AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Voyage par delà la mer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Sindbad
Convive qui ose pousser les portes
avatar

Messages : 182
Date d'inscription : 26/10/2008
Age : 49
Localisation : Blois/Orléans

MessageSujet: Voyage par delà la mer   Mar 1 Mar - 10:40

Citation :
Bonjour à vous,

Première étape d'un voyage qui en comptera bien d'autres : me voilà à Orléans, capitale du Duché.

Le moins que l'on puisse en dire, c'est que ce n'est pas là que je passerais une nuit blanche à écluser bière sur bière. Les tavernes sont d'un vide abyssal, hormis une malheureuse vagabonde à qui j'ai offert une bière.

Du coup, j'ai eu tout loisir de préparer une fiche de renseignement diplomatique type, que je pourrais remplir une fois franchies les frontières du Duché.

Demain, nous nous trouveros à Blois, où j'espère rencontrer une ambiance plus chaleureuse et riante. Cela ne devrait pas être difficile, nous partons de bas...

A bientôt,

Sindbad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rrsindbad.site.voila.fr
Sindbad
Convive qui ose pousser les portes
avatar

Messages : 182
Date d'inscription : 26/10/2008
Age : 49
Localisation : Blois/Orléans

MessageSujet: Re: Voyage par delà la mer   Mer 2 Mar - 11:14

Citation :
Blois, le retour...

Lors de mon dernier passage, j'en étais reparti sans Ranya et avec deux nettoyeurs à mes trousses. J'espère donc que cette fois ci, les choses se dérouleront différemment.

Je passe au
"Blésois Crépitant", la taverne municipale, vers 18:00. J'y croise Floralia, Loulounts, candidat aux élections municipales proches, Nabot, Nanou87, maire de Blois ainsi qu'Atolchamb et Melisende560, anciens pensionnaires de l'ambassade.

Surprise, Nanou87 se souvient de moi parcourant les tavernes de Blois à la recherche de la maison bleu de l'ermite. Finalement, mon passage aura marqué les esprits plus que je ne le pensais.

Du coup, vers 21:30, me voilà de retour au
"Blésois Crépitant". Melisende560 est toujours là avec Floralia. A croire qu'ils vivent sur place. Notre gouverneur préféré se trouve également présente. Et elle se souvient de ma doléance de ce matin sur le bilan en latin. De son côté, alors que j'annonce qu'il s'agit de mes derniers verres orléanais avant un certain temps, Nabot m'en sert une volée...Je n'ai que le temps de l'arrêter avant que mon état ne me permette plus de poursuivre le voyage. Dorino, poète blésois entre brièvement, puis c'est Yiana qui fait son apparition, alors que je tente toujours de convaincre Ninouchka de postuler comme diplomate en ambassade d'Orléans. Mais elle poursuit son travail d'archiviste royal. Enfin, SE Jmorelle fait son apparition. Elle nous bénira même, Yiana et moi, lorsque nous quitterons la taverne, avant de laisser Orléans derrière nous.

Demain, autre jour, autre ville : Tours et le Duché de Touraine...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rrsindbad.site.voila.fr
Sindbad
Convive qui ose pousser les portes
avatar

Messages : 182
Date d'inscription : 26/10/2008
Age : 49
Localisation : Blois/Orléans

MessageSujet: Re: Voyage par delà la mer   Ven 4 Mar - 9:35

Citation :
Après une journée de travail à Vendôme, afin de renflouer des finances à plat, un passage éclair à la taverne "IsaDru" s'imposait. Mais Messire Glucoze, de retour de voyage, semble peu loquace.

Voilà qui me change, après l'excellente soirée passée hier à Tours. On dit les capitales ennuyeuses, et certaines le sont réellement. Mais force est de constater que la capitale tourangelle est l'exception qui confirme la règle. La discussion fut fort sympathique, tant avec le maire, Dame Gatimasse, un temps diplomate à Toulouse, qu'avec le Prévôt, Messire Scoldt et avec Arthur7.

Je vais donc passer une soirée tranquille, et nous reprendrons, Yiana et moi, le fil de notre voyage vers Fécamp.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rrsindbad.site.voila.fr
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Voyage par delà la mer   Dim 6 Mar - 10:27

[ Gien - A la descente du Mirabella le 06 Mars 1459 en soirée ]


Citation :
Cher Sindbad,

Que vous dire, à part que je ressasse depuis quelques jours l'annonce de votre départ vers les terres Angloyses.
Partagée entre tristesse, colère (si je puis dire) et compréhension, même si j'ai encore du mal à l'accepter.
J'espère que vous en mesurez bien toutes les conséquences.
Que vais je bien pouvoir dire à Thomas ?! J'ose supposer que vous êtes allé l'embrasser avant votre départ.
Bien évidemment, toutes nos pensées vous accompagnent...

De notre côté, nous descendons à peine du Mirabella ce jour.
Notre tour du Dûché de Touraine s'est fort bien passé.
Nous allons nous reposer quelques semaines, avant de repartir, cette fois, en direction de la Bourgogne.

Soyez prudents, et qu'Aristote vous aie en sa sainte garde.

Amicalement,


Aiguemarine & Nictail
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sindbad
Convive qui ose pousser les portes
avatar

Messages : 182
Date d'inscription : 26/10/2008
Age : 49
Localisation : Blois/Orléans

MessageSujet: Re: Voyage par delà la mer   Dim 6 Mar - 11:53

Citation :
Bonjour à tous,

Départ de Montmirail ce soir, direction Mortagne. Je ne m'attarde pas dans le Comté du Maine, et j'ignore ce que je vais trouver en Alençon.

Par contre, j'ai croisé ce soir en taverne une certaine Lilas, amie de Juliette1357, que j'ai moi même connu lorsqu'elle habitait Montbrisson. Le monde est décidément petit...

Si je vous ai mis en colère, croyez que je le regrette, car là n'était nullement mon intention. Le voyage que j'effectue n'a qu'une finalité diplomatique. D'ailleurs, à notre arrivée à Southampton, nous bénéficierons, Yiana et moi, de l'hospitalité de l'ancienne Chancelière du Wiltshire, devenue Chancelière du Devon. Un bon point pour la poursuite des recherches diplomatiques.

Qu'Aristote vous garde au cours du déroulement de votre périple en Bourgogne. A ce propos, je réalise que j'ignore ce que vous avez retiré du précédent avec Theobald. Bien entendu, si vous souhaitez ne point en parler, je comprendrais...

A bientôt,

Sindbad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rrsindbad.site.voila.fr
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Voyage par delà la mer   Ven 11 Mar - 11:02

[ Gien - Rue des Artistes ]

Le pli avait été reçu.
Aiguemarine était heureuse de ses correspondances épistolaires qui lui permettaient de maintenir un lien avec Sindbad, en dehors de lire ses rapports diplomatiques, bien évidemment.
Elle avait longuement hésité à savoir si elle devait ou non lui parler de son escapade Bourguignonne.
Theobald semblait avoir été muet comme une tombe.
Mais étais ce le moment de l'ennuyer avec tout cela ?!


Citation :
Cher Sindbad, Cher Ami...

Le monde est souvent petit, vi. Nous avons pu nous-même le constater en recroisant Zeze & Sandino en Touraine.
Je vois que, jusqu'ici, votre périple se passe bien.
Pourtant, depuis l'annonce de ce départ, je ressens quelque chose d'étrange, que je ne saurai expliquer.
J'espère sincèrement que mon instinct se trompe.
Veillez bien sur vos "arrières", c'est tout ce que je vous demande.
Quant à mon escapade en Bourgogne, j'aurai cru que Theobald vous aurait raconté...
Quoiqu'en y réfléchissant bien...les propos d'Aparajita ont dû le refroidir.
Ce voyage semble avoir été fructueux. Et Soeur_Radegonde n'est pas aussi folle qu'elle n'y paraît.
Pour l'instant, elle loge toujours, à mes frais, à l'Auberge Municipale de Gien : la Rebelle.
Pourriez vous, de votre côté, me raconter votre arrivée au Couvent Sainte-Marguerite ?!
Si cela évoque des souvenirs trop douloureux, je comprendrais et ne vous blamerait pas.

Bien à vous,

Rédigé à Gien, le 11 Mars Mil Quatre Cent Cinquante Neuf

Aiguemarine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sindbad
Convive qui ose pousser les portes
avatar

Messages : 182
Date d'inscription : 26/10/2008
Age : 49
Localisation : Blois/Orléans

MessageSujet: Re: Voyage par delà la mer   Mar 15 Mar - 10:32

Citation :
Bonjour à tous,

Désolé pour ce long silence, motivée par l'unique volonté de quitter l'Alençon et rejoindre la Normandie le plus rapidement possible, afin de prendre contact avec le Capitaine qui doit me conduire au Royaume d'Angleterre, Maître_Aupyl.

J'ai donc récemment fait sa connaissance en taverne, ainsi que celle de son épouse Gribouille87.

Concernant votre mauvais pressentiment, j'en ai eu un aussi, en examinant une carte du Comté du Devon. Les villes y sont tellement éparses qu'il faudra bien trois jours pour se rendre de l'une à l'autre. Et je ne parle pas d'une traversée du Royaume du sud au nord, car franchement, les distances semblent avoir été aménagées pour décourager tout voyage terrestre. Les brigands devraient se régaler.

Pour répondre à votre question de manière franche et directe, je n'ai aucun souvenir de mon arrivée au Couvent Sainte Marguerite de Cahors.

D'après ce que la Soeur qui me soignait m'a raconté, j'y suis arrivé inconscient, et ai passé trois jours entre la vie et la mort, avant d'opter pour la première.

Par contre, concernant votre périple bourguignon avec Theobald, j'avoue que je m'y suis moins intéressé que je n'aurais dû le faire. La raison tient au fait que j'ai souhaité respecter l'intimité de votre vie personnelle, et vous laisser nous conter vos aventures. D'ailleurs, que contiennent-elles de si inavouable que Theobald, dont le métier est pourtant de raconter des histoires, le taise ?

Saluez tout le monde pour moi, et dites à Thomas que je pense à lui.

A bientôt,

Sindbad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rrsindbad.site.voila.fr
Sindbad
Convive qui ose pousser les portes
avatar

Messages : 182
Date d'inscription : 26/10/2008
Age : 49
Localisation : Blois/Orléans

MessageSujet: Re: Voyage par delà la mer   Jeu 17 Mar - 10:56

Citation :
Bonjour/bonsoir,

Dernière soirée sur la terre du Royaume de France.

Demain matin, j'embarque à bord du
"Ville de Fécamp" qui prendra la mer vers Southampton sous le commandement de Maître_Aupyl.

Afin d'être prêt à voyager, j'ai remis mes finances à flot et ai fait provision de nourriture, dans la mesure du possible. La ville de Fécamp manque de boulangers. De ce fait, le marché ne compte que peu de pains, et à des prix prohibitifs. Du coup, tout le monde se rabat sur le maïs, dont le prix grimpe également. Bref, la joie...

Une fois à Southampton, ce sera l'inconnu...A moins que nous ne croisions le cousin de Yiana. Quoi qu'il arrive, j'écrirais à la Chancelière du Devon, sans oublier ceux qui m'attendront en France.

A bientôt,

Sindbad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rrsindbad.site.voila.fr
Sindbad
Convive qui ose pousser les portes
avatar

Messages : 182
Date d'inscription : 26/10/2008
Age : 49
Localisation : Blois/Orléans

MessageSujet: Re: Voyage par delà la mer   Sam 19 Mar - 7:52

Citation :
Bonjour/bonsoir,

Nuit courte...Malade comme un chien. Décidément, je ne suis pas un homme de mer.

Heureusement, Maître_Aupyl et son épouse Gribouille87 sont sympathiques. Du coup, je passe régulièrement en taverne m'informer auprès d'eux de l'évolution de notre trajet. Nous devrions toucher terre au mieux demain soir, au pire mardi.

Les choses sérieuses commenceront alors...

A bientôt, saluez pour moi Thomas et les petits. Dites leur que je reviendrais.

Sindbad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rrsindbad.site.voila.fr
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Voyage par delà la mer   Lun 21 Mar - 11:57

[ Gien... Presque seule au monde...]


Aiguemarine avait regardée les missives de Sindbad s'entasser, les lisant, les relisant...
Une certaine langueur s'était immiscée en elle, depuis le départ de Nictail pour l'abbaye.
Il était temps qu'elle se reprenne, à la fois pour elle, mais aussi pour ses enfants qui comptaient sur elle.
Thomas, son petit bonhomme "aventurier" se délectait des missives de son Parrain.
Enfermée dans son bureau, elle sortit son écritoire et se mit (enfin) à rédiger une réponse à son ami...


Citation :
Cher Sindbad, cher ami,

Tout d'abord, désolée du retard dans les réponses.
Ces derniers jours ont été un peu rudes. Nic ayant dû partir quelques jours à l'abbaye.
Je me retrouve donc seule (ou presque) avec les enfants.
Vos aventures angloyses fascinent Thomas en tous les cas. Et il n'a de cesse que de guêter le ciel dans l'attente d'une nouvelle missive.
Ici, à Gien, tout va bien. Je paufine de mon côté mon voyage en Bourgogne qui devrait débuter en Avril...si tout va bien.
Concernant votre arrivée au couvent Sainte-Marguerite, je la "connais", oui...par le récit de la moniale que nous avons rencontré à Mâcon.
Car, aussi surprenant que cela puisse paraître, c'est Soeur_Radegonde qui vous a accueillie là-bas, à vous, à Sara...ainsi qu'à moi !
Oui, il semblerait que j'y étais aussi. Seulement, comme vous...je ne m'en souviens pas !
Mais je compte bien éclaircir tout ceci dès votre retour des terres angloyses.
Si vous souhaitez toutefois que je vous conte votre arrivée à ce fameux couvent, dites le moi.
Quant au fait que Theobald ne vous ai pas relaté notre périple, c'est surtout qu'il a eu peur des menaces de représailles d'Aparajita.
Il est vrai que nous n'avons pas été épargnés.
Peu de temps après notre arrivée, un incendie s'est déclaré dans la demeure de Soeur_Radegonde, et le Ménestrel s'est fait fort d'aller la sauver, pensant que j'allais le laisser y aller seul. Résultat : quelques brûlures, une épaule démise...
Et un retour plus long que prévu : en effet, j'ai été lâchement attaquée sur le chemin du retour. C'est d'ailleurs pour cela que nous avons pris tout notre temps pour rentrer.
Je ne souhaitais pas (et Theobald sûrement non plus) que Nic, vous même et les enfants me voyiez dans cet état.
Voilà les grandes lignes de notre "périple".
Espérons que le vôtre, en terres Angloyses, soit plus calme.

Bien à vous,

Rédigé à Gien, le 21 Mars Mil Quatre Cent Cinquante Neuf

Aiguemarine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sindbad
Convive qui ose pousser les portes
avatar

Messages : 182
Date d'inscription : 26/10/2008
Age : 49
Localisation : Blois/Orléans

MessageSujet: Re: Voyage par delà la mer   Dim 3 Avr - 9:31

Depuis combien de temps Sindbad n'avait-il pas rédigé à Aiguemarine de missive narrant son séjour angloys ?

Bien trop longtemps...Et il le réalisait ce soir, en lisant ses missives.

Et puis, il y avait le filleul...

Le constantinopolitain, en ce soir solitaire, prit donc plume :


Citation :
Salutations à toute la maisonnée,

Les obligations diplomatiques qui sont les miennes m'ont amené à négliger, plus que je ne l'aurait souhaité, les gens qui me sont proches.

En outre, l'estomac de SE Yiana semble tolérer modérément à l'agneau à la menthe. De ce fait, j'ai dû maintenir seul le flux d'informations nécessaires à la gestion des relations diplomatiques. Cela m'a néanmoins permis de faire avancer de manière significative les négociations.

Heureusement, car, en dehors de la diplomatie, les rues de Southampton sont aussi vides de vie que le désert de Kyzyl Kum. J'ai néanmoins croisé hier Dame Merrick, qui m'a affirmé que la cité portuaire de Bristol était plus vivante. J'irais sûrement après un détour dans le Sussex.

Je lis et relis la partie de votre missive concernant mon arrivée au couvent Sainte Marguerite de Cahors avec surprise. Ainsi donc étiez vous présente ? Mais par quel concours de circonstance ? Et comment avez vous pu oublier un tel détail ? Décidément, moi qui pensais avoir recouvré tout souvenir de mon passé, voilà que des détails nouveaux apparaissent. Je ne manquerais pas de tirer tout cela au clair avec cette Soeur_Radegonde.

Enfin, Theobald a eu raison de se taire devant Aparajita. Je ne la connais que trop : son dévouement est sans limite, son attachement inconditionnel, notamment à votre personne, mais elle pense tout ce qu'elle dit, et l'humour n'est pas son fort. Ou alors, nous sommes hermétique au sien. Si elle vous avait vu revenir blessée, elle vous aurait soigné avec la même abnégation dont vous avez fait preuve à son égard, mais seulement après avoir mis la promesse qu'elle avait faite à Théobald à exécution.

Saluez tout le monde pour moi, tandis que je continue de penser à vous tous,

Sindbad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rrsindbad.site.voila.fr
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Voyage par delà la mer   Mer 6 Avr - 6:32

[ Blois...]


Que d'évènements depuis la dernière missive de son ami.
Adossée à un arbre sur les bords de la Loire, non à Gien, mais à Blois, Aiguemarine profitait de la fin de sa journée...
Elle sortit sa plume, un bout de parchemin, et se mit à rédiger...
Ce besoin de se confier à Sindbad, sachant qu'il ne la jugerait pas.


Citation :
Cher Sindbad, Cher ami,

Merci pour toutes ces nouvelles, qui me font voyager par la pensée et oublier l'espace d'un instant mes...péripéties (?).
Enfin péripéties est'il le mot vraiment adapté, je ne sais...
Ce qui va suivre va sûrement vous arracher un sourire, mais c'est vrai !
Il y a quelques semaines de cela, j'ai eue la surprise d'être contactée par notre Gouverneur actuel : Dame Lyll.
A la suite de cette missive, je me suis rendue sur Orléans afin de la rencontrer mais aussi aider à éviter que le Château Ducal ne tombe dans les mains d'un groupe de brigands.
Nous avons réussi à repousser ces malandrins.
J'ai appris à connaître et découvrir l'abnégation de cette femme pour son dûché d'adoption. (oui, c'est une Berrichonne).
Et, figurez vous que...je me retrouve à faire partie de sa liste qui participe aux prochaines Ducales. Si, si...
Que ne ferai-je pas en cet instant pour découvrir votre tête, à la lecture de ces quelques lignes.
Oui, moi, Aiguemarine De Meyran, ignare à tout ce qui touche de près ou de loin un Conseil Ducal, ben, je (re)tente ma chance...en fin de liste.
Ne dit'on pas que la vie est un éternel recommencement ?!
Car tout comme vous, je ne puis me résoudre à quitter le monde de la Diplomatie. Ce monde où vous m'avez tout appris.
Enfin, le "meilleur" pour la fin...si je puis dire : mon fidèle époux m'a suivi dans cette folie aussi.

Concernant mes recherches sur mon passé, vous comprendrez aisément que j'ai mis ce chapitre entre parenthèses, pour l'heure.
J'en profite aussi pour découvrir un peu plus Blois pour le coup.
Nic devrait m'y rejoindre vite...

De votre côté, j'espère que vous vous remettez de votre traversée de la Manche ?!
Saluez pour moi notre Vice-Chambellan (pour quelques jours encore).

Cordialement & Amicalement,


Rédigé le 6ème jour d'avril Mil Quatre Cent Cinquante Neuf en Blois, sur les rives de la Loire


Aiguemarine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sindbad
Convive qui ose pousser les portes
avatar

Messages : 182
Date d'inscription : 26/10/2008
Age : 49
Localisation : Blois/Orléans

MessageSujet: Re: Voyage par delà la mer   Sam 9 Avr - 8:35

Citation :
Ma chère Aiguemarine,

Je constate avec satisfaction que vous et Nictail vous installez de plein pied dans la gestion du Duché, même si vous y entrez par la petite porte.

Et quant au sourire qui est le mien, il ne saurait qu'exprimer la satisfaction de vous voir vous engager dans la vie politique. J'ai d'ailleurs cru comprendre, à la lecture de l'AAP, que le programme de votre parti avait reçu l'approbation de 53% des orléanais, ce qui est un score relativement encourageant. Je n'ai pas manqué de relayer l'information auprès de la diplomatie du Sussex et de Mercia, laissant le soin à Yiana de le faire dans le Comté du Devon.

De mon côté, je prends mes quartiers dans le Manoir de Lady Irish, notre hôtesse. Je ne perds pas de vue la suite de mon périple dans le Comté du Sussex. Une rude partie se prépare là bas, me semble t-il. Mais y aller ne va guère être simple, tant la sécurité sur les routes est encore aléatoire.

Votre ami,

Sindbad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rrsindbad.site.voila.fr
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Voyage par delà la mer   Mer 13 Avr - 10:45

[ Blois...encore pour quelques jours ]


Nic l'avait rejoint, depuis quelques jours déjà.
Ils avaient savouré le plaisir des retrouvailles...
Et, du coup, ils étaient encore à Blois, et à priori, pour encore une bonne paire, voire plusieurs, de jours.
Son époux avait bien l'intention de découvrir un peu plus le village en sa compagnie.
Et tandis que Nic était parti se chercher un livre à la bibliothèque, Aiguemarine en profita pour se mettre à jour dans ses missives.


Citation :
Cher Sindbad, Cher ami,

Vous me voyez ravie de savoir que la KAP se distribue aussi hors de nos frontières.
Sachez qu'en matière de politique, je suis toujours discrête, ne maîtrisant aucunement les rouages d'un Conseil Ducal.
J'ai pu, à maintes reprises, observer, les ravages que celle-çi pouvait provoquer sur les hommes.
La nouvelle CDE a pris ses fonctions depuis lundi dernier.
Quant à moi, je m'interroge. Dois je filer comme initialement prévu en Bourgogne, ou rester "au cas où"...
Une démission ou une absence pouvant surgir à tout moment.
Je vais essayer d'en discuter avec notre Chambellan, si j'arrive à la croiser.
Pour l'heure, Nic m'ayant rejoint, nous profitons de Blois et de la douceur printanière.

Profitez bien de votre séjour chez votre hôtesse, et je ne le répèterai jamais assez : soyez prudents sur les routes, vous et Yiana.

Cordialement & Amicalement,

Rédigé à Blois le 13ème jour du mois d'Avril Mil Quatre Cent Cinquante Neuf


Aiguemarine




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sindbad
Convive qui ose pousser les portes
avatar

Messages : 182
Date d'inscription : 26/10/2008
Age : 49
Localisation : Blois/Orléans

MessageSujet: Re: Voyage par delà la mer   Dim 24 Avr - 5:45

Courant de ci, de là à la recherche d'informations diplomatiques, ou de contacts pour se déplacer en évitant, autant qu'il était possible, les routes anglaises et leurs rencontres hasardeuses, Sindbad en avait quelque peu oublié Sarliève et ses habitants.

Maintenant qu'il bénéficiait d'une trève, quelques nouvelles seraient les bienvenues...


Citation :
Mes salutations à la maisonnée,

Je suis vivant et en bonne santé. Et même un peu plus riche, puisque je gagne plus que je ne dépense.

Ma préoccupation de ces dernières semaines a été d'organiser mon déplacement vers le Sussex, mon Comté d'affectation. L'actualité y est brûlante puisque le premier citoyen du Comté vient de trépasser, Sa Majesté en personne.

Cependant, j'ai refusé de me déplacer à pied, jugeant que les conditions pour voyager ne remplissaient pas les critères de sécurité optimaux. Dès lors, et bien que mon estomac n'ait guère approuvé l'idée, je me suis mis en quête d'un navire pour me mener à bon port, à savoir Douvres.

Pour ce faire, j'ai envoyé missive au Capitaine d'un navire charmant, quoiqu'en cours de réparation suite, m'a raconté l'un des marins, à un assaut de pirates originaires de notre Royaume. Je sollicitais la permission de monter à bord, si la destination correspondait à la mienne.

Or, le Capitaine de ce navire s'est avéré être nulle autre que l'Amiral commandant la flotte royale anglaise. Un splendide concours de circonstances, puisque, par son entremise, j'ai pu voyager jusqu'à Lewes avec un capitaine originaire de Chard sur son navire, le
"Dream Weaver" en compagnie de son épouse. J'ai pu ainsi deviser tranquillement et apprécier une présence humaine, car la ville de Southampton est peu animée. Mon interlocuteur m'a assuré que la ville de Chard était beaucoup plus vivante. J'y passerais en allant chercher Yiana. Cela me permettra de suivre l'avancement des travaux de construction du chantier naval tout en cherchant un navire capable de faire voile jusqu'à Holywell, dans le Comté du Westmorland, à la frontière de l'Ecosse.

Dans l'intervalle, je vais me familiariser un peu avec le Sussex et ses habitants, tout en glanant quelques information, comme à mon habitude.

Dans l'intervalle, portez vous bien.

Sindbad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rrsindbad.site.voila.fr
Sindbad
Convive qui ose pousser les portes
avatar

Messages : 182
Date d'inscription : 26/10/2008
Age : 49
Localisation : Blois/Orléans

MessageSujet: Re: Voyage par delà la mer   Ven 29 Avr - 11:29

Profitant d'un moment de calme dans sa quête, Sindbad s'asit pour écrire à ceux qu'il avait laissé sur le territoire de France :

Citation :
Bonjour à tous,

Ma traversée du Sussex est une véritable bouffée d'air frais.

Après des semaines passées à Southampton à ne croiser âme qui vive, voilà que je découvre un Comté vivant, des tavernes pleines et des gens accueillant.

De passage à Hastings, j'ai même pu converser avec des compatriotes venus de Grèce par bateau, et effectuant un tour des autres Royaumes. Quel plaisir cela a été, même si j'ai poursuivi l'échange en langue anglaise afin de ne point exclure de la conversation les autres intervenants.

J'ai même, à cet occasion, croisé le Recteur du Sussex, un homme charmant, enseignant la Navigation et la Voie de l'Etat. Les prémisses de contact à caractère plus diplomatique, qui sait...

J'effectue cependant à partir de ce soir mon voyage de retour vers Lewes, puis Southampton, afin de récupérer SE Yiana. De là, nous ferons voile vers Chard, port d'amarrage du
"Dream Weaver", ce qui nous permettra d'évoluer dans un environnement plus chaleureux, et plus propice aux rencontres fructueuses.

Mes salutations à tous, je pense à vous.

Sindbad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rrsindbad.site.voila.fr
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Voyage par delà la mer   Sam 30 Avr - 23:39

[ Gien - Quand l'ennui s'immisce...et que le coeur n'y es plus ]


Aiguemarine avait regardée les missives de leur ami s'entasser.
Elle semblait vivre au ralenti ces derniers temps.
Même son poste à l'Ambassade ne l'intéressait plus.
La diplomate semblait avoir perdue ce petit "plus", et ce sentiment d'inutilité se creusait, s'immisçait en elle chaque jour davantage.
Etait'il temps pour Aiguemarine de raccrocher ?!
Que ferait'elle de son temps libre si jamais elle posait sa démission ?!
C'est sur un long soupir qu'Aiguemarine se fit violence, prit sa plus belle plume pour répondre à Sindbad qui semblait beaucoup plus heureux qu'elle.



Citation :
Cher Sindbad, cher ami,

Je suis ravie, comme à chaque fois, de vous lire, et surtout de savoir que tout va bien pour vous.
Je ne cache pas non plus que j'ai hâte de vous revoir.
Ici, rien de bien palpitant ! rien de neuf sous le soleil non plus.
Nic & moi sommes rentrés à Gien depuis quelques jours. Mais le village semble bien vide...
Du coup, comme le bois semble manquer, nous risquons fortement de repartir vers Montargis afin de bûcheronner un peu.

Quant à mes activités au sein de l'Ambassade, elles tournent au ralenti depuis quelques temps.
Sindbad...comment dire...je me sens bien inutile ; Jamais, dans toutes mes expériences, que cela soit en Guyenne ou en Bourbonnais, je n'avais ressentie cela.
Je dois avouer que cela m'inquiète.
Est'il temps pour moi de raccrocher cette carrière avant d'être totalement écoeurée ?! je ne sais...
Je me laisse encore quelques jours afin d'y réfléchir.

Soyez prudent sur le chemin du retour !
Qu'Aristote vous aie en sa sainte garde.

Cordialement & Amicalement,


Rédigé à Gien le 01 Mai de l'an de grace Mil Quatre Cent Cinquante Neuf,



Aiguemarine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sindbad
Convive qui ose pousser les portes
avatar

Messages : 182
Date d'inscription : 26/10/2008
Age : 49
Localisation : Blois/Orléans

MessageSujet: Re: Voyage par delà la mer   Dim 1 Mai - 10:19

Assis sur la jetée du port de Lewes, où il était arrivé ce matin, Sindbad contemplait la mer en écoutant le claquement des haubans et le clapotis des flots contre les coques des navires. Devant lui se dressait le "Revenge", un fier navire.

Sindbad relut la missive d'Aiguemarine. Décidément, le moral n'y était plus...Il prit sa plume, tandis que le vent ébouriffait sa chevelure.


Citation :
Bonjour de Lewes,

Me voilà de retour dans cette cité vide. Quel contraste avec la vie qui règne à Hastings ou Douvres. L'accueil en taverne y est chaleureux, les gens prêt à bavarder avec vous, quel que soit votre origine.

Dès lors, lire que vos fonctions diplomatiques vous ennuient m'étonne. De quoi s'agit-il ? SE Liloute ? Votre interlocuteur en Bourgogne ?

Concernant la première, je confesse ne pas l'avoir vu depuis le départ de SE Keridil, sans que son absence ne me dérange le moins du monde, tant la collecte d'informations en Angleterre m'accapare.

Maintenant, je puis comprendre que la passivité de vos interlocuteurs bourguignons vous pèsent. Je ressens un peu les mêmes sensations dans le Sussex. Me voilà donc de retour dans la diplomatie royale, comme vous le constaterez.

Keridil d'Amahir a écrit:
Citation :
Nous, Keridil d'Amahir-Euphor, Grand Ambassadeur Royal de France,

A tous présents et à venir, faisons savoir, que pour asseoir les relations du Royaume de France hors de ses frontières, nous statuons et arrêtons ce qui s'ensuit :

Après avoir prêté serment de fidélité au Royaume de France, acceptant les Statuts des Ambassades Royales, la personne ci-nommée est officiellement Ambassadeur Royal de France :

- Son Excellence Sindbad, auprès du Royaume d'Angleterre.

Qu'aucun ne puisse enfreindre la page de notre concession, ou aller à son encontre par une audace téméraire. Si cependant quelqu'un osait le tenter, qu'il sache qu'il encourra l'indignation du Dieu tout-puissant et des bienheureux Aristote et Christos.

Que ce soit ferme chose et stable jusqu'à révocation des termes ce présent édit.

Keridil d'Amahir-Euphor, Grand Ambassadeur Royal de France, le Vingt Huitième jour du Quatrième mois de l'An de Grâce Mil Quatre Cent Cinquante Neuf,

Croyez moi, si la Bourgogne est, diplomatiquement parlant, une impasse pour le Duché d'Orléans, sollicitez une autre province. Je me demande si le BA est toujours libre. Ou toute autre province de votre choix...Mais ne vous laissez pas périr d'ennui.

Et saluez les enfants pour moi.

Sindbad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rrsindbad.site.voila.fr
Nictail
Seigneur
avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 09/05/2008
Localisation : Bien blotti au creux de ses bras.

MessageSujet: Re: Voyage par delà la mer   Jeu 5 Mai - 8:25

[Quand Nic prend sa plus belle plume...]

Aigue n'avait actuellement plus beaucoup de motivation.
Elle était minée par ses soucis avec la diplomatie.
C'est donc, un peu désemparée, qu'elle avait demandé à Nic de répondre à leur ami.


Citation :
Cher Sindbad,

Tout d'abord, vous le sentirez surement au fil de votre lecture, mais ce n'est pas Aigue qui vous écrit.
Elle est un peu lasse, fatiguée et perdue et ne trouve pas les mots pour vous parler.
Ensuite, je vous fais part de mon mécontentement. Voui, vous saluez les enfants, et pas moi, comment dois-je le prendre ?! Rassurez-vous, ceci n'est qu'une boutade.

Pour ce qui est de l'ambassade, Aigue va très certainement démissionner.
La diplomatie Orléanaise lui semble si... inexistante.
Elle a tellement l'impression d'être inutile, de travailler dans le vide.
De ce qu'elle me raconte, je comprends que son Excellence Liloute, a priori Chambellan, n'est ni présente, ni active.
Son homologue bourguignon, comme vous le dites, ne sert pas non plus à grand chose.

Mais, c'est surtout un ensemble qui lui pèse.
Des supérieurs, des demandes, des orientations qui ne correspondent plus à son idée de la diplomatie.
C'est ce que je comprends à ses mots, elle n'est pas très bien.
C'est surtout un sentiment fort qui la mine. Et comme tout sentiment, il est dur à exprimer, à extérioriser.
Quoi qu'il en soit, elle n'a plus cette "flamme" qui la faisait être ambassadrice. Pour cela qu'elle va arrêter, au moins pour un temps.

Nous comptons nous promener, pour lui changer les idées.
Nous cherchons aussi une activité à faire ensemble, si vous avez des idées...

Dans tous les cas, nous lisons avec plaisir vos missives.
Je vois que vous vous promenez bien et que vous vous plaisez en terres angloyses.
Cela est toujours agréable de pouvoir rencontrer des gens de tous horizons.
Et nous tenons à sincèrement vous féliciter pour votre nomination. Vous serez un grand atout pour la diplomatie de notre royaume.
Mais n'oubliez pas les petites gens qui vous attendent à Gien.
Thomas a hâte de vous écouter raconter vos aventures. Et il n'est pas le seul.

Allez, j'ai déjà énormément écrit.
Profitez bien de votre voyage et soyez toujours bien prudent.
Les enfants et Aigue vous embrasse, je vous salue.
Amicalement.

Nictail

Rédigé à Gien, le 5 mai 1459.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sindbad
Convive qui ose pousser les portes
avatar

Messages : 182
Date d'inscription : 26/10/2008
Age : 49
Localisation : Blois/Orléans

MessageSujet: Re: Voyage par delà la mer   Sam 7 Mai - 10:51

De retour à Southampton, Sindbad déambulait de nouveaux dans les rues de la ville portuaire.

Mais ses amis de France peuplaient parfois ses pensées. Et lire les lettres de Sarliève lui rappelait qu'il manquait à certains...Il reprit donc la plume :


Citation :
Bonjour à toute la maisonnée, grands et petits,

Voilà, au moins, je n'ai oublié personne.

Concernant Aiguemarine, je perçois, à travers vos mots, Messire Nictail, que la vie diplomatique orléanaise n'a pas le piquant de ce que nous vivions en Guyenne. De mon côté, je confesse que j'ai trouvé pesant le remplissage des fiches commerciales. Le tout n'est pas uniquement de collecter des données, mais de les exploiter. C'est, à mon sens, de ce côté là que la diplomatie orléanaise pèche. J'ai donc sollicité un entretien auprès de SE Liloute pour définir avec elle la direction qu'elle entend donner à la diplomatie orléanaise, notamment auprès des provinces étrangères. Pas de réponse pour le moment, mais la diplomatie est aussi l'art d'être patient.

Quoi qu'il en soit, peut-être Aiguemarine a t-elle besoin de prendre un nouveau départ. Et pourquoi pas dans le commerce ? Il y a sûrement beaucoup de choses à faire en Orléans, d'autant plus que le Duché ne produit aucun objet de luxe. J'ai émis une suggestion en Ambassade, mais ignore si elle sera prise en compte.

En attendant, je poursuis mon périple en Angleterre. J'ai parcouru le Comté du Sussex, où j'ai croisé en taverne certains des membres de l'actuel Conseil, les maires des villes, les chefs de port...Je suis revenu à Southampton prendre SE Yiana et attendre le navire d'un certain Arthur_Loxley, membre de la Chambre des Lords (un genre de Pairie anglaise) qui nous emmènera de Southampton à Derby. Les choses bougent beaucoup en ce moment dans ce Royaume. La seule difficulté que je rencontre vient du fait que je connais peu les capitaines des navires anglais. Mais je prends des contacts au fur et à mesure de mes déplacements et de mes passages en taverne. De ce fait, je me constitue progressivement mon carnet de contacts. Et, loin d'être différent, mes fonctions d'Ambassadeur orléanais et celle de diplomate royal se révèlent relativement complémentaires.

Sur le chemin du retour, je tâcherais de faire quelques économies pour acquérir des produits de luxe en territoire anglais, que je revendrais ensuite sur le marché orléanais. Cela dépendra du temps dont je disposerais, mais aussi de l'argent que j'arriverais à économiser.

Sur ce, je vous souhaite bonne continuation et vous dis : je reviendrais.

Sindbad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rrsindbad.site.voila.fr
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Voyage par delà la mer   Ven 27 Mai - 10:43

[ Quand Aiguemarine reprend goût doucement, et la plume par la même occasion...]


Azurs qui lisent et relisent les derniers échanges avec Sindbad.
Un peu honteuse tout de même de ne pas avoir répondue plus tôt mais...
Elle n'espérait qu'une chose : que Sindbad ne lui en veuille pas trop de ce silence...



Citation :
Cher Sindbad, Cher ami,


Que de temps passé depuis votre dernière missive.
Ma période de "déprime" vient enfin de s'achever et je remonte la pente doucement.
Je ne dois ça qu'à l'amour de mes enfants, aux paroles réconfortantes de mon époux, ainsi qu'à son indéfectible soutien.
Sans eux, je ne suis rien !
Figurez vous que, forte de ma décision d'en finir avec la diplomatie Orléanaise pour un temps, je me présentai au bureau de SE Liloute, qui m'avait justement convoquée, suite à un énième refus de ma part de collaboration.
Je m'attendais donc à des remontrances, voire une mise à pied lors de cet entretien, et quelle ne fût pas ma surprise de la voir me proposer une promotion.
Promotion que j'ai acceptée, à titre d'essai.
Me voilà donc Déléguée Territoriale pour la France Orientale.
Vais je y arriver ?! Je me laisse quelques semaines pour me prononcer plus sérieusement.
Je n'ai pas l'étoffe d'une "meneuse", enfin je crois.

Quoi qu'il en soit, mais vous avez dû l'apprendre, Nic nous a rejoint à l'Ambassade.
Chose qui me réjouit au plus haut point, bien évidemment.
Je vais tâcher de l'épauler de mon mieux dans ses débuts, comme vous l'avez fait pour moi lorsque j'ai rejoint le corps diplomatique Guyennois.

Et de votre côté, où êtes vous ?!
Votre périple se passe t'il toujours bien ?!
J'ai l'impression que ça fait des mois et des mois que vous êtes partis...
Continuez à rester prudent, et qu'Aristote vous aie en sa sainte garde.

Amicalement,


Aiguemarine, Nic & les enfants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sindbad
Convive qui ose pousser les portes
avatar

Messages : 182
Date d'inscription : 26/10/2008
Age : 49
Localisation : Blois/Orléans

MessageSujet: Re: Voyage par delà la mer   Jeu 18 Aoû - 11:53

Depuis combien de temps Sindbad avait-il quitté le Royaume de France ? Le temps passait s'en qu'il ne s'en rende compte, tant il avait de choses à voir et de gens à rencontrer en ce Royaume. Mais même loin de la France et du Duché d'Orléans, il servait la France à sa manière, qui n'était pas si mauvaise, comme certains s'en rendraient compte tôt ou tard.

Prenant une plume et un vélin, il décida d'écrire à Sarliève :


Sindbad a écrit:
Bonjour à toute la maisonnée, grands et petits,

Voilà, au moins, je n'ai oublié personne.

Désolé pour ce long silence, mais voyager en Angleterre relève parfois du parcours d'obstacle.

Alors que je devais voyager de Southampton à Derby, l'attente en cette ville-fantôme qu'est Southampton m'a paru insupportable, surtout après ma virée dans le Sussex.

Risquant le tout pour le tout, Yiana et moi avons voyagé à pied jusqu'à Salisbury, autre ville-fantôme, puis Bridgewater, où l'espace d'une soirée en taverne, nous avons pu discuter avec le Cac du Devon, la Comtesse, son époux, CaM, le maire de la ville et un écossais à l'accent redoutable. Dès le lendemain, nous sommes descendu à Chard, espérant trouver un navire pour rallier le Westmorland. Mais à peine arrivé, voilà que nous avons appris qu'un navire s'y rendait...depuis Bridgewater. Du coup, trajet dans l'autre sens pour monter dans le navire...de l'Amiral d'Angleterre. Une femme charmante, au demeurant, qui revenait du Portugal.

L'accueil à Holywell a été très chaleureux. Le maire de la ville, qui est aussi chef de port et était Procureur du Comté à l'époque, m'a complaisamment donné un mandat afin que j'y range les achats que j'ai fait pour vous : les 4 tonneaux de cidre achetés à un producteur local et 2 tonneaux de whisky acheté dans le Westmorland.

Je suis resté quelque temps à Holywell, où j'ai croisé Tony_Montana, ex-Comte du Rouergue, qui voyageait en compagnie d'une ancienne Chancelière bretonne, mais aussi SE Ladyjennet, Chancelière Royale d'Angleterre, à l'époque et mon interlocutrice diplomatique et le Grand Aumônier d'Angleterre, Son Eminence Koolike. Mais comme tout lasse, j'ai profité d'une retraite spirituelle de SE yiana pour embarquer comme simple homme d'équipage sur un navire qui partait pour Egremont. La vie à bord a été un peu rustique, mais j'y ai tout de même croisé l'Ambassadeur du Westmorland auprès du Grand Duché de Bretagne. Un militaire, donc sympathique mais peu causant.

Arrivé là, encore un accueil formidable de gens qui n'avait jamais rencontré personne venu du Royaume de France. Et une belle surprise : la Rectrice du Westmorland, ancienne Ambassadrice Royale d'Angleterre en France qui m'a invité à passer quelques heures dans son manoir en compagnie de son époux. Comme la France lui manquait, je lu ai donc proposé de reprendre ses fonctions, ce qu'elle semble avoir accepté, ainsi que son Chancelier, aux dernières nouvelles. Nous allons donc nous retrouver en Ambassade Royale.

J'ai profité de la trêve estivale pour prendre quelques jours d'une retraite spirituelle bien mérité à l'abbaye d'Egremont. Mais, même malgré cela, je n'ai pu m'empêcher quelques escapades afin de me tenir à jour et d'être présent à l'enterrement de la Reyne Beatriz, ou se trouvait l'ex-Régente anglaise Cordelia. Cela a fort déplu au Père Supérieur, qui m'a imposé de rester quelques jours supplémentaires. Du coup, j'ai manqué la majeure partie de la cérémonie du couronnement du Roy d'Angleterre, où mes fonctions diplomatiques m'imposaient pourtant d'être présent. Je suis néanmoins arrivé pendant la cérémonie d'allégeance des grands du Royaume d'Angleterre, où j'ai reconnu pas mal de gens rencontré au hasard de mon voyage.

Je prépare actuellement la dernière partie de mon voyage jusqu'à Derby, afin de rejoindre SE Yiana en retraite sur place. De là, nous verrons comment rejoindre le Royaume de France. Car même les meilleures choses ont une fin. Et même si je me félicite des contacts diplomatiques et commerciaux que j'ai pu établi au Royaume d'Angleterre, j'ai hâte de rejoindre mes véritables amis au Royaume de France.

J'espère qu'Aparajita ne vous rend pas la vie trop difficile, et que les enfants sont sages.

Embrassez les pour moi.

Sindbad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rrsindbad.site.voila.fr
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Voyage par delà la mer   Dim 21 Aoû - 9:36

Et si le Constantinopolitain ne comptait pas les jours écoulés depuis son départ de l'Orléanais, en revanche, la Dame de Sarliève, elle, elle faisait les comptes.
Tss...qui a dit "mais elle sait compter ?!"
Bref, 173 jours. 173 longs jours !!
Bon, la seule chose qu'Aiguemarine n'avait pas comptée, c'était le nombre de jours où Sindbad n'avait plus donné de nouvelles.
Ceci dit, il expliquait longuement son silence radio dans sa dernière missive.
Missive à laquelle elle s'empressa de répondre.


Citation :
Au Grand Ambassadeur Royal,
A l'Ambassadeur Orléanais auprès des terres Angloyses,
A notre ami, Sindbad,


Hé bien, que de rencontres, dites moi !
Je vois que vous n'avez guère le temps de vous ennuyer dans votre tournée régionale des provinces Angloyses.
Nic & moi en sommes ravis.
Thomas...votre filleul, un peu moins.
173 ! 173 jours que vous êtes partis de Gien.
Cela fait long pour un enfant, le savez vous ?!
D'un autre côté, vous aurez certainement de longues histoires à lui (nous ?!) conter.
De notre côté, tout va à peu près bien.
Nic accompagné par son ex-Excellence, Pomdunor, sont venus me récupérer en BA, suite à un vilain brigandage.
De là, nous avons vogué, vogué sur le Mirabella, histoire de vérifier quelques petites choses.
La loire se jete bien dans l'océan. Voilà qui augure - peut-être - de belles choses pour un éventuel commerce entre Orléans & les provinces Angloyses.
Mais, nous n'y sommes pas encore.

Bref, notre escapade "séquence exploration" a été écourtée.
Par rapport aux évènements entre le Berry & le BA, nous avons dûs revenir en terres Arvernes, suite à la demande de nos suzerains.
En chemin, se sont jointes à notre groupe la jeune Elea De Marigny ainsi que Blanche, la fille du héraut d'Armagnac & Comminges, la Dame de Tyx.
Toutefois, même avec toute notre vigilence, la fille de nos Suzerains nous a désobéie et rejoint Bourbon "l'occupée".
Ce qui, vous pouvez vous en doûter, a créée quelques tensions.
Bref, c'est à Nictail qu'incombe une importante décision et il doit rencontrer, prochainement - enfin, je l'espère - son Suzerain afin d'en discuter.

Nous sommes toujours à Moulins à l'heure actuelle, et ce, jusqu'à la fin du mois.
En effet, mon époux doit rejoindre quelques jours le monastère.
De mon côté, je passe le plus clair de mon temps au verger à réfléchir.

En effet...Il y a quelques semaines, nous avons fait la connaissance de la compagne de mon beau-frère Guitail.
Croyez vous aux coïncidences Sindbad ?!
Cette dernière semble maîtriser la langue Italienne. Jusque là, ça ne pose pas de problème, j'en conviens.
Toutefois, lorsqu'elle a avoué venir du Dûché de Bourgogne, et plus précisément de Mâcon, là j'avoue avoir eue peur.
Non pour moi, bien évidemment. Mais plus pour ma famille !

Est ce que le nom d'une certaine Sebelia vous évoque quelque chose ?!
Si oui, dites m'en plus, je vous en conjure.
Quant à mes souvenirs, ils vont & ils viennent. Rien de vraiment très précis encore.
J'attends votre retour afin que nous questionnions ensemble Soeur_Radegonde, toujours enfermée au monastère le plus proche de Gien.

D'ailleurs, à ce propos...
A notre retour du BA, nous comptons aller nous installer sur Blois.
Nous serons plus proches de la Touraine, de ses produits de luxe, et le Maire Loulounts semble avoir besoin de nos services avec le Mirabella.
Voilà pour toutes les nouvelles.

Soyez prudents, que ce soit en terres Angloyses ou ailleurs, et qu'Aristote vous aie en sa sainte garde.

Cordialement & Amicalement,



Aiguemarine & Nictail
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sindbad
Convive qui ose pousser les portes
avatar

Messages : 182
Date d'inscription : 26/10/2008
Age : 49
Localisation : Blois/Orléans

MessageSujet: Re: Voyage par delà la mer   Dim 21 Aoû - 11:09

Sindbad a écrit:
Bonjour à toute la maisonnée, grands et petits,

Voilà, au moins, je n'ai oublié personne...


...et surtout pas Thomas, à qui j'aurais sûrement beaucoup à raconter. Surtout si le méchant Juliusoctavius fait une descente depuis l'Ecosse sur le Westmorland, comme cela m'a été annoncé cette après midi. Mais nous n'en sommes pas encore là.

Si les cartes dont je dispose sont fiables, la Loire se jette effectivement dans l'Océan. En plein territoire breton. Et au Royaume du Grand Duché de Bretagne, les pirates sillonnent les mers en toute impunité, au grand dam des navires marchands qu'ils croisent. Cela permet aux bretons de prétendre exercer leur suprématie sur les mers et les océans en éiminant la concurrence. Donc, sortez armés...

Je constate également que la défense de Bourbon a fait l'objet d'épisodes houleux, et pas uniquement dans la lutte contre le berrichon. Et la jeune Elea semble aussi insouciante qu'Athalia lorsqu'elle partit rejoindre son chevalier. D'ailleurs, n'y aurait-il pas une histoire de garçons là dessous ?

Ah, Moulins...J'y connaissais pas mal de monde, il fut un temps. Clotilde y vit-elle toujours ? Et Koslov ? Je gage cependant que les têtes ont dû bien changer depuis que j'en suis parti un certain mois d'août pour partir à la recherche d'un passé qui manqua de m'être fatal.

Ce qui me permet une habile transition de mon passé vers le vôtre, et cette mystérieuse bourguigno-italienne, compagne de votre beau-frère, qui nous ramène vers l'Ordre de la Pierre-Dieu. Le nom de Sebelia ne me dit rien, mais les noms se changent, et les visages vieillissent, même si l'Ordre a dû recruter depuis mon départ et la mort de mon père. A ce stade, je ne puis certifier qu'elle appartient ou non à l'Ordre. Tout au plus trouverais-je que votre mise en relation ressemble fort à la méthode dite du
"tamponnage", qui consiste, dans sa forme la plus brutale, à heurter violemment quelqu'un avec lequel on souhaite entrer en contact et dont le profil a fait l'objet d'une étude longue et minutieuse. C'est ainsi que Graziella m'a abordé pour accéder à la Pierre-Dieu. Mais il existe des versions plus douces, mais plus longues à mettre en place, pour entrer en relation avec une personne. Peut-être Soeur Radegonde nous en dira t-elle plus...Si sa raison le lui permet. Si vous craignez pour votre vie avec cette femme à vos côtés, n'hésitez pas à solliciter les services d'Aparajita. Vous savez que vous pouvez tout solliciter d'elle, maintenant que vous lui avez sauvé la vie. Par contre, elle n'écoute que ma voix et n'obéit qu'à moi. Donc si les choses tournent mal...

Déménagement à Blois ?
A priori, bon choix. La cité m'avait paru vivante et animée lorsque j'y étais passé. La majorité du Conseil orléanais de l'époque en venait, et Jmorelle aussi, qui avait béni notre périple. J'ignore qelle est la durée de vie d'une bénédiction, mais j'espère qu'elle me permettra de revenir en Orléans. Pour en revenir à Blois, j'ai mes entrées à la mairie grâce notamment à une transaction que je supervise avec le Comté du Devon. Le seul inconvénient que je lui trouve est d'être adossé à la Touraine, frontalière de l'Alliance du Ponant qui semble chercher par tout moyen à se séparer du Royaume de France. Donc en cas d'hostilité armée contre le Royaume de France, la Touraine se trouvera en première ligne. Maintenant, Gien est bien adossée au Berry...

Je vous promets solennellement de faire attention à ma carcasse, plus que ces deux marchands ambulants blésois qui se sont fait faucher entre Thouars et Saumur par une armée. D'ailleurs, c'est plus la partie française de mon retour que je redoute que la partie anglaise.

Mes amitiés à vous tous,

Sindbad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rrsindbad.site.voila.fr
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Voyage par delà la mer   Lun 29 Aoû - 11:53

Lecture, relecture de la missive, la triturant même entre ses doigts.
Aiguemarine avait tant à dire à Sindbad, mais comme bien souvent, ses idées étaient confuses, emmêlées.
Et le temps de déméler tout ça, de remettre ses idées en place, puis de les coucher sur le parchemin, ben, parfois, ce pouvait être long.
Hop, un peu d'encre, beaucoup de parchemins, plusieurs plumes...et c'est parti !



Citation :
A Sindbad, voyageur d'entre les voyageurs,
A un ami très cher,


Le bon jour vous va !

Le Westmorland, quel nom étrange, ne trouvez vous pas ?!
Un nom qui donnerait presque des frissons dans le dos.
Pour l'instant, je n'affolerai pas votre filleul avec le méchant Juliusoctavius, car nous savons, vous & moi, que vous en avez vu d'autres.
N'est ce pas ?! Et si jamais nous venions à l'évoquer, ce serait pour raconter votre "victoire" face à cet homme.

Concernant les cartes, je suis, on ne peut plus d'accord avec vous.
Toutefois, vous connaissez bien mon époux depuis le temps, nan ?!
Il aime se faire sa propre opinion, et puis, ce n'est pas plus mal. En tous les cas, le Mirabella flotte admirablement bien sur l'océan Atlantique.
Aucune avarie pendant le trajet. Remarquez...nous avions un super matelot en la personne de son Ex-Excellence Pomdunor.

Concernant Bourbon, je ne ferai pas de commentaires...qui risqueraient d'être désobligeants vis à vis du régnant précédent.
Mais je pense & j'espère que Tixlu saura faire amende honorable le moment venu.
Et puis, il semble maintenant évident que Nic & moi aimions les scénarios qui se répètent.
Toutefois, vous serez certainement surpris mais figurez vous que cette fois çi, nous n'aurons pas participé à la reprise.
Tout cela serait fort long à vous expliquer. Aussi, je le garde pour votre retour. Sinon, ce ne serait pas drôle non plus. Plus rien à vous raconter !

A vous lire & vous relire, je trouve que parfois, votre mémoire semble...défaillante.
Dame Clothilde n'a jamais habitée Moulins.
Quant à (l'ancien) Garde des sceaux, Messire Koslov, je dois vous avouer, qu'hormis au mariage de Benoît De Herstal & Ranya, je ne l'ai pas ou peu cotoyé.
Mais pour lui, oui, il me semble bien qu'il habite Moulins, puisque à un moment, il en était même le chef de port.

Août semble être un mois propice aux rencontres...fatales.
Pour ce qui concerne la compagne de mon beau-frère, j'avoue que je ne sais que penser.
J'avais pensée l'inviter à nous visiter après votre retour des terres Angloyses.
Mais je ne voudrais rien vous imposer non plus ! Parlez en toute franchise hein, depuis le temps que nous nous connaissons.
J'avoue que vos "méthodes" m'ont quelque peu fait réfléchir.
Seulement, je ne vois vraiment pas, si cette jeune femme fait vraiment partie de l'Ordre ce que je pourrai lui apporter, à part des ennuis, bien évidemment.
Vous n'êtes pas sans savoir que certains pans de mon passé restent toujours dans l'ombre.
J'espère bien les avoir percés à jour avant mon trépas...

Concernant Blois, je pense aussi que c'est un bon choix.
Le Gien que nous avions connu lors de notre séquence "exploration" est totalement différent de celui lors de notre aménagement.
A part Bel.Garath & Dame Hecat, nous ne sommes jamais réellement intégrés à la vie de la cité Giennoise.
Donc nul regret à avoir !

J'attends que mon époux sorte enfin de ce maudit monastère et nous allons (enfin) rentrer en Orléanais.
Nous allons juste devoir faire un détour par la Bourgogne & la Champagne.
Maudite guerre qui plonge notre Royaume dans le sang & les larmes...
C'est dans ces moments là que je me dis : "Mais bon sang, à quoi servons nous, nous les diplomates ?!"

Sur ce, j'arrête de m'épancher. Vous risquez de croire que j'ai bien changée, alors que ce n'est point le cas.

Dites : Vous rentrez quand ?! ...

Nous vous embrassons chaleureusement.


Cordialement & Amicalement,


Aiguemarine, Nictail
& toute la petite famille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Voyage par delà la mer   

Revenir en haut Aller en bas
 
Voyage par delà la mer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Voyage au bout du monde
» Voyage et Histoire n°1
» Descent, Voyage dans les Ténèbres
» Voyage au bout de la nuit (titre de Céline)-paroles du Baron
» Voyage d'un grain de sable

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine de Cournon d'Auvergne :: Seigneurie de Sarliève :: Château de Sarliève :: Le rez de chaussée. :: La bibliothèque. :: Des archives diverses et variées.-
Sauter vers: