AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [ Sur le chemin de leur destin - 23 Mai 1458 au ? ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Nictail
Seigneur
avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 09/05/2008
Localisation : Bien blotti au creux de ses bras.

MessageSujet: Re: [ Sur le chemin de leur destin - 23 Mai 1458 au ? ]   Mer 23 Juin - 9:46

[Bourbon - Aigue fait des mystères.]

Une nuit de rêve dans les bras d'un ange, que demander de plus ?!
Rien, si ce n'est que cela dure toujours.
Ou aussi qu'on vous laisse un peu récupérer le lendemain matin.


Mon Amour ! belle journée pour découvrir Bourbon avec les enfants. Puis, tous les 2 seuls ce soir, qu'en dis tu ?!
Je compte t'emmener au septième ciel, enfin façon de parler. Mais c'est tout comme.
Mais en attendant, petit déjeuner. Allez hop, on s'lève Messire mon époux !


Quelques marmonnements incompréhensibles ...
Nic ne vous dira pas de quoi il rêvait, mais, il est déçu d'être interrompu.
Quoique, à voir le visage délicat qu'il a devant les yeux.
Et ce délicieux baiser finit de faire disparaitre le Nic bougon.


Hummmm, bonjour bel ange !
Tu es déjà toute prête, et moi qui suis encore là à dormir.
Léger empourprement. Mais son épouse lui sourit, tendrement
D'accord, ce "programme" me plait beaucoup. Surtout la soirée. Sourire assez large.
Tu me laisses ou tu as envie de m'aider à faire ma toilette ?!

Regard espiègle, complice. Aigue le dévore des yeux, et ne le laisse pas seul.
Puis les époux descendent avec les enfants pour le petit-déjeuner.
Tranquillement, dans la bonne humeur ! Eh oui, les enfants sont plutôt sages pendant les voyages, à croire qu'ils aiment ça eux aussi.
Surtout que la perspective d'une promenade les enchante.

Et les voilà donc partis tranquillement. Bon, il n'est pas très tôt, faut l'avouer.
Commencer par le terrain de soule. Oui bon, c'est juste un terrain, sauf que c'est l'endroit qui a vu les premiers pas de Nic en tant que joueur et Capitaine. Et Thomas qui insiste pour faire quelques passes en famille. Et c'est parti, même les filles s'y mettent un petit peu.
Et on continue par la visite de l'église de Bourbon, lieu qui a connu le baptême de Nic. Et puis, un petit tour vers la mairie, où Nic a longuement travaillé en tant que conseiller.
Ils pique-niquèrent doucement, jouant, riant, profitant, avant de poursuivre la visite.
Et puis, le tour des lieux classiques. Le lavoir, dans lequel Nic a jeté
plus d'une amie, et s'y est retrouvé plus d'une fois aussi. Surveiller
Aigue du coin de l'oeil pendant qu'il raconte ses histoires. Puis, la
présentation de quelques tavernes, du verger bien entendu.

Et voilà enfin le retour à l'auberge en fin de journée.
Nic a eu beau questionner son épouse toute la journée, elle n'a rien voulu lui dire. Elle faisait vraiment mystère de la surprise qu'elle lui réservait.
ils regagnèrent leur chambre, confiant les enfants à *Ma*.


Tu comptes me dire ce qu'on fait, ou j'aurai la surprise jusqu'au bout ?!
Je suis curieux, et impatient ... Et tu me tiens en haleine depuis ce matin.
Allez, dis, dis ...
Petit regard de chien battu.
En tout cas, j'obéirai à ce que tu me diras pour rien gâcher ...
Un grand sourire, de fougueux baisers, que du bonheur.
Et s'il savait ce qui l'attend !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [ Sur le chemin de leur destin - 23 Mai 1458 au ? ]   Mer 23 Juin - 19:38

[ Bourbon - L'heure des surprises ]


Même si Nic avait vainement tenté de lui soutirer quelques informations quant à leur prochaine soirée, Aiguemarine avait tenue bon.
Pour une fois...

Ils avaient arpentés Bourbon de long en large, et même en travers, passant du terrain de soule par la mairie, et même le verger.
Nic faisait enfin découvrir son ancien village aux enfants.
Ces mêmes enfants qui, curieux comme des poux, lui posaient plein de questions sur son passé.

Et Nic se dévoilait. Bon, pas tout, hein...
Seulement les choses que de jeunes enfants puissent entendre.

En toute fin de journée, retour à la case départ.
Aiguemarine s'occupa de Nathan, fit de doux et tendres câlins aux 3 aînés, et rejoignit son époux, qui semblait de plus en plus impatient.
Elle esquissa un large sourire à sa dernière tentative...Ce regard de chien battu. Un instant, Aiguemarine faillit céder, mais se reprit de justesse.

Laisses moi enfiler une tenue plus adéquate, car là où je t'emmène...

Phrase mise en suspend, oui...
Rolala, qu'elle est cruelle Aiguemarine tout de même.
Puis, elle disparut, enfin, façon de parler, derrière le paravent et se vêtit de braies bleues, d'une chemise blanche, et de bonnes chausses.
Important ça les chausses ! primordial même, je dirais, pour ce qu'elle comptait faire, avec la complicité du propriétaire de l'auberge.


En route, vil impatient ! une légère tape sur les fesses en passant, et elle prit la main de Nic.

Et au lieu de descendre, Aiguemarine l'entraîna vers le grenier de l'auberge.
Nic suivait sagement, enfin, tout en la questionnant un peu tout de même...
Et elle de répondre plus ou moins systématiquement...

"Au 7ème ciel bel ange"...

Le grenier traversé, ils prirent une échelle afin de grimper sur une fenètre haute.
Aiguemarine toujours en premier, ouvrant le "chemin de croix"...
Mais le jeu en valait la chandelle.
Le soleil commençait doucement à entamer sa descente, lorsque le couple se retrouva sur le toit de l'auberge.
Marchant doucement sur les tuiles, et tenant fermement la main de Nic, le couple termina sa folle épopée.
Ils s'installèrent tant bien que mal.


Tu m'avais demandée un endroit de Bourbon que tu n'avais jamais vu.
Voilà chose faite !
lui dit'elle malicieusement...
Regardes cette vue magnifique !




Puis, Aiguemarine se tût quelques instants, les laissant apprécier l'instant présent, puis reprit en prenant ses mains entre les siennes...

Mon Ange, pour endroit exceptionnel, déclaration...exceptionnelle. Enfin...presque.
Cela fait quelques années déjà que nous sommes mariés.
Et saches que pour moi, c'est comme si ça ne datait que d'hier.
Alors, je sais bien, ici ce n'est pas une église, mais faut'il vraiment une église pour te dire combien je t'aime, combien je ne suis rien sans toi. Combien ton amour me comble et me rassure.
Bref, je t'aime.
Alors, moi, Aiguemarine déclare te prendre toi, Nictail, comme seul et légitime époux, de te chérir dans la richesse comme dans la pauvreté, et de t'honorer jusqu'à ce que la mort nous sépare.


Yeux bleus qui se noient dans le regard de Nic...
Quelques secondes passent, et Aiguemarine l'embrasse du bout des lèvres...
La soirée ne fait que commencer, et le Seigneur n'est pas au bout de ses surprises.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nictail
Seigneur
avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 09/05/2008
Localisation : Bien blotti au creux de ses bras.

MessageSujet: Re: [ Sur le chemin de leur destin - 23 Mai 1458 au ? ]   Jeu 24 Juin - 8:42

[Bourbon - Elle le surprendra toujours ...]

Et rie ne fonctionnait pour tirer les vers du nez de son épouse.

Laisses moi enfiler une tenue plus adéquate, car là où je t'emmène...

Qu'est-ce que ça voulait dire ?!
Et d'ailleurs qu'allait-elle enfiler ?! Tant de mystères, elle le "torture".
Et la voilà qui ré-apparait avec braies et chemise. Toujours aussi belle et séduisante.
Elle ne comptait pas lui demander d'enfiler une houppelande quand même ?! ben, sait-on jamais ...


En route, vil impatient !

Et ça continue, elle le charrie, le titille.
Une tape sur les fesses qui laisse même Nic sans réaction, elle l'a quelque peu déstabilisé. Et pour toute réponse à ses questions :
"Au 7ème ciel bel ange"...

Mais, il la suivait sagement intrigué.
C'était presque une chasse au trésor là maintenant.
Le grenier de l'auberge, mais que lui avait-elle préparé ?!
Nic ne posait plus de questions, même si ça le démangeait alors qu'ils grimpaient sur le toit. Au moins, Nic comprenait pourquoi elle s'était habillée ainsi.
Et les voilà tranquillement installés, contemplant un superbe coucher de soleil.


Tu m'avais demandée un endroit de Bourbon que tu n'avais jamais vu.
Voilà chose faite !

Regardes cette vue magnifique !


J'avoue, je suis impressionné. Tu as déniché un endroit merveilleux.
Je te remercie de me la faire découvrir mon Amour, c'est ... magnifique.


Un petit moment de silence pour profiter du spectacle.
Savourer l'instant présent, près de son épouse, heureux ...
Et là ... la déclaration qui le laisse bouche bée.


Mon Ange, pour endroit exceptionnel, déclaration...exceptionnelle. Enfin...presque.
Cela fait quelques années déjà que nous sommes mariés.
Et saches que pour moi, c'est comme si ça ne datait que d'hier.
Alors, je sais bien, ici ce n'est pas une église, mais faut'il vraiment une église pour te dire combien je t'aime, combien je ne suis rien sans toi. Combien ton amour me comble et me rassure.
Bref, je t'aime.
Alors, moi, Aiguemarine déclare te prendre toi, Nictail, comme seul et légitime époux, de te chérir dans la richesse comme dans la pauvreté, et de t'honorer jusqu'à ce que la mort nous sépare.


Un doux baiser vient ponctuer cette tirade.
Ceci laisse le temps à Nic d'assimiler ce qui vient de se passer, trouver ses mots, savoir quoi lui répondre.


Mon Ange, je ... Je ne sais que dire, je suis tellement ému.
Je ne m'attendais pas à ça ... Je t'aime tellement fort.

Il n'y a pas besoin d'église, loin de là, pour nous dire tout notre amour.
Je t'aime de tout mon être, ta présence me réchauffe, tu es mon rayon de soleil, ce que j'ai de plus précieux, c'est toi qui me fait vivre.
Alors moi, Nictail, déclare te prendre toi, Aiguemraine, comme seule et légitime épouse, de te chérir dans la richesse comme dans la pauvreté, et de t'honorer jusqu'à ce que la mort nous sépare.
Et de rajouter plus bas : mais pas trop vite !
Puis, essayant de changer sa voix. Vous pouvez embrasser la mariée !

Et Nic d'embrasser follement et langoureusement son épouse adorée.
Ce moment l'a tellement touché, il a eu tant de mal à trouver ses mots, à contenir son émotion, et il est tellement heureux près de son épouse.
Passe un bras autour de ses épaules et la serre contre lui, profitant de ce moment, seuls, admirant le paysage.
Mais, il fallait regagner leur chambre, quand même.

Ah, et Nic qui ne s'imagine pas un seul instant de ce qui l'attend encore ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [ Sur le chemin de leur destin - 23 Mai 1458 au ? ]   Jeu 24 Juin - 9:32

[ Bourbon - Sur un perchoir, quand le destin s'en mêle/s'emmêle ]


Moment solennel.
Bon, pas autant que dans une église, pour une cérémonie officielle, mais tout de même.
Aiguemarine retient son souffle et le regard toujours noyé dans celui de Nic écoute sa déclaration.
Sourire qui s'élargit... Quel copiteur quand même.
Voilà qu'il répète presque mots pour mots son serment.
Mais ça la touche, ses yeux s'embuent... ses mains tremblent légèrement sous le coup de l'émotion.
Elle étouffe un fou rire naissant quand il tente de changer sa voix pour réclamer un baiser.
Chose qu'elle lui donne sans aucune hésitation.


Yepee...nous sommes mariés non officiellement, j'crois ! lui chuchote t'elle en se mordant la lèvre.
Mais nous avons oubliés le plus important, l'échange de nos alliances.

Doucement, Aiguemarine regarde l'alliance qu'elle porte à sa main gauche.
Son autre main s'approche pour la retirer, et, logiquement, la tendre à sa tendre moitié quand...ce qui devait arriver, arriva...
Elle échappa l'anneau de ses mains toutes tremblantes.




Bouche qui forme un rond sous l'effet de la surprise, et laisse échapper un "oups"...

L'alliance dégringole doucement sur les tuiles, pour finir sa course dans la gouttière.
Heureusement qu'elle brille légèrement car dans la pénombre, elle aurait eue du mal à suivre la course effrenée de l'alliance qu'elle porte depuis de nombreuses années, depuis ce 4 Juillet 1455.

Aiguemarine regarde embarrassée son époux.
En même temps, il n'y a, pour l'instant, aucun dégât corporel.
Mais bon, en même temps, fallait bien qu'une bêtise arrive.
Sinon, ça n'aurait pas ressemblée à Aiguemarine...
Et tout en se mordant la lèvre inférieure de sa maladresse, elle balbutie la tête basse...


Erf, j'suis trop émotive, je crois.
Je suis vraiment, vraiment, désolée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nictail
Seigneur
avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 09/05/2008
Localisation : Bien blotti au creux de ses bras.

MessageSujet: Re: [ Sur le chemin de leur destin - 23 Mai 1458 au ? ]   Ven 25 Juin - 6:50

[Bourbon - Quand Nic fait l'acrobate.]

Nic avait failli oublié la cérémonie de l'échange des anneaux.
Bon, d'accord, il l'avait vraiment zappé, sans le faire exprès. Mais, Aigue s'était chargée de lui rappeler.

Mais nous avons oubliés le plus important, l'échange de nos alliances.

Et ils avaient donc commencé à retirer leurs alliances.
Et là, c'est le drame. Aigue, toute tremblante, en laisse tomber la sienne.
Dévale, dévale le toit, jusque s'arrêter dans la gouttière. Ouf, ça aurait été dommage et triste de la perdre dans cette épopée fantastique.


Erf, j'suis trop émotive, je crois.
Je suis vraiment, vraiment, désolée...


Nic doutait que cet événement soit prévu au programme.
Vu l'air embarrassé qu'elle avait, se tordant nerveusement les mains.


Ne t'en fais pas mon ange, je vais la chercher.
Elle n'est pas perdue. ne bouge pas, j'arrive !


Un léger sourire et Nic descend doucement mais sûrement le toit.
Se pencher au bord du toit pour récupérer l'alliance de son épouse. Elle lui fera tout faire, même l'acrobate sur un toit d'auberge. Mais, pour elle, ça ne le dérange aucunement.
Il la brandit triomphalement vers son épouse avant de remonter.


Heureusement que tu m'as fait une déclaration sans pareille.
Sinon, j'aurais pu croire que tu essayais de te débarrasser de ton alliance.


Un large sourire pour ponctuer cette dernière taquinerie. Puis un long et langoureux baiser.
Avec moultes précautions, ils accomplissent la cérémonie rituelle de l'échange des alliances. Et sans autre péripétie inattendue.
Essayant de nouveau de changer sa voix. ben oui ça avait plu à son épouse adorée...
Je nous délcare officiellement mari et femme !
Un franc éclat de rire avant d'échanger de nombreux délicats baisers.

Bon, et si on rentrait tant qu'on ne s'est rien cassé ?!

Un rien taquin le Nic. Mais, c'est comme ça qu'elle l'aime, non ?!
Et puis, ils adorent se charrier l'un l'autre, ça fait partie de leur couple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [ Sur le chemin de leur destin - 23 Mai 1458 au ? ]   Sam 26 Juin - 8:01

[ Bourbon - Show/chaud - Acte 2* et fin ]


Nic avait joué l'acrobate et récupéré sans trop de difficultés son alliance. Aiguemarine le regardait le coeur battant, ce serait idiot qu'il tombe ou se blesse.
Z'avaient même pas finis leur cérémonie non-officielle.
Ahemmmm...


Un rire franc quand il changea (encore) sa voix pour les déclarer Mari et femme.

Mais la soirée était loin d'être achevée.
Aiguemarine avait prévue une suite moins risquée, et moins mouvementée.
Ahemmm.... enfin, normalement...

Ils redescendirent donc doucement, tranquillement de leur perchoir.
Elle y serait bien restée. Au moins là-haut, personne ne penserait à venir les chercher.
Et loin, resteraient les soucis, surtout.

Et de regagner leur chambre.
C'était à son tour de lui faire un show dont il se souviendrait, elle l'espérait, longtemps.

Aiguemarine alluma plusieurs bougies, qui éclairaient faiblement la chambre.
Elle laissa son époux s'installer confortablement, comme il le souhaitait, sur la couche.

D'humeur taquine, elle posa un pied sur le rebord du lit, penchée en avant afin de retirer une chausse, puis l'autre, lentement, très lentement...

Une fois terminée, elle remonta ses mains sur ses hanches, puis les laissa glisser sur ses jambes et entreprit d'ôter, sensuellement, ses braies, les laissant glisser doucement au sol...

Puis elle se redressa, à moitié nue..

Dans un geste théatral, mimant une révérence, Aiguemarine se pencha vers Nic, toujours semi-allongé sur la couche, passa une main sur sa joue, puis ses doigts effleurèrent les contours de la bouche de son aimé.

Comme une invitation à …davantage de folies !

Ses yeux trahissaient ses envies, ses désirs les plus profonds. Un léger
sourire, et au moment où il s’y attendait le moins, Aiguemarine sauta dans ses bras et le rejoignit.


Leurs 2 corps s’entremélèrent longuement jusqu’à à ne plus en former qu’un seul.
Pour sûr, le lendemain, y'en aurait 2 qui auraient un (certain) mal à se réveiller. Pourtant, il faudrait bien.
Leur séjour à Bourbon s'achevait et ils devaient reprendre leur route pour Montpensier. Moulins serait leur prochaine étape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nictail
Seigneur
avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 09/05/2008
Localisation : Bien blotti au creux de ses bras.

MessageSujet: Re: [ Sur le chemin de leur destin - 23 Mai 1458 au ? ]   Lun 28 Juin - 8:29

[Bourbon, Moulins - La vie est merveilleuse.]

Leur soirée de remariage s'était terminée par une nuit de "renoces" digne de ce nom. Aigue lui avait offert un show tout particulier, et diablement excitant.
Ils avaient ensuite passé une nuit ... de folie !
Que c'était bon, agréable et délicieux de s'unir ainsi, une telle harmonie.
Ils sont tellement bien ensemble, tellement complémentaires, réellement faits l'un pour l'autre.

Le lendemain matin, une toute autre histoire.
Dur dur de se lever après un tel moment. Profiter encore un peu de la chaleur du corps de l'autre, rester blottis l'un contre l'autre.
Mais il faut y aller, sinon, les enfants vont se demander quoi.
Et ils ont de la route aujourd'hui, jusque Moulins.
Une chevauchée tranquille, sans se presser. Les enfants sont heureux, ils se rapprochent de la maison, de leurs animaux en tout genre.
Mais, ils feront une halte quelques jours à Moulins, quand même.

Etrangement, après un petit tour en taverne, les époux regagnent l'auberge pour ... dormir, une fois n'est pas coutume.
Mais, un accord, à nouveau fou, est trouvé sur l'oreiller. Une ballade nocturne au verger avant de repartir. Allez savoir pourquoi ...


[Moulins - Des époux de plus en plus fous.]

Déroulement tranquille d'une journée heureuse en famille, quelques visites aux amis en taverne. Y retrouver Ranya, Benoit ou encore Jehan et sa compagne Lilie qui prendraient la route pour Montpensier avec eux.
Et puis, quelques promenades, un peu sur le port, évidemment.
Surtout que le BA a son bateau, on peut toujours y jeter un oeil.

Et puis, le soit venu, la nuit déjà avancée, une belle Lune les éclairant, les époux quittèrent discrètement l'auberge en direction du verger.
Nic avait eu une idée folle, mais il n'avait pas tout dit à son épouse. Il avait envie de la surprendre.
Ils se baladaient donc en amoureux dans le verger de Moulins quand Nic repéra un arbre tout à fait adéquat. Beaucoup de branches, vraiment l'idéal.
Ils grimpèrent et s'installèrent sur les branches solides et serrés. Pas trop de risques de tomber, c'était bien là que cet arbre était parfait.
Ils discutèrent, de tout de rien, s'embrassèrent, savourant le moment présent, la douceur de l'air, la beauté du lieu, la quiétude, la solitude.
Et c'est là que Nic surprit son épouse. il se mit doucement à la déshabiller avec la ferme intention d'envoyer ses vêtements au bas de l'arbre.

Se laisserait-elle faire ?!
Quelle serait la suite des événements ?!
Hum, ça promet, comme souvent quand la folie s'empare d'eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [ Sur le chemin de leur destin - 23 Mai 1458 au ? ]   Mar 29 Juin - 11:51

[ Moulins - D'une escapade nocturne au verger ]


Dernière étape de leur périple. Moulins.
Aiguemarine appréciait ce village où ils y avaient pas mal d'amis.
Benoit, Ranya, Arthur, Jehan_Marcus et sa compagne Lililea.

Après une petite ballade, toujours près du port à admirer L'Ardent, le bâteau ducal, et un tour en taverne où ils purent converser avec leurs amis, Nic l'emmena au verger, à la nuit tombée...
Hmmm, quelque peu étrange, mais bon...suivons le.

Et les voilà, après les toits de Bourbon, à se percher dans un arbre fruitier.
Décidément, semblaient aimer la hauteur.
La vue n'était en rien comparable à celle de Bourbon, surtout à cause des branches bien touffues, mais Aiguemarine avait l'essentiel. Son époux près d'elle, et ça, ça valait tout l'or du monde.

Tandis qu'elle s'évertuait à écarter les nombreuses branches pour essayer d'admirer la vue, Aiguemarine sentit les mains de Nic sur elle...
Mais que faisait'il ?!
Se trémoussant quelque peu pour tenter de l'arrêter, elle en fit tomber ses chausses au pied de l'arbre.

Décidément, quand ce n'était pas son alliance, c'était autre chose.
Elle prit le parti d'en sourire...
Après tout, bientôt, ils seraient séparés quelques temps, alors autant en profiter.

Aiguemarine tendit une main et décrocha quelques cerises...



Les agitant devant la bouche de son époux, elle lui murmura...

Faim mon Ange ?!

Faisait'elle cela pour le détourner de ses intentions ?!
Peut-être ?!
Aiguemarine "savait" la réponse qu'il allait lui faire...
Faim d'elle, certainement.
Néanmoins, il fallait qu'elle l'entende de sa bouche, du moins quand il aurait terminé de manger les fruits.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nictail
Seigneur
avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 09/05/2008
Localisation : Bien blotti au creux de ses bras.

MessageSujet: Re: [ Sur le chemin de leur destin - 23 Mai 1458 au ? ]   Mar 29 Juin - 22:25

[Moulins - Un dessert fruité.]

Aigue se tortillait, surprise, quelque réticente.
Et voilà qu'elle perdait ses chausses, alala, elle perdait toujours quelque chose en ce moment.
Et alors qu'elle attrape des cerises doucement il lui murmure doucement.


Décidément, tu perds tout en ce moment.
Du moment que tu ne perds pas ton désir ...


L'allusion était claire, Nic s'empourpre.
Et v'là qu'elle le nargue avec ses cerises, les agitant devant sa bouche.
Il essaie bien de les gober, mais son épouse l'embête et les retire à chaque fois de sa portée.


Faim mon Ange ?!

Disons que je ne dirai pas non à une cerise sur le gâteau.
mais, j'ai surtout faim de toi ma belle. Trèssssss faim je dirais même.


Rougir et plonger son regard dans celui de son aimée.
Y lire les mêmes envies alors qu'elle l'embrasse fougueusement.
Pour, avec délicatesse et tendresse, elle lui fait manger les cerises, le dévorant des yeux. Nic lui rend la pareille avec délicatesse.
Et ce qui devait arriver arriva.
Aigue recommença à se trémousser ... pour se laisser déshabiller cette fois.
Et voilà nos deux amants partis pour quelques acrobaties érotiques dans ce verger juste éclairée par la Lune.
Seuls au monde, bien cachés au creux d'un arbre, s'aimant follement.
C'était bien pour une raison qu'il fallait la nuit, un arbre bien "branchu" (mais si, ça se dit) et une endroit isolé pour être tranquilles.

L'harmonie, la passion, l'union.
Profiter de chaque instant. Nic avait voulu lui offrir une dernière surprise avant de retrouver les moines quelques temps.
Et de lui souffler à l'oreille, taquin, coquin :
J'espère que ma surprise t'a plu mon coeur, je ferai tout et n'importe quoi pour te rendre heuruse.

Un long baiser pour ponctuer cette déclaration.
Elle le comble à chaque instant. Il espère seulement la rendre toujours heureuse. Et elle lui affirme que c'est le cas, tout le temps !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [ Sur le chemin de leur destin - 23 Mai 1458 au ? ]   Mer 30 Juin - 10:38

[ Moulins - Quand Alchimie rime avec magie ]

"Le meilleur moyen de résister à la tentation, c'est d'y céder" dira un grand homme dans quelques siècles...
En attendant, Nic & Aiguemarine jouaient, tour à tour, au jeu de la séduction.
Ils aimaient ça l'un et l'autre.
C'était un des moyens pour ne pas tomber dans une certaine routine.

Mais là, fallait avouer que son époux l'avait bel et bien surprise.
Ici dans le verger, dans un arbre qui plus est.
Etre le dessert ne lui déplaisait pas, loin de là.
Aiguemarine se laissa déshabiller par son époux, puis vice-versa.

Et, comme à chaque fois, la magie opéra.
L'alchimie était totale, vraiment totale.
Comme une évidence, Aiguemarine ne pouvait vivre sans lui...
Leurs 2 corps s'enlacèrent jusqu'à ne faire plus qu'un une bonne partie de la nuit...

un moment inoubliable

Seulement, toutes les bonnes choses ont une fin...

Montpensier les attendaient, dès le lendemain.
Aiguemarine avait eue beau tout faire pour repousser, là c'était terminé...
Et elle dûe se résigner, le coeur un peu serré.



[ Montpensier - D'un retour au bercail ]

Arrivée discrête...
La famille laissa Jehan et Lilie aux portes du village, et se dirigea vers le 55 rue des lavandières.
Aiguemarine observait en coin son époux qui restait silencieux...
Elle savait qu'il ne pourrait rester longtemps avec eux.
Mais elle s'était promis de cacher sa tristesse...
Elle vivrait cette absence en se remémorant tous leurs moment d'intimité.
Ca comblerait le vide du départ de son époux pour le monastère.
Fichus moines !!
Les "aurevoir" pour le couple eurent lieu en silence...

Pas besoin de mots, ils se comprennent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [ Sur le chemin de leur destin - 23 Mai 1458 au ? ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[ Sur le chemin de leur destin - 23 Mai 1458 au ? ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» La campagne de l'été : la couronne du destin...
» Projet BD GiF: Le Destin de Tarkel Prime
» contrôleur de drones et armures Stealth
» [Fan-Fiction] Le destin des mondes parallèles
» Campagne Mondiale! "la couronne du destin" [été 20

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine de Cournon d'Auvergne :: Seigneurie de Sarliève :: Château de Sarliève :: Le rez de chaussée. :: La bibliothèque. :: Des archives diverses et variées.-
Sauter vers: