AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Des Guyennois en promenade (8 Décembre 1457)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Des Guyennois en promenade (8 Décembre 1457)   Sam 12 Déc - 12:05

Alexandre*


Le Vicomte de Nérac arriva de bon matin en Bourbonnais-Auvergne avec ses amis.
Voilà déjà quelques jours que les Guyennois visitaient les provinces alentours que ni les uns , ni les autres ne connaissaient, à part par les dires des voyageurs.

Alexandre Demessy Montferrat avait réuni ses amis en son chateau et chacun approuva sa proposition.
Il avait consacré de nombreux mois au conseil de Guyenne, il avait subi les critiques de ses adversaires politiques, son mariage avait été annulé, la femme qu' il aimait depuis promise à un autre...
Enfin bref, il avait le besoin de s'eloigner.

Ils partirent de Marmande en direction du Rouergue, y passant quelques jours pour finir ce matin à Aurillac. Ils n' avaient pas rencontrés de brigands, et ils s' en félicitaient, même si ils étaient suffisement nombreux et armés.

Alexandre savait que certains de ses amis et connaissances habitaient maintenant le BA, il espérait pouvoir les rencontrer. Nul doute que des Guyennois attireraient l' attention.

Le groupe arriva bientôt en vue des remparts d' Aurillac, Alexandre qui chevauchait en tête, annonça à ses amis


Amis, nous voici à Aurillac...Cherchons une taverne qui nous offrira gite et nourriture, nous allons faire une halte pour permettre à Seprian de nous rejoindre. Esperons que nous aurons bon accueil

Fallait il dire que le dénommé Seprian avait découché et que nul ne le trouva au petit matin ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Des Guyennois en promenade (8 Décembre 1457)   Sam 12 Déc - 12:07

Istar333


Istar avait lu les affiches des tavernes en entrant au village, ce qui l'avait fait sourire et piquer sa curiosité. ce fût avec grand plaisir d'apprendre qu'ils avaient le temps de passer une nuitée ici. Elle aurait le temps de découvrir un peu plus ce village.

"Seprian a pas suivit? tient tient..Je me demande où il s'est caché cette nuit..." Elle sourit, nan elle ne voulait pas savoir.

Ils s'installèrent pour la nuit dans une des tav, le lendemain bien reposé, elle prit le temps de visiter. Il est bien ce village, elle nota le nom sur un parchemin "Aurillac". En espérant y revenir un jour. Elle prépara ces affaires pour être prête le soir venue. Il ne restait plus qu'aller prendre quelques "tisanes"...mouais..voyage oblige, en tav.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Des Guyennois en promenade (8 Décembre 1457)   Sam 12 Déc - 12:09

Alexandre*


Le Vicomte de Nérac et ses amis s'était arrêté dans une taverne pour la nuit et prenait plaisir a rencontrer les Auvergnats.

Journée de repos qu' Alexandre occupa à visiter le village et à discuter de la vie en BA.

Installé à la table de la taverne, il demanda au tavernier qu' on lui apporta parchemin, plume et encre. Une amie de longue date qui était venu s'installer avec son mari et son enfant. Elle l'avait invité à venir la voir


Citation :
A Aiguemarine Dame de Sarliève
d' Alexandre Demessy Monferrat, Vicomte de Nérac

Chère amie,

Cela fait une eternité que je ne vous ai point vu. Je suppose que votre enfant a bien grandi.

Je suis actuellement de passage en visite dans votre Duché. Voyez je sors enfin de ma Guyenne, un peu las des magouilles politiques. Alors me voilà parti avec quelques amis. A la recherche du plaisir de connaitre d'autres provinces, et nous ne pouvions éviter de passer par le BA qui est assurément un grand Duché.

J'aurai plaisir à vous rencontrer si vous cela vous ait possible, ainsi que votre mari si il le souhaite.

Bien a vous

Alexandre


Alexandre scella la missive et demanda à ce qu' on envoie un pigeon à Montpensier.

Il passa le reste de la journée à flaner espérant recevoir des nouvelles de son amie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Des Guyennois en promenade (8 Décembre 1457)   Sam 12 Déc - 12:11

Rick


[Montpensier - Tard dans la soirée]

La soirée était bien avancée lorsque Rick décida de faire un tour chez Aigue et Nic. Il avait pour consigne avec son épouse de passer régulièrement chez ses amis afin de vérifier qu'il n'y avait aucun dégât et aérer la maison. En général, le maréchal profitait de ses rondes de maréchal pour vérifier la bonne fermeture des portes et des fenêtres. Il commença donc à faire le tour de la maisonnette, et lorsqu'il se rapprocha de la porte, il vit une missive sur la pas de la porte. Depuis combien de temps était-elle là ? Une chose était certaine, c'est qu'elle n'y était pas à son dernier passage, ni au passage d'Aigue et Nic, la semaine dernière. Rick vérifia le nom sur la missive, au cas où cela soit une erreur, puis il s'apprêta à la mettre sur la table, pour qu'ils la lisent à leur retour.

Petit moment d'hésitation de la part du diacre. Et si cette nouvelle était importante ? Il ne pouvait quitter Montpensier en raison de sa garde qui approchait. Il était peut-être plus urgent de la leur renvoyer. Il savait de source sûre que le couple d'amis n'était plus à Montbrisson, où ils avaient raccompagné son beau frère et sa soeur, mais étaient sur le chemin du retour. Avec un peu de chance, ils seraient encore à Thiers. Le jeune homme prit donc la missive sous son bras et se dirigea vers les pigeonniers municipaux pour renvoyer la lettre.


Citation :
Chère Aigue et cher Nic, chers enfants,

Aujourd'hui, ce n'est pas une convocation pour le prochain match d'entraînement de soule que je vous envoie... J'en vois déjà une qui saute de joie et qui respire mieux... Mais ne te réjouies pas trop vite, car il ne saurait tarder. Je préfère te laisser souffler pour les fêtes de la nativité avant de t'infliger un nouvel entraînement où tu prendras, en plus la tête des opérations. Je vois ton visage s'illuminer d'un sourire et j'en suis ravi. Il ne reste plus que quelques semaines à Nic pour peaufiner ton entraînement. Je le plains déjà car il risque de s'arracher les cheveux très rapidement ou peut-être même de les avoir blancs avant l'heure.

Je profite de ce message pour vous joindre une missive trouvée sur le pas de votre porte. Ne sachant si elle est urgente, je préfère vous l'envoyer.

N'oubliez pas que je vous attends à Montpensier, enfin surtout Athalia pour la prochaine animation que j'organise autour du mât de cocagne. Je ne sais pas si Thomas a prévu de participer ou pas. Si tel est le cas, je l'attends aussi. Aurore me semble trop petite pour participer.

Bien amicalement à vous tous,

Rick

La missive étant partie, le jeune homme put enfin rentrer chez lui pour embrasser ses quatre enfants et son épouse.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Des Guyennois en promenade (8 Décembre 1457)   Sam 12 Déc - 12:13

Aiguemarine


[ Thiers - Opération "Scions du bois pour sauver Montpensier" ]

Aiguemarine & Nic avaient quittés Montbrison la veille au soir.
Naudeas était de nouveau, remise sur pieds.
Althiof allait sûrement reprendre, d'ici quelques jours, ses gardes à la Maréchaussée.
Leur présence à Montbrison n'était donc plus nécessaire.
Puis, il y avait eu la missive de Sun, en vue de son accouchement.
Et dans un autre genre, celle de Rick.
Un appel à l'aide. Montpensier souffrait d'une grêve des bûcherons, et le prix de la stère ... flambait.
Thiers était sur leur chemin de retour. Aussi profiterait'ils de leur passage pour en ramener, si possible.

Dès leur arrivée, Aiguemarine écrivit au bourgmestre, voir s'il avait quelques stocks.
La journée s'écoula paisiblement. Que c'était bon de souffler un peu avant les fêtes de la nativité, et la perspective de retrouver leurs enfants d'ici quelques jours leur faisaient retrouver le sourire.
Ils en profitèrent pour se détendre et souffler un peu à l'auberge "La Thiernoise".

En fin de journée, ils eurent la bonne surprise d'avoir des nouvelles du Bourgmestre.
Il était d'accord pour leur vendre quelques stères.
Le couple se rendit donc à la mairie. Une belle charette les attendait.
Une signature et une poignée d'écus, et la transaction fût bouclée.
Instructions fûrent données pour que le convoi parte sans tarder en direction de Montpensier.

Se tournant vers son époux, la mine réjouie...

Et voilà une bonne chose de faite.
Rick sera content quand il devra tout décharger.
Léger rire cristallin rien qu'à imaginer la scène.
Finalement, son ami Rick aurait, lui aussi, son petit entraînement pré-soulesque.

S'en retournant vers l'auberge afin de prendre un bon repas, et profiter d'une de leurs dernières nuits seuls, ils trouvèrent un pigeon sur leur chemin.
Le libérant de son fardeau, ils purent constater qu'il y avait 2 missives.
Hmmmm... Que se passait'il encore ?!

Aiguemarine s'installa à une table, et tandis que son époux commandait le repas s'empressa de décacheter la première.
Avisant la signature au bas du parchemin, elle vit qu'elle émanait de Rick.



"Encore ?!... J'espère qu'il n'y a rien de grave" pensa t'elle, tout en parcourant fébrilement le vélin.

Elle poussa un soupir de soulagement. Une missive trouvée devant la porte de leur demeure Montpensiéroise.
Rien de grave mis à part le fait qu'elle n'échapperait pas au capitanat de l'équipe ducale en janvier prochain...
Ainsi qu'une animation "Mât de cocagne" qui allait débuter.
Cela tombait bien. *Ma* déjà prévenue de leur retour avait dûe prendre la route pour Montpensier avec les enfants
Aiguemarine observa discrêtement la chevelure de Nic en souriant, puis lui tendit la missive afin qu'il en prenne connaissance.

Pendant ce temps, elle décacheta le second pli.
Et là, la surprise était de taille.
Alexandre De Demessy-Montferrat, fils de Kazert et Lilynight en BA ?!
Si Aiguemarine avait crue lire ça... un jour.
Le Vicomte en ballade ?!
Savait'il que, quelques jours auparavant, elle venait d'être nommée Attachée diplomatique du BA en Guyenne ?! Sûrement pas, sinon, il l'aurait mentionné. Il souhaitait les voir.
De tendre la seconde missive à Nic...

Bon, fallait répondre à tout ce petit monde.
Et tandis qu'elle sortait plume, parchemins et encre, Aiguemarine posa la question "qui tue".
Son époux souhaitait'il l'accompagner jusqu'à Clermont, ou préférait'il continuer seul jusqu'à Montpensier afin de retrouver leurs enfants ?!
En tous les cas, elle lui laisserait le choix.


Mon Ange, souhaites tu m'accompagner jusqu'à Clermont ou... continuer jusqu'à Montpensier afin de retrouver nos enfants ?!

En attendant sa réponse, Aiguemarine entreprit les diverses réponses...

Commençant par Rick ; missive fort peu conventionnelle.
A elle de rire un peu.


Citation :
Cher Rick,


Bien arrivés à Thiers - Stères achetées - Stop - Convoi en route - Te souhaitons bien du courage pour tout décharger - Stop - Ca te fera un entraînement digne d'un bûcheron-souleur - Enfants en route pour Montpensier - Stop - confirmons inscription pour Athalia à ton animation - Te souhaitons bien du plaisir pour lui expliquer les règles - Stop - Bisous, et merci pour l'acheminement de la seconde missive -

Nic & Aiguemarine

Citation :
A Alexandre Demessy-Montferrat, Vicomte de Nérac
D'aiguemarine, Dame de Sarliève,

Cher ami,


Quel plaisir de vous lire et de vous savoir en BA.
En effet, quelle surprise !
Aussi, en ma qualité d'attachée Diplomatique du BA en Guyenne depuis quelques jours, je serai heureuse de vous accueillir en notre belle capitale, Clermont.
Disons devant l'Université, dans 2 jours, si cela vous est possible.

Mon époux et moi-même sommes à Thiers en ce jour.
Ce pigeon saura nous retrouver...

En attendant de vous lire, veuillez recevoir toute notre amitié.
Je vous souhaite un agréable séjour en nos terres.


Aiguemarine,
Dame de Sarliève.

Elle s'empressa de confier la première missive destinée à Rick au tavernier afin qu'il dépêche un coursier, et accrocha la seconde au pigeon qu'Aiguemarine envoya à la recherche d'un groupe de Guyennois.
Attendant patiemment un mot, une réponse de son époux à sa proposition de l'accompagner...ou pas.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Des Guyennois en promenade (8 Décembre 1457)   Sam 12 Déc - 12:17

Alexandre*


[Murat]

Alexandre et ses amis visitaient le BA prenant le temps de vivre, pour une fois qu' Alexandre ne courrait pas du palais de l'Ombrière à son chateau en passant par Marmande, sans compter les petits détours par la grande place de Bordeaux.

D' Aurillac, ils avaient fait route vers Murat...Village à priori moins endormi, ou les villageois remplissaient les tavernes apres etre passé par le marché.

Le groupe entra dans Murat au pas des chevaux et regardant les villageois qui allaient de droites et de gauches pendant que les gamins jouaient dans les flaques d' eau du à la pluie tombée pendant la nuit.

une taverne semblait bien remplie " La boulasse enchantée et ses troubadours" et tomba devant eux au beau milieu du village. Les Guyennois n' étaient pas là non plus pour regarder les autres boires , et puis ils comptaient bien partager quelques discussions avec les Muratais.

Alexandre descendit de son destrier et l' accrocha à l' anneau placé aux abords de celle ci . C' est à ce moment trés précis qu' un pigeon venu d'ailleurs vint se poser sur son épaule.
Sale bête qui ne respecte même pas la noble épaule du vicomte, je vous jure !!!

Alexandre qui aimait les bêtes, faut dire qu' en Guyenne y en avait un paquet, surtout dans son assiette...et s' apercevant qu' il était porteur d' un message, lui ota celle ci. Apres avoir reposé le volatile sur son épaule, il décacheta la missive et la lu découvrant qu' il s'agissait de la réponse qu' il attendait .


Mes amis, puisque nous restons quelques jours en BA, je vais aller à Clermont voir une amie, ca fait si longtemps que je ne peux résister.Si vous souhaitez venir avec moi vous etes les bienvenus

Alexandre regarda ses amis , et voyant leur visage rieur, surout celui de Mirage, compris de suite ce qui leur trottait dans la tête....
Quelle idée de leur avoir dit qu' il profiterait de ce voyage pour courir la gueuse.


Non non il ne s'agit pas de cela...Cette amie est mariée et bien marriée. alors ne laisser pas votre imagination vagabonder.

Le groupe entra dans la taverne, et s'installa. Alexandre demanda de quoi écrire à la charmante serveuse qui souria en voyant le pigeon sur son épaule et pris la plume ( non pas celle du pigeon, pppff)


Citation :
A Aiguemarine Dame de Sarliève
d' Alexandre Demessy Monferrat, Vicomte de Nérac

Chère amie,

Je vous félicite pour ce poste d'Ambassadeur qui je le sais vous tient à coeur.
Mais j'ose espérer que cela n' aurait pas empécher notre rencontre dans le cas inverse.
Je me doute que ma présence en BA vous ait surpris. Mais voilà les choses changent.
Je suis actuellement à Murat et je vous confirme que je serai au rendez vous dans deux jours devant l' université de Clermont.
J' aurai plaisir à vous donner des nouvelles de la Guyenne et de nos amis communs.

Bien à vous et qu' Aristote vous protege

Alexandre


Alexandre relu sa missive et espéra que son décompte des deux jours correspondrait bien a ceux d' Aiguemarine vu que sa missive n' etait pas datée.
Mais apres un rapide calcul du temps de vol d' un pigeon en hiver, aller et retour plus le temps de trouver le message, alexandre fut convaincu que cela devrait aller.

Le Vicomte prit le pigeon et remis la bestiole a la serveuse, avec un grand sourire, la priant de bien vouloir le mettre dehors.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Des Guyennois en promenade (8 Décembre 1457)   Sam 12 Déc - 12:22

Nictail


[A Thiers, ou quand il n'y a pas moyen d'être tranquille !]

Ils avaient réussi à négocier/couper du bois.
La charrette était partie pour Montpensier, et Aigue se faisait une joie à l'idée que Rick doive tout décharger. Douce vengeance dirons-nous !
Et là, alors qu'ils allaient profiter de leur nuit, v'là encore des missives ! Boudious, c'est une vraie malédiction, et les pigeons qui ne se perdent jamais.

Alors, une missive de Rick, pour donner une autre missive.
Et pour prévenir qu'Athalia allait grimper au mât maintenant !!
Une autre missive d'Alexandre de Guyenne ... qui se promène en Bourbonnais-Auvergne et qui souhaite revoir son amie Aiguemarine.


Mon Ange, souhaites tu m'accompagner jusqu'à Clermont ou... continuer jusqu'à Montpensier afin de retrouver nos enfants ?!

La réponse était toute prête !
On n'était plus à un ou deux jours près !


Oh, je t'accompagne ! Tu t'en doutes bien !
Depuis le temps que nous sommes partis ...
Et tu as besoin de ton protecteur ...


Un léger sourire, un délicat baiser.
Les missives furent envoyées, les bagages préparées, et le couple s'enferma dans sa chambre ... Même avec du retard, autant profiter de la soirée !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Des Guyennois en promenade (8 Décembre 1457)   Sam 12 Déc - 12:23

Aiguemarine


[ Thiers ]


Oh, je t'accompagne ! Tu t'en doutes bien !
Depuis le temps que nous sommes partis ...
Et tu as besoin de ton protecteur ...


L'on pourra en profiter pour repérer un endroit où s'élèvera notre hôtel particulier.

Oui, il avait dit "Oui".
Mais de cela, Aiguemarine n'en avait jamais doûtée...
Unis dans les bons comme les mauvais moments, ils l'avaient toujours été.
Ils terminèrent leur soirée par un bon repas, de longues discussions et une bonne nuit de sommeil.
Tout était prêt afin qu'ils puissent partir le lendemain.

[ Clermont - J-1 ]

Ils avaient une journée d'avance.
Alors, on y va, et on en profite.
Autant flâner, découvrir certains endroits, en revoir d'autres.
Admirer l'architecture des hôtels déjà construits, se donner des idées même s'ils étaient loin de démarrer la construction du leur.

Remonter les rues jusqu'au marché.
Sourire à écouter et voir les marchands tenter de refourguer leurs produits, qu'ils soient de luxe...ou non.

Puis, en fin de journée, chercher un endroit où ils pourraient se poser.
Se retrouver seuls, une fois de plus.
D'avoir des nouvelles du Vicomte. Rdv était pris...il serait là, dès le lendemain. Seul ou non, là était la question.
A eux 2, discuter pendant de longues heures, de tout... de rien.
Leur manière de "refaire le monde"... ; de ne plus rien planifier parce que ça ne se passe jamais comme prévu à la base ; de s'aimer une grande partie de la nuit avant de s'abandonner à Morphée.


[ Clermont - Le jour J ]

Le couple se prépara tranquillement...
Aiguemarine hésita entre diverses tenues.
Ce ne semblait point la visite officielle d'un ancien régnant, donc la liberté vestimentaire était de mise. Alexandre* n'en prendrait point ombrage...le connaissant.
Elle opta finalement pour une simple houppelande rouge, finement brodée, sa cape noire par-dessus.
De leur chambre, cette imposante bâtisse qu'était l'Université était aisément repérable.
Savourer un bon petit-déjeuner, avant de se mettre en route...

Et de patienter sagement, pour une fois, devant les marches de l'Université.
Marches souvent gravies à la hâte.
Sourire et de voir que certaines "traditions" perdurent en en voyant courir.
Et de scruter la place, de temps à autre. Un groupe de Guyennois, ça ne doit pas passer inaperçu...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Des Guyennois en promenade (8 Décembre 1457)   Sam 12 Déc - 12:26

Alexandre*


[Arrivée à Clermont]

Alexandre avait fait le voyage seul de Murat à Clermont. Ce n' était qu' a quelques lieux de là ou étaient restés ses amis.

Sultan avait mené bon train et ils arriverent le jour J aux portes de la Capitale du BA.

Le vicomte devait trouver l' université....

Au pas il entra dans Clermont et demanda son chemin à un passant




Bien le bonjour mon brave, pourriez vous m' indiquer l'Université ?


ho ba messire, c' est que j' y suis pas allé moi a l'université, mais je crois ben qu' elle est par là , mais z'etes pas dans le bon sens. Ca doit bien etre à une minute ou deux d' ici sur votre droite
Lui montrant la direction de sa main


Alexandre fit faire demi tour à Sultan, puisque le brave homme lui indiquait qu' il lui tournait le dos. Comme quoi même l' instinct ne suffisait pas.
Au bout d'une minute croisant rue apres rue , regardant à chaque fois a droite, il finit par voir l'immense batisse.
Un couple qui faisait les cents pas regardant les étudiants se presser de rejoindre leur cours.
Alexandre leur fit signe de loin quand il les reconnu. Il descendit de cheval et tenant Sultan par les rênes et les salua.


Bonjour Aiguemarine, bonjour Nictail, vous n' avez pas changé. Que cela me fait plaisir de vous revoir.

Et si on allait fêter cela en taverne, qu' en pensez vous ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Des Guyennois en promenade (8 Décembre 1457)   Sam 12 Déc - 12:27

Aiguemarine


[ Clermont -Devant l'Université ]

Et tandis que le couple regardait le va et vient devant l'Université, Aiguemarine remarqua un cavalier s'avancer vers eux, rènes dans les mains.
Ce dernier leur fit un signe d'une main.
Ne sachant pas si ce geste leur était vraiment destiné, ils attendirent que l'homme soit plus près.

Un sourire éclaira son visage lorsqu'elle reconnut Alexandre.
Attrapant la main de Nic, ils descendirent les quelques marches qui les séparaient d'Alexandre.

Le Vicomte fût le premier à les saluer...


Bonjour Aiguemarine, bonjour Nictail, vous n' avez pas changé. Que cela me fait plaisir de vous revoir.

Et si on allait fêter cela en taverne, qu' en pensez vous ?


Bonjour Alex... Se reprend...euh, j'voulais dire M'sieur le Vicomte. Léger clin d'oeil à son ami.
Et puis, au diable le "protocole"...pour une fois.
Aiguemarine se mit à le tutoyer.
Même si par le passé, ils n'avaient pas toujours été en accord, c'était de l'histoire ancienne.


Bienvenu en Bourbonnais Auvergne, puis sur le ton de la confidence... le pays des "râleurs". Elle lui sourit, histoire de le mettre à l'aise.

Oui, allons fêter cela. Car j'avoue que c'est là une belle surprise que tu nous fais.

Les époux le guidèrent dans les rues de Clermont, lui montrant au passage les hôtels déjà terminés de quelques nantis.
Lui faisant une succinte visite de la Capitale. Sait'on jamais. Alexandre* pourrait aimer le BA comme il aime la Guyenne.
Ils pénètrèrent dans une belle auberge et s'installèrent à une tablée.

Et tandis qu'ils attendaient que le tavernier leur amène quelques rafraichissements, ils se mirent à discuter.
Aiguemarine détailla un peu plus près le Vicomte.
Celui-çi semblait en bonne forme, mais son visage était triste, fermé. Comme s'il portait toutes les peines du monde sur lui.


Je suis ravie de te revoir.
Alors, dis moi tout ! Que fais tu dans le coin ?!
Et comment va la Guyenne ?!


Aiguemarine savait, de par son homologue, que le Conseil Ducal, nouvellement élu ne pouvait plus commercer avec les mairies, faute de trésorerie...
Situation difficile, très difficile.
Elle songea à tous ses amis restés là-bas, et poussa un léger soupir, presque inaudible.

Et pendant qu'elle le questionnait, le tavernier leur apporta différentes boissons.
Un peu d'hypocras, de la bière goutue, ainsi que de la tisane.
Quelque peu fatiguée par ces longues chevauchées, Aiguemarine préférait avoir les idées claires.

Elle remplit 2 verres pour les hommes, et sirota le sien, attendant les réponses de son ami...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Des Guyennois en promenade (8 Décembre 1457)   Sam 12 Déc - 12:29

Nictail


[Clermont - J - 1]

Le couple avait flâné toute la journée dans la Capitale.
Rêvant parfois de leur futur hôtel, revenant sur terre pour parler de choses plus sérieuses. Que c'était bon de profiter du temps comme on le souhaitait !
Mais, les journées étaient toujours trop courtes, alors, autant aussi profiter de la nuit, ça rallongeait les moments passés à deux !
Mais, il allait avoir une longue journée le lendemain.


[Quand on retrouve un Guyennois.]

Les deux époux n'avaient pas cherché trop loin pour leur tenue vestimentaire.
Puis, ils avaient gagné l'Université, lieu du rendez-vous.
Le pauvre Alexandre avait du avoir quelques difficultés pour trouver, mais il était arrivé, et c'était l'essentiel quand même.


Bonjour Aiguemarine, bonjour Nictail, vous n' avez pas changé. Que cela me fait plaisir de vous revoir.

Et si on allait fêter cela en taverne, qu' en pensez vous ?


Et son épouse qui commençait par le taquiner avec son titre.

Bonjour Alexandre ! Bienvenu à Clermont.

Puis ils partirent en direction d'une taverne pas trop lointaine.
Ils comptaient célébrer leurs retrouvailles, tant qu'à faire.
Quelques verres allaient donc être échangés.


Je suis ravie de te revoir.
Alors, dis moi tout ! Que fais tu dans le coin ?!
Et comment va la Guyenne ?!


Oui, depuis le temps, il a du s'en passer des choses.
Et disons que nous avons été un peu ... coupé du monde dernièrement.
Et quoi de beau dans ta vie ?!


Maintenant qu'ils avaient accumulé les questions, ils allaient pouvoir écouter.
Et la boisson arrivait pour aider à "délier" les langues.
Pauvre Alexandre, assailli de questions à peine arrivé ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Des Guyennois en promenade (8 Décembre 1457)   Sam 12 Déc - 12:32

Alexandre*


Aiguemarine tenda vainement d'user du protocole, mais chacun savait qu' Alexandre, noble et fils de noble, n'usait pas de ses titres ou situation privilégiée. La vraie noblesse était celle du coeur, et celle là pour sur il l'avait.Et puisqu' elle laissait tomber le vouvoiement, Alexandre en profita...

Laisse là les titres Aigue. surtout qu' en BA un Vicomte est bien peut de chose et mon amie la rose m' a dit ce matin que l'amitié était bien plus importante... Alexandre sourit à Aigue en réponse à son clin d'oeil

Surprise ? ma foi je me rappelle qu' en partant de Guyenne tu m' a invité, alors certes j' ai mis du temps mais je suis venu, et si un duché doit être visité c' est bien le BA, enfin après la Guyenne alexandre éclata de rire

Oui allons fêter nos retrouvailles.... alors qu' il faisait chemin avec le couple il leur dit Tu me dis à moi que les Auvergnats sont des raleurs ? Là je crois que vous avez oublié ce qu' était un Guyennois, va falloir que vous reveniez y passer quelques jours Alexandre se mit a rire

Qui pouvait imaginer le bien que cette rencontre faisait au Vicomte ? a part lui seul bien sur.
Bien sur qu' ils n' avaient pas toujours été d' accord. Il se rappelait une altercation politique avec Nictail qui il en était certain n'avait pas oublié lui non plus, il se la reprochait car parfois en politique on dit des conneries que l'on regrette plus tard. Mais l heure n' etait pas au déballage, et l'un comme l' autre ni ferait pas allussion.

Mais voilà ce qu' etait l' amitié : un couple qui montre leur capitale et ses hotels, puis pénétraient dans une taverne avec leur ami pour boire un coup et discuter. Ils prirent place et discuterent


Moi aussi j' ai plaisir à vous voir, vous n' imaginez même pas. J'avais besoin de quitter la Guyenne à force d' etre constament épié et critiqué dès que je dis ou fait quelque chose.
Et puis vous le savez bien j' ai passé mon temps à servir le Duché que ce soit en tant que militaire ou conseiller, alors voilà j' ai réuni quelques amis fideles en mon chateau de Nérac et nous sommes partis faire un tour des provinces voisines à la Guyenne.


Alexandre marqua une pause et profita pour boire un coup, hésitant à prononcer ce qui le rongeait de l' interieur et qui avait vraiment provoqué son départ

Et puis pour tout dire, j' ai perdu mon père Kazert et mon frère Ethan. Ma mère est en trés mauvaise santé .Mon mariage avec Narumeru annulé. J' ai perdu un fief pour un baiser vassalique reçu de celle que j' aime mais promise à un autre...Alors voilà mon coeur est un champs de ruine

Les larmes lui monterent aux yeux , mais se retint par pudeur devant ses amis. Reprenant sa chope il l' a leva

A nos retrouvailles mes amis, qu' Aristote vous protege... continuant....

La Guyenne va mal mes amis. Lors des deux derniers mandats ou mon parti a été au pouvoir, nous avons réussis à remonter de 50 000 ecus le déficit, et je suis certain que nous pouvions redresser le cap rapidement. Mais voilà qu' apres la nécessité de la Guyenne à construire des ports, vient la difficulté de ne plus pouvoir acheter sur le marché lorsqu' on est en négatif.
Et puis la mentalité à changer...La magouille, l'hérésie, et le mensonge sont devenus monnaies courantes comme normal. On vous met en procès parce que vous etes genants. On vous ote un fief dans un but electoral. Tout est bon pour gagner le pouvoir.


Reprenant une gorgée, il leur tint se langage
Et vous comment vont les enfants ? Je vois que vous vous portez bien ...

ils discuterent jusqu' a pu d' heure, mais les bonnes choses avaient une fin

Malheureusement je vais devoir vous quitter. Je dois rejoindre mes amis. Mais soyez sur que je reviendrai et puis si vous passez , venez à Nérac, ma porte vous est ouverte.

Alexandre n' avait pas envie de les quitter. Cela faisait si longtemps qu' il avait pris plaisir à discuter de choses sans importance. Il enfourcha Sultan, et leur figne signe au revoir

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Des Guyennois en promenade (8 Décembre 1457)   Lun 14 Déc - 12:04

Aiguemarine


[ D'une discussion entre amis ]

Qu'il était plaisant de discuter avec un ami autrement que par pigeons
interposées.
Aiguemarine écouta les nouvelles que lui rapportait le Vicomte.
D'abord, il abordait, en toute simplicité, et sans rien cacher, le domaine privé.
Il n'avait pas été épargné par les décès, lui aussi... Son père, son frère et là, sa mère, Lilynight, qui n'allait pas fort.
Puis, son mariage...annulé ?!
Ainsi que la perte d'un fief...pour un baiser vassalique ?! Même si ce dernier point était secondaire.
Alexandre* possédait le plus important : la noblesse du coeur. Et cela, personne ne pourrait la lui ôter.
Elle comprit mieux ce visage triste, fermé qu'il arborait malgré quelques fugaces sourires.

Ne voulant faire de geste déplacé, et voyant qu'il ne souhaitait nullement inspirer quelconque pitié, elle lui dit simplement...

"Acceptes nos sincères condoléances pour tous les deuils qui t'ont frappé cette année.
Espérons que 1457 s'annonce sous de meilleurs auspices.
Je souhaite que pour ta mère, sa santé s'arrange...sincèrement."


Puis, il enchaîna sur des nouvelles, cette fois, plus générales, concernant la Guyenne.
Elle en avait déjà par son homologue à la Chancellerie, mais Alexandre* confirmait la situation difficile du Dûché.


"Oui, ayant depuis peu repris fonction à la Chancellerie, Mimi m'a fait part de cette nouvelle mesure du Roy.
Saches qu'en tant qu'attachée diplomatique, je suivrai et demanderai régulièrement des nouvelles de l'état financier de la Guyenne. Ce dûché me tient à coeur, y ayant encore pas mal d'ami(e)s, et de connaissances.


Alexandre* aborda les menaces, les coups bas.
C'était un peu partout pareil, dès lors où l'on parlait politique.
Elle soupira légèrement, pensant à qui il faisait allusion. Les membres du Parti Horizons et sûrement dans le lot son amie et Marraine d'Athalia, Kindjal.
Et elle ne souhaitait nullement prendre parti pour l'un ou l'autre, les appréciant tous les 2.

Ils abordèrent ensuite un cadre plus léger, parlant un peu de leurs enfants.
Des frasques d'Athalia, de la timidité de Thomas, et des "petites" bêtises d'Aurore.
Discussion qui se prolongea encore et encore.
Mais l'heure avait sonnée pour le Vicomte qui devait rejoindre ses amis laissés à Murat.
Alexandre* devait se rendre au chevet de sa mère.
Le couple comprit son empressement. Aiguemarine eût juste le temps de lui donner les quelques informations qu'elle avait pu recueillir sur le Limousin, grâce à Valexan.

Tiens Alex, voici quelques informations qui pourront t'être utiles. Lui tendant un parchemin...
Et si besoin, n'écrires pas à m'écrire.
Bon voyage à toi et tes amis. Soyez prudents, et qu'Aristote vous garde.


Nic et Aiguemarine le regardèrent quitter la taverne.
Son époux régla la note.
L'après-midi touchait à sa fin, et eux aussi avaient encore un peu de route à faire.
Après avoir récupéré leurs montures, le couple se remit en route. Direction Montpensier où leurs enfants devaient sûrement les attendre impatiemment.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des Guyennois en promenade (8 Décembre 1457)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Des Guyennois en promenade (8 Décembre 1457)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Charte de Création de la CANF - 15 Décembre 1457
» [20 décembre 1457] Cérémonie pour Caddarik
» Le 21 décembre 2012
» Thème Scénario mois de Décembre- Janvier
» Soirée Mahjong - Marseille - 17 décembre 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine de Cournon d'Auvergne :: Seigneurie de Sarliève :: Château de Sarliève :: Le rez de chaussée. :: La bibliothèque. :: Des archives diverses et variées.-
Sauter vers: