AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La grande vadrouille des Dames (23 Janvier 1458)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: La grande vadrouille des Dames (23 Janvier 1458)   Dim 24 Jan - 11:34

Aiguemarine


[ Montpensier ]

Quelques jours à peine qu'ils étaient rentrés...
Ils pouvaient enfin profiter pleinement de leurs enfants, et reprendre une activité normale.

Du moins, c'était ce qu'ils croyaient.
Mais le cours des choses ne semblait pas du même avis.
V'là que le vieil hibouscule leur apportait un message de la Reine-Suze.
Même pas qu'elle leur souhaitait la bonne année. Ah ces vieux, tout s'perd.
La missive était toute autre.
Al' absent, et voilà que Kory voulait venir passer quelques jours à Montpensier.
Elle disait être chargée de victuailles pour le bourgmestre de Montpensier, son frère, pour ceux qui n'auraient pas suivis, et souhaitait qu'ils viennent la chercher.

Hors de question de laisser les enfants seuls une fois de plus.
Ce serait donc Nic qui resterait auprès d'eux, le temps qu'Aiguemarine fasse l'aller-retour.
De plus, il devait surveiller la fabrication des tapisseries de leurs futurs hôtels.
Néanmoins, qui pourrait l'accompagner dans ce périple ?!

Et là, une idée.
Aiguemarine savait que, depuis sa démission de la Maréchaussée, Tia s'ennuyait un peu dans le village.
Quoique avec 4 enfants, elle avait tout de même de quoi faire.
Et pourquoi pas une virée entre filles, comme au bon vieux temps ?!
Elle s'empressa d'aller la trouver jusque chez elle afin de lui faire la proposition.
Bon, ça risquait de moins plaire à Rick, mais qu'importe !
Et puis, après tout, il s'agissait de sa soeur là. Il ne pouvait refuser.

Son amie semblait plutôt ravie de l'invitation.
Le temps de tout planifier. Le départ serait dans quelques jours.
Ca permettrait à Aiguemarine de passer encore un peu de temps auprès des siens.
Elle retourna chez elle, heureuse.
Voyager avec Tia rassurerait Nic. Tout le monde serait satisfait dans l'histoire...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: La grande vadrouille des Dames (23 Janvier 1458)   Dim 24 Jan - 11:35



[ Montpensier ]


Leurs parents étaient enfin rentrés.
A eux les câlins, les ballades en forêt...bref, vivre quelques temps comme une famille normale.
Sauf qu'à priori un nouveau départ semblait s'annoncer.
Petit soupir.
Athalia, curieuse comme un pou, avait collée son oreille à la porte du bureau et tenté d'en savoir plus.
Mais, à sa grande surprise, quand la porte s'ouvrit, elle fût prise au dépourvu quelques instants.

Regard implorant vers ses parents...

Qui qui part encore ?
J'peux venir ?
Promis, je serai sage.


Athalia ne savait pas qui partait, et encore moins où, mais elle tenait à ne pas être en reste cette fois.
Elle les regarda tour à tour, attendant une quelconque réaction.



------------------------------------------------------------------------------
Fille de Nictail et Aiguemarine.
Doux mélange de 4 ans !
Le regard de son Père, et le fichu caractère de sa Mère.
Grande soeur de Thomas et Aurore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: La grande vadrouille des Dames (23 Janvier 1458)   Dim 24 Jan - 11:37

Rick


[Montpensier - Bureau du bourgmestre]

En ce matin d'hiver, Rick reçut un énième pigeon. Mais celui-ci était tout autre que ceux qui arrivait sur son bureau pour lui demander des tas de choses bizarres. Cette mésange provenait de sa soeur Kory. Elle lui annonçait qu'Al devait quitter le village et qu'elle ne pouvait pas le suivre, pour pouvoir assurer sa promotion politique. Elle souhaitait donc profiter de l'absence maritale pour venir à Montpensier. Elle en profitait pour lui proposer de ramener du poisson si un accord était passé entre les deux villes. Le jeune homme avait tout de suite accepté, permettant ainsi à Elais et Anseis, ses deux marchands ambulants, de se reposer un peu. Un échange de volatile plus tard, le maire de Montpensier lui annonçait que Montbrisson avait 50 poissons pour la mairie forestière et qu'Aiguemarine servirait d'escorte à sa suzeraine.

Le jeune homme était heureux de cette nouvelle car depuis plusieurs jours, il avait reçu nombreuses plaintes de voyageurs, qui avaient fait de mauvaises rencontres sur le chemin. Rick n'aurait pas accepté que sa soeur ou son amie se fasse attaquer pour une livraison de produits personnels et municipaux.

En fin de journée, il s'était rendu chez eux, pour annoncer la bonne nouvelle à Tia, à savoir la venue de sa soeur dans le village. Mais vraisemblablement, la jeune femme était au courant car elle préparait son bagage. Comment pouvait-il ignorer le désir de son épouse de changer un peu d'air ? Il lui avait promis de faire un long voyage à la fin de son mandat pour leur permettre à tous les deux de souffler. Rick tremblait pour son épouse, mais avec Aigue, elles ne risquaient rien et avec Kory non plus. Appuyé sur la chambranle de la porte, le jeune homme la regarder finir de préparer son bagage.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: La grande vadrouille des Dames (23 Janvier 1458)   Dim 24 Jan - 11:38

Kory


Montbrisson.

Une question était à l'origine de tout ce coup merveilleusement bien monté, alliant deux ou trois petits services à faire en même temps, finalement la question de son époux avait eu du bon. Lorsqu'il lui avait demandé si il pouvait partir seul en direction de la Savoie, on ne peut pas dire qu'elle avait fait un grand sourire, elle avait dit oui à contrecoeur, sachant pertinemment que si elle disait non, on allait lui ressortir encore longtemps après, donc elle avait dit oui. Elle allait se retrouver seule à Montbrisson, là était la corde sensible de l'histoire, elle avait toujours beaucoup de mal à rester à Montbrisson, la plupart de ses amis étaient ailleurs, elle avait donc décidé de prendre quelques jours pour aller se balader. La décision fût prise avant qu'elle ne puisse en discuter avec son époux, mais ce qu'elle craignait le plus arriva, voilà qu'il ne voulait pas qu'elle voyage seule, elle était donc coincée... Lui partait et elle devrait rester à Montbrisson ? Tu parles Charles, elle avait une idée en tête, les amis, ça vous aide quand vous avez besoin et les vassaux aussi ? Elle se dépêcha d'attraper, encre, parchemin et plume.

Citation :
Ma chère Aigue, ma chère "sassale",

voilà de nombreux jours que je cogite. Oui, oui, cela m'arrive parfois, bon j'ai eu une idée et ne va pas t'imaginer qu'elle soit tordue, enfin pas plus que d'habitude. Alors voilà. Althiof s'en va en Savoie avec Jehanne, me "plantant" à Montbrisson, mais je ne tiens pas à rester toute seule à Montbrisson, de plus j'ai quelques affaires à faire porter à mon frère, du coup, j'ai décidé de me rendre à Montpensier, sauf que bien sur...

Depuis que je me suis fait brigander un beau jour d'avril 1455 en faisant le marchand ambulant pour le duché sous demande d'Ulrich et bien je n'ai plus le droit de voyager toute seule, et si jamais il me venait à l'idée de me promener toute seule et pire de me faire brigander, je te laisse imaginer la colère de mon époux. Je l'ai déjà vu une fois en colère... Quand Elégie, lui avait raconté mes petits ennuis à Montpensier avant que je n'ai le temps de lui expliquer moi-même... Bref je ne tiens pas à revoir cela.

Donc je vais être raisonnable, oui tu peux encadrer la missive si tu veux, cela sera bien une des premières fois où je le serai. Bref, accepterais-tu de venir me chercher ? Avec Nic ou quelqu'un d'autre, je te sais dans le même embarras que moi si tu venais à voyager seule... J'attends donc ta réponse, bien rapidement !

Je t'embrasse, embrasse Nic et les enfants pour moi et dis à Thomas que j'ai un tit truc pour mon filleul !
Korydwen.

Elle roula la missive, la scella, siffla son magnifique vieil hibou que tout le monde il en dit du mal, mais qu'il arrive encore à livrer les missives. Elle attacha la missive et l'envoya en direction de Montpensier, il n'y avait plus qu'à attendre une réponse. Elle se laissa tomber dans le fauteuil du petit salon de la maison du bord du lac. C'est à ce moment là qu'une tête blonde choisit de faire son entrée, nous vous laissons deviner lequel de ses fils venaient de se planter devant elle.

Oui ? Tu as un problème mon chéri ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: La grande vadrouille des Dames (23 Janvier 1458)   Dim 24 Jan - 11:40

Nictail


[ Montpensier ]

Ils n'étaient pas rentrés depuis longtemps et comptaient bien profiter l'un de l'autre. Mais, comme toujours, quand ils prévoyaient quelque chose, les choses en allaient autrement.
La prochaine fois il faudrait prévoir de ne pas profiter l'un de l'autre...
Bon, c'est la Reine-Suze qui a besoin de "Aigue Escort". La voir serait un plaisir, mais bon, elle lui volait son épouse.

Eh oui, ils avaient décidé que l'un d'eux resterait pour veiller sur les enfants.
Aigue aimait toujours voyager et elle était toute désignée pour faire l'aller-retour, même si ça ne rassurait pas Nic. De toute façon, elle ne partirait pas seule, c'était hors de question.
Son épouse était chargée de trouver quelqu'un pour l'accompagner.

Au final, elle se mit d'accord avec Tia pour partir.
Même si Nic serait inquiet durant son absence, ça atténuerait un peu le mal.
Ils étaient tombés d'accord sur la date du départ, et Aigue ferait au plus vite pour rentrer auprès de son époux.
Mais, une surprise les attendait à la sortie du bureau.


Qui qui part encore ?
J'peux venir ?
Promis, je serai sage.


Nic sourit tendrement à sa petite princesse.
Il avait été dur et strict avec elle depuis sa fugue. Peut-être trop.
Elle avait peu vu Matthis depuis ce moment. A Noël et dans les vestiaires de l'équipe ducale de Soule. Mais, elle avait été sage depuis, c'était une occasion de la féliciter et de la récompenser.
Un regard vers son épouse pour avoir son assentiment.

Nic s'accroupit devant sa fille.

C'est maman qui s'en va cette fois, avec Tiadriel.
Elles vont chercher Korydwen, la marraine de Thomas.
Tu es relativement sage depuis pas mal de temps. Pour ma part, je veux bien que tu les accompagnes, tu pourras voir ton chevalier comme ça.

Mais pour ça, il faut que me promettes quelque chose.
Je veux que tu sois sage, et que tu veilles bien sur Maman, d'accord ?!


Même s'il aura encore un peu plus peur, il ne pouvait pas refuser ça à leur fille. Elle faisait des efforts pour se tenir sage au maximum.
Il l'embrasse sur le front en lui souriant.
Il devrait s'entretenir une dernière fois avec son épouse avant leur départ. Un dernier moment de complicité, de confidences serait utile.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: La grande vadrouille des Dames (23 Janvier 1458)   Dim 24 Jan - 11:42

Aiguemarine


[ Montpensier - Demeure de Nic & Aiguemarine - Dans le bureau, avant de surprendre Athalia écouter aux portes ]


Dialogue entre époux...

" - J'parie qu'elle va encore lui offrir un animal à Thomas"
"- Je ne sais pas. Tu sais bien qu'avec notre Suzeraine, faut s'attendre à tout !."
" - Oui, je sais, et c'est bien ça qui m'fait peur".
" - Allons, pas de panique mon Ange. Tu verras bien une fois sur place."
" - Oui, d'ailleurs, faut que je la prévienne, qu'elle prépare ses affaires, histoire de pas trop attendre une fois arrivées. Tu la connais, elle met 3 plombes à s'préparer".

Et Aiguemarine de prendre un parchemin et de rédiger...


Citation :
A ma chère Suzeraine, Korydwen de Toggenburg-Marigny,


Prépares tes affaires.
Tiadriel et moi venons te chercher à Montbrison d'ici quelques jours.

Je constate que tu as pris de bonnes résolutions pour 1458, et je tenais à t'en féliciter.
Pour la missive, vi... je vais l'encadrer dès que j'aurai un charpentier sous la main.

Nic ne sera pas du voyage cette fois. Ton "tyran" de frère l'ayant réquisitionné (ou plutôt certains artisans de Sarliève) pour confectionner des vêtements pour les villageois.

Sinon, pour ton filleul Thomas, j'espère que le "tit truc" n'est pas un animal.
Autrement, tu vas entendre causer du pays.

Allez, je te laisse, et t'embrasse.
Le temps de boucler mes affaires, et nous te rejoignons.

Aiguemarine



Un sourire de satisfaction, et Aiguemarine attacha sa missive à sa fidèle colombe.
Vi, le pauvre vieux hibou n'était plus en état...quoiqu'on en dise.

Et quand Nic ouvrit la porte du bureau, quelle ne fût pas leur surprise de trouver Athalia derrière.
Que faisait'elle là ?!
A priori, celle-çi espionnait.
Aiguemarine retint un fou rire naissant et laissa son époux expliquer à leur fille ce qui se tramait.
Elle hocha la tête quand Nic l'interrogea du regard quant à la possibilité d'emmener Athalia avec elle.

Puisque ton père est d'accord, oui, je t'emmène avec moi.
Va vite prévenir Ma afin qu'elle te prépare quelques affaires.


Un sourire, un baiser à sa fille avant que celle-ci ne file.

Se tournant vers son époux...plongeant son regard dans le sien.

Ca te fera un enfant de moins à surveiller comme ça.
Et puis, je pourrai lui expliquer tranquillement quant au futur bébé.


Elle lut l'inquiétude sur le visage de son époux.
Il est vrai que ces derniers temps, les routes semblaient peu sûres.
Aiguemarine l'enlaça par la taille...

Raison de plus d'être encore plus prudente, puisque Athalia vient avec moi.

Puis, elle recula de quelques pas, mit sa main autour de son cou, et ôta son pendentif.
Puis, attrapant la main de son époux, elle le lui glissa dans la paume de la main en ajoutant...


Gardes le, portes le. C'est une pierre chère à mon coeur...désignant l'aiguemarine qui pendait à la chaîne...
L'on m'a toujours dis qu'elle portait bonheur !
Aujourd'hui, je souhaite te l'offrir en gage de notre amour.


Ses prunelles ne pouvaient se détacher de l'être aimé.
Elle attendit bêtement sa réaction...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: La grande vadrouille des Dames (23 Janvier 1458)   Dim 24 Jan - 11:43

Matthis




Montbrisson, 9 chemin du bord du lac

Matthis jouait, ou plutôt s'entraînait aux combats à l'épée avec son petit frère Timothée, d'ici quelques mois, il apprendrait avec une véritable épée, il fallait déjà connaître quelques bases avec une épée en bois, il pourrait ainsi convaincre sans doute plus facilement son père de lui apprendre. Il était si fier de son père, Matthis avait entendu une discussion entre son père et sa mère, son papa devait accompagner Jehanne, une nouvelle amie à aller chercher ses affaires en Savoie pour s'installer dans le duché. Maman l'avait autorisé quand il lui avait demandé, même qu'elle avait dit qu'elle irait à Montpensier, mais pas toute seule, Matthis ne savait pas vraiment ce que lui, sa soeur et son frère allaient devoir faire, mais une chose était sure, son papa et sa maman ne voyagerait pas ensemble, mais pas parce qu'ils étaient fâchés, parce qu'ils avaient des missions différentes.

Il posa son épée en souriant et s'approcha de l'escalier pour descendre, un bon chevalier doit savoir monter et quoi de mieux qu'un voyage pour apprendre ? Encore fallait il convaincre sa mère, il était plus intéressant d'aller à Montpensier qu'en Savoie, parce qu'à Montpensier, il y avait Athalia et qu'en Savoie, elle n'était pas vraiment là-bas, bien que Jehanne soit très gentille, enfin, il n'en entendait que du bien depuis des jours et des jours. Il descendit les escaliers et arriva dans le salon, il entra et se planta devant sa mère qui venait d'envoyer une missive.


Oui ? Tu as un problème mon chéri ?

Maman ! Est-ce que tu vas me "planter" ici ? Parce que j'ai entendu que tu rigolais en écrivant ta lettre, t'as dit que Papa il t'avait "planté". Pis d'abord moi je croyais que c'était les plantes qu'on plantait !


Matthis regardait sa mère en souriant, il savait bien qu'elle plaisantait pour son père, elle l'avait autorisé elle-même en disant qu'il pouvait voyager.

Est-ce que je pourrai venir moi aussi ? Il faut que j'apprenne à faire du cheval !

________________
Matthis
Fils de Korydwen & Althiof
Frère d'Eléa & Timothée
Futur parrain

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: La grande vadrouille des Dames (23 Janvier 1458)   Dim 24 Jan - 11:45




[ Montpensier ]

Y'avait'il anguille sous roche, ou baleine sous gravillon là ?
Athalia écouta les propos de son Papa.
Il était d'accord.
Et Maman aussi.
Vrai aussi qu'elle avait été sage. Remarque, ça refroidit et ça calme de savoir qu'à tout moment, elle peut partir au couvent, loin de son frère et sa petite soeur, mais surtout loin de son Chevalier.

Alors, certes, Athalia fait encore quelques bêtises, mais beaucoup moins graves que celle de la fugue.


C'est maman qui s'en va cette fois, avec Tiadriel.
Elles vont chercher Korydwen, la marraine de Thomas.
Tu es relativement sage depuis pas mal de temps. Pour ma part, je veux bien que tu les accompagnes, tu pourras voir ton chevalier comme ça.

Mais pour ça, il faut que me promettes quelque chose.
Je veux que tu sois sage, et que tu veilles bien sur Maman, d'accord ?!


Bah, euhhhh...Pourquoi surveiller Maman ?
Voilà autre chose.
C'est pas l'inverse normalement ?
Là, c'est sûr, y'a un truc bizarre.
Mais avant qu'ils ne changent d'avis, sait'on jamais.


C'est promis Papa chéri.

Vi, c'est Matthis qui lui a donné cette "astuce". Paraît que ça marche toujours quand on les flatte. Mais pour le coup, c'est vraiment...vrai là. Elle les aime ses parents, même si quelquefois, Athalia ne les voit pas beaucoup.

Puisque ton père est d'accord, oui, je t'emmène avec moi.
Va vite prévenir Ma afin qu'elle te prépare quelques affaires.


Athalia profita du fait qu'ils soient tous les 2 à sa hauteur pour les embrasser, et leur chuchoter.

Merciiiiiiiii... J'vous aime.

Puis, elle détala en courrant dans les escaliers, et appelant *Ma* afin que cette dernière vienne l'aider à préparer quelques affaires.
A cet instant, Athalia ne soupçonnait même pas qu'elle ferait le trajet Montpensier/Montbrison sur son poney Jecétou.



--------------------------------------------------------------------------------
Fille de Nictail et Aiguemarine.
Doux mélange de 4 ans !
Le regard de son Père, et le fichu caractère de sa Mère.
Grande soeur de Thomas et Aurore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: La grande vadrouille des Dames (23 Janvier 1458)   Dim 24 Jan - 11:46

Kory


Montbrisson.

Elle regarda son fils en souriant, avant d'éclater de rire en l'entendant, décidément, il en ratait pas une. Korydwen posa la main sur les cheveux de son fils et se baissa à sa hauteur pour le regarder et lui expliquer, le deuxième sens d'un mot. Il n'avait visiblement pas compris, mais il était encore jeune.

Maman ! Est-ce que tu vas me "planter" ici ? Parce que j'ai entendu que tu rigolais en écrivant ta lettre, t'as dit que Papa il t'avait "planté". Pis d'abord moi je croyais que c'était les plantes qu'on plantait !

Est-ce que je pourrai venir moi aussi ? Il faut que j'apprenne à faire du cheval !


Elle posa ses mains sur les petits bras de son fils et lui répondit doucement.

Matthis ! Te "planter" ici ? Oh que non ! Mais je n'ai pas encore eu le temps de voir avec ton père, ce que nous allions faire de vous trois. Et ton père ne m'a pas planté, vu qu'il m'a demandé mon avis. Mais tu sais avec Aigue, des fois je lui écris des bêtises pour rigoler ! Comme toi avec Georges, tu comprends ? Et oui c'est les plantes que l'on plante ! Mais on peut planter quelqu'un dans le sens où on le laisse quelque part tout seul. T'as compris?

Elle regardait son fils avec une envie de rire, oui, elle avait envie de rire, elle avait décidé de ne plus râler, combien de temps tiendrait elle ? Elle ne le savait, mais au moins elle s'amuserait et ne ferait pas de bêtises en l'absence future de son époux.

Venir avec moi ? Et bien, il faut que tu apprennes à monter à dos de poney alors c'est d'accord ! Je vais avoir besoin de toi aussi ! On a un poulain à livrer !! Mais tu me promets de rester à côté ?

Elle se redressa et fixa son fils avec un sourire.

Et ton frère, ta soeur ? Timothée, tu crois que ça lui plairait de venir avec nous ? Et Eléa ? Hum Eléa, sans doute voudra-t-elle aller avec votre père ! Alors à ton avis ? Parce que si tu veux grandir, il faut que tu apprennes à donner ton avis !

Korydwen regardait son fils tendrement, qui aurait imaginé, qu'il y avait un peu plus de quatre maintenant, que ce petit bonhomme survivrait suite à sa naissance beaucoup trop en avance.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: La grande vadrouille des Dames (23 Janvier 1458)   Mar 26 Jan - 12:28

Nictail


[Montpensier, peu de temps avant le départ.]

Athalia semblait tout particulièrement ravie.
Et ça ôtait soudain un peu de poids du coeur de Nic. La peur serait présente, mais le franc sourire de sa fille aiderait, c'était important.


Ca te fera un enfant de moins à surveiller comme ça.
Et puis, je pourrai lui expliquer tranquillement quant au futur bébé.


Il essayait de cacher son inquiétude, il était inutile que son épouse parte avec ça. Mais, elle lisait en lui comme dans un livre ouvert. (Oui, c'est toujours mieux qu'un livre fermé)

Raison de plus d'être encore plus prudente, puisque Athalia vient avec moi.

Elle l'enlaçait par la taille. Il se força à lui sourire.
Oui, elle serait prudente, il en était sûr ... Mais ... Toujours ce "Mais".
Puis elle se recula, ôta son pendentif et le lui posa dans la main.


Gardes le, portes le. C'est une pierre chère à mon coeur...
L'on m'a toujours dis qu'elle portait bonheur !
Aujourd'hui, je souhaite te l'offrir en gage de notre amour.


Nic la regarda dans les yeux, des larmes d'émotion apparaissant.
Il savait combien ce pendentif comptait pour son épouse. Et elle le lui offrait.
Mais pourquoi ... pourquoi maintenant ?! Pas besoin de raison particulière pour que son épouse lui fasse un tel cadeau.
Il passa le pendentif autour de son cou, doucement.


Je le garderai toujours près de mon coeur. Comme ça, tu seras encore un peu plus à mes côtés, même en ton absence.
Mais ... Ce, ça me touche tellement ! Je ne sais pas trop quoi dire.


Plus que les mots, les regards voulaient beaucoup dire.
Ainsi que les actes. Et le baiser qu'il lui offrit ensuite montrait à quel point il l'aimait. C'était surement le cadeau qui le touchait le plus ...
Ils finirent de préparer ses affaires ensemble.
Partager un maximum avant le moment fatidique.

De doux au-revoir, ni trop courts, ni trop longs. Les deux anges prirent le chemin pour retrouver Tia. Nic leur souhaita bon voyage de la main, serrant l'aiguemarine dans son autre main.
Si seulement il savait ce qui allait se passer lors de la première partie du voyage ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: La grande vadrouille des Dames (23 Janvier 1458)   Mar 26 Jan - 12:29

Aiguemarine


[ Montpensier - Jour du départ ]

Son époux avait accepté son cadeau, et l'avait même aidé à préparer ses affaires.
Juste 2/3 bricoles, Aiguemarine ne comptait pas s'éterniser à Montbrison, et Tia non plus.
Le temps de récupérer le "paquet" et de cuisiner habilement Kory sur la suite.
Parce que, forcément, y'aurait une suite...

Après avoir longuement embrassé Thomas, Aurore et son époux, donné quelques recommandations à *Ma*, direction les écuries.
A la grande surprise d'Athalia, elle sella le poney Jecétou, puis mère et fille se dirigèrent vers la porte Sud de Montpensier.

Un premier arrêt pour attendre Tiadriel qui arriva tardivement.
Mais vaut mieux tard que jamais, non ?!
Et voilà le trio qui se met en marche.
Aiguemarine chevauchait au pas aux côtés d'Athalia ; la sécurité de sa fille passait avant elle.
Tiadriel fermait la marche.
Seulement, avec l'arrivée tardive de leur amie, la nuit tomba plus rapidement que prévu.

Et lorsqu'elles firent un arrêt non loin de Thiers, se retournant, Aiguemarine s'aperçut que Tiadriel n'était plus là.
Mouarffff, l'était passée où l'ex-maréchale ?!


"Maman, dis l'es passée où Tia ?
"Ca, j'aimerais bien le savoir ma Puce. Mais ne t'en fais pas, j'suis sûre qu'elle va nous rattraper. Allez, la nuit tombe, il faut nous dépêcher".

Aiguemarine ne pouvait se permettre de laisser Athalia seule, et de faire demi-tour.

"Bordel Tia... Mais t'es où ?!" maugréa t'elle entre ses dents tout le long du chemin qu'il leur restait à parcourir.

Si Nic apprenait ça, ça risquait encore de chauffer.
Même pas parcourus 20 lieues qu'elle avait déjà perdue Tiadriel. Pfffffff...
Ca commençait fort.
Et dire qu'elle avait tout planifiée. Finalement, l'improvisation c'était peut-être mieux...
Aiguemarine & Athalia franchirent les portes de Thiers à la nuit tombée, et prirent un peu de repos à l'auberge de "La Thiernoise".


Citation :
Aujourd'hui, en chemin, vous avez croisé Tiadriel, Kintos, et un groupe composé de KeuchdeQuinserg22deMelkior12 et de Daiquiri.
Hier, en chemin, vous avez croisé Kintos et Tita201.

[ Thiers ]

Tandis qu'Athalia dormait un peu, Aiguemarine se mit à rédiger un mot pour son époux.
Lui dire, pas lui dire ?!
Avec la chance qu'elle avait, ça échapperait un jour dans une conversation.
Donc autant tout lui avouer maintenant.



Citation :
A mon époux,


Nous sommes bien arrivées à Thiers, quelque peu en retard sur l'horaire prévu, mais bien arrivées.
On a eu un léger "souci" en route, oh, 3 fois rien...hmmm...enfin presque.
Nous chevauchions tranquillement quand notre fille a souhaitée faire une pause.
Et, à ma grande surprise, en me retournant, je me suis aperçue que Tia n'était plus avec nous.
Mais la connaissant, je ne doûte pas qu'elle nous rejoigne rapidement.
Nous allons l'attendre.

Dès qu'elle sera arrivée, et après un bon repas, nous reprendrons le chemin.
Je te redonnerai des nouvelles une fois arrivées sur Montbrison.

J'espère que tout se passe bien pour toi à la maison, et que nos 2 derniers sont sages.

Tu me manques...

Je t'aime et je t'embrasse.


Aiguemarine

Elle porta sa missive à l'aubergiste et contre quelques écus lui demanda de trouver un coursier pour son pli.
Aiguemarine allait remonter dans sa chambre lorsque la porte de la taverne s'ouvrit sur son amie.
Elle poussa un soupir de soulagement.
Après quelques tisanes, un peu de repos et beaucoup d'explications sur le "pourquoi du comment que ça n'arrive qu'à elles ce genre de choses", les 2 jeunes femmes tombèrent d'accord pour reprendre la route.

Aiguemarine monta réveiller sa fille, paya sa note et les voilà reparties.
Cette fois, son amie chevaucherait devant, avec Athalia, et elle fermerait la marche.
Encore 20 petites lieues et le trio serait enfin à Montbrison.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: La grande vadrouille des Dames (23 Janvier 1458)   Mar 26 Jan - 12:30

Nictail


[Montpensier]

Bien évidemment, Thomas n'avait pas été très content qu'Athalia parte et pas lui. Surtout si c'était pour aller chercher sa marraine.
Mais, Nic lui expliqua qu'il comptait sur lui pour veiller sur sa petite soeur.
Et puis, il était encore trop jeune pour aller se promener ainsi avec sa mère.
Mais, à part ça, les enfants étaient (comme toujours ?) adorables.


[Le lendemain matin.]

Nic attendait avec impatience des nouvelles de son épouse.
Elle lui avait dit qu'elle écrirait après chaque étape, et il fallait avouer que vu l'état de sécurité des routes, Nic n'était pas rassuré.
Et un coursier arriva enfin à la mi-journée. Il ne s'était pas pressé celui-là.
Ouvrir la missive, et la lire doucement.
Un soupir de soulagement, et un autre d'agacement.

Mais à quoi donc cela servait qu'elles partent en groupe si c'était pour se perdre de vue en route ?! Bon, ne pas aller voir Rick, ne rien lui dire. Laisser Tia gérer avec son époux, lui qui devait être aussi rassuré que Nic.
Prions pour qu'elles ne recommencent pas ce genre de surprise.
En tout cas, tout allait bien, il allait pouvoir passer une bonne journée.
Beaucoup de choses à faire, en plus d'être un Papa !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: La grande vadrouille des Dames (23 Janvier 1458)   Mar 26 Jan - 12:31

Aiguemarine


[Sur la route de Memphis...euh, Montbrison ]


Athalia et Tiadriel en tête ; Aiguemarine fermait la marche.
C'était plus sûr comme ça.
Au moins, elle était sûre de ne plus perdre qui que ce soit en route.
Laissant ses pensées vagabonder, elle songeait à Nic. Avait'il reçu sa missive ?! Et si tel était le cas, quelle avait été sa réaction ?!
Sûrement mitigée, partagé entre soulagement que la première partie du trajet se soit bien passée, et en colère que les 2 femmes se soient perdues sans réellement le vouloir.
Mais bon, ce serait une anecdote de plus à écrire dans ses mémoires, si Aiguemarine s'y mettait un jour.
Tout du moins, c'était de cette manière qu'elle voyait cette "mésaventure".

Et tandis qu'elle rêvassait, les contreforts de Montbrison se dessinaient au loin.
Aiguemarine sortit de sa torpeur lorsque Tia et Athalia s'arrêtèrent sur la colline, surplombant le lac.
La gorge nouée, une légère appréhension de revenir à Montbrison. Croiserait'elle sa filleule ?!
Secouant la tête, elle chassa ses idées sombres, respira fortement et rejoignit Athalia et Tiadriel.


Voilà, nous sommes arrivées, cé ti pas merveilleux ça ?!
En plus, on pourra prendre un bon petit déjeuner chez Kory.
Ca vous dit ?!


Un léger coup de talon sur les flancs de sa monture, et les voilà reparties en direction des portes du villages.
Elles croisèrent quelques personnes, dont la Duchesse en personne...



Citation :
Aujourd'hui, en chemin, vous avez croisé un groupe composé de AlisachatdePhilippeanjou et de Amiraleila, Nammie, l'armée "Deny du lavoir de Murat" dirigée par Silec, Vectarus, Kervineg, et un groupe composé de Zahra.2deErsinn et de Nadaelle.
Aujourd'hui, en chemin, vous avez croisé un groupe composé de GalswinthedeGuilelmedeThordhum et de Joker44 et Nammie.

Après les formalités d'usage, le trio "infernal" prit la direction du bord du lac.
Athalia commençait à se dandiner sur sa selle. Sûrement mal aux fesses.
Un peu de repos serait le bienvenu.
Elle aida sa fille à descendre, puis frappa quelques coups sur le heurtoir, attendant que la maîtresse de maison vienne leur ouvrir.
Hélas, Aiguemarine n'avait pas trop fait attention qu'il était de bonne heure.
Quel accueil leur ferait la Reine-Suze ?!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: La grande vadrouille des Dames (23 Janvier 1458)   Ven 29 Jan - 22:34



Montbrisson, 9 chemin du bord du lac

Il avait fini par répondre à sa mère, Eléa irait sans doute avec leur père et lui il irait avec sa maman, il pourrait voir Athalia comme ça et puis voir ce que sa mère comptait faire pour les ducales, c'était la première fois, il allait découvrir cela, il avait l'habitude des multiples activités de son père, mais sa mère c'était plutôt étrange, surtout la fois où elle avait été capitaine, ça avait été la pire chose de toute sa vie de petit garçon. Mais là, Matthis grandissait et tentait du mieux qu'il pouvait de s'intéresser au duché, il allait à la chambre des nobles, tout un tas d'activité. Maman préparait les affaires pour leur petite vadrouille, Timothée allait aussi les accompagner.

La nuit maman travaillait, elle était de garde dans son village, Papa dormait et au petit matin c'était papa qui partait et maman qui revenait, d'ailleurs sa maman dormait, elle avait besoin d'un petit peu de sommeil. Matthis jouait tranquillement dans le salon avec son petit frère Timothée. Soudain, il entendit du bruit contre la porte, il prit son épée dans sa main droite et s'approcha de la fenêtre du salon qui donnait sur la rue, il souleva le rideau et observa. Ce n'était qu'Aigue et puis Athalia, elle frappait fortement contre la porte, il fallait se dépêcher. Matthis attrapa la clé, la glissa dans la serrure et ouvrit la porte.


Chuuuuuuuuut ! Bonjour.

Matthis leurs sourit avant de prendre la parole.

Maman, elle se repose, elle a fait la dernière garde de la nuit, elle est fatiguée. Timothée il est là aussi dans le salon, Eléa elle est pas là, elle est avec Carmen je crois et puis Papa il travaille... Enfin vous voyez y a des brigands et ils font des bêtises, du coup mon Papa il a trop des dossiers à faire et il part très tôt au travail.

Matthis les invita à entrer, une fois fait, il ferma la porte derrière Aigue et Athalia à clé et les emmena dans le salon.

Timothée ! Voilà l'escorte ! Asseyez vous mes dames !

Matthis partit en courant en direction de la cuisine, il fit de nombreux aller-retour pour apporter une bouteille de lait, du pain de la confiture.

Désolé j'ai pas le droit de faire chauffer et je veux pas vraiment réveiller Maman, c'est difficile de travailler la nuit. J'espère que ça ne vous gêne pas vraiment d'attendre...

Matthis alla tout de même faire une bise à Athalia, c'était sa princesse, mais il devait bien accueillir les invités d'abord, il fallait faire honneur à ses parents.

Vous voulez écrire une missive en attendant ?
________________
Matthis
Fils de Korydwen & Althiof
Frère d'Eléa & Timothée
Futur parrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: La grande vadrouille des Dames (23 Janvier 1458)   Ven 29 Jan - 22:35




[ Montbrison ]

Finalement, le trajet s'était bien passé.
Bon, Maman et elle, elles avaient un peu perdue Tia, mais au final, ça s'était bien terminé.
Heureusement que Papa n'avait pas pu les accompagner, sinon il aurait "râlé".
Et pour une fois, pas contre elle.
Athalia ne fût pas mécontente de descendre enfin de Jecétou. Elle avait un peu le fessier douloureux par cette longue chevauchée.

Et les voilà devant la porte de la maison au bord du lac.
L'endroit avait l'air chouette. Son chevalier en avait de la chance de vivre près d'un lac.
Tandis que Maman tambourinait à la porte, Athalia se mit sur la pointe des pieds et regarda à travers le carreau d'une fenètre.
A son grand désespoir, elle ne vit pas grand chose à cause de la saleté.
Et bé. Z'avaient pas de femme de ménage ici ?
Elle soupira légèrement et revint juste au moment où la porte s'ouvrait sur... Matthis.

Athalia avait grande envie de se jeter dans ses bras, mais n'en fit rien.
Maman était là, et la menace du couvent pas loin.
Doucement, elle fit quelques pas vers lui.


Bonjour Matthis ! Tu vas bien ?


Chuuuuuuuuut ! Bonjour.

Et voilà qu'il enchaînait. Et après, on dit que ce sont les filles qui sont pipelettes.

Maman, elle se repose, elle a fait la dernière garde de la nuit, elle est fatiguée. Timothée il est là aussi dans le salon, Eléa elle est pas là, elle est avec Carmen je crois et puis Papa il travaille... Enfin vous voyez y a des brigands et ils font des bêtises, du coup mon Papa il a trop des dossiers à faire et il part très tôt au travail.

Athalia se tût, regardant tour à tour sa Maman, Tia et Matthis.
Elle suivit tout le petit groupe jusqu'au salon, et s'affala sur le canapé, quelque peu fatiguée, faisant un bisou à Timothée au passage.
Athalia regarda Matthis faire des allers-retour du salon à la cuisine, rapportant de quoi se substanter.


Désolé j'ai pas le droit de faire chauffer et je veux pas vraiment réveiller Maman, c'est difficile de travailler la nuit. J'espère que ça ne vous gêne pas vraiment d'attendre...

Ne pouvant résister à la tentation, elle prit une tartine de pain à la confiture.
Puis, se tournant vers son Chevalier, la bouche pleine, mais sa question ne pouvait point attendre.


Ché bon, merchi.
Dis, tu vienches avec nouche à Montpensier j'echepère !




----------------------------------------------------------------------------------------
Fille de Nictail et Aiguemarine.
Doux mélange de 4 ans !
Le regard de son Père, et le fichu caractère de sa Mère.
Grande soeur de Thomas et Aurore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: La grande vadrouille des Dames (23 Janvier 1458)   Ven 29 Jan - 22:36

Aiguemarine


[ Montbrison ]


La porte s'ouvrit sur Matthis.
Il était bien matinal ce petit.
Aiguemarine lui sourit et lui ebouriffa les cheveux.


Bonjour Matthis ! fit'elle en avançant vers le salon.
Ta mère n'est pas encore levée ?! Il est vrai qu'il était tôt, mais quand même...
Elle déposa un bisou sur la joue de Timothée.


Bonjour Timothée. Comme tu as grandi.

Aiguemarine ne pût s'empêcher de marmonner... "bien la peine qu'on s'dépêche, et M'dame qui roupille, je le crois pas. La prochaine fois, on prendra notre temps"...

A l'invitation, elle prit un siège autour de la table et regarda Athalia se jeter sur le petit-déjeuner.
Aiguemarine était barbouillée et n'avait pas faim.


Vous voulez écrire une missive en attendant ?

Oui, je veux bien. Le temps que ta mère se lève... lui répondit'elle...

Elle ouvrit sa besace, sortit un parchemin un peu froissé et une plume, et se mit à rédiger.


Citation :
A mon époux,

Bien arrivées à Montbrison, et cette fois çi, pas de personne égarée en cours de route.
Tu vois, je m'améliore.
Nous sommes chez Kory qui dort encore.
Et nous attendons son réveil pour reprendre la route.
En espérant que ses affaires soient prêtes.
Donc, disons que d'ici 2 jours, si tout va bien, nous serons à Montpensier.

Tu me manques.
Saches que je t'aime plus que tout.
Je t'embrasse.


Aiguemarine,

Elle souffla longuement sur l'encre, roula sa missive.
Maintenant, il ne lui restait plus qu'à l'envoyer.
Se tournant vers Matthis...


Mon grand, aurais tu un pigeon voyageur pour envoyer ce message à Montpensier ?!

Aiguemarine espérait qu'il ne lui proposerait pas le vieux hibou.
Pas confiance en ces bêtes là.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: La grande vadrouille des Dames (23 Janvier 1458)   Ven 29 Jan - 22:37

Nictail


[Montpensier]

Tout se passait pour le mieux ... ou presque.
Thomas s'impatientait déjà et réclamait sa marraine.
De son côté, Aurore était sage. Peut-être une qui tiendrait de son père. Ben oui, c'est toujours bon de rêver que les enfants n'héritent pas de l'énergie débordante de leur mère.
Quoiqu'il en soit, Nic s'occupait plus d'eux que du domaine ou d'autres affaires.
Des jeux, beaucoup d'attention et d'amour !!
Des nuits seul à se demander comment elle va, où elle est, et toute sorte d'autres questions... Mais il sait qu'elle va lui revenir, qu'elle sera prudente.
Il sait aussi qu'il l'aime par dessus tout.

Et enfin une missive arriva de Montbrison ... par un pigeon quelque peu défraichi. Au moins, ce n'était pas le vieil Hibouscule, mais, les messagers en forme et jeunes devaient rester à Cournon !
Elles étaient bien arrivées, et toutes ensemble ... Ouf !


Citation :
A ma très chère épouse,

Je suis heureux et soulagé d'apprendre que vous êtes bien arrivées.
Et si en plus vous restez ensemble ... A croire que vous commencez à réussir à vous organiser. Je suis si fier de toi ... Et je ne râle même pas !
Kory dort, certes, mais vous avez frappé chez elle à quelle heure ?! Je me rappelle d'une fois où nous sommes arrivés ... un peu tôt.

Ici, tout se passe bien, les enfants sont sages.
Tu nous manques à tous beaucoup, et Thomas attend sa marraine avec impatience. Oui, il commence à s'affirmer notre fils.
Rentre-nous ... Rentre-moi vite !

Je t'aime plus que tout au monde.
Tu me manques terriblement.
Je t'embrasse fort.

Ton Nic, ton z'époux.

Et après avoir nourri le pauvre oiseau, Nic le renvoya en direction de Montbrison. Vite vite, avant qu'Aigue ne soit partie.
Il avait hâte, vraiment hâte qu'elle rentre ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: La grande vadrouille des Dames (23 Janvier 1458)   Ven 29 Jan - 22:38



Montbrisson, 9 chemin du bord du lac

Alors qu'il s'occupait des invités aidé par son petit frère Timothée qui mettait un peu d'ordre dans le salon en rangeant les quelques jouets, Matthis crut entendre grogner Aigue, enfin quelque chose dans le genre, il ne comprenait pas bien pourquoi elle grognait, il avait bien expliqué qu'il ne pouvait pas aller réveiller sa mère, elles ne comprennaient pas que c'était difficile de travailler la nuit toutes les deux ? Tatie était bien silencieuse, sans doute tonton qui lui manquait. Athalia était en train de se goinfrer et en plus de parler la bouche pleine Matthis s'approcha d'elle, les mains dans l'dos.

Ché bon, merchi.
Dis, tu vienches avec nouche à Montpensier j'echepère !


De rien ! Je ne sais pas vraiment encore si je viens ! Tu sais c'est pas facile, je dois choisir entre voyager avec ma Maman ou bien aller avec mon Papa... Mais je crois que je vais aller avec Maman...

Aigue venait de lui répondre pour la missive.

Oui, je veux bien. Le temps que ta mère se lève...

Je comprends pas très bien, ça dérange que ma maman elle dorme ? C'est qu'avec Timothée on a l'habitude ! Maman elle travaille la nuit pour les gardes et papa le jour... Mais si vraiment vous êtes pressées alors je vais la réveiller...

Matthis ne savait pas pourquoi, mais il sentait bien que dans la missive Aigue raconterait que sa mère dormait encore en cette heure matinale. Il se sentait un petit peu bizarre pour le coup, il n'arrivait pas vraiment à défendre sa mère...

Mon grand, aurais tu un pigeon voyageur pour envoyer ce message à Montpensier ?!

En fait, il n'eut pas vraiment le temps de répondre, parce qu'il semblerait qu'Aigue ait trouvé un pigeon et que la missive soit partie, c'était vraiment étrange comme début de journée. Il regardait vers l'escalier des fois qu'elle ait entendu des bruits sa maman, dommage Eléa n'était pas là, elle aurait pu l'aider à comprendre sa grande soeur, tant pis cela ne serait pas pour aujourd'hui...

Il alla s'asseoir dans un fauteuil et regarda son épée en bois, un peu penaud. Ses jambes se balançaient dans le vide, il ne savait pas comment serait les prochains mois.

Quand j'aurai 5 ans je vais apprendre à utiliser une vraie épée et quand j'aurai 7 ans je vais devenir l'écuyer de quelqu'un. Je ne sais pas encore qui par contre...

Il se demandait bien comment Athalia prendrait cette nouvelle.
________________
Matthis
Fils de Korydwen & Althiof
Frère d'Eléa & Timothée
Futur parrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: La grande vadrouille des Dames (23 Janvier 1458)   Ven 29 Jan - 22:39




[ Montbrison ]

Athalia regarda Matthis dubitative.
Fallait qu'il choisisse entre ses parents.
C'est vrai que le choix n'était pas forcément évident à faire.
Elle termina sa bouche...et ajouta...


Oui, j'comprends que c'est po facile.
Moi, me tarde de retrouver mon Papa. Même si j'aime bien me ballader.


Puis, elle l'écouta s'adresser à sa Maman.
Athalia fronça les sourcils, le regard interrogateur.
Pourquoi s'énervait'il comme ça ?
Elle repensa soudain aux recommandations de son père. 'Tu veilleras sur ta maman". Et là, les mots prirent tous leurs sens.

Elle s'interposa donc entre son Chevalier et sa Maman.


Nan, bien sûr que non faut pas réveiller ta Maman.
Mais nous, on a fait beaucoup de chemin aussi..
.Puis, plus bas pour ne pas que sa mère l'entende... Et j'crois que ma maman aussi, elle est fatiguée. Et quand c'est ça, elle est un tit peu grognon. Pis, mon Papa lui manque, alors...

Athalia fit une légère moue et le suivit des yeux.
Matthis enchaîna sur un autre sujet.


Quand j'aurai 5 ans je vais apprendre à utiliser une vraie épée et quand j'aurai 7 ans je vais devenir l'écuyer de quelqu'un. Je ne sais pas encore qui par contre...

Une vraie épée, une vraie de vrai ? Comme celles qui tuent les gens ?

Elle se remémora les histoires du Parrain de son frère Thomas, Sindbad.
Son récit de Cahors quand une armée de brigand avaient pris le village.
Athalia sentit un long frisson la parcourir.
Et tout naturellement, cette phrase lui revint en mémoire.


Alors, toi aussi, tout comme Sindbad, tu veux "Servir et protéger", c'est ça ?
Moi, je sais po encore ! P'tètre que je voyagerai. Comme ça, je verrai ma Marraine, Kindjal. Je lui donnerai des sous ; paraît que là-bas, z'en ont pas beaucoup.
Léger soupir... Puis, Athalia se rasseya, quelque peu songeuse...


-------------------------------------------------------------------------------
Fille de Nictail et Aiguemarine.
Doux mélange de 4 ans !
Le regard de son Père, et le fichu caractère de sa Mère.
Grande soeur de Thomas et Aurore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: La grande vadrouille des Dames (23 Janvier 1458)   Dim 31 Jan - 6:36



Timothée avait été réveillé par son frère, il avait cauchemardé et s'était donc rendu dans le lit de son frère afin d'avoir une présence rassurante à ses côtés, alors quand Matthis se réveilla, Timothée se réveilla, il s'habilla avec l'aide de son frère et tout deux descendirent au salon, Timothée avait la souris Gus Gus. Il y avait une caisse dans un coin du salon, Timothée en sortit plusieurs jouets en bois et commença à faire un circuit d'entrainement pour la souris, Gus Gus avait l'ai d'apprécier et Timothée ne s'en plaignait pas.

Mais peu de temps après on frappa à la porte, Timothée redressa la tête, il voyait que Matthis gérait la situation, Aigue, Athalia et Tia étaient arrivées à Montbrisson, elles étaient juste un peu folle de venir si tôt. Matthis leurs expliqua que leur mère dormait, mais Aigue eut une réaction plus que bizarre, enfin il était trop petit pour comprendre et à vrai dire, il s'en fichait comme de son premier lange. Matthis s'occupait de préparer des trucs pour le petit déjeuner, Timothée posa Gus Gus sur son épaule et commença à ranger les jouets.


Bonjour Timothée. Comme tu as grandi.

Bonzou ! Vais pas deviende un pus tetit enfant !

Timothée ne comprenait pas bien pourquoi les grands disaient qu'il grandissait, parce qu'après tout, ce n'était pas possible de devenir plus petit, Athalia lui fit une bise, Timothée termina de ranger les jouets. Puis il grimpa dans le fauteuil à côté de son frère et l'écouta avec attention.

Quand j'aurai 5 ans je vais apprendre à utiliser une vraie épée et quand j'aurai 7 ans je vais devenir l'écuyer de quelqu'un. Je ne sais pas encore qui par contre...

Moi suis enco' top tetit ! Quand z'auhai 3 ans ! Comme ça !

Timothée montra trois de ses doigts.

On z'appenda à moi à deviende un pévot ! Z'ai dézà les bottes !

Athalia avait dit qu'il ne fallait pas réveiller sa mère, mais Timothée avait une autre idée en tête, il quitta donc son fauteuil et se dirigea vers les escaliers, il les monta à nouveau, se hissa sur la pointe des pieds et tourna la poignée, sa mère dormait encore, il grimpa sur le lit et s'allongea à côté d'elle et il attendit qu'elle se réveille, comme ça, il serait le premier à la voir.
________________
Timothée
Fils de Korydwen & Althiof
Frère d'Eléa & Matthis
Petit ange tombé du ciel !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: La grande vadrouille des Dames (23 Janvier 1458)   Dim 31 Jan - 6:38

Aiguemarine


[ Montbrison ]

Aiguemarine avait posée la question à Matthis pour le pigeon, sauf que sa colombe Plume l'avait suivie.
Du coup, elle n'attendit pas la réponse du petit garçon, tellement pressée d'envoyer quelques nouvelles à son époux.

Elle se leva et alla rejoindre les enfants, les écoutant discuter.
Voilà que Matthis voulait devenir écuyer, et Timothée Prévôt.
Et Athalia ne savait qu'une chose : elle souhaitait voyager pour aller voir sa Marraine.

Elle s'étira doucement. Ces 2 journées avaient été longues, et elle n'avait pris que très peu de repos.
Aiguemarine luttait contre le sommeil, mais la douce chaleur de l'âtre et le confort du canapé eurent raison d'elle, et peu à peu, elle sombra dans un profond sommeil réparateur.
Combien de temps allait'elle pouvoir se reposer ?!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: La grande vadrouille des Dames (23 Janvier 1458)   Dim 31 Jan - 6:38

Kory


Montbrisson, 9 chemin du bord du lac.

La nuit du dimanche au lundi, elle avait été de garde, mais alors qu'elle s'attendait à voir Aigue et Tia, elle ne vit personne, elles avaient du se cacher ce n'était pas possible autrement, ou alors elles n'étaient pas encore arrivées, toujours est-il que maintenant, elle en avait fini de sa garde, elle retourna dans les locaux récupéra les quelques écus, puis elle prit la direction de sa demeure, elle croisa rapidement son époux, il semblait aller travailler quand elle allait enfin pouvoir se reposer, la maison dormait encore, du moins ses deux fils, elle monta se glisser sous ses couvertures.

Mais alors qu'elle venait à peine de s'endormir voilà que l'on frappait à la porte, elle tira la couverture sur sa tête et garda les yeux fermés, bien trop fatiguée pour aller ouvrir la porte, cependant, elle allait bientôt devoir se lever, elle avait entendu des voix. Elle resta allongée tentant de s'endormir à nouveau mais pas possible, la porte s'ouvrit doucement et un petit être humain grimpa sur son lit, elle se tourna et regarda son Timothée attendre qu'elle se réveille, elle se redressa et le prit dans ses bras pour lui faire un câlin, avant de se lever et de l'écouter. Timothée lui expliqua qu'il y avait du monde, qu'Aigue semblait contrarier qu'elle dorme, que son frère avait dit qu'il fallait la laisser dormir. Korydwen bailla un grand coup avant d'attraper une chaude cape de laine, la fatigue ça donne froid.

Elle laissa Timothée partir devant et le suivit, les traits tirés, des poches énormes sous les yeux, nan décidément, ils allaient tous finir par la tuer. En arrivant dans le salon, elle trouva Athalia et Matthis en pleine discussion et Aigue qui s'était endormie, Tia semblait un peu ailleurs, sans doute que sa belle-sœur pensait à ses enfants restés avec Rick. Elle s'approcha pour lui faire une grosse bise et prendre de ses nouvelles, une bise à son fils et Athalia. Elle regarda Aigue, quelle idée de venir si tôt lorsque l'on est fatigué... Surtout qu'elle leurs avait bien dit qu'elle serait de garde et que c'était pour ça qu'elle ne pouvait partir de suite. Elle aurait sans doute du leurs rappeler... Elle s'installa dans un fauteuil, légèrement contrariée ne décrochant pas un mot les bras croisés, luttant contre le sommeil, ils avaient décidé qu'elle ne dormirait pas et bien soit, elle ne dormirait pas !!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: La grande vadrouille des Dames (23 Janvier 1458)   Jeu 4 Fév - 12:09

Aiguemarine


[ Montbrison - le même jour - quelques heures plus tard ]

Lorsqu'Aiguemarine décida enfin de sortir de son sommeil, quelle ne fût pas sa surprise de voir sa Reine-Suze plantée dans un fauteuil, la mine des mauvais jours, ne desserrant pas la machoire. Mouarffff...
Coup d'oeil à droite, à gauche pour s'apercevoir que les enfants jouaient, que Tia semblait complètement à l'ouest... Bref, le tableau idyllique... M'enfin, en le disant vite, hein.

Elle s'étira doucement, tel un chat, et se mit en position assise sur le canapé.
Fixant Kory.
Faire le tri mentalement de tous les sujets qui pourraient fâcher.
Donc éviter de parler de la poiscaille, du départ imminent d'Althiofounet en Savoie.

Puis, enfin, rompre le silence...


Bonjour toi ! Désolée, je me suis légèrement assoupie.
Ahem... Tout va bien ?! tes affaires sont prêtes ?! t'as pas l'air au mieux de ta forme. J'espère que c'est pas les enfants qui t'ont réveillée.
Je te prépare un petit remontant !


Et Aiguemarine de joindre le geste à la parole, sans attendre réponse de la part de Kory.
Celle-ci semblait en pétard ; autant ne pas rester dans son champs de vision et filer dans la cuisine.

Tandis qu'elle préparait une infusion bien tonifiante et à la fois apaisante, un pigeon se posa près de la fenètre.
Delivrant le volatile de la missive, elle la lue d'une traite.
Des nouvelles de Nic resté à Montpensier. Un appel du coeur. Elle leur manquait, et réciproquement.
L'occasion était trop belle.
Aiguemarine posa la bouilloire sur un plateau, y jeta un peu de mélisse et de camomille, sortit 3 tasses, et regagna le salon.

Elle posa le tout sur la table, et montrant la missive de Nic...


Des nouvelles de Nic. Grand sourire qui s'étire...
Ton filleul Thomas t'attend avec impatience, semble t'il .
Ahem... On part quand ?!


Pas qu'elle était pressée, enfin, si ... un peu quand même.
Mais là, Aiguemarine retournait la situation en sa faveur, et semblait fière de son coup.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: La grande vadrouille des Dames (23 Janvier 1458)   Dim 7 Fév - 10:38

Kory


Montbrisson, 9 chemin du bord du lac.

Le regard fixée sur cette vassale qui se pointait très tôt et qui surtout dormait, elle aurait pu aller à l'auberge et passer après. Mais, ne rien dire...

De la Serna tais toi !
De la Serna mets ta verve dans ta poche !
De la Serna reste tranquille !

Ne pas décrocher un mot, froncer les sourcils en la voyant s'étirer comme si l'air de rien... Elle regarda son fils, Matthis discuter avec Athalia, qu'est-ce que cela donnera plus tard ? Si lui était comme sa mère et elle comme la sienne, ça risquait de donner. Timothée venait de s'accrocher à elle, debout sur le fauteuil, comme si il avait senti quelque chose.


Bonjour toi ! Désolée, je me suis légèrement assoupie.
Ahem... Tout va bien ?! tes affaires sont prêtes ?! t'as pas l'air au mieux de ta forme. J'espère que c'est pas les enfants qui t'ont réveillée.
Je te prépare un petit remontant !


Les enfants ? Elle se foutait de sa tronche là ? Nan c'était pas possible quand même !! Pas à ce point ! Pourtant, elle avait bien dit qu'elle serait de garde ! Même un enfant de deux ans était capable de comprendre cela ! Timothée en était l'exemple même, elle le serra contre elle et déposa un baiser dans ses cheveux. Et bien entendu, on ne lui laissa prononcer aucun mot, finalement, c'était vraiment la pire idée qu'elle semblait avoir eu. Elle se frappa le front avec sa main, se demandant bien comment qu'elle allait s'en sortir sans que son côté de la Serna ne sorte... Réfléchir avant d'agir lui avait dit son époux...

Aigue finit par revenir avec son plateau. Et là idée de génie.


Des nouvelles de Nic.
Ton filleul Thomas t'attend avec impatience, semble t'il .
Ahem... On part quand ?!


Ah ça y est j'ai un droit de réponse ?! Je t'en remercie !

Et bien je suis enchantée que tu aies des nouvelles de ton époux !
Et bien tant mieux pour lui si il m'attend ! Je me fais une joie de le retrouver !
On part quand ? Oh très bonne question ! J'aurai bien dit tout de suite mais il y a comme un hic ! Quelqu'un, je ne sais pas qui est venu frapper très tôt à ma porte, alors que ce quelqu'un savait que j'étais de garde cette nuit et oooh du coup je n'ai pas pu me reposer ! C'est dommage ça, on va devoir attendre que je me repose à cause de ce petit plaisantin ! Vraiment dans ce village, il se passe des choses de plus en plus drôle !


En jouer de façon ironiquement de la situation, de toute façon, elle risquait s'énerver et Kory n'était pas d'humeur, mais vraiment pas d'humeur, elle était très fatiguée, elle avait besoin de repos. Tout en berçant son fils, elle regardait sa vassale, en tant normal, elle aurait sans doute éclater de rire, mais là...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: La grande vadrouille des Dames (23 Janvier 1458)   Jeu 11 Fév - 12:10

Aiguemarine


[ Montbrison - Le temps des explications ]

Bon, y'a pas à dire, mais le mauvais temps ne régnait pas qu'à l'extérieur.
Elle observait Kory qui semblait sur le point d'exploser.
Une explication s'imposait. Surtout ne jamais rester sur un malentendu.
Aiguemarine fixa à son tour sa Reine-Suze...


Ah ça y est j'ai un droit de réponse ?! Je t'en remercie !

Et bien je suis enchantée que tu aies des nouvelles de ton époux !
Et bien tant mieux pour lui si il m'attend ! Je me fais une joie de le retrouver !
On part quand ? Oh très bonne question ! J'aurai bien dit tout de suite mais il y a comme un hic ! Quelqu'un, je ne sais pas qui est venu frapper très tôt à ma porte, alors que ce quelqu'un savait que j'étais de garde cette nuit et oooh du coup je n'ai pas pu me reposer ! C'est dommage ça, on va devoir attendre que je me repose à cause de ce petit plaisantin ! Vraiment dans ce village, il se passe des choses de plus en plus drôle !


Ironie, quand tu nous tiens !
Aiguemarine haussa légèrement les épaules, quelque peu fatiguée, puis se leva doucement et entraîna Kory dans un coin de la pièce, ne voulant pas que les enfants entendent...


Alors, oui nous sommes arrivées un peu tôt, je le reconnais et je m'en excuse mais...

Elle marqua une pause, croisant les bras, faisant face à Kory...

Mais on a eues quelques soucis en route, figures toi ! et vi, quelquefois les voyages en groupe ne se passent pas comme prévu. Puis, plus bas... on a perdues Tia, ce qui nous a retardées quelques heures à Thiers, et puis je n'avais pas envie de traîner Athalia dans une auberge, risquer de croiser ma filleule... Long soupir... Et puis, puisque tu veux tout savoir...je suis enceinte ; voilà la raison de ma fatigue. Mais chutttt, je voulais profiter du voyage pour en parler avec Athalia, chose que je n'ai pas pu faire encore.

Voilà, c'était dit. Elle qui se faisait une joie de l'annoncer à ses ami(e)s d'une autre façon, ses plans étaient une nouvelle fois mis à mal.
Long soupir. Puis Aiguemarine retourna se rasseoir, sans rien dire de plus.
Elle en profita pour se resservir une tasse de tisane.
Non, elle n'était pas en colère ; quelque peu déçue...mais ça lui passerait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La grande vadrouille des Dames (23 Janvier 1458)   

Revenir en haut Aller en bas
 
La grande vadrouille des Dames (23 Janvier 1458)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [RP] La septième compagnie dans la grande vadrouille
» La Grande Vadrouille
» [28 Janvier 1458-2nd mandat Lily-jane] Stiv Rieux, Seigneurie de Réalmont
» Programme des Elections Ducales Dauphinoises de Janvier 1458
» Janvier 1458

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine de Cournon d'Auvergne :: Seigneurie de Sarliève :: Château de Sarliève :: Le rez de chaussée. :: La bibliothèque. :: Des archives diverses et variées.-
Sauter vers: