AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 D'un "voyage de noces" (à partir du 23 février 1459)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nictail
Seigneur
avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 09/05/2008
Localisation : Bien blotti au creux de ses bras.

MessageSujet: D'un "voyage de noces" (à partir du 23 février 1459)   Mer 23 Fév - 10:19

[Gien, aux environs du 20 février]

Un peu après leur remariage, les époux souhaitaient fortement faire un voyages de renoces... ou un revoyage de noces... Bonne question !
Quoiqu'il en soit, ils avaient étudié plusieurs pistes les menant vers de courts voyages. La Champagne et la Touraine.
Mais, l'envie de sortir en bateau les poussa à s'orienter vers la Touraine.
Ben quoi, ils aiment naviguer en amoureux, seuls au monde sur le Mirabella.
ils avaient donc préparés consciencieusement le voyage. Recherche du nom des chefs de port, prise de contact.
C'est que c'était du boulot tout ça...


[Gien, le 23 février - L'heure du départ]

Voilà tout est prêt.
  • Nourriture : OK
  • Accord de principe d'accostage : OK
  • Nécessaire de navigation : OK
  • Consignes à *Ma* et aux enfants : OK
  • Désir de deux époux amoureux : OK


Ils embarquent donc tranquillement, prêts pour un voyage merveilleux en amoureux.
Les enfants sont venus leur dire au revoir.
Après un dernier câlin, il est l'heure de se séparer.
Désamarrage sans soucis. De longs signes de la main et les voilà partis, direction la Touraine.

Et dès le soir venu, les époux s'adonnent à ce qu'ils ont appelé une soirée "Hips et hmmm".
Autant profiter de leur voyage de noces dès le départ.
C'est qu'ils en ont des choses à faire à deux, rien qu'à deux. Mais, ça, ça ne regarde qu'eux.
Naméo, bande vilains voyeurs !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: D'un "voyage de noces" (à partir du 23 février 1459)   Jeu 24 Fév - 3:25

[ Gien - Quelques jours avant le 23 Février...]


Elle avait accueillie la proposition de son époux avec un sourire jusqu'aux oreilles, telle une enfant à qui l'on promet une sucrerie.
Aiguemarine avait réellement compris ce jour là.
Compris quoi, me direz vous ?!
Tout simplement qu'elle ne pourrait jamais définitivement "s'ancrer" quelque part.
Pour "vivre" pleinement, il lui fallait sa dose de "liberté".
Seulement, elle avait une famille et devait faire l'effort de...
Mais la belle avait du mal, beaucoup de mal à s'y résoudre.
Hé oui, un "mythe" s'effondre : Aiguemarine est loin d'être parfaite. Très loin même...

Bref...
Le temps de choisir leur destination, de préparer un minimum le voyage.
La Touraine ?! La Champagne ?!
Tadam... Et finalement, s'ils optaient pour la Touraine ?! Dûché qu'ils ne connaissent pas encore, et de surcroît accessible par la Loire.
L'occasion idéale pour un second voyage de noces.
Des idées plein la tête, Aiguemarine avait aidée de son mieux son époux à tout planifier.



[ Jour J - Heure H, moment Mmmm...]


"Parée mon Capitaine !"...

Après de longues embrassades, de gros câlins à leur progéniture, le couple monta à bord du Mirabella sur le coup de la mi-journée.
Cette fois, ils seraient seuls, tous les 2.
Pas de passagers clandestins (ou non clandestins) cette fois.
Seuls au monde à voguer sur la Loire.
Nic avait pris la barre tandis qu'Aiguemarine s'affairait à ravitailler le mess.
Dans quelques mois, ils envisageaient des travaux d'agrandissement de ce dernier.
Le temps pour eux de mettre quelques écus de côté. Mais ça, c'est encore une autre histoire.

En fin d'après-midi, ils avaient déjà passé le Port d'Orléans, et en début de soirée, Blois était en approche.
Tout se passait donc pour le mieux et ils avaient la soirée devant eux.
Aiguemarine avait comptée et recomptée les chopes de bière restantes : 24
Cela en faisait 12 chacun : parfait pour la soirée qu'ils avaient baptisés "Hips and Hummm".
Elle avait tout prévue dans les moindres détails, même oreillers et couvertures au cas où le couple n'arriverait pas à regagner leur cabine.

Enfin, son époux pût se libérer et la rejoindre.
Après un léger repas, comme prévu, ils restèrent au mess.
Ils dégagèrent un peu l'espace de vie, repoussant la grande table, s'ils souhaitaient danser, entre 2 câlins.
Et après, une soirée follement arrosée, l'on ne dira pas qui a bu le plus, le couple, ronds comme...des ronds s'aventura à quelques câlins.
Trop fatigués pour rejoindre leur cabine, ils restèrent dormir là, dans les bras l'un de l'autre, leurs 2 corps entremêlés.

Mais Aiguemarine n'était pas au bout de ses surprises...
Nic lui réservait une nouvelle surprise pour le lendemain.
Et toutes les tentatives afin de le faire parler et d'en savoir plus échouèrent totalement.
Il ne lui restait plus qu'à attendre : un vrai supplice pour qui la connaît bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nictail
Seigneur
avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 09/05/2008
Localisation : Bien blotti au creux de ses bras.

MessageSujet: Re: D'un "voyage de noces" (à partir du 23 février 1459)   Jeu 24 Fév - 9:57

[Sur la Loire - Une partie de pêche]

Après une douce nuit, tendrement enlacés au mess, les époux s'étaient réveillés assez tard dans la matinée.
Nic avait prévu une surprise pour occuper son épouse pendant l'après-midi.
Mais, le plus amusant était de faire mariner son épouse.
Déjà la veille, elle avait absolument cherché à le faire parler.
Mais Nic s'amusait à constater son impatience et sa curiosité. Vi, c'est pas très gentil, mais, c'est juste une taquinerie.

Enfin, le début d'après-midi arriva et Nic installa deux chaises longues sur le pont du Mirabella.
Son épouse était toujours aussi intriguée et Nic se mordit la lèvre en la voyant.


Bah alors mon ange ! Tu attends quelque chose de particulier ?!
Un tirage de langue de son épouse lui confirma qu'il l'embêtait bien un peu.
Nic revint donc rapidement avec deux cannes à pêche.

Voilà, je te propose un concours de pêche. Une petite compétition amicale.
J'espère que ma surprise te plait... Mais attention; il y a un gage pour le perdant. Et je suis sûr que ça te plaira encore plus.
Et tadam... le perdant offrira au gagnant un superbe strip tease sur une table du mess ce soir.

La lueur dans les yeux de son épouse confirme que ça lui plait.

Ah bah, prépare-toi à te déshabiller ! Je compte bien gagner !
Ah ouais, tu crois ça ?! je vais pas me laisser faire, tu vas voir... On a jusqu'au coucher du soleil.
Hmmmm, j'ai hâte de t'admirer tout nu. Héhé...


Nic fait une grimace à son épouse bien aimée. Et voilà le concours de pêche lancé.
Nic est bien content de lui. rapidement un poisson, puis un deuxième. Chouette alors, ça mord bien.
De temps en temps, il récupère un peu d'eau qu'il lance sur son épouse pour la déconcentrer.
Ils se charrient, se taquinent. une joyeuse après-midi de jeu.
Et le soleil se couche avec l'heure de compter les poissons. 4 pour Nic. Et 5 pour Aigue.
Mouarf, comme d'habitude, elle a gagné. Et son très large sourire fait bouillir Nic intérieurement.
Pour sûr, elle va profiter de son "prix", mais aussi le narguer avec plaisir.

Ils rangent la matériel, tranquillement. Nic bougonne un peu, Aigue jubile un peu.
Et après un rapide repas... de poissons... les voilà à entamer la soirée autour de quelques chopes.
Au bout d'un moment, Aigue débarrasse une table et sourit à son époux.

A toi mon bel ange ! Je te regarde... Avec un sourire large jusqu'aux oreilles..
Nic grimpe donc sur la table, rougissant un peu.
Et le voilà qui se dandine et se déshabille, lentement, sensuellement, offrant à son épouse le meilleur strip tease qu'il lui ai jamais fait.
Et une fois nu, il continue un peu de danser sur la table avant de rejoindre son épouse...

Alors, j'étais comment ?! Se mordant la lèvre en lui souriant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: D'un "voyage de noces" (à partir du 23 février 1459)   Jeu 24 Fév - 11:23

[ Jour 2 - Une surprise, un défi et plus encore...]


Ils avaient longuement traînés sous la couverture le lendemain matin.
Aiguemarine avait ressassée une longue partie de la nuit sur la fameuse surprise, et s'était finalement endormie à l'aube naissante.
Et son époux se jouait d'elle, de surcroît.
Oh, mais ne dit'on pas que la vengeance est un plat qui se mange froid ?!

Enfin, Nic se décida à lâcher le morceau en début d'après-midi sur le pont.
Pas trop tôt !!
Hmmm, une partie de pêche, un défi qu'il lui lançait et...un gage à la clé.
Cela finit par la réveiller complètement.

Aiguemarine se saisit de sa canne, faisant fi de toutes les taquineries dont Nic pouvait faire preuve.
Rester concentrée, ne pas trop parler, ne pas rentrer dans son jeu.
Et, finalement, ça fonctionne plutôt bien tout ça.
1, puis 2, 3 poissons...là elle n'en revenait pas. Puis 4 et 5...



Citation :
24-02-1459 04:06 : Vous avez pêché cinq poissons.

Oui, sur ce coup là, elle n'était pas peu fière, et pût ainsi le narguer un peu, et savourer sa victoire.
De plus, ils auraient de quoi manger pendant quelques jours avec leurs prises respectives.
Et tandis que Nic s'affairait dans la cuisine du mess à en vider 2 pour le repas du soir, Aiguemarine songeait à ce qui l'attendait après...
Après un frugal repas, elle débarassa la grande table afin que son époux puisse faire son "show"...

Bien évidemment, elle n'en perdit pas une miette.
Ca valait aussi le coup d'oeil.
Lorsqu'il eût terminé et qu'il la rejoignit, Aiguemarine, rouge jusqu'aux oreilles, répondit à sa question.


Hmmm...tu étais divin, absolument divin, et plus encore...!

Mais le regard insistant qu'il lui lança à son tour était peu équivoque.
Il en voulait 1 de sa part, lui aussi...
Comment pouvait'elle lui refuser cela ?! Après tout, c'était leur second voyage de noces là.
Elle l'embrassa au coin des lèvres, et se rua dans leur cabine.
Aiguemarine enfila les sous-vêtements qu'il appréciait tant, et passa par-dessus un mantel appartenant à son époux.

Lorsqu'elle revint au mess, éclairé à la faible lueur de quelques bougies, Aiguemarine grimpa sur la table à son tour, faisant glisser doucement et lentement le mantel avant de se retrouver en tenue...légère.




A l'époque, il n'aurait manqué qu'un
brin de musique afin que le "spectacle" soit complet. Mais il n'avait pas encore ça sur le Mirabella.
Une fois qu'elle se fût dandinée et dévêtue complètement devant son époux adoré, Aiguemarine sauta dans les bras de celui-çi, légèrement frissonnante...
Nic, comme vous pouvez l'imaginer, (bande de voyeurs) ne se fit pas prier.
La nuit ne faisait que commencer pour les 2 amants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nictail
Seigneur
avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 09/05/2008
Localisation : Bien blotti au creux de ses bras.

MessageSujet: Re: D'un "voyage de noces" (à partir du 23 février 1459)   Ven 25 Fév - 10:37

La soirée avait été merveilleuse. Aigue avait profité de Nic et réciproquement.
Le show avait été magnifique. Il espérait secrètement qu'elle se dénude ainsi en retour. Hmmmm, y'a pas à dire, ça valait vraiment le détour.
Ses courbes affolantes, cette peau douce, ce sourire ravageur... Waouhhhh ! Enfin, je m'égare là !
Et c'est donc tout naturellement qu'ils passèrent la nuit tendrement enlacés. Enfin pas seulement...
La nuit était si courte pour les 2 amants...


[Jour 3 - Un léger contretemps]


Et les voilà arrivé à Chinon, dans le duché de Touraine.
Ce matin-ci, les époux se levèrent plus tôt.
Nic finissait un dernier inventaire, la préparation du panneau d'affichage du bateau, une ultime vérification que rien ne restait à bord.
Pendant ce temps, Aigue avait pris les devants pour visiter et se renseigner sur Chinon.
Surtout, ils avaient appris qu'il devait y avoir du vin d'Anjou sur les marchés de la ville. Autant ne pas le rater.

Voilà, Nic avait fini et s'apprêtait à regagner son épouse quand... Où était passé ce fichu quai ?!
Gasps, le Mirabella s'était désamarré. Nic avait du mal le fixer, rahhhhhh.
Fallait refaire toutes les manoeuvres, ça lui prendrait la journée. Pourvu que son épouse ne s'inquiète pas.
En tout cas, quand elle reviendrait au niveau du quai, elle verrait le Mirabella et son Capitaine en pleine manoeuvre.

Allait-elle croire qu'il partait sans elle ?!
Nan, elle savait qu'il ne ferait jamais ça.
En tout cas, ça leur ferait une nouvelle anecdote à raconter.
Vi, il en fallait bien une par voyage. Et plus tôt elle arrivait, ben... Plus tôt ils étaient tranquilles... Enfin, en principe.
pour l'instant, Nic devait se concentrer pour ramener leur foncet au port.
Ils en riraient surement plus tard, mais pour l'heure, Nic était plutôt en colère, ronchonnant et pestant contre lui-même.

Tsssss, comment foutre en l'air une journée de ballade en ville.
Nic s'en voulait un peu, mais il songeait à son épouse.
Il la voyait déjà lui passer la main sur la joue, lui sourire avant de lui dire :
Ne t'en fais pas mon ange, ce n'est rien. Nous sommes en voyage, détends-toi !
Eh bien, ça l'aidait à se détendre au moins. Il l'aimait tant.
Il décida donc de penser à elle pendant toutes les manoeuvres. Le temps passerait plus vite comme ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: D'un "voyage de noces" (à partir du 23 février 1459)   Sam 26 Fév - 9:06

[ Jour 3 – Un seul être vous manque et tout est acheté...]


Quelle douce et magnifique journée que la veille.
Si Aiguemarine avait sue ce qui l'attendrait le jour suivant, peut-être en aurait'elle profité encore plus ?!
En effet, elle était descendue la première du Mirabella tandis que son époux s'activait à d'ultimes vérifications avant de descendre à son tour.
Sauf qu'à sa grande surprise, Nic n'était pas descendu...
Et pour cause : Le Mirabella s'était doucement éloigné du quai. L'ancrage s'était mal déroulé et le bâteau dérivait...
Tentative d'abandon de la part de son époux ?! Même si Aiguemarine ne le pensait pas une seule seconde, ce fût, la première idée qui lui vint à l'esprit.

Elle devrait donc se résigner à passer la journée et la prochaine nuit...seule.
Qu'allait'elle pouvoir faire pour s'occuper l'esprit ?!
Direction, la mairie d'abord...Peut-être qu'un autochtone aurait besoin de ses services ?!
Ensuite, trouver une auberge pour y passer la nuit.
Ma foi, après...Aiguemarine aviserait. Chaque chose en son temps.

Elle décrocha rapidement une offre d'emploi et termina son labeur en cours d'après-midi.
Aiguemarine passa rapidement à l'auberge se changer et se décida à aller faire un tour sur le marché afin de chasser ses idées noires.

C'est là que, en déambulant parmi les étals, son attention fût attirée par un homme, viniculteur de son état.
Il proposait à la vente du Vin d'Anjou. Chose que les époux n'avaient pas encore en stock chez eux.
Aiguemarine s'approcha du Messire, goûta au breuvage qu'il lui proposait et après quelques verres se mit à négocier :


« Hips, Messire, à combien le tonn*hips* ?! »
« 50 écus ma p'tite Dame ! »
« 50 écus hips...c'est cher pour une femme aban*hips*donnée par hips son z'époux, de sur*hips* loinnn de chez elle »
« Vous ? Abandonnée ? J'y crois pas une seule seconde ! »
« Si j'vous hips l'dis... L'es bon votre vin, mais il reste cher. Si vous con*hips* sentiez à baisser le prix, je suis hips sûre que nous pourrions faire affaire, vous et moi. »
« Ah bon ? Dites m'en plus alors... »

C'est ainsi qu'Aiguemarine réussit à marchander et repartit avec 3 tonneaux de bon vin d'Anjou à un prix défiant toute concurrence.

Citation :
25-02-1459 15:00 : Vous avez acheté à Clemkikou 3 vin d'Anjou pour 30,00 écus.
Maintenant, il ne lui restait plus qu'à désaoûler un peu et attendre que son époux la rejoigne au plus vite à l'auberge de Chinon.
Il faudrait aussi qu'Aiguemarine lui explique comment elle avait jouée à la femme éplorée, abandonnée par son époux face à un pauvre caviste. Oui, il faudrait...ou pas.
Et, surtout, éviter qu'ils ne se promènent tous 2, bras dessus, bras dessous, aux alentours du marché de la bourgade.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nictail
Seigneur
avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 09/05/2008
Localisation : Bien blotti au creux de ses bras.

MessageSujet: Re: D'un "voyage de noces" (à partir du 23 février 1459)   Sam 26 Fév - 23:36

[Jour 4 - Quand il faut réparer une bourde...]

Nic avait enfin réussi à ramener le bateau jusqu'au port au petit matin.
Vi, il avait du dormir un peu, obtenir un nouvel accord du chef de port, et enfin manoeuvrer.
Ah ça, il veillera bien à ce que le Mirabella ne bouge plus à l'avenir. Gloups.
Maintenant, il faut retrouver son épouse... et surtout se faire pardonner de l'avoir "abandonnée".
Il chemine donc de bon matin dans les ruelles de Chinon pour trouver ce qu'il cherche...

Et voilà donc avec quoi il termina sa promenade.
Un beau bouquet de roses et un joli bracelet
Puis, il gagne l'auberge municipale pour savoir si son épouse y est hébergée.
Le tenancier et le lui confirme et Nic lui commande un petit déjeuner pour deux.
Une fois servi, il ajoute une des roses sur le plateau, et monte vers la chambre et toque à la porte.


Petit-déjeuner. Offert par votre doux époux !

Un soudain bruit de quelqu'un qui se lève précipitamment pour ouvrir la porte.
Ah, l'évocation de "votre époux" a eu l'effet escompté.
La porte s'ouvre sur une épouse en robe de nuit. Un large sourire.


Bonjour mon ange ! Je te demande pardon pour hier...
Le Mirabella était mal amarré, et je me suis retrouvé à dériver.
Je... j'espère que tu me pardonneras...
Tu m'as tellement manquée. Je m'en veux tant... si tu savais.


Il lui tend ensuite le bouquet avec un sourire.
Elle l'invite à entrer et ils profitent du petit-déjeuner en amoureux.
Son épouse prend plaisir à se "venger" en le faisant culpabiliser de l'avoir abandonnée.
Enfin, elle trouve le bracelet...
Nic espère qu'elle ne lui en voudra pas et qu'ils pourront profiter de la journée avant de reprendre la route.
Bêtises ?! Ballade ?! Douces retrouvailles vraisemblablement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: D'un "voyage de noces" (à partir du 23 février 1459)   Dim 27 Fév - 0:59

[ Chinon - "Le grand pardon ?!" ou "Le petit boudons ?!"...telle est la question ]


Petit-déjeuner. Offert par votre doux époux !
"J'ai plus d'é *hips*...poux ! je suis une fem*hips* abannnnnndonnéééééé*hips* *hips*, vi, abannnnnndonnééééé...! Mais, entr*hips*ez...j'ai grand faim, et bobo têtête aussi...*hips*. Chéplus s'qui s'*hips* passé...*hips*..."


C'est la mine un peu, beaucoup défaite qu'Aiguemarine tenta d'émerger afin d'aller ouvrir la porte.
Les verres de vin de la veille n'étaient sûrement pas totalement étrangers à cet état de fait.
En tenue légère, elle ne prit même pas la peine de revêtir un peignoir. Faut dire que c'était légèrement au-dessus de ses forces là.
Quelle heure pouvait'il être ?!
A demi-éveillée, Aiguemarine fit entrer l'homme qui se disait être son époux sans sourciller.
C'est qu'elle s'en tenait une bonne quand même.

Et voilà, sa conscience qui repart dans ses délires tandis que Nic s'excuse tant bien que mal.


Bonjour mon ange ! Je te demande pardon pour hier...
"Ben, c'est la moindre des choses mon tit gars !"
Le Mirabella était mal amarré, et je me suis retrouvé à dériver.
"Ah ben ça, elle avait pas devinée toute seule, merci de la précision"
Je... j'espère que tu me pardonneras...
"Moi, j'serai elle, je dirais nannnnn. On n'a pas idée de laisser une femme seule dans un village totalement inconnu. Mais j'suis que sa mauvaise conscience, alors..."
Tu m'as tellement manquée. Je m'en veux tant... si tu savais.
"Oui, bon...ça va ! elle aussi, elle s'en veut ! elle a dépensée sans compter. Maintenant, z'êtes quitte, embrassez vous, pardonnez vous !

Aiguemarine secoua la tête doucement, tentant de chasser ses mauvaises pensées.
Elle peina à articuler quelques mots. Sa bouche était pâteuse.
Elle respira doucement le doux parfum des roses, et le regarda les yeux perdus dans le vague...


Tu m'as fa*hips* is peur Amour, *hips*. Je me suis sen*hips* tie, *hips* abandonnée, et du *hips* coup, j'ai...

Aiguemarine ne put continuer sa phrase, et désigna du regard les 3 tonneaux de vin d'Anjou qui trônaient dans un coin de la chambre.
Elle grignote doucement un morceau de pain, baissant la tête, honteuse.
Quand elle aura complètement désaoûlée, elle lui expliquera la merveilleuse affaire qu'elle a faite sur le marché de Chinon.
Soudain, son regard tombe sur un magnifique bracelet "perdu" sur le plateau.
C'est la goutte d'eau de trop, celle qui la fait fondre totalement.
Comment peut'elle lui en vouloir ?!
Après tout, c'est leur première véritable "longue" croisière sur la Loire.


Je...Bien sûr qu*hips* tu es pardonné !
Il est magni*hips*fique, tu n'aurais *hips* pas dû !
Qu'est ce que j'ai m*hips*al à la tête, moi...
Si l'on res*hips* là aujourd'hui ?! ...Je *hips* suis pas trop *hips* en état là !
Mais *hip* *hips*, faut que j'te*hips* raconte quelque chose !


Et Aiguemarine de se caler dans les bras de son époux.
Elle l'a enfin retrouvé. C'est l'essentiel.
Maintenant, elle va tenter de lui expliquer, entre 2 hips, comment elle a occupée sa journée de la veille.
Après, ils décideront ensemble comment occuper celle qui s'annonce.
A priori, ce sera plutôt couette là.
Du moins...pour Aiguemarine qui a très envie de se faire chouchouter.
Comment ça elle en profite ?! oui, un peu...c'est vrai.
Mais quelle femme censée ne le ferait pas ?!







*En vert, ce sont des pensées*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nictail
Seigneur
avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 09/05/2008
Localisation : Bien blotti au creux de ses bras.

MessageSujet: Re: D'un "voyage de noces" (à partir du 23 février 1459)   Dim 27 Fév - 12:00

[Jour 4 - Chinon, l'abus d'alcool ou l'abus d'épouse ?!]

Nic souriait en essayant de déchiffrer ce que disait son épouse.
Ben vi, faut retirer tous les *hips* de ses paroles pour comprendre ce qu'elle raconte.
Et en tournant la tête aux indications de son épouse, il comprit tout.
Elle avait fait un tour sur le marché, trouvé du vin, gouté le vin et acheté le vin.
Le question qui restait en suspens : s'était fait arnaquer ?! Ou était-ce l'inverse ?!

Et pendant ce petit-déjeuner, très "amusant" à observer son épouse, Aigue trouva son cadeau.
Il semblait vraiment lui plaire. Nic en était vraiment ravi.
Et qui plus est, elle le pardonnait. C'est tout ce qu'il souhaitait.
Il s'en voulait surtout de lui avoir fait si peur...


Mon Ange, jamais, je ne t'abandonnerais, tu le sais bien...
Je suis vraiment heureux si mon cadeau te plait...

Quoi qu'il en soit, j'ai bien vu que tu n'étais pas en état...
Tendre sourire à son épouse
Mais, si ça te dit, le temps que tu récupères, on peut se cacher sous les draps.

Et tendrement enlacés, serrés l'un contre l'autre, les deux époux sont heureux.
Aigue lui explique plus ou moins comment elle a obtenu ce vin.
Et Nic est heureux d'apprendre qu'elle a fort bien négocié... Jouant de "l'abandon" de son époux...
Nic lui sourit et l'embrasse en retour... Avant d'abuser longuement d'une épouse toute à lui...
Mais, comme ils sont bien cachés sous les draps, vous ne verrez rien !
On vous a bien eu les vilains ! Héhé !

Après une douce journée, les époux mettent bien au point la suite du programme.
Pas question de se perdre à nouveau. Faut pas exagérer.
Ce sera donc direction Tours le soir venu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: D'un "voyage de noces" (à partir du 23 février 1459)   Dim 27 Fév - 19:56

[ Chinon - 2 époux se retrouvent...]

Ils avaient passé la journée à ne rien faire, ou plutôt si...
Pour Aiguemarine cela avait été décuver et se retrouver dans les bras de son époux.
Plutôt agréable comme journée, nan ?!
Note pour plus tard : perdre de nouveau son époux = cadeau + câlins...hmmm...

Et c'est donc à la tombée de la nuit que le couple reprit tranquillement la route, à cheval, direction Tours, la Capitale du dûché.



[ Jour 5 - Toursnicoti, Tourniscotons ]




Le couple s'attendait à se morfondre il fallait bien le dire.
Et ils n'avaient prévus que l'arrêt d'une journée ici.
A leur grande surprise, cette Capitale était animée.
Il y avait du monde en taverne, et le marché était plutôt bien achalandé.
Nos 2 nantis, bien qu'étant partis, à la base, en voyage de noces, étaient bien décidés à écumer tous les marchés à la recherche de denrées rares.
C'est là qu'en déambulant entre les étals, les sens d'Aiguemarine se mirent soudain en éveil face à une Dame.
Et pas n'importe laquelle.
Si Aiguemarine s'était attendue à ça...


Hannnn, mon Ange, regardes là...du cidre !!
On le goûte ?!


Elle lui fit son sourire n°2596, à savoir celui réservé aux marchands de tous poils, coriaces ou pas attendant de voir ce qu'il en pensait.
Aiguemarine et Nic n'étaient pas au bout de leurs surprises, bien au contraire...
Surtout lorsqu'ils découvriraient l'identité de la fameuse marchande.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nictail
Seigneur
avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 09/05/2008
Localisation : Bien blotti au creux de ses bras.

MessageSujet: Re: D'un "voyage de noces" (à partir du 23 février 1459)   Lun 28 Fév - 6:13

[Jour 5 - Tours. Tourne la tête, encore ?!]

Et voilà. les deux époux étaient arrivés à Tours.
Et étrangement, la Capitale Tourangelle n'était pas aussi déserte et morte qu'ils s'y attendaient.
Peut-être était-ce dû aux nombreux alcools circulant en ses murs.
Pour preuve, Aigue venait de repérer un nectar qu'ils n'avaient encore jamais gouté.


Hannnn, mon Ange, regardes là...du cidre !!
On le goûte ?!


Un sourire offert à son épouse, un doigt qui se pose sur ses lèvres.
Il admire son sourire angélique de négociatrice. pas besoin de ça pour le faire accepter pourtant.


Hmmm, je vais gouter. Je crois que tu as assez bu il n'y a pas si longtemps, non ?!

Un doux éclate de rire devant la moue de son épouse et il l'embrasse longuement.
Après tout, elle s'était un peu amusée à le faire culpabiliser pendant le voyage en parlant encore un peu d'abandon.
Même si ça n'avait pas duré longtemps comme taquinerie, Nic avait bien le droit de se venger, non ?!


Je te taquine mon Amour ! Mais, on goute avec modération, avant d'éventuellement acheter.
La modération, c'est comme être raisonnable, c'est pas facile...
Nouveau sourire à son épouse.
Ils approchent donc de l'étal de la marchande de cidre.

Bonjour Dame ! Pourrions-nous gouter votre bon cidre ?!
Mais bien sûr Messire.
Zezeeeeeee, c'est bien toi ?!
Aigue, Nic, quelle bonne surprise !


Eh bien vi, la fameuse vendeuse de cidre n'était autre que leur amie Zeze.
Sandino et elle avaient emménagé en terres angloyses et étaient un peu de retour au sein du Royaume de France.
Le hasard avaient voulu qu'ils se retrouvent ici, à Tours.
Affaire fut rapidement conclu concernant le délicieux cidre qu'elle avait apporté avec elle.


Citation :
27-02-2011 10:40 : Vous avez acheté à Zeze5 1 tonnelet de cidre pour 60,00 écus.

Puis rendez-vous fut pris l'après-midi même en taverne.
Nic veillait jalousement sur leurs marchandises et préparait le voyage, profitant trop peu de leur rencontre.
En revanche, Aigue avait à nouveau discuté avec de nombreux autochtones et avait réussi à ce qu'ils soient invités à une fête.
Finalement, la journée s'était passée bien mieux et plus vite que prévue, chouette alors.
Le soir-même, ils comptaient repartir, direction Vendöme. Ils avaient pu profiter de cette belle journée, tant mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: D'un "voyage de noces" (à partir du 23 février 1459)   Lun 28 Fév - 8:07

[ Tours - Quand Aiguemarine tourne en bourrique son z'époux ! ]


Hmmm, je vais gouter. Je crois que tu as assez bu il n'y a pas si longtemps, non ?!
Gnagnagna...
Je te taquine mon Amour ! Mais, on goute avec modération, avant d'éventuellement acheter.
Regard plein de malice... "c'est qui Modération ?! un ami à toi, ton second prénom ?!
Grand éclat de rire...

Après s'être charriés comme 2 grands enfants qu'ils sont finalement, ils s'approchèrent, et là, un "ohhhhh de surprise".
Zeze était apparemment la vendeuse.
Une Auvergnate tentant de revendre du cidre en Touraine, c'était pas commun ça !
Au fil de la discussion avec son amie, ils apprirent qu'ils s'étaient installés en Terres Angloyses et que, comme eux, ils reprenaient la route, le soir même, mais direction le BA.
Leur amie semblait déçue que le couple remonte vers le Nord alors qu'eux filaient un peu plus au Sud.
Peut-être étais ce à l'évocation du Mirabella ?! ça, ils ne le sauront jamais car le soleil était à son zénith quand ils décidèrent de se séparer.
Néanmoins, Zeze consentie à leur céder son dernier tonnelet.
Mouarf, z'étaient de plus en plus chargés là !

Et tandis que Nic se chargeait de la répartition du chargement, Aiguemarine se décida dans l'après-midi à aller à la rencontre des Tourangeaux.
Ainsi elle pût rencontrer la jeune Duchesse nouvellement élue : Dame Camille d'Anclair.
Une jeune femme qui semblait proche des préoccupations de son peuple, cela faisait plaisir à voir.
De fil en aiguille, ils reçurent même une invitation pour un banquet en l'honneur d'une certaine "Jeanne d'Arc".
Ayant eue, de surcroît, le malheur de glisser dans la conversation qu'elle était Ambassadrice, un Messire, soldat de son état, l'invita à passer à ce fameux banquet.
Mais l'appel de la route la tenaillait au corps !
Qu'allaient 'ils faire ?!
Honorer l'invitation ou poursuivre leur chemin ?!
Leur temps était plus ou moins compté...
Après une longue réflexion, ils décidèrent de décliner l'invitation.
Ce dûché était fort hospitalier. Ils auraient bien une autre occasion d'y revenir. D'autant plus s'ils devaient faire affaire avec le Sieur caviste de son état.

Le couple s'offrit une ballade en bordure de la Loire afin d'admirer le coucher du soleil.
La charette chargée, les chevaux sellés, ils se remirent tranquillement en route...direction Vendôme.
Quels produits de luxe allaient'ils trouver là-bas cette fois ?!
Du solide ou du liquide ?! Mesdames et Messieurs, faites vos jeux, les paris sont ouverts.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nictail
Seigneur
avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 09/05/2008
Localisation : Bien blotti au creux de ses bras.

MessageSujet: Re: D'un "voyage de noces" (à partir du 23 février 1459)   Mar 1 Mar - 4:35

[Jour 6 - Vendôme, oui. Mais on y vend quoi ?!]

Voilà, les époux étaient arrivés à Vendôme après un voyage sans encombres.
Ils avaient prévu d'y rester 2 jours, pour profiter un peu, se reposer, refaire leur pécule dans l'idée de commercer.
Ils avaient commencé par prendre une chambre à l'auberge municipale.
Ils étaient passés à la mairie et Nic avait pu décrocher une bonne offre d'emploi.
En revanche, pour l'instant, rien pour Aigue.
Puis, ils étaient partis faire un tour sur le marché.
Qu'allaient-ils donc bien trouver aujourd'hui ?! Alors, qu'avez-vous parié ?!

Ce sera donc... tadam... du lait de chèvre. Oui, du lait, une bouteille par époux.
Si vous avez gagné... Ben, toutes mes félicitations !
Bon, voilà. Ils continuaient leur tour. Tombant sur du vin d'Anjou, différents fromages... Mais tout cela était fort cher.
Ils seraient surement amenés à revenir. C'était un duché fort sympathique en plus.
Accessible par la Loire. Vi vi, un joli endroit pour prendre des vacances.

Après une promenade tendrement enlacés, les époux retournèrent vers la mairie.
Malheureusement, aucune offre intéressante pour son épouse.
Elle choisit donc d'aller plutôt leur prendre quelques fruits pour leurs pique-nique futurs. Direction le verger.


Dis mon ange, tu me rejoindras au verger ?!
Bien sûr ! Je me dépêche de finir mon travail, et je te rejoins.
On pourra y rester. J'suis sûr que le coucher de soleil y serait magnifique.
Oh ouiiiiii ! Très bonne idée. je t'attendrai... disons... en haut d'un arbre.


Un franc éclat de rire, un dernier baiser et les deux époux se séparèrent.
Pas longtemps. Ben vi, ils ne savent pas vivre l'un sans l'autre.
Nic se dépêcha. Vite fait bien fait. Surtout ne pas bâcler le travail.
Il passa ensuite récupérer une couverture dans leurs affaires.
Enfin, il rejoignit son épouse et tourna un peu dans tout le verger.


Mon Ange... Où es-tu ?!
Je suis lààààààààààà... J'cherche bien...


Une pomme atterrit près de lui. Puis une autre.
Il suivit la piste et remarqua son épouse en haut d'un arbre.
Il grimpa à l'échelle et la rejoignit sur une branche voisine.


Me voici mon Ange.
Alors, tu nous as trouvé de bons fruits ?!
Et que fait-on de beau maintenant qu'on est installé ?!


Un doux baiser et un tendre sourire. Ils sont si bien ensemble...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: D'un "voyage de noces" (à partir du 23 février 1459)   Mar 1 Mar - 10:35

[ Vendôme - Confidences au verger...]


Les instants de séparation avec son époux étaient propices à Aiguemarine pour réfléchir, faire le vide, s'éclaircir les idées...parfois.
Depuis son retour de Bourgogne, elle avait admirablement bien réussie à ne pas lui parler de son périple en Bourgogne, seule avec Theobald.
Les circonstances aussi l'avaient fortement aidée à occulter tout cela.
S'étaient enchaînées successivement les fêtes de la Nativité, leur remariage, sa nomination en tant qu'Ambassadrice, les festivités avec la Bourgogne...
Mais là il était grand temps de parler à Nic de ses "trouvailles", de l'attaque qu'elle avait subie sur le chemin du retour, et de...Soeur Radegonde.
En effet, cette dernière était toujours bien "cachée" à l'auberge de la Rebelle à Gien aux frais du couple.
Surtout avant que bougre d'Anselme n'écrive à son Seigneur d'époux et ne l'interroge sur quelques factures "doûteuses".

Nic comprendrait qu'elle ai agit de la sorte, dans l'urgence. Aiguemarine en était persuadée.
Du moins, elle essayait de s'en convaincre tout en cueillant quelques pommes.
Et puis nan, Aiguemarine n'avait aucun secrets pour lui.
En revanche, elle appréhendait un peu de lui parler de son attaque. Surtout que le Chambellan avait émis le voeu que chaque Ambassadeur aille faire un séjour plus ou moins prolongé dans leurs provinces respectives.

Aiguemarine fût tirée de ses rêveries par la voix de son époux...
Comme prévu, il avait fait vite...


Mon Ange... Où es-tu ?!

Un sourire et quelques pommes plus tard, il la rejoignait sur une branche voisine.
Aiguemarine lui fit un léger sourire, tout en balançant ses jambes dans le vide.


Me voici mon Ange.
Alors, tu nous as trouvé de bons fruits ?!
Et que fait-on de beau maintenant qu'on est installé ?!


Elle se pencha prudemment vers le panier et se saisit d'une pomme qu'elle lui tendit.
Puis, prenant son courage à 2 mains, Aiguemarine enchaîna d'un air sérieux.


Mon Ange, les évènements se sont si vite enchaînés que je n'ai jamais trouvée le moment de te parler de mon escapade en Bourgogne avec Theobald.
Je crois que là, il est plus que temps !
Surtout, ne m'interromps pas sinon je n'y arriverai jamais.


Légère pause, maigre sourire, une grande inspiration...
Aiguemarine lui raconta tout, mélangeant parfois la chronologie des évènements, l'incendie, l'attaque et le fait que Soeur Radegonde semblait très bien la connaître.
Elle lui parla aussi de ce fameux monastère de Cahors, endroit dont elle ne se rappelait pas avoir mis un bout de chausses et pourtant...
L'esquisse qu'elle avait faite de Saradhinatra...Le fait qu'elle et la Blonde semblaient s'être connues ailleurs, un peu comme dans une autre vie.
Ses idées se brouillaient et se mélangeaient dans sa tête, mais Aiguemarine se sentait soulagée d'un poids énorme de s'être confiée à son époux, son confident, son âme-soeur.
D'ailleurs, découvrant toute cette histoire d'un oeil "externe" peut-être pourrait'il la conseiller sur ce qu'elle devrait faire...plus tard.

Azurs qui se fixent dans les prunelles de Nic.
Juste envie qu'il la prenne dans ses bras, la réconforte, lui pardonne de cet aveu tardif, lui transmettre un peu de sa force pour surmonter les prochaines épreuves.
Car elle sent, elle sait qu'il y en aura de nouvelles tôt ou tard.
Mais ensemble, ils y sont toujours arrivés, il n'y a pas de raison que cela s'arrête.
Aiguemarine regarda autour d'elle. Le verger n'était pas vraiment un lieu pour des confidences entre époux mais bon...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nictail
Seigneur
avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 09/05/2008
Localisation : Bien blotti au creux de ses bras.

MessageSujet: Re: D'un "voyage de noces" (à partir du 23 février 1459)   Mer 2 Mar - 4:00

[Vendôme - Pomme, poire et confiture... euh confidences]

Mon Ange, les évènements se sont si vite enchaînés que je n'ai jamais trouvée le moment de te parler de mon escapade en Bourgogne avec Theobald.
Je crois que là, il est plus que temps !
Surtout, ne m'interromps pas sinon je n'y arriverai jamais.


Nic acquiesça de la tête, il ne dirai mot jusqu'à la fin, juste grignoter sa pomme.
Il faut avouer qu'il attendait ce récit depuis le retour de son épouse. Mais, il ne voulait pas la brusquer.
Elle n'avait pas de secret pour lui, et il attendait que ça vienne d'elle.
Il se doutait bien qu'elle avait du avoir besoin de temps pour essayer de remettre en ordre ses pensées et tout ça.
Et le jour était venu de tout savoir, alors, il devait écouter.

Eh bien, c'est qu'il s'en était passé des choses pendant ce voyage.
Nic tiqua un peu sur les déboires de son aimée : incendie, attaque...
Et il n'avait rien vu à son retour... Ou presque... C'est vrai que son bras...
S'il avait deviné... Ah ben non, il n'aurait jamais deviné...

Quand elle eut fini, il s'approcha d'elle et la prit tendrement dans ses bras.

Je suis là mon Ange ! Là pour toi, toujours. Je garderai le secret pour Radégonde.
Mais à l'avenir, je ne veux plus te laisser affronter tout ça seule. A deux, nous sommes plus fort.

Il la serre encore plus fort contre lui, lui donner aussi de sa force.
Il lui faut aussi assimiler un peu. Beaucoup de choses à saisir...

Il va falloir essayer de savoir tout ce que la soeur sait. Avec ou sans moi. Mais il va falloir tout savoir.
Et en fonction, nous aviserons s'il y a des personnes à aller voir pour connaitre d'autres parties. Genre Sara...
Mais pour l'instant, souffle, profite et assimile. Il faut avancer progressivement, ne pas brûler les étapes.
Quand tu auras tout remis en ordre... nous irons chercher d'autres éléments, qu'en dis-tu ?!


Tendrement enlacés, les époux contemplèrent le coucher de soleil au travers les branches nues des arbres.
C'était agréable et particulier ainsi perchés sur un arbre.
Il ne resterait plus qu'à rentrer.
Le lendemain, la journée passerait vite.
Nic comptait proposer une grasse matinée à son épouse. Ensuite, un petit tour dans les rues avant de reprendre la route pour Tours...
Ils auraient ainsi pu profiter de Vendôme un petit peu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: D'un "voyage de noces" (à partir du 23 février 1459)   Mer 2 Mar - 11:06

[ Vendôme - Jours 6 et 7 ]

Il l'avait écouté jusqu'au bout sans discuter.
Toutefois, il soulevait quelques interrogations légitimes.
Aiguemarine lui confia tout ce qu'elle savait de cette histoire.
Il restait de nombreux points à éclaircir. Arriverait'elle un jour à connaître toute la vérité sur son passé ?!


Je suis là mon Ange ! Là pour toi, toujours. Je garderai le secret pour Radégonde.
Mais à l'avenir, je ne veux plus te laisser affronter tout ça seule. A deux, nous sommes plus fort.
Il va falloir essayer de savoir tout ce que la soeur sait. Avec ou sans moi. Mais il va falloir tout savoir.
Et en fonction, nous aviserons s'il y a des personnes à aller voir pour connaitre d'autres parties. Genre Sara...
Mais pour l'instant, souffle, profite et assimile. Il faut avancer progressivement, ne pas brûler les étapes.
Quand tu auras tout remis en ordre... nous irons chercher d'autres éléments, qu'en dis-tu ?!


Nic avait raison, une fois de plus.
Ne pas gâcher ce voyage de noces : il fallait qu'Aiguemarine laisse tout ça de côté, derrière elle, du moins pour un temps.
De toute façon, son voyage diplomatique se profilait. Elle en profiterait pour mener son enquête à ce moment là.
Et cette fois, Theobald ne serait pas de la partie !
Quant à revoir Sara, cette idée ne l'enchantait guère. Allez savoir pourquoi...
Sûrement parce que la Blonde était encore plus têtue qu'elle peut-être ou qu'elle ne lui faisait pas totalement confiance ?!


Radegonde se fait passer pour folle, mais pas aux yeux de tous.
Elle parlera.
Tu as raison, je dois profiter du moment présent.
Glisse sa main dans celle de son époux. Ne pas gâcher ce magnifique voyage que tu m'offres !

Ils restèrent là encore un moment à discuter, et pûrent admirer le coucher du soleil.
Le lendemain...nouvelle journée à profiter.
Ils trainèrent dans leur chambre ; de toute façon, le village tout entier semblait bien endormi.
Aucun regrets...
En fin d'après-midi, les bagages étant bouclés, ils se remirent en route, direction...



[ Jour 8 - Tours - (Dé)Tours et (Re)Tours ou un air de déjà vu ! ]


Dis mon Ange, on n'est pas déjà passé par ici ?! Sourire taquin à son époux à leur arrivée à Tours.
A passer par ici sans cesse, on va finir par se faire questionner par la Maréchaussée nan ?!
En revanche, toi je sais pas, mais moi je rêve d'un bon bain chaud !
Au prix que nous payons l'hôtel, l'on doit bien pouvoir trouver ça non ?!


Après toutes ces lieues avalées, Aiguemarine se sentait pleine de poussière.
Quoi de mieux qu'un bain bien chaud pour lui rendre un aspect un peu plus femme ?!
De toute façon, elle avait décidé qu'elle ne ferait pas 20 lieues de plus sans passer par la case "bacquet".
Elle attendit donc la réponse de son époux, laissant ses azurs observer les environs...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nictail
Seigneur
avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 09/05/2008
Localisation : Bien blotti au creux de ses bras.

MessageSujet: Re: D'un "voyage de noces" (à partir du 23 février 1459)   Jeu 3 Mar - 7:45

[Jour 8 - (Re)Tours aux sources]

Dis mon Ange, on n'est pas déjà passé par ici ?! Sourire taquin à son époux à leur arrivée à Tours.
A passer par ici sans cesse, on va finir par se faire questionner par la Maréchaussée nan ?!
En revanche, toi je sais pas, mais moi je rêve d'un bon bain chaud !
Au prix que nous payons l'hôtel, l'on doit bien pouvoir trouver ça non ?!


Ah bah vi, on va se faire repérer. Tu as raison, on va se cacher dans l'hôtel pour ne pas se faire coincer.
Un bon bain chaud. J'en rêve aussi... Surtout en ta compagnie.
Nic s'empourpre quelque peu...
Bon allons-y, on a plein de choses à faire rien qu'à nous deux aujourd'hui...

Et les voilà qui regagne leur chambre d'hôtel et se font apporter un grand baquet d'eau bien chaude.
Pendant que son épouse se prépare, Nic dépose quelques pétales de roses tout autour et parfume l'eau.
Son épouse le rejoint, nue et s'installe dans le bain. Il la masse un peu, avant de la rejoindre
Hmmmm, que c'est agréable... Et ils se lavent mutuellement.
Ben, c'est qu'il y en a besoin. beaucoup de route, et ils sont loin d'être présentables. Et pis, ça permet de décompresser.
Et de fil en aiguille, les deux époux profitent du bain bien autrement... Sans trop renverser pour une fois... Z'avez pas besoin de dessin, si ?!

Et, bien propres et revigorés par ce bain, les époux décident de se promener un peu en ville.
Mais discrètement, faudrait pas se faire repérer. Juste prendre l'air pour s'aérer.
Et de retour dans leur chambre d'hôtel, nos deux aventuriers testèrent le moelleux du lit.
Hmmm, confortable, nos deux amants allaient en profiter un peu avant de reprendre la route.
Ben vi, ça coute cher l'hôtel, autant en profiter toute la journée...
Et après de longs moments d'intimité, à l'abri de vos regards indiscrets, nos deux tourtereaux se décidèrent à reprendre la route...
Direction Moche... Euh loques... Enfin, Loches !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: D'un "voyage de noces" (à partir du 23 février 1459)   Jeu 3 Mar - 23:55

[ Jour 9 - Loches, quand tout est moche sauf...]





Nouvel arrêt, nouveau village : Loches
Le temps, fallait le dire, était moche à Loches...
Aiguemarine n'avait pas envie de rester enfermée dans la chambre d'une auberge.
Aussi, partirent'ils bien emmitoufflés sous une pluie fine en direction du marché.
Heureusement, celui çi était couvert et au sec.
En se promenant parmi les étals, une nouvelle découverte...
A votre avis, solide ou liquide cette fois ?!


Mon ange ! tu vois ce que je vois ?!
Décidément, ce dûché est plein de surprises !
On goûte ?!




Aiguemarine sortit sa bourse d'écus, tout en dévorant des yeux l'étal du Normand...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nictail
Seigneur
avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 09/05/2008
Localisation : Bien blotti au creux de ses bras.

MessageSujet: Re: D'un "voyage de noces" (à partir du 23 février 1459)   Ven 4 Mar - 10:58

[Loches - Qui qui dépense tous les sous du couple ?! ]

Mon ange ! tu vois ce que je vois ?!
Décidément, ce dûché est plein de surprises !
On goûte ?!


Hein ?! Où ça ?! De quoi parles-tu ?!
Un doux sourire vers son épouse qui lui tire la langue.
Vi, allons gouter pour voir s'il est aussi bon que celui de Zeze.
Et il n'était pas mauvais non plus, c'est vrai.
Aigue avait négocié un peu et elle avait su en tirer un prix très intéressant.


Citation :
03-03-2011 21:40 : Vous avez acheté à The_undertaker_noir 2 tonnelets de cidre pour 65,00 écus.

Et les voilà avec 2 nouveaux tonnelets dans leur chargement.
Chouette, ils ont encore plus à boire maintenant !
Mais, malheureusement, Loches n'est guère très vivante ni attirante. Enfin, d'après l'avis des deux époux...
Toutefois, ils se baladèrent un peu au verger, main dans la main, en amoureux.
Ce voyage était tellement agréable... C'était merveilleux, magique.
Nic espérait que la surprise pour son épouse aurait été livrée sur le Mirabella avant qu'ils n'arrivent.
Mais pour l'heure, il était temps de reprendre la route...

Direction Chinon, le Mirabella, la Loire... et leur chez eux. Chaque étape en son temps !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: D'un "voyage de noces" (à partir du 23 février 1459)   Sam 5 Mar - 4:17

[ Loches - Le cidre, c'est bon, mangez en ! ]


"Buvez du cidre, vous vivrez vieux"...
C'est donc chargés de 2 tonnelets de plus et délestés d'environ 130 écus qu'ils reprirent la route.
Cette fois, de nouveau Chinon.
Entretemps, Aiguemarine avait eue quelques nouvelles de Sindbad "l'aventurier"...
Un "choc" quand elle avait appris la nouvelle. Non pas un choc, elle s'y attendait.
Toutefois, Aiguemarine trouvait ce départ vers les terres Angloyses trop ...précipité.
Pas de traité sur le statut des diplomates signé. Que ferait'il une fois sur place s'il lui arrivait quelque chose ?!
Oui, clairement... elle n'était pas rassurée, et elle avait un mauvais pressentiment. Rares étaient les fois où elle avait ressentie cela. Mais à chaque fois où cela s'était produit...
C'est donc un peu triste et légèrement en colère qu'Aiguemarine avait accueillie la nouvelle.
Mais comment retenir Sindbad quand on est soi-même de la "même trempe" ?! C'était impossible pour elle de le lui demander.
Bref, c'est l'esprit "torturé" qu'Aiguemarine se laissa emmener par son époux...



[ Jour 10 Chinon - Avis de tempête sur la Loire ]

Encore une fois, le voyage se passa sans encombre.
Toutefois, arrivés à Chinon, ils eurent la mauvaise surprise de voir qu'ils ne pourraient embarquer le jour même. La poisse.
De forts courants sur la Loire cette fois les empêchaient de monter à bord.
Le couple dû donc se trouver une nouvelle occupation pour la journée.
Tsss, nan, pas le marché, bandes de mauvaises langues ! Leurs bourses respectives avaient été suffisamment allégées.
Bref, chacun parti à la recherche d'un emploi auprès des autochtones.
Ils se retrouvèrent le soir en taverne derrière un bon verre d'Anjou !


[ Jour 11 - Toujours Chinon - A l'abordage !!! ]


Les conditions météo étant meilleures en cette matinée, Aiguemarine et Nic purent enfin charger leur précieux trésor dans les cales du Mirabella.
La feuille de route était établi.
Il ne restait plus au Capitaine qu'à envoyer missive au chef de port de Gien afin de signaler leur arrivée prochaine.
Et vogue la galère...euh...le foncet, enfin Le Mirabella !
Aiguemarine, quant à elle, essayait de se prélasser sur le pont. Ce voyage avait été parfait, comme tous ceux qu'elle faisait avec son époux.
Elle aurait aimée le rallonger, oui...Mais il était temps de rentrer en Orléanais.
Une douce fatigue commençait déjà à l'envahir...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nictail
Seigneur
avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 09/05/2008
Localisation : Bien blotti au creux de ses bras.

MessageSujet: Re: D'un "voyage de noces" (à partir du 23 février 1459)   Sam 5 Mar - 5:34

[Jour 11 - Ohé ohé matelot...]

Et voilà, après une petite journée de rab à Chinon, nos deux voyageurs pouvaient enfin reprendre la mer, enfin, le fleuve.
Vi, enfin, ils ont pris le bateau en fait...
Les voilà donc sur la route du retour.
Pendant que son épouse se prélassait sur le pont, Nic dirigeait tranquillement le Mirabella.
Entre deux, il était allé récupéré un paquet. Exactement là où il avait demandé qu'il soit.
J'espère que ça va lui plaire... Lui faire plaisir, c'est si important.
Il gagna ensuite leur cabine pour déposer la surprise sur le lit.
Enfin, il retrouva son épouse sur le pont.


Coucou mon coeur !
Nous approchons de Tours.
Tu as raison de profiter du soleil, c'est agréable... Mais, brrrr, il fait quand même du vent.

Il lui sourit et lui caresse la joue tendrement.
Mais, j'ai une surprise pour toi pour conclure l'après-midi.
Ferme les yeux et donne-moi la main.


Son épouse obéit sagement, et il l'entraine vers leur cabine.
Un doux baiser sur la nuque et un murmure à l'oreille.

Tu peux ouvrir les yeux ma belle...



J'espère qu'elle te plait mon coeur...
Nic attendait la réponse de son épouse, un peu tendu.
Oui, oui, il a toujours peur de mal faire, mais quand il n'y a pas de quoi...
Il aime tellement sa douce épouse !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: D'un "voyage de noces" (à partir du 23 février 1459)   Sam 5 Mar - 22:59

[ Jour 11 - Quelque part entre Chinon et Tours...]



Elle laissait son regard errer et se perdre sur cette grande immensité d'eau qu'était la Loire.
Ses pensées s'envolaient tantôt vers ses enfants restés à Gien, tantôt vers son ami en route vers le Royaume Angloy.
Que dirait'elle à Thomas une nouvelle fois ?!
L'appel de la route avait été plus fort que celle du coeur, cette fois encore pour le Constantinopolitain.
Aiguemarine soupira longuement tandis que son époux s'approchait d'elle par derrière.
A peine l'entendit'elle.
Nic lui avait fait une surprise, semble t'il...
Tout en cachant son trouble, Aiguemarine se prêta au jeu, à savoir fermer les yeux, lui donner la main et le laisser l'emmener jusqu'à leur cabine.


Tu peux ouvrir les yeux ma belle...
J'espère qu'elle te plait mon coeur...


Et, avouons le, la surprise était de taille.
Une magnifique robe d'une artiste dont elle ne reconnaissait pas la griffe.
Mais qu'importe...
Aiguemarine toucha du bout des doigts l'étoffe soyeuse et douce, délicatement.
Elle avait été plus que gâtée ces derniers jours : des roses, un bracelet, et maintenant...une robe.
Emue, les yeux brillants, elle se tourna vers son époux, laissant son trop plein d'émotion s'évacuer...
Quelques larmes à la fois de bonheur, mais aussi de tristesses vinrent perler au coin de ses yeux.


Merci mon Ange. Elle...elle est magnifique.
Je...je ne sais que dire...à part Merci et...et que je la porterai avec...fierté

Aiguemarine se demandait toutefois comment Nic avait fait pour qu'elle ne s'aperçoive de rien.
2 solutions : soit elle se faisait vieille, soit son époux avait usé de ruses qu'il lui faudrait découvrir.
Elle poussa délicatement la robe posée sur la couche, s'asseya sur le rebord du lit.
Il fallait qu'elle lui parle.
Etais ce ses longues chevauchées qui l'avaient fatiguée autant ?!
Car, oui, épuisée moralement et physiquement, Aiguemarine l'était.
Rien d'autre. Pas d'autres symptômes...Juste cette lassitude qui s'insinuait en elle depuis quelques jours.
Aiguemarine n'aimait pas faire peur à son époux. S'ils avaient été sur la terre ferme, sûrement serait'elle allée consulter un médicastre ?!


Dis mon ange, tu penses qu'on arrivera bientôt sur Gien ?!
Je...J'ai besoin de consulter un médicastre !
A moins que... à moins que tu ne veuilles t'y coller.
Depuis quelques jours, je suis très fatiguée...et non, pas d'autres symptômes !


Comment allait'il réagir ?!
Elle laissa son regard azur se poser sur lui, attendant de voir ce qu'il allait lui dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nictail
Seigneur
avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 09/05/2008
Localisation : Bien blotti au creux de ses bras.

MessageSujet: Re: D'un "voyage de noces" (à partir du 23 février 1459)   Lun 7 Mar - 10:32

[Jour 11 - Quelques part sur la Loire]

Nic était ravi. La robe faisait plaisir à son épouse... et plus encore.
Il en était quasiment sûr. Et le vert lui allait si bien.
Elle serait vraiment parfaite là-dedans.
Nic la serra fort dans ses bras, lui murmurant tout son amour.
Il avait remarqué qu'elle était fatiguée, et un peu triste depuis l'arrivée d'une missive de Sindbad.
Celui-ci lui annonçait son départ pour l'Angleterre.
Nic se devait de veiller sur son épouse de son mieux et de l'aider à passer cette étape.

Puis son épouse s'assit sur le bord du lit.

Dis mon ange, tu penses qu'on arrivera bientôt sur Gien ?!
Je...J'ai besoin de consulter un médicastre !
A moins que... à moins que tu ne veuilles t'y coller.
Depuis quelques jours, je suis très fatiguée...et non, pas d'autres symptômes !

Nic s'assit près d'elle et lui passa la main dans les cheveux.
Mon ange, je suis médicastre, je vais t'examiner.
On saura tout de suite ce qu'il y a. On pourra s'occuper de toi plus vite.


Nic fit s'allonger son épouse sur le lit.
Il l'ausculta avec attention et application, longuement.
Il ne comptait rien laisser au hasard, il était... inquiet pour elle.
Ben vi, c'était dans sa nature à Nic de s'inquiéter pour ceux qu'il aime.
Mais, après un examen complet de son épouse... Rien.


Mon Ange, je n'ai rien trouvé de grave.
C'est juste un gros coup de fatigue.

Je te prescris donc du repos. Beaucoup de repos.
Et pas de travaux. Rien avec des tensions ou des pressions.
Entre le remariage, les festivités avec la Bourgogne et les voyages... Tu as trop de tensions mentales.
Tu dois vraiment te reposer et te détendre.

Je vais t'aider de mon mieux, avec l'aide des enfants.
Et tu auras droit à quelques potions, tisanes ou remèdes pour t'aider à dormir la nuit.
Et tu iras vite mieux...


Un doux sourire et un tendre baiser.
Il allait veiller sur elle, de son mieux, comme toujours.
Pour l'heure, il fallait surveiller le bateau et continuer d'avancer doucement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: D'un "voyage de noces" (à partir du 23 février 1459)   Mer 9 Mar - 10:56

[ Quand il faut rester... Zen ! ]

Du repos, beaucoup de repos !
Pas de travaux. Pas de tensions ou de pressions.
En revanche, plein de potions, de tisanes pour l'aider à mieux dormir la nuit. Arffff...
Voilà à quoi allaient ressembler les prochaines semaines pour Aiguemarine.
Tout un programme !
Mais cette fois, elle ne comptait pas "désobéir" à son époux et elle allait être une patiente "raisonnable".
Qui a dit "j'y crois pas...j'veux voir ça ?!" Tsss...
Elle lisait toute l'inquiétude de Nic sur son visage.

Rapidement, Aiguemarine s'endormit toute habillée sur la couche, bercée par les remous du Mirabella.
D'ici quelques heures, ils seraient arrivés à Gien.
Ils retrouveraient leurs enfants chéris, et qui sait peut-être avaient'ils quelques surprises dans leurs affaires pour eux ?!
C'est ainsi que le Dimanche 6 Mars en soirée, ils purent s'amarrer au port de leur village, et reprendre ainsi le cours de leur vie.
En attendant de nouvelles aventures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: D'un "voyage de noces" (à partir du 23 février 1459)   

Revenir en haut Aller en bas
 
D'un "voyage de noces" (à partir du 23 février 1459)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lili et Peter en voyage de noces
» Tournoi MTGO gratuit à partir du 19 février ! 100 tix offert
» Voyage BSL-PMI-BSL (20 au 27 dévrier 2011)
» [Résolu] [Sims 3 / Bugs du jeu: En jeu] Bugs à partir d'un voyage gratuit...
» des personnages a partir d'images gif

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine de Cournon d'Auvergne :: Seigneurie de Sarliève :: Château de Sarliève :: Le rez de chaussée. :: La bibliothèque. :: Des archives diverses et variées.-
Sauter vers: