AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [RP] Des retrouvailles (tant) attendues (Juillet 1459)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: [RP] Des retrouvailles (tant) attendues (Juillet 1459)   Sam 30 Juil - 12:03

[Hrp - Ce RP se situe après la ballade en bâteau d'Aigue, Nic & Pom, et quelques jours avant le "bazar" en BA fichu par les Berrichons - Merci de votre compréhension]


Le Limousin-Marche, ses villages, ses vaches, ses lacs et une multitude d'autres choses.
Bah vi, j'suis pas un guide touristique non plus, hein.
Bref, le Limousin et plus précisément, Ventadour, étaient le lieu de la rencontre prévue entre, d'un côté, Guitail et sa compagne (?!) et de l'autre, toute la tribu De Meyran, à savoir les époux et leurs 4 enfants.

A peine rentrés de leur ballade fluviale, ils avaient repris la route, cette fois avec toute la smala.
Le coche avec les 2 plus petits, Aurore & Nathan ainsi que le vin promis à son beau-frère.
Athalia suivrait sur son poney, le grand Jecétou...
Thomas sur Jecérien.
Et les 2 époux, sur leurs fidèles montures.

Bien évidemment...ils seraient obligés de faire de multiples pauses.
Aiguemarine entendait déjà les "plaintes"..."Maman, j'ai soif" ou "Maman, j'ai une envie pressante" ou bien encore "Maman, j'ai mal aux fesses, j'peux aller dans le coche steuplééééééééé ?"
Plusieurs jours pour ce long périple, mais ça en valait la peine.
Ils allaient enfin revoir Guitail après plusieurs longues années, ainsi que sa "surprise".
Sûrement une femme, à n'en point doûter.
Et plus, ils progressaient vers le Limousin, plus le doûte s'immisçait en elle.
S'entendraient'ils ?! Car les rencontres avec feu Smartynina n'avaient pas des plus...probantes et chaleureuses.
De plus, la famille pour Nic était importante !! Aussi devrait'elle faire des efforts pour lui plaire, pour leur plaire ! Ce ne serait pas simple de chasser le naturel et de se comporter normalement.
Mais pour son époux, que n'était'elle pas prête à faire ?!

Après 3 jours de folle cavalcade, ils arrivèrent sur Ventadour.
Un passage rapide dans une auberge afin de louer plusieurs chambres pour une nuit.
Un bon bain afin de se décrasser de la poussière accumulée pendant toute la durée du voyage.
Renseignement pris auprès du tavernier aussi afin de retrouver le lac...un peu à l'extérieur du village...








Des enfants impatients, du moins les 2 plus grands de revoir leur oncle.
Pour les 2 derniers, ce sera la "découverte".
Bien sûr, Aiguemarine & Nic leur en avait parlé parfois de leur oncle, mais ils restaient très vague.
Ben vi, quand on ne sait pas ce que devient la personne et que ladite personne n'écrit que très peu...c'est assez difficile.
Ils s'installèrent dans un coin assez repérable, déplièrent plusieurs couvertures et se mirent à admirer le paysage.
Les enfants, quant à eux, se défoulaient au bord du lac.
Toutefois, les consignes étaient claires : personne dans l'eau, du moins, pas avant que leur Oncle Guitail ne soit arrivé !





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nictail
Seigneur
avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 09/05/2008
Localisation : Bien blotti au creux de ses bras.

MessageSujet: Re: [RP] Des retrouvailles (tant) attendues (Juillet 1459)   Mar 2 Aoû - 1:39

[Près de Ventadour - Comté du Limousin et de la Marche]

Après un très long voyage depuis Gien, toute la petite troupe était arrivée à Ventadour.
Passage à l'auberge pour se faire propre et beau. Déposer aussi leurs affaires et laisser le coche à l'écurie.
Ben voui, pour gagner le lac, les deux plus jeunes monteraient avec leurs parents.
Nic se demandait comment tout allait se dérouler...

Ils avaient tous surement changé. S'entendraient-ils toujours bien ?!
Et la fameuse "personne mystère" qui allait venir avec son frère... Les apprécierait-t-elle ?!
Et d'ailleurs, pourquoi était-il si énigmatique ?!
Avait-elle des choses à se reprocher ?! En étaient-ils seulement au début de leur relation ?!
Tant de questions... qui attendaient des réponses.

Mais l'heure était aux derniers préparatifs.
Arrivés près du lac, les enfants commencèrent à s'amuser, sous l'oeil de leurs parents.
Ils n'avaient pas le droit de se baigner pour l'heure.
Aigue et Nic étalèrent de grandes couvertures au sol et s'installèrent, contemplant le paysage.


Dis, tout se passera bien ?!
Je sais que tout devrait aller bien, mais, je suis... tendu.
Pas qu'on ait quelques mauvais souvenirs, mais bon...
Toutefois, une bonne expérience, et tout sera reparti sur de bons rails, et nous ne serons plus méfiants...

Un large sourire, Nic essaie de se rassurer. une caresse sur la joue de son épouse.
Euh, tu lui as donné une heure de rendez-vous ?!
Tu crois qu'il va réussir à trouver, lui qui ne bouge jamais ?!
Oui, je suis moqueur, je sais...


Un doux baiser échangé et les époux scrutent les environs...
Hey, ce n'est pas eux là-bas qui viennent ?!
Nic espérait que ce soit eux... Un petit signe de la main...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guitail
Convive qui ose pousser les portes
avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: [RP] Des retrouvailles (tant) attendues (Juillet 1459)   Mar 2 Aoû - 2:54

Le jour du pique nique arrivait à grand pas, et il fallait donc prendre la route, direction Ventadour. Guitail et sa compagne avait préparé leurs affaires pour un voyage de quelques jours. Le repas du pique nique était prêt et mis dans un panier bien couvert par un linge. Ils avaient également prévu des affaires de rechange, parce que faire un pique nique près d'un lac avec sa belle sœur s'était toujours dangereux. Bref, ils avaient prévu toutes les éventualités de cette rencontre.

Guitail était pressé de revoir toute cette belle famille, et de voir pour la première fois ces deux nouveaux neveux et nièces. Ils avaient donc galopés rapidement pendant deux jours pour rejoindre Ventadour. Guitail se trouvait toujours sur son fidèle Enzo qu'il guidait au son de sa voix. Sur la route, Guitail s'était souvent battu avec sa carte pour trouver le bon chemin.
Pffff c'est plus simple de me retrouver dans ma forêt. se dit-il fréquemment. Mais apparemment ils étaient arrivés au bon endroit et même en avance. Enfin si cette ville qui se dessinait devant lui était bien Ventadour. Il allait falloir demander à un habitant.

Guitail vit un vieillard assis à la lisière de la ville. Guitail s'approcha alors de lui.


Bonjour messire, cette ville s'appelle bien Ventadour?

Ah ben non m'sieur c'est pas Ventadour ici. Pour aller à Ventadour, il vous continuer vers l'est et vous devriez tomber directement sur le lac.


Guitail ronchonna dans sa barbe inexistante avant de répondre.

Merci bien de votre indication mon cher, et bonne journée à vous.

Guitail se retourna vers sa compagne fit la moue.

Je crois bien qu'on va être en retard, ce n'est pas la bonne ville, j'ai du me tromper de chemin avec cette foutue carte. Mais bon, Nic et Aigue sont spécialisés dans le retard alors avec un peu de chance on arrivera en même temps.

Ils reprirent donc la route, direction plein est. Rapidement ils virent le lac, certainement celui de Ventadour. Il ne restait plus qu'à en faire le tour et ils tomberaient certainement sur la famille de Meyran. Et c'est en effet ce qui arriva.

Ralentit mon bon Enzo, nous voilà arrivés.

Une fois qu'Enzo avait suffisamment ralenti, Guitail sauta de son cheval et retira le panier du pique et le sac contenant les affaires de rechange de la selle. Puis il lui donna deux tapes sur le flanc, signal indiquant qu'il pouvait vaquer à ces occupations mais qu'il ne devait pas trop s'éloigner.

Guitail attendit que sa douce se rapproche pour la prendre par la taille et s'avancer tranquillement vers la troupe. Il vit tout de suite son frère lui faire signe. Guitail lui rendit alors son salut avant de les rejoindre.


Bonjour tout le monde, vous êtes à l'heure? Ce n'est pas dans vos habitudes pourtant.

Guitail leur fit un grand sourire puis enchaina.

Je vais tout de suite faire les présentations. Tout la famille, je vous présente Sebelia, ma compagne. Sebelia, je te présente, Nictail, mon frère, Aiguemarine, son épouse et mes neveux et nièces, Athalia et Thomas les deux plus vieux et je pense Aurore et Nathan, que je n'ai encore jamais vu.

Après que les présentations fut faites, Guitail s'installa avec Sebelia sur les couvertures installées par son frère, posant le panier de pique nique et la besace contenant les affaires de rechanges derrière lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurore
Marmaille des Seigneurs de Sarliève
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 15/04/2009

MessageSujet: Re: [RP] Des retrouvailles (tant) attendues (Juillet 1459)   Mar 2 Aoû - 12:29

[ Ventadour - Près de l'eau ]


La petite Aurore ne connaissait que peu de choses concernant son "Tonton".
Juste que c'est le frère de son Popa !
Qu'il avait été longtemps chez les moines, et elle, elle détestait ça, parce que, quand Popa il allait là-bas, ben Moman elle était triste.
Aurore s'était assise près de l'eau et regardait son visage se refléter, un peu perplexe sur tout ça.
A côté d'elle se tenait son grand frère.
Elle le regarda, hésita quelques instants puis lui dit :


"L'es comment Tonton 'Tail ?
Y racont' dé zistoirs ? Comme Sindad ? ou comme Popa ?
Dissssssssss, l'es l'où ton pahain ?"


Aurore tourna légèrement la tête afin de voir ce que faisaient les parents, et s'aperçut que 2 personnes semblaient s'approcher.
Mettant son doigt dans la bouche.


"Euhhhh, cé z'eux tu crois ?"

_________________
Petit bout de Nictail & Aiguemarine
Petite soeur d'Athalia et de Thomas.
Grande soeur de Nathan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Des retrouvailles (tant) attendues (Juillet 1459)   Mer 3 Aoû - 1:24

[ Un peu avant l'arrivée du beauf', bref... au calme avant la tempête - Quand Nic se pose trop de questions et qu'il enquiquine sa femme ]


Aiguemarine s'était allongée, posant sa tête sur les genoux de son époux, appréciant la quiétude de la journée qui s'annonçait belle.
Puis, pour une fois qu'ils étaient en avance...autant en profiter.
Pourtant, Ventadour, depuis Gien c'était quand même pas la porte à côté.
Finalement, elle avait mal négociée le truc dans ses échanges de missives avec Guitail.
Ca lui apprendra à écrire et regarder une carte aussi tard dans la nuit.

Aiguemarine était restée silencieuse. Nan nan, vous ne rêvez pas.
Elle ne s'est pas faite non plus manger la langue par les Berry-c(h)ons !
Toutefois, cela ne l'empêchait pas de réfléchir et d'écouter d'une oreille attentive les propos de son époux qui, lui aussi, se posait plein de questions.
Sauf que...ben, paraît qu'avec le mariage, on partage tout ! Et en l'occurence, là, Nic partageait à fond ses craintes.
Comment pouvait'elle le rassurer alors qu'elle même n'en savait rien ?!

2 méthodes :

1) L'air compatissant & rassurant : "Mais oui, ça va bien se passer, tant qu'il n'envisage pas de m'embêter !"
Mais ça, faut pas rêver de trop non plus, hein ! Guitail va sûrement le faire...
En tous les cas, ce ne sera pas Aiguemarine qui ouvrira les hostilités. Ben, vi...remember les gens, elle a promis d'être sage !

2) Etre franche, et lui dire clairement qu'elle n'a aucune réponse à lui apporter là maintenant tout di suite.
Oui, ça, ça pourrait mieux le faire. Puis, c'est davantage dans son caractère aussi.
Vi, même avec son z'époux adoré, son complice, son âme-soeur, Aiguemarine parle toujours sans détours.
Bon, elle y met quand même plus les formes, dirons nous...

Se relevant légèrement et prenant appui avec ses coudes, Aiguemarine regarda son époux...


« Honnêtement, je n'en sais rien mon ange de comment ça va se passer. Mais pour toi, je ferai des efforts...sauf s'il m'embête et là...à vrai dire, je ne réponds plus de rien »

Léger sourire malicieux...

« Pour la carte, c'est à dire que... Se mordillant la lèvre...
Hummm, je lui ai envoyé notre vieille carte, tu sais celle sur laquelle Aurore s'était fait les dents. Donc, doit en manquer un tit bout ! Donc, vi...il risque à chercher un peu Ventadour. Mais c'est de bonne guerre ! Il n'avait pas à nous laisser sans nouvelles pendant aussi longtemps, nanméo... »

Aiguemarine soulagée, se remit dans sa position initiale et ferma légèrement les yeux.
Un léger vent chaud soufflant doucement, la fit se détendre complètement...
Oui, elle profitait un peu tant qu'elle le pouvait.
Car c'était sûr, ça n'allait pas durer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athalia
Marmaille des Seigneurs de Sarliève
avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 22/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] Des retrouvailles (tant) attendues (Juillet 1459)   Mer 3 Aoû - 5:16

Increvables qu'ils étaient les parents !
A peine rentrés avec le Mirabella, voilà qu'ils reprenaient la route cette fois.
Cette fois pour le Limousin-Marche, pour y retrouver Tonton Guitail.
Athalia se souvenait bien de lui, mais pas qu'en bien.
C'était elle qui avait écrit à son oncle il y a de cela longtemps...et jamais il n'avait répondu.
Alors, forcément, ben elle allait le bouder un peu, histoire de voir sa réaction.
Quoi, qui qu'a dit qu'elle ressemble à sa mère ? En même temps, les chiens ne font pas des chats !

Arrivés au lac de Ventadour, Athalia avait retirée ses chausses et accompagné Aurore et ses 2 frères, laissant les parents un peu tranquille.
Elle avait glissé un petit doigt de pied dans l'eau assez fraîche, il fallait bien le dire.
Puis assise non loin d'Aurore, elle écoutait les questions de cette dernière.


"L'es gentil Tonton Guitail, insistant sur la première syllable car Aurore avait encore un peu de mal... mais pas autant que Papa !
Sauf qu'il ne doit pas avoir beaucoup d'écus à gaspiller pour du parchemin et de l'encre vu qu'il ne répond pas aux missives."
Léger ronchonnement...

Hop, ça, c'est fait !
Bon, essayer de lui trouver quelques qualités quand même.


"Ah oui, et il parle aux chevaux, et même qu'ils l'écoutent !
D'ailleurs, y'a très longtemps, il m'avait faire une tite ballade sur son cheval.
Puis aussi, il a été marié avec...
cherche dans sa mémoire le nom que lui a dit sa mère... Martynika ou quelque chose comme ça. Mais la dame, 'fin notre Tante l'es morte et son enfant aussi".

Athalia ou comment plomber l'ambiance en 2 temps et 3 mouvements.


"Euhhhh, cé z'eux tu crois ?"

Elle tourna la tête à la suite de sa soeur puis se releva d'un bond, d'un seul.

"Oui, je crois !"

En fait, le seul moyen de le savoir, c'était d'aller voir.
Athalia attrapa la main de son petit frère Nathan et se mit à courir en direction du petit groupe en criant...


Tontonnnnnnnnnnnn Guitail, c'est toiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ?

Au moins, ils seraient vite fixés.
Mais pas sûr que ça plaise aux oreilles des passants et promeneurs tout ça.
Mais de cela, Athalia s'en moquait comme de sa première chausse.
Et exit, tout du moins en cet instant la "colère" qu'elle avait contre son Tonton.

_________________
Fille aînée de Nictail et Aiguemarine
Grande soeur de Thomas, Aurore et Nathan
Adorable filleule d'Althiof et de feue Kindjal
Princesse de Matthis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathan
Marmaille des Seigneurs de Sarliève
avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 13/05/2010

MessageSujet: Re: [RP] Des retrouvailles (tant) attendues (Juillet 1459)   Mer 3 Aoû - 6:40

Nathan ne captait rien de la conversation, et à vrai dire il s'en fichait un peu.
Il lui tardait juste la rencontre.
Il se ferait comme ça sa propre opinion.

Mais il était bien là sur le bord du lac ; et puis, toute cette eau ça l'attirait.
Et comme Athalia, il avait, lui aussi, retiré ses chausses.
Mais Moman, elle avait dit "Pas avant que votre oncle n'arrive !". Alors, il s'était contenté juste d'y tremper les pieds.
Puis, un peu les mains aussi...
Et après, bien évidemment, ils les avaient posé sur l'espèce de terre mouillée et là c'était pas le top.
Les grains de sable partout, c'était po son truc à Nathan.
Il avait bien essayé de s'en débarrasser en se frottant les mains un peu partout sur ses habits, mais il en restait encore. La poisse !!
Du coup, il s'était frotté aussi sur son visage, et là l'idée n'était vraiment pas bonne.

Et alors qu'il réfléchissait à comment s'en débarrasser, voilà qu'Athalia lui empoigna la main et commença à le ramener vers les parents.
Zut de flûte !
Papa ou Maman allait peut-être crier de le voir en cet état.
Quoique, y'avait 2 personnes de plus près d'eux.

Alors, c'était lui ou pas finalement "Tonton".
Il regarda sa soeur plus intensément et tout en montrant du doigt son oncle dit timidement...


"Bonzouuuu'"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas
Marmaille des Seigneurs de Sarliève
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 06/12/2008

MessageSujet: Re: [RP] Des retrouvailles (tant) attendues (Juillet 1459)   Mer 3 Aoû - 10:19

A peine rentrés de leur croisière que les parents se remettaient en route.
Cependant, cette fois, ils les emmenaient avec eux.
De toute façon, il avait échafaudé plein de plans pour les obliger à rester avec eux.
Pour l'heure, pas besoin, tant mieux !

Ils avaient donc pris la route pour Ventadour afin de retrouver Tonton !
Chouette alors, depuis le temps... Thomas ne se rappelait plus très bien de tout ce qui concernait Guitail.
Ce qu'il savait, c'est qu'il était gentil et... et pis c'est déjà ça pas mal.

Quoiqu'il en soit, ce lac et ce paysage semblaient fort sympathiques pour un "repas de famille" comme on disait.
Les 4 enfants étaient donc au bord de l'eau, calmement, discutaillant à propos de tonton.
Athalia expliquait la situation à leur petite soeur.
Ben, elle avait tout résumé, à part un petit détail.

Psssss, son ancienne compagne, c'était plutôt un nom du genre Smarties... C'est Moman qui disait ça j'crois.
Mais sinon, t'as tout bien résumé !


Thomas sourit doucement à ses soeurs et observa Nathan.
Le pauvre semblait bien embêté avec du sable collé partout.
Ah vi, personne lui avait expliqué le fonctionnement du sable, pouvait pô deviné.
Il se mordit la lèvre en le voyant se dépêtrer.
Puis, il tourna la tête vers ses parents, tranquillement installés... et vit Papa vers un signe.
Tournant de nouveau la tête; il aperçut 2 personnes venant à leur rencontre.

A peine le temps de réagir qu'Athalia et Nathan étaient déjà partis en courant.
Aurore les suivit rapidement pour voir de quoi il s'agissait.
Beaucoup plus calmement, Thomas se mit à combler la distance qui le séparait de son oncle.
Pourquoi se presser ? Toute façon, les autres allaient déjà le harceler, autant prendre son temps.

Bonjour Tonton ! Bonjour... Madame...
Tiens, une inconnue avec Guitail.
Qui était-ce ? Etait-elle gentille ? Comment allait-elle vivre cette rencontre ?
Thomas retomba un peu dans sa timidité, il voulait faire bonne impression...
Alors, il restait bien tranquille... comme souvent.

_________________
Fils aîné de Nictail et Aiguemarine -
Petit frère d'Athalia, grand frère d'Aurore et de Nathan
Filleul de Kory et Sindbad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Des retrouvailles (tant) attendues (Juillet 1459)   Jeu 4 Aoû - 10:44

[ Les retrouvailles ]


Elle avait dit quoi ?! Ah vi, que le calme ne pouvait pas durer !
C'était d'ailleurs trop beau.
Ce fût d'abord son époux qui lui fit remarquer qu'au loin c'était peut-être son frère.
Mais Aiguemarine fit mine de ne pas relever tout de suite. Elle était si bien là. L'eau avait le don de l'apaiser, tout comme les moments "d'intimité" passés avec Nic.
Car, fallait bien avouer qu'avec 4 nains, cela devenait plutôt "denrée rare" ce genre de choses.
Puis, quelques minutes après, "l'alerte" fût donnée par les cris de ses enfants. Enfin...de la plus grande, Athalia !

"Era troppo bello per durare. Lo sapevo. Ciò diventa faticoso di avere sempre ragione"* marmonna t'elle entre ses dents, tout en se redressant doucement.

Mettant ses mains en visière afin de mieux voir à cause du soleil qui l'éblouissait, Aiguemarine distingua 2 silhouettes qui s'approchaient.
De prime abord, ça ressemblait bien à son "beau-frère-cet-espèce-de-fainéant-qui-n'écrit-jamais".
Une jeune femme l'accompagnait.
Elle posa un regard furtif et discrêt vers la Damoiselle, puis reporta son attention sur Guitail.

Aiguemarine fût légèrement surprise de ne pas voir les 2 frères tomber dans les bras l'un de l'autre.
Pourtant, cela faisait si longtemps qu'ils ne s'étaient vus. En fait, depuis le mariage du cadet avec Smartynina.
Elle les savaient l'un et l'autre peu démonstratifs, mais là...tout de même.
Elle écouta Guitail faire les présentations, puis dès qu'il eût fini, se permit de prendre la parole, tout en se rapprochant de lui.

"Cher beau-frère...le bonjour !" lui claquant 2 bises sonores sur chaque joue, et lui écrasant (in)volontairement le pied. Oui, bon l'était pas obligée de le faire non plus, mais ça la démangeait tellement !!
Juste un début de vengeance pour le fait qu'il n'écrive pas...ou peu...voir rien du tout.

Puis, le détaillant de pied en cap...toujours le sourire aux lèvres...


"C'est bon de te revoir depuis tout ce temps. Tu m'as vraiment manqué, vraiment...
Les moines t'ont finalement relâché ?! Ils ne te supportaient plus, c'est ça ?!
Sourire qui s'élargit... Vi...quoi elle avait promis d'être sage ?! Ah zut...

Elle reporta ensuite son attention vers sa compagne, et la salua en retour.
Azurs qui se fixent dans les prunelles de son interlocutrice, comme voulant la sonder.
Quelles sont leurs intentions à tous 2 ?! Une "histoire" sans lendemain ou quelque chose de beau & merveilleux comme ce qu'elle vit avec Nic ?!


"Enchantée Damoiselle Sebelia de vous rencontrer.
Comment allez vous ?! Avez vous trouvé facilement Ventadour ?! J'suis quasi sûre que mon cherrrrrrrrrrrr beau-frère s'est perdu en chemin, nan ?!"


Aiguemarine se tût, regarda tour à tour ses enfants qui assaillaient...du moins Athalia & Aurore leur oncle.
Un regard discrêt et empli de tendresse vers son époux, comme lui signifiant "allez, lances toi...A ton tour un peu, j'ai fait ma part" !







*C'était trop beau pour durer. Je le savais. Ca devient pénible d'avoir toujours raison
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sebelia
Voyageur(euse) feutré(e)
avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 05/08/2011
Localisation : Castres comtat de Tolosa

MessageSujet: Re: [RP] Des retrouvailles (tant) attendues (Juillet 1459)   Ven 5 Aoû - 12:04

Les fontes des selles de leurs chevaux avaient été préparées la veille pour un voyage de quelques jours qui les mènerait en Limousin sur le plateau de Millevaches. Par matin à l'anjorner, le couple avait doncques quitté la ville de Castres puis le Comtat de Tolosa direction centre ouest du royaume en territoire castel d'eau. Les pieds bien calés dans les étriers, Sebelia menait sa cavale à bonne allure, un frison dont la robe s'accordait harmonieusement au casque de lapis niger que formait la masse glougloutante et sans rudesse de ses algues brunes sous coulis de prunelles noisette et peau de lait. La jeune femme en cavalière émérite chevauchait au costé de son bienaimé quelque peu destourbée. Elle avait appris de la bouche de Guit, qui entretenait une fraiche correspondance avec son aisné que l'idée d'un pique nique avait été lancé. Une bonne occasion de présenter la castraise à la familia. Nonobstant quelques réticences : pérennité ou non d'une relation alors que le blond rejoindrait tantost le monastère, son manque de patience face à la marmaille, son mépris pour les nobliaux, elle avait fini bon gré mal gré par accepter de le suivre mesme si elle ne voulait troubler l'évanescence d'une réunion de famille.

Les deux énamourés avaient fait escale sur les terres du bourbonnais Auvergne avant de rallier le Limousin. Perdue dans les méandres de ses pensées, Sebelia ne prestait attention, aux nombreux cours d'eau qui prenaient leur source en ces terres aux vallées bocagères et verdoyantes, aux gorges boisées, aux bas plateaux et plaines maraichères. La région semblait occupée par plusieurs zones humides et tourbières. Un vol de grues cendrées interrompit toutefois le fil de des pensées de notre brune cavalière. Ces grands oiseaux criaient toutes les dix à quinze secondes dans un grou sonore qui s'entendait jusqu'à plusieurs lieues. Le soleil dardait un timide rayon pasle au dessus de la forest qu'ils venaient de pénétrer. Le regard opalin effleura la peuplade de ses hostes : sangliers, chevreuils et renards sabots de sa haquenée martelant la terre, évitant de peu quelques lapins effrayés traversant le chemin emprunté par les deux jeunes gens qui chevauchaient depuis l'aube maintenant. Guit s'était arresté à l'orée du village de Ventadour pour mander son chemin. L'orientation ne semblait point estre son fort. Amusée avait-elle été alors. Pourtant de moquerie elle n'avait point usé. La spadassine veillait. Mais au loin droit devant eux se devinait déja la forteresse du maistre troubadour, le vicomte Eble II. Les toulousains surplomberaient bientost les gorges de la Luzège. Lieu du rendez-vous convenu.

Elle ralentit la cadence et le cheval se mit à trotter paisiblement pour reprendre son souffle, les narines dilatées et la bouche écumante de salive. Elle arresta progressivement sa monture, caressant l'encolure plissée de l'animal. Juchée sur le frison, elle balayait les alentours de ses opalines claires. Elle fixait regard acéré les orléanais. Libérant son pied dextre de l'étrier, elle passa la jambe au dessus de la croupe de l'équidé avant de mettre pied à terre. Sebelia, bastarde ceinte contre sa hanche, épousseta ses vieux oripeaux, tenue de garçonne de cuir pourpre et bottes en chevreau. Mince et de petite taille, icelle aimait à paraistre décemment. Adoncques, promptement, elle se tourna de trois quarts plongeant ses doigts graciles dans les fontes de sa selle pour en sortir une gourde d'eau dont elle s'aspergea le visage. Guitail s'affairait vitement à ses costés. La bella qui l'observait à travers ses longs cils s'approcha du blondinet pour lui prester serviable main avant qu'il n'emprisonna sa taille de son bras et ne s'avança vers la tribu de Meyan. Se composer visage aimable, inclinaison polie du chef. Deux mioches entouraient déjà son doulx : l'ainée et le cadet. Deux autres suivaient.


Enchantée ma dame.... Guit m'a si souvent parler des siens que c'est grand honneur pour moy de pouvoir vous rencontrer.

Les prunelles mordorées glissèrent sur Thomas.

'lut gamin.

Avant de se poser à nouveau sur le joli minois de la belle sœur de Guit. Regard céruléen.

Les fines lèvres de la damoiselle de doute et de grasce se retroussèrent découvrant de petites dents blanches et pointues.


Va tutto bene dame. Et vous mesme comment vous portez vous doncques ?

Ma foy en prenant la direction de Clermont Ferrand il aurait été difficile de passer à costé sachant que la ville se situe à distance égale entre Tulle et Ussel. Faut croire que Guit est un piètre guide mais il faut tenir pour vrai que j'aimasse à me perdre en sa compagnie.


Puis baissant d'un ton.

Il serait toutefois fort dommage qu'il s'aperçoive que mon sens de l'orientation est bien meilleur que le sien. Son ego de masle en prendrait assurément un coup croyez moy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nictail
Seigneur
avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 09/05/2008
Localisation : Bien blotti au creux de ses bras.

MessageSujet: Re: [RP] Des retrouvailles (tant) attendues (Juillet 1459)   Sam 6 Aoû - 2:42

Nic sourit tendrement à son épouse.
Elle essayait de le rassurer de son mieux, c'était tellement adorable.
Comment la remercier ?! Elle était toujours là près de lui, pour lui.


Je sais que tu feras des efforts, tu en fais tellement pour moi.
Mais, j'espère qu'il ne t'embêtera pas trop...

Doux et tendre sourire à son aimée.
Ah voui, cette carte là. Je ne me souviens plus quel bout elle avait mangé.
Sinon, il n'avait qu'à avoir sa propre carte, c'était juste pour dépanner...
Mais, ils finiront bien par arriver, je n'en doute pas.

Nic contempla son épouse tendrement, lui passant une main dans les cheveux.
Elle était si belle, ils étaient si bien. Profitant de ce moment tendre et intime, si agréable.
C'était si rare comme instant, autant le savourer.

Mais comme prévu, ça ne dura pas et les cris des enfants les sortirent de leur douce torpeur.
Voilà donc le frangin et sa compagne.
Les enfants furent les premiers arrivés. Nic et Aigue se joignirent à eux tranquillement.
Un large sourire vers son frère et sa compagne. Depuis le temps, pfiou...
Il le laisse faire les présentations.


Bonjour frangin. Légère accolade.
Nous sommes à l'heure, nous, eh oui. Même si tu doutes de nous...
N'essaie pas d noyer le poisson, tu t'es juste un peu perdu... mais au moins, ça t'a fait un peu sortir de Castres.
En tout cas, tu as raison, ce sont bien Aurore et Nathan, nos deux plus jeunes.

Puis se tournant vers la compagne de son frère.
Damoiselle Sebelia, ravi de vous rencontrer aussi. C'est un plaisir de rencontrer la compagne de mon frère.
L'important est que vous ayez réussi à trouver le lieu du rendez-vous.
Un peu de retard ou d'avance, ça ne change pas grand chose.

En tout cas, nous allons fort bien et le beau temps nous promet une belle journée.
Allons donc nous installer sur les couvertures, nous serons à l'aise.

Et joignant le geste à la parole, Nic entraina le petit groupe.
Alors, ça y est, tu es retourné à la vie ?!
Et cela fait longtemps ?! Nous n'avons eu de tes nouvelles que récemment...
Enfin, je te bombarde de questions, tu nous raconteras tout ça quand tu voudras.


Qui a dit que Nic était un peu tendu ?!
Mais non, vous vous trompez... Juste un peu !
Toute façon, ils auront tout le temps de discuter pendant la journée.

Et sinon, vous nous avez apporté quoi de bon à manger ?!
De notre côté, du bon vin et du jus de pomme pour agrémenter tout cela.
En espérant que cela se marie bien.

Nic sourit aux enfants doucement, un peu de joie et de folie pour ce pique-nique.
Tout allait bien se passer. En tout cas, Nic le souhaitait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guitail
Convive qui ose pousser les portes
avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: [RP] Des retrouvailles (tant) attendues (Juillet 1459)   Sam 6 Aoû - 4:00

Guitail venait à peine de finir les présentations qu'Aigue était déjà debout. Un petit bonjour et Aigue commençait tout de suite à s'occuper de son beau-frère, en lui écrasant le pied. Guitail réprima la grimace de douleur et chercha ce qu'il avait pu mal faire. Mais non il ne trouva pas. Après ce petit incident, Guitail alla donner l'accolade à son frère avant de leur répondre.

Oui, les moines m'ont libérés pour la période estivale. Cela fait à peu près un mois que j'ai retrouvé le bon air frais de la vie.

Pendant qu'il parlait, Guitail s'était dirigé vers les enfants, laissant Sebelia discuter un peu avec son frère et sa belle soeur. Non, il ne l'abandonnait pas, il restait à côté et écoutait, tout en discutant un peu avec les enfants. Guitail s'accroupit devant la petit troupe

Bonjour tous les quatre, vous allez bien?

Puis se tournant plus vers les deux plus jeunes.

Je suis votre tonton Guitail. Ah au fait, excuses moi Athalia de ne pas avoir répondu à ta lettre, mais les moines n'ont pas voulu que je te réponde. Et si tu veux, pour te remercier de ta lettre, tu pourras faire un tour sur mon cheval, tu te souviens de lui?

A peine Guitail eut le temps de faire cette proposition que Nic leur proposait d'aller s'installer sur les couvertures. Eh ben, pour une fois il était bavard, ce n'était pas plus mal. Guitail se releva, restant à côté des enfants pour éventuellement répondre à leur questions s'ils en posaient, et se dirigea vers les serviettes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Des retrouvailles (tant) attendues (Juillet 1459)   Sam 6 Aoû - 10:51

Le "Va tutto bene" de Sebelia la scotcha littéralement sur place quelques instants.
Azurs interrogateurs face à la compagne de Guitail.
Soit, Sebelia était elle-même d'origine Italienne, soit "ils" l'avaient retrouvé...
Un frisson la traversa de haut en bas. Non pas qu'elle soit inquiète pour son propre sort, mais plutôt de celui de sa famille.
Jamais elle ne les laisserait s'attaquer à ceux qu'elle a de plus cher en ce monde.
Son instinct "guerrier" reprenait le dessus, et Aiguemarine était en passe d'éclaircir ce mystère - en Italien - avec la donzelle quand Nic prit le relais et entreprit de lancer une discussion.
Bon...honnêtement, Aiguemarine n'aurait pas d'emblée parlée de nourriture, mais plutôt de savoir comment ces 2 là s'étaient rencontrés. Car, oui...ça l'intriguait. Cela semblait si rapide en plus...
Elle esquissa un faible sourire à son époux, puis s'approcha de Guitail qui faisait connaissance avec les enfants, et s'excusait auprès d'Athalia.

"Pas trop douloureux ton pied ?! ça, c'est pour t'apprendre à ne plus donner de nouvelles !
Et encore...j'ai pas été trop méchante ; ça aurait pu être bien pire, crois moi."


Elle regarda sa fille aînée : Athalia s'en sortirait seule ; après tout elle devenait grande.
En son for intérieur, Aiguemarine se demandait toutefois comment sa fille allait réagir.
Athalia avait vécue de « drôles » de choses ces dernières années, dont la perte de sa Marraine, Kindjal, qui avait été une profonde déchirure.

Aiguemarine prit son dernier né dans ses bras. Nathan avait eu l'ingénieuse idée de se mettre du sable un peu partout.
Elle extirpa un mouchoir et entreprit de lui nettoyer un peu le visage. Pour le reste...la journée était loin d'être terminée...
Son fils ne cessant de gigoter entre ses bras, Aiguemarine lui rendit sa liberté.

Elle resta là, près d'eux...essayant d'écouter les conversations...silencieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athalia
Marmaille des Seigneurs de Sarliève
avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 22/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] Des retrouvailles (tant) attendues (Juillet 1459)   Sam 6 Aoû - 11:32

Athalia, quand elle eût la certitude de faire face à son oncle se jeta dans ses bras et l'embrassa.
Elle ne s'était pas rendue compte de l'altercation entre sa mère et Guitail, tellement elle était heureuse de le revoir.
Mais, à peine les effusions terminées que ce dernier s'excusait auprès d'elle de ne pas avoir répondu à sa missive.

Elle haussa légèrement les épaules.
Son père écrivait bien, lui...même enfermé au monastère !
Alors non, vraiment...Athalia ne comprenait pas.
Peut-être ne voulait'il pas avouer qu'il n'avait pas assez d'écus pour renouveler son stock de parchemins, de plumes et d'encre.


"Pas grave Tonton...enfin, si un peu quand même ! J'aurai peut-être un cadeau pour toi, mais faut que je demande aux parents d'abord.
Tu m'en veux pas, hein ?
Tu vas donc bientôt te marier, c'est chouette ça !
Ton cheval, oui...je m'en souviens un tout petit peu. Mais je crois qu'Aurore sera contente de faire une ballade.
Moi, tu sais j'ai mon poney : il s'appelle Jecétout !"
désignant de la tête les équidés attachés non loin d'un arbre un peu plus loin...

Athalia regarda ses 2 frères et sa soeur, puis son regard se porta sur sa mère.
Celle çi semblait songeuse.
Que se passait'il ?

_________________
Fille aînée de Nictail et Aiguemarine
Grande soeur de Thomas, Aurore et Nathan
Adorable filleule d'Althiof et de feue Kindjal
Princesse de Matthis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurore
Marmaille des Seigneurs de Sarliève
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 15/04/2009

MessageSujet: Re: [RP] Des retrouvailles (tant) attendues (Juillet 1459)   Dim 7 Aoû - 5:48

Alors, c'était donc ça un "Tonton" ?
Aurore leva légèrement la tête et écouta son oncle se présenter.
Une fois qu'Athalia eût terminée, elle s'avança vers lui et se mit à l'inonder de questions.


"'Zour' ! moi j'suis Aurore, et j'suis la plus sage.
Dis cé zoù Caste ? Et pouquoi que t'habites là-bas ?
Nous, on za un zoli bâteau, et toi aussi ta un zoli bâteau ?
Moi ze veut bien faire un tou' sur ton seval, paque zé pas encor' de poney !
Mais là zé faim ! pas toa ?


Elle lui fit un grand sourire enjoleur, espérant que Guitail réponde à toutes ses questions pour qu'ensuite ils aillent manger.
Bah vi...le changement d'air, ça creuse ! Et eux n'avaient rien pris à manger car dixit par les parents, c'était Tonton qui était chargé d'apporter le pique-nique.

_________________
Petit bout de Nictail & Aiguemarine
Petite soeur d'Athalia et de Thomas.
Grande soeur de Nathan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guitail
Convive qui ose pousser les portes
avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: [RP] Des retrouvailles (tant) attendues (Juillet 1459)   Dim 7 Aoû - 23:54

Guitail venait à peine de s'excuser auprès d'Athalia qu'Aigue s'approchait de lui. Attention, qu'est-ce qu'elle va faire celle-là encore. Pour une fois elle lui parla normalement, ouf sauvé.

Tu sais, c'est plus simple de parler plutôt que de marcher sur les pieds de quelqu'un. Mais au passage, je n'ai pas eu beaucoup de nouvelles de vous non plus, alors je devrais aussi te marcher sur le pied non?

Guitail lui fit son plus large sourire, puis Athalia l'embrassa. Excuses acceptées... enfin à moitié. Puis elle lui parle d'un cadeau, intéressant ça, puis d'un mariage. Là Guitail pouffa un peu de rire. Qu'est ce qu'Aigue avait bien pu raconter encore. A peine Athalia eut fini qu'Aurore prit le relai. Eh ben, elles ressemblaient bien à leur mère elles, toujours à parler. Guitail écouta une à une les questions, avant d'y répondre.

Athalia, ça sera avec plaisir que je recevrais ton cadeau une fois que tes parents auront dit oui. Mais pour le mariage, il va falloir attendre un peu avant quand même.

Guitail regarda sa douce juste après avoir parlé du mariage. C'est vrai qu'il voulais vivre sa vie avec elle, mais il était tôt pour le moment.

Alors Aurore, je vais répondre à toutes tes questions. Castres est au sud d'ici, dans cette direction.

Guitail montra ce qui lui semblait être le sud, et il espérait ne pas se tromper. Ca devait être relativement la bonne direction.

Pourquoi j'habite à Castres... hum... parce que ma maison s'y trouve, avec mes amis. Parce que j'y ai des responsabilités.

Pas facile à répondre à cette question.

Non je n'ai pas la chance d'avoir un bateau, je n'ai pas assez d'écus pour m'en acheter un. Et bien sur que tu pourras faire un tour sur mon cheval si tes parents veulent bien, faudra les convaincre hein. Et puis tu as raison, il commence à faire faim. Tu as envie de découvrir ce qu'à cuisinier Sebelia comme plat, et ben moi aussi.

Guitail sourit à Aurore puis la prit dans ses bras pour l'emmener vers les couvertures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nictail
Seigneur
avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 09/05/2008
Localisation : Bien blotti au creux de ses bras.

MessageSujet: Re: [RP] Des retrouvailles (tant) attendues (Juillet 1459)   Mar 9 Aoû - 10:55

Nic sentit bien rapidement une gêne chez son épouse.
Quelque chose semblait la tracasser, mais, impossible de deviner quoi dans l'instant.
Et ce n'était peut-être pas le bon moment pour le lui demander, arf.
En signe de soutien, il lui prit la main et la serra fort dans la sienne.

Puis, il observa un instant son frère.
Il avait l'air de bien s'en sortir avec les enfants. En tout cas avec les fillettes.
Bon, faut avouer qu'elles savaient y faire.
Avec leurs airs d'angelots, elle pouvaient passer pour des enfants modèles.
Bon, elles pouvaient l'être... mais elles adoraient faire des bêtises. Comme tout enfant qui se respecte.
Nic était ravi qu'ils prennent tous un peu l'air, ça faisait beaucoup de bien.

Cela faisait vraiment plaisir à voir. Son frère rayonnait, ou tout du moins, c'est ce qu'il semblait.
Il sourit aux questions de leurs filles. Elle n'en rataient pas une.
Et les réponses valaient aussi d'être entendues. Enfin, pour celles qu'il avait captées.
Et alors qu'ils se dirigeaient tranquillement vers les couvertures...


Dites, faudra aussi nous raconter comment vous vous êtes rencontrés.
C'est toujours passionnant les premières fois, vraiment.
Et moi ça m'intrigue, j'avoue...

Il s'installa sur une couverture, tranquillement, sortant une bouteille de Bordeaux, une de Bourgogne et une de jus de pomme. Ainsi que quelques verres grossiers, mais plus résistants.
Bon alors, très chère Sebelia, que mange-t-on de bon aujourd'hui ?!
Large sourire, ravi de cette rencontre, tout semble à peu près bien se dérouler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sebelia
Voyageur(euse) feutré(e)
avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 05/08/2011
Localisation : Castres comtat de Tolosa

MessageSujet: Re: [RP] Des retrouvailles (tant) attendues (Juillet 1459)   Mer 10 Aoû - 9:49

La belle sœur de Guit la fixait une lueur interrogative au fond de ses prunelles bleutées. Nonobstant ses velléités de faire usage de bienséance, accorte damoiselle bayant aimables paroles et se gardant de toute scurrilité, Sebelia l'avait assurément interloquée. Elle scrutait sans vergogne les humeurs et variations d'expression du visage de la femme lige, s'efforçant de croiser et de jauger autant de regards qu'elle le pouvait. Le silence qui s'était installé entre les deux femmes fut interrompu par le tendre époux qui s'était maintenant tourné vers la castraise pour échanger quelques politesses. La brunette gratifia Nictail d'un franc sourire et d'une voix aux accents chantants enchaina, fixant un point au dessus de son épaule dextre.

Le plaisir est pour moy sire. Guitail porte une estime particulière de votre mérite que j'avais grand désir de voir et de connaistre ce frère bienaimé.

La damoiselle de doute et de grasce n'avait point perdu de vue Aiguemarine qui s'était quelque peu éloignée pour rejoindre son beau frère, resté en retrait accaparé par les questions des enfants. Il semblait tenir son rosle d'oncle avec tout le sérieux qui le caractérisait. La bella effleura de ses noisettes le visage de son doulx avec bienveillance, un sourire fendit ses lèvres fines. Invitation fut alors donnée par le frérot pour poser les fondements sur les couvertures étendues sur les berges de la Luzège, la rivière qui luit dont les eaux vives regorgeaient de richesses et de diversités notamment par la présence de la truite sauvage et de la loutre. En espérant que Guitail ait prévu le matériel de pesche elle se chargerait des appasts. En aoust, ne fallait-il point prendre une mouche à viande et le gros ver rouge et gras de bacon, et les lier sur votre crochet ?

Sebelia avait accroché le regard de Guit l'espace d'un instant et le temps s'était figé momentanément. Avec pudeur, icelle baissa le lourd rideau de ses longs cils lentement. Elle ne pouvait esgourdir la discutaille qu'il animait avec Athalia et qui avait lieu à quelques pas pourtant mais elle sentit son palpitant bondir violentement en dehors de sa poitrine. Aurore dans ses bras, le toulousain suivait la petite troupe qui s'installait en vue du pique-nique. Le regard opalin de la Querini se perdait dans les eaux claires de la rivière. La réminiscence de sa rencontre avec le blond n'était point si éloignée. Castres ville de sa naissance. Castres ville de sa renaissance. Le voile qui embrumait le biau regard de la jeune femme se déchira. Elle redressa sa nuque gracile et répondit.


Nous nous sommes rencontrés à Castre où je venais d'emménager le 17 juillet dernier. Je venais de Bourgogne. Guit est l'une des premières personnes que j'ai croisées. Il avait ouvert sur la halle un bureau de discutions pour que les castrais se rencontrent et fasse plus ample connaissance. J'ai cru en le voyant qu'il faisait partie de la domesticité du maistre de maison. Il portait un plateau sur lequel reposait des hanaps et faisait rouler du pied un tonneau de cervoise. Je venais de remplir une petite fiche décrivant quelques traits de ma personne et sans vergogne il s'en ait emparé afin de la lire. Après je l'ai revu en taverne un peu chaque jour et puis un soir qu'il s'était enivré...

Je te laisse continuer caro mio si tu le veux bien.

Mais avant que Guit ne poursuive, au menu nous aurons du rosti de porcelet froid et de la tourte à l'ail, au fromage, aux raisins et aux épices. Je me suis entrainée rassurez vous car je suis une piètre cuisinière je l'avoue. Il mio piccolo cuore quant à lui vous a préparé sa spécialité. Chouquettes aux poireaux. Il tient cette recette de feue sa marraine.


Sebelia agenouillée, le dos roide, mains posées bien à plat sur ses cuisses observait à la dérobée son amant. Comment allait-il s'en sortir cette fois ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Des retrouvailles (tant) attendues (Juillet 1459)   Ven 12 Aoû - 9:09

Et Aiguemarine n'était pas au bout de ses surprises ! Vraiment pas...
Elle serra en retour la main de son époux.
Lui seul était capable de sonder son « malaise ». Il connaissait une partie de son passé... enfin, tout du moins, la partie qu'elle avait réussie à retrouver grâce aux récits & aux écrits de Soeur_Radegonde.
Toutefois une grosse partie lui restait encore inconnue.
Aiguemarine avait repoussée les entrevues avec la moniale, espérant un retour rapide de Sindbad des terres Angloyses.
Mais force était de constater qu'après 5 mois passés là-bas, le Constantinopolitain n'était toujours pas prêt de revenir. Pire...
Depuis quelques temps, plus de nouvelles !

Elle prit place sur les couvertures, mais fût séparée de Nic.
En effet, Athalia & Thomas dict « le silencieux » avaient pris place aux côtés de sa moitié.
Un léger soupir s'échappa de ses lèvres, et Aiguemarine écouta Sebelia parler de sa rencontre avec Guitail.
Yeux qui s'écarquillent sous les nouvelles « révélations » de la Donzelle.
Voilà qu'elle aussi venait de Bourgogne !
Cela faisait beaucoup de coïncidences tout ça.

Levant un sourcil mi-interrogateur, mi-soucieux...


« Tiens donc, de la Bourgogne ?! Et d'où si ce n'est pas indiscrêt ?!

Non, non, surtout ne pas dire qu'elle-même a longtemps vécue là-bas aussi, après avoir été recueillie par la grande famille des De Vergy.
Ne pas dire non plus qu'Aiguemarine est Italienne de naissance. Cela pourrait attiser les soupçons.
Elle pria intérieurement pour que les enfants n'en parlent pas non plus.
Et si...ils étaient face à face avec un membre de l'Ordre de la Pierre-Dieu ?!

De rajouter afin de n'éveiller aucun soupçons vis à vis de Sebelia...


En fait, je suis Ambassadeur Orléanaise auprès de la Bourgogne...entre autres choses...

Mais voilà que la jeune femme cédait la parole à Guitail afin qu'il termine l'histoire de leur rencontre.
Aiguemarine eût un léger haut le coeur en s'imaginant son beau-frère complètement ivre et soupira doucement, en secouant la tête.
Puis son attention se porta sur la nourriture que Sebelia s'amusait à énoncer.
Cela lui paraissait appétissant. Toutefois, elle n'y toucherait pas et trouverait bien un prétexte avant qu'ils n'attaquent le pique-nique.
Oui, elle était méfiante. Qui ne l'aurait pas été à sa place ?!
Elle lança un regard un peu désolée à Nic. Comprendrait'il sa détresse ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guitail
Convive qui ose pousser les portes
avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: [RP] Des retrouvailles (tant) attendues (Juillet 1459)   Ven 12 Aoû - 20:33

Guitail se dirigeait vers les couvertures avec Aurore dans les bras. Il sourit lorsque son frère posa une question sur leur rencontre. il aurait plutôt pensé que Aiguemarine l'aurait posé cette question là, mais elle ne voulait surement pas trop poser de question pour ne pas paraître indiscrète. Guitail laissa sa douce commencer l'histoire et sourit à celle-ci. Puis il rigole lorsqu'elle lui proposa de raconter la suite de l'histoire. Il était sûr qu'elle ne raconterait que cette part de l'histoire et qu'il devrait raconter la suite. Il s'assit en tailleur sur la couverture, laissant Aurore libre de s'échapper avant de commencer la suite de l'histoire, et passant un bras autour de la taille de sa tendre.

Je savais que tu allais me laisser raconter cette partie de l'histoire. C'était une soirée de 21 juillet, j'étais en taverne avec... quelques verres dans le nez disons. Et dans cet état, j'ai tendance à parler, à dire tout ce que j'ai sur le coeur. Alors je lui ai dis qu'elle était aussi belle que la rose qu'elle avait. Puis je lui ai révélé mes véritables sentiments. Mais elle ne pensait pas que je disais la vérité, elle pensait que je disais n'importe quoi parce que j'étais ivre. Le lendemain, elle est revenue me voir, nous avons discuté, et elle s'en rendue compte que ce que je disais hier était la vérité vraie. Alors elle m'a annoncé ses sentiments en ce beau jour du vendredi 22 juillet. Voilà toute l'histoire.

En finissant cette histoire, Guitail déposa un tendre baiser sur les lèvres de sa douce.

En parlant de nourriture tu me mets l'eau à la bouche. Si on commençait à manger maintenant? Et puis je pense que nous allons devoir goûter ça avant que vous ne mangiez, n'est ce pas Nic? Je suis désolé de cette mauvaise blague de la dernière fois.

Guitail leur fit un mi-courire mi-grimace, avant de trouver qu'Aigue n'avait pas une très belle tête. Etais-ce la nourriture qu'il lui faisait peur? Non, à son avis c'était autre chose, mais quoi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athalia
Marmaille des Seigneurs de Sarliève
avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 22/06/2008

MessageSujet: Re: [RP] Des retrouvailles (tant) attendues (Juillet 1459)   Lun 15 Aoû - 4:45

Athalia avait remarquée le trouble de sa mère.
Et si elle l'avait remarqué, forcément les autres aussi.
Alors la jeune fille s'installa avec son frère aîné entre ses 2 parents.
Place de choix, mais c'est surtout qu'Athalia devait demander à ses parents pour le "cadeau" de son Oncle Guitail.
Bon, vu la tête de Moman, il lui faudrait se rabattre vers son Père.

Elle attendit que son oncle termine sa drôle d'histoire pour se redresser et glisser à l'oreille de son Père sa demande...


Dis Papa...J'voudrais faire un cadeau à Tonton !
T'aurai pas quelques écus à me donner, steupléééééé ?


Puis changeant de sujet...

Dis, elle a quoi Maman ?
Elle semble contrariée...

_________________
Fille aînée de Nictail et Aiguemarine
Grande soeur de Thomas, Aurore et Nathan
Adorable filleule d'Althiof et de feue Kindjal
Princesse de Matthis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathan
Marmaille des Seigneurs de Sarliève
avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 13/05/2010

MessageSujet: Re: [RP] Des retrouvailles (tant) attendues (Juillet 1459)   Lun 15 Aoû - 5:16

Tout comme son grand frère, Nathan s'était fait discrêt...très discrêt même.
Sa maman l'avait pris dans ses bras afin de le nettoyer un peu, et l'avait rapidement reposé par terre.
Bah vi, c'est pas parce que c'est "le petit dernier" qu'il devait rester dans les bras maternels.
C'était un homme Nathan, oué bon, enfin...un petit bonhomme !

Donc le dernier né de la famille, à défaut d'ouvrir la bouche, il avait observé.
A priori, un "Tonton" c'est un être normal. Oui, bon...il connaît pas encore vraiment bien Guitail non plus !
En revanche, c'est fou ce qu'il ressemble à Popa. Ah mais c'est normal ? qu'on lui souffle à l'oreillette.
Ahhhhh...bon ben d'accord.

La Demoiselle, - comprendre Sebelia - elle avait l'air gentille aussi.
Sauf qu'elle employait des mots bizarres dans ses phrases.
Mais vu que Nathan il suivait po la discussion, il s'en fichait royalement.
La seule chose à laquelle notre petit bonhomme réfléchissait, c'était comment se débarrasser de tout ce sable qui lui grattait la peau.
A part se jeter dans l'eau du lac.
Mais qui accepterait de l'y accompagner ?

Athalia & Popa étaient en grande discussion secrête.
Nathan regarda en coin sa Maman.
Tiens, elle semblait pas dans son assiette.
Un tit bain peut-être lui rendrait le sourire ?

A quatre pattes, Nathan se dirigea vers elle et vint se serrer contre elle.
Puis tout en se redressant, il lui dit :


"Nat et Mama plouf dans zo, acco' Mama ?"

Le dernier né de la famille était loin de se doûter qu'il proposait là une belle diversion à sa mère...
Ah Innocence et insouciance quand tu nous tiens !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurore
Marmaille des Seigneurs de Sarliève
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 15/04/2009

MessageSujet: Re: [RP] Des retrouvailles (tant) attendues (Juillet 1459)   Lun 15 Aoû - 9:14

Aurore l'avait bombardé de questions.
Maintenant, elle écoutait sagement les réponses, se dandinant d'un pied sur l'autre.
Son petit nez se fronçant parfois sous certaines réponses.


Alors Aurore, je vais répondre à toutes tes questions. Castres est au sud d'ici, dans cette direction.

Elle regarda son Oncle pointer du doigt une certaine direction et esquissa un sourire malicieux.
En effet, ses parents lui avaient dit que leur oncle avait un peu de mal à s'orienter.
Aurore hocha la tête, décidant de lui faire confiance.


Ze coné po ! un zou' tu m'emmènras ?


Pourquoi j'habite à Castres... hum... parce que ma maison s'y trouve, avec mes amis. Parce que j'y ai des responsabilités.

Ouiiiiiiiiiiiiii, mais que pouquoi ke tabites po ave' famille de nous ?
Pis, tu fais koi ? Cé koi des respontalités ?


Non je n'ai pas la chance d'avoir un bateau, je n'ai pas assez d'écus pour m'en acheter un. Et bien sur que tu pourras faire un tour sur mon cheval si tes parents veulent bien, faudra les convaincre hein. Et puis tu as raison, il commence à faire faim. Tu as envie de découvrir ce qu'à cuisinier Sebelia comme plat, et ben moi aussi.

Suis sûre que Popa il te péterait le Rirabella. Fo zuste lui demandé zentiment...
Moi, un zour ze vé me marié. Dis, tu veux ben te marié avec moa ?


Aurore l'attrapa par le cou, et lui déposa un baiser bien baveux sur la joue.
Quand Guitail la prit dans ses bras, elle resta bien calée contre lui.
Nulle envie de le laisser avec Sebelia.
Et quand ils s'installèrent sur la grande couverture, Aurore resta sur les genoux de son oncle.
Certes, elle avait faim, mais personne n'avait donnée le signal.
Elle resta donc là à regarder les uns et les autres...

_________________
Petit bout de Nictail & Aiguemarine
Petite soeur d'Athalia et de Thomas.
Grande soeur de Nathan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas
Marmaille des Seigneurs de Sarliève
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 06/12/2008

MessageSujet: Re: [RP] Des retrouvailles (tant) attendues (Juillet 1459)   Lun 15 Aoû - 9:52

Thomas était très sage, comme d'habitude.
Il restait silencieux, écoutant les conversations avec intérêt.
Il arrivait mieux à se libérer en présence de têtes connues... Mais c'était toujours aussi difficile avec des inconnus.
Thomas essayait d'imaginer Tonton Guitail fortement alcoolisé à dire tout plein de choses. C'était comme ça qu'il fallait faire pour faire parler les gens ?
Etrange quand même. Mais bon, si c'est une manière pour former des couples...
Toute façon, c'est pas pour maintenant pour Thomas.
Et pis, les tavernes... Et boire, alors là... Mais bref, il est encore jeune !

En tout cas, Thomas commençait à avoir faim.
Ben oui, chevaucher, ça ouvre l'appétit. Et personne qui s'y met... Tssss.
Il regarde un peu tout le monde... Et s'y met, s'emparant d'une part de tourte.
Hummmm, c'est pas mauvais en tout cas... Même si personne ne cuisine aussi bien que Moman et *Ma*.


Hmmm, po mauvais ch'te'touch'te...
Devriez touch gouter... Ch'avez pas faim ?


Mouarf, c'était pas bien de parler la bouche pleine.
Pourvu que Papa et Maman soient trop occupés pour lui faire des réflexions.
Il sourit doucement à Sebelia. Elle avait l'air gentille, de prime abord. Mais on lui avait toujours appris à rester méfiant.
D'ailleurs, c'est ce qui semblait arriver à Moman... En tout cas, elle n'avait pas l'air bien...
Mais, le meilleur pour lui remonter le sourire... c'est Nathan, pas Thomas !
Ben vi, un p'tit bout de chou, c'est trop craquant...
Enfin, c'est toujours ce qu'on dit, et ça semble toujours marcher pour Nathan.
Il était comme ça quand il était petit Thomas ? A exploiter son petit air trognon ? Bonne question...
En tout cas, il était comme Popa, il réfléchissait trop... Comme disait Maman.

_________________
Fils aîné de Nictail et Aiguemarine -
Petit frère d'Athalia, grand frère d'Aurore et de Nathan
Filleul de Kory et Sindbad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sebelia
Voyageur(euse) feutré(e)
avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 05/08/2011
Localisation : Castres comtat de Tolosa

MessageSujet: Re: [RP] Des retrouvailles (tant) attendues (Juillet 1459)   Jeu 18 Aoû - 5:41

Tiens donc, de la Bourgogne ?! Et d'où si ce n'est pas indiscret ?!

En fait, je suis Ambassadeur Orléanaise auprès de la Bourgogne...entre autres choses...


Et de se laisser aller à cette forme d'inclination naturelle, la resvasserie, elle rencontrait une solidité fabuleuse, là où tout était ouvert et volatil. Elle avait surmonté tant d’épreuves au cours de l’année présente que le peu de bonheur reçu ces derniers mois avait été balayé tel un fétu de paille révélant à ses propres yeux une jeune femme ruinée. L’écorchée vive passée mèstra es dissimulation, piquait des deux jusqu’à acculé sa victime à la défensive. On ne vit oncques le vrai faciès de la bourguignonne d’adoption sous le masque de la provocation. Suspendue aux lèvres de son blond, sourire ultrabright précédant la cascade du rire, Sebelia détacha difficilement ses prunelles noisette du doulx visage auréolé d’une futaie irrégulière mais lumineuse. L’iris de l’œil absorba les rayons de l’homme soleil puis glissa et ondula jusqu’à l’ombre d’un sourcil mi interrogateur mi soucieux avant de se jeter dans les eaux troubles de l’aqua marina.

Mâcon ma dame…

Il fut un temps où j’eusse aimé m’initier à la diplomatie. Je me suis rendue à l’université de Belrupt pour m’instruire et juger à mon aune d’un intérest à la négociation sans violence. Diplosme en poche je me suis aperçue que je n’avais probablement point les qualités qui sied à tout bon ambassadeur. Toulousaine depuis peu
– et l’asme moins tourmentée, pensa t’elle - j’aurais besoin d’en savoir un plus sur mon nouveau comté de résidence avant de pouvoir envisager quelque orientation que ce soit. Je connais peu ou prou les terres du Domaine Royal, l’orléanais encore moins, pourtant j’ai eu l’opportunité de rendre visite à une vieille connaissance, un giennois du nom de Garrus…

Aurore sur ses genoux, Guitail s’était lancé à son tour dans les prémices de cette relation prématurée et relatait avec précision cette fameuse soirée du 21 juillet. Cinq jours après l’arrivée à Castres de la bourguignonne, il avait déclaré sa flamme à la jeune femme. Ô combien elle s’en était étonnée, elle l’étrangère, l’inconnue, celle qui cherchait toujours une explication à toute attitude, tout acte. Guitail était veuf depuis près d’un an ; Castres était une petite ville certes mais aussi peu nombreuses soient elles, les donzelles existaient. D’aucuns s’écrieraient que le cœur a ses raisons que la raison ignore. Il était beaucoup trop tost pour elle, elle le pressentait – on ne construit point sur un terrain marécageux - et pourtant il fallait bien l’admettre ils cherchaient mutuellement la compagnie de l’un et de l’autre. Elle n’avait pu fermer l’œil de la nuit et le lendemain la damoiselle de doute et de grasce avait baissé les armes devant la sincérité des sentiments du castrais.

Elle ne l’avait point regretté… Pas un seul jour ne s’était écoulé sans que Guit ne fasse de Sebelia une femme comblée. Retour à l’instant présent. Le jeune homme s’était penché vers son appendice labial et leurs pétales vermeils s’étaient rencontrées. Iceluy venait de lui donner un baiser si éthéré et si tendre à la fois qu’elle en était restée lèvres entrouvertes, yeux mi-clos, presque en apesanteur. L’appel de l’estomac recentra le background de la sotie qui se jouait en ces lieux et le charme fut rompu. La bella effaça ce sourire niais qui fleurissait sur ses lèvres fines. Échange de regards entre Aiguemarine et son époux tandis qu’Athalia glissait quelques mots à l’oreille de son pater. Le petit dernier, Nathan était venu se serrer tout contre sa mater dont l’attitude semblait dissimuler un grand trouble, à moins que ce ne fut de la méfiance. Aurore, blottie au creux des bras de son oncle, observait tous les protagonistes du pique nique. C’est Thomas qui ouvrit le bal… où plutost la mise en bouche. Il mangeait de bon cœur une part de tourte et adressa mesme à la brunette un sourire.


Eh bien soit cario mio l'appétit vient en mangeant !

Et de sortir des fontes de sa ceinture sa dague à couillettes pour découper le rosti de porcelet.

Une tranche Bello biondo ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] Des retrouvailles (tant) attendues (Juillet 1459)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Des retrouvailles (tant) attendues (Juillet 1459)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le Berry: quelques détails pour les nouveaux arrivants...
» L'Artois vous parles
» Pyla -TOP - 2 Juillet 1459 [Coupable]
» TOP - Didine59 -14 juillet 1459 [coupable]
» CDF 2011 - La Rochelle du 21 au 24 Juillet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine de Cournon d'Auvergne :: Seigneurie de Sarliève :: Château de Sarliève :: Le rez de chaussée. :: La bibliothèque. :: Des archives diverses et variées.-
Sauter vers: