AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 D'une cérémonie "non officielle" (4 Janvier 1459)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Anselme
Intendant un peu space
avatar

Messages : 100
Date d'inscription : 05/11/2008
Localisation : Château de Sarliève

MessageSujet: D'une cérémonie "non officielle" (4 Janvier 1459)   Sam 1 Jan - 12:05

[ Quelques jours avant le D-Day ]


Cela faisait au moins une bonne dizaine de fois qu'Anselme lisait et relisait la missive des Seigneurs de Sarliève.
Ils venaient passer quelques jours au Domaine.
Et ils prévoyaient de faire une cérémonie dans les jardins. Quel genre de cérémonie, cela n'était pas précisé !
L'Intendant avait pour mission d'installer une tente ni trop petite ni trop grande dans les jardins.
Et de prévoir tout un buffet...pour l'après-cérémonie.
Car oui, c'est là que ça se passerait.
Il avait neigé en abondance ces derniers jours sur les Monts Auvergnats, et les jardins de Sarliève n'y avaient pas échappé.
Un épais "tapis" recouvrait les jardins, ce qui les rendait encore plus magnifique.

Toutefois, il fallait dégager une portion de neige afin de pouvoir installer la tente en question.
Aidé de plusieurs paysans du Domaine, il s'attelèrent donc à la tâche, et au bout de quelques longues heures et de nombreuses pelletées qu'ils arrivèrent enfin au résultat escompté.







Il ne lui restait plus qu'à prévoir un délicieux buffet.
Quoique, Emma, la cuisinière en chef s'en chargerait.
Après tout, elle n'était pas payée à rien faire non plus.
Quant à Anselme, il ne lui restait plus qu'à trouver un endroit pour enterrer le livre de comptes, afin que le Seigneur de Sarliève ne le trouve pas.
Tiens donc, avait'il des choses "pas très aristomachinchoses" à cacher notre brave Intendant ?
Pitètre, pitètre pas !

_________________
Intendant du Domaine de Sarliève
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: D'une cérémonie "non officielle" (4 Janvier 1459)   Jeu 6 Jan - 10:08

[ Quelques jours avant...d'un retour... ]


Transactions bouclées à Montpensier, même si tout ne s'était pas déroulé comme ils le souhaitaient.
Toute la famille prit, sans regret, le chemin de Sarliève.
Leur séjour serait ici aussi serait écourté ; le Chambellan d'Orléans ayant pris quelques résolutions pour ses ambassadeurs pour l'année 1459.
Ca avait fait sourire Aiguemarine sur le moment ; un peu moins Nic mais bon...
En tous les cas, ils allaient enchaîner de nombreuses cérémonies en début d'année prochaine.
L'hommage à Lexhor, les festivités prévues entre Orléans et Bourgogne.
Mais celle dont elle rêvait secrêtement et la plus belle à ses yeux serait celle qui se passerait ici, dans quelques jours.
Bien serrée contre Nic, sa tête posée contre l'épaule protectrice de son époux, dans le coche qui les emmenait vers leur Domaine, Aiguemarine rêvassait.
Elle repensait à toutes ces années.
Leur rencontre, leur amour, et tout ce qu'ils avaient vécus jusqu'ici.
De belles & bonnes choses, et de moins bonnes aussi.
Mais ils avaient toujours sus rester unis et relever les obstacles qui se dressaient devant eux.

Aiguemarine espérait que leur Diacre d'ami avait bien reçu sa missive.
Il y aurait peu de monde à cette cérémonie.
C'est ce qu'ils avaient souhaité tous les 2.
Elle avait aussi passée commande de 2 superbes tenues pour la circonstance, ainsi qu'un cadeau pour Nic.
Anselme avait dû tout préparer aussi de son côté.
Malgré son côté bougon, Aiguemarine appréciait leur Intendant.
Mais jamais, elle ne le lui dirait : il serait bien capable de leur demander une augmentation de ses gages.

Le paysage neigeux Auvergnat défilait sous ses yeux, et malgré la neige, ils arrivèrent enfin à destination.
Les enfants retrouvèrent rapidement leurs repères, heureux de passer quelques jours ici.
Et tandis que sa famille s'éparpillait dans le Domaine, Aiguemarine entreprit d'aller trouver Anselme afin de régler les derniers détails avant le jour J.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nictail
Seigneur
avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 09/05/2008
Localisation : Bien blotti au creux de ses bras.

MessageSujet: Re: D'une cérémonie "non officielle" (4 Janvier 1459)   Ven 7 Jan - 8:32

[De retour chez eux...]

Après un bref passage à Montpensier pour commercer un pu, les voilà de retour à Sarliève.
Tout ne s'était pas déroule à merveille. Mais bon, ce qui était fait, était fait.
Hélas, ils ne pourraient pas rester longtemps, ils étaient attendus en Orléanais. Enfin, surtout Aigue.
Ils étaient si bien ainsi dans le coche... Et bientôt, ce serait leur mi-anniversaire de mariage.
Nic avait discrètement cherché des cadeaux pour son épouse... Fallait être attentif qu'elle ne découvre rien.

Les voilà donc de retour au Domaine.
Les enfants reprirent vite leurs habitudes et se mirent à jouer sous al surveillance de *Ma*.
Aigue, quant à elle, s'était mise en quête d'Anselme...
Normal, il fallait organiser la cérémonie de re-mariage. Oui, Nic avait fait une re-demande à son aimée.
Et comme la première fois, elle avait accepté.
En revanche, ce qu'elle lui réservait... Aucune idée ! Bonne surprise !

Nic allait faire son rôle de Seigneur.
Faire un petit tour des terres et des villages pour aller à la rencontre des gens, et recueillir leurs éventuelles doléances.
Pourvu qu'Anselme n'ait pas fait de bêtises en leur absence.
Chevauchant son fidèle Blitz, Nic parcourut une bonne partie du Domaine, foulant parfois des étendues encore vierges de traces.
C'était magnifique. Les gens bougeaient peu. Le bois ne manquait pas.
Pour l'heure tout allait plus ou moins bien sur les terres de Sarliève.

Nic rentra enfin chez eux, près à retrouver un bon feu... et surtout sa petite famille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: D'une cérémonie "non officielle" (4 Janvier 1459)   Dim 9 Jan - 0:54

[ J-2 ou brieffing avec un Intendant ]


Aiguemarine n'avait pas eue à arpenter le Domaine dans tous les sens.
Anselme était bien sagement dans son bureau.
Bizarre pour quelqu'un qui avait du mal à tenir en place, et se déplaçait souvent dans les hameaux du Domaine.
Elle prit place face à lui.
Le moment était venu de faire un point rapide avec l'Intendant voir s'il avait suivi ses consignes et si tout était prêt pour le jour J.


"Bien le bonjour Anselme. Ravie de vous revoir, même si notre séjour sera bref. J'viens faire le point sur ce que je vous ai demandé"
"Bonjour Madame. Mais que m'annoncez vous là ? Vous ne restez point quelques jours ?
"Longue histoire Anselme...longue... Mais que ne ferais-je pour le Duc Lexhor ! 'fin bref...où en est t'on des préparatifs ?!
"Ben, comme demandé, nous avons déblayé un bout de jardin afin de poser la tente. D'ailleurs, vous ne m'avez pas indiqué, c'est quel genre de cérémonie ?"
"Parfait ! Tsss Anselme ! Vous savez bien que la curiosité est un TRES vilain défaut. Et vu que vous êtes parfait ! ça me décevrait beaucoup Anselme ! *léger sourire narquois*
Sinon, auriez vous reçu missive du Père Kronembourg ou de son épouse ?!
"Père Kro quoi ? Qui c'est c'lui là ?"
"Hummmm. Bon. Et sinon, pour le buffet, demandez à Emma juste quelques amuses bouches"
"Bien Madame ! autre chose ?"
"Oui. J'attends livraison de 2 tenues de l'atelier DECO à Paris ainsi que...hmmm...une toile. Dès que c'est arrivé, prévenez moi, mais MOI uniquement, d'accord ?!"
*Air renfrogné et long soupir d'Anselme* J'peux vraiment pas savoir pourquoi tous ces mystères ?
*Mine surprise d'Aiguemarine* "Nan, et je vous conseille de ne pas insister !" "Merci, Anselme".

Et de se lever prestement, tout en réfléchissant...


"Ah, et vous ferez porter à Monsieur le livre de comptes aussi, je vous prie ! Là, il est sorti faire le tour des hameaux, mais je gage qu'à son retour..."
"Le livre de comptes ? C'est à dire que..."
*Sourcil intrigué qui se lève*. "Pas de discussions Anselme ! le livre des comptes, et point.

Aiguemarine ne chercha même pas à savoir et tourna les talons.
Elle avait encore beaucoup à faire, et souhaitait aussi plus que tout passer du temps avec les siens.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nictail
Seigneur
avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 09/05/2008
Localisation : Bien blotti au creux de ses bras.

MessageSujet: Re: D'une cérémonie "non officielle" (4 Janvier 1459)   Mar 11 Jan - 9:27

[Quand il va falloir jouer cartes sur table...]

Nic était de retour au château.
Il commença par rejoindre son épouse et les enfants.
Un tendre moment en famille. Besoin de se réchauffer un peu avant de s'attaquer au livre de comptes.
Plus vite ce serait fini, plus vite il pourrait profiter des siens.
Un tendre câlin et le voilà en route pour son bureau, faisant mander Anselme et le grand livre.


Ah Anselme vous voilà ! Nous allons pouvoir regarder les comptes...
Eh bien, c'est que... le livre... Eh bien, il a disparu...
Disparu ?! Que me chantez-vous là ?! Un livre ne disparait pas comme ça.
Qu'en avez-vous donc fait ?!
Mais rien Monsieur. Un jour, je l'avais rangé... Et il n'était plus là la fois suivante.

Nic se gratta la tête, intrigué. Une histoire étrange, surtout que le bureau fermait à clef pour éviter ce genre de problème.
Et Anselme semblait tendu. Comme s'il avait quelque chose à se reprocher. Nic connaissait ça pour l'avoir constaté à l'armée.

Vous êtes sûr ?! J'ai le sentiment que vous ne me dites pas toute la vérité.
Alors, qu'avez-vous fait du grand livre ?! Expliquez-vous avant que je ne perde patience...
Eh bien Monsieur, c'est à dire que...


Nic était bien curieux de connaitre la suite.
Aurait-il détourné de l'argent au point de vouloir le cacher en prenant un tel risque ?!
C'était peu probable... Mais Nic devait lui faire cracher le morceau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anselme
Intendant un peu space
avatar

Messages : 100
Date d'inscription : 05/11/2008
Localisation : Château de Sarliève

MessageSujet: Re: D'une cérémonie "non officielle" (4 Janvier 1459)   Mar 11 Jan - 23:09

[ J-2... Pris au piège ! ]

C'était bien sa veine ça à Anselme.
Il avait fallu d'une visite non prévue des Seigneurs pour qu'ils fichent ses plans en l'air.
Jusqu'ici, tout se passait bien, et le Seigneur de Sarliève, à distance, ne se rendait pas compte de tout.
Alors, oui, c'était une aubaine - du pain béni même - qu'ils aient souhaité déménager en Orléanais.
Mais là, le voilà convoqué dans le bureau qui plus est avec le livre de compte.
Sauf que non, Anselme ne pouvait pas le lui présenter. Pas maintenant, ça ruinerait ses plans.
Mais le Seigneur de Sarliève ne l'entendait pas du tout, du tout de cette oreille.
Au début de l'entretien, l'Intendant avait tenté de faire croire que le livre de comptes avait disparu, mais il fallait se rendre à l'évidence : la réponse ne convenait pas.
Il devrait donc trouver une autre "excuse" pour couvrir ses méfaits.

Se levant de son siège, et marchant d'une façon quelque peu théatrale, bras croisés dans le dos, Anselme se mit à faire les 100 pas.
Puis, se tournant vers Nictail lui dit :


Très bien Mon Seigneur. Vous voulez donc entendre la vérité ?

Un hochement de tête le lui confirma, et Anselme pût donc poursuivre.

Et bien voilà. Soufflant longuement, l'air passablement triste.

En fait, les comptes du Domaine ne sont pas si bons que ça, et vous me connaissez : je voulais vous épargner tout ça.
Vous voulez que je vous dise. Votre épouse dépense beaucoup trop, et sans compter !
C'est à elle qu'il faut faire des remontrances, et non à moi !
*Regard dur*
Z'avez vu les dernières dépenses ? non ? Ben moi oui. Regardez !

Anselme sortit plusieurs feuillets de la poche de son costume et se mit aux côtés de son Seigneur.

Sans vous commander, bien sûr.

Citation :

  • Frais auberge séjour Bourgogne : 150 écus

  • Produits de luxe : 322 écus

  • Robes DECO : 548 écus

  • Dépenses diverses Mirabella : 294 écus

  • Divers : 657 écus


  • Total : 1971 écus

Et ça, ce n'est que sur les 2 derniers mois Mon Seigneur.
Après, comment voulez vous que les revenus du Domaine couvrent tous ses caprices ?
J'suis pas troubadour magicien moi Mon Seigneur !
*Air dépité pour appuyer ses propos*
Et même si Sarliève touche de substanciels revenus grâce au vin et à la vente de bois, ben, ça ne couvre pas tous les frais de Madame !

Voyons maintenant s'il a été assez crédible aux yeux du Seigneur de Sarliève ou s'il doit en rajouter une nouvelle couche.
Car hors de question qu'il se fasse pincer. Du moins, pas maintenant, pas si proche du "but".
L'Intendant se rasseya face au Seigneur de Sarliève, heureux de sa petite prestation.
Finalement, il n'était pas si mauvais comédien.

_________________
Intendant du Domaine de Sarliève
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nictail
Seigneur
avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 09/05/2008
Localisation : Bien blotti au creux de ses bras.

MessageSujet: Re: D'une cérémonie "non officielle" (4 Janvier 1459)   Ven 14 Jan - 3:50

[J-2 : Quand on veut vous prendre pour un crétin...]

Nic avait donc écouté Anselme avec toute son attention habituelle.
Ils avaient regardé des notes de frais qu'ils connaissaient déjà souvent. Au moins en partie.
Et vas-y que je casse du sucre sur le dos de la Dame de Sarliève.
Nic se demandait comment Anselme aurait procédé si ça avait été son épouse en face de lui.
Mais, une seule petite phrase avait failli le faire éclater de rire : En fait, les comptes du Domaine ne sont pas si bons que ça, et vous me connaissez : je voulais vous épargner tout ça.
Vi vi, il connaissait Anselme. Et tout excellent intendant qu'il était, il ne s'était jamais privé de dire ce qu'il avait à dire.
Quelque chose clochait, Nic en aurait mis sa main à couper.

Enfin, le petit sourire de contentement d'Anselme, mal dissimulé, finit de le mettre en colère.
Oui, la famille n'était pas là pour longtemps et Anselme lui faisait perdre son temps.


Non, mais, j'aurais tout entendu.
Vous croyez vraiment que j'ignore tout des dépenses de mon épouse ?!
D'ailleurs, j'ai une question pour vous : qui est le seigneur ici ?! Vous ou moi ?!
Bon, alors, c'est moi qui gère les comptes ! Je DOIS tout savoir sur MON domaine !
Alors, ramenez-moi ce livre de compte, et que ça saute !! Surtout que vous venez de me montrer les "choses qui fâchent".
Allez, je n'ai pas que ça à faire !


Devant l'hésitation de l'Intendant, Nic crut bon d'en remettre une couche.

Didious de didious. Bougez-vous ou... ou... je vous ferai jeter aux geôles.
Pour commencer, il va de soi...
Et vous aurez intérêt à être convaincant.


Qui a dit que Nic était sur les nerfs ?!
Ben vi quoi. Entre les soucis ventesques près de Moulins et les problèmes transactionnels à Montpensier.
A cela s'ajoute le fait qu'ils sont un peu pressés de rentrer pour des cérémonies...
Alors, vi, le Nic est tendu... Et Anselme a voulu joué au plus malin au mauvais moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anselme
Intendant un peu space
avatar

Messages : 100
Date d'inscription : 05/11/2008
Localisation : Château de Sarliève

MessageSujet: Re: D'une cérémonie "non officielle" (4 Janvier 1459)   Sam 15 Jan - 0:26

[ A trop vouloir jouer avec le feu... ]

Bon. Son excuse à tout coller sur le dos de la Dame de Sarliève n'avait pas fonctionné.
Son Seigneur d'ailleurs était remonté comme une horloge.
D'ailleurs, Anselme ne l'avait jamais vu dans tel état.
En même temps, en y réfléchissant un peu, c'était pas vraiment la meilleure des excuses.
Mais l'Intendant avait été pris de court, dirons nous.
Et là, la situation tournait vraiment vinaigre pour lui.
Voilà qu'il le menaçait de le jeter dans les geôles froides et humides de Sarliève.
Cet endroit humide et noir, tout comme les mines ! du temps où la Dame se plaisait à l'envoyer casser de la pierre ou du fer.
Alors qu'il avait une peur panique de ces espaces sales et confinés !

Anselme était vraiment pris au piège là.
Que faire ?
Quelques jours plus tôt, il avait pris soin d'enterrer le livre de comptes, soigneusement emballé dans du papier dans les jardins de Sarliève.

C'est à dire que... Se triturant les mains derrière son dos...
J'peux vraiment pas vous sortir le livre de compte Mon Seigneur ! Je...Je l'ai enterré dans les jardins.
Mais je peux tout vous expliquer.
Mais, pitié...pas les geôles !


Le Seigneur de Sarliève serait'il prêt à l'écouter ?
Quoi qu'il en soit, les révélations d'Anselme risquaient fort de lui déplaire.


_________________
Intendant du Domaine de Sarliève
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nictail
Seigneur
avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 09/05/2008
Localisation : Bien blotti au creux de ses bras.

MessageSujet: Re: D'une cérémonie "non officielle" (4 Janvier 1459)   Sam 15 Jan - 22:51

[Enfin la vérité ?!]

Nic souffla pour tenter de reprendre son calme et écouta Anselme.
Le pauvre avait l'air un peu paniqué là.
Mais, si c'est ce qu'il fallait pour avoir le fin mot de cette histoire, Nic n'avait pas de regret.
Bon, que lui chantait-il là ?!


C'est à dire que...
J'peux vraiment pas vous sortir le livre de compte Mon Seigneur ! Je...Je l'ai enterré dans les jardins.
Mais je peux tout vous expliquer.
Mais, pitié...pas les geôles !


Enterrer ?! S'il ne l'avait pas détruit, c'est qu'il comptait le ressortir après...
Donc, il avait juste pris peur en apprenant le retour de son Seigneur.
Ce qui, en soi, avait tendance à "rassurer" Nic.


Bon, allez-y, je vous écoute.
Et dites-moi toute la vérité, même si ça ne me plait pas.
Ne dit-on pas "faute avouée à demi pardonnée" !
Alors, je préfère que vous me disiez tout plutôt que je doive le découvrir par moi-même.
Et si vous me mentez encore...
Laisse un peu planer le suspense... ça finira très mal.

Nic se cala dans son fauteuil et souffla un grand coup.
Voilà, il était prêt àé couter Anselme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anselme
Intendant un peu space
avatar

Messages : 100
Date d'inscription : 05/11/2008
Localisation : Château de Sarliève

MessageSujet: Re: D'une cérémonie "non officielle" (4 Janvier 1459)   Lun 17 Jan - 4:42

[...On finit par se brûler ]


Bon, allez-y, je vous écoute.
Et dites-moi toute la vérité, même si ça ne me plait pas.
Ne dit-on pas "faute avouée à demi pardonnée" !
Alors, je préfère que vous me disiez tout plutôt que je doive le découvrir par moi-même.
Et si vous me mentez encore...ça finira très mal.


Anselme déglutit doucement, s'imaginant déjà dans les geôles, les rats venant lui chatouiller les pieds.
Brrrr... Tout mais pas ça.
Son maître semblait s'être calmé.
Il prit une profonde inspiration.


Mon Seigneur.
Pour tout vous dire...
Ca vous ai déjà arrivé d'avoir des papillements dans l'estomac lorsque vous regardez une femme ? Enfin, j'veux dire votre femme.

Question bête vu l'attachement que le Seigneur et la Dame de Sarliève se portaient.
De la voir sans cesse, même quand elle n'est pas auprès de vous ?
De n'aspirer qu'à combler ses moindres désirs, même si elle ne vous demande rien ?
De tout faire pour décrocher ne serais ce qu'un regard, une parole d'elle...

Bref... L'étais accro l'Intendant.
Encore fallait'il que cela soit réciproque, ce qui ne semblait pas gagné.
Ce fichu Child était un rival ; fallait coûte que coûte s'en débarasser.


Et c'est pas avec mes gages que j'y arriverai !
Donc, oui...j'ai détourné quelques fonds...mais foi d'Anselme, j'comptais les rendre !
Il leva et tendit sa main droite comme s'il paraissait devant un tribunal.

Anselme s'arrêta de parler.
Il espérait sincèrement que le Seigneur de Sarliève serait clément cette fois.
Toujours tête baissée, l'Intendant attendait la sentence, voire le courroux du Seigneur.
Ben vi quoi ! détourner des fonds et en plus pour "elle".
Plus d'une fois il avait envisagé de lui en parler "d'homme à homme" comme on dit mais...
Pourvu...Pourvu qu'il ne lui demande pas qui est cette femme.


_________________
Intendant du Domaine de Sarliève
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nictail
Seigneur
avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 09/05/2008
Localisation : Bien blotti au creux de ses bras.

MessageSujet: Re: D'une cérémonie "non officielle" (4 Janvier 1459)   Mar 18 Jan - 0:17

[Quand l'amour vous fait voler...]

Nic écoutait calmement Anselme.
Cette fois, il semblait lui ouvrir son coeur, disait-il la vérité ?!
Au fur et à mesure de ses explications, Nic comprit qu'il était sincère.
Alors, c'était donc ça. Une femme...
Rah, l'amour faisait faire n'importe quoi. Nic le savait aussi très bien.


Bien sûr que je connais cette sensation.
Cela s'appelle tout simplement l'amour.
Et il me semble que je suis marié avec une femme que j'aime plus que tout au monde.


Il sourit doucement à Anselme.
Mais, qu'allait-il faire de lui ?! Là était la question.


Vous savez que je devrais vous chasser du Domaine pour ça.
Même si je pense vous connaitre assez pour être convaincu que vous auriez tout rendu.
Vous auriez du venir m'en parler. Ou même à mon épouse. Nous aurions essayé de vous aider.

Sincèrement, vous croyez que le meilleur moyen d'attirer l'attention d'une femme, c'est de faire des folies couteuses ?!
Je vous rappelle qu'à l'époque où j'ai rencontré Dame Aiguemarine, je n'étais pas Seigneur.
Ce qui plait aux femmes, ce sont les petites attentions toutes simples. De la tendresse, de la gentillesse, des regards, des sourires.
Quelques mots bien trouvés pour faire chavirer son coeur. Lui faire comprendre que vous êtes celui qu'il lui faut.
Si vous la séduisez par des richesses, elle voudra encore en avoir après, puisqu'elle croira que vous êtes riche.

Soyez vous-même mon cher. Simplement !
Et accordez-lui de l'attention. Apprenez à la connaitre, à savoir ce qui lui plairait.
Je vous le répète, nul besoin de fous cadeaux hors de prix, juste de petites attentions quotidiennes.
Et pour des occasions exceptionnelles, un magnifique cadeau que vous lui faites avec vos économies.


Nic s'était laissé partir, sans s'en rendre compte.
Se revoyant, avec Aigue. Leur rencontre, ce coup de coeur.
Et depuis, de l'attention et de la tendresse tous les jours. Beaucoup d'amour.
Il n'y a pas de recette miracle, il faut juste de le vivre.


Soyez honnête et sincère avec elle. C'est l'essentiel.
Et tentez votre chance. Sans folies.
Alors, je ne veux plus que vous preniez d'argent, vous en avez déjà trop fait.
Vous commencerez à rembourser un peu plus tard.

Nous sommes d'accord ?!


Nic espérait que l'intendant avait bien compris ce que Nic voulait lui faire passer comme message.
Sinon, pour une "bonne" raison ou pas, Nic serait obliger de sévir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: D'une cérémonie "non officielle" (4 Janvier 1459)   Mer 19 Jan - 0:33

[Et pendant ce temps là...]

Il est bien connu que la patience d'Aiguemarine n'est pas infinie.
Il lui semblait que l'entretien entre Nic et Anselme se prolongeait un peu beaucoup à son goût.
Surtout pour examiner un livre de comptes ! ça ne devait pas prendre 3 plombes, ou alors Nic, en vieillissant devenait'il trop exigeant ?!
Quoi qu'il en soit, une chose était sûre : il avait eu du mal à laisser Anselme gérer le Domaine pour eux, en leur absence, tandis qu'Aiguemarine c'était plutôt tout le contraire.
Autant elle pouvait écrire pendant des heures, autant elle détestait les chiffres.

Les enfants s'amusaient tous dans leurs chambres, aussi, prit'elle le chemin du bureau voir ce qu'il en retournait.
Pas que, mais la Dame aurait aimée récupérer son époux avant le coucher du soleil.

Elle frappa 3 coups sur l'huis, puis passa la tête par l'entrebaîllement de la porte.
Les 2 hommes étaient en pleine discussion. Et Aiguemarine était à 1000 lieues de s'imaginer "l'objet de la discussion".

Ahemmm...je vous dérange ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anselme
Intendant un peu space
avatar

Messages : 100
Date d'inscription : 05/11/2008
Localisation : Château de Sarliève

MessageSujet: Re: D'une cérémonie "non officielle" (4 Janvier 1459)   Mer 19 Jan - 11:36

[ Sauvé par la patwonne, qui l'eût cru...]


Vous savez que je devrais vous chasser du Domaine pour ça.
Même si je pense vous connaitre assez pour être convaincu que vous auriez tout rendu.
Vous auriez du venir m'en parler. Ou même à mon épouse. Nous aurions essayé de vous aider.


Légère moue.
Non, Anselme n'avait pas mesuré la portée de ses actes.
En même temps, il était tellement amoureux.


Je sais que j'aurai dû...Mais z'êtes toujours par monts et par vaux.
Euhhhh, d'après ce qu'on m'a raconté !


Devait'il dire qu'il entretenait de longues correspondances avec *Ma* ?
Il écouta néanmoins la façon dont le Seigneur s'y prenait avec son épouse.
Le seul "hic" c'est que lui était ici en Bourbonnais-Auvergne et sa dulcinée en Orléans.
Ce qui ne facilitait pas les choses, bien au contraire.
Puis, ce fourbe de Child ! ah, parlons en de celui là ! Si ça se trouve, lui aussi, il fait les yeux doux à *Ma* et la couvre de cadeaux.

Sincèrement, vous croyez que le meilleur moyen d'attirer l'attention d'une femme, c'est de faire des folies couteuses ?!
Je vous rappelle qu'à l'époque où j'ai rencontré Dame Aiguemarine, je n'étais pas Seigneur.
Ce qui plait aux femmes, ce sont les petites attentions toutes simples. De la tendresse, de la gentillesse, des regards, des sourires.
Quelques mots bien trouvés pour faire chavirer son coeur. Lui faire comprendre que vous êtes celui qu'il lui faut.
Si vous la séduisez par des richesses, elle voudra encore en avoir après, puisqu'elle croira que vous êtes riche.

Soyez vous-même mon cher. Simplement !
Et accordez-lui de l'attention. Apprenez à la connaitre, à savoir ce qui lui plairait.
Je vous le répète, nul besoin de fous cadeaux hors de prix, juste de petites attentions quotidiennes.
Et pour des occasions exceptionnelles, un magnifique cadeau que vous lui faites avec vos économies.


Voyez vous, j'voudrais bien faire tout comme vous, mais...
Celle dont je suis épris n'habite pas l'coin, et de surcroît, j'ai un "adversaire" voyez vous...
Alors, j'ai cru que...


Anselme se râcla la gorge.
Il allait continuer quand il entendit la voix de la Dame de Sarliève.
La voix de la "libération" en quelque sorte.


Ahemmm...je vous dérange ?!

Tournant la tête, l'Intendant se leva rapidement et lui céda le fauteuil.
Mais avant de lui répondre, Anselme fouilla la poche de son veston et en sortit quelques écus qu'il fit glisser sur la table du bureau.

Voilà déjà ça !
Si, si, j'insiste...prenez les !


Bien sûr que non Madame ! J'vous laisse, 'fin si Mon Seigneur n'a plus besoin de mes services, cela va de soi.





_________________
Intendant du Domaine de Sarliève
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nictail
Seigneur
avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 09/05/2008
Localisation : Bien blotti au creux de ses bras.

MessageSujet: Re: D'une cérémonie "non officielle" (4 Janvier 1459)   Jeu 20 Jan - 9:52

[Une drôle d'histoire à raconter...]

Nic discutait avec Anselme.
Bon, il s'attaquait à une femme lointaine avec concurrence.
Tant qu'à faire, autant viser haut comme on dit. Soudain...


Ahemmm...je vous dérange ?!

Quelques écus déposés sur le bureau par l'intendant.

Voilà déjà ça !
Si, si, j'insiste...prenez les !

Bien sûr que non Madame ! J'vous laisse, 'fin si Mon Seigneur n'a plus besoin de mes services, cela va de soi.


Oui, allez-y ! N'oubliez pas ce que je vous ai dit.
Et vous avez encore en partie ma confiance... A vous de la récupérer en entier.


L'intendant s'éclipsa avec un sourire pour son seigneur.
Ah celui-là. Espérons qu'il ait retenu quelque chose.
Nic aurait gagé que "oui". Anselme n'était pas un mauvais bougre en soi.


Gné ?! C'est quoi cette histoire ?!
Partie de ta confiance ?! Et il te donne des écus ?!


Sourcils froncés de son épouse face à son sourire.
Nic se lève pour aller l'embrasser et l'enlacer.
Et devant l'air intrigué de son épouse, Nic lui raconta toute l'histoire.
Son épouse avait vaguement eu la même réaction que lui. Sourire et "colère" mêlés.

Et puis, ils avaient discuté de plein de choses, tranquillement.
Ils étaient si bien ensemble, ils se comprenaient bien, profitaient l'un de l'autre.
Chaque instant était si magique entre eux, il fallait en profiter.
Et bientôt, très bientôt, ce serait leur mi-anniversaire de mariage.
Ils avaient prévu de faire un petit quelque chose, mais Nic avait laissé les rênes à son épouse.
Il espérait que ses cadeaux lui plairait...

Mais, avant ça, ils comptaient bien continuer de profiter de la vie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: D'une cérémonie "non officielle" (4 Janvier 1459)   Sam 22 Jan - 7:28

[ J - 1... Quand la pression monte...]


Le temps s'écoulait à la vitesse grand V.
DECO avait livré la
Tenue de Nic , ainsi que le Cadeau qu'elle comptait lui offrir à la fin de la cérémonie.
En revanche, aucune nouvelles de sa couturière préférée, et encore moins de la tenue qu'elle avait commandée.
Grumbllll...
Et comble de tout, il ne restait plus qu'une journée avant la cérémonie.
Aiguemarine était un peu désemparée.
Pas de nouvelles non plus de Kro et Diia...
Mais qui dit "pas de nouvelles" dit "bonnes nouvelles" nan ?!

Elle s'efforçait de cacher son stress.
Pour cela, comme à son habitude Aiguemarine s'occupait l'esprit et embêtait son personnel de maison.
Là, elle avait jetée son dévolu sur Emma qui s'affairait aux cuisines.
Plus tard, la Dame de Sarliève comptait bien s'occuper du "cas" Anselme - l'homme-qui-pique-dans-les-caisses-de-sarliève -

Un dernier tour avec les enfants dans les jardins.
La tente était toujours bien en place ; c'était déjà ça de pris.
Ne manquait plus que 2/3 "bricoles"... L'officiant et les quelques invités que le couple avait convié.

Aiguemarine resta là un moment, pensive, et sortit de sa rêverie par les enfants qui se jetaient de la neige, resserra sa cape, et après avoir sifflée le rassemblement de sa marmaille, ils retournèrent tranquillement vers le Domaine.
Demain serait un autre jour...comme aimait à le dire le Père Foulke.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kronembourg
Sacristain, parce qu'il le vaut bien !
avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 30/07/2010

MessageSujet: Re: D'une cérémonie "non officielle" (4 Janvier 1459)   Lun 24 Jan - 20:58

[ Arrivée par les jardins ]


Ca on pouvait le dire : Le Kro était chargé comme un bourricôt. C'est d'ailleurs sur son âne " Zigouillo " qui tirait la carriole en halletant de tout son souffle, que l'homme d'église tout droit venu de sa campagne Guyennaise, atteignait les jardins de l'immense domaine. Sur leurs chemin, des travées d'arbres rares que le barbu n'avait jamais vu auparavant.
Dommage, il avait oublié sa hâche.
Ce n'était pas faute pourtant d'avoir chargé la carriole d'accessoires en tout genre : Bougies neuves ( et propres ) quatre tenues d'officiant différentes, un lutrin dépliant, une dizaine de casse-croûtes au pâté de groin, et même quelques ustensiles nécessaires à pratiquer un exorcisme, au cas où. Au beau milieu du fourniment qui sentait l'ail et le mauvais alcool, on pouvait apercevoir Nestor qui ronflait sous une couverture en laine grise, la bouche grande ouverte.
Diia, quant à elle, avait signifié à son époux qu'elle le rejoindrait quelques heures plus tard. Prétextant avoir besoin de se refaire une beauté. Le barbu n'avait pas protesté, le sujet " Se refaire une beauté " étant toujours un sujet-piège pour un homme, sujet qui n'offrait que peu de choix dans les réponses pressenties :

- Soit elle avait effectivement besoin de se refaire une beauté, et auquel cas elle lui aurait fait un scandale puisqu'il la trouvait laide.
- Soit elle n'en avait pas besoin, mais elle lui aurait répliqué qu'elle savait mieux que lui ce qu'elle avait à faire, et que de toute façon il n'y connaissait rien. Et on serait repartis dans l'éternelle rengaine qu'il lui avait gâché leur mariage il y a quatre ans lorsqu'il avait marché sur sa robe, qu'il ne la regardait pas assez souvent, que même l'éleveur de cochons du champ d'à côté avait plus de goût que lui, etc.

Dieu que les femmes sont compliquées.
La lettre qu'il avait reçu de donà Aiguemarine l'avait flatté et intrigué à la fois. Ce n'est pas tous les jours que l'on reçoit une pareille invitation : Etre sollicité pour donner une messe à l'occasion d'un anniversaire de mariage, qui plus est dans un domaine paradisiaque appartenant à la noblesse, c'en était presque trop pour le petit Sacristain de campagne.
Ils arrivaient.
Kro descendit de son bourricôt, hésitant à réveiller Nestor, et cherchant un garde à l'entrée qui pourrait les annoncer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimi83720
Voyageur(euse) qui pose ses bagages
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: D'une cérémonie "non officielle" (4 Janvier 1459)   Lun 24 Jan - 23:48

La brune retrouva sans peine le chemin la menant à Sarliève, même si sa dernière visite au domaine était loin de dater de la veille. C'est avec Modso, qui avait été son grand amour de jeunesse, qu'elle s'y était rendu en mars 1457 pour le baptême d'Athalia et de Thomas, deux des enfants pleins de vie du couple de ses amis. La raison ayant condamnée quelques mois après cette cérémonie leur longue relation compliquée, ils étaient restés proches, prenant régulièrement des nouvelles l'un de l'autre même après le mariage de la jeune femme, et ce presque jusqu'à la fin tragique et soudaine du diplomate.
L'amitié qui la liait aujourd'hui aux adorables époux qui allaient confirmer en ce jour leur amour indéfectible, était née, puis s'était épanouit au fil du temps, depuis qu'Aigue avait été son homologue.
Naturellement bien des choses avaient changé dans leurs vies à tous durant ces dernières années, mais jamais leurs liens n'avaient soufferts de la distance, visites et correspondances l'ayant toujours entretenue. Restait d'ailleurs à Mimi une promesse faite et qu'elle entendait bien honorer : les visiter à Gien avant la majorité de Nathan... Le petit dernier de leur quatre enfants.

Toute à ses pensées, la brune arriva enfin devant les grilles laissées surement ouvertes à l'intention des quelques invités, et n'eut aucun doute quant à l'identité de celui qui venait de la précéder.
Pour sûr, ce géant barbu!... Il s'agissait bien de Kro, sacristain de Blaye, plusieurs fois son colistier avant qu'il ne quitte HO sans aucun drame.
Aigue lui ayant donné le nom de l'officiant, la jeune femme ne fut pas étonnée de le revoir en ce lieu, mais sincèrement ravie d'arriver derrière lui.
Sa carriole avait l'air de plier sous le poids du bric et du broc qu'il semblait transporter, un homme roupillait dans un coin sous une couverture, à moins qu'il ne baille aux corneilles délibérément pour éviter toute corvée... Mimi s'avança d'avantage, interpellant le Guyennois.


Bien le bonjour mon père! Mais que diantre transportez vous donc là, auriez vous prévu un long séjour à Sarliève avec votre charmante épouse?

La bavarde chercha de son regard clair si Diia avait pu échapper à son champ de vision avant d'offrir de nouveau un sourire sincère et intéressé au Blayois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gardes.de.Sarliève
Les Dupont et Dupond de Sarliève
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 17/03/2010

MessageSujet: Re: D'une cérémonie "non officielle" (4 Janvier 1459)   Mar 25 Jan - 2:01

"Tu savais toi qu'l'Intendant il piquait dans la caisse ?"
"Ah nonnnnnnnnnn... Po potib ça ! vas y...raconte !"
"Si, si c'qu'c'est vrai en plus ! J'tiens ça de la belle-soeur de ma femme qui est la cousine de l'Alfred ! Mais siiiiiiiiiiiiii...Le neveu de la Cousine d'Emma ! celle qui fait la popotte à Sarliève...et blablabla, et blablabla, et blablabla...

C'est ainsi que les Gardes du Domaine passaient leurs journées.
A radôter, à s'échanger des potins de tout ce qui faisait la vie dans le Domaine.
Parce que même en l'absence des Seigneurs, ben, de la vie, y'en avait toujours, faut pas croire.
Bref, nos 2 Gardes en étaient donc là quand se présenta devant la grille une drôle de chariotte.

S'approchant doucement, l'air intrigué par le contenu, ils interpelèrent l'homme qui en était le conducteur.

"Olaaaaaaaaa ! De la chariotte ! Qui va là ?
"Veuillez décliner votre identité, et la raison de votre présence icelieu !"


Ah ça non, ils ne plaisantaient pas les Gardes.
Surtout depuis que les Seigneurs étaient momentanément de passage.
Fallait faire preuve d'assiduité, au moins le temps de leur séjour. Après, ma foi...ils reprendraient leurs bonnes vieilles habitudes.
Mais pas le temps de s'apesantir qu'une belle Dame rejoignait l'homme qui semblait ma foi, un peu paumé.

D'un pas plus enjoué et d'un air moins sévère aussi - normal, ils s'adressaient à une femme - ils se dirigèrent vers elle.


"Bien le bonjour noble Dame. La bienvenue au Domaine de Sarliève ! Qui devons nous annoncer ?"

Ils savaient que quelques personnes devaient venir ici pour une célébration.
A son arrivée, la Dame de Sarliève leur avait confié un parchemin avec le nom des invités.
Les Gardes restèrent plantés là, attendant qu'un des 2 veuille bien ouvrir la bouche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimi83720
Voyageur(euse) qui pose ses bagages
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: D'une cérémonie "non officielle" (4 Janvier 1459)   Mar 25 Jan - 4:06

Bavarde elle avouait volontiers l'être, et même pire, revendiquait ce titre comme d'autres les honneurs, allez donc savoir pourquoi... Au point qu'elle n'aurait souhaité, en aucune circonstance, que l'on puisse penser que cette réputation soit finalement bien exagérée voir usurpée.
Alors pensez donc, lorsque les deux gardes interpelèrent d'une manière renfrognée le barbu avant de se diriger vers Mimi étonnamment plus courtois, c'est tout naturellement qu'elle s'élança dans les présentations, enfin, des présentations sommaires tout de même, parce qu'il ne s'agissait pas de vanter de la marchandise guyennoise, ni de s'éterniser à l'extérieur, mais bien plutôt d'éclairer les cerbères sur leurs identités pour pouvoir entrer.
Et comme diriger une armée n'avait jamais nui aux bonnes manière de la brune, qui fréquentait avec autant d'aisance campement et soldats comme salons et réceptions, c'est d'un ton assuré qu'elle s'exprima.


Bonjour messieurs.

Brève inclinaison de la tête avant de poursuivre.

Permettez que je vous présente messire Kronembourg, l'officiant de la cérémonie pour laquelle je suis également invitée par vos seigneurs. Je me nomme Mimi, nos hôtes vous auront certainement laissé des consignes nous concernant?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gardes.de.Sarliève
Les Dupont et Dupond de Sarliève
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 17/03/2010

MessageSujet: Re: D'une cérémonie "non officielle" (4 Janvier 1459)   Mar 25 Jan - 9:53

Bonjour messieurs.

Permettez que je vous présente messire Kronembourg, l'officiant de la cérémonie pour laquelle je suis également invitée par vos seigneurs. Je me nomme Mimi, nos hôtes vous auront certainement laissé des consignes nous concernant?


Eh bien, c'est qu'elle était bien éduquée la Dame.
C'est pas n'importe qui qu'ils ont encore invité les Seigneurs.
Quoique, l'autre avec sa charrette, c'était encore à vérifier.


Alors, Dame, oui, vous êtes bien inscrite.
Et Messire Kronembourg... Oui, c'est bon aussi.
En revanche, nous devons vérifier votre chargement.


Et de s'y mettre sans attendre plus longtemps.
Des bougies, des affaires de toute sorte... Enfin tout un fourbi en fait !
Et là, au milieu de tout ça, une espèce de Clodo.


Hep-là, Messire !
C'est qui c'lui-là ? J'dois vérifier qu'il est sur ma liste pour le laisser passer.
Ben vi, On a des ordres nous !!


Et d'attendre la réponse du Bonhomme, l'air sévère
Ben quoi, il essaie de faire entrer un clandestin au château...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kronembourg
Sacristain, parce qu'il le vaut bien !
avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 30/07/2010

MessageSujet: Re: D'une cérémonie "non officielle" (4 Janvier 1459)   Mer 26 Jan - 8:34

Non, finalement, mieux valait ne pas réveiller ce brave Nestor.
Depuis toutes ces années où le barbu n'avait jamais trouvé homme assez droit et digne pour devenir son ami, Nestor était resté le seul candidat pour endosser ce rôle délicat. Et d'ailleurs, Nestor était surtout le seul à être resté auprès de Kro ...


Une sympathie quasi instantanée avait lié les deux hommes, depuis le jour où Kro avait réveillé le mendiant qui s'était installé devant l'église. Nestor s'était présenté comme un honnète charpentier prêt à dépanner pour les bancs usés qui accueillaient les paroissiens ( moyennant la modique somme de 1533.45 écus, frais de location de matériel compris si les planches revenaient plus neuves qu'elles n'étaient arrivées ) , et le Sacristain avait sauté sur l'aubaine de remplacer tout son mobilier. Mobilier qui d'ailleurs, ne devrait plus tarder à arriver après deux ans de commande.
Depuis ce jour, les deux hommes ne s'étaient jamais séparés. Kro était redevable d'énormément de services à Nestor : Chaque fois qu'il retrouvait un objet cassé dans son église ( et Dieu sait combien les paroissiens étaient maladroits, incroyable le nombre de bancs et de statues saccagés avec rage, à croire d'ailleurs qu'ils le faisaient exprès ) il faisait appel au pseudo-charpentier pour lui remplacer boiseries et sculptures que l'ami lui dégottait plus ou moins rapidement, à des prix défiant bien sûr toute concurrence.
Nestor resterait donc encore endormi quelques temps. Kro lui devait bien ça.
Les yeux perdus vers les jardins du domaine ( plus vaseux que perdus en réalité, mais l'attribut était superflu, Kro étant né avec des yeux vaseux ) le grand barbu eut peine à croire qu'il entendait une voix connue : C'était Mimi.

Son coeur se remplit de joie à la vue de la Cadurcienne, même pour l'homme un tantinet misogyne qu'il était : Apercevoir son ancienne colistière, l'une des plus grandes dames de Guyenne qui n'avait jamais hésité à se mettre au service de son Duché, représentait là une surprise à la saveur de plaisir. De vaseux ses yeux atteignirent l'étape " éveillés ".



Ooh le bon jour, donà Mimi ! Oh Mais voyons, appelez-moi donc Kro ! Quel plaisir de vous voir ici. Vous êtes formidable aujourd'hui.


Même si le grand barbu détestait généralement les mondanités ( maladroit, pas assez instruit pour trouver le mot juste ), son élan était sincère. Pour les quelques mois où Kro avait eu la chance de rejoindre le parti " Horizons " , l'un de ses plus grands regrets était celui de n'avoir jamais trouvé assez de disponibilité pour faire plus ample connaissance avec chacun de ses membres. La Cadurcienne comptait parmi les mythes et les légendes qui faisaient Ho et la Guyenne. Il lui sourit chaleureusement.
A peine le temps cependant d'échanger quelques mots que deux gardes se pointaient dans le jardin, et pas des moindres : Les deux avaient l'air costaud et sacrément à leur affaire : Il fallait montrer patte blanche.
Donà Mimi lui sauva la mise avant que Kro ne prononce une maladresse compromettante. Mais voilà que tous les deux se dirigeaient vers la carriole et inspectaient ce pauvre Nestor encore endormi.
Le sang du Kro ne fit qu'un tour. Il s'agissait de réagir vite. Il prit sa voix de souriceau.



Attention à mon petit commis qui m'aide tant pour les messes ... Il dort encore, il est fragile, il a conduit ma carriole toute la nuit. Il se fera discret soyez-en sûr, je pense juste avoir oublié de l'annoncer aux propriétaires de ce domaine. La faute m'incombe, mais je le présenterai au senher Nictail et à donà Aiguemarine dès que nous les rejoindrons.



Nestor n'avait évidemment rien fichu de toute de la nuit, laissant le Kro se dépatouiller avec son âne et ses cinq cartes pour arriver jusqu'ici, mais il fallait paraître crédible.
Un bruit de déglutition se fit entendre.
Son regard alternait entre Mimi et les gardes tandis que dans son dos, le Sacristain croisait les doigts le plus fort possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gardes.de.Sarliève
Les Dupont et Dupond de Sarliève
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 17/03/2010

MessageSujet: Re: D'une cérémonie "non officielle" (4 Janvier 1459)   Mer 26 Jan - 10:19

Les Gardes écoutaient tranquillement le drôle de bonhomme.

Attention à mon petit commis qui m'aide tant pour les messes ... Il dort encore, il est fragile, il a conduit ma carriole toute la nuit. Il se fera discret soyez-en sûr, je pense juste avoir oublié de l'annoncer aux propriétaires de ce domaine. La faute m'incombe, mais je le présenterai au senher Nictail et à donà Aiguemarine dès que nous les rejoindrons.

Il venait d'où celui-là. Senher et donà... Mouarf, encore un de ces gars du Sud.
Son petit commis. Ben exact, il n'était pas sur la liste.
A côté de Kronembourg, c'était écrit Aradiia. Il avait viré de bord le Messire ?!
Dupond le détailla d'un air suspicieux tandis que Dupont lui tournait autour.
Un regard entendu. Il n'était pas de ce genre là.


Mouais, ça ne me dit rien qui vaille tout ça.
Vous êtes sur la liste, c'est donc que les Seigneurs vous font confiance.
Allez-y. Mais Dupont va vous accompagner pour l'instant.
Le Seigneur est intransigeant, on ne va pas prendre de risque...

Exactement. On s'est déjà fait...

... fait briefé à maintes reprises sur les risques encourus.


Dupont allait bientôt concéder qu'ils s'étaient déjà fait enguirlander pour leurs conneries.
Comment ça remontait jusqu'au Seigneur, ça c'était la question !!
Toujours se montrer forts et sérieux.


Allez-y, et tenez-vous tranquille.

Un échange rapide entre les deux hommes.
Dupond allait garder seul l'entrée en attendant le retour de son compère.
Enfin, il reviendrait vite de toute façon.
c'était plus sympa de faire le planton à deux !


En route, veuillez me suivre !
Nous allons vers les tentes dans le jardin.
La Dame ou le Seigneur passera surement dans le coin... Sinon, on les fera chercher.


Et les voilà donc en route...
Surveiller de près tout ce monde-là. Suspicieux le Dupont.
Oui, c'est ce qui fait un bon garde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emma
Femme à tout faire de choc et de charme
avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 25/01/2011
Localisation : Dans les cuisines de Sarliève ou à surveiller Anselme

MessageSujet: Re: D'une cérémonie "non officielle" (4 Janvier 1459)   Mer 26 Jan - 11:01

[ Et pendant ce temps, loin de l'agitation qui régnait aux grilles du Domaine ]

Emma, sur les indications de la maitresse de maison avait terminée de préparer le Vin chaud ainsi que les Galettes .

Elle les confia donc à un autre serviteur afin qu'il les emporte sous la tente dans les jardins.
Une fois fait, Emma monta dans la chambre des Seigneurs.
Elle devait l'aider à se préparer et à s'habiller.
Malheureusement, c'était une catastrophe.
La robe commandée il y a de longues semaines à l'échoppe Parisienne n'avait toujours pas été livrée et l'humeur de la Dame de Sarliève était massacrante.
Arrivée devant la porte de la chambre, elle toqua puis entra.

Un "charmant" spectacle s'offrait à ses yeux. Qui qu'allait ranger après ? Ben, c'est Emma.
Aiguemarine avait sortie toutes les toilettes de la grande penderie et les avaient étalées sur le lit conjugal.
Et bien évidemment, au milieu de ce bazar, la Dame râlait, comme elle savait si bien le faire.


Ma robe est'elle arrivée Emma ?!
Non Madame...toujours pas. Mais faut point vous en faire. Nous allons bien vous trouver autre chose.
Oui, mais nonnnnnnnnnnnn !! Gros soupir. C'était celle là que je voulais. Je voulais surprendre mon époux, vous comprenez ?!
Bien sûr Madame, je comprends. Mais dans l'fonds, est ce si important ?
Légère réflexion de la maîtresse des lieux.
Effectivement, vous avez raison, Emma ! Nic m'aime pour moi-même et non par rapport à ce que je peux porter. Vous m'aidez à choisir ?! Quoiqu'il en soit, il me faut du rouge, comme la tenue qu'il est censé porter.
D'ailleurs, à propos de mon époux, savez vous où il est ?! Et les enfants ?!

Il doit être dans son bureau, ou au dispensaire puisque vous l'avez gentiment "viré" d'ici. Grand sourire.
Quant aux enfants...aux dernières nouvelles, ils se préparaient dans leurs chambres.
D'accord. Merci Emma. Ah, juste une dernière chose...Faites moi couler un bain, le temps que je choisisse ma robe.
Et pour les invités, toujours rien ?!

Là, je ne sais. Souhaitez vous que je demande à Anselme ?
Oui Emma. Ca me laissera le temps de me détendre dans un bon bain chaud ; ensuite vous pourrez m'aider à enfiler ma robe et me coiffer.
Bien sûr...Sans soucis M'dame !

Sur ce, la brunette d'Emma passa dans la pièce d'eau afin de satisfaire aux exigences de sa maîtresse, puis une fois qu'elle eût terminée, elle s'en alla quérir quelques nouvelles auprès de l'Intendant quant à l'arrivée des invités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eléa
Fille de noble
avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 23/11/2008
Localisation : Avec ma famille

MessageSujet: Re: D'une cérémonie "non officielle" (4 Janvier 1459)   Jeu 27 Jan - 5:14

[Coche des Toggenburg-Marigny - Entre Cournon d'Auvergne et Sarliève]

Eléa, ses frères et son cousin Alexandre avaient pris place dans le coche familliale et autant dire qu'à eux quatre ils le remplissaient fort bien. En ce début du mois de janvier 1459, ils avaient reçu une invitation, ou tout du moins leurs parents avaient reçu une invitation pour une sorte de "re-mariage", des vieux amis et surtout des vassaux étaient de passage en Bourbonnais-Auvergne, ils avaient également reçu des missives auxquelles ils n'avaient pas répondu, leur mère était parti chez les soeurs et les enfants ne savaient pas très bien pourquoi, leur père était resté plutôt silencieux à ce sujet, sans doute ne voulait-il pas leur montrer sa peine. Et puis il était parti à Clermont pour faire des gardes les laissant à Cournon d'Auvergne, mais... Avant de partir autorisation leur avait été donné quand à cette invitation et c'est donc une atmosphère festive qui régnait dans le coche. Eléa venait de distribuer les cartes, ils jouaient au pouilleux. Jeu très amusant, surtout lorsque l'on pouvait taquiner le pouilleux.

- Alors vous êtes prêts ? Je prends une carte... Chez...
- Prends chez Timothée ! De toute façon, il peut perdre parce que... Timothée, il pue des pieds.
- Mais arrêtes ! Tu me casses la tête ! Matthis qui pue la pisse voilà ! Moi au moins je m'fais pas pipi dessus comme toi !
- Mais pffff ! On dirait des bébés ! Même Alexandre ne dit pas ça.
- Moi ze sui zentil. Ze 'éféchit à mon tatème.


Eléa attrapa une carte dans le jeu d'Alexandre et le regarda avec le sourire.

- Ah oui c'est vrai, tu vas te faire baptiser !
- Bé vi. Ave' Al et Camen-Emée.


Eléa et Alexandre qui étaient l'un à cote de l'autre, en face des chiffonniers qui se disputaient. Les cartes commençaient à voler dans le coche, heureusement les vitres étaient fermées, Timothée pourrait au moins récupérer ses cartes.


- Mais arrêtez !! Vous êtes pénibles tous les deux ! Que dirait Papa ? Et puis Maman aussi !

Eléa les regardait tous les deux, les mains sur les hanches, bien peu contente de la conduite de ses frères, ses deux-là se chamaillaient presque tout le temps en ce moment. Cela l'agaçait fortement et lui donnait encore plus envie d'avoir une petite soeur, au moins, elle pourrait partager des trucs de filles. Elle soupira un peu avant d'attraper le panier garni que la cuisinière leur avait préparé.

- Qui a faim ?

_________________
Fort caractère attention !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre
Famille "de La Serna"
avatar

Messages : 1112
Date d'inscription : 12/05/2010

MessageSujet: Re: D'une cérémonie "non officielle" (4 Janvier 1459)   Jeu 27 Jan - 5:35

Coche des Toggenburg-Marigny et de La Serna !!

Alexandre s'amusait beaucoup depuis quelques semaines maintenant, il avait même surpris Althiof lors de la préparation du tournoi de soule, Alexandre riait aux éclats et participait aux bêtises des enfants du couple, ses parents lui manquaient toujours, et même si il n'en parlait pas, il y pensait souvent et dans ses moment-là, un voile de tristesse traversait le regard de l'enfant. Même si il était encore bien jeune, Timothée lui avait appris à tenir ses cartes et à jouer au pouilleux. Le chemin entre Cournon d'Auvergne et Sarliève n'était pas très grand, mais toutes les occasions étaient bonnes pour jouer.

Comme il avait eu la grippe durant les fêtes de la nativité, Mathilde l'avait bien couvert, il avait donc une petite couverture sur les genoux dans le coche et il était blottit sous une cape, c'est qu'il faisait froid dehors et la neige était encore là. Il aurait bien aimé aller jouer dans la neige, mais il n'en avait pas trop le droit pour le moment et puis il pensait à son baptême et au choix que Korydwen avait fait pour lui, il se souvenait même des paroles d'Althiof à la soule, il avait dit à Rick que bientôt il serait un peu comme son fils, il devait juste signer un papier et ce papier était sans doute celui du baptême, baptême qui devrait se passer en février.

Eléa avait distribué les cartes et commença à jouer, elle ne savait pas par qui commencer, Alexandre la regarda avant que les deux foufous ne se battent encore. Alexandre les regarda avec un drôle de sourire. Puis voyant les cartes voler dans tout le coche, Alexandre posa les siennes et se pencha vers Eléa pour qu'elle lui fasse un câlin en attendant que les foufous s'arrêtent. Elle le questionna sur son baptême et Alexandre la regarda avec un grand sourire.


- Ze cois ke ça seha supe'. Tu sé poukoi Kohy a soizit Camen-Emée ?
- Oui, je sais pourquoi !


Eléa l'avait serré dans ses bras et Alexandre se sentait soudain mieux.

- C'est parce qu'elle est comme toi. Elle a plus sa maman et son papa.
- Ah vi... Me mankent. Mé zaime 'ien Al y é mahant.
- C'est normal...

Eléa avait resserré un peu plus l'étreinte et Alexandre déposa un baiser sur la joue de sa cousine.

- Papa il est très marrant, il raconte des blagues. Il va prendre bien soin de toi, comme si tu étais son propre fils !

Alexandre resta collé contre elle, alors qu'elle râlait sur ses frères, c'est vrai que c'était parfois pénible, mais c'était comme ça et Alexandre ne s'en plaignait pas, cela faisait de la vie dans la baronnie. Puis Eléa leur proposa de manger et sortit un grand panier, Alexandre se redressa et garda sa couverture bien sur ses genoux tout en ne quittant pas des yeux le panier et ses cousins qui avaient arrêté de se battre.

- Oi ! Y a de la bioche ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: D'une cérémonie "non officielle" (4 Janvier 1459)   

Revenir en haut Aller en bas
 
D'une cérémonie "non officielle" (4 Janvier 1459)
Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Nouvelle cérémonie d'annoblissement ( 13/12/1459 )
» [HRP]Cérémonie vassalique
» cérémonie d'anoblissement
» [MOC] Chibi de personnage sans figurine officielle
» Cérémonie de remise de diplome universitaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine de Cournon d'Auvergne :: Seigneurie de Sarliève :: Les Extérieurs :: Les Jardins-
Sauter vers: