AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Pastorale de Ninon et Semias

Aller en bas 
AuteurMessage
Rick
Famille "de La Serna"
avatar

Messages : 353
Date d'inscription : 04/05/2008
Age : 41

MessageSujet: Pastorale de Ninon et Semias   Dim 7 Nov - 0:24

Cela faisait un moment que le jeune homme ne s'était pas rendu à la chapelle Ste Boulasse. Cela remontait à la pastorale de sa cousine Carmen. Le voyage sur l'Ardent, les derniers moments de bonheur avec Tia et les enfants, puis la disparition inexpliquée de son épouse suivie de celles de Georges et d'Aliénor avaient fait que le jeune diacre avait déserté sa chapelle. Dernièrement, sa foi avait été aussi ébranlée par l'attitude de sa cousine Thea. Lui qui l'avait placée sur un piedestal avait appris qu'elle menait une vie de luxure.

Dernièrement, une demande d'une moulinoise était arrivée chez lui. Elle cherchait à s'ouvrir à la foi d'Aristote et comme son village ne possédait pas de religieux, elle lui avait écrit. Il avait accepté et lui avait donné rendez-vous pour ce jour ici. Il ne lui restait plus qu'à préparer son Livre des Vertus. Et en attendant l'arrivée de son élève, il se mit à genoux sur le prieuré et commença à se confier au Très-Haut.

_________________


Dernière édition par Rick le Dim 7 Nov - 9:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Semias
Famille "de Marigny"
avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 07/11/2010
Localisation : Où il faut quand il le faut

MessageSujet: Re: Pastorale de Ninon et Semias   Dim 7 Nov - 4:56

Comme il y avait été invité, le Balsac se présenta à la chapelle de Cournon. Il aimait bien squatter chez tonton Al et tata Kory, parce qu'ils étaient quand même sacrément plus bavards que sa vieille mère, blanche comme un chic à rester cloîtrée depuis six ou huit mois dans son couvent. Pis les salles étaient aussi beaucoup plus animées que les grandes pièces vides et froides de Balsac, Mauriac, ou Combrailles. Enfin il était venu donc, accompagné de son valet assorti, surtout par la couleur de leurs vêtements respectifs, plus que par la prestance qu'ils ne dégageaient. Car pour le Balsac, le valet avait vraiment l'air d'un bouseux endimanché, comme toujours.

"Tsss, cette étoffe est tellement bon marché qu'on arriverait à le dire dans l'obscurité la plus totale..." avait-il déjà plus d'une fois pensé en observant Lahire.

A l'entrée de la chapelle, il tendit les rênes de Vendôme, le splendide canasson à la robe de jais - qui finirait de toute façon tôt ou tard cuit dans une assiette, n'empêche qu'il était joli pour le moment - à son valet puis s'engouffra dans la chapelle. Arrivé à mi-chemin, il entendit le claquement de sabots au sol, provenant de l'entrée de l'édifice. Là, carne honteusement plus vieille et rabougrie que celle de Vendôme, se tenait debout la vieille mule Pâté-en-Croûte. Elle fut très vite rattrapée par un Lahire qui, dans un souple et somptueux geste qui trahissait des heures d'expérience, réussit à se saisir des rênes de la mule et entreprit de la tirer vers l'extérieur.


"Fais donc attention, nous sommes dans une chapelle ici, pas à la foire !"

Bras croisés, prodiguant conseils tous plus avisés les uns que les autres - ou du moins l'estimait-il - le Balsac observait la scène et attendit que la plus têtue des mules de tout le Royaume soit sortie pour poursuivre son avancée. Rick se tenait là, à genoux, et le fils Balsac réalisa qu'il venait sans doute de troubler la quiétude du lieu et le recueillement de Rick quelques instant auparavant, lorsqu'il avait hurlé comme un charretier, avec un langage bien plus soutenu tout de même. Il nota également que, malgré ces troubles, il n'avait pas encore été terrassé par les foudres divines. Le boys band Aristotélicien - Aristote, Christos et le vieux barbu - ne semblait donc pas avoir trop souffert de son petit écart de conduite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
_ninon
Convive qui ose pousser les portes
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 08/05/2009

MessageSujet: Re: Pastorale de Ninon et Semias   Dim 7 Nov - 8:51

Galopant sur les chemins pour se rendre à l'invitation du diacre, elle essaye de fermer son esprit aux doutes qui l'assaillent de toutes parts, mais c'ést un peu comme d'essayer de fermer une porte rongée par la rouille depuis des lustres, vain. Pour comprendre ce qu'elle fait là, cheveux au vent, à ruminer de sombres pensées contradictoires, il faut remonter à trois jours, quand elle avait reçu un courrier de son amie, sa meilleure amie, malgré leurs nombreuses divergences, aussi bien de vie que d'opinion.

Une missive au ton désenchanté et quelque peu paniqué, si peu courant pour Thea. Elle s'était apparemment faites surprendre dans une situation sans équivoque dans les bras de son beau brun par le diacre en personne, un peu rigide, qui criait au loup et voulait la marier de force, avec un blond ! L'horreur personnifiée pour la commandeur. La fin de cette étrange lettre la suppliait d'accepter d'être son témoin à ce mariage, de faire fi de ses réticences et de venir la soutenir dans la concrétisation de cette mascarade que serait forcément cette union.

Arfff.... La brune devant partager la couche d'un blondinet ! Même noble et bourré d'écus, même pédant à souhait... N'écoutant que son cœur, elle avait aussitôt saisi sa plume pour rédiger un court billet à l'intention de Rick, diacre auvergnat, cousin de la belle Licorne, marieur de ses amis Amandine et Cruzzi et, paradoxalement, cause du désespoir de son amie. Elle allait demander à se faire baptiser, condition sine qua none pour avoir le droit d'être auprès de Thea dans ces moments pénibles.

Mais là... Plus elle s'approche, plus elle doute. Elle, rejoindre ce ou ces types, dans la foi ? Z'étaient combien en fait ? Elle n'en sait même rien.


Cournon, déjà ! La brune lâche un profond soupir, ralenti légèrement l'allure et dirige son superbe cheval, dernier cadeau de son fils avant de la renier, à peine un an plus tôt, vers la chapelle. Bon, bin nous y voilà ! Non Ninon, tu ne reculeras point devant l'adversité, en avant, et avec le sourire !

Descente de cheval, époussetage rapide de ses frusques,inspection des bottes, on a vu mieux, mais faudra s'en contenter, un bref signe de tête au gueux sapé comme un prince qui semble attendre quelqu'un devant la chapelle, composition d'un sourire avenant et elle pousse doucement la porte de la chapelle


Mince ! Sémias ! Le promis !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rick
Famille "de La Serna"
avatar

Messages : 353
Date d'inscription : 04/05/2008
Age : 41

MessageSujet: Re: Pastorale de Ninon et Semias   Dim 7 Nov - 10:10

Depuis combien de temps Rick était-il en conversation avec lui-même ? Depuis combien de temps se recueillait-il, cherchant à retrouver la foi qui l'habitait ? Cela faisait quelques mois maintenant que des doutes l'avaient envahi, en fait cela faisait depuis que Tia était partie en direction du Soleil, pour rejoindre le Très-Haut. Il en était certain maintenant même si le corps de son aimée n'avait jamais été retrouvée. Et cet affreux qui avait mis la main sur Georges et Aliénor et qui avait enfin réussi là où il avait échoué deux ans plus tôt, à la naissance d'Esteban, où était-il maintenant ? Où avait-il amené son aîné et sa jolie fillette ? Comment pouvait-il réussir à faire son deuil ? Toutes ces questions, il se les posait depuis un moment et il fallait qu'il parle avec Sakura très rapidement. Elle seule pourrait certainement l'aider à y voir plus clair. Enfin aujourd'hui, il n'avait plus le droit d'avoir des doutes, aujourd'hui, il se devait de montrer la voie de la religion aristotélicienne.

Des sabots résonnaient dans sa tête, comme si un cheval avait osé pénétrer dans la chapelle. Rick se signa puis se releva. Là, il fut la proie à un étrange tableau : ses deux élèves et une mule étaient devant lui. Un instant, il se demanda si c'était une blague ou pas. Puis voyant les efforts inutiles du valet pour la sortir, il décida de s'en occuper personnellement. Il passa à côté des deux élèves, leur sourit et les salua. Puis après s'être excusé, il se tourna vers Lahire.


Vous vous y prenez mal, sieur ! Laissez moi faire !

Et faisant comme son épouse lui avait appris, plusieurs années auparavant, alors qu'elle revenait d'un séjour chez une vieille tante d'où elle avait héritée d'une vieille mule. Il prit les rênes de l'animal et se pencha vers l'oreille de l'animal, tout en caressant son licou. Docilement, elle se laissa guider vers l'extérieur ce qui fit renaître le sourire du jeune homme. Revenant vers ses invités il leur dit.

Damoiselle Ninon et Semias, je vous souhaite la bienvenue à la Ste Boulasse ! Si vous le voulez bien, nous allons commencer votre pastorale.

Rick leur tendit un petit parchemin sur lequel on pouvait lire

Citation :
Dieu nous a créés à partir de Lui. Nous faisons donc partie intégrante de Lui et notre existence est vouée à le servir.

Ainsi, vivre dans la vertu consiste à vivre comme Dieu le veut. Vivre dans le péché consiste à nier la volonté divine et donc à nier notre Celui dont nous faisons partie.

De ce fait, les humains sont naturellement des êtres sociaux, car vivre en communauté, c’est vivre en accord avec notre statut de composants de Dieu. C’est dans cette logique que se traduit la communauté Aristotélicienne, permise par le sacrement du baptême.

Dieu est parfait. Il réunit donc en Lui toutes les vertus, en leur donnant tout leur sens. Etant à la fois faits d’esprits et de matière, nous autres humains pouvons tendre vers cette perfection, mais jamais l’atteindre. Un saint (ou une sainte) se définit donc comme une personne qui se rapproche de la perfection par la vertu, pas comme une personne qui l’a atteint, car nous ne sommes pas Dieu.

Le péché absolu serait la négation totale de la nature de Dieu. Comme tout fait partie de Dieu, cet état de péché absolu est impossible à atteindre, car ce serait la négation totale de ce que nous sommes. Personne, pas même Dieu, ne peut atteindre cet état, bien que notre nature d’être imparfait nous rend capables d’y tendre.

La vertu parfaite, de nature divine, est divisée en sept vertus, afin que nous puissions plus facilement nous en rapprocher: A chacune d’elles s’oppose un péché:

Tout être, excepté Dieu, se trouve donc entre chacun de ces extrêmes. Ainsi, tout être excepté Dieu se trouve entre l’amitié et l’avarice. Il ne peut jamais les atteindre. Seul Dieu est de parfaite vertu et personne n’est de pur péché.

Nous ne devons donc pas espérer atteindre la perfection dans une ou plusieurs vertus, car cela est impossible et donc péché d’orgueil. Nous devons plutôt rechercher le Juste Milieu entre chaque vertu et chaque péché.

Le Juste Milieu ne signifie pas un milieu mathématique, à égale distance de ces deux extrêmes, mais une tendance à se diriger vers la vertu en étant conscient de l’impossibilité de l’atteindre.

Rick leur sourit.

Dans un premier temps, j'aimerais que vous lisiez ce petit texte. Ensuite, Damoiselle Ninon, j'aimerais que vous me trouviez le nom des sept vertus qui sont exposées ici, ainsi que les saints qui les représentes. Et vous Semias, j'aimerais que vous me fassiez le même exercice mais pour les sept pêchés et les sept démons.

Le diacre leur tendit un second parchemin sur lequel ils pouvaient lire

Citation :
Tout bon Aristotélicien croit dans les éléments suivants:

1. Dieu, le Très Haut, est parfait et tout ce qui existe a été conçu par Lui.
2. Il a créé les humains pour les aimer et pour qu’ils L’aiment en retour.
3. L’amour pour Dieu se fait par la communion avec Lui (prières) et par la recherche de la Vertu. Pratiquer le péché revient à se détourner de Dieu, à faire le mal.
4. Tout Aristotélicien se doit de se boucher les oreilles lorsque la Créature Sans Nom tente de le corrompre (voir la Genèse).
5. Les vertus sont les suivantes: Tempérance, Amitié et Justice.
Les péchés sont les suivants: Gourmandise, Luxure, Orgueil, Acédie (=perte de foi), Avarice, Colère et Envie.
6. A la fin des temps, Dieu détruira le monde et tuera tous les hommes restants: ce sera l’Apocalypse. Il fera alors se réveiller tous les morts pour les juger pendant le Jugement Dernier.
7. Un non-Aristotélicien ou un Aristotélicien s’adonnant au péché finira en Enfer.
8. Seuls les Aristotéliciens pratiquant la Vertu iront au Paradis.
9. Pour nous guider, Dieu a révélé Sa parole à deux humains, afin qu’ils l’enseignent au monde: Aristote et Christos.
10. Aristote est le prophète de Dieu. Il nous a enseigné la raison afin de s’élever vers Dieu.
11. Christos, le messie, guide et miroir de la divinité, est la part spirituelle de l’Aristotélisme. Il a révélé au monde comment atteindre la perfection spirituelle. Il fut autrefois appelé Jésus Christ.
12. L’Eglise Aristotélicienne est la représentante d’Arsitote et de Christos sur terre. Elle a pour objectif de guider les humains vers le Salut de leurs âmes (=aller au Paradis).
13. Combattre l’Eglise Aristotélicienne revient à combattre Aristote, Christos et Dieu Lui-même, et donc se vouer à l’Enfer, et ce, même si on la combat au nom d’Aristote, de Christos ou de Dieu Lui-même.
14. Tous les aristotéliciens font partie d’une même communauté. L’amitié Aristotélicienne consiste à être conscient de cette fraternité et à la sublimer. Elle est la forme parfaite du lien entre les humains et la base de toute société humaine non chaotique.
15. L’homme et la femme sont égaux devant Dieu.
16. Le travail est oeuvre d’Humilité. Le pratiquer permet de se rapprocher de Dieu. L’oisiveté est donc un péché.

Les dix Commandements aristotéliciens:

1) Un seul Dieu tu adoreras et aimeras parfaitement.
2)Son Saint Nom tu respecteras, fuyant blasphême et faux serment.
3)Le jour du Seigneur garderas, en servant Dieu dévotement.
4)Tes père et mère honoreras, tes supérieurs pareillement.
5)Meurtre et scandale éviteras, haine et colère Identiquement.
6)La pureté observeras, en tes actes soigneusement.
7)Le bien d'autrui tu ne prendras, ni retiendras injustement.
8)La médisance bannira, et le mensonge également
9)En pensées, désirs, veillera à rester pur entièrement.
10)Bien d'autrui ne convoiteras pour l'avoir malhonnêtement

Vous voyez ici les dix commandements aristotéliciens, j'aimerais que pour chacun d'entre eux, vous m'en donniez un exemple. Je vous laisse travailler un peu.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
_ninon
Convive qui ose pousser les portes
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 08/05/2009

MessageSujet: Re: Pastorale de Ninon et Semias   Lun 8 Nov - 9:40

Ninon s’écarte rapidement au passage du diacre, s’amuse un peu de la scène puis salue Sémias en souriant.

Bonjour Sémias, c’est à vous cette bestiole récalcitrante ? Ravie de vous revoir, ça fait un bout de temps, n’est-ce pas ? Bonjour messire Rick, merci d’avoir accepté ma demande.

Le diacre n’a pas l’air de vouloir faire traîner les choses et leur tend déjà un parchemin à lire. Pas le temps d’en placer une qu’il leur en donne un deuxième et leur énonce leur devoir. La brune se plonge dans la lecture. Elle cherche à plusieurs reprises dans les livres à leur disposition et enfin, satisfaite, s’adresse au diacre.

Hum…. Voilà, je crois que j’ai trouvé les noms des saints. Si vous permettez….

Gabriel - tempérance, Georges - amitié, Michel - justice, Miguaël - don de soi, Galadrielle - conservation, Sylphaël - plaisir et Raphaëlle - conviction.

Pour la deuxième partie…
*se gratte le menton puis se lance*

1) Un seul Dieu tu adoreras et aimeras parfaitement.
Heu… Je ne sais que dire comme exemple, il n’y a forcément qu’un seul dieu, sinon, il y aurait plusieurs mondes puisque dieu à créé Le monde. Donc normal de n’aimer que lui.

2) Son Saint Nom tu respecteras, fuyant blasphème et faux serment.
Ca, ça veut dire qu’on ne peut pas promettre en son nom et surtout pas jurer en employant son Saint Nom. Vous voulez un exemple de ce qu’il ne faut pas dire ?

3) Le jour du Seigneur garderas, en servant Dieu dévotement.
Le dimanche, on passe la journée à prier au lieu de travailler, par exemple

4) Tes père et mère honoreras, tes supérieurs pareillement.
Je serais fière de mes parents, normal, sans eux je serais pas là, mais pourquoi je dois faire la même chose avec mes supérieurs ? C’est dieu qui veut ça ? Il l’a dit ? Même si les supérieurs manquent de vertu ?

5) Meurtre et scandale éviteras, haine et colère Identiquement.
Toutes les créatures sont des œuvres de dieu, donc on peut pas les tuer ni les haïr, le scandale, dur dur parfois on y peut rien. La colère, arfff, on peut vraiment pas ? De temps en temps, ça soulage de piquer une colère.

6) La pureté observeras, en tes actes soigneusement.
Pas forniquer à tout va, et se laver avant, de toutes façons. Ah non, ça veut sûrement dire qu’il faut attendre le mariage pour faire des enfants.

7) Le bien d'autrui tu ne prendras, ni retiendras injustement.
Ah bin vi, on vole pas, c’est mal ! Et pas payer son du, c’est mal aussi.

8) La médisance bannira, et le mensonge également
Un exemple ? Ah, voilà ! On peut pas dire d’une femme qu’elle est une grosse vache, ‘fin, grosse oui, si c’est vrai, sinon c’est de la médisance, vache non, c’est un mensonge, puisqu’elle est pas une vache.

9) En pensées, désirs, veillera à rester pur entièrement.
Arfff, il voit les pensées, dieu ? Donc faut penser comme on dit, sinon on ment, vla !

10) Bien d'autrui ne convoiteras pour l'avoir malhonnêtement
Un peu comme le vol, ça non ? Mais honnêtement, on peut lui convoiter ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Semias
Famille "de Marigny"
avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 07/11/2010
Localisation : Où il faut quand il le faut

MessageSujet: Re: Pastorale de Ninon et Semias   Jeu 11 Nov - 2:46

Le jeune Balsac salua la demoiselle d'un hochement de tête. Non pas que se fondre dans je ne sais quelle cabriole eut été difficile pour lui, c'est qu'il avait de la souplesse à revendre. Peut-être pas de celle utile dans une chapelle néanmoins. Quoiqu'il en soit, les révérences n'étaient véritablement pas son truc. Il les laissait à la brochette de mignons qui arpentaient Paris et ses soirées mondaines.

"Bonjour Ninon. La dernière fois, nous devions être en train de boire je ne sais plus quoi en Chancellerie, ou bien peut-être en taverne à Moulins. Cela remonte à quelques mois, au bas mot."

Mais déjà le diacre leur donnait du boulot. Semias qui travaille, ça aurait mérité une photo. Dommage que l'on ne les ait pas encore inventées à l'époque... Il saisit un morceau de vélin et y coucha ses réponses.

Citation :
Les sept péchés sont la luxure, la gourmandise, l'orgueil, l'avarice, la colère, l'acédie et l'envie. Asmodée, Azazel, Belial, Belzébuth, Léviathan, Lucifer et Satan en sont les représentants respectifs.


1) Un seul Dieu tu adoreras et aimeras parfaitement.
De toute façon il n'y en a qu'un. Mais j'espère qu'il ne s'agit pas d'une relation exclusive. Je ne suis pas curé.

2) Son Saint Nom tu respecteras, fuyant blasphême et faux serment.
Par le baptême nous devenons des fidèles du Très-Haut. Blasphémer ou promettre sans tenir cette promesse reviendrait à trahir le Tout Puissant.

3) Le jour du Seigneur garderas, en servant Dieu dévotement.
Le dimanche c'est la messe. Depuis que je suis tout petit et pour de longues années encore, souhaitons-le.

4) Tes père et mère honoreras, tes supérieurs pareillement.
Mes parents, je tâche de les honorer au mieux, même si leur absence me pèse, et que j'aimerais parfois qu'ils me guident. Pour mes supérieurs, tout dépend de leur confession, et de leur degré de bonne foi. Mais en général, je ne pars pas sur des a priori.

5) Meurtre et scandale éviteras, haine et colère Identiquement.
Meurtre de sang froid, je pense bien n'y jamais avoir recours. Pour le reste, l'homme reste un homme avec ce qu'il a de défauts. Je tenterai de les éviter, comme à chaque nouveau jour que fait le Tout Puissant. Hélas dans une promesse je ne saurais m'engager.

6) La pureté observeras, en tes actes soigneusement.
La pureté n'est-ce pas là où l'on se retrouve dans le plus simple appareil ? Sans fioritures ? Bon alors ça me va !

7) Le bien d'autrui tu ne prendras, ni retiendras injustement.
Pas besoin de ce qu'ont les autres. J'ai un héritage conséquent à dilapider.

8) La médisance bannira, et le mensonge également
Même envers les cons ? Ce sera bien moins drôle, mais on fera un effort.

9) En pensées, désirs, veillera à rester pur entièrement.
Voir point 6. S'il ne faut penser qu'à des gens tous nus, pas de soucis à se faire.

10) Bien d'autrui ne convoiteras pour l'avoir malhonnêtement
Convoiter n'est pas interdit, en réalité, se le procurer d'une façon malhonnête l'est. Pour le reste, voir point 7.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rick
Famille "de La Serna"
avatar

Messages : 353
Date d'inscription : 04/05/2008
Age : 41

MessageSujet: Re: Pastorale de Ninon et Semias   Jeu 11 Nov - 4:09

La mule était dehors, les parchemins distribués et les élèves au travail. Que demander de plus au Très-Haut par cette journée maussade ? De bonnes réponses mais après tout, ils étaient là pour apprendre donc on verrait plus tard pour cela. Le diacre les regarda travailler et lorsque copies furent enfin rendus, il leur sourit. Le jeune Balsac avait pris plus de temps que la voyageuse mais après tout ce n’était pas non plus une course de vitesse. Quoi que Rick avait failli un instant, croire qu’il dormait sur place ou rêvassait.

Hum…. Voilà, je crois que j’ai trouvé les noms des saints. Si vous permettez….

Gabriel - tempérance, Georges - amitié, Michel - justice, Miguaël - don de soi, Galadrielle - conservation, Sylphaël - plaisir et Raphaëlle - conviction.


Rick sourit et écouta les opposés donnés par Semias

Les sept péchés sont la luxure, la gourmandise, l'orgueil, l'avarice, la colère, l'acédie et l'envie. Asmodée, Azazel, Belial, Belzébuth, Léviathan, Lucifer et Satan en sont les représentants respectifs.

En effet, nous avons bien Miguaël pour le don de soi opposé à Belial pour l’orgueil. Georges pour l’amitié avec Belzébuth l’avare. Satan pour l’envie s’oppose quotidiennement à Michel, le bras droit de la justice. Léviathan à la colère et Gabriel pour la tempérance se font face à face. Azazel, l’archange de la conservation est l’ennemi d’Azazel, le gourmand, pendant que Sylphaël prône le plaisir contrairement à Lucifer qui préfère l’acédie. Enfin, Asmodée, prince de la Luxure déteste Raphaëlle archange de la conviction.

Le jeune homme les regarda tour à tour avant de reprendre.

Connaître les sept pêchés capitaux et les sept vertus est une excellente chose. Mais encore faut-il les reconnaître lorsque nous avons affaire à eux. Donc, ce que je vous propose c’est qu’une fois le second exercice corrigé, vous essayez chacun à votre tour de me trouver un exemple précis pour chacun des sept démons qui hantent la lune. Ce que j’aimerais aussi c’est que vous cherchiez pour ces pêchés comment ne pas y succomber.

Rick se dit que peut-être les deux personnes allaient avoir du mal, donc il préféra leur donner un exemple.

Semias par exemple, imaginons une très jolie fille, un soir en taverne, au corps parfait, qui vous fasse comprendre clairement que vous êtes son type d’homme et qu’elle est fille de petite vertu. Elle est donc la représentation d’Asmodée, Prince de la Luxure. Comment pourriez-vous faire pour ne pas succomber à la tentation ?

Puis se tournant vers Ninon, il lui dit

Et vous Ninon, imaginez vous en taverne avec le pire imbécile que le Très-Haut est pu mettre sur Terre. Ses propos sont insoutenables et très vite vous sentez que Leviathan vous tend la perche. Vous savez que vous devez tendre à ressembler à Gabriel. Vous n’avez aucune envie de sortir de la taverne, à cause de cet homme. Comment pourriez-vous faire alors ?

Rick se mit à sourire.

Bien pendant que vous allez réfléchir à cela, nous allons voir vos autres réponses.

1) Un seul Dieu tu adoreras et aimeras parfaitement.
Heu… Je ne sais que dire comme exemple, il n’y a forcément qu’un seul dieu, sinon, il y aurait plusieurs mondes puisque dieu à créé Le monde. Donc normal de n’aimer que lui.

De toute façon il n'y en a qu'un. Mais j'espère qu'il ne s'agit pas d'une relation exclusive. Je ne suis pas curé.

En effet, il n’y en a qu’un qu’on appelle le Très-Haut. Semias qu’entendez-vous par exclusive comme relation ? Si vous entendez par cela, qu’il vous empêcherez d’aimer une autre personne, je vous rassure ce ne sera pas le cas. En effet, lorsqu’un jour, vous voudrez épouser une demoiselle de votre entourage, vous ne l’aimerez pas que pour elle, mais vous l’aimerez aussi à travers le Très-Haut. C’est lui qui vous aura mis en présence l’un de l’autre et qui vous aura guider vers le sentiment d’amour. Et c’est à travers lui que vous vous aimerez, dans le concept du mariage. En dehors, il ne peut y avoir d’amour ni pour lui ni pour vous. Mais nous y reviendrons tout à l’heure en parlant de luxure.
Ninon, je suis heureux de vous entendre dire qu’il est normal de n’aimer que lui. Ce que ce commandement veut combattre c’est ce que certains villageois n’hésitent pas à penser en disant qu’Il n’existe pas. Non seulement, Il est là et guide chacun de vos pas, mais en plus, il vous permet d’exister.

Mais passons au deuxième commandement
.

Rick sourit et écouta les réponses de ses deux élèves.

2) Son Saint Nom tu respecteras, fuyant blasphème et faux serment.
Ca, ça veut dire qu’on ne peut pas promettre en son nom et surtout pas jurer en employant son Saint Nom. Vous voulez un exemple de ce qu’il ne faut pas dire ?

Par le baptême nous devenons des fidèles du Très-Haut. Blasphémer ou promettre sans tenir cette promesse reviendrait à trahir le Tout Puissant.

Merci Ninon, mais nous allons éviter de donner un exemple de ce qu’il ne faut pas dire. L’un comme l’autre, vous avez très bien définit le concept et nous n’allons pas nous attarder à cela.

3) Le jour du Seigneur garderas, en servant Dieu dévotement.
Le dimanche, on passe la journée à prier au lieu de travailler, par exemple

Le dimanche c'est la messe. Depuis que je suis tout petit et pour de longues années encore, souhaitons-le.

Je ne suis pas tout à fait d’accord avec vous Ninon. Il n’est pas tout à fait interdit de travailler le dimanche. Il faut juste le comprendre autrement. Après avoir été à la messe, comme Semias le rappelle, on ne peut pas empêcher le boulanger d’aller faire cuire son pain si on veut que le voyageur qui vient d’arriver est de quoi se nourrir. On ne peut pas non plus oublier de consolider les mines si on ne veut pas qu’elles s’écroulent sur les mineurs. Et ce serait pareil avec ceux qui surveillent nos villages pour empêcher les brigands de venir piller.


Rick se dit que peut-être que Ninon avait besoin d’un exemple plus précis.

Il suffira par exemple pour cela, de faire preuve de charité. N’oublions jamais de penser au plus pauvre que nous, que nous croisons en taverne, en lui offrant un verre pour étancher sa soif, ou à la sortie de la messe de donner un pain chaud au mendiant. Alors, surtout ne partez pas du principe que le dimanche vous devez prier toute la journée, le Très-Haut ne vous demande pas cela. Surtout si les autres jours de la semaine vous oubliez de le faire. Soyez juste encore plus charitable envers votre prochain que le reste de la semaine et surtout n’oubliez pas de vous rendre à l’Eglise pour prier ou pour écouter le sermon si le curé est présent.

Le diacre sourit avant de passer au quatrième commandement.

4) Tes père et mère honoreras, tes supérieurs pareillement.
Je serais fière de mes parents, normal, sans eux je serais pas là, mais pourquoi je dois faire la même chose avec mes supérieurs ? C’est dieu qui veut ça ? Il l’a dit ? Même si les supérieurs manquent de vertu ?

Mes parents, je tâche de les honorer au mieux, même si leur absence me pèse, et que j'aimerais parfois qu'ils me guident. Pour mes supérieurs, tout dépend de leur confession, et de leur degré de bonne foi. Mais en général, je ne pars pas sur des a priori.

Pour reprendre vos propos, Ninon, je dirais que si vos supérieurs ne sont pas des personnes vertueuses, alors vous devrez les honorer en leur montrant la voie tracée par Aristote. N’oubliez pas qu’en vous éveillant à la foi, le prochain passage ce sera à votre tour d’éclairer ceux qui sont encore dans l’ombre. Apprendre à toujours respecter l’autre voilà ce que le Très-Haut veut et ne pas partir sur des a-priori, voilà une réponse qui me plaît.


5) Meurtre et scandale éviteras, haine et colère Identiquement.
Toutes les créatures sont des œuvres de dieu, donc on peut pas les tuer ni les haïr, le scandale, dur dur parfois on y peut rien. La colère, arfff, on peut vraiment pas ? De temps en temps, ça soulage de piquer une colère.

Meurtre de sang froid, je pense bien n'y jamais avoir recours. Pour le reste, l'homme reste un homme avec ce qu'il a de défauts. Je tenterai de les éviter, comme à chaque nouveau jour que fait le Tout Puissant. Hélas dans une promesse je ne saurais m'engager

Il est bien dit dans ce commandement qu’il faut éviter. Mais certaines fois, cela est impossible si par exemple vous trouvez face à vous un brigand qui est dirigé par la Bête Sans Nom et qui ne se laisse pas pénétrer par la voix divine. Lorsque votre vie est en jeu, vous vous devez de ne surtout pas laissez un autre que le Très-Haut décider de la fin de votre vie. Et pour ce qui est de la colère. Ne croyez vous pas Ninon qu’il y a d’autres manières que la colère pour s’exprimer ? C’est justement ce sur quoi vous allez travailler dans le prochain exercice
.

Le jeune homme sourit et préféra en rester là pour ne pas aiguiller trop les élèves sur leurs futures réponses.

6) La pureté observeras, en tes actes soigneusement.
Pas forniquer à tout va, et se laver avant, de toutes façons. Ah non, ça veut sûrement dire qu’il faut attendre le mariage pour faire des enfants.

La pureté n'est-ce pas là où l'on se retrouve dans le plus simple appareil ? Sans fioritures ? Bon alors ça me va !


Rick se mit à rire devant les réponses de ses deux élèves.

Ninon ce n’est pas seulement attendre le mariage pour faire des enfants mais c’est aussi commettre le péché de chair qui est interdit en dehors du mariage. Et puis entre nous, si vous êtes là aujourd’hui, c’est un peu à cause de cela non ? Donc, je ne le répéterais pas assez mais le pêché de luxure n’est pas concevable.

8 - La médisance bannira, et le mensonge également
Un exemple ? Ah, voilà ! On peut pas dire d’une femme qu’elle est une grosse vache, ‘fin, grosse oui, si c’est vrai, sinon c’est de la médisance, vache non, c’est un mensonge, puisqu’elle est pas une vache

Même envers les cons ? Ce sera bien moins drôle, mais on fera un effort

Vous avez bien répondu sur le septième commandement donc on ne va pas s’éterniser dessus. Pour ce qui est du huitième, je suis d’accord que parfois cela fait un bien fou de se défouler aux dépens des autres, mais avouez Semias que ce n’est pas très aristotélicien comme procédé. Vous vous devez de porter la bonne parole et d’être aussi exemplaire que possible. Après il est difficile d’être parfait tous les jours, mais c’est ce vers quoi vous devez vous diriger, si vous voulez un jour avoir votre place vers le Très-Haut.

D’ailleurs l’un de vous peut-il me dire vers quel endroit on se dirige lorsqu’on a mené une vie selon les préceptes d’Aristote ? Et où va-t-on après notre mort, si on a préféré écouter la voix de la Bête Sans Nom ?


Le jeune homme les laisse réfléchir aussi avant de continuer la correction

9) En pensées, désirs, veillera à rester pur entièrement
Arfff, il voit les pensées, dieu ? Donc faut penser comme on dit, sinon on ment, vla !

Voir point 6. S'il ne faut penser qu'à des gens tous nus, pas de soucis à se faire.

Dieu voit tout et entend tout ! Dieu est omniprésent et peut tout ! Mais Semias, il ne suffit pas de penser à la luxure pour ne pas être pur. Il vous suffit de penser du mal de vos supérieurs par exemple, ou de déshonorer vos parents pour ne plus être pur. Toutes les pensées qui ont attrait à un des pêchés est justement ce que l’on doit éviter, voilà ce que dit simplement ce commandement.


10) Bien d'autrui ne convoiteras pour l'avoir malhonnêtement
Un peu comme le vol, ça non ? Mais honnêtement, on peut lui convoiter ?

Convoiter n'est pas interdit, en réalité, se le procurer d'une façon malhonnête l'est. Pour le reste, voir point 7

Que voulez-vous dire Ninon par le convoiter honnêtement ? Là il est question de brigander essentiellement.


Rick attendit les réponses et les interrogations que sa longue tirade ferait sûrement naître.

Si vous avez des questions, des éclaircissement à demander, je vous écoute. Sinon, je vous demanderais de faire le travail que je vous ai demandé tout à l’heure. C’est à dire me donner un exemple pour reconnaître chacun des sept pêchés capitaux et surtout comment vous en sortir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
_ninon
Convive qui ose pousser les portes
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 08/05/2009

MessageSujet: Re: Pastorale de Ninon et Semias   Ven 12 Nov - 9:55

Durant la correction, le diacre leur pose quelques questions auxquelles elle essaie de répondre tant bien que mal.

Ne croyez vous pas Ninon qu’il y a d’autres manières que la colère pour s’exprimer ?

Heu…. La brune le regarde, un peu désarçonnée, elle qui est la reine des colères aussi brèves qu’incontrôlées. Et bien… Si vous excluez le départ précipité… L’assommer, sans colère, avec toute la douceur dont on est capable ? ‘fin vous voyez ce que je veux dire. Faut qu’il se taise, hein ! Sinon, je m’assomme moi ?

D’ailleurs l’un de vous peut-il me dire vers quel endroit on se dirige lorsqu’on a mené une vie selon les préceptes d’Aristote ?
Je vais laisser répondre Sémias, certainement plus au fait que moi.
Et où va-t-on après notre mort, si on a préféré écouter la voix de la Bête Sans Nom ?
Ah ça ! je pense qu’on va tout droit six pieds sous terre rejoindre le sans nom

Que voulez-vous dire Ninon par le convoiter honnêtement ? Et bien, décider de se le procurer, mais par un moyen honnête.


Elle a juste une question avant de réfléchir à son devoir

Excusez moi, depuis que je vous ai écris, la même question me turlupine, je dois vous appeler comment ?


Quelques temps plus tard

Je suis prête à vous fournir mes réponses, si vous permettez...

Orgueil
J’ai une amie, très proche, qui est très droite et très rigoureuse. A force de se l’entendre dire, elle a fini par se croire à l’abri de pratiquement toutes les faiblesses. Or, dernièrement, elle a succombé à un des démons et va en payer le prix.
Un peu d’humilité lui aurait sans doute permis de voir ce qui saute aux yeux de toutes les femmes.
Que la chair est faible quand on est amoureuse, même quand on s’appelle Alethea.


Avarice
Un maître artisan à des apprentis auquel il ne doit pas verser de salaire jusqu’à ce qu’ils deviennent artisans à leur tour. Mais il doit les nourrir, les vêtir et les loger. S’il le fait chichement, on dira de lui qu’il est au service Belzébuth.
Comment ne pas y succomber ? Bonne question ! S’il y a un défaut que je n’ai pas, c’est bien celui-là ! Je ne peux pas vous répondre, je ne sais pas.


Envie
Je suis invitée à un mariage de nobles, et là, il y a plein de bonnes femmes couvertes de bijoux, de riches étoffes, alors que moi je n’ai que mes braies et ma chemise pour les 7 jours de la semaine. Ces femmes sont inconscientes et laissent trainer partout leurs petites affaires. J’ai vu un petit fourre-tout magnifique, brodé de perles, juste à portée de main. J’ai envie de le prendre.
Je résisterai en pensant que ce truc ne me servirait à rien et que forcément quand on me verra en possession de cet objet, je me retrouverais sur le bûcher en deux temps, trois mouvements. Je préfère vivre pauvre que mourir riche.

Colère je pense que j’ai répondu plus haut


Gourmandise
Toujours à ce même mariage, il y a un buffet gigantesque, couvert de mets appétissants. J’ai déjà mangé, je n’ai plus faim, mais tout à l’air si bon, j’ai envie de m’empiffrer.
J’opposerai un refus catégorique à Azazel en regardant les grosses dondons qui évoluent à ce mariage. Je sais que si je cède à la gourmandise, je finirai par leur ressembler


Acédie
Dites, l’acédie, c’est la paresse, c’est ça ?
Disons que Sémias connaît très bien sa monture, très récalcitrante. Quand il s’en occupe lui-même, pas de soucis, l’animal est calme et obéi directement. Seulement, c’est tellement moins fatiguant de le faire faire par son valet, quitte à ce que ça oblige un diacre à lui venir en aide
. La brune ne peut s’empêcher de sourire légèrement en jetant un regarde en coin à Sémias.
Il pourra peut-être résister à l’attirance de Lucifer en faisant appel à Miguaël, qui prône le don de soi.


Luxure
Ah bin pour la luxure, j’ai aucun soucis pour y résister, les hommes, tous des cochons ! Heu… Excusez-moi, sauf vous, bien sûr. ‘fin j’espère..
Ninon grommelle de vagues excuses en rougissant, puis ajoute J’voulais dire… ‘fin… j’ai pas d’exemple.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Semias
Famille "de Marigny"
avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 07/11/2010
Localisation : Où il faut quand il le faut

MessageSujet: Re: Pastorale de Ninon et Semias   Ven 12 Nov - 10:13

Que de questions... Non mais il n'arrêtait jamais, le diacre ?

"Semias par exemple, imaginons une très jolie fille, un soir en taverne, au corps parfait, qui vous fasse comprendre clairement que vous êtes son type d’homme et qu’elle est fille de petite vertu. Elle est donc la représentation d’Asmodée, Prince de la Luxure. Comment pourriez-vous faire pour ne pas succomber à la tentation ?
- Et bien... Hmmm... Je crois que je profiterais plutôt de ma seconde voisine de tablée qui, en plus d'avoir la cuisse facile, a également un minimum de conversation..."


Regard discret en direction du diacre. La petite pointe d'humour ne serait sans doute pas saisie. Il préféra se reprendre.

"Plus sérieusement, je pense que je me gaverait de tisane. Il n'y a rien de mieux pour dormir, et quand on dort, on ne peut que difficilement succomber à la luxure. Pour ceci, c'est donc fait. Concernant la gourmandise, je pense que nul ne saurait résister à un délicieux gâteau. La gourmandise commence là où termine la dégustation, en somme. Et le meilleur moyen de s'en prémunir est encore de terminer toute sa soupe, même si c'est pas bon, plutôt que de se goinfrer de gâteau.

L'orgueil... Et bien en fait, nous, nobles de sang, sommes bien supérieurs à la roture parce que nés nobles, comme l'a voulu le Très-Haut. Il n'empêche que ce n'est pas une raison pour dire que les roturiers sont des gueux, parce c'est péjoratif. Ni pour les prendre de haut. Parce qu'un roturier est parfois capable de plus grandes choses qu'un noble. J'ai bien deux ou trois exemples en tête mais j'en arriverait à violer le 8ème commandement, alors je vais plutôt les taire."


Sourire jusqu'aux oreilles ! Il avait retenu la leçon, là !!! Non ? Il reprit sur sa lancée...

"Ah ! L'avarice, c'est comme Son Eminence Ivrel lorsqu'elle ne veut pas lâcher un seul écu de ses caisses ducales, mais en pire. Parce que Son Eminence, elle n'en lâche pas seulement si la dépense est inutile. Mais alors comment s'en prémunir, c'est une bonne question... Ca ne me vient pas. Peut-être qu'en priant Saint Georges ?

Concernant la colère, je pense qu'il ne faut pas céder niaisement à la provocation, ou à la bêtise. Pour ma part, j'y arrive bien. Mais si on me demandait comment faire, je crois que j'inviterais surtout à ne s'attacher qu'aux détails signifiants, et à laisser passer les autres, tous ces petits riens qui parfois rendent une journée éprouvante. L'acédie ensuite... C'est le sentiment d'abattement, le découragement et la tristesse. J'ai un excellent remède contre ça : la Fondation ! Mais sinon, juste un bon moment en compagnie d'amis devrait suffire.

Enfin l'envie. Je pense qu'il est très dur de résister à l'envie, c'est un sentiment des plus naturels chez tout un chacun. Mais l'envie ne doit pas engendrer le vol. Elle doit servir de cheval de trait (bah oui, le moteur en 1458... :P ). Pour se dépasser, et obtenir ce que l'on veut sans tomber dans le péché..."


Là pour le coup, il en était plus que convaincu.

"D’ailleurs l’un de vous peut-il me dire vers quel endroit on se dirige lorsqu’on a mené une vie selon les préceptes d’Aristote ? Et où va-t-on après notre mort, si on a préféré écouter la voix de la Bête Sans Nom ?
- Il me semble que lorsqu'on a suivi les préceptes d'Aristote, on s'envole vers le Soleil. Alors je suppose que lorsqu'on les a enfreint, on se dirige vers la Lune..."


Comme quoi la conviction était de courte durée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rick
Famille "de La Serna"
avatar

Messages : 353
Date d'inscription : 04/05/2008
Age : 41

MessageSujet: Re: Pastorale de Ninon et Semias   Sam 13 Nov - 12:03

Les élèves avaient dû être inspirés par le sujet puisque les plumes crissèrent rapidement sur le papier et le diacre n’eut pas longtemps à attendre pour pouvoir avoir les réponses. Ninon sécha sur la question de l’après-mort et laissa son camarade répondre. Rick se tourna donc vers Semias qui n’hésita pas longtemps.

- Il me semble que lorsqu'on a suivi les préceptes d'Aristote, on s'envole vers le Soleil. Alors je suppose que lorsqu'on les a enfreint, on se dirige vers la Lune..."

Le jeune homme lui sourit et acquiesça

En effet, Semias, tout aristotélicien doit tout faire durant sa vie terrestre pour se diriger vers le Soleil, là où le Très-Haut nous attend ! Et je suis désolé Ninon, mais la Bête Sans Nom ne se trouve pas sous nos pieds mais sur la Lune, là où il fait froid et noir.

Rick allait commencer la correction lorsque Ninon posa une question

Excusez moi, depuis que je vous ai écris, la même question me turlupine, je dois vous appeler comment ?

Alors pour moi qui suis diacre, vous pouvez m’appeler mon Frère et donc ma sœur pour par exemple, Agna qui est diaconesse à Montpensier. Lorsque j’aurais obtenu du cardinal, mon ordination en tant que prêtre, je deviendrais alors père et vous pourrez donc m’appeler mon Père ou Padre, si vous préférez. Si vous croisez Ivrel qui est cardinale, vous l’appellerez alors Votre Eminence, quoi que vous pouvez l’appelez aussi Monseigneur puisqu’elle est aussi Evêque. Enfin, si un jour, vous avez la chance de croiser Eugene V, notre pape, il faudra l’appeler Sa Sainteté. La différence entre un diacre et un prêtre c’est que le prêtre fait vœu d’abstinence alors que le diacre peut fonder une famille.

Rick sourit, en se disant qu’il y avait très peu de chance pour que une rencontre avec Sa Sainteté arrive mais sait-on jamais.

Je pense avoir répondu à votre question Damoiselle Ninon, n‘est-ce pas ?

Ce fut ensuite le moment de répondre à leur exercice. Et il faut dire qu’il n’était pas à l’abri des réponses originales de ses deux élèves. D’ailleurs, il se mordit les lèvres lorsque Ninon désira parler de l’orgueil en premier.

J’ai une amie, très proche, qui est très droite et très rigoureuse. A force de se l’entendre dire, elle a fini par se croire à l’abri de pratiquement toutes les faiblesses. Or, dernièrement, elle a succombé à un des démons et va en payer le prix.
Un peu d’humilité lui aurait sans doute permis de voir ce qui saute aux yeux de toutes les femmes.
Que la chair est faible quand on est amoureuse, même quand on s’appelle Alethea
.

Rick fronça les sourcils à la simple évocation du nom de sa cousine. Mais avant d’entreprendre de répondre, il écouta Semias qui l’avait déjà fortement surpris sur l’exercice concernant la luxure.

Et bien en fait, nous, nobles de sang, sommes bien supérieurs à la roture parce que nés nobles, comme l'a voulu le Très-Haut. Il n'empêche que ce n'est pas une raison pour dire que les roturiers sont des gueux, parce c'est péjoratif. Ni pour les prendre de haut. Parce qu'un roturier est parfois capable de plus grandes choses qu'un noble. J'ai bien deux ou trois exemples en tête mais j'en arriverais à violer le 8ème commandement, alors je vais plutôt les taire

L’exemple de Semias était plus intéressant que celui de Ninon. Non pas parce que la demoiselle avait fait faux, mais juste parce que celle-ci avait réussi à viser en plein cœur de Rick, là où la cicatrice n’était pas encore refermé.

Je vois que vous avez compris pour l’orgueil, les penchants et les aboutissants de ce pêché. Et parce que je ne veux pas approfondir l’exemple choisi par Ninon pour des raisons tout à fait personnelles, puisque je suis clairement visé dedans, je vais aussi passer sur celui de Semias. Mais dans les deux cas, vos exemples illustraient l’orgueil. Passons donc au suivant qui est l’avarice

Un maître artisan à des apprentis auquel il ne doit pas verser de salaire jusqu’à ce qu’ils deviennent artisans à leur tour. Mais il doit les nourrir, les vêtir et les loger. S’il le fait chichement, on dira de lui qu’il est au service Belzébuth.
Comment ne pas y succomber ? Bonne question ! S’il y a un défaut que je n’ai pas, c’est bien celui-là ! Je ne peux pas vous répondre, je ne sais pas.


"Ah ! L'avarice, c'est comme Son Eminence Ivrel lorsqu'elle ne veut pas lâcher un seul écu de ses caisses ducales, mais en pire. Parce que Son Eminence, elle n'en lâche pas seulement si la dépense est inutile. Mais alors comment s'en prémunir, c'est une bonne question... Ca ne me vient pas. Peut-être qu'en priant Saint Georges ?

Rick regarda avec étonnement le jeune noble en se demandant d’où il sortait cet exemple. Il dût y réfléchir à plusieurs reprises avant de faire le lien avec le poste ducal qu’occupait l’évêque de Clermont.

Ne pas succomber à ce pêché est justement ne pas vouloir avoir tant et tant d’or chez soi que l’on pourrait nager dedans et être ensuite à la merci des premiers rapetouts qui viendraient tenter de vous voler. Certes, il faut un peu d’argent pour bien vivre et pour envisager l’avenir sereinement. Mais il ne faut pas en vouloir toujours plus, au risque d’oublier le sentiment d’humilité qui fait de l’Aristotélicien ce qu’il est. Comment donc ne pas y succomber, en donnant par exemple, à la sortie de la messe ? En offrant un verre d’eau à un mendiant assoiffé ou une miche de pain à un voyageur affamé. Il faut toujours que vous vous souveniez d’ouvrir votre porte au pèlerin de passage.

Et pour égayer son sermon, Rick se mit à chantonner une chanson qu’un voyageur avait fait en taverne un soir. Puis, avec le sourire, il reprit la correction.

Et bien… Si vous excluez le départ précipité… L’assommer, sans colère, avec toute la douceur dont on est capable ? ‘fin vous voyez ce que je veux dire. Faut qu’il se taise, hein ! Sinon, je m’assomme moi ?

Concernant la colère, je pense qu'il ne faut pas céder niaisement à la provocation, ou à la bêtise. Pour ma part, j'y arrive bien. Mais si on me demandait comment faire, je crois que j'inviterais surtout à ne s'attacher qu'aux détails signifiants, et à laisser passer les autres, tous ces petits riens qui parfois rendent une journée éprouvante

Rick se mit à sourire avant de répondre.

Voyez-vous Dame Ninon, je pense que la réponse de Semias est la plus aristotélicienne des deux. Si vous l’assommez alors vous aurez sûrement réussi à le faire taire mais à l’arrivée c’est lui qui va gagner car il aura réussi à mettre Leviathan dans votre corps. Et parce que moi-même, j’ai testé ceci, je vous dirais que l’ignorance de la provocation est ce qui permet à Leviathan de changer de cible. En effet, plus vous ignorerez les provocations de l’autre et plus ce sera lui qui se mettra en colère. Alors bien sûr, vous pouvez bouillonner en vous-même mais lorsque vous verrez que votre vis-à-vis est encore plus en colère que vous, vous pourrez retrouver le sourire. Essayez donc ce précepte aristotélicien et vous verrez !

Rick fit une petite grimace avant de continuer.

Je dois vous avouer que votre réponse sur l’orgueil m’a plus que surpris et je dirais même aurait pu me mettre très en colère. Je comprends que vous preniez la défense de votre amie, ma cousine, mais voyez-vous, au lieu de vous montrer ma colère, j’ai préféré ignorer la réponse, jusqu’à ce que celle-ci disparaisse.

Et là le jeune homme lui adressa un sourire conquérant. Il espérait avoir bien fait comprendre à son élève comment réagir face à la colère.

Je suis invitée à un mariage de nobles, et là, il y a plein de bonnes femmes couvertes de bijoux, de riches étoffes, alors que moi je n’ai que mes braies et ma chemise pour les 7 jours de la semaine. Ces femmes sont inconscientes et laissent trainer partout leurs petites affaires. J’ai vu un petit fourre-tout magnifique, brodé de perles, juste à portée de main. J’ai envie de le prendre.
Je résisterai en pensant que ce truc ne me servirait à rien et que forcément quand on me verra en possession de cet objet, je me retrouverais sur le bûcher en deux temps, trois mouvements. Je préfère vivre pauvre que mourir riche
.

Enfin l'envie. Je pense qu'il est très dur de résister à l'envie, c'est un sentiment des plus naturels chez tout un chacun. Mais l'envie ne doit pas engendrer le vol. Elle doit servir de cheval de trait (bah oui, le moteur en 1458... ). Pour se dépasser, et obtenir ce que l'on veut sans tomber dans le péché..."

Rick acquiesça aux réponses jumelées des deux élèves avant de corriger

Déjà, je vois Ninon que vous avez compris que se procurer les affaires d’autrui ne vous permettra pas d’aller bien loin. Alors certes avec un peu de chance, vous pourriez peut-être réussir une fois, mais là haut, Le Très Haut veille et n’hésitera pas à vous montrer son courroux divin. Donc, comme le suggère Semias, je pense qu’il faut essayer de le dépasser et essayer de l’obtenir par des moyens honnêtes comme vous le suggériez à la précédente interrogation.

Il fut ensuite question d’acédie et Rick grimaça en entendant la réponse de Ninon

Dites, l’acédie, c’est la paresse, c’est ça ?
Disons que Sémias connaît très bien sa monture, très récalcitrante. Quand il s’en occupe lui-même, pas de soucis, l’animal est calme et obéi directement. Seulement, c’est tellement moins fatiguant de le faire faire par son valet, quitte à ce que ça oblige un diacre à lui venir en aide
.

Non Ninon, l’acédie n’est pas tout à fait la paresse. Enfin pas cette paresse là, mais plutôt la paresse de la vie. Ne plus avoir le courage de vivre.

Rick allait continuer lorsque Semias intervint

L'acédie ensuite... C'est le sentiment d'abattement, le découragement et la tristesse. J'ai un excellent remède contre ça : la Fondation ! Mais sinon, juste un bon moment en compagnie d'amis devrait suffire.

Le jeune homme ne put s’empêcher de rire

Voilà un exemple très personnel mais après tout pourquoi pas ! Donc si on veut suivre les conseils de Semias, il faut avoir une bonne dose d’amis qui nous fassent oublier que la vie est parfois difficile. Le Très-Haut interdit à quiconque d’intenter à sa propre vie et c’est pour cela qu’il a caractérisé l’acédie en un des pêchés capitaux. En effet, l’acédie qui peut faire baisser les bras, conduit souvent à une mort par suicide.

Rick sourit à ses deux élèves avant de terminer l’exercice. Semias avait parlé de la luxure plutôt, du coup, le jeune homme ne chercha pas à lui demander de nouveau son avis sur la question. Il se tourna donc vers Ninon.

Ah bin pour la luxure, j’ai aucun soucis pour y résister, les hommes, tous des cochons ! Heu… Excusez-moi, sauf vous, bien sûr. ‘fin j’espère.

Rick lui sourit avant de reprendre.

Dieu nous a appris que l’amour physique entre un homme et une femme ne peut se concevoir en dehors du cadre légal d’un mariage béni par un de ses représentants. En dehors de cela, c’est le pêché de la luxure. Trop de personne dans notre royaume s’adonne à ce pêché et pour reprendre l’exemple que vous aviez choisi pour l’orgueil, moi je ne vois dans cette action, non pas une pointe d’orgueil mais un pêché de luxure. Il aurait pourtant été facile pour ma cousine, avant de succomber à Asmodée de me contacter et de me demander de me déplacer jusqu’à elle, pour unir leurs deux destinées. Elle ne l’a pas fait et a omis volontairement de me prévenir, préférant laisser au Très-Haut, le soin de m’en informer par un moyen détourné. De ce fait, je ne pouvais pas ne pas la sanctionner, puisque tel était la volonté divine.

Le jeune diacre se tourna vers Semias qui avait été jusqu’à accepter d’épouser Alethea pour éviter qu’elle ne soit déshonorée et s’excusa.

Veuillez nous excuser pour ce petit interlude, Semias qui ne devrait pas avoir lieu devant vous.

Puis se retournant vers Ninon il lui dit, avec un air grave où se mêlait la tristesse

Sachez que je suis le père comblé de quatre enfants et que dès lors que j’ai choisi d’épouser Tiadriel, je n’ai eu de cesse que de l’aimer de tout mon coeur et de tout mon être. Personne n’a réussi à me détourner du chemin de la couche matrimoniale. Aujourd’hui, mon épouse a été rappelée par le Très-Haut et siège désormais à ses côtés, au Soleil, c’est pour cette raison que j’ai demandé à son Eminence de m’ordonner prêtre.

Rick savait très bien qu’il n’avait pas à se justifier de ses choix mais elle lui avait tendu la perche et Ninon avait peut-être eu peur d’avoir affaire à un diacre qui ne prenait pas son apprentissage au sérieux. Tout au long de l’exercice, il avait essayé de se montrer sous son meilleur angle pour bien faire comprendre à ses deux élèves qu’il était possible de vivre dans la Paix du Très Haut. Il savait que son intervention sur sa cousine amènerait certainement des commentaires de sa future témoin, néanmoins, il lui fallait continuer la pastorale. Il se leva donc et alla leur chercher un exemplaire du Livre des Vertus

Je vous conseille de lire le passage du Livre III sur l'Eclipse. Ce passage qui est un de mes préférés est justement la rencontre avec un aristotélicien et les sept démons qui peuplent la Lune aux côtés du Très-Haut. Tour à tour, il va donc rencontrer les sept pêchés et cela illustrera parfaitement la discussion que nous venons d'avoir.

Puis, il les regarda et avec un air bienveillant leur dit

Bon tous les deux, vous avez su montrer votre sérieux tout au long de la pastorale. Je vais donc vous donner un dernier exercice. Il s’agit de me réciter le credo, qui est la prière que tout à chacun doit connaître dans une église. Et si vous pouviez aussi me trouver la prière qui permet de demander pardon au Très-Haut pour ses fautes, ce serait parfait. N’hésitez pas à vous promener dans cette chapelle, vous devriez trouver vos réponses !

Rick réfléchit un instant et leur dit

J’aimerais aussi que vous me prépariez votre profession de foi, c’est à dire ce qui vous motive à demander aujourd’hui l’eau du baptême. Cette réflexion vous sera certainement demandée le jour où vous ferez votre entrée dans la grande famille d’Aristote ! Avez-vous déjà réfléchi à vos futurs parrains et marraines ?

Le diacre se tourna vers Semias

Dans quelques jours, nous célébrerons le baptême de Ninon, voulez-vous recevoir l’eau du baptême en même temps ? Ou avez-vous envie de demander à un autre membre du clergé de vous baptiser plus tard ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
_ninon
Convive qui ose pousser les portes
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 08/05/2009

MessageSujet: Re: Pastorale de Ninon et Semias   Dim 14 Nov - 2:49

La lune ? Mince ! Elle aimait la lune, presque autant que le soleil. Plus, peut-être même. Etait-ce donc mal d’aimer vagabonder au clair de lune ? La nuit, les étoiles, le noir, tant de choses qu’elle chérissait, serait-elle une brebis du sans nom ? Voilà qui la perturbait et pas qu’un peu !

Elle en reste coite, perdue dans les méandres de son cerveau qui n’arrive pas à comprendre cette notion qui lui semble tellement absurde. D’ailleurs pas compliqué, elle ne porte que deux couleurs, le noir, couleur de la nuit et l’ocre, couleur du soleil. Est-ce mal ?

A la question de savoir s’il a répondu ses interrogations, elle hoche la tête, oui oui, elle l’appellera mon frère, même s’il n’est pas son frère et qu’elle n’a jamais compris le besoin de mettre ce pronom possessif devant. Des mon père, mon frère, ma sœur dans tous les coins. Est-ce qu’elle disait mon prévôt, ma duchesse, mon maréchal ? C’était intime ce pronom. Bah, se dit-elle, c’était pas si difficile que ça, elle devrait y arriver, en faisant abstraction de cette intimité qui la dérangeait.

La correction se poursuivait, elle écoutait, hochant la tête quand il fallait, tiquant parfois. Quand Rick en revient à Thea, elle se décide à intervenir, estimant qu’il avait mal interprété ses paroles. Elle sent comme une petite pointe d’orgueil blessé chez le diacre. Le fait d’avoir été le dernier à l’apprendre ?


Mon frère… erff, que c’était difficile à sortir… Je suis infiniment désolée que vous ayez pris mon exemple pour une plaidoirie de défense de Thea. Point du tout ! C’est au contraire un des seuls défauts que je lui connaisse, l’orgueil ! C’est un trait de caractère qui lui jouera encore de vilains tours car les suppôts du sans nom ne sont jamais bien loin, à l’affut, et connaissent les faiblesses de chacun de nous.
Par contre, je suis beaucoup plus indulgente que vous au niveau du péché de luxure. Il n’y avait pas intention, seulement amour, de cela je suis certaine, je la connais trop bien. Or dieu est amour, n’est-ce pas ? Il devrait donc lui pardonner sans peine puisqu’elle va concrétiser cet amour par les liens du mariage.
C’est en tout cas mon vœu le plus cher, et je suis sûre que vous aussi êtes amour et que cela vous permettra d’accorder le pardon à la fautive en permettant cette union.

Ninon le regarde, sereine, puisqu’il est justement question de pardon, elle sait que cet homme est bon et lui montrera le chemin pour y parvenir. Un léger sourire se dessine au coin de ses lèvres. Voir qu’un homme aussi dévoué aux préceptes d'Aristote n’était pas à l’abri d’une petite faiblesse la rassurait quelque peu.

La tristesse de cet homme ne la laisse pas indifférente, loin de là. Perdre un épouse aimée et continuer seul à avancer, elle pouvait comprendre à quel point c’était difficile.

Je compatis à votre douleur mon frère… Tiens c’est déjà plus facile… et je vous souhaite sincèrement de trouver le bonheur, une autre forme de bonheur, dans votre sacerdoce.

A présent, si vous me le permettez, je vais me mettre au travail et faire les recherches que vous nous avez demandées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Semias
Famille "de Marigny"
avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 07/11/2010
Localisation : Où il faut quand il le faut

MessageSujet: Re: Pastorale de Ninon et Semias   Dim 14 Nov - 9:58

Le crédo... C'est pas comme s'il l'avait découvert aujourd'hui même. Il le connaissait, et le connaissait même très bien.

"Je crois en Dieu, le Très-Haut tout puissant, Créateur du Ciel et de la Terre, des Enfers et du Paradis, juge de notre âme à l'heure de la mort.
Et en Aristote, son prophète, fils de Nicomaque et de Phaetis, envoyé pour enseigner la sagesse et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.
Je crois aussi en Christos, fils de Maria et de Giosep. Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu'après avoir souffert sous Ponce, il est mort en martyr pour nous sauver. Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Très-Haut.
Je crois en l'action divine, en la Sainte Eglise Aristotélicienne, Une et Indivisible,en la communion des Saints, en la rémission des péchés, en la vie éternelle.

Amen."


Pis la prière au Très-Haut, c'est pareil. C'est qu'il avait suivi plus d'une messe à Montpensier, du temps ou Agna animait encore l'office, et où certains prenaient le bénitier pour un lavabo.

"Je confesse à Dieu Tout-puissant, à tous les Saints, et à vous aussi, mes Amis, parce que j'ai beaucoup péché, en pensée, en parole, en action.
Je supplie tous les Saints, et vous, mes Amis, de prier le Créateur pour moi. Que le Très Haut nous accorde le pardon, l'absolution et la rémission de tous nos péchés."


Se souvenant alors de la question de Rick à propos de baptême et tout le tralala...

"En fait, je suis déjà baptisé pour ma part. Depuis que je suis bébé. C'est le père Fra Diavolo qui avait officié, paraît-il. Mais il semblerait qu'on ne soit pas vraiment Aristotélicien si on a pas fait de pastorale. Ca empêcherait de se marier et tout ! C'est pour ça que je suis venu..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
_ninon
Convive qui ose pousser les portes
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 08/05/2009

MessageSujet: Re: Pastorale de Ninon et Semias   Lun 15 Nov - 6:06

Prise de vitesse par Sémias qui semblait n'avoir aucun besoin de recherches pour ces prières, elle le remercie silencieusement car elle allait citer une autre prière, et la sienne semblait plus adaptée.

Le crédo elle a trouvé facilement. C'est d'un voix claire qu'elle répète après Sémias, sans quitter son vélin des yeux, pour être certaine de pas se planter.


Je crois en Dieu, le Trés-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
le fils de Nicomaque et de Phaetis,
envoyé pour enseigner la sagesse
et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu'après avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyre pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut.

Je crois en l'Action Divine;
En la Sainte Eglise Aristotelicienne Romaine, Une et Indivisible;
En la communion des Saints;
En la rémission des péchés
En la Vie Eternelle.

AMEN


Et la prière du pardon

Je confesse à Dieu Tout-puissant, à tous les Saints, et à vous aussi, mes Amis, parce que j'ai beaucoup péché, en pensée, en parole, en action.
Je supplie tous les Saints, et vous, mes Amis, de prier le Créateur pour moi.
Que le Très Haut nous accorde le pardon, l'absolution et la rémission de tous nos péchés.



Voilà une bonne chose de faite. Il ne lui reste plus qu'à poser les deux questions qui la turlupine encore.

Mon frère, que dois-je faire avec ma profession de foi ? La mémoriser pour le baptême ?

Comme parrain, j'ai demandé à Cruzzi, que vous connaissez. Ai-je besoin d'une marraine aussi ?


Puis n'y tenant plus, elle fini quand même par s'exclamer...

Je ne comprends pas pourquoi la lune est le domaine du sans nom !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rick
Famille "de La Serna"
avatar

Messages : 353
Date d'inscription : 04/05/2008
Age : 41

MessageSujet: Re: Pastorale de Ninon et Semias   Mer 17 Nov - 4:49

Mon frère… erff, que c’était difficile à sortir… Je suis infiniment désolée que vous ayez pris mon exemple pour une plaidoirie de défense de Thea. Point du tout ! C’est au contraire un des seuls défauts que je lui connaisse, l’orgueil ! C’est un trait de caractère qui lui jouera encore de vilains tours car les suppôts du sans nom ne sont jamais bien loin, à l’affut, et connaissent les faiblesses de chacun de nous.
Par contre, je suis beaucoup plus indulgente que vous au niveau du péché de luxure. Il n’y avait pas intention, seulement amour, de cela je suis certaine, je la connais trop bien. Or dieu est amour, n’est-ce pas ? Il devrait donc lui pardonner sans peine puisqu’elle va concrétiser cet amour par les liens du mariage.
C’est en tout cas mon vœu le plus cher, et je suis sûre que vous aussi êtes amour et que cela vous permettra d’accorder le pardon à la fautive en permettant cette union.


Le jeune homme savait au plus profond de lui-même que l'intention de Théa n'était pas de fauter, ni même de lui causer de la peine. Ca il n'y avait aucun doute à ce sujet. Ce qui lui reprochait après tout, c'est plus l'absence de confession. Après tout l'erreur était humaine et elle avait pu se tromper. Mais recommencer plusieurs fois la même erreur devenait intentionnel. Ne pas lui dire et le laisser apprendre par un mauvais concours de circonstances était criminel. Et c'est là où Rick avait le plus de mal.

Damoiselle Ninon, Thea peut se vanter d'avoir une amie comme vous, prête à la défendre et à lui trouver des excuses. Si Aristote peut lui pardonner, je le pourrais aussi. Encore faut-il qu'elle vienne me voir pour cela. Je n'ai jamais empêché un mariage de se faire, dès lors que l'amour était présent, à travers le Très-Haut. Si nos deux amoureux savent me montrer que leur amour est fort à travers Aristote, alors je bénirais leur union. Sinon....

Rick laissa retourner la future témoin de Thea à ses devoir après l'avoir remercié d'un signe de tête pour ses encouragements vis à vis de son veuvage. Ensuite, il écouta d'abord Semias qui montrait une fois de plus qu'il était l'un des fervents fidèles de l'office. Il n'eut aucun soucis pour réciter le credo et Ninon se décida à lui emboîter le pas, en le récitant avec lui. Le diacre se joignit à eux et le récita intérieurement, puis se fut le tour de la prière du pardon qui fut récité à haute voix par les deux élèves et par Rick plus bas. Le jeune homme ne voulait pas influencer les deux futurs aristotéliciens en leur soufflant la réponse, c'est pour cette raison qu'il avait choisi de ne pas la dire haut et fort.

Le jeune noble fut le premier à prendre la parole pour répondre à la question faite auparavant
.

"En fait, je suis déjà baptisé pour ma part. Depuis que je suis bébé. C'est le père Fra Diavolo qui avait officié, paraît-il. Mais il semblerait qu'on ne soit pas vraiment Aristotélicien si on a pas fait de pastorale. Ca empêcherait de se marier et tout ! C'est pour ça que je suis venu..."

Rick sourit au neveu de Kory et lui répondit.

Cela m'étonnait assez, à dire vrai, que votre mère n'ait pas procédé au baptême. Mais désormais votre pastorale est validée par mes soins et vous pouvez accéder au rang de fidèle parmi les aristotéliciens. Avez-vous une copie de votre certificat ? Je garde une trace des proches de ma soeur au presbytère au cas où un jour, elle en ait besoin !

Le jeune homme savait que ses neveux et nièce n'étaient pas encore baptisés ni d'ailleurs ses propres enfants. Manque de temps au début pour les barons de Cournon et le souhait de Tia de voir leurs enfants avec comme parrain et marraine Al et Kory ainsi que Matthis, pour leur fils pour Esteban. La mort de Tia ne changeait rien car Rick resterait ferme sur le choix de sa défunte épouse. Ils attendraient donc, d'autant plus que pour le moment Georges et Aliénor étaient portés disparus. Il fut interrompu par ses pensées par la réponse de Ninon pour le baptême.

Mon frère, que dois-je faire avec ma profession de foi ? La mémoriser pour le baptême ?
Comme parrain, j'ai demandé à Cruzzi, que vous connaissez. Ai-je besoin d'une marraine aussi ?


En général, quand nous ne sommes pas pressés par le temps, j'aime bien écouter la profession de foi. Mais exceptionnellement et puisque nous allons procéder à votre baptême dans la semaine, si vous êtes d'accord, je vous laisse le mémoriser et ne le partager qu'au moment de la cérémonie. Pour ce qui est de la marraine, cela n'est pas obligatoire. C'est un choix personnel.

Rick savait Cruzzi loin du B.A. Il l'avait appris par Amandine. Il demanda donc à la femme

Et pour votre futur parrain, vous croyez qu'il sera revenu à temps pour la cérémonie du baptême ?

Puis, il y eut la question qui tue et qui vous laisse sans voix et incertain

Je ne comprends pas pourquoi la lune est le domaine du sans nom !

Le jeune diacre sourit à son élève et s'approchant d'elle avec le livre des Vertus. Il l'ouvrit au moment du mythe aristotélicien, lorsque le Très-Haut décide de nommer les humains comme ses enfants.

Ninon, il faut que vous sachiez qu'il y a très longtemps, lorsque le monde fut créé par le Très-Haut, tout le monde avait la parole, même les animaux. Il voulait savoir à ce moment-là quelle espèce serait digne d'être appellée ses enfants. La première personne à parler fut justement celle que l'on appelle aujourd'hui la Bête Sans Nom. Elle semblait vaniteuse et assoiffée de pouvoir. Dieu ne voulut pas lui donner raison et préféra choisir les humains comme enfants, avec Oane comme représentant. Puis lorsque ce fut fait, il s'adressa à la Bête sans Nom pour lui expliquer son choix.

Rick se mit à lire le passage qu'il avait choisi.

Citation :
Puis, Dieu tourna Sa voix en direction de la créature qui avait affirmé la domination du fort sur le faible. Il lui dit : « Puisque tu es si sûre de ton choix, je te laisse l’occasion de le prouver. Tu conserveras ton esprit, mais ton corps sera fait d’ombre. Ainsi, tu vivras, seule, côtoyant les humains, jusqu’à ce que Je te délivre de ta peine. Ainsi, personne ne te verra et personne ne te nommera, car J’ai Moi-même décidé de ne pas le faire. »

Dieu tourna ensuite Sa voix en direction d’Oane et lui dit : « J’ai fait de ton espèce Mes enfants. Je fais maintenant de vos esprits des âmes. Elles se différencient des esprits des autres espèces en ce qu’elles resteront dorénavant les seules à être de nature supérieure, à tendre vers Ma divine perfection. Ainsi, je divise le temps en sept parties, appelées « jours », afin qu’à chaque septième jour, toi et les tiens vous vous réunissiez pour honorer votre père : Moi. »

« Mais il faudra encore que, chaque jour, toi et les tiens fassiez perdurer votre espèce. A l’exception de celle que Je n’ai pas nommée, J’ai fait de toutes les créatures vos soumises. Ainsi, vous vous en nourrirez, sans qu’elles ne se nourrissent de vous. Ce pouvoir dont vous disposez de vous nourrir des autres espèces, Je le nomme « travail ». Mais, afin que vous n’oubliiez jamais que ce pouvoir est un don de Moi, vous récompensant ainsi de ta bonne réponse, Oane, le travail sera laborieux, difficile, usant et fatigant. Mais ne te plains pas de la souffrance que cela te cause, car, en vérité, c’est un bien beau cadeau que Je te fais. »

« Afin que vous remplaciez par de nouvelles générations celles dont la vie se termine, je vous fais un cadeau bien plus beau encore. Cet amour que J’attends de vous, Je vous permets aussi de l’éprouver également envers vous, en couple. La tendresse et le désir mutuels seront les composantes de ce pur sentiment. La procréation en sera le but. Mais seul l’amour que J’aurai béni pourra permettre l’acte de chair, afin que votre espèce perdure dans Mon amour. »

Alors, Dieu créa deux astres au-dessus du monde. L’un, rayonnant de lumière, fut appelé « soleil ». L’autre, luisant froidement, fut nommé « lune ». Dieu expliqua à Oane: « Que votre fidélité soit celle des enfants envers leurs parents ou je serai aussi sévère que les parents envers leurs enfants. Car, lorsque chacun de vous mourra, Je le jugerai, en fonction de la vie qu’il a menée. Le soleil inondera chaque jour le monde de sa lumière, par preuve d’amour pour Ma création. Ceux, parmi les tiens, que j’y enverrai, vivrons une éternité de bonheur. Mais entre chaque jour, la lune prendra la relève. Et ceux qui, parmi les tiens, y seront jetés n’y connaitront plus que la tourmente.

Rick, une fois la lecture faite, leva les yeux vers Ninon et lui dit

Répondre à votre question est assez difficile mais la seule chose que je peux vous dire c'est que la Lune, malgré toute la beauté qu'elle peut avoir lorsqu'elle est ronde et pleine, est et restera le domaine du Sans Nom. Telle fut la décision du Très-Haut. Je pense que si Dieu avait choisi la Bête sans Nom comme enfant, un jour ou l'autre, il lui aurait volé sa place et il n'aurait pas respecté notre Père, tel qu'il est demandé dans les commandements sur lesquels vous avez travaillé. De ce fait, il a choisit le soleil pour représenter l'amour car en plein jour, il fait chaud comme la chaleur dans notre coeur lorsqu'il est plein d'amour. Et à contrario, il a opposé l'astre nocturne pour être le lieu de villégiature du Sans Nom, parce qu'il est froid et selon la période, elle peut être triste et lugubre. Les loups n'hurlent-ils pas en la regardant ? N'est-ce pas là un signe de désespoir de leur part ? Le soleil est identique du matin au soir, alors que la lune préfère parfois se cacher et faire des formes bizarres, comme lorsque le Sans Nom prépare un stratagème pour se rebeller contre Dieu. D'ailleurs, si vous avez remarquez, les brigands et les suppôts du Sans Nom, préfèrent agir la nuit, pour s'envelopper dans l'ombre qui est la marque de leur chef de file.

Rick lui sourit avant de lui dire

Ai-je répondu à votre question ? A quelle date, Cruzzi sera présent pour le baptême ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Semias
Famille "de Marigny"
avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 07/11/2010
Localisation : Où il faut quand il le faut

MessageSujet: Re: Pastorale de Ninon et Semias   Mer 17 Nov - 6:37

C'est qu'il n'avait pas la notion du prix du vélin, le diacre ? Une copie de certificat de baptême, quelle drôle d'idée ! L'Eglise ne pouvait pas se le permettre, sinon pourquoi ferait-ils quête tous les dimanche, hein ? A la place, le jeune Balsac tendit une médaille qu'il avait.



"Je n'ai que ça, ma foi... Le Père Fra Diavolo avait procédé au baptême, si cela peut vous aider dans la recherche parmi les archives."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
_ninon
Convive qui ose pousser les portes
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 08/05/2009

MessageSujet: Re: Pastorale de Ninon et Semias   Ven 19 Nov - 7:52

Ninon sourit au diacre, attend que Semias en aie terminé avec les formalités pour enchaîner, assez perturbée par le texte que vient de lui lire Rick. Sa bien-aimée lune ! Compagne de ses chevauchées, protectrice de ses nuits sur les routes. Sans la lune, elle ne pourrait voyager.

Hum... Je vous avoue que ce côté obscur de la lune m'échappe complètement. A mon sens, c'était la lumière qui me permettait de supporter la nuit, une sécurité. Me voilà dans un bel embarras ! Mais je vais y réfléchir, essayer de trouver comment concilier les préceptes d'Aristote et les miens. Et soyez certain que je n'ai rien d'une brigande même si j'aime à voyager la nuit.
Cruzzi est déjà de retour depuis un petit moment, il a répondu à mon appel dès que je lui eusse fait ma demande. Il sera donc présent. Et peut-être Amandine aussi, du moins, je l'espère.

Je vous remercie pour cette pastorale qui fut fort instructive pour la gueuse inculte que je suis.
Sourit à nouveau. Je garde donc jalousement le secret de ma profession de foi et j'attendrai de vos nouvelles pour la date de mon baptême.

La brunette s'incline devant le diacre puis salue son camarade de classe.

Merci pour votre compagnie, ma foi, fort agréable... Rit, est à deux doigts d'ajouter "pour un nobliau" quand elle se rappelle où ils sont et se dit que ce n'est peut-être pas l'endroit pour ce genre d'humour... Nous aurons sans doute l'occasion de nous revoir un de ces quatre, autour d'une bonne pinte. Au plaisir Semias !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pastorale de Ninon et Semias   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pastorale de Ninon et Semias
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pastorale ou cérémonie? Lisez cette affiche
» [RP] Pastorale sur la Vita d'Aristote
» pastorale
» Pastorale :
» Une nouvelle formation [Pastorale d'Allain.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine de Cournon d'Auvergne :: Baronnie de Cournon d'Auvergne :: Les exterieurs :: La chapelle Sainte Boulasse-
Sauter vers: