AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mariage d'Ambris et Aellfall - 5 décembre 1457

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Rick
Famille "de La Serna"
avatar

Messages : 353
Date d'inscription : 04/05/2008
Age : 40

MessageSujet: Mariage d'Ambris et Aellfall - 5 décembre 1457   Sam 5 Déc - 10:50

Le grand jour était arrivé pour les deux nouveaux membres de la famille de la Serna. Aellfall allait devenir l'épouse d'Ambris. Rick avait été choisi par le couple pour les unir devant Aristote et ce n'est pas sans une certaine émotion que le chapelain de la Ste Boulasse allait unir son cousin, avec la femme de sa vie.

Au matin de ce grand jour, Rick arriva donc au domaine de Cournon. Et immédiatement après avoir passé les grilles du château, il se rendit dans la chapelle pour la préparer pour la cérémonie. La maison du Très-Haut était nettoyée de fond en comble, par les serviteurs du domaine. Dans le presbytère, le jeune homme récupéra les cierges et alla les installer à leur place, avant de les allumer. Son Livre des Vertus sous le bras, le jeune homme le déposa sur l'autel de la chapelle. Puis, avant l'arrivée des futurs époux et des invités, comme à son habitude, Rick se mit à prier pour ses quatre enfants, son épouse si merveilleuse, sa soeur et son beau-frère, ainsi que leurs trois enfants. Il ne manqua pas non plus de prier pour toutes les personnes éloignées de leur foyer pour diverses raisons.

_________________


Dernière édition par Rick le Dim 6 Déc - 6:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambris
Famille "de La Serna"
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 24/04/2009

MessageSujet: Re: Mariage d'Ambris et Aellfall - 5 décembre 1457   Dim 6 Déc - 3:01

Une forêt sombre, Ambris suivait des traces de pas, mais c'étaient des traces peu communes, on aurait dit des pattes d'ours mais ce n'était pas tout à fait cela, elles semblaient quelques peu différente, il arriva dans un recoin de la forêt ou personne n'osaient s'aventurer, un buisson se mit a bouger et là un homme avec une peau d'ours sur la tête surgit, lance a la main droit sur lui et la lui planta en plein ventre

Ambris se réveilla en sueur et essoufflé, il se mit rapidement assit dans son lit et mit son visage dans ses mains, content que ce ne soit finalement qu'un rêve, il tourna la tête et vit quelques rayons de soleil passer entre les interstices du volet, il finit par mettre les couvertures a ses pieds et se leva, il ouvrit la fenêtre, puis les ventaux qui empêchaient ce faible soleil d'hiver de baigner cette pièce de sa lumière, la journée s'annonçait belle, la fenêtre donnait sur tout le domaine de sa cousine Korydwen, qui les avaient hébergés Aellfall et lui ces deux dernières semaines, cette nuit là Ambris avait dormis seul dans cette grande chambre d'amis, pour ne pas voir la future mariée avant la cérémonie, du coup cela n'avait pas été très bonne pour lui, ses petits bruits quand elle dormait, où même quand elle tirait la couverture, ou tout simplement sa présence ou son odeur. Tout ça lui avait manqué.

Il s'écarta de la fenêtre, la referma et se tourna pour aller vers l'armoire, celle là même où à l'intérieur, il y avait ses vêtements pour la journée, c'était de beaux vêtements, il avait commandé a un tailleur de le faire sur mesure, pour ce jour si exceptionnel, c'était une longue chemise blanche dont il remonta le col avec au bout quelques dentelles, braies un peu large finissant par des bottines fine, pas comme ses bottes grossière de bataille , c'était plus dans le style Italien qu'Espagnol, par dessus tout cela il mit un beau mantel dont il remonta aussi le col, il se regarda dans le miroir dernier, passa sa main dans ses cheveux pour se coiffer un peu, puis sortit de la chambre pour se rendre à la chapelle.

Après quelques minutes de marche, il arriva devant le lieu, entra et mit un genoux au sol et fit le signe de la croix en baissant la tête, il se releva et avança vers son cousin Rick avec le sourire, il le laissa terminer sa priére et commença.

Comment va tu Rick ?, encore une fois je te met a contribution comme tu le vois, j'espère en tout cas que ça ne te dérange pas, ça nous fait tellement plaisir que ce soit toi qui nous unisse, mais ça tu t'en doute. Ambris lui sourit. Encore une fois il n'y aura pas grand monde, on préfère les choses privés, il n'y aura que les deux témoins, nous deux, une amie et peut être Kory si elle a le temps bien évidemment, reste plus qu'a attendre tout ce jolie monde, tu veux que je t'aide en attendant ?

Ambris lui sourit et se mit a croiser les bras attendant la réponse de Rick, Ambris espérait que les tout le monde viendraient assez rapidement, il avait hâte que cette cérémonie commence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taniet
Voyageur(euse) feutré(e)
avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 06/12/2009

MessageSujet: Re: Mariage d'Ambris et Aellfall - 5 décembre 1457   Dim 6 Déc - 22:17

Tani avait reçu l'invitation d'Ambris... Son cher ami... Ils se connaissaient depuis quelques années maintenant... (ben vi, plus d'un an HRP, ça doit bien faire quelques année^^) Et elle avait pu rencontrer la future épouse aussi, au hasard d'un voyage.

Elle était ravie pour son ami. Et le grand jour était arrivée! Elle s'était préparée et avant pris son cheval pour ne pas être trop en retard... Elle avait l'habitude d'être en retard aux cérémonies, elle s'était dit que pour une fois, il serait bien qu'elle ne se fasse pas remarqué en entrant!

Elle avait enfin trouvé le domaine... Après avoir demandé son chemin à quelques paysans néanmoins... Elle entra dans la grande propriété, assez impressionnée... Et elle repéra sans difficulté la chapelle. Elle se dirigea vers le lieu saint, laissa son cheval dehors... et entra calmement.

L'endroit était charmant à souhait... Elle regarda avec stupéfaction les vitraux et l'intérieur... Et... S'étonna de ne voir que Ambris et très certainement celui qui allait officier... Pas d'invités... Humm... Se serait-elle tellement inquiéter qu'elle en serait la première?????? Elle s'approcha lentement de l'autel où se trouvaient les deux hommes. Quand elle arriva vers eux, elle affichait un très large sourire. Elle se dirigea naturellement vers Ambris sur qui elle sauta comme à son habitude en lui faisant de gros bisous...


Bonjour Ambris!!!!
C'est le grand jour... Comment vas-tu? pas trop stressé?
Mais... où est le reste du monde? Je suis la première?

Ensuite, elle se tourna vers Rick qu'elle ne pensait pas connaitre... Enfin, peut-être croisé rapidement, mais sans plus. Elle le salua d'un signe de tête et lui souriait également.

Bonjour mon père... Je suis Taniet. J'arrive d'Aurillac.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sofio
Convive un peu moins timide
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 27/04/2009

MessageSujet: re   Lun 7 Déc - 11:38

Une missive apportée par un pigeon quelque part sur une route, un chemin, elle avait failli envoyer paître le pigeon le repoussant d'une main, puis devant son insistance,avait fini par prendre son courrier, et avait en le dépliant reconnu l'écriture de son amie aellfall, à la lecture rien de surprenant ne serait-ce la rapidité de tout cela, elle connaissait l'amour qui unissait ces deux là, et le parcours pour un mariage, bien heureuse qu'ils aient enfin pu trouver un prêtre pour ce jour.

Elle tendit la missive a lel, lui faisant lire,elle savait que cela n'était pas sur leurs routes, mais après avoir avalé tant de poussières et de nœuds qu'importe le détour.

La route, encore de la route, pour arriver a la chapelle st boulasse, vieux souvenirs remontant a la surface, arrivés devant elle prit soin de déposer ses armes a l'entrée,st boulasse déjà elle était sur de pas y trouver agna,ne se souvenant plus de qui officiait la, puis fallait bien entrer toute façon, dernier baiser a lel sur le perron,lui chuchotant a l'oreille.

'on va être sage hein chéri'

La porte est lourde, mais ne grince pas déjà ca, pourvu qu'ils n'arrivent pas trop en retard, elle appercoit le diacre Rick et ambris droit debout, au fond, encore peu de monde présent, ouf c'est le début, elle prend la main de lel et se faufile sur un banc l'entrainant avec elle, saluant les personnes présentes


Dernière édition par sofio le Lun 7 Déc - 21:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.Cammille.
Voyageur(euse) feutré(e)
avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 06/12/2009

MessageSujet: Re: Mariage d'Ambris et Aellfall - 5 décembre 1457   Lun 7 Déc - 14:51

[Clermont, juste le temps de sauter en selle.]

Dernier regard au paquet soigneusement emballé.
Cammille y glisse la lettre rédigée peu de temps avant et s'assure qu'elle ne risque pas d'en tomber. Elle lance ensuite un coup d'oeil au jeune garçon censé emporter le colis.

Prends en soin où je te promet qu'il t'en cuira.

Elle n'a pas pour habitude d'être aussi sèche mais cette fois c'est important. Un instant elle reste sur le perron observer le messager s'éloigner son travail sous le bras, avant de rentrer en soupirant.
Enfin elle va pouvoir songer à autre chose que les tissus et les faux plis d'une traîne.
Frottant doucement le bout de ses doigts douloureux elle laisse ses yeux errer sur le désordre de la pièce. Jusqu'à ce qu'ils tombent sur l'ébauche de bans de mariage!
Du plat de la main elle frappe son front en jurant.

Morbleu, j'ai oublié le mariage!!!

Rapidement elle retire tablier et et cotte de travail pour en enfiler une en laine un peu plus travaillée d'un vert profond.
A peine le temps d'enrouler ses cheveux bruns en un chignon et de passer un mantel de voyage qu'elle saute en selle...


[Domaine de Cournon d'Auvergne, même pas en retard!]

La jeune clermontoise laisse la vieille carne qui lui sert de monture, se défait de son mantel et secoue le bas de ses jupes pour en faire tomber la poussière. D'une main habile elle assure sa coiffure et en route pour la chapelle.
Elle franchit la porte avec discrétion et balaya la petite assemblée de ses iris verts. Elle avait réussi à être à l'heure!
Saluant d'un signe de tête elle s'avance vers l'autel, ou plus précisément vers Ambris, un léger sourire aux lèvres adressé autant à lui qu'au diacre et à la jeune femme.

Bonjour.

Puis plus bas elle ajoute à l'attention unique de son ami.

Tu me fera signe quand ce sera mon tour hein...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambris
Famille "de La Serna"
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 24/04/2009

MessageSujet: Re: Mariage d'Ambris et Aellfall - 5 décembre 1457   Lun 7 Déc - 23:58

A peine eut il posé la question a Rick que la porte de la chapelle s'ouvrit Bonjour Ambris!!!! Il se tourna et vit son amie de longues dates Taniet, il se redirigea son regard vers Rick avec le sourire et leva le doigt en l'air. Excuse moi une seconde. Puis se retourna vers Tani et avança en sa direction d'un pas rapide, cela faisait tellement de temps qu'il ne l'avait vu a part cette journée, mais ça ne comptait pas vraiment, il s'arrêta, lui prit les deux mains et lui donna deux grosse bises, et c'est elle qui commença a parler.

C'est le grand jour... Comment vas-tu? pas trop stressé? Je vais très bien merci, j'ai rarement eut autant la forme, et pour rien te cacher oui presser que tout cela commence, merci d'être venu en tout cas. Ambris lui sourit, puis elle reposa une autre question. Mais... où est le reste du monde? Je suis la première? Hey bien faut croire que oui. Il lui sourit a nouveau. Mais ils ne devraient plus tarder maintenant, l'heure approche doucement mine de rien.

Assitôt sa phrase terminer la grande porte s'ouvrit a nouveau et fut un peu surpris des gens qui apparurent derrière, d'ailleurs ça se lut un peu sur son visage, il regarda Taniet dans les yeux. Installe toi devant de toute manière il n'y aura pas beaucoup de monde. Il la regarda avec le sourire et posa une main sur son épaule et la lui caressa un peu avant de partir vers Sofio et Lelmax.

Bonjour vous deux. Ambris espéra au fond de lui que ces deux là se tiendraient bien gentiment sur leur banc, il connaissaient un peu les loustics et savait un peu comment ils étaient, d'ailleurs la Sofio il l'avait côtoyée pendant dans années lorsqu'il était encore à la COBA, elle était comme elle était, et Ambris l'appréciait quand même un peu, même si ils n'avaient jamais vraiment chercher a faire connaissance, c'était plus une amie d'Aellfall, il les regarda et sourit a nouveau. Comment allez vous ? Je dois vous avouez que je suis un peu étonné de vous voir ici, je ne pensais pas que vous répondiez a l'invitation d'Aellfall, dans tout les cas c'est très gentil d'être venu, elle va être contente de vous voir. Ambris bisa Sofio et serra la main de Lelmax et retourna près de Rick.

Quelques secondes plus tard voilà son fameux témoin qui arrivait, toujours aussi discrète et furtive, c'est ce qu'il appréciait le plus chez elle, après toute ses années elle n'avait pas changée, toujours égal a elle même, il la laissa avancer, et une fois arriver a sa hauteur, avec un grand sourire lui fit la bise.

Je vois que tu n'a pas oubliée tant mieux. Ambris rigola un peu. Je sais que tu et un peu tête en l'aire quelques fois, t'a dû avoir un sacré coup de pouce du destin pour t'en rappeler. Ambris la regarda et vit qu'elle se pencha a son oreille. Tu me fera signe quand ce sera mon tour hein... Ambris fit de même. Ne t'en fais pas le moment venu je te le dirais, au pire te ferais une petite pincette ou un bébé coup de pied.

Ambris la regarda et fit un signe de tête en faisant un clin d'œil, il ne restait plus que Shel et la mariée, Ambris mit ses mains dans son dos et commença a alterner la position normal et sur la pointe des pieds, stressant un peu, mais il savait très bien que ses deux là aimaient ce faire désirer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rick
Famille "de La Serna"
avatar

Messages : 353
Date d'inscription : 04/05/2008
Age : 40

MessageSujet: Re: Mariage d'Ambris et Aellfall - 5 décembre 1457   Mar 8 Déc - 9:47

Rick venait de terminer sa prière lorsqu'il entendit un mouvement, presqu'imperceptible, mais sentit aussi et surtout une présence dans son dos. Il se retourna et sourit à son cousin qui se trouvait derrière lui.

Comment va tu Rick ?, encore une fois je te met a contribution comme tu le vois, j'espère en tout cas que ça ne te dérange pas, ça nous fait tellement plaisir que ce soit toi qui nous unisse, mais ça tu t'en doute. Encore une fois il n'y aura pas grand monde, on préfère les choses privés, il n'y aura que les deux témoins, nous deux, une amie et peut être Kory si elle a le temps bien évidemment, reste plus qu'a attendre tout ce jolie monde, tu veux que je t'aide en attendant ?

J'espère que tu plaisantes, lorsque tu dis que ça risque de me déranger. La famille est là pour cela et j'aurais été en colère et déçu si tu avais demandé à un autre diacre.

Le jeune homme sourit avant de continuer.

Les mariages intimistes ça me va tout autant que les grands mariages. Si c'est toi choix, je n'y vois pas d'inconvénients. Je pense que Kory essayera de passer si aucun soucis ne la retient au domaine. Et si elle n'a pas la chance d'arriver avant votre oui fatidique, je pense qu'elle sera là pour la fête.

Il sourit avant de continuer

As-tu prévu les alliances ? Qui les auras ? Il faudra que je les bénisse pendant la cérémonie.

Et avant qu'Ambris ne puisse donner une réponse, la porte de la chapelle s'ouvrit avant de laisser pénétrer une dame. Celle-ci salua le futur marié et s'étonna du manque d'invités. Puis se tournant vers lui, elle le salua

Bonjour mon père... Je suis Taniet. J'arrive d'Aurillac.

Enchanté damoiselle Taniet ! Je me nomme Rick et je suis diacre... C'est à dire que pour moi, il faut dire Frère et non Père, qui est pour les curés. La route n'a pas été mauvaise ?

Le jeune homme sourit à la première invitée, au moment même où Sofio fit son entrée dans la chapelle, en compagnie d'un homme que Rick reconnut facilement pour avoir croisé son portrait dans un haut lieu où il avait accès. Mais ici, le fiancé de son amie était en terrain neutre, aussi le diacre se rapprocha des deux nouveaux arrivants et les salua

Bonjour Sofio ! Bonjour Sieur.... Lelmax, il me semble... Soyez les bienvenus à la chapelle Sainte Boulasse.

Il ne manquait maintenant plus que Sheil et la mariée si la personne se trouvant aux côtés d'Ambris était bien son témoin. Il était donc temps de faire sonner les cloches pour demander à Aellfall de se dépêcher de finir de se préparer et surtout de faire son entrée dans la maison du Très-Haut. Le diacre se dirigea donc vers le clocher et actionna rapidement les cordes reliant les cloches


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aellfall
Convive un peu moins timide
avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 05/11/2009

MessageSujet: Re: Mariage d'Ambris et Aellfall - 5 décembre 1457   Mar 8 Déc - 12:35

Voilà maintenant quelques temps qu'Aellfall et Ambris avait trouvé refuge au domaine de Korydwen et Althiof dans l'attente de leurs mariage. La jeune femme eu du mal a fermer l'oeil cette dernière nuit, sa présence lui manquait...elle avait beau être fatiguée rien n'y faisait...la séparation lui pesait et fini par trouver le sommeille que dans l'épuisement.

Au petit matin a la première lueur du jour elle se réveilla s'étirant doucement sous la couverture. Elle regardait la clarté au travers du drap et de la couverture puis se décida enfin a pousser le tout en grimaçant. Elle plissa légèrement les yeux puis les frotta doucement avant de s'assoir. Les rideaux étaient grand ouvert sans doute quelqu'un de la maison...des fruits, du lait, du pain, enfin de quoi déjeuner était poser sur une petite table. Elle se leva enfin, en râlant presque puis fini manger tranquillement.

C'était l'heure de se préparer, voilà une chose qui la fit sourire. Après la toilette, elle fut aider pour s'habiller...la robe était simple mais jolie, sans corset et ample qui cachait la grossesse avancer. Elle enfila la capeline qui descendait jusqu'à ses genoux cachant la encore son ventre rond. Reste plus qu'a espéré que ça passe ainsi. Quand le moment fut venu elle fini par descendre et se rendit directement a la chapelle suivit de près par sa fille qui ne la lâchait plus et la questionnait sur tout.

Arrivée non loin de la chapelle les cloches la rapelant a l'ordre se mirent a sonner, elle aurait couru mais ne pouvait le faire sans se prendre les pieds dans la robe puis n'était pas seule, elles arrivèrent enfin devant la porte de la chapelle et Aellfall y entra avec Aya . Elle se signa, prit la main de sa petite et s'enfonça dans l'édifice. Aya et ses beaux rubans dans les cheveux s'avança et fini par courir après son père voulant l'embrasser avant d'aller s'assoir sur un banc en regardant les gens qu'elle ne connaissait pas. Aellfall salua tout le monde, souriant a son amie sofio et Lelmax ainsi qu'a ceux qu'elle avait rencontrer ou ne connaissait pas.

Bonjour tout le monde, bien je crois que nous sommes tous là cette fois.

Un regard doux et tendre vers celui qu'elle aime le détaillant et le caressant du regard. Elle ne l'avait encore jamais vu ainsi, il semblait sortir tout droit d'un autre monde. Il était si beau et si distinguer a la fois. Un autre homme mais tout aussi plaisant a ses yeux, l'amour qu'elle lui vouait était sans limite. Elle fini par lui sourire lui tendant délicatemant une main. Bonjour Messire... elle lui sourit amusée et lui fit une p'tite révérence...vous avez belle allure en ce jour unique mon aimé. Elle lui sourit et vînt se placer près de lui. Puis regarda tout autour d'eux.

Ah! Il manque quelqu'un encore mais il arrive, il est dehors.

Elle avait un peu peur de la suite mais en voyant l'attitude de son tendre ne pu s'empêcher de penser que là encore ils ne faisaient qu'un. Il semblait tout aussi anxieux qu'elle. Elle se mit plus près et lui murmura...Tu vois pas encore aujourd'hui qu'on battra le record de Cluchounet, mon chéri et défense d'y songer si on file c'est ensemble hein...Le tout maintenant était que son parrain et temoin entre pour que la cérémonie debute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mariage d'Ambris et Aellfall - 5 décembre 1457   Mer 9 Déc - 5:01

Arrivé discret , pour une fois pas les derniers, reflexe ou habitude,voir toutes tes sorties possibles et tous les coins sombres ou se planqué voir disparaitre avec elle !

'on va être sage hein chéri'

Regard dans le sien sourire aux lèvres, pour sur nous sommes là pour une mariage hein...

Poignée de mains au futur, puis le diacre qui semblait le connaitre,lui en serre cinq aussi le regard froid .

Oui je suis Lelmax mais apparement vous me connaissez deja!

La prenant par la main l invitant à aller salué Aell
Revenir en haut Aller en bas
shel_ezeil
Voyageur(euse) feutré(e)


Messages : 2
Date d'inscription : 07/12/2009

MessageSujet: Re: Mariage d'Ambris et Aellfall - 5 décembre 1457   Jeu 10 Déc - 0:52

Shel et Tookie avait pris la route depuis quelques jours depuis la ville de Bordeaux où avec certains de leurs compagnons ils avaient commencés à organiser les choses.

Pour l'occasion ils avaient pris la roulotte la plus légère. Les autres servant d'entrepôt avaient été rangées dans une grange sous bonne protection des compagnons restés sur place mais non démunis d'armes.

La route était longue vers le Bourbonnais qui avait connu bien des moments de leur vies. Bourbonnais qui l'avait déchu de toute position sociale, qui lui avait retirer ses entrées à la chambre des maires mettant ainsi sa fonction de maire adjoint aux oubliettes.

Leur biens vendus et leurs richesses réparties en plusieurs roulotte, le convoi était parti vers de nouveaux horizons. 20 000 écus dormaient en sécurité et la vigilance était de rigueur.

Sur les routes

Quelle ne fut pas leur surprise de voir se percher sur la roulotte un pigeon de sa filleule leur annonçant son mariage avec Ambris. Shel fut tout de même surpris de remarquer avec quelle aisance ces pigeons arrivaient à trouver le destinataire du courrier.

Heureusement pour eux, ils n'étaient plus très loin de leur destination. Ils eurent la chance, lors de leur passage à l'un des villages de leur ancien duché de croisé la route d'un nobliot qui su leur indiquer la route vers le domaine de Cournon d'Auvergne.

Enfin à destination

Ils arrivèrent enfin au domaine où les festivités se préparaient à grand pas, leur voyage avait pris un peu de retard, faute de relais pour changer de monture.

Ils passèrent dans la roulotte après s'être dépoussiérés du long voyage et profitèrent pour préparer les affaires pour le mariage. Ils se présentèrent à leur hôte et d'un petit clin d'oeil amical demandèrent s'ils n'avaient pas une salle d'eau où ils pourraient faire un brin de toilette et se changer. Le voyage et les nuits ne furent pas de tout repos.

Enfin prêt à assister à la cérémonie, ils rentrèrent dans la bâtisse qui abritaient la cérémonie et croisèrent d'anciens compagnons d'armes mais surtout des amis

Ils saluèrent Rick, qui officiait comme diacre pour la cérémonie. Il se doutait que le reste de la famille devait pas être très loin du fait d'être dans leur domaine.

Après les politesse d'usage et les remerciements pour la pièce d'eau, ils se allèrent rejoindre les futurs mariés Ambris et Aellfall. Celle-ci fut contente de les voir enfin arrivés, Il était son témoin t çà aurait fait bizarre qu'il ne soit pas là. Tournant un peu dans la pièce ils croisèrent Lelmax et Sofio et allèrent les saler et papoter un peu avec eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rick
Famille "de La Serna"
avatar

Messages : 353
Date d'inscription : 04/05/2008
Age : 40

MessageSujet: Re: Mariage d'Ambris et Aellfall - 5 décembre 1457   Jeu 10 Déc - 10:33

Rick était maintenant revenu vers le centre de la chapelle et pendant que les invités n'hésitaient pas à parler entre eux, le jeune homme parlait avec Ambris. C'est à ce moment qu'Aellfall fit son entrée, en robe de mariée. Arrivée devant les deux cousins, elle annonça que la personne qui manquait était dehors. Et à peine eut-elle finit sa phrase que Shel fit son entrée et vint se placer aux côtés de sa filleule. Le diacre pouvait donc entamer la cérémonie.

Mes biens chers frères et mes biens chères soeurs, je vous remercie de vous être déplacés dans cette chapelle et au nom de ma soeur Korydwen et de son époux le Baron de Cournon, Althiof, je vous souhaite la bienvenue chez eux. Nous sommes ici pour unir cet homme et cette femme devant le Très Haut par les liens sacrés du mariage. Mais avant cela, nous allons lire un petit texte sur les sentiments hors mariage.

Citation :
Tout autour de moi, je voyais un brouillard blanchâtre peu engageant. Il faisait chaud et moite au sein de cet air dense et irrespirable. J’essayais d’avancer mais mes mouvements étaient lents et maladroits, tant le brouillard semblait s’agripper à mon corps. Mes pieds s’enfonçaient dans le sol mou et visqueux. J’en venais à souhaiter que le vent se lève afin de disperser cette gangue crémeuse qui m’entourait. Mais ce lieu me donnait l’impression de ne pas avoir connu la moindre brise depuis la nuit des temps. C’était la même atmosphère moite qui régnait depuis. Je me croyais dans un tombeau.

C’est alors que je sentis une longue langue me lécher le torse. Paralysé par la terreur, je m’immobilisai. Regardant autour de moi, je discernai enfin des formes. Elles étaient innombrables et ressemblaient fort peu à des êtres humains. L’une d’elles, de taille gigantesque se dressa face à moi, et je pus en détailler la laideur. Entièrement nu, ce démon avait une peau lisse, gorgée de sueur, et des jambes arquées, entre lesquelles les attributs de la masculinité s’affichaient sans pudeur. Je vis également que sa poitrine portait les attributs de la féminité. J’espérais découvrir un visage humain, mais, à la place, se trouvait une gueule semblable à celle d’un serpent, de laquelle sortait une longue langue dressée vers moi.

Le monstre me dit : “ Je suis Asmodée, Prince de la Luxure. Raphaëlle, Archange de la Conviction, est mon opposée. Celui qui se complaît dans l’abus des choses de la chair et dans le nihilisme le plus total vient rejoindre les rangs de mes damnés.” Je ne savais pas quelle réponse donner à une si horrible créature, mais elle n’en attendait pas et s’écarta de mon chemin. C’est alors que je vis un long couloir creusé dans le dense brouillard. Je ne me fis pas prier pour l’emprunter et ainsi échapper à ces bêtes luxurieuses. Le sol était de moins en moins pâteux et devenait de plus en plus sableux. La couleur blanchâtre laissait peu à peu la place à une sombre lueur turquoise.

Voilà ce que vous risquez à l'heure de votre mort, si vous continuez à vivre dans le pêché et dans la luxure. La seule solution pour atteindre le soleil est de tenter de mener une vie exemplaire et de suivre les préceptes d'Aristote.

Le jeune homme leur adressa un sourire bienveillant. Puis il continua

Avant de célébrer ce mariage, je vous invite à réciter le credo après moi et à purifier votre âme de tous vos pêchés.

Le jeune homme jeta un regard insistant en direction du fiancé de son amie Sofio, espérant l'entendre lui aussi participer à la cérémonie religieuse.

Je confesse à Dieu tout-puissant,
je reconnais devant mes frères
que j'ai péché en pensée, en parole,
par action et par omission ;
oui, j'ai vraiment péché.
C'est pourquoi je supplie Aristote et Christos,
les archanges et tous les Saints,
et vous aussi mes frères,
de prier pour moi le Créateur

Que le Tout Puissant nous fasse miséricorde,
qu'il nous pardonne nos péchés
et nous conduise à la vie éternelle
dans le paradis solaire.
Amen.


Rick laissa un instant à chaque personne présente pour citer tous les pêchés qu'il ou elle voulait se faire pardonner. Puis lorsqu'il jugea cela suffisant, il rompit le silence en récitant le credo

Je crois en Dieu, le Trés-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
Le fils de Nicomaque et de Phaetis,
Envoyé pour enseigner la sagesse
Et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu'après avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut.

Je crois en l'Action Divine;
En la Sainte Eglise Aristotélicienne Romaine, Une et Indivisible;
En la communion des Saints;
En la rémission des péchés;
En la Vie Eternelle.

AMEN

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sofio
Convive un peu moins timide
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 27/04/2009

MessageSujet: re   Jeu 10 Déc - 13:18

Après avoir vu le marié et la mariée, elle serra la main de lel fort dans la sienne, li jetant un regard en coin,se prenant a penser que ils devraient être la présent en tant qu'époux, les choses de le vie prennent parfois de drôles de tournure, et on ne peut pas toujours en être heureuse, l'entrée de shel détourna son attention, tiens il avait fini par arriver sans trop de retard, arff faudra pas qu'elle se trompe dans son nom encore, décidément elle avait jamais su, prononcer ca comme il faut.

Puis Rick prit la parole en leur lisant un texte pas des plus réjouissant, o ca causait du berry du monstre poilu, de la luxure et du péché pas très facile a comprendre tout ca, c'etait un mariage la, on devait pas plutôt parler copulation et beuverie.....

Le texte lui fila la chair de poule et lui donna l'occasion de se serrer contre lel quand rick conclut par.


Voilà ce que vous risquez à l'heure de
votre mort, si vous continuez à vivre dans le pêché et dans la luxure.
La seule solution pour atteindre le soleil est de tenter de mener une
vie exemplaire et de suivre les préceptes d'Aristote.

La elle pinca le bras de lel lui adressant un sourire.....

Puis l'instant tant redouté le fameux couplet que agna avait essayé de lui faire apprendre par cœur a grands coups de désespoir a reprendre en chœur

elle se souvenait fort bien du début mais surement pas de tout, vu le regard de rick elle se souvena aussi de la mère ivrel et de son bâton, repoussant l'image de horvy et son bide de sa tête.



Je crois en Dieu, le Trés-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète, heuuuuu

espérant de l'aide inespérée de lel elle regarda ses lèvres mais dessuite l'image des lèvres lui détourna la tête de sa concentration

pour finir par un


AMEN


espérant que dans la masse une voix de moins passant inaperçu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambris
Famille "de La Serna"
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 24/04/2009

MessageSujet: Re: Mariage d'Ambris et Aellfall - 5 décembre 1457   Sam 12 Déc - 4:08

L'attente pour lui fut longue, alors qu'ils attendaient Shel et Aellfall, Ambris discuta de chose et d'autre avec Rick, il lui donna d'ailleurs les alliances pour qu'il les bénissent comme cela était convenu, mais au moment où il lui passa le petit coffret avec les bagues, la porte s'ouvrit a nouveau, tout le monde se tourna, curieux de savoir qui de Shel où Aellfall ferait son entrée en premier, peut être même les deux en même temps qui sait, Ambris aperçut rapidement de qui il s'agissait en voyant le bout d'une robe blanche, un sourire vint illuminer son visage dont on pouvait encore il y a quelques secondes y lire du stress.

Aellfall entra dans la chapelle avec sa petite Aya qui ne put s'empêcher de courir vers lui, les deux femmes de sa vie étaient là, si un jour quelqu'un osait leurs faire quoi que ce soit Ambris serait capable de faire quelque chose dont les conséquences seraient dramatique, mais a cette instant il ne pensa pas du tout a cela, Ambris se mit accroupit tendant les bras vers sa fille qui se blottit contre lui, un petit câlin car cela faisait longtemps qu'elle n'en avait pas eut, hier en faite, puis la regarda dans les yeux. Hey bien princesse tu es très jolie aujourd'hui, quand tu es entrée je t'ai confondu avec ta maman dis donc ! Ambris lui fit un sourire puis lui donna un bisou sur le front. Va t'assoir sur le banc tout devant comme ça tu pourra bien voir tout ça. Ambris se releva et vit la petite se diriger vers le banc qu'il lui avait indiquer et s'y assit gentiment, il lui sourit et lui fit un clin d'œil.

Puis il tourna la tête vers sa future femme, elle était magnifique a regarder, Ambris aurait pût passer des heures sans s'en lasser, il eut même une petite pensée que si il n'y avait pas eut tout le monde et leurs mariage, c'était retour direct pour leurs chambre pour enlever cette robe qui était en trop sur elle, mais regardant le lieux il enleva vite cette idée de sa tête, elle lui tendit la main. Bonjour Messire... Ambris la lui prit et en même temps qu'elle lui fit la révérence il lui fit un baise main, il la regarda et ce mit a rigoler un peu....vous avez belle allure en ce jour unique mon aimé. Et moi alors que devrais-je dire, j'ai hâte que ce mariage se termine pour ne rien vous cachez demoiselle. Ambris n'eut rien d'autre a ajouter il savait qu'elle avait compris le message, il se contenta de faire son grand sourire, puis elle se pencha sur lui et murmura a son oreille quelque chose qui le fit sourire. Tu vois pas encore aujourd'hui qu'on battra le record de Cluchounet, mon chéri et défense d'y songer si on file c'est ensemble hein... . Ambris fit de même. T'en fais pas va, pis si je m'enfuis maintenant vous allez me poursuivre avec des fourches, ça j'en suis sur, ma pauvre ça y est, tu va devoir être obligée de me supporter pour le restant de tes jours. Ambris la regarda et lui fit un beau sourire.

Puis Shel fit son entrée, son ancien chef avait l'air en forme, cela faisait déjà quelques mois qu'il ne l'avait pas revu, mais ils auraient bientôt l'occasion de se revoir et de boire une bonne chopine en taverne, en effet un voyage vers Bordeaux se préparait, il lui sourit et lui fit une bonne poignée de mains. Comment va tu Shel ? Pas trop dur la route ? Ambris coupa court a la discutions car étant tous là, la célébration commença, Ambris se plaça face a Rick et écouta attentivement

Rick commença avec un texte plus que flippant, alors qu'il lisait son texte Ambris regarda Aellfall avec l'air inquiet, puis regarda son ventre, il avait déjà commis le péché de luxure, mais cela c'était avant son baptême, il s'était confesser depuis, puis comme désormais ils allaient être mariés est-ce que cela comptait vraiment, ce fut des questions qu'Ambris n'osa pas poser, mais quand on aime une femme cela est difficile de la regarder sans rien faire quelques fois il y a des « dérapages ». Puis quand Rick eut finit son texte il le regarda mine de rien, puis Rick les invita a réciter le Credo et a se confesser, ce qu'il fit sans se faire prier

Je confesse à Dieu tout-puissant,
je reconnais devant mes frères
que j'ai péché en pensée, en parole,
par action et par omission ;
oui, j'ai vraiment péché.
C'est pourquoi je supplie Aristote et Christos,
les archanges et tous les Saints,
et vous aussi mes frères,
de prier pour moi le Créateur

Que le Tout Puissant nous fasse miséricorde,
qu'il nous pardonne nos péchés
et nous conduise à la vie éternelle
dans le paradis solaire.
Amen.


Il baissa la tête et ferma les yeux, il se confessa justement pour cette enfant, le fruit de leurs amour qui grandissait chaque jour un peu plus a l'intérieur d'Aellfall, mais qui avait été fait hors mariage, Ambris ne voulait pas voir a sa mort l'homme femme a la tête de serpent, rien que cette idée lui donna des frissons, puis Rick repris le credo cette fois ci, il le récita en même temps que son cousin

Je crois en Dieu, le Trés-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
Le fils de Nicomaque et de Phaetis,
Envoyé pour enseigner la sagesse
Et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu'après avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut.

Je crois en l'Action Divine;
En la Sainte Eglise Aristotélicienne Romaine, Une et Indivisible;
En la communion des Saints;
En la rémission des péchés;
En la Vie Eternelle.

AMEN


A la fin de celui ci, Ambris prit la main d'Aellfall et entrecroisèrent leurs doigts ensemble, il regarda sa « cherie » comme il l'appelait souvent et lui sourit, a cette instant elle avait fait de lui, l'homme le plus heureux de ce royaume et bien au delà.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taniet
Voyageur(euse) feutré(e)
avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 06/12/2009

MessageSujet: Re: Mariage d'Ambris et Aellfall - 5 décembre 1457   Sam 12 Déc - 5:48

Tani était la première arrivée, effectivement... Ambris vint la retrouver pour échanger quelques mots. Il semblait ravi de la voir. Comme si elle allait rater cela! C'aurait été mal la connaitre. Elle s'était attachée à lui en un rien de temps... Quelque chose les liait depuis leur première rencontre. Et elle était ravie qu'il l'invita à son mariage.

Ensuite, alors qu'il alla à la rencontre de quelques autres invités qui arrivaient, elle put échanger quelques mots avec l'officiant... Rick qui lui demandait si al route s'était bien faite... Elle lui confirma que oui, aucun soucis...

Et puis, d'autres personnes apparurent et Tani n'en connaissait aucun... ... Enfin Aelfall arriva, elle était radieuse et magnifique.

La cérémonie commença... Lorsque Rick lu son texte, l'assemblée sembla... stupéfaite... Tout le monde semblait se demander pourquoi ce texte avait été choisi. Après un moment de flottement... Le diacre demanda à ce qu'ils se confesse et récite le credo... Tani le fit en choeur avec le reste de l'assemblée.


Je confesse à Dieu tout-puissant,
je reconnais devant mes frères
que j'ai péché en pensée, en parole,
par action et par omission ;
oui, j'ai vraiment péché.
C'est pourquoi je supplie Aristote et Christos,
les archanges et tous les Saints,
et vous aussi mes frères,
de prier pour moi le Créateur

Que le Tout Puissant nous fasse miséricorde,
qu'il nous pardonne nos péchés
et nous conduise à la vie éternelle
dans le paradis solaire.
Amen.


Puis le crédo...

Je crois en Dieu, le Trés-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
Le fils de Nicomaque et de Phaetis,
Envoyé pour enseigner la sagesse
Et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu'après avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut.

Je crois en l'Action Divine;
En la Sainte Eglise Aristotélicienne Romaine, Une et Indivisible;
En la communion des Saints;
En la rémission des péchés;
En la Vie Eternelle.

AMEN


Elle suivit le reste de la cérémonie avec grande attention...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aellfall
Convive un peu moins timide
avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 05/11/2009

MessageSujet: Re: Mariage d'Ambris et Aellfall - 5 décembre 1457   Dim 13 Déc - 9:56

Après de banalités avec tous, échange discret de regards coquin et de quelques mots avec son tendre, Rick commença la cérémonie. Aellfall vînt se placer devant lui aux côtés d'Ambris, cette fois ils y étaient. Elle l'écouta attentivement et se raidit doucement en entendant le texte, celui-ci peu joyeux en ce jour fit peur et réfléchir. Elle se répétait certains mots dans sa tête puis croisa le regard de son tendre, elle posa machinalement une main sur son ventre et se mit a sourire un peu en pensant que le Très Haut aime toutes ses brebis et que s'il avait été contre cette faute commise, il y aurait remédié de façon radical. L'enfant a venir ne risquait donc rien a ses yeux, il le protègerait comme il le fait avec chacun de ses enfants, peu importe d'où qu'ils soient et d'où qu'ils viennent.

La confession , la faute commise le pêché de chair et l'arrivée du bébé au sein de leurs famille voilà ce dont elle avait a se faire pardonner mais aussi bien d'autres choses encore, mais comme tous elle n'était pas parfaite, personne ne l'est et c'est avec soulagement qu'elle se confessa devant le Très Haut une nouvelle fois, là il aura sans doute entendu chacune de ses pensées et chacun de ses pardons.

Je confesse à Dieu tout-puissant,
je reconnais devant mes frères
que j'ai péché en pensée, en parole,
par action et par omission ;
oui, j'ai vraiment péché.

C'est pourquoi je supplie Aristote et Christos,
les archanges et tous les Saints,
et vous aussi mes frères,
de prier pour moi le Créateur

Que le Tout Puissant nous fasse miséricorde,
qu'il nous pardonne nos péchés
et nous conduise à la vie éternelle
dans le paradis solaire.

Amen.

La jeune femme après avoir fait le tour de ses pêchés demanda pardon en récitant la prière puis Rick rompit le silence et récita le Credo qu'elle reprit en coeur avec Ambris.

Je crois en Dieu, le Trés-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
Le fils de Nicomaque et de Phaetis,
Envoyé pour enseigner la sagesse
Et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu'après avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut.

Je crois en l'Action Divine.
En la Sainte Eglise Aristotélicienne Romaine, Une et Indivisible;
En la communion des Saints;
En la rémission des péchés;
En la Vie Eternelle.

AMEN

Aellfall se tourna les yeux vers Ambris quand il lui prit la main, elle resserra doucement ses doigts et lui sourit tendrement. La lueur dans son regard, elle la connaissait bien, a cet instant elle aurait eu envie de se mettre tout contre lui comme quand ils se mettent a parler de leurs avenir assis a même le sol l'un contre l'autre. Bien souvent leurs conversations finissaient en fou rire...allez savoir pourquoi...toujours est-il qu'ils ne se lassaient pas de parler des heures durant, elle aimait l'écouter peu importe le sujet pourvus qu'il soit là près d'elle et vice versa. Chaque instant bon ou mauvais ils le partageaient depuis maintenant bien longtemps, bien avant de se rendre compte de leurs complicité et de leurs amour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sofio
Convive un peu moins timide
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 27/04/2009

MessageSujet: re   Lun 14 Déc - 14:24

Des prières et des discours pour une chapelle tout a fait normal, et même si vivre dans le péché appartenait a l'être humain, comme on se délecte de l'interdit était répréhensible par l'église que restait t'il alors comme joie dans la vie.

Elle vit le couple se donner la main, ce simple geste amenait un sens a leur union, aimer c'etait ca, vouloir être ensembles et regarder dans la même direction, accepter aussi beaucoup de l'autre, un compromis, comme si l'amour pouvait passer outre des défis de la vie.


Aimer paraissait souvent si simple, quand le parcours n'était pas semé d'embuches, elle soupira, cherchant la main qu'elle serrait si fort a peu de temps, et ressentit un grand vide dans sa paume,elle chercha alors l'odeur de l'être aimé et ressentit plus qu'un vide, de nombreuses pensées en elle, mais rien ne laissait présager l'amour comme une union, l'abandon, le néant, pensa a sa monture, dehors qui elle aussi devait se sentir bien abandonné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.Cammille.
Voyageur(euse) feutré(e)
avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 06/12/2009

MessageSujet: Re: Mariage d'Ambris et Aellfall - 5 décembre 1457   Mar 15 Déc - 13:39

La fiancée et son témoin montrent enfin le bout de leur nez. D'un sourire elle les salut.
Non elle n'est pas vraiment bavarde... Mais est-ce un mal après tout?
Chassant ces pensées futiles d'un coup d'oeil à la chapelle et à ses occupants momentanés elle en vient à la surprise.
Sans toutefois arrondir la bouche de stupeur ses iris laissent entrevoir un léger trouble.
On lui avait parlé d'un mariage privé, là c'est pour le moins intimiste en effet...
Enfin l'essentiel n'est pas combien de personnes seront témoins du bonheur qui irradient des deux accordés, mais justement que leur félicité se place sous la bénédiction du Très Haut.
Perdue comme elle l'est dans les entrelacs de ses rêveries Cammille rate le début de la lecture du diacre. Rapidement elle se reconcentre, elle en a intérêt si elle ne veut pas se faire pincer.
A la suite du chapelain et des autres elle récita confession et credo.

Je confesse à Dieu tout-puissant,
je reconnais devant mes frères
que j'ai péché en pensée, en parole,
par action et par omission ;
oui, j'ai vraiment péché.
C'est pourquoi je supplie Aristote et Christos,
les archanges et tous les Saints,
et vous aussi mes frères,
de prier pour moi le Créateur

Que le Tout Puissant nous fasse miséricorde,
qu'il nous pardonne nos péchés
et nous conduise à la vie éternelle
dans le paradis solaire.
Amen.

Péchés? Oui quelques uns...

Je crois en Dieu, le Trés-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
Le fils de Nicomaque et de Phaetis,
Envoyé pour enseigner la sagesse
Et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu'après avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut.

Je crois en l'Action Divine;
En la Sainte Eglise Aristotélicienne Romaine, Une et Indivisible;
En la communion des Saints;
En la rémission des péchés;
En la Vie Eternelle.

AMEN


Est-ce que ma robe est arrivée? Pourvu que le velours ne soit pas froissé... Et si le porteur avait renc... Stop! Ce n'est ni le lieu ni le moment pour songer à ça.
De nouveau elle doit s'efforcer de se focaliser sur l'instant présent. Ne reste plus qu'à attendre le reste de la cérémonie en tachant de tenir muselées ses réflexions hors de propos...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rick
Famille "de La Serna"
avatar

Messages : 353
Date d'inscription : 04/05/2008
Age : 40

MessageSujet: Re: Mariage d'Ambris et Aellfall - 5 décembre 1457   Mer 16 Déc - 6:09

Rick était très étonné de ne pas entendre Shel entonner le credo. L'avait-il oublié ? Etait-il perturbé par un quelconque problème ? Le jeune homme s'inquiétait peut-être pour rien. Il n'était pas pourtant dans ses habitudes de voir un témoin du mariage ne pas prier en communion avec les autres. Même Sofio avait fait l'effort de bouger les lèvres pour en réciter une partie. Le jeune homme s'en était d'ailleurs amusé, vu qu'il connaissait le penchant de son amie pour l'Eglise. Il s'était assez amusé aussi de voir ou plutôt d'entendre la colère de Soeur Agna, lors d'un épisode de luxure, sous les yeux même d'Aristote. Il faut dire que la diaconesse de Montpensier avait le chic pour attirer les comportements irrévencieux. Dernièrement n'avait-elle pas subi un vol d'indices durant son jeu, par le Maréchal Hermanicus ? Une main subtilement glissée dans le corsage de son adversaire pour récupérer un précieux indice. Le jeune diacre chassa ses idées et repris le cours de la cérémonie.

Mes biens chers frères et mes biens chères Soeurs, il est temps désormais d'unir cet homme et cette femme devant le regard complaisant du Très-Haut. Une fois que l'union sera célébrée, il ne pourra être rompu que par la volonté divine. C'est pourquoi aujourd'hui, je demande si quelqu'un dans cette assemblée a un motif quelconque pour empêcher cet homme et cette femme de convoler en noces. Qu'il s'avance maintenant ou se taise à jamais !

Rick attendit en scrutant le peu de personnes présentes dans la chapelle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shel_ezeil
Voyageur(euse) feutré(e)


Messages : 2
Date d'inscription : 07/12/2009

MessageSujet: Re: Mariage d'Ambris et Aellfall - 5 décembre 1457   Jeu 17 Déc - 21:04

Shel sentit un regard persistant sur lui. Cela le fit sortir de sa rêverie. Il était si fier pour sa filleule qu'il s'était laissé emporter par la magie du mariage. Tookie, sa douce Tookie, était là à ses côtés, sa main chaude dans la sienne.

Il l'avait demandé en mariage et elle avait dit oui. Mais le curé avait fait défaut et dès lors le mariage était en suspend... comme lui dans ses pensées.

Rouvrant les yeux et sortant de ses songes, il entonna le crédo dans un chuchotement à peine audible.

"Je confesse à Dieu tout-puissant,
je reconnais devant mes frères
que j'ai péché en pensée, en parole,
par action et par omission ;
oui, j'ai vraiment péché.
C'est pourquoi je supplie Aristote et Christos,
les archanges et tous les Saints,
et vous aussi mes frères,
de prier pour moi le Créateur

Que le Tout Puissant nous fasse miséricorde,
qu'il nous pardonne nos péchés
et nous conduise à la vie éternelle
dans le paradis solaire.
Amen.
"


Il avait eu des pensées et des paroles qu'ils pourraient regretter mais dont ce n'était pas le cas. Parfois était-il emporté, passionné par ce qu'il faisait, mais il était ainsi et c'est en cela qu'on l'aimait ou non.

"Je crois en Dieu, le Trés-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
Le fils de Nicomaque et de Phaetis,
Envoyé pour enseigner la sagesse
Et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu'après avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut.

Je crois en l'Action Divine;
En la Sainte Eglise Aristotélicienne Romaine, Une et Indivisible;
En la communion des Saints;
En la rémission des péchés;
En la Vie Eternelle.

AMEN"


Il regarda sa filleule et lui sourit, un peu honteux d'avoir fait durer l'attente.
Un signe à rick, pour lui faire comprendre qu'il pouvait continuer qu'il était parmi eux à nouveaux.

Il repris la main de Tookie dans la sienne, sa filleule s'avançant pour la cérémonie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rick
Famille "de La Serna"
avatar

Messages : 353
Date d'inscription : 04/05/2008
Age : 40

MessageSujet: Re: Mariage d'Ambris et Aellfall - 5 décembre 1457   Ven 18 Déc - 10:53

Aucun murmure ne s'était fait entendre dans la chapelle. Certains s'étaient retournés pour voir si certains ouvriraient la bouche. Mais l'avantage des mariages intimistes, c'est qu'il y avait peu de chance qu'il y ait une opposition au mariage.

Rick regarda son cousin en souriant et sa presque cousine.

Ambris et Aellfall, vous avez choisi de vous unir devant le regard bienveillant d'Aristote et de donner à votre fille, une famille aristotélicienne où il fera bon grandir et où il fera bon d'apprendre la religion à vos côtés. Pendant que l'un et l'autre allaient nous faire partager vos voeux et tout l'amour que vous avez l'un pour l'autre, je souhaiterais recevoir les alliances pour les bénir.

Le jeune diacre sourit à l'assemblée, se remémorant, comme à chaque union qu'il célébrait les voeux poétiques que Tia et lui s'étaient dit ce jour-là. Il se rappelait aussi les voeux poétiques de Cruzzi et ceux plus timides et désordonnées de Cham. Comment ne pas penser aussi à la précipitation de Beths, le jour de son mariage ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aellfall
Convive un peu moins timide
avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 05/11/2009

MessageSujet: Re: Mariage d'Ambris et Aellfall - 5 décembre 1457   Sam 19 Déc - 2:11

Aellfall attentive regarda Rick en souriant, ils devaient échanger leurs voeux...voilà une chose dont ils n'avaient pas parler avant de venir. Mais bien souvent exprimé leurs sentiments cherchant un mot autre que le mot amour qui selon eux n'était pas assez fort mais en vain, allant jusqu'à conjuguer certains mots d'amour ou bien tentant d'en créer un a eux...rien qu'a eux. La jeune femme fit face a son tendre cette fois ne lachant pas sa main, elle était peu rassurée et pris une inspiration. Il était pas facile de s'exprimer devant d'autres personnes même si celles-ci étaient des amis.

Bien je vais commencer alors et te dire ce que tu représente a mes yeux...Elle plongea son regard dans le sien et se lança ne sachant pas du tout par où commencer. Je suis là devant toi en ce jour merveilleux afin d'être unis a toi devant le Très Haut, notre famille et nos amis jusqu'à la nuit des temps.

Sans toi, le jour ne serait que nuit.
Sans toi, la vie serait triste.
Sans toi, je faisait semblant de vivre.
Sans toi, le vide était ma vie.
Sans toi je n'était qu'un masque.

Avec toi, le jour et la nuit sont soleil.
Avec toi, la vie est merveilleuse et sans ombres.
Avec toi, je croque le vie a pleine dent.
Avec toi, je me sent entière et complète.
Avec toi, je suis moi, je suis tienne.

Chaque jour passer a tes côtés ne sont que bonheur et volupté, je serais là pour toi quoi qu'il arrive. Que ce soit pour partager des moments de joies ou des moments de tristesses. Je resterais a tes côtés pour t'aimer, t'écouter, te bercer d'amour et de tendresse. Mais aussi pour te soigner et prendre soin de toi. Il n'est pas de mots pour dire ce que je ressent et tu le sais mais j'ai arranger celui-ci :

Je t'aime un peu plus chaque jours et sans restriction. Tu m'aime et me le montre sans retenus, ce qui fait sourire les gens...et moi de les entendre dire « Il l'aime a n'en point douté », et quand nous sommes tout les deux de nous dire, Nous nous aimons d'un amour pur, simple et pour l'éternité. Des fois quand on s'amuse a se redécouvrir...Vous m'aimez mon amour et moi je Vous aime comme je n'ai jamais aimer. Puis nos amis de dire de nous en souriant au début de notre amour « Ils s'aiment et nous avaient cacher ça ! ».

Elle reflechit un instant en reprenant son soufle puis continua.

Finalement il est facile de dire je t'aime devant tous mais difficile néanmoins de te dire mon ressentis. Pour toi je donnerais ma vie si elle pouvait sauvé la tienne, sans toi je ne saurais survivre. Tu es tout ce que j'ai...hormis notre fille et notre enfant a venir...Tu es les battement de mon coeur, la chaleur de mon corps, ce qui me fait avancer et vivre.

Quand nos regards se croisent on peut y lire amour et complicité.
Quand nos mains se joignent elles s'entrelacent pour ne faire qu'une
Quand nos lèvres se touchent pour un baiser , il n'est que douceur et miel.

Je t'aime et tu fait de moi en ce jour la plus heureuse des femmes du Royaume. Tu es mon Roy, mon unique et le souffle de ma vie.

Ambris de la Serna, je t'aime et bien plus encore pour la nuit des temps.

Aujourd'hui, je te confie mon coeur et ma vie. Je sais que tu prendra soin de moi, ne doute pas un instant de ton amour et je suis heureuse de devenir ta femme.

C'est les yeux débordant d'amour pour lui qu'elle fini sur ses propos, les mots étaient juste bien qu'elle ne soit pas du tout doué pour la poésie, puis jamais elle n'avait assisté a un mariage ce qui n'aidait pas. Chacun de ses mots étaient vrai, mais elle n'avait toujours pas pu mettre de mot qui ne soit qu'a eux sur son ressentis. Elle lui sourit, là aurait voulu être seule avec lui...personne pour écouté, voir et participé a leurs joutes amoureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Mariage d'Ambris et Aellfall - 5 décembre 1457   Sam 19 Déc - 6:04

Korydwen n'avait malheureusement pas pu assisté au mariage de son cousin avec sa future cousine, elle en était bien attristée d'ailleurs, elle prit cependant le temps de leurs envoyer une missive portant ses voeux. Cousine et marraine et même pas fichue de venir, elle n'avait que très peu de temps et le moins de décembre fut très chargé. Elle espérait que la cérémonie se déroulerait le mieux possible mais avec Rick comme officiant cela ne pouvait qu'être bien.

Citation :
Mes chers cousins,

Je vous présente mes excuses, je n'ai pas réussi à me libérer pour assister à votre mariage, j'espère que vos amis et vos proches vous ont bien entouré et que la cérémonie de Rick fut merveilleuse. Je vous présente tous mes voeux de bonheur, mon époux et mes enfants se joignent également à moi.

Que ce lien qui vous unit puisse être aussi fort que celui qui m'unit à Althiof, des hauts et des bas chaque couple en rencontre, mais la chose est essentielle pour que cela tienne, la parole, la discussion, un petit mot, un petit signe. Ce n'est pas bien compliqué, cependant beaucoup l'oublie.

Aellfall, que te dire à part que j'ai une grande admiration et une grande amitié naissante depuis que j'ai appris à mieux te connaître, je suis ravie que tu entres dans la famille par la grande porte. Je serai ravie de t'appeler cousine. Il me tarde que l'on se réunisse tous, mon époux est au courant, malheureusement, il a été très occupé ces derniers temps, mais ce n'est que partie remise.

Ambris, mon cher filleul, mon cher cousin, prend bien soin de ma nouvelle cousine et de l'enfant qu'elle porte en elle. Si tu as besoin de quoi que cela soit n'hésite pas, la porte de Cournon et de mes autres lieux de résidence te sera toujours ouvert.

Il me semble qu'Aellfall a déjà une petite fille, bienvenue à elle également dans la famille, je ne doute pas qu'elle trouvera rapidement sa place. Eléa sera heureuse d'avoir une "grande" cousine.

Prenez soin de vous cousins,
Korydwen.

PS : si vous souhaitez faire un petit quelque chose pour festoyer le chateau est à vous, Cuistot devrait réussir à vous confectionner un repas sur le pouce.
Faites une bise à Rick de ma part !

Elle enroula la missive sur elle-même avec l'aide d'un ruban rouge, l'accrochant à la patte de son hibou, elle le laissa s'envoler en direction de la Chapelle de la Boulasse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Ambris
Famille "de La Serna"
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 24/04/2009

MessageSujet: Re: Mariage d'Ambris et Aellfall - 5 décembre 1457   Dim 20 Déc - 2:28

Personne ne s'était interposer a leurs union, en même temps qui pourrait le vouloir, l'heure avançait et il était maintenant temps de remettre les alliances a Rick mais surtout l'heure des vœux, Ambris n'avait, bien sur rien préparer, c'était son cœur qui allait parler c'était surement mieux ainsi, il sortit de sa poche un boitier qu'il tendit a Rick avec ces fameuses alliances à l'intérieur. Puis se tourna vers Aellfall qui commença a parler, il l'écouta avec attention. Chaque mot qu'elle prononçait lui fit battre son cœur un peu plus intensément à chaque fois, il aurait voulu a cette instant la serrer fort dans ses bras, lui dire qu'il l'aimait, mais il fallait rester sage pour le moment, il la regarda dans les yeux, les siens commençait a rougir comme quand on sent les larmes monter, il ne put s'empêcher de lui caresser la joue pendant son discours, elle était si belle a cette instant, il l'aimait comme on aime qu'une fois dans sa vie, son discours prit soudainement fin, c'était a lui …

Il la regarda et sourit. Bien que dire de plus a tout ça. Il lui prit doucement les deux mains et les caressa en même temps. Tout d'abord, je tiens a dire que ce que je viens d'entendre me touche profondément, ça va être un peu brouillon pour moi n'ayant rien préparer du tout, mais bon t'a l'habitude je crois. Ambris rigola un peu.

Bien ma chérie ça fait quelques années qu'on se connait maintenant, on s'est toujours bien entendu même avant qu'on se découvre encore plus, je t'ai toujours conseillé quand tu avais des problèmes... du moins j'ai fait ce j'ai pu, tu as toujours été une très bonne amie et je ne voulais que ton bien, même si quelques fois je disais des vérités qui te faisait mal et j'en suis désolé...
Mais tu me connais et tu sais que je dis toujours ce que je pense, malheureusement les missions a la COBA m'ont éloigner de Montbrisson quelques temps, un bien ou un mal je ne serais te le dire aujourd'hui, puisqu'on en aient arrivés là, toujours est il qu'ont ne faisaient que se croiser, quelques fois proche, et parfois distant l'un envers l'autre.

Ensuite tu es partit pour Thiers, des mois, peut être une année sans te voir, les amis d'antan s'étaient séparés … Puis au détours d'une escorte je te revis, manquant un peu de souffle, la lassitude te gagnait déjà et c'est de là que je t'ai proposé mon aide, mais j'étais aussi lassé que toi finalement... Lassé de cette armée qui ne tournait déjà plus très rond a cette époque celle là même qui nous avaient rapproché par le passé, puis au final nous la quittons tout les deux pour d'autres horizons, bizarrement pour nous deux ça sera la Provence. Ambris lui sourit.

Pas les même objectif je te l'accorde mais pas grave, on s'est recroisé a Montélimard si mes souvenirs sont bon, ce soir là d'ailleurs pour la première et dernière fois jusqu'à ce jour on s'est quelques peu brouillés, tu avais changée, et ça ne me plaisait pas vraiment, ça m'avais même peiné pour tout te dire , nous nous sommes quittés comme ça, sans un mot...

Le retour au bercail est difficile pour moi, j'ai eu beaucoup de déception dans ce duché qui me promettais monts et merveilles, moi rechercher « mort ou vif » et toi désormais mairesse de Montbrisson, les choses avaient beaucoup changés, nous avions tout les deux besoin de réconfort je crois, un soir nous nous sommes un peu lâchés... on va dire ça comme ça. Ambris se mit a sourire puis regarda Rick un peu honteux, il espérait qu'il lui pardonnerait ce petit écart, puis se mit de nouveau a regarder son ange. Je t'avais dit, une histoire sans lendemain, sans promesse ... mais le lendemain nous recommencions sans se lasser l'un de l'autre, puis nous commencions a beaucoup parler ensemble, y passant même parfois des journées.
Les amis étaient devenus des amants qui devenaient eux même un couple sans s'en rendre compte, puis un soir tu as eut le courage de tout m'avouer.
Aujourd'hui nous sommes devant toutes ses personnes, le temps a encore passé depuis ce soir là, et je t'aime encore plus qu'au premier jour, et ne peux plus me passer de toi, je veux vieillir a tes cotés et être avec toi pour toujours, je ne te dirais jamais assez je t'aime je crois, aujourd'hui j'ai raconté ma vie, certes j'en suis conscient, mais je trouve que c'est la plus belle histoire que j'ai conté jusqu'à aujourd'hui …


Ambris la regarda et ne put s'empêcher de la prendre dans ses bras, Rick leurs demandera d'arrêter s'il le faut, il la serra tout contre lui et lui murmura a l'oreille. Je t'aime ma chérie... Il se recula et lui sourit tendrement, il voulu l'embrasser mais cela devait attendre encore un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rick
Famille "de La Serna"
avatar

Messages : 353
Date d'inscription : 04/05/2008
Age : 40

MessageSujet: Re: Mariage d'Ambris et Aellfall - 5 décembre 1457   Lun 21 Déc - 5:24

Ambris tendit au diacre, une petite boîte dans laquelle dormaient deux alliances aussi magnifiques l'une que l'autre. Elles étaient surtout belles par la représentation qu'elles avaient pour les deux amoureux. Rick les prit et les bénirait juste après l'échange des voeux.
Chose assez amusante, ce fut au tour d'Aellfall de commencer à parler. Et pendant de longues minutes, elle expliqua à la petite assemblée ce que représentait celui qu'elle avait choisi comme père de ses enfants. Rick écouta sa presque cousine, le sourire aux lèvres. La main d'Ambris se déposa sur la joue de sa promise, simple geste d'une tendresse à bien des épreuves... simple geste d'un amour simple et partagé. Ce fut ensuite au tour du jeune homme de parler et à ce moment-là, Rick se dit que c'est peut-être dans un moment comme celui-ci qu'Aellfall et Kory les avaient reconnus, faits dans le même bois. Lui aussi était brouillon mais peut-être moins que son cousin. Et là, il raconta la naissance de leur amour ce qui permis aussi au diacre de connaître une partie du passé de celui qui se trouvait devant lui. Moment très émouvant pour les deux amoureux et la fin fut une accolade que le jeune homme ne voulut pas interrompre. Il leva les yeux au ciel, comme pour dire à Aristote, que devant un tel élan d'amour, il préférait attendre un peu. Il savait que le Très-Haut le comprendrait. C'est à ce moment-là, qu'il vit l'hibou de sa soeur Kory. Il tendit alors le bras en sa direction et lui fit un signe pour qu'il vienne se poser à proximité. A sa patte, un parchemin scellé par Kory et adressé aux futurs époux. Le jeune homme détacha le velin et le tendit à son cousin.

Puis, il s'occupa des deux alliances et les montrant à l'assemblée, il dit.

Ces deux alliances ne sont pas seulement un bout de métal ou un simple bijou. Ils sont le symbole d'un amour immense que ces deux jeunes gens éprouvent l'un pour l'autre. Ils sont le reflet du désir du Très-Haut qui veut voir se concrétiser devant Lui, les sentiments infinis qu'ils ont l'un pour l'autre. Ces deux alliances sont sans fin, comme devra l'être votre amour et votre union. Elles représentent le symbole de l'Eternité, comme cet amour qui survivra à votre mort matérielle.

Puis s'adressant plus au Très-Haut qu'à l'assemblée, Rick fit la bénédiction des alliances

Seigneur, vois devant Toi, cet homme et cette femme qui s’aiment à travers Toi et qui veulent faire de Ta route, leur route, qui veulent suivre Tes engagements comme leurs engagements. Aujourd’hui, avec ces anneaux qui sont bénis en Ton nom, ils porteront les marques visibles de leur amour aux yeux de tous et de toutes ! Ces deux cercles ne voient ni le début ni la fin de leur amour. Ils sont inaltérables comme leurs sentiments en Toi, Seigneur ! Que ces anneaux magnifiques soient pour eux le bouclier contre la Bête Sans Nom et qu’ils les protègent de toutes tentations hors de Ta route, Seigneur ! Que Ta protection céleste et solaire soit signe pour eux de suivre dans Tes sillons, Ton enseignement !

Puis se tournant vers Ambris et vers Aellfall, il leur dit.

Le mariage, comme vous devez vous en douter, n'est pas une chose facile. Il apporte des joies comme il apporte des peines. Il y aura des éclats de rire, comme des accès de colères, des fâcheries oubliées par des réconciliations plus ou moins tendres. Mais, désormais, vous ne serez plus seul pour affronter ces événements, vous serez deux. Je dirais même que désormais vous serez trois, grâce à l'aide du Très-Haut. Il a choisi de vous aider à concrétiser votre amour en lui, grâce à cette union. Mais cela n'est pas suffisant.

Rick se tourna alors plus vers sa cousine, il lui dit.

Aellfall, es-tu consciente du poids du mariage sur tes épaules ? Es-tu prête à aimer Ambris, dans la joie, comme dans la tristesse, dans la santé, comme dans la maladie, dans la richesse comme dans la pauvreté et ce jusqu'à ce que la mort vous sépare ? Es-tu aussi prête à porter les enfants que le Très-Haut jugera bon de vous accorder, à toi et à Ambris et à les élever dans l'amour aristotélicien et dans les enseignements de notre religion ? Si tu es d'accord avec cela, dis, je le veux.

Le jeune homme attendit la réponse d'Aellfall et se tourna ensuite vers son cousin.

Ambris, le mariage n'est pas tous les jours une partie de plaisir, t'en rends-tu compte ? Aellfall devra désormais être la seule femme que tu devras honorer dans la joie et la tristesse, dans la santé et la maladie, dans la richesse comme la pauvreté et cela jusqu'à ce que le Très-Haut choisisse d'y mettre un terme. Acceptes-tu d'honorer sa couche et uniquement la sienne ? Acceptes-tu d'élever à ses côtés les enfants qui vous seront accordés selon les préceptes d'Aristote ? Dis, je le veux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aellfall
Convive un peu moins timide
avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 05/11/2009

MessageSujet: Re: Mariage d'Ambris et Aellfall - 5 décembre 1457   Mar 22 Déc - 1:16

Quand son tendre prit la parole ce qu'elle pouvait lire en lui l'émus profondément, elle lui sourit toujours et se concentra sur ce qu'il allait dire a son tour plutôt que de se perdre dans la contemplation de ce dernier. Elle le laissa prendre ses mains, la jeune femme aimait ce contacte si doux qu'il avait envers elle, il était tendre et délicat. Entre ses mains elle avait l'impression d'être un objet précieux qu'il ne faut surtout pas casser et elle adorait ce côté de lui. Aellfall l'écouta et se mit a rigolé doucement avec lui en acquiésçant de la tête sur sa première phrase. Elle se fit attentive a chaque mots qu'il prononça se rendant vite compte qu'il parlait de leurs histoire pas simple pour l'un comme pour l'autre, ils avaient vécu des choses ensemble où non... puis leurs parcourt était étrangement similaire comme si une seule ligne retraçait toute leurs vie depuis leurs arrivée au village et jusqu'au moment où ils se sont aimé tout simplement. Même lieux, même endroit...même joies et même malheurs. Ce qu'elle avait aimé chez lui c'est sa franchise tout d'abord puis son intégrité, il n'était pas homme a revenir sur ce qu'il donnait même si parfois le chemin emprunté était sinueux ou dit dangereux puis son côté mystérieux qu'il avait parfois. Elle était comme lui avait fait les même choses et sans sans rendre compte ils avaient fini par se retrouver ou se trouver simplement. Elle le laissa finir et la prendre dans ses bras se blottissant contre lui une petite larme coulant le long de sa joue rendu émotive soit par la cérémonie et la reconnaissance de leurs union devant le Très Haut , ou bien la grossesse qui lui jouait de vilains tours. Elle approcha ses lèvres de son oreille et lui murmura... c'est la plus belle histoire qu'il m'ai été donner d'entendre chéri et c'est la notre...je t'aime mon amour...elle le regarda ne pouvant détaché ses yeux de lui puis Rick brisa le silence en prenant la parole, elle se tourna vers lui et l'écouta attentivement quand il s'adressa a elle.

Aellfall, es-tu consciente du poids du mariage sur tes épaules ? Es-tu prête à aimer Ambris, dans la joie, comme dans la tristesse, dans la santé, comme dans la maladie, dans la richesse comme dans la pauvreté et ce jusqu'à ce que la mort vous sépare ? Es-tu aussi prête à porter les enfants que le Très-Haut jugera bon de vous accorder, à toi et à Ambris et à les élever dans l'amour aristotélicien et dans les enseignements de notre religion ? Si tu es d'accord avec cela, dis, je le veux.

Elle senti le rouge lui monté aux joues et retînt un rire quand il en vînt aux enfants pensant que le Très Haut leur avait déjà accordé cette faveur. Elle était consciente de ce que le mariage représentait et la tache a deux ne lui faisait pas peur bien au contraire surtout qu'il s'agit là d'une union d'amour et non pas arranger, ils avaient tout deux la chance de s'aimer d'un amour franc. Elle sortie de ses pensées et répondit a la question de Rick d'une voix clair et net qui résonna dans la bâtisse se surprenant elle même.

Je le veux.

Une fois ses mots prononcé elle se tourna vers son tendre sourire aux lèvres. Elle n'avait jamais été aussi heureuse qu'avec lui et il pouvait bien arrivé n'importe quoi ils surmonteraient dorénavant les épreuves de la vie a deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mariage d'Ambris et Aellfall - 5 décembre 1457   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mariage d'Ambris et Aellfall - 5 décembre 1457
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Charte de Création de la CANF - 15 Décembre 1457
» [20 décembre 1457] Cérémonie pour Caddarik
» [RP] Mariage d'Espoire d'Amilly et Jean Zwyrowsky
» Mariage de Gian5 et Lionix
» Mariage de Hérisson53 et Sakurahime à Montluçon - 05/09/1457

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine de Cournon d'Auvergne :: Baronnie de Cournon d'Auvergne :: Les exterieurs :: La chapelle Sainte Boulasse-
Sauter vers: