AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 3.1 [Début aout] Les 8 ème de Finale

Aller en bas 
AuteurMessage
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: 3.1 [Début aout] Les 8 ème de Finale   Mar 10 Aoû - 10:50

Deedlitt

Joute des 8ème de Finale, le matin.


Pour cette joute des 8 ème de Finale, que s’avancent sur la lice Korydwen de Marigny, Baronne de Cournon d'Auvergne, Dame de Neschers et Mirefleurs et Juliette d'Harles, baronne de Mervans, Dame d'Etroyes et Douairière de Meyssac.



Première lance....
Les deux baronnes font signe qu'elles sont prêtes et le signal est donné. Alors que la Baronne de Mervans ne parvient pas à toucher son adversaire, cette dernière en profite pour briser sa lance. La dame d'Harles n'est pas une débutante et se maintient en selle sans problème.

Seconde lance...
Là encore la baronne de Mervans rate sa cible, faute que ne laisse pas passer la Dame de Mirefleurs, elle met dans le mille, brise sa lance et désarçonne son adversaire.


Korydwen de Marigny est déclarée vainqueur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: 3.1 [Début aout] Les 8 ème de Finale   Mar 10 Aoû - 10:51

Deedlitt

Joute des 8ème de Finale, le matin.


Pour cette joute des 8 ème de Finale, que s’avancent sur la lice Althiof de Marigny, Baron de Cournon d'Auvergne, Seigneur de Neschers et Mirefleurs, Grand Prévost de France et Enguerrand Louis-Perceval de la Mirandole et de Dublith, Vicomte de Mussidan, Baron du Fleix, Seigneur de Soirans.



Première lance...
Voici qu'entre en lice deux hommes très expérimentés. Les chevaux s'élancent et voici les lances qui se croisent et touchent. Celle du Vicomte se brise, alors que celle du Baron reste intacte, à peine après l'impact, les deux hommes se retrouvent à terre. Heureusement sans aucune conséquence.
La lance du Vicomte ayant brisée sa lance, il a donc l'avantage au moment de la chute.


Enguerrand Louis-Perceval de la Mirandole est déclaré vainqueur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: 3.1 [Début aout] Les 8 ème de Finale   Mar 10 Aoû - 10:51

Matthis

[Joutes de Korydwen & Althiof]

Ses parents joutaient de bon matin, Matthis s'était donc levé au chant du coq, après un rapide petit déjeuner constitué de lait et de bonne brioche, il avait beau être écuyer, il appréciait se faire servir un petit peu et puis les serviteurs le connaissaient bien, le tout dans son ventre, il enfila sa jolie tenue d'écuyer et alla voir les chevaux. Althiesse semblait en pleine forme mais lui ne joutait pas, Thessalie et Pégase quant à eux finissaient de manger et de boire, Matthis avait pris soin de bien vérifier les réserves, les montures ne devaient manquer de rien, sinon cela risquait de mal se passer. Il en profita pour aller voir le tableau d'affichage, ses parents joutaient l'un après l'autre, honneur au dame, sa mère commencerait, contre Dame Juliette, il avait entendu une histoire qui disait que lors d'une joute contre une dame Juliette sa maman s'était fait bien mal à l'épaule, peut-être que c'était cette dame Juliette, sa mère la reconnaitrait sans doute. Il regarda ensuite pour son père, sauf que le nom était bien trop long pour le retenir, Matthis avait beau le répéter durant tout le chemin jusqu'à la tente de ses parents qu'il l'oubliait en arrivant. Là n'était pas le plus important non plus.

Avec l'aide d'un serviteur plus grand, il prépara les montures, il alla ensuite un peu astiquer les armures de ses parents, donnant au passage quelques coups de marteau pour redresser les morceaux un peu déformer. Tout était bien prêt, il récupéra les heaumes et les écus et repartit dans son petit coin favoris pour monter son mini campement d'écuyer et attendre les joutes de ses parents. Le tour de sa mère arriva, Matthis l'observa, elle était déjà sur le dos de sa belle jument frison. Matthis s'approcha d'elle en courant un heaume et un écu dans les bras, il les lui tendit, avant de repartir en courant chercher la lance qu'il lui donna alors qu'elle était sur la lice déjà.


Bonne chance Maman !

Matthis se recula pour observer le spectacle et resta à côté pour tendre les futurs lances, il était persuadé que sa mère les briserait toute et gagnerait ! Et bingo, il avait gagné, alors que Dame Juliette l'avait raté, sa mère brisa sa lance, Matthis sauta de joie et alla vite apporter une deuxième lance à sa mère. Si elle réussissait à faire tomber son adversaire en brisant elle gagnait, il fallait qu'elle gagne !!

Allez ! Thessalie je compte sur toi pour mener Maman à la victoire !!

Il caressa un peu l'animal avant de s'écarter pour regarder la deuxième lance. Et là sa mère brise sa lance alors que son adversaire rate et comble du bonheur pour le blondinet il voit l'adversaire de sa mère chuter. La demi portion d'homme plie les genoux et prend une bonne dose d'élan et saute en brandissant ses bras en l'air, retenant un cri de joie. Il allait vite récupérer les affaires de sa mère et s'inclina devant Dame Juliette respectueusement. Mais il n'avait pas de temps à perdre, il devait aider son père qui devait déjà être sur place et qui avait sans aucun doute observé sa mère l'emporter, de quoi mettre beaucoup de baume au coeur et puis sans doute le rassurer. Matthis s'approcha de son modèle de père et lui tendit un heaume et un écu, avant de lui donner sa lance.

Allez Papa ! Avec Maman on va t'encourager !

Il caressa ensuite Pégase le beau cheval de son père.

Allez Pégase ! Montre ce que les beaux chevaux thessaliens savent faire ! Les françois ne savent pas !!

Il se recula, les yeux rivés sur son père qui la encore ne pouvait que gagner... Si seulement Matthis avait eu raison... Son père rate, Matthis passe ses mains devant ses yeux et tourne légèrement la tête, il redoutait une chute de son père, il savait que l'adversaire avait brisé lui. Un gros boucan arriva jusqu'à ses petites oreilles, il vit son père et son adversaire par terre sur le sol. Le blondinet partit en courant en direction de son père, heureusement l'arbitre disait qu'il n'y avait rien de grave. Le petit bonhomme retira le heaume de la tête de son père et regarda son adversaire. Il avait été très impressionné le petit gars.

Félicitations messire.

Il se tourna ensuite vers son père.

T'inquiète pas papa ! T'as fait un beau parcours, même un très beau et maman porte encore nos couleurs, tout n'est pas perdu. Et pis pour moi t'es le meilleur des jouteurs. On aidera bien maman à se préparer et elle joutera pour toi, pour tes couleurs.

Il ne savait pas vraiment si les dames pouvaient jouter pour leurs époux, il savait que les époux le faisaient pour leurs dames. Son père devait savoir.

Matthis posa sa petite main sur la large épaule de son père, il savait bien que c'était bien peu agréable de perdre. Mais il savait aussi très bien que son père saurait rapidement trouver les bras de sa mère. Mais le blondinet, lui, il était bien fier de son père, il espérait déjà pouvoir rivaliser avec lui quand il serait en âge. Il attendit sagement aux côtés de son père.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: 3.1 [Début aout] Les 8 ème de Finale   Mar 10 Aoû - 10:52

Flex

Alors que le jeune Enguerrand se flirtait avec la foule qui jouissait du spectacle des huitième de final, il saisit sa place à son tour à la demande du héraut de la joute. Sa sœur adoptive - il ne la connaissait pas - ne l'avait pas emballée, puisque perdante Flex restait le seul de la Mirandole en jeu. Encore une fois il allait affronter un grand officier de France. Il ne cacherait pas le plaisir de gagner contre tel ; or, c'était bien là une chose qu'il considère ennuyante que d'échanger des voeux de chance et tout ce protocole de lèche-cul. Il avait une dette envers Althiof, car ce dernier fut l'un des principaux investigateur pour le sauver de sa séquestration en Guyenne, par un bâtard de Louvelle. A ce souvenir, sa tempe battit un tambour sourd, qu'il essaya de calmer par un massage. Il n'insulterait ni ne jurerait le grand prévôt de France pour ces raisons là, bien que cette coutume ancestrale de sa part lui portait chance, le borgne ne voulait pas maudire son sauveur. En bout de lice, Flex glissa son heaume.

« - Ce gamin va me faire perdre. » Dit-il hargneux contre Matthis. En fait, il enviait ce fils qu'il n'aurait jamais eu. Même sa propre fille, son unique héritière complotait pour sa mort, et ne lui donnait jamais aucune marque d'affection à ce jour. Lui aussi aurait apprécié se faire encourager par Luna de la Mirandole et de Dublith, mais à part fricoter avec une gouine d'Angoulême, il ne reçut aucun remerciement de tous les fonds & pistons octroyés.

Il ne suffit que d'une passe pour départager les jouteurs. Bien que tous les deux chutèrent, il fit le seul à briser sa lance. Même pire encore, le borgne fut féliciter par le fils du perdant. Il s'était promis de ne pas jurer, ni de porter une insulte impersonnelle. Prenant sa jalousie d'une telle gratitude, il se força à faire un geste gracieux de la main - pas trop longtemps - pour remercier tant le fils que le père. Le borgne se retira tout en profitant des acclamations de la tribune à son égard. Il aimerait que cet instant dure éternellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: 3.1 [Début aout] Les 8 ème de Finale   Mar 10 Aoû - 10:53

Korydwen

Spoiler:
 

Korydwen s'était préparée une fois de plus à jouter, les 8ème de final, cela faisait un moment qu'elle n'avait pas atteint ce niveau et qu'elle n'avait pas jouté, elle s'était préparée comme d'habitude avec l'aide de son époux, l'aidant également, un duo de choc qu'ils faisaient, bien trop souvent ils avaient oublié autant l'un que l'autre, que sans la deuxième moitié, ils n'étaient plus rien, une confiance aveugle la guidait, et elle savait au plus profond d'elle-même qu'il avait raison, même si des fois elle disait le contraire ou qu'elle racontait des bêtises. Mais ça, c'était Korydwen dans toute sa splendeur.

Le blondinet s'était déjà affairé lorsque Korydwen quitta sa tente déjà bien prête, elle était d'attaque, jouer, s'amuser, rire, passer des bons moments, voilà qui n'était pas arrivé depuis longtemps. Il fallait en profiter, hisser une fois de plus sur Thessalie qui elle aussi y prenait gout, la dame prit la direction de la lice, sans avoir offert un dernier baiser à son époux. Elle joutait dans les premiers, elle vit son fils arriver en courant avec heaume et écu, puis lance, en apprenant le nom de son adversaire, elle ne put que sourire. La dernière fois qu'elle avait jouté contre Dame Juliette, elle avait perdu et avait été blessé à l'épaule, les aléas des joutes, elle était heureuse de cette "revanche", elle était grande jouteuse dans ses souvenirs la dame, c'était donc un honneur que de jouter contre elle et de profiter, l'on apprenait toujours au contact de grands jouteurs, l'on faisait des erreurs que l'on évitait ensuite de reproduire.

Elle entra en lice, sa lance bien positionnée, un regard à son adversaire et son oreille tendu vers son fils qui l'encourageait. Même le cheval eut droit à un encouragement. Korydwen se concentra à nouveau, gardant sa lance le plus droit possible, le coup d'envoi retentit. Elle s'élance et évite la lance de son adversaire et en profite pour briser la sienne, dame Juliette en brillante cavalière reste sur sa monture, une deuxième lance dans la main apportée par sa descendance, elle s'élance à nouveau, son adversaire rate, elle en profite pour viser et brise en la faisant chuter. Korydwen finit sa course au bout de la lice, son époux avait-il vu ? Elle ne savait pas, mais elle était bien heureuse en tout cas.

Elle descendit de sa monture et s'approcha de Dame Juliette et lui tendit la main pour l'aider à se relever.


Merci dame pour cette joute ! Mes souvenirs étaient bien bons, vous êtes une jouteuse fortement expérimentée et la dernière fois que nous nous étions rencontré, j'étais à votre place. La boucle est bouclée l'on dirait.
J'ai été ravie de jouter à nouveau contre vous. J'espère ne pas avoir été trop brusque.


Korydwen laissa le temps à son vis à vis de lui répondre, la prochaine joute était celle de son époux. Elle laissa son fils récupérer le matériel, cette fois, elle n'aurait pas le temps de se changer, elle resta donc en tenue de jouteuse sur le bord de la lice, la vision était parfaite, elle pourrait encourager son époux, le gamin s'en chargeait déjà ce qui semblait contrarier l'adversaire, un sourire sur le visage de la mère. Malheureusement la joute fut de courte durée et son époux chuta sans briser contrairement à son adversaire. Le fiston était déjà arrivé sur la lice pour réconforter son père et féliciter au passage l'adversaire, elle resta en bout de lice pour l'attendre, il serait déçu elle le savait, mais cela passerait rapidement, une fois tous les deux, ils en discuteraient et plus si affinité et pis elle était encore en lice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 3.1 [Début aout] Les 8 ème de Finale   

Revenir en haut Aller en bas
 
3.1 [Début aout] Les 8 ème de Finale
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine de Cournon d'Auvergne :: Baronnie de Cournon d'Auvergne :: Chateau de Cournon d'Auvergne :: Rez-de-chaussée :: Bibliothèque :: Année 1458-
Sauter vers: