! A la santé "du Cadre Noir" ! A la santé de son Capitaine!



A la santé du Berryyyy !!! Au Capitaine !!!! Au Berry Liiiiiiibre !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Aux portes de l'auvergne (24 Octobre...)   Lun 9 Nov - 9:53

Giovanni666


[La nuit du 30 octobre]

Giovanni était au coté de sa belle fille Grenat, le combat était sanglant, sa belle fille comme Ange et bien d'autre se sont fait poutrer mais Giovanni lui était seulement blessé légèrement.


Citation :
30-10-2009 04:09 : Benchichi vous a porté un coup d'épée. Vous avez été légèrement blessé.
30-10-2009 04:09 : Vous avez été attaqué par l'armée "Deny du lavoir de Murat" dirigée par Silec.

L'armée de Gmat fut détruite et il parti sur les routes en laissant les blesser mais il reviendrait les venger.

[Sur les routes en Bourgogne]

Giovanni était partis quelque jours sur les routes pour racketter. Il avait volé deux femmes et il s'est contenté de s'amuser avec. Il en avait marre de Bourbon, il voulait partir avec sa belle fille Grenat.

Citation :
06-11-2009 04:09 : Vous avez racketté Cxxxxxxxx qui possédait 729,16 écus et des objets.
06-11-2009 04:09 : Vous vous êtes battu avec Cxxxxxxxxxx (coefficient de combat 1), qui essayait de vous résister. Vous avez triomphé, l'obligeant à vous ouvrir sa bourse.

07-11-2009 04:11 : Vous avez racketté Mxxxxxxx qui possédait 2,85 écus.

[ Retour à Bourbon]

Il était revenu et rentrait en taverne avant sa belle fille. Il buvait tranquillement sa bière. Elle entra toute contente et annonça que la duchesse du Limousin a été tuée par Gmat, elle rajouta alors des bières.


Santé belle fille et à toi aussi Jimmy.

Il sourit doucement

Vive le Berry et mon fiston. Mort à l'Auvergne et ses alliés.

Il prit une autre chope et la but cul sec.

Une danse belle fille?

Il lui fit son plus beau sourir et attendit sa réponse.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Aux portes de l'auvergne (24 Octobre...)   Lun 9 Nov - 10:02

Kory


Bataille de Bourbon, 30 octobre oui un peu en retard et déphasée :oops:

Prête ? Elle l'était, mais est on réellement prêt face à une bataille, un combat ? Rien n'en est moins sur, elle s'était préparée avec l'aide précieuse de son époux, lui faisant par de ses doutes et ses angoisses, il lui avait dit que tout se passerait bien, tellement bien, qu'elle risquait à râler en voyant que finalement, elle n'avait touché à rien, ni à personne. Elle savait, sans doute des restes de Bretagne dans son attitude, des restes d'angoisse de la retrouver sans vie. Elle avait promis, elle resterait à ses côtés non loin. Ne jamais reproduire plusieurs fois la même erreur.

Le suivre, être l'ombre de son ombre en ce jour, sa main se crispant sur son épée, elle attendait que cela arrive, les ordres de Silec, bien heureuse que cela soit lui qui soit à Bourbon, toujours rien du conseil ducal, combien de temps allaient-ils attendre ? Combien de temps le Duc mettrait-il à parler ? A daigner ouvrir la bouche pour aider son peuple qui souffrait ? Haineuse, envers son propre Duc ce soir, son épée sortit violemment, mais alors que tous ses compagnons commençaient à taper du Berry, elle se sentit mal, sa tête devint lourde, elle porta sa main à son front, son épée tomba par terre. Rien à faire, affreuse douleur qui la prenait, des vertiges, la raison pour laquelle, elle devait se retirer plusieurs jours par semaine au couvent, reprendre des forces.

Douleur lancinante... Elle se baissa pour ramasser son épée et se défendre c'est à ce moment là que...

30-10-2009 04:09 : Maelisse@ vous a porté un coup d'épée. Vous avez été légèrement blessé.

Sentant un léger coup d'épée contre ses cotes gauches, allons bon qui voulait manger une cote de Kory, tourner la tête et voir une berrichone, ainsi elle avait été frappé, l'on avait profité de sa faiblesse, que le diable l'emporte et qu'un auvergnat l'embroche, ce qui ne tarda pas visiblement Scheherazade... Elle sourit à la maréchale de Bourbon, avant de porter sa main à sa coté, rien, quoi que si, un léger filet de sang, plus de peur que de mal au final. A genoux par terre, alors que le jour commençait à pointer le bout de son nez, elle regarda autour d'elle, c'était moche, pitoyable, tant de sang. Etait-ce ça la connerie humaine ? Un massacre ? Et un Duc qui s'en foutait ? Rien... Peut-être aujourd'hui.

Elle se releva, titubant légèrement, le cherchant des yeux, elle ne mit pas longtemps, il n'était pas loin, elle pouvait marcher, elle marcha jusqu'à la tente pour recevoir quelque soin, une journée de repos à l'auberge qu'elle avait gagné...


Plusieurs jours plus tard...

Ainsi le dimanche, le Duc avait pris la parole, ainsi Korydwen eut le plaisir d'entendre son discours, lu par une gentille personne qui s'occupait de la soigner, ainsi trois lignes étaient réservées à Bourbon, c'était fort peu, mais mieux que rien, énervée... Mais elle avait déversé toute sa verve en divers endroits, elle avait râlé, elle avait donné des coups de pied, elle put partir voir les soeurs afin de se reposer...

Une semaine tranquille chez les soeurs, quoi de plus normal, un court moment le mercredi pour lui écrire, une assez longue missive de tout un tas de choses qu'elle n'avait pu lui dire avant de partir, elle attendait maintenant... Le vendredi et elle ne manquerait pas d'être surprise... De nombreuses annonces et tant d'autres choses... Mais cela est une autre histoire...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aux portes de l'auvergne (24 Octobre...)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aux portes de l'auvergne (24 Octobre...)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» [E10] [MATCHS J6] Auvergne - Lyon, le 13 Octobre
» [E10] [INSCRIPTIONS J6] Auvergne - Lyon, le 13 Octobre
» Eur'open Bowl 16 et 17 octobre 2010 Anglet (64)
» Soirée du vendredi 15 Octobre 2010
» [Nantes] Samedi 16 octobre au Temple du Jeu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine de Cournon d'Auvergne :: Seigneurie de Sarliève :: Château de Sarliève :: Le rez de chaussée. :: La bibliothèque. :: Des archives diverses et variées.-
Sauter vers: