AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 4.6 [Fin Octobre] Un Nouveau Départ

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: 4.6 [Fin Octobre] Un Nouveau Départ   Sam 28 Nov - 3:00

Elea



La réaction de sa cousine ne tarda pas pour les missives et cette dernière approuva, ce qui conforta Eléa dans son idée qu'elle était la meilleure pour écrire des missives. Eléa ne comprenait pas pourquoi Carmen pensait que cela allait faire peur à ses parents les missives. Ils ont presque jamais peur ses parents à Eléa. Carmen avait aussi écrit une lettre à quelqu'un Eléa se demandait bien qui cela pouvait être, mais bon, elle n'osait pas demander non plus.

Elle se leva et s'approcha de la fenêtre, l'ouvrit et siffla une mouette à laquelle elle accrocha la missive pour ses parents.


Allez vole et trouve vite Maman et Papa !

Puis une deuxième pour son oncle et sa tante.

Allez dépêche toi de trouver tonton et tatie.

Eléa retourna s'asseoir, juste à ce moment là ses frères arrivèrent, Eléa soupira, enfin, ils l'avaient laissé écrire tranquillement, c'était déjà ça. Mais à sa grande surprise ce fut Timothée qui lui posa une question, en tirant un peu sur son chemisier au passage.

'Léa cé qui la dame z'avec toi ? Ze la 'onnais ? Tu fé koi ?

C'est Carmen de La Serna, c'est notre cousine, la fille de la cousine à Maman ! Bein vi tu la connais, enfin peut-être tu t'en souviens pas parce que t'étais petit ! J'ai écrit à Papa et Maman pour leurs dire et puis aussi à Tonton ! J'ai dit à Georges de venir !

Eléa se tourna et trouva Matthis dans l'encadrement de la porte, il était bien sage, Eléa agita sa main et l'invita à venir.

Pourquoi que t'es sage comme ça Matthis ? T'as fait une bêtise ?

Eléa se tourna ensuite vers Carmen.

C'est Timothée et Matthis ! Tu te souviens d'eux ?

____________
Eléa, 5 ans.
Fille de Korydwen & Althiof.
Filleule d'Azdrine et d'un ange.
Soeur de Matthis et Timothée.
Le reste c'est trop long.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: 4.6 [Fin Octobre] Un Nouveau Départ   Sam 28 Nov - 3:01

Carmen_esmee.

Eléa envoya ses deux missives, tandis que Carmen manipulait encore la sienne entre ses doigts, assise à table, elle ne pouvait l'envoyait par pigeon ni par mouette... Il était indispensable de la faire porter, peut-être que Wilhelm acceptera de lui confier un cheval pour que la jeune fille puisse se rendre au couvent.

Sa Cousine revint s'asseoir à table, où les deux jeunes filles parlèrent des tâches de Carmen au Château, une conversation qui prit vite fin tant Eléa avait des arguments convaincants.

Des pas résonnèrent dans les couloirs, des pas bien trop rapide pour être ceux de Wilhelm à moins que celui ci n'apporte de mauvaises nouvelles, Carmen fixait l'encadrement de la porte, inquiète.

Deux garçons s'y présentèrent, bien jeunes pour être des messagers et encore plus pour des domestiques, un regard sur leurs habits permit à Carmen de les identifier comme membre de la famille d'Eléa ou enfants d'invités de marque. Ils échangèrent quelques mots qui firent sourire Carmen.


Cé pa Maman ! Tu vois z'avais 'aison ! Maman é 'vec Papa ! Y font la bataille !!

Le plus jeune s'approcha et interpella Eléa, Carmen et lui se fixait semblant tout deux chercher où ils avaient pu se connaitre, Carmen avait un peu d'avance sur lui, elle comprit donc qu'il s'agissait des deux frères d'Eléa. Les prénoms néanmoins ne lui revinrent pas immédiatement.


'Léa cé qui la dame z'avec toi ? Ze la 'onnais ? Tu fé koi ?

Pendant qu'Eléa lui expliquait, l'attention de Carmen se porta sur l'autre garçon, plus grand, qui restait dans l'encadrement de la porte, immobile, simple spectateur de la scène, sa soeur lui fit signe de s'approcher puis s'adressa à Carmen.

C'est Timothée et Matthis ! Tu te souviens d'eux ?

Oui, bien sur, enfin je crois que Matthis, c'est bien ça ? Avait laissé un objet dans la vasque remplie de pétales de fleurs pour le mariage, une épée en bois me semble t-il.
dit-elle en s'adressant au jeune garçon près de la porte.

Carmen observa les trois enfants, ils étaient si jeunes...
Vos parents sont absents depuis combien de temps, savez vous quand ils rentreront ?

Elle jeta un coup d'oeil par le fenêtre, le château et le domaine était vaste, Carmen ne s'y sentait pas en sécurité malgré les gardes posté a chaque entrée.

Carmen songeait quand les missives d'Eléa soulevèrent une autre question,


Pourquoi ne vivez vous pas chez votre oncle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: 4.6 [Fin Octobre] Un Nouveau Départ   Sam 28 Nov - 3:02

Rick

[Un certain matin d'Octobre 1457 - Montpensier]

Le matin en milieu de matinée, pour la plupart des gens, la journée ne commençait que, mais pour Rick, elle était déjà bien entamée. Un pigeon attendait là, sur le haut du balcon, alors que le jeune boulanger, de retour de son four, montait les marches de la cabane. Le jeune homme récupéra la missive et se demanda qui leur écrivait. Il fronça les sourcils en voyant l'entête. Il n'aimait pas trop recevoir des lettres ainsi. Si le pigeon s'était trompé de maison, lui, l'homme recherché... Il regarda alors la signature et se dit qu'il faudrait qu'il parle à Kory de ce soucis pour qu'elle prévienne ses enfants de ne plus l'appeler ainsi.

Citation :
Cher Rick de La Serna-Harispe,

tonton ! J'ai une grande nouvelle ! Carmen-Esmée de La Serna est à Mirefleurs pour le moment.

Est-ce que tu pourrais venir ? Papa et Maman ils sont coincé à Bourbon, à cause du méchant Duc qui fait la guerre !

Elle a besoin d'apprendre des chose sur sa maman et moi je sai pas raconter.

Fais des bisous à Tia et tes enfants.
Tu peux faire venir Georges, je croi que Matthis veut jouer avec lui !
Ta chère nièce de cinq ans.
Eléa de Marigny.

Le jeune homme fut des plus surpris en lisant le contenu de la lettre. Certaines fautes d'orthographe de la part de la petite fille mais une nouvelle des plus extraordinaires : Carmen, la petite fille d'Elda était en Auvergne et se posait des questions. Sa nièce ne pouvait pas répondre à tout et demandait l'aide de son oncle. Rick sourit en se demandant à quoi elle ressemblait. La dernière fois qu'il l'avait vue, elle était toute petite.

Il poussa la porte de la maison et trouva son épouse dans la pièce principale. Le visage du jeune homme s'éclaircit d'un coup.

Coucou ma jolie colombe ! Regarde un pigeon attendait sur le balcon ! La missive vient d'Eléa !

Le jeune homme lui tendit la lettre et dit.

Que préfères-tu que l'on fasse ? Que j'y aille seul avec Georges ou alors toute la famille ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: 4.6 [Fin Octobre] Un Nouveau Départ   Sam 28 Nov - 3:02

Matthis



[Château de Mirefleurs]

Il avait du attendre Timothée, il était un peu long son frère par moment, mais dans l'ensemble ça allait plutôt bien. Ils traversèrent rapidement les couloirs, c'était amusant de courir, combien de fois l'avait-il fait Matthis ? Un bout de bout à tête de cheval entre les jambes une épée dans les mains. Des jeux d'enfants quoi. Il resta sur le pas de la porte alors que Timothée s'avançait, ce dernier regarda avant de se tourner vers Matthis.

Cé pa Maman ! Tu vois z'avais 'aison ! Maman é 'vec Papa ! Y font la bataille !!

Ah ouf je suis soulagé alors !

Mais Matthis ne voulait pas réellement entrer, il restait sagement sur le pas de la porte, il fallait se remettre de ses émotions et pour le moment, il pensait plus à ses parents qu'autre chose. Timothée était allé demandé de qui il s'agissait, quel côté et tout le blabla courant d'une famille dont Matthis ne connaissait pas grand monde. La réponse d'Eléa ne tarda pas.

C'est Carmen de La Serna, c'est notre cousine, la fille de la cousine à Maman ! Bein vi tu la connais, enfin peut-être tu t'en souviens pas parce que t'étais petit ! J'ai écrit à Papa et Maman pour leurs dire et puis aussi à Tonton ! J'ai dit à Georges de venir !

Mais Matthis ne bougeait toujours pas, d'ailleurs, Eléa l'avait bien remarqué puisqu'elle lui posa une question.

Pourquoi que t'es sage comme ça Matthis ? T'as fait une bêtise ?

Mais euh ! J'fais c'que j'veux d'abord ! T'es pas ma maman ! J'ai pas fait de bêtise ! Mais j'ai cru quelque chose ! Je t'ai vu par la fenêtre et j'ai cru que tu étais avec Maman toute seule ! Et moi j'ai cru que Papa il était mort parce que tu étais avec une seule dame ! Et donc je voulais être sage, parce que j'avais peur de trouver Maman très très très triste ! Mais en fait ça va, Maman elle est avec Papa et ils sont pas morts ! C'est super !

Matthis regarda sa soeur et lui tira la langue au passage, même si elle était l'aînée, il avait le droit de l'embêter un petit peu quand même, en brave petit frère qu'il était, il prenait exemple sur son père qui était lui aussi un petit frère. Alors qu'il tirait la langue à Eléa, qu'il lui faisait des grimaces, Carmen s'adressa à lui.

Oui, bien sur, enfin je crois que Matthis, c'est bien ça ? Avait laissé un objet dans la vasque remplie de pétales de fleurs pour le mariage, une épée en bois me semble t-il.

Oh oui c'est moi Matthis !

Il baissa la tête, glissa ses mains dans son dos, son pied droit relevé, seul la pointe touchait le sol, il le tournait doucement légèrement embêté.

Mon épée... C'est une obligation... C'est tonton le diacre, il veut pas d'épée dans la chapelle, alors je dois la mettre dans le pot de fleurs à l'entrer de la Chapelle.

Il releva doucement la tête et s'approcha de sa cousine pour mieux la regarder, son visage ne lui disait pas grand chose, il faudrait fouiller dans sa mémoire.

Oh tu sais Timothée aussi, il a des aventures pendant le mariage ! Il a renversé le bénitier sur sa tête, après il était tout mouillé de partout ! Alors je suis pas tout seul à avoir eu des aventures.

Matthis regarda son frère en lui souriant, il revoyait toujours l'image, Timothée se hissait sur la pointe des pieds, plongeant sa main dans le bénitier et le faisant légèrement basculer pour se faire arroser. Carmen posa une nouvelle question et cette fois Matthis décida de répondre.

Vos parents sont absents depuis combien de temps, savez vous quand ils rentreront ?

Depuis très longtemps... Ah ça je sais pas, il faut demander au vilain duc qui fait la guerre et qui pique mon Papa et ma Maman !
Matthis haussa les épaules, il ne savait pas grand chose de cette guerre, uniquement qu'elle lui volait ses parents. Carmen en posa une autre d'ailleurs.

Pourquoi ne vivez vous pas chez votre oncle ?

Bein on peut pas, ça lui ferait trop de travail ! Tonton il est boulanger et tatie elle est meunière en plus ce sont des maréchaux, ils travaillent beaucoup et ils ont déjà quatre enfants.

Matthis tout en expliquant ceci à sa cousine lui montra quatre doigts sur sa main gauche qu'il garda en l'air et lui montra avec sa main droite trois doigts.

Et si on y va on sera trois en plus et tu vois ça commence à faire beaucoup trop pour eux. Alors Papa et Maman, ils nous ont laissé ici, avec les serviteurs et on doit les attendre... Et de la faute du Duc on a pas fêter nos anniversaires... C'est trop nul d'être des enfants de noble, c'est pas marrant un château sans papa et maman !! Avec mon papa on rigole bien, il devait m'apprendre à taper avec les oreillers... Mais pas encore eu le temps à cause des méchants avec des couronnes, parait que des fois, ils ont des dents très longuuuuues !

Matthis s'installa sur une chaise à côté de sa cousine et posa ses coudes sur la table.

Mais j'ai jamais vu ! Pourtant je vais souvent à la chambre des nobles !C'est pour apprendre à devenir un noble que j'y vais !
_______________
Matthis, 4 ans.
Fils de Korydwen & Althiof.
Frère d'Eléa et Timothée.
Petit Prince d'Athalia.
Et tant d'autres choses encore...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: 4.6 [Fin Octobre] Un Nouveau Départ   Sam 28 Nov - 3:03

Tiadriel

[Montpensier, par une fraîche journée d'octobre]

Bien calée dans le fauteuil à bascule, elle nourrissait Esteban tout en regardant ses trois autres enfants jouer sagement sur leur couverture de sol. De temps en temps, l'un ou l'autre disparaissait dans sa chambre et revenait avec un autre jouet pour continuer l'histoire qu'ils inventaient au fur et à mesure. Elle se demandait comment Georges faisait pour comprendre le babillement de ses soeurs. Cela restait un mystère pour elle. Ou alors peut-être qu'il interprétait les choses comme ça l'arrangeait et du coup, plus de grand mystère... Il faudrait qu'elle lui pose la question à l'occasion. Elle en était là de sa réflexion quand son époux rentra.
A défaut de pouvoir se lever pour aller à sa rencontre, elle lui sourit tendrement.


Bonjour mon coeur ! Tu rentres déjà ? Tu as eu le temps de tout faire ? Il doit être bien tard. Tu as peut-être faim ? Et moi qui n'ai encore rien préparé...

Coucou ma jolie colombe ! Regarde un pigeon attendait sur le balcon ! La missive vient d'Eléa !

Une missive d'Eléa ? Rien de grave, j'espère ?

Elle prit le parchemin qu'il lui tendait et le parcourut rapidement des yeux. Rien de grave. Elle s'en sentit rassurée. Avant qu'elle ne puisse dire quoi que ce soit, son époux avait enchaîné avec deux autres questions.

Que préfères-tu que l'on fasse ? Que j'y aille seul avec Georges ou alors toute la famille ?

Elle lui sourit et réfléchit un instant. Georges en profita pour s'approcher en grand curieux qu'il était.

Qu'esse qui se passe ? Ze bois zallé zou ? Et zi ze 'eux pa' ?

Ton papa veut savoir si tu veux aller voir ton cousin Matthis avec lui. Et il se demande si je veux que toute la famille y aille aussi.

Souette ! Moi, ze 'eux zallé boi' Cou-Zin ! Mé ze 'eux pa' te 'aisser issi sans moi ! Tu 'iens, dis ?

Elle sourit à son fils puis leva les yeux vers son époux.

Eh bien, je crois que nous allons partir en grande expédition ! Il faudra juste faire attention qu'Esteban ne prenne pas froid. Pour ce qui est de Georges, Patience et Aliénor, je ne me fais pas trop de soucis, mais notre dernier né est si petit...
Je m'inquiète sûrement trop...


L'intéressé avait d'ailleurs fini son repas. Elle le redressa et le posa doucement contre son épaule sur laquelle elle avait pris soin de mettre un linge. Puis elle lui tapota doucement les fesses, attendant le rot salvateur qui lui permettrait de digérer son repas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: 4.6 [Fin Octobre] Un Nouveau Départ   Sam 28 Nov - 3:04

Rick

[Montpensier - 137 rue de la Mandragore]

Rick avait trouvé une scène des plus habituelles et pourtant des plus touchantes, à son arrivée dans la pièce principale. Son épouse, bien calée dans leur rocking-chair, dédié à la prise du repas des enfants. Esteban avalant goûlument le lait maternel pendant que les trois aînés jouaient sur leur couverture. Il aimait à regarder ce spectacle où Georges prenait sa place de conteur et amusait ses petites soeurs. Il avait bien fait d'initier son fils à l'art des histoires bien contées dès son plus jeune âge. Aujourd'hui, il savait prendre le relais, pour le plus grand plaisir d'Aliénor et Patience.

Bonjour mon coeur ! Tu rentres déjà ? Tu as eu le temps de tout faire ? Il doit être bien tard. Tu as peut-être faim ? Et moi qui n'ai encore rien préparé...

Ma jolie colombe, j'ai certes très faim mais l'appétit de notre fils passe avant le mien. Je vais me préparer une tartine et une autre pour chacun des petits estomacs qui sont là. Tous les pains sont cuits et heureusement que Marthe est là pour s'occuper de les vendre et de préparer les menus de l'Antre des Bûcherons. Elle est vraiment douée, cette petite !

Le jeune homme savait que son épouse avait beaucoup de travail avec leurs enfants nés si rapprochés les uns des autres. Aussi essayait-il, lorsqu'il le pouvait de la décharger de quelques tâches. N'ayant pas eu de rapports affectueux avec son propre père, il essayait de donner autant de bons souvenirs à ses enfants. Leur préparer une simple tartine, leur raconter une histoire au coin du feu, autant de manières de leur montrer combien il les aimait. Rick se dirigea donc vers la table et coupa plusieurs tranches du pain qu'il avait ramené. Puis, il prit un pot de confiture faite par son épouse, après la cueillette de mûres par les enfants à Mirefleurs. Et pendant qu'Esteban faisait son rôt et que sa maman lisait la lettre, Rick préparait un en-cas pour tout le monde. Un petit plateau dans les bras, il se rapprocha de son épouse pour écouter sa réponse.

Rick avait presqu'oublié que son plus grand fils avait des oreilles partout. Et forcément, il avait entendu la question paternelle et s'était rapproché de sa maman.

Qu'esse qui se passe ? Ze bois zallé zou ? Et zi ze 'eux pa' ?

Ton papa veut savoir si tu veux aller voir ton cousin Matthis avec lui. Et il se demande si je veux que toute la famille y aille aussi.

Le jeune homme n'avait pas voulu demander à Georges d'abord, préférant avoir l'avis de Tia avant. C'est donc un peu dépourvu qu'il écouta la question de son fils. Heureusement pour lui qu'une réponse maternelle fusa plus vite que le vent. Et l'enthousiasme du petit garçon fit plaisir à voir. Cependant, il refusait de se rendre à Mirefleurs si les autres restaient là. Tia avait donc trouvé la réponse à la question qu'on lui posait.

Eh bien, je crois que nous allons partir en grande expédition ! Il faudra juste faire attention qu'Esteban ne prenne pas froid. Pour ce qui est de Georges, Patience et Aliénor, je ne me fais pas trop de soucis, mais notre dernier né est si petit...
Je m'inquiète sûrement trop...


Rick trouvait en effet que son épouse s'inquiétait trop pour leurs enfants mais comment cela pourrait-il en être autrement après l'aventure qu'ils venaient de vivre, juste après la naissance d'Esteban ? Il fit un bisou à son épouse, puis un autre à son dernier né.

Alors nous allons partir tous ensemble à Mirefleurs ! Je te laisse t'occuper d'Esteban pour qu'il ne prenne pas froid et moi je vais préparer nos trois grands anges ! Mais avant cela, tout le monde mange une tartine avant de partir, le chemin est long.

Il se tourna ensuite vers les enfants et leur dit

Les enfants, qui veut une tartine à la confiture de Maman ? Qui veut partir voir Matthis et Eléa ?

Et pendant que Tia s'occupait du dernier né, Rick se mit en quête de débarbouiller trois visages maculés de confiture. Ce ne fut pas chose facile vu l'excitation des trois enfants. Mais après de longues minutes de préparation, la petite famille put prendre le chemin en direction de Mirefleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: 4.6 [Fin Octobre] Un Nouveau Départ   Sam 28 Nov - 3:04

Timothee



Mirefleurs, plusieurs jours avant Rick et Tia.

Timothée tenait toujours le chemisier de sa soeur et attendait une réponse de cette dernière, en grand timide qu'il était il ne la regardait pas vraiment, préférant le visage connu de sa soeur, quand il connaissait les gens il parlait beaucoup avec eux, mais il lui fallait du temps généralement, quelques jours tout au plus quand il lui semblait que la personne était assez gentille et pour le coup si il pouvait gagner une sorte de grande soeur, il n'était pas contre.

C'est Carmen de La Serna, c'est notre cousine, la fille de la cousine à Maman ! Bein vi tu la connais, enfin peut-être tu t'en souviens pas parce que t'étais petit ! J'ai écrit à Papa et Maman pour leurs dire et puis aussi à Tonton ! J'ai dit à Georges de venir !

Timothée écoutait sa soeur, sauf qu'il avait encore quelque à lui poser, tapotant son bras et pliant et dépliant ses genoux en la regardant un grand sourire aux lèvres avant de lui parler.

Et t'as dit z'à Tience et Lino de viende n'aussi ? Ze veux santer des sansons z'à elles ! Comme z'à Auho ! T'as dit à Papa et Maman ze les z'aime ? Z'aime po top Zeoges, y pense souvent z'à zouer 'vec Matthis z'et pas z'ave' Timoé !!

Timothée se tourna vers Carmen alors que sa soeur demandait à son frère pourquoi qu'il était sage, il aurait sans doute une réponse plus tard, de toute façon ce n'était pas très important après tout, p'tre que la dame elle faisait des câlins, mais Timothée il n'osait pas spécialement aller la voir.

Puis Eléa les présenta et Timothée baissa la tête en entendant son prénom, les mains dans les poches de ses braies, il fit un léger demi-tour et alla se mettre derrière la chaise de sa soeur. Elle parlait à Matthis, tant mieux lui il était tranquille pendant un petit moment comme ça, il posa les mains sur le dossier de la chaise et glissa juste un petit peu sa tête pour observer, se tenir au courant tout de même de ce qu'il se passait. Ce fut Matthis qui répondit à Carmen, en plus il croyait que son Papa et sa Maman étaient morts, c'était impossible, ils étaient beaucoup trop fort tous les deux et tous les trois ils étaient trop petites pour perdre leurs parents... Oui Timothée ne savait pas encore que l'on pouvait mourir n'importe quand, pour lui, il suffit d'être très vieux pour mourir... Et ses parents sont pas très vieux.


Oh tu sais Timothée aussi, il a des aventures pendant le mariage ! Il a renversé le bénitier sur sa tête, après il était tout mouillé de partout ! Alors je suis pas tout seul à avoir eu des aventures.

En entendant son frère, il posa sa main sur sa tête et la fit bouger sur ses cheveux et grimaça un peu en se souvenant de cette eau glacé. Il sortit de derrière la chaise et se planta devant Carmen la main toujours sur la tête.

C'était pou' le tatème à Timoé ! Timoé il a fait le tatème de lui ! Pace que Papa et Maman y peuvent pô ! Sont z'occupés à la tataille !

Timothée regarda son frère en souriant, il le laissa répondre à la question suivante, non sans un gros, voir énorme pincement au coeur, mais il ne fallait pas pleurer, c'était les bébés qui pleuraient. Il pensa à Thomas, son ami, le fils de son futur parrain, il s'entendait bien avec son homologue timide. Il devait être triste lui aussi de l'absence de ses parents, Timothée lui enverrait un dessin un peu plus tard pour lui montrer qu'il était son ami et qu'il était comme lui. Un peu plus vieux que lui, mais pas de beaucoup finalement.

Matthis tu peux z'emmener moi z'à la chambe des nobes ?
_______________
Timothée, 2 ans.
Fils de Korydwen & Althiof.
Frère d'Eléa & Matthis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: 4.6 [Fin Octobre] Un Nouveau Départ   Sam 28 Nov - 3:06

Athalia



[ Sarliève - Quand Athalia songe à... ]

Des jours, des semaines que ses parents étaient partis.
Dans l'Nord qu'ils avaient dis !
Mais ils avaient dis aussi qu'ils reviendraient vite, qu'ils seraient là aussi pour son anniversaire.
Sauf que ... ben, le 28 Octobre, pas de parents à l'horizon.
Et fallait bien avouer que la petite fille leur en avait voulu un peu sur ce coup là.
Mais bon... *Ma*, elle lui avait expliquée la situation.
Ils étaient retenus par la guerre, tout comme les parents de Matthis.
"Seul le Duc pourra donner l'autorisation de les faire rentrer". Cette phrase, Athalia se la repassait en boucle dans sa tête.

Alors, Athalia avait pris sur elle, un peu...
Mais les jours passaient et toujours rien.
Que faire ? Ecrire au Duc. Lui expliquer qu'elle n'avait pu fêter son anniversaire, de par l'absence de ses parents. Qu'ils lui manquaient terriblement.
Il devait bien avoir un coeur, l'Duc !

Oui, écrire. C'était la solution.
Et peut-être que son allié de toujours, son Chevalier se joindrait à elle pour cette mission périlleuse. Plus ils seraient nombreux, plus cela aurait de chances d'aboutir.
Athalia descendit en catimini dans le bureau de ses parents, emprunta une plume et un parchemin et se mit à écrire...
Certes, son orthographe étaient encore approximative, mais Matthis arriverait à déchiffrer. Du moins l'espérait'elle.



Citation :
Mon Ser Matthis,

Jespaire que tu va ben.
Moi, jeu sui trist.
Tu sé, mé parent il son avec les tien.
Et avec tou sa, ben, jé pas pu fété mon z'annivesère.
Alor, jé dan lidé décrir au Duc, voir sil peu lé otorisé à rentré.
Tu veu kon le face ensenble ? Plus on sera, mieu se sera.
Le Duc, il conprendra, il a un ceur. Enfin, je croi.
Pis, com sa, on fera une grande fete. Bien sur, tu é invité ainsi qu'Elea et Timoté.

Je ten pri. Répon moi vite.

Bisou mon sevalié.


Athalia

La petite fille se relut plusieurs fois.
Il lui semblait avoir tout dit.
Elle roula le parchemin tandis qu'elle avançait vers la volière où se trouvait son petit hibouscule.
Maladroitement, Athalia attrapa son messager, lui accrocha sa missive ...


" Envoles toi, et vas retrouver Matthis ! C'est que pour lui, hein ! te trompes pas de personne".

Elle se mit sur la pointe des pieds, ouvrit la fenètre, et aida le petit hibou à prendre son envol.
Pourvu qu'il arrive à bon port.


-----------------------------------------------------------------------------
Fille de Nictail et Aiguemarine.
Doux mélange de 4 ans !
Le regard de son Père, et le fichu caractère de sa Mère.
Grande soeur de Thomas et Aurore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: 4.6 [Fin Octobre] Un Nouveau Départ   Sam 28 Nov - 3:06

Korydwen

Bourbon... Encore et toujours... Quelques jours après avoir reçu la missive d'Eléa

Du retard dans ses missives ? Oui mais pas qu'un peu, après tout, c'était ainsi la vie à Bourbon, la même musique toutes les semaines, défense le week end et les soeurs les autres jours, elle n'avait pas pris le temps de répondre à sa fille, elle s'en voulait cruellement mais ainsi était la vie et ainsi devait elle subir les décisions d'un Duc, décisions... Pouvait on parler de décision, même pas capable d'accorder son violon avec le prévôt, rentrer, pas rentrer, puis rerentrer ? Et bien, elle avait pris sa décision et tant pis pour les conséquences, elle n'était pas de ceux qui s'accrochent...

Après avoir passer un bon moment sur les remparts à jouer avec des épouvantails, les transpercer et toutes les autres joyeuseries pour se défouler. Elle prit un petit moment pour répondre à Eléa, elle avait discuté avec son époux, il l'accompagnerait, ils rencontreraient tous les deux Carmen, du moins Korydwen rerencontrerait, mais elle n'avait pas réellement pu profiter de la présence de sa cousine. Elle prit une plume et un parchemin et commença à rédiger.


Citation :
A notre grande Eléa,

merci pour tes petits mots, effectivement, nous avons raté ton anniversaire, mais nous nous rattraperons le plus rapidement possible. Cependant il va falloir que tu te montres patiente et tes frères aussi. Nous devons encore rester à Bourbon, jusqu'à ce que le Duc nous autorise à rentrer, nous ne décidons de rien. Je sais, cela peut paraître injuste, tu dois avoir vu que certains sont restés chez eux, mais parce qu'ils ont des responsabilités dans leur village et qu'ils ne peuvent pas les laisser.

Ton papa et moi n'en avions pas, c'est pourquoi nous sommes allés aider notre duché. Mais j'espère que bientôt nous rentrerons de façon permanente. Nous allons venir faire un saut à Mirefleurs pour rencontrer Carmen. Je ne sais pas exactement quand mais très bientôt.

Nous sommes heureux de pouvoir lire tes progrès en écriture, j'espère que nous aurons bientôt l'occasion que tu nous racontes tout cela.

A très bientôt,
Nous t'embrassons toi et et tes frères,
nous vous aimons,
vos parents,
Kory & Al.

Voilà la missive était écrite, il ne restait plus qu'à l'enrouler et l'attacher à la patte de son hibou. Une fois fait, elle remonta dans sa chambre à l'auberge, dorloter son époux et prendre soin de lui comme elle savait le faire, les temps étaient durs, elle s'en voulait tellement de lui imposer toutes ses retraites très longues...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: 4.6 [Fin Octobre] Un Nouveau Départ   Dim 6 Déc - 1:20

Elea



Mirefleurs.

Eléa se conduisait en véritable petite maitresse de maison, elle avait beaucoup appris en regardant sa mère faire et son père aussi, enfin bien que son père ne soit pas une dame, mais il savait recevoir les invités, c'était sur. Elle écouta les réponses de ses frères, heureusement qu'elle était là.

Et t'as dit z'à Tience et Lino de viende n'aussi ? Ze veux santer des sansons z'à elles ! Comme z'à Auho ! T'as dit à Papa et Maman ze les z'aime ? Z'aime po top Zeoges, y pense souvent z'à zouer 'vec Matthis z'et pas z'ave' Timoé !!


Eléa regarda Timothée en souriant et lui répondit en lui tapotant sur la tête.

Euh non j'ai pas dit, mais je pense que tonton il va les faire venir. Bein tu chanteras des chansons si tu veux ! T'aimes pas Georges ? Ah bein oui il joue avec Matthis mais tu peux jouer avec eux aussi !

Puis Matthis répondit à sa question, le pourquoi du comment il était sage, messire s'inquiétait. Eléa souriait, elle savait que l'absence était difficile pour tous.

Mais euh ! J'fais c'que j'veux d'abord ! T'es pas ma maman ! J'ai pas fait de bêtise ! Mais j'ai cru quelque chose ! Je t'ai vu par la fenêtre et j'ai cru que tu étais avec Maman toute seule ! Et moi j'ai cru que Papa il était mort parce que tu étais avec une seule dame ! Et donc je voulais être sage, parce que j'avais peur de trouver Maman très très très triste ! Mais en fait ça va, Maman elle est avec Papa et ils sont pas morts ! C'est super !

Voilà qu'il lui tirait la langue, Eléa répondit donc en soupirant et en lui tirant la langue à son tour, il était un peu fatigant le Matthis quand même. Eléa écoutait sa cousine qui discutait avec ses frères, mais quelque chose attira son attention. Un petit hibou attendait de l'autre côté de la fenêtre, Eléa s'approcha et ouvrit la fenêtre, attrapa le petit hibou et détacha la missive, elle le connaissait ce hibou elle déplia cependant discrètement la missive, il fallait vérifier qu'Athalia et Matthis ne fassent pas nouvelles bêtises, mais rien d'alarmant, elle referma la missive, donna des graines au hibou et s'approcha de Matthis.

Matthis c'est pour toi ! Je crois que c'est le hibou que tu as donné à Athalia !

____________
Eléa, 5 ans.
Fille de Korydwen & Althiof.
Filleule d'Azdrine et d'un ange.
Soeur de Matthis et Timothée.
Le reste c'est trop long.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: 4.6 [Fin Octobre] Un Nouveau Départ   Dim 6 Déc - 1:20

Carmen_esmee.

Carmen songeait tout en observant les enfants, si jeune et pourtant si débrouillard... Leurs parents devaient être très fiers d'eux... Des parents, une famille, Carmen en rêvait... Peut-être trouvera t-elle ce qui lui manque tant ici... Une mère de substitution à qui elle pourrait se confier... qui lui parlerai de sa mère, de ses parents... Si elle sait où es son père à ce jour...

Carmen sentait l'émotion la submerger... elle ne voulait pas fondre en larme devant ses cousins... encore... "Un peu de tenue !" lui aurait dit la mère supérieure...

Carmen se redressa lorsque Mathis lui expliqua qu'ils ne pouvaient vivre chez leur oncle Rick pendant l'absence de leurs parents car il avait avec son épouse 4 enfants, Carmen Esmée avait donc 4 autres cousins et cousines à rencontrer...

Elle pensait surtout à Rick qui selon les dires d' Eléa pourrait répondre a ses questions sur ses parents, de plus il serait plus probable qu'il arrive au château avant que les propriétaires des lieux ne rentre du combat.

Carmen de nouveau assise, jouait avec sa lettre... Thomas lui manquait déjà... Elle avait tant de chose a lui demander...

Elle se leva, et s'adressa à Eléa, je vous laisse un instant, je vais m'aérer un peu, elle emporta sa lettre et quitta la pièce.

Elle retrouva la sortie sans difficulté... il suffisait de chercher les gardes. La jeune fille sortit... dans la cour elle passa devant ce qui devait être l'écurie des châtelains... Elle hésita un instant puis finalement s'approcha, elle passa devant les box... son choix s'arrêta sur un Connemara à la robe noire... ou peut-être était ce lui qui l'avait choisit en s'approchant de la porte de son box tandis que les autres avait à peine remarqué sa présence.

Elle attrapa le tapis, les renes et la selle posé non loin, supposant qu'ils étaient destinés a ce cheval... Carmen s'avança prudemment, équipa l'animal puis le fit sortir de l'écurie, elle se hissa sur lui, peu rassurée soudain par la hauteur... mais ravie c'est rapidement qu'elle lui donna un coup de talon dans les flancs.

C'est donc à cheval que la jeune fille arriva au couvent, elle descendit de sa monture face au grille, et interpella son ami...


"Thomas ! Thomas ! Thomaaaaaaaas !"

Le jeune pointa le bout de son nez, il écarquilla les yeux quand il la vit.

"Mais qu'est ce que tu fais ici ! pourquoi n'es tu pas ... "

Il s'arrêta au beau milieu de sa phrase... Ce qui irrita Carmen...

"Allez fini ta phrase ! Tu savais ?

- Savais quoi ?

- Pour eux, pour cette famille, tu savais, sinon pourquoi m'aurais tu déposé chez eux plutôt qu'au village ?

- Non...

- Cesse de mentir Thomas !"


La jeune femme énervée saisit la crinière du cheval, tout en insérant le pied dans l'étrier, prête à s'enfuir...

"Non ! Carmen... Attends... Ne pars pas...

- Parle ! J'attends!"


Le jeune homme fixait ses chausses... Carmen, elle, brûlait d'impatience...

"C'est ton père... Il a écrit à la Mère Sup'... elle m'a confié la tâche de veiller a ce que tu sois recueillie par ta famille à ta sortie du couvent... Seulement ton fichu caractère... à avancer la date... Je n'ai pas eu le temps de les prévenir...

- Quoi... Mon père... pourquoi n'est il pas venu lui même ?

- Je l'ignore, ta famille pourra surement te répondre...

- Ma famille ? Oui... j'espère que je me montrerai à la hauteur..."


Des larmes naquirent au coin de ses yeux, Thomas l'étreignit avec tendresse afin de l'aider a retrouver son calme...

"Tu ne m'oubliera pas, tu viendras me voir... ?

- Les écuyers ne fréquentent pas les nobles, voyons !

- Idiot !"
dit elle en le repoussant, elle esquissa un sourire lorsqu'elle lut sur son visage qu'il plaisantait...

"Allez rentre, ils risquent de s'inquiéter...

- Oui... Je vais faire de mon mieux pour que l'absence de leurs parents leur paraisse moins longue..."


Les deux amis s'étreignirent une dernière fois avant que Carmen ne reprenne la route pour le château... Arrivée, elle débarrassa le cheval de tout son attirail et le brossa avec beaucoup de tendresse dans son box...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: 4.6 [Fin Octobre] Un Nouveau Départ   Dim 6 Déc - 1:21

Matthis



[Château de Mirefleurs]

Matthis analysait la situation les regardant tous s'activer, pour une fois qu'il était sage, personne n'avait engagé de peintre ? Il ne pourrait donc pas montrer de preuve à ses parents, c'était bien dommage. Timothée lui demandait si les jumelles allaient venir, Matthis haussa les épaules, pas qu'il les aimait pas ses cousines, mais comme c'était des filles, en plus c'était pas sa préférence à lui et en plus il parlait de Georges, Matthis songeait à l'insigne qu'il allait devoir lui donner, il fallait qu'il le retrouve.

C'était pou' le tatème à Timoé ! Timoé il a fait le tatème de lui ! Pace que Papa et Maman y peuvent pô ! Sont z'occupés à la tataille !

C'était pas vraiment ton baptême Timothée, tonton il a bien dit qu'il fallait faire un vrai baptême à la Boulasse !


Matthis s'approcha de son frère et lui attrapa le bras alors que ce dernier lui posait une question.

Matthis tu peux z'emmener moi z'à la chambe des nobes ?

Tu sais Timothée, je crois pas vraiment que la chambre des nobles ça va te plaire. Y a une dame avec une grosse couronne elle me fait peur, et puis les grands ils se battent ou alors ils ignorent quand tu parles, c'est pas un monde pour les enfants vraiment... Moi j'y suis parce que papa et maman ils m'ont demandé de faire un travail quand t'es né et depuis j'ai pas rendu les clés.

Matthis passa la main dans les cheveux de son frère avant de se tourner vers sa soeur qui apportait une missive.

Matthis c'est pour toi ! Je crois que c'est le hibou que tu as donné à Athalia !

J'espère t'as pas lu patate !


Matthis attrapa la missive et commença à la déchiffrer, puis il s'installa sur la table et écrivit une réponse.

Citation :
Ma trait chair Atalia,

Je vè pa trai biun.
Papa et maman il son pa là, il me manke baucou, mè j'è une couzine Carmen.
Moi ossi j'è pas faité mon versère, ni Timothée, ni Eléa.
On va ékrir au Duc ? Tu croix il va vouloir ?
On peu fère à deu et ça sera biun !
Kan on es un Duc on doi voir un koeur.
Une faite ? Tous ensenble à Mirefleurs alor ?
Tu veu kon ékrive komen au Duk ?
Tu viun à ma mèson ?
On ékri tou lé deu ?

Je te ème,
dé bésers,
Matthis

Matthis roula le parchemin et alla l'accrocher au petit hibou rapidement et le renvoya à Athalia en souriant. Une bonne chose de faite. Il aurait peut être du demander à Eléa d'écrire pour lui parce que là, l'écriture était pitoyable quand même.
_______________
Matthis, 4 ans.
Fils de Korydwen & Althiof.
Frère d'Eléa et Timothée.
Petit Prince d'Athalia.
Et tant d'autres choses encore...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: 4.6 [Fin Octobre] Un Nouveau Départ   Sam 19 Déc - 10:36

Korydwen

Bourbon, puis sur le chemin, puis Mirefleurs.

Son époux était occupé, elle lui avait dit qu'elle se rendait à Mirefleurs, elle devait retrouver sa petite cousine Carmen-Esmée et discuter avec elle au sujet de sa mère, maintenant disparue, du moins personne ne savait ou Eldarwenn se trouvait. Korydwen laissa en plus un pli à son époux, il était tellement occupé qu'il pouvait oublier, elle ne lui en tiendrait absolument pas rigueur, elle savait qu'il aimait ce qu'il faisait. Les mots furent rapidement couchés sur le parchemin.

Citation :
Mon chéri,

j'ai pris le chemin de Mirefleurs très tôt pour rejoindre nos trois adorables enfants, mais surtout pour discuter avec Carmen ma petite cousine, j'espère que tu pourras me rejoindre rapidement. Je t'y attendrai et te présenterai Carmen.

Je te couvre de mille baises,
ta tendre épouse,
Kory.

Elle laissa le parchemin bien en évidence sur le lit, depuis la Rochelle, il n'y avait pas un moment où elle le quittait sans lui laisser un petit mot, juste pour le prévenir qu'il sache où elle se trouve. Elle monta sa jument avec douceur et quitta Bourbon pour rejoindre Mirefleurs bien rapidement, laissant ses gardes et autre à Bourbon, elle en avait marre et elle avait besoin d'être fixée. De toute façon le Duc se fichait et ne disait rien et le Prévot à cause d'une histoire refusait d'aller à la caserne donner les ordres, alors son absence passerait presque inaperçu. Le chemin fut long et fastidieux et beaucoup de questions lui venaient en tête.

Elle finit par arriver aux grilles, elle descendit de sa monture et chose étonnante refusa de la laisser au bon soin des palefreniers, comme si elle sentait qu'elle devait passer par là, qu'elle devait se rendre aux écuries. Lorsqu'elle arriva elle entendit beaucoup de bruit, le bruit d'une brosse, elle entra doucement, sans trop faire de bruit. Laissa Thessalie rejoindre son box et s'approcha...


Carmen !

Korydwen ne mit pas beaucoup de temps à la reconnaître, c'était le portrait d'Eldarwenn ou presque, elle attendait en souriant une réaction de sa chère cousine. Si heureuse de la revoir, elle avait tellement grandi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: 4.6 [Fin Octobre] Un Nouveau Départ   Dim 27 Déc - 5:53

Carmen_esmee.

Appliquée dans ses gestes, Carmen continuait de brosser le bel animal dans son box, quand soudain elle entendit des sabots frapper les pavés de l'écurie, la jeune fille fit comme si de rien, et tenta d'être encore plus silencieuse afin que l'on ne la surprenne pas ici...

Mais c'est dans le silence que des pas humain avait précédé ceux du cheval, car une femme se présenta devant le box et s'écria : "Carmen !"

La jeune fille tressaillit surprise, le cheval en fit de même, Carmen imposa sa main sur lui tout en soufflant un :
"chuuut là mon beau"

Elle ne quittait néanmoins pas la femme des yeux, habillée tel un soldat, elle y prêta peu d'attention se concentrant sur les traits de son visage, ses yeux sombres, elle crut voir un court instant le regard de sa mère se poser sur elle...

Vous avez le même regard... Korydwen ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: 4.6 [Fin Octobre] Un Nouveau Départ   Mar 5 Jan - 5:52

Korydwen

Une impression que le temps s'était figée, elle fut projeter quelques années en arrière, elle avait l'impression de se trouver face à Eldarwenn, sa cousine, disparue, elle ne savait trop comment, peut-être Carmen savait elle. Toujours est-il qu'elle n'aborderait pas le sujet, pas maintenant, pas aujourd'hui. Elle laissa sa cousine se relever et s'approcher en souriant. Carmen la fixait, se souvenait elle ? Il y avait cela de si longs mois, de si longues années, Korydwen ne serait pas blessée qu'elle ne s'en souvienne pas, de toute façon cette famille n'avait pas fini de livrer tous ses secrets. Carmen rompit le silence la première.

Vous avez le même regard... Korydwen ?
Oui... Carmen, c'est moi. Le même regard ?


Korydwen s'approcha de sa cousine et dans un élan d'affection l'enlaça, heureuse d'avoir face à elle un membre de sa famille, elle lui fit deux grosses bises.

Tu ressembles terriblement à ta maman... Cela fait si longtemps que je ne t'ai pas vu, la dernière fois devait être durant le mariage de ta maman avec Léo...

Korydwen ne savait absolument pas à ce moment que Carmen ne savait pas que Léo n'était pas son père, elle venait de mettre les deux pieds dedans.

Eléa a l'air de s'être très bien occupée de toi. Viens rentrons, la fin de l'été est proche, l'automne est plus frais. Ne t'en fais pas pour ta monture, elle sera bien traité.

Korydwen souriait à sa cousine, elle ne voulait pas l'effrayer, elles avaient sans doute beaucoup de chose à se dire, Rick finirait par arriver plus tard avec sa marmaille également. Korydwen se doutait que si Carmen se trouvait ici, cela n'était pas pour rien et qu'il y avait une réelle raison...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: 4.6 [Fin Octobre] Un Nouveau Départ   Mar 5 Jan - 5:53

Carmen_esmee.

Le silence régnait dans l'écurie tandis qu'elle s'approchait de sa cousine, un instant elle baissa la tête, elle observa ses pieds foulaient la paille, le regard de cette femme l'a troublé, il était si maternel... Cela déstabiliser la jeune Carmen, peu habituée a ce que l'on pose un regard si doux sur elle.

Néanmoins elle osa redresser la tête lorsque Korydwen prit la parole,


Oui... Carmen, c'est moi. Le même regard ?

Avant même que Carmen put développer le fond de sa pensée, Korydwen l'enlaça, surprise, Carmen garda ses bras le long du corps un instant, son visage se retrouva enfoui dans la chevelure de sa cousine...

Un précieux souvenir revint à Carmen, lorsque sa mère rentrait de son bureau de bourgmestre, elle l'enlaçait de la même façon, si fort, Carmen enfouissait son visage dans les long cheveux bruns de sa mère, et expirer de bonheur... elle retrouvait sa mère qui lui avait tant manqué dans la journée... Cet instant était son préféré... les retrouvailles d'une mère et sa fille...


Carmen émue à la fois par l'affection que lui portait sa cousine et ce souvenir qui ne la quitterait jamais... elle sanglota... ses bras se posèrent sur le dos de sa cousine, alors que cette dernière l'embrassait sur les joues...

Tu ressembles terriblement à ta maman... Cela fait si longtemps que je ne t'ai pas vu, la dernière fois devait être durant le mariage de ta maman avec Léo...

Carmen se dégagea doucement de l'étreinte de sa cousine afin d'essuyer ses larmes...
Pardon, souffla t-elle en essuyant ses yeux d'un revers de manche.

Soudain un mot l'interpella.. Ce n'était pas la première fois qu'elle se faisait la remarque, quand les gens parlait de ses parents, ils disaient toujours "Ta mère" et "Léo" pour désigner son père... pourquoi ne disait ils pas tout simplement : "ton père et ta mère" ?
Il était pourtant évident dans ses souvenirs que Léo était un père pour elle, il s'occupait d'elle tandis que sa mère passait beaucoup trop de temps a s'occuper des villageois de Bayeux, bien plus que de son enfant aux yeux de Carmen Esmée.
Pourquoi donc tout le monde faisait une différence entre ses deux parents... même Eléa... N'aimaient ils pas son père, à cause de ses conditions ?


Eléa a l'air de s'être très bien occupée de toi. Viens rentrons, la fin de l'été est proche, l'automne est plus frais. Ne t'en fais pas pour ta monture, elle sera bien traité.


Carmen ne prononça qu'un seul mot, acquiesçant d'un hochement de tête,
D'accord...

Les deux cousines rejoignirent le château, Carmen se permit de poser une question qui se transforma en un interrogatoire,
Je ressemble tant que ça à ma maman ? Avec le temps, son souvenir se trouble... Vais-je l'oublier ? Et elle, elle m'a oublié ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: 4.6 [Fin Octobre] Un Nouveau Départ   Mar 5 Jan - 5:54

Korydwen

Mirefleurs

Sensation étrange, c'était bien silencieux à part ses quelques paroles, Carmen ne semblait décrocher un mot, elle regardait ses chausses, la paille, Korydwen tira sur le col de son chemisier, elle avait l'impression d'avoir chaud subitement, le visage de sa cousine enfoui dans ses cheveux, Korydwen ne bougea pas pendant un petit moment avant de sentir les bras de sa cousine contre son dos et d'entendre quelques sanglots tout en lui faisant deux grosses bises, mais bien vite, la jeune fille se dégagea et surtout s'excusa, Korydwen la regarda en souriant, ne comprenant pas bien pourquoi elle s'excusait.

Tu n'as pas à t'excuser Carmen. Si entre cousin l'on ne peut plus s'enlacer où allons-nous !

Elle emmena sa cousine au château doucement, remontant jusqu'au salon, pièce dans laquelle ses enfants l'attendaient, une brochette de petit Toggenburg-Marigny-Harispe-La Serna, ils étaient étrangement sage, Korydwen put donc répondre tranquillement à la question de sa cousine.

Je ressemble tant que ça à ma maman ? Avec le temps, son souvenir se trouble... Vais-je l'oublier ? Et elle, elle m'a oublié ?
Oui, tu lui ressembles beaucoup, tu es aussi jolie qu'elle. Non, tu ne l'oublieras pas, comment oublier sa maman, tout ce que tu as vécu avec elle. Oublié ? Non... Même si je ne sais où se trouve ta maman... Une mère n'oublie pas ses enfants, aussi loin qu'elle puisse être d'eux. Ma maman, Aliénor, ne m'a jamais oublié, ni n'a oublié mon frère Rick, pourtant elle a été loin de nous.

Korydwen devait elle lui dire que la hérauderie avait déclaré la mère de Carmen morte ? Devait elle lui dire que sur l'arbre généalogique Eldarwenn était précédé de "feue"... Elle ne savait, mais Carmen finirait par le découvrir, mais il était encore trop tôt... Pour l'heure, surtout que trois petites têtes blondes vinrent lui sauter dans les jambes.

- Maman ! Maman ! Maman !
- Oui je suis là !
- Papa l'est où ?
- Vi où kil è papa ?
- Oui il est où Papa ?
- A Bourbon encore ! Il avait une affaire à régler, je lui ai laissé un mot ! Il sait où je suis ! Peut-être nous fera-t-il la surprise de venir !
- Eske on peu viende à Bonbon ?
- C'est pas Bonbon Timothée ! C'est Bourbon ! BOUR-BON !
- Vi à Bourdon !
- Mais nan Timothée ! Matthis il t'a dit BOUR-BON !
- Z'êtes pas dole les gands ! Maman tu pe faihe un ote bébé ! Come ça sehait pus le bébé de la famille !
- Pffffffff nan Timothée pas un autre bébé ! Pis d'abord c'est toi l'bébé ! Pis c'est tout voilà ! Papa et Maman ils ont trop du travail ! Déjà on les voit pas de trop ! Alors en plus si y a un bébé ! Pis t'imagines si c'est une fille ! On a déjà la cruche d'Eléa !
- MATTHIS !!
- Bein quoi ?! Eléa c'est une cruche ! T'es une cruche Eléa ! T'es une cruche !


Korydwen attrapa Matthis par le bras, lui lança un regard plus que noir qui en disait long et l'envoya s'excuser auprès de sa soeur, ce qu'il fit bien rapidement, elle lui pointa ensuite un coin du salon et l'y envoya ! Décidément celui-là donnerait du fil à retordre.

- Mon Timothée, un autre bébé ? Et bien Aristote ne semble pas vouloir pour le moment et c'est mieux ainsi, nous avons plus de temps pour vous trois.

Oui voilà, c'était la bonne réponse, ouf, il fallait qu'il comprenne, enfin elle espérait que cela lui suffirait, Eléa était restée calme et n'avait pas prêté attention aux propos de son frère, elle était devenue sage. Elle se dirigea ensuite vers le bureau et en ouvrit un tiroir pour en sortir une peinture, elle s'approcha ensuite de Carmen et la lui tendit.

Si le souvenir de ta maman commence à trop disparaître, peut-être que ceci t'aidera à le garder en mémoire, c'est tout ce que j'ai... Tu peux le garder, l'accrocher dans ta chambre ou que sais-je.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: 4.6 [Fin Octobre] Un Nouveau Départ   Dim 17 Jan - 7:33

Althiof


Cournon d'Auvergne,


Althiof avait fait le court chemin depuis Mirefleurs jusqu'à Cournon pour retrouver son épouse et enfin rencontrer Carmen et Alethea. Enfin il connaissait déjà le chef du temps de la prévôté mais Théa cousine de Kory pas encore. Enfin elle avait toujours été sa cousine mais elle le savait pas. Bon vous avez compris l'idée quoi.

Arrivée à l'entrée de son domaine il ne fut pas arrêté et pour dire vrai à part les quelques gardes il n'y avait pas grande monde. Il s'attendait à voir Mathilde, Childebert et Cuistot courir en tous sens ce qui aurait pu l'attirer sur le lieu des retrouvailles. Il faudrait un jour qu'il songe à demande un plan de son château d'ailleurs. Ou alors qu'ils partent en excursion avec sa femme c'téiat toujours le mieux pour trouver les endroits secrets.

Il sauta de Pégase et l'accompagna jusqu'à son box et lui donna un bon seau d'avoine en lui tappotant la croupe.


- Tu l'as bien mérité mon beau ! T'iras te plaindre à la baronne c'est elle qui t'a fait faire de la route en plus.

Il rit et se dirigea vers l'entrée. Personne ! Pas même Pénélope. Ou qu'elle était passée celle là d'ailleurs ? Il sentit au bout d'un moment une bonne odeur provenir des cuisines.

- Ah pas de doute on est à Cournon ! Cuistot a encore fait des miracles. Bon au moins y'a quelqu'un. Reste à trouver où.

Il entreprit de faire le tour des salons ce qui sommes toute était rapide. Un grand et un petit il aurait tot fait de les trouver. A moins qu'ils jouent à cache-cache. C'est bizarres desfois les retrouvailles familiales. Il était bien placé pour le savoir entre Mabel et Thémis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: 4.6 [Fin Octobre] Un Nouveau Départ   Dim 17 Jan - 7:36

Carmen_esmee.

Je ressemble tant que ça à ma maman ? Avec le temps, son souvenir se trouble... Vais-je l'oublier ? Et elle, elle m'a oublié ?

Oui, tu lui ressembles beaucoup, tu es aussi jolie qu'elle. Non, tu ne l'oublieras pas, comment oublier sa maman, tout ce que tu as vécu avec elle. Oublié ? Non... Même si je ne sais où se trouve ta maman... Une mère n'oublie pas ses enfants, aussi loin qu'elle puisse être d'eux. Ma maman, Aliénor, ne m'a jamais oublié, ni n'a oublié mon frère Rick, pourtant elle a été loin de nous.


C'est alors que les enfants se jetèrent sur leur mère, Carmen se recula, elle admira la scène, tous les trois témoignèrent a leur mère a quel point elle leur avait manqué. Carmen Esmée les envier..

Kory se dirigea vers son bureau, elle en sortit un portrait qu'elle tendu à Carmen.


Si le souvenir de ta maman commence à trop disparaître, peut-être que ceci t'aidera à le garder en mémoire, c'est tout ce que j'ai... Tu peux le garder, l'accrocher dans ta chambre ou que sais-je


Elle contempla la peinture, il est vrai que sa mère était très belle, elle caressa la peinture avec émotion, elle la serra contre elle avant d'embrasser sa cousine sur la joue,
Merci Beaucoup, rien en pouvait me faire plus plaisir,

La jeune fille se retira dans la chambre que lui avait indiqué Wilhelm plus tôt dans la journée afin de se débarbouiller, sa balade a cheval n'avait pas épargné ses vêtements... Elle songea a sa mère qu'elle espérait être en vie... Peut-être que Rick pourrait lui en dire plus sur ses parents...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: 4.6 [Fin Octobre] Un Nouveau Départ   Dim 17 Jan - 7:37

Korydwen

Mirefleurs, salon.

Korydwen avait retrouvé ses enfants avec grande joie, elle avait bien vu que Carmen semblait toucher, elle essayerait de lui donner tout ce qu'elle pourrait pour qu'elle se sente bien, le portrait avait fait son effet, Korydwen en était heureuse, il était bien petit, mais elle avait dans l'idée de demander à un peintre d'en faire un beau et beaucoup plus grande de façon à ce qu'il puisse orner la chambre de Carmen, Wilhelm râlerait sans aucun doute, mais elle s'en fichait un peu, il devait bien y avoir un peintre dans la seigneurie. Un câlin de sa cousine, une grosse bise en retour.

Merci Beaucoup, rien en pouvait me faire plus plaisir.
De rien, ma très chère Carmen !


Elle la laissa s'éloigner, beaucoup d'émotion en quelques jours, la jeune fille devait être épuisée, le jour commençait à tomber, toujours pas de nouvelle de son époux, les trois jeunes enfants se tenaient correctement. Korydwen les regardait avec un grand sourire, parfois, ils se battaient, d'autres fois, ils jouaient ensemble. Elle se laissait aller à ses rêveries, jusqu'à ce que Wilhelm frappe à la porte et se tourna et l'accueillit chaleureusement.

Bonsoir Wilhelm ! Comment allez vous ? Je suis contente de vous revoir ! Vous avez besoin de moi ?

Son intendant s'inclina devant elle, elle n'aimait pas vraiment cela, mais cela faisait parti des choses que Wilhelm faisait et valait mieux ne pas trop le contrarié.

Bonchoir ! Très bien che fous remerchie ! Et fous ? Euh fi enfin pas fraiment ! Disons que ch'ai été foir Childebert à Cournon et que ch'ai vu le chefal de f.otre époux !
Ah oui ? C'est étrange, j'avais pourtant bien mis Mirefleurs dans ma missive.


Korydwen se pinça le menton, elle avait un gros doute et si elle avait indiqué un mauvais lieu à son époux, elle en rougit d'avance.

Je vous remercie Wilhelm, je vais lui faire parvenir un nouveau pli... Heureusement que vous êtes là ! Rholalalala ! Je l'ai envoyé au mauvais endroit !

Korydwen ne savait plus où donner de la tête et elle était vraiment très mal. Wilhelm quitta la pièce non sans avoir saluer une dernière fois la dame, elle se jeta sur la table et attrapa plume, parchemin et encrier.

Citation :
Mon tendre amour,

je crois que je t'ai envoyé au mauvais endroit dans ma première missive... C'est à Mirefleurs que je suis. Wilhelm est passé voir Childebert et il m'a dit avoir vu ton cheval... Je suis impardonnable, je t'ai fait faire du chemin inutilement...
Carmen est à Mirefleurs, je suis à Mirefleurs, les enfants aussi...

Excuse moi mon chéri,
ton épouse,
Kory.

Korydwen roula la missive, la cacheta et demanda à un coursier d'aller immédiatement à Cournon pour donner la missive à son époux et en main propre. Elle se laissa tomber dans le fauteuil en attendant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: 4.6 [Fin Octobre] Un Nouveau Départ   Dim 17 Jan - 7:38

Althiof

Cournon d'Auvergne,


Enfin arrivé chez lui. Hé bé ça devenait compliqué de croiser son épouse et malheureusement ce n'était pas terminé. Lorsqu'il demanda à son Intendant celui ci fit un bond de surprise et ouvrit de grands yeux.

- Comment ça elle n'est pas ici ? Elle est à Mirefleurs ? Mais... mais j'en viens et on m'a dit qu'elle était ici ?

Sautant de son cheval un peu grognon.

- Est-ce que quelqu'un sait où se trouve mon épouse bon sang.

Il tendit la missive à Childebert qui dû bien admettre qu'il avait quelque chose de louche.

Citation :
A mon tendre époux, mon doux confident,

je t'avais donné rendez-vous à Mirefleurs pour te présenter Carmen, mais hélas une affaire de la plus haute importance m'a fait mandé à Cournon d'Auvergne, dans la missive que je t'avais envoyé il y a plusieurs jours maintenant, je t'avais dit que Alethea devait passer me voir... Elle devrait arriver aujourd'hui, du moins normalement.

Je t'attends donc à Cournon, Carmen sera également des nôtres, et peut-être Ambris, je n'ai point encore eu sa réponse.

Je t'aime de tout mon coeur,
Korydwen.

PS : j'espère que mon page te trouvera avant que tu n'arrives à Mirefleurs...

- Vous y comprenez quelque chose vous ? Elle se perd dans les doamines ? Faut qu'elle arrête le vin de Mirefleurs ça lui réussit pas. Bon et cette fois c'est sûr ? Parce que j'ai pas envie de refaire le trajet pour rien...

Childebert ne dit rien et il entra pour aller s'allonger dans le petit salon. Reprendre la route ou pas ? La journée était bien avancé et il avait quelques paperasses pour l'aile ouest. Alors qu'il se demandait ce qui avait bien pu se passer... Comment l'autre germain avait pu l'envoyer à Cournon. Ne savait-il donc pas que sa maitresse était au domaine. Décidemment la trésorerie devait lui donner bien des tracas pour qu'il soit perturbé de la sorte. Et son épouse. Quand avait-elle bien pu lire cette lettre. Il ferma les yeux un moment après cette journée à cheval mais on vint frapper à la porte...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: 4.6 [Fin Octobre] Un Nouveau Départ   Dim 17 Jan - 7:39

Penelope



Cournon d'Auvergne,


Pénélope n'avait pas changé d'un poil. On ne l'avait pas vu depuis bien longtemps mais elle réapparaissait toujours au moment le plus opportun. Enfin elle n'apparaissait jamais quand il fallait vus les regards qui lui lançait la baronne. Elle ne comprenait d'ailleurs pas pourquoi. Mais Pénélope était simplette.

Les dames l'avait toujours regardé d'un mauvais oeil. Elle avait toujours mis du coeur à l'ouvrage pour répondre aux moindres demandes de monsieur, homme fort séduisant, s'appliquant dans ses tâches. Elle portait toujours ces mêmes vêtements quelle que soit la saison. Ceux d'une simple villageoise un peu naïve mais l'était-elle vraiment ? Un grand jupe foncée qui lui tombait sur les chevilles et qu'elle faisait relever légèrement dans ses mouvements, un grand bustier blanc immaculé bien trop décolleté pour une personne de son rang et qu'elle avait tendance à réajuste machinalement et un grand chapeau pour couvrir ses cheveux décoiffés qui lui donnait l'air d'une sauvageonne.

Elle ne laissait pas les hommes indifférents mais elle ne se rendait pas compte de l'effet qu'elle produisait. Ou plutôt elle ne s'en était jamais rendu compte jusqu'alors car si quelque chose n'avait pas changé c'était son allure par contre intérieurement elle avait bien compris et naïve elle ne l'était plus qu'en apparence. Elle avait fait un long voyage toute seule sur les routes ou plutôt elle n'avait jamais eu aucun mal à trouver une escorte sans y laisser plus que quelques battements d'yeux et manches de bustier glisser sensuellement sur son épaule. Monsieur avait-il seulement remarqué son absence. Près d'un an désormais.

Aussi lorsqu'elle apprit qu'une missive était arrivé et qu'en plus monsieur était tout seul pour une fois elle se hata de l'arracher des mains de Childebert pour venir toquer à la porte du petit salon. Elle poussa légèrement la porte et dit de sa pettie voix naïve :


- Monsieur. Excusez moi de vous déranger une lettre pour vous. Avec le sceau de votre dame. Elle n'est pas avec vous ?

Elle posa la question non pour obtenir réponse qu'elle connaissait bien entendu déjà mais bien parce qu'elle voulait en connaitre la raison. Il était bien trop rare que la baronne ne tourne autour de monsieur.

Elle s'approcha et posa la missive sur la petite table.


Citation :
Mon tendre amour,

je crois que je t'ai envoyé au mauvais endroit dans ma première missive... C'est à Mirefleurs que je suis. Wilhelm est passé voir Childebert et il m'a dit avoir vu ton cheval... Je suis impardonnable, je t'ai fait faire du chemin inutilement...
Carmen est à Mirefleurs, je suis à Mirefleurs, les enfants aussi...

Excuse moi mon chéri,
ton épouse,
Kory.

_________________
Servante du Baron de Cournon d'Auvergne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: 4.6 [Fin Octobre] Un Nouveau Départ   Dim 17 Jan - 7:41

Althiof

Cournon d'Auvergne,


Althiof s'était assoupi après cette longue journée finalement. Pégase n'avait pas été très heureux non plus il n'avait pas pu prendre soin de son fidèle ami n'ayant même pas le temps de le nourir à Mirefleurs trop pressé qu'il était de retrouvé son épouse. Et puis Pégase aimait les longues périples dans les prairies pas les petits trajets. Et il lui avait bien fait comprendre par quelques cabrioles qui lui avait tassé le dos.

Allongé dans un fauteil il entendit frapper et ouvrit les yeux en entendant la voix de la petite Pénélope. Il l'avait toujours bien aimé. Elle était toujours prête à lui rendre service. Rien de bien extraordinaire elle n'était pas bien maligne mais dès qu'il avait besoin de faire une course au village, de prévenir quelqu'un ou de s'occuper de quelques tâches domestiques elle avait toujours été là. Et puis elle était mignonne c'était toujours agréable de voir un peu de gaieté cela changeait du sérieux Childebert. Mais à voir l'intendant de son épouse cela devait aller avec la fonction.


- Monsieur. Excusez moi de vous déranger une lettre pour vous. Avec le sceau de votre dame. Elle n'est pas avec vous ?

Il se redressa un peu surpris.

- Oh Pénélope ! Comment allez vous ? J'avais cru un moment que vous étiez partie et puis Childebert m'a informé que vous étiez partie veiller votre mère. Mais cela fait plusieurs lunes désormais.

La servante ne semblait pas peu fière que monsieur se souvienne et surtout qu'il s'y intéresse. Elle rougit légèrement et s'assit sur une chaise en face de lui. Pas vraiment sa place mais qu'importe un peu de compagnie ne faisait pas de mal. Il ouvrit la missive et lut avant de commenter tout bas.

- Sacré Kory tu me le paieras ce coup là. Pis alors l'autre Whilhelm c'est pourtant pas le genre blagueur. Elle a au moins dû lui promettre de freiner ses achats de vêtements pour qu'il accepte.

Il rit en se rallongeant dans le fauteuil reflechissant à une vengeance en plus d'une punition mais ça il savait deja à peu près. Un étage plus haut dans l'aile gauche ça allait se passer. Et les idées fusaient déjà alors qu'il arborait un sourire malicieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: 4.6 [Fin Octobre] Un Nouveau Départ   Dim 17 Jan - 7:43

Korydwen

Mirefleurs, dans son fauteuil.

Elle était bien songeuse, elle avait l'impression de faire une bien piètre épouse, enfin, elle lui avait écrit tellement de missives, peut-être qu'elles s'étaient toutes mélangées et que du coup, il avait prit la première, elle laissa sa brave Mathilde s'occuper des enfants. Heureusement qu'il n'y avait pas de Pénélope dans les parages, quoi que Wilhelm se serait sans doute fait un plaisir de la remettre à sa place, ce que n'osait faire Childebert. Korydwen embrassa ses enfants avant qu'ils n'aillent se coucher et se leva, elle alla jusqu'à la fenêtre du salon, s'appuya tout contre et regarda à travers en baissant la tête.

Pourquoi ?...
Parce que...
Pourquoi ?...
Parce que...
Pourquoi ?...
Parce que...

Et d'une discussion avec elle-même, ce n'était pas le plus passionnant mais bon, elle voulait comprendre pourquoi... Peut-être qu'il était tombé sur l'invitation au baptême d'Ambris ?! Et de ce fait s'était rendu à Cournon... Elle ne savait plus, toutes ces discussions, ce passé... Elle finit par retourner dans le fauteuil et à s'assoupir, elle attendrait toute la nuit si il le fallait, mais elle ne dormirait pas, toute façon, enfin... Pas tout le temps.
Rick n'avait pas répondu à sa missive, il allait sans doute arriver prochainement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: 4.6 [Fin Octobre] Un Nouveau Départ   Dim 17 Jan - 7:43

Rick

[Mirefleurs - Fin octobre 1457]

Le chemin avait été plus long que prévu. En effet, la route était par endroit cabossée et avec Esteban, qui n'avait que quelques jours, il ne voulait pas trop le secouer. Tout résidait dans la manière de diriger le cheval pour que l'enfant ne soit pas malade. Il se demandait comment Kory allait réagir en voyant la surprise que Tia et lui, lui réservait. En effet, lorsqu'il avait reçu l'invitation, il n'avait pas répondu à sa soeur. Qu'aurait-il pu lui dire aussi ? Ma ch'tite soeur, on ne vient pas à cinq comme tu t'attends mais plutôt à six. Il regarda rapidement à l'arrière de la charette et sourit à son épouse et à ses enfants.

Mal lui en pris car à ce moment-là, une ornière et ce fut le drame. Crac, la roue du véhicule s'embourba dedans. Le pauvre cheval n'arrivait pas à avancer tout seul. Et bien sûr une grosse mare de boue se trouvait alentours. Les pluies des derniers jours avaient rendu le chemin détrempé. Rick se mit à bougonner comme un charettier, c'était le cas de le dire. Il se tourna vers Tia et lui dit.


Jolie colombe, ne bouges pas, on a juste un petit soucis de boue !

Rick sauta à bas de sa place tout en maugréant contre ces chemins en mauvais état. Si ça continuait, il irait se plaindre auprès du Duc. A croire qu'il n'avait pas l'idée d'inciter les gens à aller à la mine de pierre pour mieux carrosser les chemins. Avec un peu d'imagination, il pourrait sûrement faire quelque chose de bien. De la boue plein les bottes, il tira sur le licou du cheval.

Allez avance ! Allez...

Il fallait qu'il se dépêche de sortir de ce bourbier s'il ne voulait pas qu'Esteban et les plus grands prennent froids. Il tira de toute ses forces, les muscles bandés, sur les rênes et petit à petit, la roue commença à sortir. Les pieds totalement ancrés et enfoncés dans la terre, il tira encore et encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 4.6 [Fin Octobre] Un Nouveau Départ   

Revenir en haut Aller en bas
 
4.6 [Fin Octobre] Un Nouveau Départ
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Une lettre, une envie..un nouveau départ?
» Xyonne, nouveau départ, nouveau pandawa,nouvelle orientation
» Petite aide pour un nouveau Départ :D
» Un nouveau départ
» Sen.se : nouveau départ et/ou abandon du lapin ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine de Cournon d'Auvergne :: Baronnie de Cournon d'Auvergne :: Chateau de Cournon d'Auvergne :: Rez-de-chaussée :: Bibliothèque :: Année 1457-
Sauter vers: