AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Guyenne] A la faculté de médecine (14 Août 1458)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: [Guyenne] A la faculté de médecine (14 Août 1458)   Jeu 19 Aoû - 11:11

Eruntalon

Erun passa les portes de la faculté de médecine pour la première fois, mais il ne prit pas le temps d'observer le décor, il était pressé, très pressé même. Il avait besoin d'un médicastre de toute urgence, ou plutôt, elle en avait besoin et dans la mesure où lui avait besoin d'elle, cela revenait au même.

Le Marmandais ne connaissait pas encore tous les recoins de la capitale, et il n'avait pas su où chercher de l'aide, seule l'université lui était venu à l'esprit quand il avait compris que quérir l'aide d'un professionnel médical était la seule chose pouvant encore la sauver. Il devait faire vite...

Tout en faisant son possible pour la sauver, Erun se sentait terriblement coupable, tout était de sa faute, il lui en avait trop demandé, la pauvre était épuisée et lui il n'y avait pas prêté attention... Le surmenage était surement la cause de son état, et lui, imbécile, en était le responsable. Si jamais elle venait à mourir, comment ferait-il sans elle ? Non mieux valait ne pas penser au pire pour le moment. Et pourtant...


- Est-ce qu'il y a un médicastre ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [Guyenne] A la faculté de médecine (14 Août 1458)   Jeu 19 Aoû - 11:12

Emi


Un livre à la main, prête à apprendre toutes les ficelles de la médecine, Emi se rendait dans une salle d'études. Elle avait déjà le nez dans le bouquin et ne faisait pas très attention où elle marchait...
C'est d'ailleurs la raison pour laquelle elle heurta un homme au moment où celui demandait un médicastre. Il lui en fit tomber son livre. Elle le ramassa avec énervement et se redressa en bougonnant.


Nan mais ça v... Oh ! Erun ! Qu'est ce que tu fais là ?

C'est alors qu'elle la vit, dans un sale état. Elle mit sa main sur sa bouche avant de lever les yeux vers le cac.

Elle... elle est morte ?

Elle mit cette idée de côté, préférant ne pas penser au pire.
Emi sentit soudain une bouffée de remords l'assaillir, si elle était ici, maintenant et sans connaissance, c'était aussi sa faute. Mais qu'est ce qu'il leur avait pris cette nuit là...
La Montalbanaise débutait seulement ses études de médecine, elle n'était pas sûre de pouvoir la sauver, mais il fallait tenter quelque chose.


Tu te contenterais d'un carabin pour la soigner ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [Guyenne] A la faculté de médecine (14 Août 1458)   Jeu 19 Aoû - 11:13

Aiguemarine

Alors qu'ils sortaient du bureau de la Doyenne de médecine, Aiguemarine et Nic entendirent quelques éclats de voix, un peu plus loin dans les couloirs ; et évidemment à l'opposé de la direction qu'ils prenaient.

Un coup d'oeil vers son époux.
Que faire ?!
Et si, après tout, c'était important ?!
Le meilleur moyen de le savoir était d'aller voir.
Le couple opéra donc un demi-tour sur eux-mêmes, et se dirigea vers les voix.

Là, ils tombèrent nez à nez avec Emi et un Messire.
Ce dernier ne semblait pas souffrant.
Aiguemarine l'observa et le détailla quelques instants...avant de s'enquérir du pourquoi et du comment...


Le bon jour à vous 2.
Un souci ?!
L'on peut vous aider ?!


Et de laisser ses yeux bleus interrogateurs aller d'Eruntalon à Emi.
Aiguemarine avait omis de préciser qu'ils étaient médicastres.
Peut-être étais ce juste une dispute amicale/amoureuse (rayez la mention inutile) entre la filleule de Kindjal et ce Messire ?!
Auquel cas, Emi le lui ferait comprendre assez tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [Guyenne] A la faculté de médecine (14 Août 1458)   Jeu 19 Aoû - 11:14

Nictail


Aigue et Nic étaient venus se présenter à l'Université Guyennoise pour pouvoir à la fois étudier et enseigner. Et tout naturellement, ils s'étaient dirigés vers la doyenne de médecine.
En sortant du bureau, ils entendirent des éclats de voix.
Curieux et intrigués, ils se décidèrent à aller jeter un oeil, s'assurer que tout allait bien.


Le bon jour à vous 2.
Un souci ?!
L'on peut vous aider ?!


Nic ne connaissait aucune des deux personnes présentes.
En revanche, son épouse semblait reconnaitre la Dame.
Enfin, dans tous les cas, s'ils avaient besoin d'aide, ça se saurait très vite.
Et Nic les salua donc d'un calme signe de tête.
Les querelles étaient si fréquentes en ce duché, que Nic doutait qu'il s'agisse de quelque chose de véritablement gravissime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [Guyenne] A la faculté de médecine (14 Août 1458)   Jeu 19 Aoû - 11:15

Eruntalon


Comme il l'avait espérait, Erun vit arriver le secours qu'il était venu chercher. Sur les trois personnes qui s'étaient approchées, il ne connaissait guère qu'Emi, mais les deux autres personnes devaient bien être des médicastres ou des carabins, ils n'étaient certainement pas à la faculté de médecine pour filer de la laine...

Il exposa alors à la vue des deux inconnus la raison de sa venue, qui avait, fort heureusement, été épargnée par l'arrivée brutale d'Emi.


- Carabin, ou médicastre... J'accepte l'aide de toute personne ayant plus de connaissances médicales que moi...

Les personnes présentes purent alors voir le petit corps immobile et fragile qui inquiétait tant le Marmandais. la mésange reposait dans une petite boîte de fortune dont le fond avait été rapidement recouvert d'un peu de paille.

C'est en exposant ainsi le corps de l'oiseau qu'Erun se rendit compte du ridicule de la situation. Ces gens étaient peut être de grands médicastres, reconnus dans plusieurs duchés, et lui leur demandait de soigner un animal. mais sa mine déconfite devait suffire à montrer qu'il ne plaisantait pas, il faut bien dire qu'il s'était attaché à la petite bête, fragile certes, mais tellement agile et rapide...


- Nan je crois pas qu'elle soit morte... Enfin j'espère pas... Elle ne bouge plus, je crois que c'est du surmenage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [Guyenne] A la faculté de médecine (14 Août 1458)   Jeu 19 Aoû - 11:18

Aiguemarine


L'homme se décida à ouvrir la bouche pour expliquer son problème.
Et tandis qu'il parlait, les yeux d'Aiguemarine ainsi que sa bouche s'agrandissaient sous la surprise.


Carabin, ou médicastre... J'accepte l'aide de toute personne ayant plus de connaissances médicales que moi...

Aiguemarine... médicastre, et enchant... elle n'eût pas le temps de finir de se présenter que l'homme extirpait une boîte où un oiseau était installé.
C'était donc ça l'urgence médicale ?!
Surtout éviter de croiser le regard de son époux qui lui dirait sûrement "tu vois où ça mène de se mêler de ce qui ne nous regarde pas !"
Et comment avouer que les urgences animales, c'était pas vraiment son rayon.
Tandis qu'elle réfléchissait à gérer cette situation peu commune, faut l'avouer, l'homme s'adressa à Emi...


Nan je crois pas qu'elle soit morte... Enfin j'espère pas... Elle ne bouge plus, je crois que c'est du surmenage.

Aiguemarine attendit qu'ils eurent terminés, puis se tournant vers Emi, interrogative...

Emi ?! hmmm... y'a t'il une salle où nous pouvons nous installer ?!
Un couloir d'Université n'est pas le meilleur endroit.

Puis, plus bas, de façon à n'être entendue que de son amie "Tu es déjà intervenue sur ce genre de cas parce que moi... légère grimace...

Clair que là, Aiguemarine eût préféré un malade à 2 pattes, enfin un humain quoi.
Mais à défaut de grives, ne dit'on pas que l'on mange des merles ?!
Ses yeux se posèrent enfin sur Nic et elle lui fit un sourire mélangé à une légère moue, de celui qui veut dire "Aides moi ! promis, demain...j'arrête mes bêtises"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [Guyenne] A la faculté de médecine (14 Août 1458)   Dim 29 Aoû - 8:15

Nictail

L'homme inconnu se décida donc à expliquer la situation.
Tout à fait classique ... Enfin, non, pas vraiment.
Certes, les enfants avaient requinqué un pigeon récemment. Mais les deux médicastres n'avaient pas songé à leur demander ce qu'ils avaient fait.

Donc, ils s'étaient retrouvés dans une petite salle annexe suite à la demande d'Aigue. Oui, ce serait plus pratique pour s'occuper de ... enfin, du patient.
Et le regard d'Aigue était plus qu'explicite, elle l'appelait à l'aide !


Messire, nous allons faire ce que nous pouvons pour votre mésange.
Mais, nous ne sommes pas experts ...


Nic prit le petit oiseau dans ses mains, délicatement et posa son oreille contre son ventre. Ben vi, un oiseau aussi ça a un coeur normalement.
Ben, ça semblait battre ! Doucement, mais il y avait quelque chose.


Bon, j'entends son coeur. Enfin, je crois ...
Vous aviez raison, elle n'est pas morte ...
Dites, y'a un peu d'alcool fort ici ?! Non, pas pour moi, pour lui faire respirer, ça pourrait la ... réveiller ...

En tout cas, pour être ainsi, elle doit être épuisée ...
Enfin, c'est ce que je dirais d'un être humain ...


Nic n'était sûr de rien, mais bon ...
Une bonne odeur d'alcool, ça réveille n'importe qui ... ou n'importe quoi !
En principe en tout cas ! Advienne que pourra ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [Guyenne] A la faculté de médecine (14 Août 1458)   Dim 29 Aoû - 8:16

Eruntalon


Avec soulagement, Erun put voir que les médicastres ne le prenaient pas pour un cinglé, ou du moins sil ne le montraient pas. Et une fois dans la petite salle annexe, que celui qui avait eu l'idée de construire ces petites salles soit béni, elles n'avaient pas de fonctions propres mais on leur trouvait toujours une utilité quand le besoin s'en faisait sentir, enfin bref, une fois dans cette salle annexe, il eut un deuxième soulagement : le diagnostique du médicastre, sa mésange n'était pas morte. Ne restait plus qu'à la soigner.

- De l'alcool fort ?? euh...

Erun fouilla désespérément ses poches en quête d'une flasque, mais il fallait se rendre à l'évidence, il n'en avait guère...Où donc pourrait-il en trouver dans cette université ? Le regard du Marmandais se tourna vers Emi, si elle n'en avait pas sûr elle, nul doute qu'elle saurait où en trouver à la faculté de médecine...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [Guyenne] A la faculté de médecine (14 Août 1458)   Dim 29 Aoû - 8:17

Emi


Pourquoi est-ce qu’il la regardait comme ça ? Alcool fort n’était pas synonyme d’Emi… Pour quoi il la faisait passer encore. Rhalala !
Oui bon d’accord, elle en avait sur elle, mais ce n’était pas du tout ce qu’on pouvait penser. A côté de ça, il était hors de question qu’elle donne raison au Marmandais, ce serait porter atteinte à ses convictions.
Elle croisa à nouveau le regard d’Erun et se racla la gorge.


Ahem… je vais t’en chercher.

Elle sortit de la pièce, pour y revenir quelques minutes plus tard.
Patience et elle ne faisait pas bon ménage et attendre trop longtemps dans un couloir alors qu’elle avait une flasque dans son sac…
Elle la tendit à Nic, sans se justifier de là où elle l’avait eu. Après tout, ce n’était pas le plus important.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [Guyenne] A la faculté de médecine (14 Août 1458)   Dim 29 Aoû - 8:19

Aiguemarine


Emi était enfin sortie de sa léthargie et les avaient emmenés dans une pièce. Nic et elle pouvaient s'occuper de la mésange plus tranquillement ; enfin, plutôt son époux.
Et voilà qu'il réclamait quelque chose de fort.
Mais que voulait'il faire avec de l'alcool ?!

En y réfléchissant bien, Aiguemarine aussi en avait besoin.
Aussi, intercepta t'elle la flasque quand Emi la tendit à son époux.
Elle l'ouvrit et en but une rasade.
Puis, croisant le regard chargé de reproche de Nic, elle la lui tendit...


Hummm...désolée !

Puis, plus bas, à son médicastre d'époux...

T'es sûr que ça va pas l'achever ?! Parce qu'il a l'air d'y tenir à son oiseau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [Guyenne] A la faculté de médecine (14 Août 1458)   Dim 29 Aoû - 8:21

Nictail


Emi s'était éclipsée pour aller lui chercher de l'alcool fort.
Elle revint donc et la flasque passa par Aigue ... qui en but une gorgée.
Nic la regarda en souriant, elle ne changerait pas.


Oui, je comprends que tu en aies besoin mon ange ! Mais bon !!
C'était pour le zoiseau au départ.

Et ben, non, j'pense que ça va pas l'achever ...


Nic vérifia qu'il en restait un peu quand même. Oui, ouf !
Il en versa quelques gouttes sur le bec de la mésange, qui se secoua quelque peu sous l'effet.
Ah bah voilà, c'était l'effet attendu !


Bon, je crois qu'elle va bien, mais elle est fatiguée.
Donnez-lui du repos, veillez à sa santé, et tout ira bien.
En tout cas, pour quelques temps ...


Nic sourit à l'homme. Il avait l'air de beaucoup tenir à sa compagne volante.
C'était plutôt normal, on s'attache à ces petites bêtes ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [Guyenne] A la faculté de médecine (14 Août 1458)   Dim 29 Aoû - 8:23

Aiguemarine

Oui, je comprends que tu en aies besoin mon ange ! Mais bon !! Mais quoi ?! T'as vu la tête du "patient" ; j'ai pas l'habitude alors...un petit coup à boire était nécessaire là."*

C'était pour le zoiseau au départ. "Bien pour ça que je l'ai interceptée la flasque. On est là pour soigner, pas pour le tuer !"*

Voilà les drôles de pensées qui traversaient l'esprit d'Aiguemarine, tandis que son époux terminait d'ache...euh...de soigner le volatile.
Quelques gouttes sur le bec, et elle vit la mésange se secouer un peu et se débattre. Normal, ça réveillerait un mort c'truc là.
Oh, pas bien longtemps, vu l'état de fatigue de l'oiseau.
Mais bonne nouvelle : elle allait survivre.
Suffisait juste d'un peu de repos, et hop, le tour serait joué.

Nic donna son verdict et ses conseils à Eruntalon.
Aiguemarine se rapprocha d'Emi à son tour...

A toi de jouer. Pas compliqué...du repos, et éventuellement quelques gouttes de ton alcool...insistant sur le mot éventuellement.
Bah, vi...une mésange alcoolique, manquerait plus que ça.
Quoique...en Guyenne...tout est possible me direz vous.

Estimant que leur "travail" était terminé, le couple embrassa Emi, et salua Eruntalon.

Bien, il est temps pour nous de filer !
Messire, la prochaine fois, utilisez un pigeon voyageur. C'est plus costaud ces bêtes là.
Bonne continuation à vous 2...


Et Nic et Aiguemarine de quitter la pièce bras dessus, bras dessous, puis la Faculté de médecine pour de nouvelles aventures, espérons le, moins surprenante...



*Pensées...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [Guyenne] A la faculté de médecine (14 Août 1458)   Dim 29 Aoû - 8:25

Eruntalon


Ce fut avec un grand soulagement qu'Erun prit connaissance du verdict su médicastre. Il nota bien soigneusement les conseils qu'on lui prodiguait, et mentalement il se promit de se renseigner sur la composition et l'origine de cet alcool aux vertus thérapeutiques étonnantes... Décidément il faudrait qu'il envisage de prendre quelques cours de médecine à l'occasion...

- Je vous remercie vraiment tous les deux pour votre aide, sans vous je sais pas ce que j'aurais fait.... Oui un pigeon, c'est une idée, mais c'est tellement idiot ces bêtes là, je me méfie toujours... Encore merci et bonne continuation, je suis sûr que vous devez avoir tout un tas de patient plus euh... conventionnels qui vous attendent.

Il ne lui restait maintenant plus qu'à ramener la patiente convalescente jusqu'à sa demeure Marmandaise, où loin de l'agitation bordelaise elle reprendrait très vite de forces, il en était convaincu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Guyenne] A la faculté de médecine (14 Août 1458)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Guyenne] A la faculté de médecine (14 Août 1458)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La médecine en Bourbonnais Auvergne ?
» "Shell shock" et médecine durant la première guerre mondiale
» Une brève histoire de la seigneurie de Guyenne
» Livre 6 - Traité de la médecine par Celse
» Guyenne, Rouergue, Toulouse : un gang particulier recrute!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine de Cournon d'Auvergne :: Seigneurie de Sarliève :: Château de Sarliève :: Le rez de chaussée. :: La bibliothèque. :: Des archives diverses et variées.-
Sauter vers: