AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 6.0 [22 Décembre] Aile ouest du château de Clermont : la Prévôté.

Aller en bas 
AuteurMessage
Matthis
Fils de noble
avatar

Messages : 202
Date d'inscription : 05/05/2008
Age : 19
Localisation : Maintenant ? Sur les routes avec Papa !

MessageSujet: 6.0 [22 Décembre] Aile ouest du château de Clermont : la Prévôté.   Mer 22 Déc - 4:43

Les_3_nains




[Beaucoup de jour après le jeu de Môman.]

Les trois petits avaient aidé leur mère à Montbrisson, une surprise se préparait dans le dos d'Althiof, ils avaient rendu un moment de souffrance en un moment utile, cependant les trois petits avaient encore un peu de mal à digérer l'idée de l'ancien prévôt, il avait envoyé leur père à Clermont durant les fêtes de la nativité et en même temps, il avait collé une garde à leur mère le dimanche, elle n'avait donc pas pu accompagner leur père et eux et bien ils étaient restés avec leur père. Heureusement que Maman n'était de garde que le dimanche, ils pourraient prendre la route après pour Clermont et pour ne pas laisser leur père tout seul. Parce que la famille était le plus important. Ils s'étaient donc préparé en ce mardi pour rejoindre la capitale en coche. Maman avait fait venir celui de Mirefleurs, ils avaient donc voyagé au chaud jusqu'à Clermont, ils étaient arrivés dans la nuit. Ne sachant pas exactement où leur père logeait, sans doute chez les cousins Marigny, ils avaient pris le chemin des appartements de l'Intendante.

Au petit matin, après un copieux petit déjeuner, digne des plus grands. Ils s'habillèrent rapidement, leur mère ayant à faire à l'odm, elle était partie bien avant.Eléa se tourna vers ses frères.


- Vous avez la clé !
- Oui j'ai la clé !
- Moi j'ai la lettre !
- On y va alors !

Et c'est donc trois petits Toggenburg-Marigny qui se promenèrent dans les couloirs du château à la recherche de la prévôté. Ils avaient la chance d'y avoir été plus jeune, ils connaissaient plutôt bien les locaux et donc le chemin à prendre. Après avoir marcher une bonne dizaine de minutes, passant devant divers bureau et chambre d'où sortait des bruits de voix, des fois cela riait, d'autre cela râlait et encore pire, parfois ça hurlait et se mettait sur la tronche. Généralement dans ces cas-là, ils se montraient plutôt discrets et passaient rapidement. Une fois arrivée devant la porte, Eléa, la plus âgée des trois essaya de l'ouvrir en appuyant sur la poignée mais rien, c'était fermé à clé. Elle se tourna vers ses frères.

- C'est fermé.
-Comment ça ? C'est pas normal ! Normalement on la de droit d'y entrer ! Et pourquoi maintenant plus. Tiens Eléa, garde la lettre.


Matthis tendit la lettre à sa soeur et commença à triturer la poignée dans tous les sens. Cela ne fonctionnait pas, il tambourina avec ses deux poignets contre la porte, pas content pour le coup, eux qui avaient toujours eu une place privilégiée à la prévôté, un père moult fois prévôt et maintenant adjoint, une mère une fois prévôt. Ils ne comprenaient pas, eux qui venaient les chercher dès qu'ils avaient besoin d'eux, une seconde maison qu'était devenue la prévôté, jouant dans le bureau de leur père. Mais voilà, ils avaient grandi, à respectivement, 7 ans, 6 ans et 4 ans, les oreilles trainaient et les langues se déliaient bien facilement, facile de faire sortir des informations de la prévôté. Matthis se tourna et s'appuya contre la porte, glissant jusqu'à se retrouver assis par terre les jambes tendues.

Qu'il était dur de grandir et de voir ce monde d'innocence et des enfants s'éloigner de jour en jour. Le chemin les conduisait vers le monde des adultes et la dureté de ses règles, de ses lois.

- Je crois qu'on ne pourra plus jamais y entrer...
- Pourquoi tu dis ça Matthis ?
- Tu sais Timothée... Depuis que le château est tombé, je crains que la confidentialité se soit encore plus imposé.
- On ne pourra plus jamais entrer dans le bureau de Papa ? Plus jamais aller le voir alors qu'il s'endort dans son bureau le soir ?


Eléa était un peu déçue, elle s'installa à son tour à côté de son frère, Timothée ne tarda pas longtemps à les rejoindre. Les trois restèrent un long moment à rêvasser, à se souvenir de ce qu'avait été la prévôté pour eux, Matthis se souvenait de l'avis de recherche qu'il avait fait placarder par Bettym contre Beths, un moment de rigolade, visiblement ça ne serait plus possible.

- Et si on fait passer la missive sous la porte ?
- Bonne idée Eléa ! Mais la clé passera ?


Alors que ses aînés se souciaient de la clé, Timothée testa et la glissa un petit peu sous la porte.

- C'est bon, elle passe ! Mais il faudrait un ruban pour l'accrocher à la missive.

Eléa dénoua ses cheveux et tendit le ruban à Matthis, Timothée tendit la clé à son frère et le laissa la nouer. Une épingle pour faire un trou dans le vélin et y accroché l'autre extrémité du ruban. Il n'y avait plus qu'à glisser la missive sous la porte avec la clé.

- Attendez ! Il faut rajouter à la fin que je voudrai bien récupérer mon ruban.
- D'accord Eléa.


Matthis déroula le parchemin et permis de cette façon à Eléa de rajouter une ligne.


[rp]Très cher Papa, tant chéri et adoré,

Le vilain prévôt a décidé de t'envoyer à Clermont pour la nativité, même si Maman ne se faisait pas de souci et ne semblait pas trop triste parce qu'elle savait que nous allions tous fêter la nativité à Cournon, nous on a été fort triste et en colère. Eléa voulait que le prévôt lui offre autant de robes que tu as passé de jours à Clermont, Matthis voulait aller lui casser la figure et Timothée lui savait qu'avec Maman vous aviez prévu le coup.

Du coup, on a décidé à l'unanimité de cesser toute poursuite contre la prévôté, tant que nous festions la naissance du petit Christos tous ensemble. Nous avons d'ailleurs profité de ton absence pour préparer un de tes cadeaux, tu trouveras une clé avec la missive. Il te faudra te rendre au 28 rue qui Tremble à Montbrisson, c'est là que tu trouveras ta surprise, il faudra que tu y ailles quand tu rentreras à Montbrisson. Parce qu'avec Maman, nous rentrerons avant toi, à cause des gardes encore.

Très joyeux noël à toi notre papa chéri. Ne travailles pas trop. On t'aime de tous nos petits coeurs. Alexandre aussi nous a aidé pour la surprise, même si il nous attend à Cournon, il a attrapé la grippe. C'est qu'on a fait des batailles de boules de neige. Maman t'envoie plein de baisers.

Eléa, Matthis & Timothée.

PS : Papa, il faudra me rendre le ruban, c'est le mien, la prévôté, elle veut plus qu'on entre, du coup, on a du faire de la ruse. Tu voudrais pas leur dire à nouveau de nous laisser entrer ? C'était bien quand on pouvait le faire avant.
Eléa.

Arrow [RP] Maman ? Comment faire briller les yeux de Papa ? (sur la halle de Montbrisson) [/rp]


Les enfants glissèrent la missive sous la porte et hop, aussi vite qu'ils étaient venus, ils s'évaporèrent dans le château de Clermont.

_______________
Progéniture de Korydwen & Althiof.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
6.0 [22 Décembre] Aile ouest du château de Clermont : la Prévôté.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine de Cournon d'Auvergne :: Baronnie de Cournon d'Auvergne :: Chateau de Cournon d'Auvergne :: Rez-de-chaussée :: Bibliothèque :: Année 1458-
Sauter vers: