AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 2.9 [Début aout] Les 16ème de Finale

Aller en bas 
AuteurMessage
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: 2.9 [Début aout] Les 16ème de Finale   Mar 10 Aoû - 10:35

Deedlitt

Joute des 16ème de finale dans la matinée.

Pour cette joute des 16 ème de Finale, que s’avancent sur la lice Korydwen de Marigny, Baronne de Cournon d'Auvergne, Dame de Neschers et Mirefleurs et Chevalier Karl de Hasselt de Rosslyn, Commandeur des Blossières en Orléans, Bellator Francus Dei, Seigneur de Feubrun et de Thuisseau, Maréchal des armées de L'Ordre Des Chevaliers Francs.



Première lance...
Le public les acclame et les voici dans la lice. La baronne et le chevalier ajustent leurs équipements et les voici qui s'élancent. Le Chevalier fait dans la technique et surprends la Baronne, il touche et brise sa lance sur son armure. Celle-ci pourvu d'un grande expérience reste en selle et continu jusqu'en bout de lice.

Seconde lance....
La Baronne devait se dire qu'on ne l'y reprendrait plus et c'est ce qui se passa ! Elle ajusta son geste, visa avec précision, ne laissant aucune chance au chevalier, le coup et net et précis, la lance de la Dame se brise !! Le chevalier ne peut résister à l'assaut et chute de cheval. Quelques instants se passent, le chevalier semble peiner. La juge Arbitre s'approche de lui et observe....


Qu'on l'on prévienne la médicastre, le Chevalier souffre d'une blessure légère à la poitrine !!!

Une fois l'alerte donnée elle reprit son rôle.

Korydwen de Marigny est déclarée vainqueur de cette joute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: 2.9 [Début aout] Les 16ème de Finale   Mar 10 Aoû - 10:37

Deedlitt

Joute des 16ème de finale dans la matinée.

Pour cette joute des 16 ème de Finale, que s’avancent sur la lice Althiof de Marigny, Baron de Cournon d'Auvergne, Seigneur de Neschers et Mirefleurs, Grand Prévost de France et Adonis de Montestier, Dict Maximien, seigneur de Cusy.



Première lance....
Les voici qui entrent en lice, l'expérimenté, contre le jeune jouteur prometteur !! Les chevaux sont talonnés avec vigueur et les jouteurs déterminés, mais cette fois rien ne se passe, les lances n'atteignent pas leur cible.

Seconde lance...
La tour d'échauffement passé, les choses sérieuses allaient commencer. Ils se concentrent sur leur adversaire respectif, ajustent et frappent !! C'est une réussite pour les deux jouteurs. Les deux lancent se brisent avec une rare violence. Tant et si bien que les deux jouteurs se retrouvent à terre.


Une lance brisée partout ! Les deux jouteurs étant à terre ils vont devoir se départager à l'épée. Le premier de vous deux qui arrivera à 4 touches sera déclaré vainqueur.

Le rappel des règles étant fait, les écuyers pouvaient venir équiper les jouteurs. Une fois ceci fait le signal fût donner.

C'est le Baron, fort de son expérience, qui touche le premier.


Une touche à zéro

Lors du second assaut le seigneur tente quelque chose, mais rien n'y fait c'est encore le Baron qui touche.

Deux touches à zéro.

Pour le troisième duel, le baron touche encore, et, inattention du seigneur ou mauvaise maîtrise de sa force par le baron, c'est le drame. Le Seigneur bourguignon est blessé à légèrement à la poitrine.

Trois touches à zéro.

Puis c'est le coup de grâce, gêné par sa blessure le jeune Adonis ne peut parer le coup du Baron, qui le touche et remporte la joute.

Althiof de Marigny est déclaré vainqueur de cette joute par quatre touches à zéro à l'épée.

Là encore l'arbitre fît signe que l'on prévienne la médicastre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: 2.9 [Début aout] Les 16ème de Finale   Mar 10 Aoû - 10:38

Karl de hasselt

voila , c'était reparti;

Karl salua son adversaire; gagna son coin; prit sa lance, et s'élança.

Citation :
Première lance...
Le public les acclame et les voici dans la lice. La baronne et le chevalier ajustent leurs équipements et les voici qui s'élancent. Le Chevalier fait dans la technique et surprends la Baronne, il touche et brise sa lance sur son armure. Celle-ci pourvu d'un grande expérience reste en selle et continu jusqu'en bout de lice.

Seconde lance....
La Baronne devait se dire qu'on ne l'y reprendrait plus et c'est ce qui se passa ! Elle ajusta son geste, visa avec précision, ne laissant aucune chance au chevalier, le coup et net et précis, la lance de la Dame se brise !! Le chevalier ne peut résister à l'assaut et chute de cheval. Quelques instants se passent, le chevalier semble peiner. La juge Arbitre s'approche de lui et observe....


Qu'on l'on prévienne la médicastre, le Chevalier souffre d'une blessure légère à la poitrine !!!

Une fois l'alerte donnée elle reprit son rôle.

Korydwen de Marigny est déclarée vainqueur de cette joute.

voila , c'était reparti;

Karl salua son adversaire; gagna son coin; prit sa lance, et s'élança.
il brisa sa première lance , voyant se dessiner une future victoire.

Très confiant, trop confiant pour la deuxième lance, tout lui échappe; manque de précision; par contre il reçoit un choc énorme. La lance de la baronne glisse sur le bord de l'écu et percute l'armure avec violence; il chute lourdement au sol.

Il a perdu connaissance, reprend connaissance avec quelques instants, une douleur au niveau de la poitrine, du sang.......
il peine a se relever avec l'aide de son écuyer.
Salue la baronne, bonne continuation dame....

allez sampieru , aide moi a regagner ma tente
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: 2.9 [Début aout] Les 16ème de Finale   Mar 10 Aoû - 10:38

Matthis

Après une longue et bonne nuit de sommeil dans la tente de ses parents, Matthis s'était réveillé, il devait être le seul écuyer à pouvoir dormir auprès de ceux qu'il servait dans un sens, même si pour le coup, il ne le prenait pas comme une corvée mais plutôt comme un honneur et comme un moyen de passer du temps seul avec ses deux parents, ce qui était plutôt rare, avec sa soeur et son frère et Alexandre qu'ils avaient recueilli il y a de cela plusieurs mois maintenant, les temps étaient plutôt rares, enfin sa soeur était assez âgée maintenant pour avoir moins besoin de ses parents, Timothée aussi, mais Alexandre avait à peine une année et de l'attention à cet âge, il leur en faut beaucoup. Une bonne grosse couverture et quelques peaux avec un oreiller plein de plume, qu'il ne manquerait peut-être pas d'écraser sur la tête de Beths en bon fils à son père qu'il était, l'apprentissage des bêtises faisait partis de son éducation. Il s'habilla rapidement et mis son espèce de cape avec les couleurs de ses parents, heureux et fier qu'il était, il alla dans un premier temps s'occuper des montures et surtout d'Althiesse qui avait besoin de faire un peu d'exercice, la demi portion d'homme, l'emmena donc faire un petit tour dans le campement pas encore tout à fait réveillé. Il leurs donna ensuite de l'eau et du foin et rajouta un peu de paille sur le sol pour qu'ils soient installés bien confortablement. Aujourd'hui avait lieu les 16ème de final et ses deux parents étaient qualifiés, tout comme Beths, Jazon et Naluria, il allait pouvoir voir du monde jouter.

Il commença par nettoyer un peu les selles de ses parents, pleines de sables et de poussière, avant d'apporter les heaumes et les écus près de la lice, dans le petit coin qu'il s'était réservé pour lui, il aurait presque pu mettre un panneau "petit coin de Matthis de Marigny, fils du Grand Prévôt de France et de sa maman l'épouse du Grand Prévôt de France", cela impressionnait les gens, mais il ne le fit pas, préférant resté anonyme, après ils allaient sauter sur son papa et il aurait perdu son moyen de passer du temps avec son père. Déjà qu'ils avaient été obligé de préparer un complot contre le Roy, cependant le complot fut vite tombé à l'eau, parce que Timothée avait eu la brillante mauvaise idée d'aller demander à Galswinthe de l'aide... Et elle avait brûlé le plan, bon elle n'avait rien raconté à son père... Mais quand même, parait que cela ne se faisait pas... Ca il avait voulu le vérifier.

Alors qu'il préparait les affaires pour les joutes de ses parents, Matthis entendit le nom de Beths son amie et vassale. Il se redressa et s'approcha de la lice pour observer la joute.


Allez Beths !!! Allez Beeeeeeeeths !

Et puis en l'encourageant, il eut une idée en tête pour la motiver.

Imagine que t'as un oreiller dans les maiiiiiiiiiiiins et tu le taaaaaaaapes tapes tapes ! .

Malheureusement son idée ne l'aida pas à remporter la joute, au bout d'une lance la duduche de Billy fut par terre, elle aurait p'tre du mettre un oreiller sous ses fesses, il faudrait que Matthis le lui propose. Il haussa les épaules, un peu déçu pour son amie, il irait la faire rire au campement et lui offrirait à boire.

Cela devenait important, la juge diseuse appela sa mère à jouter, le fiston écuyer lui apporta lance, heaume et écu et lui souhaita bonne chane. Il fixait sa mère en l'encourageant.


Allez Maman !! Allez Mamaaaaaaaaaaan !

Cependant sa mère semblait avoir un peu la tête ailleurs, vu que son adversaire brisa sa lance sans que sa mère ne brise la sienne, Matthis serra ses petits poings.

Tombe pas Maman ! Tombe surtouuuuuuuuur paaaaaaaaas ! Sinon c'est fini pour toi !! Serre les cuisses maman !! Accroche toi à Thessalie !!

Matthis n'eut pas besoin de donner de nouvelle lance à sa mère, il la regarda en souriant, son père ne devait pas être bien loin dans la foule pour observer les prouesses de sa mère ou bien s'inquiéter parce qu'elle n'avait pas écouté les recommandations. Il regarda sa mère viser juste et dans un coup net et précis brisa sa lance, il sauta de joie en voyant l'adversaire tombé, cependant quelque chose clochait... La juge diseuse annonça une blessure pour l'adversaire. Matthis blanchit quelque peu, sa mère était une sauvage quand elle voulait. Il faudrait aller prendre des nouvelles du chevalier qui venait de saluer sa mère. Matthis la félicita et la débarrassa de ses affaires, l'informant au passage de la défaite de Beths, comme il ne savait pas si elle avait assisté à la joute. Un autre duel eut lieu avant celui de son père ce qui lui laissa le loisir de tout bien préparé, puis son père fut appeler et Matthis lui apporta heaume, lance et écu avant de se reculer.

Il savait que son père était un grand jouteur, même qu'une fois il avait failli mourir aux joutes. Les yeux brillants le fiston fixait son père et se mit à l'encourager.


Allez Papa !! Allez Papaaaaaaaaaaa !!

Pour la première lance rien ne se passa Matthis soupira, pas de retard pour son père fort heureusement.

Arrête de regarder Maman !! Sinon tu vas pas gagner ! Faut de la concentration !!

Matthis qui donna des conseils maintenant, il éclata de rire doucement avant de les fixer à nouveau. Mais là quel ne fut pas le choc et le grand bruit, les deux lances cassées et les deux jouteurs à terre. La juge diseur annonça qu'ils finiraient à l'épée, Matthis apporta l'épée à son père et le regarda avec un grand sourire.

Fais attention, j'ai pas très envie de toi voir mourir.

Matthis eut quelques rougeurs avant de s'écarter et de regarder son père dans une rare détermination enchaîner les quatre touches à zéro, lui aussi blessant son adversaire, décidément, ses parents étaient des vrais sauvages !! Matthis alla vite récupérer les affaires pour débarrasser son père et le félicita chaleureusement louant Aristote de ne pas avoir tuer son père. Après un petit repas autour de la tente avec la famille et les amis, Matthis repartit en direction de la lice, l'après-midi son cousin Jazon et son amie Naluria commença. Ce fut d'abord au tour de Jazon qui devait sans aucun doute jouter pour son épouse Gypsie qui rêvait sans aucun doute de le voir gagner.

Matthis s'époumona une nouvelle fois comme au GFC.


Nous sommes les plus forts et nous allons gagner !!
Courageux et malins, nous n'avons peur de rien !!
Nous sommes les Marigny et nous allons gagner !!
Courageux et malins, nous n'avons peur de rien !!
Allez cousin Jazooooooooon !!


Il avait du bien encourager le Matthis parce qu'au bout d'une seule lance, Jazon fut déclaré vainqueur, il applaudit de toutes ses forces souriant et surtout très heureux pour ses cousins ! Marigny 3/3 !! Un peu plus tard ce fut au tour de Naluria de jouter. Il avait appris un peu plus tôt que l'époux de Naluria avait gagné sa joute ! Il fallait maintenant que son amie gagne.

Allez Nalu !! Allez Naluuuuuuuuuu !

La joute fut longue et bien malheureusement Naluria ne l'emporta pas, un peu déçu le Matthis pour son amie, enfin, il y avait encore son époux, il pouvait sans doute jouter pour sa dame et gagner pour elle. Matthis applaudit les jouteurs et resta un moment à le regarder. La journée avait été bonne quatre jouteurs sur les six avaient emporté, ça laissait encore beaucoup de chance, en espérant qu'ils ne se rencontrent pas encore...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: 2.9 [Début aout] Les 16ème de Finale   Mar 10 Aoû - 10:41

Beths

Citation :
Joute des 16ème de finale dans la matinée.

Pour cette joute des 16 ème de Finale, que s’avancent sur la lice Beths de Montfort Balmyr, Duchesse de Billy, Baronne de Villemontée, Dame de Terves et de Gondole et Angelyque de la Mirandole-Montestier, Baronne de Cruzy le Chastel.



Première lance....
La Baronne et la Duchesse se font face... Comment se duel va-t-il se dérouler. Dans les tribunes le public se chauffe la voix et on peut déjà entendre le nom des deux jeunes femmes raisonner.
Le drapeau s'abaisse, les chevaux sont rapidement au galop, les lances s'ajustent... Et c'est la Baronne qui avait une grande habilité évite le coup de son adversaire et en profite pour porter le siens. La Duchesse peut-être surprise ne l'a pas vu venir et elle chute, heureusement sans la moindre blessure.


Angelyque de la Mirandole-Montestier est déclarée vainqueur de cette joute.
[/quote]


A l'issu des éliminatoires, elle était donc retournée vers la tente de Kali pour s'apercevoir que celle de ses suzerains et la sienne avait été montées dans un temps record avec très certainement là l'aide de bon nombre du personnel d'Alluyes. Le Duc fouettait-il ses gens pour pareille efficacité ? Hum ... peut être devrait-elle enquêter sur la question ?

Oui, bon, mais plus tard car en attendant il lui fallait prendre un peu de repos en vu de la prochaine joute, es 16ème de finale.

Des heures plus tard, après avoir épanchée sa soif avec ses suzerains, avec Kali, et d'autres personnes forts agréables présentes pour ces joutes, enfin, elle s'était allongée sur sa paillasse pour prendre quelque repos salvateur.

Fraiche et dispose de bon matin, du moins l'espérait-elle, elle avait quitté sa tente, et ses pas l'avaient menés vers l'écurie pour panser son Canasson, et pour l'équiper aussi. Femme et monture, un duo fondamental lors d'une joute. Si l'un des deux n'était pas en concordance, en phase, alors la défaite était assurée, et pire, une blessure. Mais sa bête était calme, broutant paille et herbe qui était à sa disposition. Beths profita du calme relatif que lui apportait sa bête.
Quelques heures plus tard, les cors sonnaient le début de la journée de joute. Il était temps. Temps de s'équiper avec l'aide fort approprié de son écuyer improvisé pour l'occasion.
Un tendre baiser à son fils qui dormait encore dans sa nacelle auprès de Margilie, et la duchesse se dirigea sur sa monture droit vers la lice.

Une légère brise apportait un peu de quiétude sous la chaleur des armures, et Beths se concentra sur les mouvements qu'il lui faudrait faire : pointer sa lance, la maintenir fermement ... et être habile ...

Au loin elle entendit une voix l'encourager, et sous le masque elle sourit. Son petit chevalier était donc venu soutenir les membres du Bourbonnais Auvergne.

Un signe de l'arbitre, et les deux Dames lancèrent leurs chevaux au galop. Las, son adversaire, plus habile qu'elle, esquiva sa lance alors qu'en même temps, elle lui porta un coup net et précis qui la conduisit jusqu'au sol sans même qu'elle s'en aperçu.

Au sol, relevant la visière de son heaume, Beths vérifia qu'en dehors de ses abatis momentanément douloureux, aucune blessure ne l'assaillait. Apparemment pas ... ouf.
Et puis son adversaire l'aida à se relever


Bien essayé votre Grâce! ce fût un plaisir que de jouter contre vous!

Dame Baronne je vous retourne le compliment, merci pour cette joute, et félicitation pour votre victoire. Je vous souhaite de poursuivre dans cette lancée tout au long du tournoi

Les deux femmes, sur un sourire, quittèrent la lice tout en saluant l'arbitre. Beths se décida à rester sur place, après tout elle n'était pas blessée, et même si son armure n'était pas de ce qui était le plus seyant et confortable, au moins, elle ne perdrait pas une miette du spectacle.
Kory et Althiof, comme toujours, réussirent à se débarrasser sans trop de difficultés leurs adversaires, à la plus grande joie de Matthis qui s'égosillait pour les encourager, ce qui eut don de la faire sourire avec tendresse.

Un peu plus tard, le Duc d'Alluyes liquida son adversaire en deux temps et trois mouvement, la joute était réglée et il fut déclarée vainqueur. Ehehehe, il était doué ce petit pensa une Beths fort amusée de contempler les exploits de son vassal largement encouragée par une foule en délire.

Quelques heures plus tard, ce fut au tour de Jazon qui sans perdre un seul instant élimina son adversaire d'une main de maître. Beths en fut admirative et se rappela que Jazon avait porté les couleur du BA, aux joutes justement, joutes qui avait vu leur Duché triompher. Elle comprenait pourquoi il avait été qualifié, il était tout simplement excellent.

Et puis ce fut au tour de Nalu ... qui eut moins de chance et d'allégresse que son époux. Elle se défendait bien Nalu pourtant, las son adversaire, ce jour, fut plus forte qu'elle d'une lance. Il était des aléas ...
Beths aurait ainsi l'occasion de discuter avec son amie : toutes deux ne s'était point qualifiées pour la suite.

A la suite de Naluria, Beths entendit un nom qui la laissa bouche ouverte ... Melian de Ventoux ? Se pouvait-il que ? Beths étudia les adversaire, observa la joute, mais ne savait dire si ...
Et puis la joute suivante lui confirma. Cette fois ce fut au tour d'Acar de Ventoux de se présenter sur la lice.
Ainsi ses anciens amis thiernois étaient présents ? C'était là occasion à ne point laisser passer, elle irait les saluer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: 2.9 [Début aout] Les 16ème de Finale   Mar 10 Aoû - 10:42

Korydwen

Spoiler:
 

Korydwen s'était préparée tranquillement avec son époux, leur fils ainé avait prouvé ses capacités comme écuyer, même si des serviteurs plus âgés et surtout de plus grande taille s'occupaient de seller les chevaux, son fils se débrouillait comme un chef, laissant tout le loisir à Korydwen de passer du temps avec son époux avant les joutes à écouter et réécouter ses recommandations, à lui sourire et surtout à lui promettre de prendre soin d'elle du mieux qu'elle pouvait et surtout à rester concentrée sur son but ou bien à ne pas s'inquiéter si elle ne le voyait pas dans la foule, à ne pas tout de suite imaginer son absence, elle savait qu'il regarderait ses joutes, elle mettait juste parfois un peu de temps à comprendre. Ses bandages terminés, elle enfila sa tenue et aida ensuite son époux à enfiler la sienne, autant relever le comique de la scène, bien difficile de se lever et baisser avec une grande quantité de protection sur le dos et ailleurs, mais enfin, ils réussirent, un baiser sur ses lèvres et la voilà qui part avec une démarche de canard, après plusieurs minutes d'effort la voilà sur le dos de sa monture.

Elle arriva au bord de la lice pour la fin de la joute de Beths, la juge diseuse appelait le prochain duo et son fils se précipita vers elle pour lui annoncer la défaite de leur amie, elle grimaça. Elle espérait la croiser un peu plus tard au campement pour lui offrir une bonne bouteille de prune et une franche partie de rigolade. Elle se présenta en lice et se retrouva face à son adversaire du jour. Elle s'inclina devant lui avant d'abaisser son heaume et de saisir la lance que lui tendait son fils.

Elle serra les cuisses pour rester sur le dos de sa jument, la belle frison frottait le sable avec son sabot, elle était prête elle aussi à en découdre. Elle entendait la voix de son fils résonner dans le public, elle riait intérieurement en imaginant Matthis et Beths dans la même pièce dans un concerto pour deux voix. S'exprimer, s'époumoner le petit Marigny pour le coup oui ! Elle fixait son adversaire et lança sa monture à moyenne vitesse, il fallait plutôt jauger l'adversaire, cependant, elle rata sa cible contrairement à lui qui brisa et là, elle ne put réprimander un franc rire en entendant son fils lui ordonnant presque de serrer les cuisses, il avait bien compris comment les joutes fonctionnaient, tant mieux pour lui vu l'amour que ses parents portaient à ce jeu de noble.

Elle garda sa lance en main, mais cette fois, et bien cette fois, elle ne se ferait absolument pas avoir, elle briserait coute que coute et resterait surtout en selle, déterminée, le regard figé sur son adversaire, un grand coup de talonnage à Thessalie et la voilà partit pour la seconde lance. Tellement déterminée qu'elle en brise sa lance et éjecte son adversaire avant de finir sa course au bout de la lice, elle se retourne et voit son adversaire peiné, voilà qu'elle aurait blessé ? Son écuyer l'aide à se relever, elle s'approche tenant Thessalie par la longe.


bonne continuation dame....

Merci messire... Vraiment navrée pour votre blessure.


Elle vit ensuite son fils récupérer ses affaires.

Matthis, il faudra aller voir ce Messire Karl afin de prendre de ses nouvelles, les joutes sont parfois dangereuses.

Une bouteille de prune pour ce messire également, elle avait bien fait d'en apporter quelques unes de Guyenne. Elle quitta la lice pour laisser la place aux suivants. Elle prit la direction de leur tente profitant du fait que son époux ne joutait pas tout de suite pour quitter son armure et passer une robe plus appropriée... Enfin, plus appropriée tout était relatif, mais Korydwen et les robes c'était une grande histoire. La dite robe était plutôt simple et pour une fois, elle n'était pas rouge.

Elle regagna la lice et observa avec un grand sourire aux lèvres son fils et son époux partagé un moment, ce genre de moment que Matthis réclamait bien souvent, elle resta un peu à l'écart pour observer la suite des évènements. Son fils non loin, elle l'observait lui aussi, elle ne manqua pas de s'égosiller pour encourager son époux.

Allez !!

Matthis n'était pas en reste, après la première lance voilà qu'il conseillait son père ce qui ne manqua pas de faire rire sa mère. Korydwen fixait son époux, l'imaginant déjà vainqueur, elle poussa juste une affreuse grimace en entendant qu'il finirait avec un duel à l'épée, un affreux souvenir resurgit à ce moment-là, la main sur sa bouche, elle tentait d'effacer l'image de son époux allongé sur le sol avec un trou dans le bas du ventre. Mais cette fois, ce ne fut pas lui le blessé mais son adversaire, elle se tourna vers son fils.

Matthis... Tu as été engendré par des monstres !! L'on commence fort, va p'tre falloir qu'on s'calme, on va éviter de blesser tous les jouteurs...


Elle laissa ensuite le blondinet vaquer à ses occupations d'écuyer et alla offrir un doux baiser à son époux une fois qu'il eut saluer son adversaire et quitter la lice. Plus tard l'époux de son amie Naluria jouterait. L'après-midi verrait le cousin Jazon et l'amie Naluria jouter. Elle ne manquerait pas de suivre la suites des réjouissances.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: 2.9 [Début aout] Les 16ème de Finale   Mar 10 Aoû - 10:43

Jazon

Dans les gradins

A partir d'aujourd'hui et jusqu'à ce qu'il soit éliminer ou dans le meilleur des cas, qu'il parvienne en final, les joutes allaient se succéder pour le vicomte de Ravel.
Pour cette seconde journée qui serait la première pour Jazon, vu qu'il avait eu la chance d'éviter les éliminatoires, le couple Duchesne suivit de ses gens se rendit à la lice et plus précisément dans les gradins pour assister durant la matinée aux joutes.
Jazon ne voulait rien rater de ces duels.
Le pair de France de Valrose remporta le premier duel. Par contre, pour la deuxième joute, Beths chuta au premier passage.
On pouvait entendre Matthis, le fils de Korydwen et Althiof hurler et encourager ses amis et sa famille.
Jazon, en souriant, le regardait s'époumoner à chaque passage.

Suivit la cousine Kory qui en deux lances écarta des joutes le chevalier de Hasselt de Rosslyn.
Il y eut une nouvelle joute puis ce fut celle de son cousin Althiof.
Au premier passage, les deux lances se brisèrent mais les deux concurrents chutèrent.
Jazon n'avait encore jamais rencontré ce cas de figure. Finir le combat à l'épée.
Althiof s'en sortit avec fougue et brio, soutenu par les clameurs de son fils.

C'est le comte de Sainct Omer qui les avait reçu en son domaine aux dernières joutes qui clotura les joutes de la matinée. Mais malheureusement pour lui, il fut éliminé après un bien beau combat qui laissa les spectateurs en haleine.

Après un bon repas, qui resta pourtant léger pour Jazon, le vicomte accompagna son épouse dans les gradins.
Il ne voulait pas rater le combat de leur hote, Lexhor d'Amahir. Celui-çi, soutenu par tous ses amis et ses gens, remporta en un passage cette joute en brisant et faisant chuter le duc d'Amboise.

Expéditif ! lança Jazon.
Puis il ne perda pas de temps à rejoindre sa tente car il passait peu de temps après.
Jehan, qui avait déjà sellé Vandale, équipa à son tour son maitre et l'aida à se mettre en selle. Prenant la monture par la bride, ils se dirigèrent vers la lice.



Au bord de la lice

Quand Jazon et son écuyer arrivèrent à la lice, on entendit le résultat de la dernière joute. C'est un seigneur qui venait de battre le grand maitre de l'ordre des chevaliers francs.
Il ne restait plus qu'une joute et se serait son tour. Vandale grattait, impatient, le sol de son sabot.
Jazon avait retrouvé tous ces moyens physiquement. Pourvu que le mental suive ! Avec les derniers évênements, il avait été secoué même s'il n'en montrait rien.

Ce fut au tour du connétable de France de se faire éliminer.
Puis on annonça la joute de Jazon contre celle qui l'avait éliminé aux demi-finales de Sainct Omer.
Aurait il sa revanche ? C'était une sérieuse concurrente pour un début de tournoi.



Spoiler:
 

Jazon salua son adversaire en écartant la main qu'il avait posé sur le coeur. Puis il baissa son heaume, remonta sur ses rênes et prit la lance que lui tendait un page.
Bonne chance Monsieur Jazon lui dit son écuyer qui lacha la bride alors qu'il entrait sur la lice.

Il se mit en bout de lice et fit tourner sa monture.
Il ne fallait pas tergiverser et tenter le tout pour le tout.
Alors que la tension montait d'un cran et qu'un calme relatif s'était abattu alentours, Jazon entendit un chant.
Nous sommes les plus forts et nous allons gagner !!
Courageux et malins, nous n'avons peur de rien !!
Nous sommes les Marigny et nous allons gagner !!
Courageux et malins, nous n'avons peur de rien !!
Allez cousin Jazooooooooon !!


Jazon aurait prit le temps de rire en reconnaissant la voix de son petit cousin, si le drapeau ne s'était abaissé.
Ouvrant les doigts en talonnant fortement sa monture, le cavalier, galvanisé par ce chant, s'élança au grand galop vers sa cible.
Faisant descendre la lance jusque dans l'axe de l'écu adverse, il se pencha en avant un moment avant l'impact, serrant cuisses et genoux pour contrecarrer l'impact adverse.
Mais il n'en fut rien. Lui avait touché, certes. Reprenant son cheval, il lui fit faire demi-tour pour découvrir la baronne à terre.
Au pas rênes longues, il s'approcha. Jehan vint lui prendre sa lance et Jazon releva sa visière.
Il lui tendit la main pour l'aider à se relever alors que des serviteurs approchaient.


Baronne, j'espère que vous n'avez aucun mal.
Je vous remercie pour cette revanche qui n'était pas gagnée d'avance face à une aussi brillante jouteuse que vous.


Il l'a salua de nouveau d'un geste de la main. Puis il sortit mais resta au bord de la lice devant les gradins pour suivre les derniers combats.
Il eut un sourire radieux vers son épouse Gypsie qui lui faisait un geste de la main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: 2.9 [Début aout] Les 16ème de Finale   Mar 10 Aoû - 10:43

Gypsie

Dans la deuxième génération des Neschers, on chante. L'ainée chante l'hymne du Ba à qui veut l'entendre, Matthis chante dès qu'il peut, reprenant des refrains, encouragements entendus sur terrain de soule parfois, chante à tue tête. Toute la famille est saluée.

Gypsie est près de Jazon, vibre à chaque joute avec l'enthousiasme de son époux. Il explique, regarde, commente et recommence. Chacun y allait à sa manière, brutalement souvent, plus finement parfois. Tous heureux de participer, bien que dans le lot, certains soient certainement venus pour gagner, et rien de plus.
Qu'importe, participer était bien l'essentiel, frémir, sentir, respirer cette ambiance insouciante pour la rectrice presque en retraite... Plaisir de tout, plaisir du temps, du soleil, de l'été, de son époux, de la vie, tout simplement.

Et voilà son tour, il s'apprête, aidé par Jehan, le voilà prêt à lancer Vandale quand retentit encore le chant du petit Al... Personne n'entendrait Gypsie qui éclata de rire en souriant à l'enfant.
L'attention de la vicomtesse revient très vite sur le terrain, car Jazon s'est élancé.
Et si quelqu'un pouvait entendre son coeur et son âme à cet instant, il aurait écouté un " Vas y Jazon, tu vas y arriver ! " Ses poings étaient serrés, les jointures blanches le temps de la minute suffisante à son époux, vainqueur de cette joute bien maitrisée. Il progressait Jazon, sous l'oeil fière de son épouse qui lui rendit son sourire alors qu'il restait au bord de la lice pour suivre les autres joutes.
Bouffée de bonheur envahit le coeur de Gypsie alors, elle sait combien il aime jouter son époux, combien il aimerait en gagner, ce serait une belle première pour lui.
Mais... Il y avait encore bien des joutes jusqu'à la victoire, long chemin serait le parcours face à si redoutables adversaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 2.9 [Début aout] Les 16ème de Finale   

Revenir en haut Aller en bas
 
2.9 [Début aout] Les 16ème de Finale
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine de Cournon d'Auvergne :: Baronnie de Cournon d'Auvergne :: Chateau de Cournon d'Auvergne :: Rez-de-chaussée :: Bibliothèque :: Année 1458-
Sauter vers: