AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 5.9 [18 Décembre] Maman ? Comment faire briller les yeux de Papa ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Matthis
Fils de noble
avatar

Messages : 202
Date d'inscription : 05/05/2008
Age : 20
Localisation : Maintenant ? Sur les routes avec Papa !

MessageSujet: 5.9 [18 Décembre] Maman ? Comment faire briller les yeux de Papa ?   Mer 22 Déc - 4:51

Les_3_nains



[Maison du 9 chemin du bord du lac]

Plusieurs jours qu'ils étaient revenus à Montbrisson, malheureusement, Alexandre n'avait pas pu venir avec eux, une fois de plus le jeune garçon était tombé malade, il était fiévreux, la vigueur de l'hiver. Il était resté avec Elise et Mathilde à Mirefleurs, elles sauraient prendre soin de lui. Ne sachant pas encore tout à fait de quoi était atteint l'enfançon, les trois autres avaient quitté Mirefleurs sur le champ. Ils étaient retournés à Montbrison, seulement en revenant ils apprirent que l'ancien Prévôt, Levio, avait décidé de coller une semaine de garde à leur père à Clermont. Mais comme Maman était aussi de garde à Montbrisson durant cette même période, alors leurs parents ne seraient pas ensemble ! Et encore plus pire encore !! Cela tombait la semaine où l'on fêtait la nativité ! La naissance du petit Christos ! Une fête à fêter en famille, mais nan ! La prévôté en avait décidé autrement.

Chacun des trois enfants du couple avait réagit différemment, Eléa, l'aînée, souhaitait se rendre à la prévôté pour négocier un dédommagement à base de robes. Sachant que les gardes duraient sept jours, il lui faudrait donc sept robes. Matthis, lui, l'aîné des garçons, avait plus le sang de sa mère dans les veines, n'hésitant pas à taper du point quand cela ne lui convenait pas, il voulait s'introduire dans la prévôté et lui dire sa façon de penser à l'ancien prévôt. Quand à Timothée, le petit dernier, lui il savait bien que ses parents donneraient tout pour le duché, mais il savait aussi qu'ils avaient forcément prévu le coup. Alors il ne s'en faisait pas plus que cela. Il pensait plutôt à Alexandre, les coudes sur le rebord de la fenêtre. Debout dans le fauteuil, ses chausses maltraitant le pauvre tissu.


- Elle a dit qu'elle revenait quand déjà Maman ?

- On t'a déjà dit 100 fois Timothée. Quand elle aurait terminé de régler les papiers !
- Lesquels des papiers ?
- Rhoooo ! Tu te souviens pas ? Ceux de la boucherie !
- Ah oui la boucherie qui a été ravagée ! Et qu'elle veut transformer pour faire une surprise à Papa.
- Oui c'est ça !
- Et qu'on va l'aider à la transformer, en profitant que Papa ne soit pas avec nous ?
- Oui, mais...
- Mais quoi ?
- Mais Papa pourra pas la voir sa surprise à la Nativité, puisqu'il est à Clermont.
- Il la verra après !
- Mais après ça sera plus la Nativité !
- Mais si t'inquiètes !
- Et donc ? Papa il va fêter la Nativité tout seul ?
- Non non et non ! On va d'abord aller le chercher à Clermont. Maman, elle a un appartement là-bas, au château.
- Oui l'appartement de l'Intendante de l'Ordre du Mérite.
- Et après on l'emmène à Cournon pour fêter la nativité.
- Ah d'accord !

Timothée se tourna donc et se laissa glisser dans le fauteuil, une fois assis il regarda son frère et sa soeur. Eléa était encore avec sa boîte de rubans, sans doute ne savait-elle pas encore quelle couleur elle devrait choisir. Matthis lui, il observait sa belle dague. Bientôt leur mère serait de retour, mais déjà les trois enfants pensèrent à leur père partit sur les routes par ce froid.

- Me manque Papa.

- Ah moi aussi...
- Mais il sera content en revenant et c'est que quelques jours !
- Mais c'est long comment quelques jours ?


Voilà où la discussion semblait avoir mener la progéniture de Korydwen et Althiof. Ils avaient encore beaucoup à faire pour mener à bien l'idée de leur mère. Auraient-ils le temps de tout faire avant d'aller le retrouver à Clermont ? Matthis se tourna vers sa grande-soeur, il avait trouvé le livre des énigmes de ses parents et il comptait bien s'en servir pour passer le temps.

- Eléa j'ai une énigme. C'est deux charrettes. Elles relient Moulins à Lyon. Elle passe par Montbrisson. Au bout d'un moment, elles se croisent, laquelle sera la plus proche de Montbrisson ?

Timothée sur de lui se leva d'un coup, écrasant de nouveau le tissu du fauteuil !

- Je sais tu m'l'as déjà raconté !
- Chuuuuuuuuuuuuuuut ! Tais-toi !! C'est à Eléa de répondre !
- Mais euh ! C'est pô zuste du tout ! Moi j'ai la réponse ! Et si j'dis la bonne réponse tu vas m'donner un nougat de Montélimar !!
- Nan j'en ai plus du tout de plus du tout ! C'est Soopy, l'a volé mon petit sachet !
- T'avais qu'à mieux les ranger à Mirefleurs ! Tu sais très bien que Soopy il mange tout ce qu'il trouve devant lui ! Et si tu les avais rangé t'aurais pu m'en donner un !
- Nan de toute façon j'voulais pas trop partager avec toi ! Tête de camembert !
- Toi-même grosse bouse de vache !


Pendant que ses frères se chamaillaient pour des broutilles, avouons le. Elle réfléchit à l'énigme et en digne fille de son père, le maître des énigme donna sa réponse.

- C'est facile ! Si elles se croisent, ça veut dire qu'elles sont au même endroit ! Donc ils seront à la même distance de Montbrisson. C'était trop fastoche !

Eléa commença à danser toute seule, heureuse de sa victoire. La bonne ambiance régnait, il n'y avait plus qu'à attendre Môman !!


_______________
Progéniture de Korydwen & Althiof.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthis
Fils de noble
avatar

Messages : 202
Date d'inscription : 05/05/2008
Age : 20
Localisation : Maintenant ? Sur les routes avec Papa !

MessageSujet: Re: 5.9 [18 Décembre] Maman ? Comment faire briller les yeux de Papa ?   Mer 22 Déc - 4:52

Korydwen

Dans les rues de Montbrisson.

Korydwen en bonne mère indigne qu'elle était, avait laissé ses trois nains seuls à la maison, forcément, elle avait encore beaucoup de choses à régler pour finir un des cadeaux de son époux, depuis combien de temps elle y travaillait ? Au moins depuis l'anniversaire de ce dernier, enfin avant, souhaitant lui offrir pour son anniversaire, mais des doutes l'avaient assailli à ce moment-là, elle ne souhaitait plus vivre à Montbrisson, du coup, elle avait repoussé à l'anniversaire de mariage, sauf qu'elle n'avait point eu le temps à cause de l'ordre du mérite. Du coup, elle avait repoussé pour les fêtes de la nativité.

C'était donc couverte de la tête au pied, avec un charmant bonnet de mère noël comme aimait à l'appeler son époux qu'elle parcourait les rues de Montbrisson. Elle avait d'abord pesté en apprenant le départ de son époux pour Clermont maudissant et haïssant l'ancien prévôt comme jamais elle ne l'avait fait auparavant, ses enfants avaient du le sentir d'ailleurs, puisqu'ils semblaient aussi remonter qu'elle. Elle avait accompagné son époux aux portes du villages, avant de s'enfuir telle une voleuse, ne voulait pas qu'il s'aperçoive qu'au fond d'elle, c'était une véritable torture. Un mot si fort, pour des sentiments aussi contradictoire... Inutile de rappeler qu'elle a Montbrisson en horreur et que moins elle y passe de temps et mieux elle se porte, se contentant simplement de sa petite maison du bord du lac et filant ensuite sur Clermont ou sur ses propres terres. Fuir ce village qui l'avait tant fait souffrir, de l'histoire ancienne. Elle avait finalement fait une croix dessus, mais elle n'arrivait pas à s'y faire et encore moins à rencontrer du monde.

Elle espérait que cette tentative serait bénéfique. Qui ne tentait rien n'avait rien. Elle avait réussi à obtenir ce qu'elle voulait, sa boucherie détruite par une bande de rigolos, il y a de nombreux mois maintenant, le tout déblayé et surtout réparé. Elle avait fait changé quelques petites choses, mais le résultat était satisfaisant.




En achetant l'appartement au dessus de son ancien atelier, elle avait bien une idée quand à l'aménagement à donner à cet espace. Le parchemin dans les mains, indiquant qu'elle était propriétaire de ce lieu avec son époux qui ne le savait pas encore, elle rentra chez elle.

9 chemin du bord du lac.

La clé s'enfonça dans la serrure dans un bruit sourd et la porte s'ouvrit. Quel plaisir que d'entendre ses enfants. Cela faisait si longtemps qu'ils n'étaient pas revenus à Montbrisson, préférant rester avec leur cousine Carmen à Mirefleurs. Son dernier né se trouvait debout sur le fauteuil, il traitait son fils aîné de bouse de vache.

Hé bien ! C'est jour de gentillesse mes petits anges ? Serait-ce le départ de votre père qui vous fait devenir si grossier ?


Korydwen s'approcha et posa le précieux parchemin sur la grande table, puis se dirigea vers son Timothée qu'elle attrapa sous les bras et qu'elle fit descendre du fauteuil.

Combien de fois devrais-je te dire que les fauteuils sont fait pour accueillir les fesses des gens et non pas leurs pieds ? Regarde tes chausses ont trainé partout !!

Korydwen le reposa par terre et ébouriffa ses cheveux. Elle se tourna vers Matthis qui semblait un peu plus calme que le matin même, elle lui ébouriffa les cheveux à son tour, contente de le voir plus calme. Il montait vite en pression celui-là. Quand à sa belle Eléa, les mains pleines de rubans et visiblement une énigme de résolue. D'ailleurs Matthis tenait le grimoire de son père entre les mains.


Bon, au lieu de refaire la décoration du salon. Allez m'enfiler vos chausses, écharpes, bonnets, gants et capes d'hiver. Nous avons une mission à mener. J'ai été signé l'acte d'achat ce matin et tout nous appartient !! Profitons de l'absence de votre père pour régler les derniers détails de son cadeau de la nativité !!

Et Korydwen de pousser sa marmaille, attachant au passage un ruban dans les cheveux roux de sa fille, si grande Eléa, si joyeuse en cette instant, oubliant sans doute la mort de son parrain, une bise sur sa joue.

Ma puce, pourrais-tu aller me chercher la caisse ? Et vu la neige, j'ai décidé de sortir le traineau !

Korydwen de récupérer quelques besaces et d'aller préparer le traineau, attachant sa Thessalie et attendant ses trois enfants. Si rayonnants.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthis
Fils de noble
avatar

Messages : 202
Date d'inscription : 05/05/2008
Age : 20
Localisation : Maintenant ? Sur les routes avec Papa !

MessageSujet: Re: 5.9 [18 Décembre] Maman ? Comment faire briller les yeux de Papa ?   Mer 22 Déc - 4:55

Les_3_nains



[Maison du 9 chemin du bord du lac]

Matthis regarda sa soeur, là où Timothée avait mis trois jours à trouver la solution, sa soeur lui répondait en trois minutes, un peu surpris, Matthis en laissa tomber le livre par terre. Il s'approcha d'elle et la regarda sous tous les angles.

- Mais comment t'as fait ? T'es trop forte ! Papa est dans ta tête !

- Mais t'es fou ! Papa l'est pas dans ma tête ! Il est sur la route de Clermont ! J'espère qu'il se fera pas agresser ! Sinon j'irai tous les tuer.


Matthis regardait sa soeur avec un grand sourire, alors que Timothée lui était toujours debout sur son fauteuil, un bruit de clé et une Maman qui revient, les trois enfants ne bougent pas, mais lui sourient avec malice. Eléa tenait encore ses rubans et Matthis ramassa le grimoire de son père. Vraisemblablement, elle avait entendu les petits noms d'oiseaux.

- Non c'est pas pour ça !
- C'est que Matthis ne voulait pas me donner de nougat de Montélimar !
- Mais c'est parce que j'en avais plus !!
- Bein vi, par ta faute c'est Soopy qui a tout mangé !


Timothée se retrouva au sol, Matthis lui tira la langue et le regarda d'un air de dire "bien fait tu t'es fait gronder". Puis leur mère s'approcha d'eux, visiblement, elle avait réussi à conclure l'achat de l'appartement au-dessus de son ancien atelier qu'elle avait commencé à faire transformer, d'ailleurs elle ne tarda pas à leur annoncer la dite nouvelle et ce fut donc trois paires de jambes qui se mirent à sautiller en même temps, si heureux, chacun voulait être le premier à embrasser leur mère.

Les garçons partirent en premier, Timothée enfila son écharpe et ses gants avant d'attraper sa cape difficilement, mais Matthis l'aida un petit peu, ce dernier oublia presque de se chausser, ce fut à Timothée de lui rappeler, Eléa, elle et bien elle préférait se faire coiffer par sa mère, n'oubliant jamais son côté coquette. Elle partit ensuite chercher le dit paquet qu'elle apporta à sa mère. Les vêtements enfilés, les trois enfants sortirent, Eléa ferma la porte.

- Attends !! Eléa ouvre la porte s'il te plait !
- Quoi Timothée ?
- J'ai oublié mon jeu de cartes !!


Timothée implora presque sa soeur, il attendit qu'elle ouvre de nouveau la porte pour se jeter dans les escalier et monter dans la chambre afin de récupérer le jeu de cartes. Il ressortit bien rapidement, et les trois enfants rejoignirent leur mère sur le traineau, entre les paquets, tirés par Thessalie, la brave frison de leur mère.

- L'appartement sera-t-il assez grand, pour faire tout ce que l'on souhaite ?
- On doit faire quoi déjà, un espace d'exposition, un atelier, un endroit pour stocker.


_______________
Progéniture de Korydwen & Althiof

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthis
Fils de noble
avatar

Messages : 202
Date d'inscription : 05/05/2008
Age : 20
Localisation : Maintenant ? Sur les routes avec Papa !

MessageSujet: Re: 5.9 [18 Décembre] Maman ? Comment faire briller les yeux de Papa ?   Mer 22 Déc - 4:55

Korydwen

9 chemin du bord du lac.

Qui disait enfant, disait questions et surtout tête en l'air. Alors qu'elle attendait les pieds dans la neige, en se blottissant sous sa cape de fourrure, la mère de famille regardait ses enfants s'activer. Tout en entendant Timothée râlé après son frère qui s'était fait manger ses nougats par le chien, tout un poème. La porte fermée par son ainée, mais pas très longtemps fermée puisque Timothée avait oublié son jeu de cartes ! Très important le jeu de cartes. Après une longue attente, bon pas digne de celle de son époux lorsqu'elle se préparait pour un bal, la petite famille partit en traineau dans les rues du village, saluant de la main les personnes qu'elle pouvait croiser et puis également en improvisant une petite bataille de boule de neige entre les enfants et puis la mère. Elle n'était pas la dernière pour ce genre de chose, bien au contraire, elle se voulait bien trop souvent l'investigatrice.

L'appartement ? Oui aussi grand que l'était mon atelier ! L'on pourra y faire tout ce que l'on souhaite !!


Après une longue traversée et aucune affaire semée, ils arrivèrent dans la bonne rue.

Rue qui Tremble.

La rue portait bien son nom, surtout pour ce qu'elle comptait offrir à son époux, assurément que l'idée ferait trembler les gens, mais pas de peur, de rire plutôt. Quoi que. Elle se tourna vers ses enfants qui déjà descendait. Elle attrapa le paquet d'Eléa et lui tendit les clés en échange.

Tu vas nous ouvrir ma puce. C'est le 28, tu le vois ? C'est un nombre assez spécial pour votre père et moi. C'est un 28 octobre que nous nous sommes mariés et après vous êtes arrivés.


Un sourire avant d'aller poser le paquet sur le rebord d'une fenêtre, elle se tourna ensuite vers son Matthis et se mit à sa hauteur, relevant légèrement sa capuche qui cachait ses beaux yeux.


Tu t'occupes de Thessalie ? De l'autre côté il y a un petit box pour y mettre nos montures. Une place pour Pégase, une pour Thessalie.


Elle déposa une bise sur sa joue avant de le serrer dans ses bras, elle savait et sentait surtout qu'il semblait le plus perturber par cette drôle de séparation à quelques jours de la nativité. Elle se releva et voyant son Timothée bouder parce qu'elle ne lui avait rien demandé encore. Elle tendit sa main en direction de son dernier né.

Viens mon Timothée, tu vas m'aider, j'ai une grande banderole à faire tenir.

Une fois la main de Timothée dans la sienne, elle l'entraina jusqu'au traineau, elle fouilla un petit moment avant de trouver la banderole de tissus, précieusement enroulé, brodé. Elle avait mis la main dessus, son époux la rangeait à chaque fois précautionneusement, il était difficile de la lui prendre, sans qu'il ne s'en aperçoive.


Aller, prends un bout et nous allons l'étirer et ensuite l'accrocher sur le fronton de la petite maison.


Aussitôt dit, aussitôt fait, la mère et le fils étire la banderole en tissus et elle s'approche du fronton pour l'accrocher. Le résultat serait magnifique.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthis
Fils de noble
avatar

Messages : 202
Date d'inscription : 05/05/2008
Age : 20
Localisation : Maintenant ? Sur les routes avec Papa !

MessageSujet: Re: 5.9 [18 Décembre] Maman ? Comment faire briller les yeux de Papa ?   Mer 22 Déc - 5:00

Les_3_nains



[Rue qui Tremble]

Le court voyage s'était merveilleusement bien déroulé et autant dire que les trois enfants avaient bien rigolé, se penchant sur le côté du traineau pour récupérer de la neige et la lancer sur leur mère qui avait commencé la bataille. Il n'y avait pas à dire, ils avaient les meilleurs parents du monde, Papa s'amusait avec eux dès qu'il le pouvait et en plus il était très taquin et malicieux, il n'hésitait pas à les embêter et à les taquiner, des fois il les grondait quand ils faisaient des bêtises et c'était si merveilleux de voir leur maman sourire alors qu'ils étaient à Montbrisson. Ils étaient arrivés dans la bonne rue avec un nom pour le moins surprenant, mais finalement cela collait bien.

Eléa s'était approchée de leur mère et avait récupéré les clés.

- Ah oui le 28 octobre 1454. C'est un joli symbole, je pense que ça plaira à Papa !
- Pis t'as vu le nom de la rue Eléa ?
- Oui rue qui Tremble !
- Les gens vont trembler de rire !!
- Oui !

Les deux aînés éclatèrent de rire. Puis leur mère s'adressa à Matthis pendant qu'Eléa se dirigeait vers la porte pour l'ouvrir. Matthis lui fut charger de Thessalie, il la détâcha soigneusement avant de l'entrainer vers le petit box de l'autre côté, il y avait une mangeoire et puis de grande bassine dans lesquels l'on pouvait mettre de l'eau. Après plusieurs aller-retour entre le puits et le box, les bassines furent rapidement pleines. Il se dépêcha ensuite d'aller chercher du foin un peu plus loin dans la rue, sa mère lui avait donné des écus, il revint avec un bon sac qu'il renversa par terre. Thessalie serait bien, il lui flatta l'encolure avec douceur avant de retourner voir sa mère. Elle était occupée avec Timothée, le petit dernier bougonnait, elle accrochait avec lui une belle banderole, Matthis la connaissait bien, à chaque marché de la nativité leur père l'exposait, mais cette année pas de marché, ni ducal, ni dans le village, sans doute à cause de la neige qui était trop présente.

Une fois cela fait, les trois enfants se reculèrent pour admirer le travail, une belle banderole. Si avec ça, ils ne faisaient pas venir le monde. Eléa fouilla ensuite dans le petit carton pour en sortir une planche en bois gravée et peinte de toutes sortes de couleurs pour que cela soit bien visible. Elle avait retrouvé une vieille affiche de son père et était allée faire graver le tout chez un charpentier de Cournon d'Auvergne.

Althiof a écrit:
Les Produits de la Maison :


Boules puantes parfum poisson pourri
« Faites découvrir à vos amis Montbrison sans qu’ils aient besoin de venir ! Emportez partout avec vous une part du village »

2 écus pièce, 8 écus le paquet de 10

Dragées surprises
« Bonbons au goût surprise : de fraise à tripes, de pomme verte à morue marinée, de chocolat à épinards, en passant par menthe et pruneau. J’ai même eu crotte de nez une fois ! Vous êtes joueur ? »

2 deniers pièce, 10 deniers le paquet de 15

Bonbons à hoquet
3 écus pièce

Savon sauteur
« Très pratique pour embêter votre femme qui a l’habitude de passer sa journée dans la salle de toilette »

4 écus

Nécessaire pour faire pousser des verrues
« Mesdames, vous voulez que la garce qui tourne autour de votre mari ressemble à une vieille mégère ? Ce produit est pour vous »

5 écus

Faux œil sauteur
« Pour mettre dans la soupe de vos amis ! Résultat garanti »

4 écus

Boomerang à mouvement perpétuel
4 écus

Ballon lumineux increvable
« Idéal pour vos enfants ! Vous les repérez même dans le noir ! Garantie à vie »

6 écus

Tasse à tisane mordeuse
« Vous saute à la figure si vous y mettez de l’alcool. Parfait pour les fins de soirées trop arrosées ! »

8 écus

Poudre à vomir
« Pour avoir les symptômes d’une soirée arrosée sans être bourré ! »

4 écus le sachet

Fausses araignées
« Plus vraie qu’une vraie pour faire monter votre mère au plafond »

7 écus

Poil à gratter
« Classique mais efficace »

10 deniers le sachet, 2 écus les 5

Pralines langue colorée (couleurs possibles : bleu, vert, jaune, noir)
10 deniers pièce, 2 écus les 5

Pétards du Docteur Fouine
« Attention au retour dans la gueule »

5 écus la boite

Plume anti-faute
« Idéal pour vous faire bien voir du recteur »

12 écus pièce

- Regardez ce que j'avais préparé !

- Haaaan ! C'est trop bien ! Papa il a vraiment tout ça ?
- Oui ! Il sait faire tout ça, Timothée.
- L'est trop fort.
- J'en ai même une autre pour mettre à l'intérieur de la boutique.


Eléa en tendit une à sa mère afin qu'elle l'accroche sur la porte, ainsi les personnes seront au courant avant même d'entrer. Lieux sans aucun doute surprenant et unique dans tout le duché ! Les trois enfants étaient plutôt fiers et ils trépignaient d'avance rien qu'à l'idée de voir la tête de leur père lors de la découverte.
_______________
Progéniture de Korydwen & Althiof.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthis
Fils de noble
avatar

Messages : 202
Date d'inscription : 05/05/2008
Age : 20
Localisation : Maintenant ? Sur les routes avec Papa !

MessageSujet: Re: 5.9 [18 Décembre] Maman ? Comment faire briller les yeux de Papa ?   Mer 22 Déc - 5:01

Korydwen

28 Rue qui Tremble.

Korydwen se retrouva avec une pancarte dans les mains, voilà que les mystères d'Eléa étaient enfin levés, la fillette avait demandé à sa mère de l'accompagner chez le meilleur des charpentiers de Cournon d'Auvergne, mais Korydwen n'avait jamais pu obtenir une quelconque information sur la nature de la demande d'Eléa au charpentier. Timothée semblait s'extasier devant, il n'avait encore jamais réellement observé son père en action avec son stand de farces et attrapes.

Elle sortit son marteau et des gros clous, et après de longues minutes et surtout un bruit assez casse-pied, la planche de bois était maintenant fixée sur la porte. Plus de doute possible, la boutique d'Althiof prenait forme sans que ce dernier ne soit au courant et c'était plutôt une bonne chose. Korydwen était contente de voir autant d'enthousiasme. Elle se glissa à l'interieur avec son gros paquet. Grind était passé un peu plus tôt pour déposer un majestueux sapin qu'il fallait maintenant décorer avec des bougies et des pommes.

Elle regarda ses trois nains en souriant et leur tendit les caisses de pommes et de bougies afin d'avoir une jolie décoration pour les fêtes de la nativité dans cette taverne boutique. Korydwen les laissa faire et s'approcha de l'escalier, elle accrocha une nouvelle pancarte.

Citation :
Boutique à l'étage.

Elle monta ensuite, il fallait ranger dans les étagères tout ce qu'avait accumulé Althiof durant toutes ces années. Le résultat était surprenant mais assez intéressant en fait et surtout amusant. Il faudrait qu'ensuite ses enfants écrivent une lettre à leur père et qu'ils aillent la déposer à la prévôté, sachant que la première étape était presque terminée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthis
Fils de noble
avatar

Messages : 202
Date d'inscription : 05/05/2008
Age : 20
Localisation : Maintenant ? Sur les routes avec Papa !

MessageSujet: Re: 5.9 [18 Décembre] Maman ? Comment faire briller les yeux de Papa ?   Mer 22 Déc - 5:01

Les_3_nains



[28 Rue qui Tremble]

Les garçons étaient entrés comme des fous dans la taverne, Eléa avait préféré y pénétrer avec plus de douceur, il fallait qu'elle fasse attention à sa belle robe. Leur mère était directement monté à l'étage, il fallait s'occuper de la seconde moitié de la surprise. Elle les avait laissé avec les pommes et les bougies. Eléa posa la caisse sur la table et commença à en sortir toutes les décorations. Les jolies pommes de toutes les couleurs, jaunes, vertes et rouges, il fallait accrocher les ficelles.

- Eléa tu accroches les ficelles ?
- Haaan pffff ! Toujours moi !
- C'est normal t'es qu'une fille !


Eléa se tourna vers son frère Timothée et lui tira la langue. Mais sans broncher, elle se dépêcha de couper des morceaux de ficelles et de les nouer autour de la queue de pomme. Comme ça, elle pourrait le dire à son père tout en narguant son petit frère. C’était plutôt une bonne idée. Matthis lui, il avait décidé de s’occuper des bougies, il en avait l’habitude, il avait déjà décoré Cournon de l’extérieur et de l’intérieur, il était devenu un pro. Il se promenait donc avec ses bougies sous les bras. Il en déposa sur les tables, sur la cheminée, sur le bar et sur les fenêtres, bien heureux de la tournure que prenait la chose.


Eléa, Matthis et Timothée se reculèrent, admirant le travail, l'esprit de la nativité était bien présent, il ne restait plus qu'à glisser le petit mot sur le bar, coincé sous une bougie.

Citation :
Très Joyeux Noël Althiof.
Korydwen, Eléa, Matthis, Timothée & Alexandre.

Même Alexandre était de la parti, malheureusement, il était encore malade, une petite grippe, enfin c'est ce que les médecins avaient dit. Ils attendirent leur mère avec un petit sourire aux lèvres. Tout était fini, il ne restait plus qu'à fermer la porte, récupérer une clé et aller déposer quelque chose à la prévôté.


_______________
Progéniture de Korydwen & Althiof.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthis
Fils de noble
avatar

Messages : 202
Date d'inscription : 05/05/2008
Age : 20
Localisation : Maintenant ? Sur les routes avec Papa !

MessageSujet: Re: 5.9 [18 Décembre] Maman ? Comment faire briller les yeux de Papa ?   Mar 28 Déc - 6:09

Korydwen

28 Rue qui Tremble.

Korydwen avait terminé d'aménager la future boutique de son époux, rangeant les affaires dans l'arrière boutique, l'atelier était terminé, bien heureuse de voir que Grind, Elise et Théodon s'étaient débrouillés comme des chefs, un beau bureau avec de quoi fabriquer toutes les riches et drôles invention de son époux. La petite chambre privée avait également trouvé son lit et ses draps. Tout était prêt, des bûches dans la cheminée, plus qu'à l'allumer le jour où Althiof trouverait sa surprise.

Korydwen était descendue, ses enfants étaient en pleine rédaction de la missive qu'ils apporteraient d'ici deux jours à la prévôté du duché. Ils avaient terminé, et des bougies étaient présentes partout. Il faudrait également les allumer pour le retour d'Althiof, Korydwen s'approcha de ses petits anges, bien heureuses de les voir si occupés, le lendemain serait également journée d'excitation, forcément, ils prendraient la route pour Clermont.

Korydwen laissa ses enfants filer dans la neige, elle ferma précieusement la future taverne-boutique d'Althiof, c'est qu'elle avait de l'allure la maison. Matthis s'était occupé de récupérer Thessalie, elle l'aida à l'accrocher de nouveau aux traineaux, Eléa et Timothée s'étaient lancés dans la confection d'un bonhomme de neige. Enfin, surtout petit, tout était prêt et la petite famille s'en retourna au 9 chemin du bord du lac... La suite et bien elle attendrait le retour du chef de famille.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: 5.9 [18 Décembre] Maman ? Comment faire briller les yeux de Papa ?   Sam 15 Jan - 10:41

Althiof

Il y a quelques jours Althiof avait reçu missive de ses chers enfants. Très énigmatique comme toujours la dite missive. Ils partaient dans tous les sens et cela le faisait toujours sourire. Qu'avaient-ils en tête ?

Citation :
Très cher Papa, tant chéri et adoré,

Le vilain prévôt a décidé de t'envoyer à Clermont pour la nativité, même si Maman ne se faisait pas de souci et ne semblait pas trop triste parce qu'elle savait que nous allions tous fêter la nativité à Cournon, nous on a été fort triste et en colère. Eléa voulait que le prévôt lui offre autant de robes que tu as passé de jours à Clermont, Matthis voulait aller lui casser la figure et Timothée lui savait qu'avec Maman vous aviez prévu le coup.

Du coup, on a décidé à l'unanimité de cesser toute poursuite contre la prévôté, tant que nous festions la naissance du petit Christos tous ensemble. Nous avons d'ailleurs profité de ton absence pour préparer un de tes cadeaux, tu trouveras une clé avec la missive. Il te faudra te rendre au 28 rue qui Tremble à Montbrisson, c'est là que tu trouveras ta surprise, il faudra que tu y ailles quand tu rentreras à Montbrisson. Parce qu'avec Maman, nous rentrerons avant toi, à cause des gardes encore.

Très joyeux noël à toi notre papa chéri. Ne travailles pas trop. On t'aime de tous nos petits coeurs. Alexandre aussi nous a aidé pour la surprise, même si il nous attend à Cournon, il a attrapé la grippe. C'est qu'on a fait des batailles de boules de neige. Maman t'envoie plein de baisers.

Eléa, Matthis & Timothée.

PS : Papa, il faudra me rendre le ruban, c'est le mien, la prévôté, elle veut plus qu'on entre, du coup, on a du faire de la ruse. Tu voudrais pas leur dire à nouveau de nous laisser entrer ? C'était bien quand on pouvait le faire avant.
Eléa.

Ainsi une fois rentré au village après sa semaine de garde à Clermont il ne manqua pas de se diriger directement vers le 28, rue qui Tremble. Nom étrange. Cela donnait un peu la chair de poule mais lorsqu'il arriva il le trouva rudement bien choisi. Son épouse était déjà en route pour le couvent et ses enfants à Cournon, aussi décida t-il de ne pas entrer pour garder ce moment de bonheur avec eux et les voir tourner dans tous les sens pour lui montrer ce qu'ils avaient préparé. A la faible lumière de ce jour grisâtre il reconnaissait parfaitement à travers la vitre les paniers et étagères remplis des produits qu'il vendait d'habitude dans les ruelles enneigées des marchés de Noel.

Tout y était : boules puantes, savon sauteurs, boomerangs à mouvement perpétuel - impeccable pour faire enrager -, fausses araignées, yeux sauteurs, Plume anti-faute presque efficace et ce qu'il préférait les friandises de toutes sortes : dragées gout surprises, bonbons à hoquet, pralines langue colorée... sans oublier le poil à gratter.

Tout ça et tellement d'autres choses qu'il ne reconnaissait pas. Les bougies avaient fondu, mais au retour de leur mère nul doute que les enfants, Eléa et son sens de la préparation, Matthis et ses décorations lumineuses, Timothée et ses gâteaux et autres boissons non alcoolisées bien sur, redonnerait à la petite boutique la chaleur qui l'habitait sans nul doute lorsqu'ils l'avaient remis en état, bien aidés par leur mère.

Il sourit un peu plus en voyant au fond derrière ce qui devait etre le comptoir son affiche. Les rajouts d'Eléa avaient disparu surement effacés par la neige, mais cela était encore mieux car la boutique leur appartenait à tous désormais.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 5.9 [18 Décembre] Maman ? Comment faire briller les yeux de Papa ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
5.9 [18 Décembre] Maman ? Comment faire briller les yeux de Papa ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment faire une bonne vidéo !
» comment faire pour pouvoir écouter RTL sur mon Jojo
» Comment faire de la rouille
» comment faire le profil d'un 2e lapin sur un meme ordinateur
» Comment faire l'archivage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine de Cournon d'Auvergne :: Baronnie de Cournon d'Auvergne :: Chateau de Cournon d'Auvergne :: Rez-de-chaussée :: Bibliothèque :: Année 1458-
Sauter vers: