AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [RP] Quand tout bascule...(9 Novembre 1459)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: [RP] Quand tout bascule...(9 Novembre 1459)   Mer 9 Nov - 11:58

Aiguemarine


Nuit du 08 au 09 Novembre 1459...

Sur les remparts de Blois, l'on peut vaguement distinguer 2 silhouettes effectuant leurs rondes, quand celles çi passent devant les torches...
A priori, un homme & une femme.
Se connaissent'ils ?! Sont'ils amis, ennemis, amants ou autre ?!

C'est une nuit sans
lune
Mauvais présage ou pas ?!
Seul l'avenir le dira...
Mais pour l'instant, seul compte le moment présent.
Surveiller, surveiller sans relâche les remparts de Blois.
A quelques lieues d'ici, la Capitale Tourangelle est tenue par "les envahisseurs".
Alors, la prudence reste de mise.

Sauf que...au petit matin, c'est une Aiguemarine, l'air hagard, un peu beaucoup paumée, à vrai dire, qui ouvre un oeil, dans un lieu qui ne lui semble pas familier, à première vue.

Un homme se tient près de la couche, près d'elle.

Que s'est'il passé ?!
Sa tête lui fait un mal de chien. Misèreeeeeeeee...
Mais que s'est'il donc passé quelques heures auparavant ?!
Azurs interrogateurs qui se posent sur l'homme...


"Hmmm...Mais où suis je ?! Qui êtes vous ?!, Que s'est'il passé ?!"

Bah, vi. Malgré la souffrance, cela n'empêche pas la Dame de Sarliève d'être toujours aussi prolixe en questions en tous genres.



[hrp] RP fermé pour l'instant. Merci aux autres joueurs/Persos de considérer Aigue amnésique à compter du 9 Novembre, si toutefois ils la croisaient soit en halle, soit en taverne. [/hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Quand tout bascule...(9 Novembre 1459)   Ven 11 Nov - 12:14

Nictail


Nuit du 8 au 9 novembre 1459.

Comme prévu, nos deux époux arpentaient les remparts pour veiller sur leur bonne ville de Blois.
Et force est de constater qu'il ne se passait pas grand chose cette nuit-là.
La guerre avait beau être toute proche, les élus avaient beau paniqués un peu, rien ne bougeait aux alentours de Blois durant cette nuit sans lune.

Nos époux fatiguent, se soutiennent, s'épaulent et se séparent parfois.
Mais, jamais ils ne sont loin l'un de l'autre.
Soudain, l'improbable se produit, une pierre un peu déchaussée, un pied qui se lève plus difficilement... et c'est la chute.
Nic se retourne et aperçoit son épouse au sol. Ah non, pas ça !!

Il s'approche d'elle au pas de course, elle avait perdu connaissance, sa tête ayant heurté le sol assez fortement. Bordel ! Pas possible qu'il lui arrive malheur.
Nic connait ses priorités, et le tour de garde, c'est fini pour ce soir.
Prestement, il prend son épouse et l'emporte jusque chez eux, la déposant sur la couche.
Elle est toujours à moitié consciente. Il nettoie sa blessure, s'occupe d'elle, et veille sur elle. Il n'y a rien de grave, à première vue, elle va s'en sortir avec un bel hématome et un gros mal de tête...
Et toute la nuit, il resta à ses côtés, au cas où, être là pour elle.

Et au petit matin, à demi somnolant, il s'aperçoit qu'elle ouvre les yeux, un peu perdue.
Il vient s'asseoir juste à côté d'elle, pour s'enquérir de son état de santé.


Hmmm...Mais où suis je ?! Qui êtes vous ?!, Que s'est'il passé ?!

Et là, c'est le choc !
Ne se souvient-elle plus de rien ?!


Mais... Je suis ton époux.
Tu sais, Nictail, et tu es Aiguemarine.
Nous sommes chez nous, dans notre chambre.


Longue respiration avant de poursuivre son histoire.

Cette nuit nous étions de garde sur les remparts de la ville de Blois.
Il ne se passait pas grand chose, nous étions fatigués.
J'ai à peine tourné le dos pour observer au loin, tu as chopé, surement dans un trou, et tu es tombée.
Ta tête a cogné le sol et je t'ai ramené ici pour m'occuper de toi et te soigner.

Voilà.


Nic la regardait, quelque peu inquiet.
Son épouse aurait-elle perdu la mémoire ?! Etait-ce temporaire ou définitif ?!
Oui, il était inquiet, et surement bien plus qu'il ne voulait bien le montrer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Quand tout bascule...(9 Novembre 1459)   Ven 11 Nov - 12:15

Aiguemarine


Elle se redresse un peu sur la couche afin de mieux écouter l'homme assise près d'elle.
Sa tête lui tourne, Aiguemarine serre les dents, en se murmurant pour elle-même : "même pas mal, même pas mal".
Elle croise le regard de Nic, mêlé d'angoisse & d'une chose qu'elle n'arrive point pour l'instant à décrypter.
Toutefois...il ne la laisse pas indifférente, mais Aiguemarine préfère rester prudente.


Mais... Je suis ton époux.
Tu sais, Nictail, et tu es Aiguemarine.
Nous sommes chez nous, dans notre chambre.


Il aurait dit "Je suis Tic, tu es Tac", ça aurait été un peu pareil.
Instinctivement, sous le drap, sa main droite chercha sa main gauche discrêtement afin de "vérifier" si elle portait bien une alliance. Ne pas l'offusquer davantage, surtout !
En revanche, elle sentit bien le "Mais..." chez Nic & le regarda un peu tristement.
Ce devait être un choc pour lui, mais c'était encore plus rude pour elle.
En avait'il conscience ?!
Son regard balaya la pièce...tandis qu'il lui racontait ce qu'il s'était passé quelques heures plus tôt.
Alors, comme ça, ils travaillaient tous 2 à la Maréchaussée. Pourquoi pas ! Même si, au fond d'elle même, Aiguemarine ressentait un léger trouble.

Le "voilà" de fin lui fit relever la tête...
Aiguemarine déglutit doucement, & le fixant toujours...


"J'peux avoir un peu d'eau, s'il vous plaît ?!"

Le vouvoiement était sorti tout seul, naturellement.
Puis, baissant les yeux, elle murmura en un souffle...


"Pourquoi je ne me souviens plus de tout ça ?! Mais vous allez m'aider, hein ! S'il vous plaît...racontez moi autre chose ! Faut que je me souvienne !"

Les larmes au bord des yeux, figée telle une statue, Aiguemarine l'implorait de tout son être.
Allait'il le ressentir & accéder à sa demande ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Quand tout bascule...(9 Novembre 1459)   Dim 13 Nov - 11:23

Nictail


Nic comprit vite qu'il avait fait une bourde.
Le regard perdu de son épouse en disait long.
Certes, ça avait été un choc pour lui, mais il ne pouvait guère imaginer ce qu'elle endurait.
Ne plus se rappeler de rien, même plus de qui on est, ça doit être horrible. Et dans un réflexe, il pensait d'abord à lui, surpris de ce qu'il se passait.
Il la regarda tendrement, prenant sa main dans la sienne, et la serrant délicatement.


J'peux avoir un peu d'eau, s'il vous plaît ?!

Bien sûr, je te ramène ça de suite, ne bouge pas ma douce.

Nic revint très vite auprès de son épouse, lui tendant un verre d'eau, tendrement.

Pourquoi je ne me souviens plus de tout ça ?! Mais vous allez m'aider, hein ! S'il vous plaît...racontez moi autre chose ! Faut que je me souvienne !

Je pense que le coup à la tête est responsable de ton amnésie. Elle ne sera surement que temporaire. Je te le souhaite de tout coeur...
Mais d'ici là, je ferai tout pour t'aider à te souvenir, à retrouver ta vie.
Je suis et serai toujours là pour toi, quoi qu'il arrive.


Il lui sourit doucement pour essayer de la rassurer,
Il était inquiet pour elle, mais, il était convaincu que ce n'était que passager.


Alors, pour commencer, tu es donc Aiguemarine.
Nous sommes mariés depuis quelques années et un fameux 4 Juillet.
Depuis ce moment, nous vivons comblés et heureux avec nos 4 enfants : Athalia, Thomas, Aurore et Nathan.
Pour l'instant, ils sont restés au couvent. On les a mit à l'abri là-bas à cause de la guerre qui sévit dans les royaumes... Mais si tu veux, nous pourrons aller les voir, si tu penses que ça peut t'aider...


Nic la laissa assimiler un peu toutes ces informations.
Cela ne devait pas être évident de suivre tout ça quand on ne connaissait plus rien.
Oublier la guerre pouvait être "sympa", mais pas oublier tout le reste.
D'ailleurs, Nic ne savait pas trop par où commencer, alors, il avait choisi de résumer leur vie de famille. Peut-être qu'avec ces quelques bases, ça ferait des "tilt".


Je ne sais pas ce que tu aimerais savoir.
Dis-moi tout, et j'essaierai au mieux de te répondre.
Je ferais n'importe quoi pour toi.


Même si elle ne s'en souvenait plus, Nic espérait que son amour pourrait transpirer de ses paroles. Il faisait de son mieux pour la soutenir...
Il la couvait du regard, tendrement, essayant de trouver ce qu'il peut faire d'autre.
Première fois qu'il est confronté à l'amnésie. Et c'est toujours plus dur quand ça touche sa propre famille.
Pourtant, il tâchait de se montrer fort. Son épouse avait besoin de lui, et il ne laisserait plus rien paraitre, pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Quand tout bascule...(9 Novembre 1459)   Mer 16 Nov - 10:30

Aiguemarine


C'était un peu surréaliste la scène qui se jouait en cette chambre.
Aiguemarine en aurait bien rit si les circonstances avaient été différentes.
Ce croisement de vouvoiement & tutoiement entre les 2 époux.
La voix douce mais ferme de Nic la rassurait tout de même un peu, même si ce qu'il lui racontait n'éveillait en elle aucun souvenirs...pour l'instant.

Ainsi donc, elle était mariée, s'appelait Aiguemarine - drôle de nom tout de même, un sobriquet sûrement - & était mère de 4 enfants.
Son coeur s'étreignit à cette dernière pensée et son visage s'assombrit : comment avait'elle pu oublier tout cela ?!

Lasse, elle laissa sa tête retomber sur la couche, une larme coulant doucement sur sa joue.
Aiguemarine l'essuya du revers d'une main, rageusement.
& à la dernière question de Nic, elle répondit simplement :


« Je veux tout savoir. N'avez vous point quelques écrits, documents ou que sais je d'autre sur... »nous », notre famille, nos amis ?!
Peut-être qu'en les relisant...ça m'aiderait, non ?! »


Oui, Aiguemarine avait une idée derrière la tête...
Pourquoi devrait'elle croire sur parole cet homme qui se prétend être son époux ?!
Certes, il était plutôt pas mal bâti & son regard semblait être celui d'un homme amoureux, mais non, elle ne voulait/pouvait dépendre de quelqu'un.
Son esprit s'y refusait.
C'était la seule chose dont Aiguemarine avait conscience.
Sauf que là, elle y était plutôt contrainte...tout du moins, le temps que sa mémoire lui revienne.

Puis, dans un murmure...

« Et à part glisser sur une pierre près des remparts, suis je « douée » dans un autre domaine ?! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Quand tout bascule...(9 Novembre 1459)   Sam 19 Nov - 11:22

Nictail


Je veux tout savoir. N'avez vous point quelques écrits, documents ou que sais je d'autre sur... »nous », notre famille, nos amis ?!
Peut-être qu'en les relisant...ça m'aiderait, non ?!


Nic sentait bien que son épouse était...perdue et terrifiée.
Elle qui n'aimait pas dépendre de quelqu'un...
Elle qui n'avait jamais fait confiance aveuglément...
Elle qui avait eu une enfance très particulière...
Elle qui avait déjà perdu une partie de sa mémoire...
Bref, Nic comprenait très clairement qu'elle ait beaucoup de mal à accepter la situation.
Même amnésique, Aigue restait Aigue, avec son instinct et sa façon d'être.


Bien sûr, nous avons des archives et des écrits sur les événements marquants de notre vie. Des certificats, des documents officiels... Toussa toussa quoi.
Il y en a un peu ici, mais la majorité est entreposée à notre domaine de Sarliève, en Bourbonnais-Auvergne.

Parce que nos amis de longue date Althiof et Korydwen nous ont anoblis il y a de cela quelques années.
Je peux demander qu'on te ramène tout ce qu'on a stocké depuis des années.
Et tu pourras commencer par lire tous les parchemins que nous avons pour les mois derniers.
Il y a aussi les dernières missives que nous avons reçues de Sindbad. C'est un très bon ami qui est actuellement chez les Angloys.


Nic allait aussi finir par se perdre dans ce qu'il racontait.
Comment pouvait-il mettre tout ça dans l'ordre, de manière à ce qu'elle puisse comprendre.
Seule solution, lui ramener les archives, c'est le plus pratique pour ne pas oublier et rester clair.


Ne bouge pas, je reviens avec nos dernières archives.

Aussitôt dit, aussitôt fait.
Nic rapporta les écrits et documents sur ce qu'ils avaient fait depuis leur arrivée en Orléanais.
Y compris leur petite pige défensive du côté de Moulins et les voyages en bateau.
De quoi lui donner un peu de grain à moudre.
Et alors qu'il déposait tout ça près d'elle, un faible murmure :
Et à part glisser sur une pierre près des remparts, suis je « douée » dans un autre domaine ?

Bien sûr que tu es douée pour autre chose !
Tu es une diplomate hors pair. Tu travailles auprès de l'Est du Royaume si on peut dire, avec une affectation à la Bourgogne. Faudra que tu prennes un peu de vacances je crois.
Tu es aussi une épouse et une mère sans pareille... mais tu me dirais que je ne suis pas objectif.
Tu es aussi très douée dans la maniement des armes et une médicastre de renom.
Pour commencer, soit dit en passant...

Mais, je vais te laisser prendre connaissance de tout ça.

Nic s'assit au petit bureau et prépara une courte missive pour demander le rapatriement de toutes leurs archives depuis Sarliève.
Il espérait de tout coeur que cela puisse aider son épouse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Quand tout bascule...(9 Novembre 1459)   Lun 21 Nov - 12:46

Aiguemarine


A peine avait'elle eue le temps de dire "ouf" que Nic lui ramenait déjà quelques documents, missives & correspondances qu'elle semblait entretenir avec un dénommé Sindbad.
A priori, c'était un ami très cher du couple...
Affaire à suivre...

Elle se redressa de nouveau sur la couche, écoutant la suite.
Ainsi donc ils étaient nobles en Bourbonnais-Auvergne. Sarliève, joli nom, en tous les cas.

Mais le plus "intéressant" restait à venir.
Aiguemarine était donc Ambassadeur & notamment en Bourgogne.
A l'énoncé de cette province, elle ferma les yeux quelques instants.
Le nom lui évoquait à la fois de belles choses...mais d'autres plus "effrayantes".
Elle savait aussi manier les armes. Bonne chose que ça, même si plus de précisions seraient à demander...plus tard.
& pour couronner le tout, Aiguemarine était médicastre.
Instinctivement, sa main se posa sur sa tête affublée d'un joli bandage recouvrant un non moins joli hématome.


"D'accord" sussura t'elle doucement avant de reposer sa tête sur l'oreiller.

& tandis que Nic s'activait à je ne sais quoi, Aiguemarine, de son côté, ferma les yeux puis s'assoupit quelques longues heures...
Sa blessure avait eue raison d'elle.


[ Quelques jours plus tard...]

Les jours passaient & se ressemblaient.
Telle une ombre, Aiguemarine tentait, tant bien que mal, de recouvrer ses souvenirs.
Nic n'était pas épargné, & elle le harcelait de questions diverses & variées sur leur vie d'antan.
Elle avait tellement envie de reprendre sa vie en main. Serais ce possible un jour ?!
Mais aujourd'hui, il était temps de mettre son idée en route.
Aussi, profita t'elle de l'absence de son "supposé" époux pour rédiger une missive.
L'on se rassure comme l'on peut, même si là, Aiguemarine n'était pas fière de ce qu'elle faisait.

Une plume, un vélin, un peu d'encre...



Citation :
A Korydwen,
D'une femme perdue

Mes hommages Dame Korydwen,

Sûrement que ma missive va vous surprendre, vous faire rire ou vous mettre en colère.
A vrai dire, je ne le sais moi-même.
Mais lisez donc ces quelques lignes jusqu'au bout. C'est sérieux, très sérieux.
Un homme dénommé Nictail me dit être mon époux.
En effet, suite à un bête accident survenu sur les remparts de Blois - Je tiens de lui aussi cette information - j'ai perdue, momentanément, je l'espère la mémoire.

Je disais donc que cet homme se prétend être mon époux.
Il me dit aussi que nous sommes de proches amis, extrêmement liés, surtout par une Seigneurie.
Bien que mon coeur ne demande qu'à le croire sur parole, je souhaitais avoir la confirmation de ces dires.
Avez vous, vous même, ou votre époux, assisté à ce mariage ?!
Il me parle aussi de Sarliève.

Pourriez vous m'en dire plus sur ces 2 sujets ?!
Peut-être que vos écrits réveilleront en moi quelques souvenirs.
Je l'espère fortement, en tous les cas.

Bien entendu, il va de soi qu'il n'est nullement au courant de cette correspondance.
Puis je compter sur votre discrétion ?!

Recevez, Madame, mes plus sincères amitiés.



Aiguemarine (enfin là aussi, c'est le nom qu'il m'a donnée)


La missive fût rapidement cachetée & expédiée via pigeon express vers le Bourbonnais-Auvergne, & plus précisément vers la Baronnie de Cournon.
En espérant qu'il y aurait quelqu'un pour la réceptionner & la faire suivre si les Maîtres des lieux étaient absents...
Il ne restait plus à Aiguemarine quà attendre & à espérer une hypothétique réponse.

En attendant...elle reprit ses autres lectures guettant le retour de Nic...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Quand tout bascule...(9 Novembre 1459)   Lun 28 Nov - 7:16

Nictail


Le gros des archives étaient enfin arrivé de Sarliève.
Cela avait pris du temps pour tout acheminer avec toutes les précautions nécessaires.
Ben voui, c'est fragile tous ces souvenirs de famille.
Aigue allait vraiment pouvoir progresser. Enfin, c'était ce que Nic souhaitait de tout coeur.
Depuis l'accident, il cherchait toutes les idées possibles pour la "sauver".
Parce que oui, c'était dur pour lui... mais ce devait être une vraie torture pour elle.
Il devait la sortir de cet état, il l'aimait beaucoup trop. Et la voir souffrir ainsi lui brisait le coeur, elle son âme soeur, elle son soleil, elle son épouse.
Mais, force était de constater qu'il n'existait pas de remède miracle...



[A nouveau quelques jours plus tard]

En ce beau jour ensoleillé, Nic voulait appliquer une de ses fameuses idées.
Il s'était de bon matin pour préparer un paquetage de pique-nique.
Quand son aimée se leva, il lui expliqua qu'il avait une surprise pour elle et qu'il allait se promener.
C'est donc ensemble que les deux époux se dirigèrent vers un couvent orléanais.

Nic avait avisé *Ma* de l'état de son épouse et l'avait chargée de prévenir les enfants en douceur.
Ce serait surement étrange pour eux, mais les ainés avaient, semble-t-il, plus ou moins compris.

C'est donc à proximité du couvent que toute la petite troupe se retrouva, vers midi, pour prendre leur déjeuner.
Il faisait un peu frisquet, mais le soleil brillait et réchauffait un peu tout le monde.


Mon ange, ce sont... nos enfants.
Je sais que tu ne te souviens pas d'eux, mais ils savent pour ton amnésie.
Je me suis dit que ça pourrait t'aider de passer un moment avec eux... Un déclic, une illumination que sais-je...
J'espère que cette surprise te fera plaisir. Tu vas voir, ils sont adorables.
Et ils feront de leur mieux pour t'aider et te mettre en confiance.


Il espérait ne pas la mettre trop mal à l'aise et la laissa faire (re)connaissance avec les enfants.
Pourvu que ça se passe bien... Pourvu que ça l'aide à aller mieux...
Et s'il s'était trompé ?! Et si le résultat obtenu était tout l'inverse ?!
Il avait pris un risque, et il espérait juste ne pas devoir le regretter par la suite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Quand tout bascule...(9 Novembre 1459)   Mar 29 Nov - 10:19

Aiguemarine


[ Quand l'intention est bonne...mais pas pour tout le monde ]


Nic avait fait revenir du Bourbonnais-Auvergne moultes archives afin de l'aider dans sa quête.
Aiguemarine était tombée sur un
cadre qui représentait le couple qu'ils formaient tous les 2.
Quelques heures plus tard, elle (re)lisait un
Parchemin relatant leur rencontre, apparemment rédigé par ses soins.
& puis, elle était tombée sur
plétore de parchemins souvenirs .

Certaines images lui rappelaient vaguement quelque chose. Toutefois, cela restait toujours assez vague.
Et plus, Aiguemarine y songeait, & plus ça se mélangeait dans sa tête.

Un matin, levée plus tardivement que son époux, elle le découvrit habillé, semblant l'attendre.
Il voulait l'emmener afin de lui faire une surprise.
Aiguemarine s'était laissée convaincre, même si sortir ne la tentait pas trop...à vrai dire...

Ils chevauchèrent ensemble sur la monture de Nic, le "vieux" Blitz.
Son coeur se serra toutefois lorsqu'elle découvrit au loin l'enceinte du Couvent où étaient censés se trouver ses enfants.
Oui, ça, Aiguemarine s'en rappelait bien. C'était une des premières choses dont son époux avait parlé.
Toutefois, impossible pour elle de faire demi tour, puisqu'ils n'avaient qu'un seul cheval.

Rapidement, ils se retrouvèrent en famille, installés pour passer un bon moment ensemble. Enfin, là, c'est ce qu'escomptait son époux.
Seulement, entre les rêves du Seigneur de Sarliève & la réalité...il y a parfois...un gouffre.

Les 2 derniers se jetèrent rapidement sur elle, tandis que les 2 plus grands semblaient se retenir.
Aiguemarine eût bien du mal à contenir son mal-être.
Ses azurs allaient d'Aurore à Thomas, en passant par Nathan & Athalia sans toutefois vraiment les reconnaître.
& pour seule réponse à leur joie, elle ne pû que leur murmurer...


Vi amo di tutto il mio cuore...anche se per l'istante non vi riconosco.
Prometto di ritornarvi rapidamente. Siate saggi. *


Elle se releva, les larmes aux yeux, & sans un regard pour Nic, releva ses jupons & se mit à courir en direction du cheval attaché non loin.
C'était trop tôt, bien trop tôt pour cette rencontre.
Aiguemarine le détestait du plus profond de son être à ce moment là.
Comment avait'il osé lui faire cela ?! ceci sans la consulter, de surcroît !
Elle se sentait en état de faiblesse & ne voulait pas de la pitié de ses enfants, ni de quiconque d'ailleurs.
Un jour, elle recouvrerait la mémoire, sa mémoire qui lui faisait tant défaut à cette heure & viendrait chercher ses enfants.
Mais pas avant !! Là, c'était trop tôt, bien trop tôt. & dehors la guerre faisait toujours rage, même si une trève avait été acceptée par les 2 camps.

Elle tapa du bout du pied contre un caillou, signe extérieur de sa trèssssssssss mauvaise humeur.
Oui, Aiguemarine fulminait en cet instant. Son seul souhait : rentrer ! Retourner à Blois, chez eux, se cacher & pleurer tout son mal être.




*Je vous aime de tout mon coeur...même si pour l'instant je ne vous reconnais pas.
Je promets de vous revenir vite. Soyez sages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Quand tout bascule...(9 Novembre 1459)   Sam 3 Déc - 22:37

Nictail


Nic sentit très vite qu'il avait commis une grave erreur.
Un risque démesuré qui pourrait lui coûter très cher.
Le malaise était palpable, son épouse était déboussolée.
A peine les enfants s'étaient-ils approchés que Nic avait compris que ça n'irait pas.

Son épouse ne reconnaissait pas les enfants.
Et les deux ainés le savaient bien et ne trouvaient pas comment aborder leur mère.
Et là, tout s'accéléra.
Après quelques mots en italien, Aigue s'éloigna à toute vitesse.
Nic sentit sa gorge se nouer. Quelle mauvaise décision il avait encore prise !

Il l'avait mise devant le fait accompli, sans jamais lui en avoir parlé.
Elle reprenait à peine sa vie quotidienne en mains, et il l'avait déjà mise en face des enfants.
Mais, qu'est-ce qui lui était passé par la tête ?! C'est beau de rêver, mais bon Dieu, mieux vaudrait être réaliste de temps en temps.
Il devait rectifier le tir, c'était essentiel.


Les enfants... Vous l'avez bien remarqué... Maman ne va pas bien...
Elle a perdu la mémoire, et ça lui fait peur. En fait, ça nous fait peur à tous.
Je pense que c'est très dur et douloureux pour elle... J'ai fait une grosse bêtise...

Il embrassa les enfants tour à tour.
Je vais raccompagner maman jusqu'à la maison et l'aider de mon mieux...
Vous allez profiter de cette belle journée pour pique-niquer avec *Ma*. Mais soyez sages.
Quand Maman sera prête, elle viendra vous voir... Je vous le promets !


Allaient-ils comprendre ce qu'il voulait leur dire ?!
Comment allaient-ils réagir ?! Nic ne savait pas, ne savait plus.
Pour l'instant, tout lui filait entre les doigts et il devait raccrocher les morceaux.

Mes petits anges, nous vous aimons plus que tout au monde.
Je vous donnerais de nos nouvelles régulièrement, c'est promis.

Un long câlin et il file rejoindra son épouse, le coeur serré d'avoir fait n'importe quoi.

A présent, il va réfléchir à deux fois avant d'agir, et surtout plus et mieux comuniquer avec son épouse.
Il la rejoint et s'approche d'elle doucement.

Je te demande pardon mon ange, sincèrement.
En voulant bien faire... J'ai fait tout le contraire...
On va tout reprendre à zéro... Je vais tout te raconter et te laisser reprendre ta vie en mains.
Et... et surtout, je ne ferai rien sans t'en parler...

Une légère pause, et un simple dernier mot.
Pardon...

Et les voilà repartis vers Blois, en silence.
Nic a tout raté, mais il compte bien se rattraper.
Une nouvelle phase commence.
Et d'ailleurs, il écrira aussi à Sindbad pour avoir son avis. Il donnerait tout pour elle...
Et pour l'aider, il doit aussi l'écouter dorénavant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Quand tout bascule...(9 Novembre 1459)   Dim 4 Déc - 6:11

Aiguemarine


[ Avant de repartir sur Blois... ]

Il était là, devant elle.
En cet instant précis, Aiguemarine l'aurait bien giflé, mordu ou infligé quelconque torture, voulant lui montrer son désarroi.
Mais cela aurait'il servi à quelque chose ?! Non...


Je te demande pardon mon ange, sincèrement.
En voulant bien faire... J'ai fait tout le contraire...
On va tout reprendre à zéro... Je vais tout te raconter et te laisser reprendre ta vie en mains.
Et... et surtout, je ne ferai rien sans t'en parler...

Pardon...


Elle releva son regard azur en sa direction.
Sa vue se troublait à cause des larmes qu'elle avait retenue depuis quelques jours.
Complètement déboussolée, Aiguemarine se jeta dans les bras de son époux.
Son seul besoin en cet instant : Se sentir aimée, épaulée & protégée pour faire face à la situation qui lui échappait totalement depuis quelques heures.

....


[ De retour à Blois & les jours suivants ]

Aiguemarine, toujours plongée dans les archives avait laissée le soin à Nic d'écrire au Constantinopolitain.
& puis, que dire à une personne dont elle ne se souvient pas ?! "Salut, alors y paraît qu'on se connait ! Racontez moi notre rencontre, car j'ai comme qui dirait, perdue la mémoire".
Elle guettait aussi, discrêtement, les pigeons. Mais aucune nouvelle du Bourbonnais-Auvergne.
Avec la guerre, son pigeon s'était'il fait embrocher ?! Bonne question !

Elle sortait très peu de chez elle aussi.
Finies les gardes à la Prévôté.
De 1, parce que la Prévôt ne semblait avoir d'yeux que pour son époux.
En effet, cette dernière ne tenait même plus compte de ses disponibilités.
Aussi, Aiguemarine, s'était elle-même, proclamée en grève !
De 2, son époux ne semblait plus très chaud à ce qu'elle passe ses nuits sur les remparts.
Il ne lui restait plus que les Ambassades. Les dossiers, elle en ramenait chez elle & la plupart du temps, travaillait de chez elle.
Cela avait le double avantage de s'y pencher tranquillement, sans être dérangée, mais surtout de leurrer ses "collègues" ainsi que son Chambellan sur son état.

Bref, la Dame, malgré ses activités, avait encore pas mal de temps à tuer.
Aiguemarine s'affairait donc à agencer de son mieux leur maison, à vider les malles non encore défaites, & le soir venu...quand elle se retrouvait en tête à tête avec Nic, lui posait tout un tas de questions...
Ce soir là, le questionnement porterait sur Sindbad le Constantinopolitain.

Assise en tailleur devant la cheminée, son époux en face d'elle, Aiguemarine ouvrit le bal des questions.
Cela en devenait presque un rituel entre eux...


"Qui est donc ce Sindbad ?! Que dois je savoir sur lui avant qu'il ne revienne ?! Nous sommes "proches" semble t'il ! Mais pourquoi, comment ?!"

Elle servit 2 verres de vin, dont 1 qu'elle tendit à Nic.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Quand tout bascule...(9 Novembre 1459)   Mar 6 Déc - 12:48

Korydwen


Taverne - Prévôté du BA

Après avoir poussé son petit scandale journalier à propos d'un truc dont finalement elle s'en fichait pas mal. Ce qu'elle voulait, simplement comprendre et ne pas être prise pour une andouille, ce qui dernièrement ne manquait pas. Pousser quelqu'un à regretter d'être revenue parmi les vivants n'étaient pas un acte anodin et cela avait permis à Korydwen de faire le tri dans toutes ses activités. Elle n'avait encore eu l'occasion d'en discuter avec son époux, n'ayant pas eu le temps, ou le courage de tout lui avouer... Cela serait fait. Elle les avait quitté et les avait laissé à leur festin. Sa main avait glissé jusqu'à sa poche dans laquelle elle avait glissé le parchemin reçu il y a de cela plusieurs jours maintenant. La missive datait du 22 novembre et depuis ce jour, son moral n'avait fait que chuter, remontant parfois parce que certains se souciaient encore d'elle, parce qu'elle croisait son époux et surtout parce qu'elle aimait être avec lui. Ses pas la menèrent instinctivement jusqu'à la taverne, parce que lorsque cela n'allait pas, Korydwen buvait toujours un verre, puis un autre et encore un autre... Lisant et relisant la missive... Ca aussi elle n'en avait rien dit à son époux et pourtant... Elle devrait. Son départ précipité de la petite fête l'alarmerait sans doute. Il viendrait.

Poussant la porte, avisant le tavernier, d'une voix forte.


Un Calva !

Un calva... Boisson fétiche de sa chère cousine, sa chère Eldarwenn qui lui manquait chaque jour un peu plus. Eldarwenn et son jet de serpillière... S'installant à une table, à l'écart et dans l'obscurité, juste éclairée par une bougie, Korydwen posa la missive sur la table. Sortant parchemin, plume, cire, encrier, elle attendait son verre, ou plutôt sa choppe de calva, un bon anesthésiant pour le coup, sauf le lendemain. Parce que le lendemain, cette impression qu'un forgeron forge dans votre tête est un sentiment plus que désagréable. Sa choppe de calva arriva et une douce odeur d'alcool fort de pomme commençait déjà à lui chatouiller le nez. Elle se concentra cependant sur sa missive et sur la réponse à fournir.

Citation :
A Korydwen,
D'une femme perdue

Mes hommages Dame Korydwen,

Sûrement que ma missive va vous surprendre, vous faire rire ou vous mettre en colère.
A vrai dire, je ne le sais moi-même.
Mais lisez donc ces quelques lignes jusqu'au bout. C'est sérieux, très sérieux.
Un homme dénommé Nictail me dit être mon époux.
En effet, suite à un bête accident survenu sur les remparts de Blois - Je tiens de lui aussi cette information - j'ai perdue, momentanément, je l'espère la mémoire.

Je disais donc que cet homme se prétend être mon époux.
Il me dit aussi que nous sommes de proches amis, extrêmement liés, surtout par une Seigneurie.
Bien que mon coeur ne demande qu'à le croire sur parole, je souhaitais avoir la confirmation de ces dires.
Avez vous, vous même, ou votre époux, assisté à ce mariage ?!
Il me parle aussi de Sarliève.

Pourriez vous m'en dire plus sur ces 2 sujets ?!
Peut-être que vos écrits réveilleront en moi quelques souvenirs.
Je l'espère fortement, en tous les cas.

Bien entendu, il va de soi qu'il n'est nullement au courant de cette correspondance.
Puis je compter sur votre discrétion ?!

Recevez, Madame, mes plus sincères amitiés.



Aiguemarine (enfin là aussi, c'est le nom qu'il m'a donnée)

Citation :
A Aiguemarine.
A mon amie.
A ma chère vassale.
A…

Salut !

Pour une surprise c’est une surprise. En colère ? Je ne vois pas en quoi je devrai me mettre en colère. Sauf si il devait s’agir d’un poisson d’avril. Mais comme nous ne sommes pas en avril. Bien que cela ne soit pas forcément une condition obligatoire pour faire des blagues. Et puis les dernières nouvelles que j’ai eues de ton époux et toi, n’étant guère réjouissantes. Les armées ponantaises étaient à vos portes. Mais bon, un tel poisson d’avril serait bien gros et de mauvais goût, étant donné que votre ami Sindbad a connu des difficultés avec sa mémoire…

Tout ce que cette missive m’a apporté, c’est de la peine, beaucoup de peine. Je suis bien attristée de voir que mon amie n’a plus toute sa tête. Enfin, l’avait-elle avant ? Outch… On dirait que je deviens comme mon époux Althiof. Tu sais, celui qui n’arrête pas de t’envoyer des petites piques quand il te voit…

Alors, je vais te confirmer une première chose, cet homme, est bien ton époux. Et ce depuis un 4 juillet 1455. Des amis proches, je le confirme aussi. Enfin, pas de part la distance. Nous ne sommes plus dans le même duché, mais cela ne nous empêche pas de vous porter de l’affection à Nictail et toi. Liés par une seigneurie et par d’autres choses.

J’aurai tellement de chose à te raconter.

Concernant ton mariage, Althiof et moi étions présents. J’étais le témoin de Nictail, ton époux.
C’était un beau mariage. En plein été, il faisait beau et chaud. A Montbrison. Le padre Foulke l’avait célébré. Peut-être que ce nom te rappellera quelque chose. Il nous a quitté il y a quelques années maintenant. Mais, son souvenir persiste.

Ensuite, mon époux, Althiof est le parrain de ta fille, Athalia et moi, je suis la marraine de ton fils Thomas. Peut-être que leurs baptêmes te rappellera quelque chose. Ils ont été baptisés par le curé Rick, dans la chapelle Sainte Boulasse, à Cournon d’Auvergne, le 2 mars 1457. Cette date te rappellera sans doute quelque chose.

Concernant Sarliève et bien, toi et ton époux en êtes les gardiens. C’est suite à votre anniversaire de mariage, le premier. Celui que nous avons tous passé à Agen en Guyenne, en 1457. Nous avions, Althiof et moi, enfin surtout moi… En fait, je crois que c’était mon idée au départ. Décidez de vous confier ces terres. J’ai pris avec moi, la lettre que j’avais écrit à la hérauderie pour vous les donner. Je la joint à ma missive. Malheureusement, il ne s’agit pas de l’original, il n’y a donc pas la date… Mais, le texte est là… Peut-être pourra-t-il vous rappeler quelque chose...

Après nous avions fait une petite cérémonie et il avait accepté. Le 3 novembre 1456... Donc cela fait bien trois années maintenant que vous êtes nos vassaux. Durant cette petite cérémonie, mon fils Matthis et ta fille Athalia avaient également fait une petite cérémonie d'allégeance, je ne sais si tu t'en souviens. Mais demande à ton Athalia de t'en parler, elle doit se souvenir du jour où elle a fait de mon fils son chevalier.

Que te raconter de plus. Ah oui, je n'ai pas encore juré de ne rien dire à Nictail. Alors je le jure.
Croix de bois, croix de fer. Si je mens, je meurs jusqu'à ce que je sois morte.

Je ne sais quoi te dire de plus. Je ne voudrai pas non plus te noyer sous les souvenirs. Crois simplement ce que te racontera ton époux.
Sinon, tu peux écrire à Sunburn. C'était votre voisine. La dame de Pérignat sur allier. La harpie comme tu l'appelais. Vous avez vécues toutes les deux à Montpensier dans le même village.

Reposes toi bien.
Je pense très fort à vous.
Je vais prier Aristote pour que ta mémoire te revienne très vite.

Citation :
Nous Korydwen de Toggenburg de Marigny, Baronne de Cournon d’Auvergne, Dame de Neschers au nom de notre époux Althiof de Toggenburg de Marigny, Baron de Cournon d’Auvergne et Seigneur de Neschers, par la présente lettre de patente souhaitons faire don du fief de Sarliève, terres sises sur celles du domaine de Cournon d’Auvergne qui ont été octroyé à mon époux par le Duché du Bourbonnais-Auvergne, à notre ami, Nictail, futur parrain de notre fils Timothée.

Parce qu’il a su être à nos côtés durant les moments difficiles, parce qu’il a toujours été là pour nous redonner le sourire quand ça n’allait pas, parce qu’il est depuis longtemps notre confident, parce qu’il connaît les vraies valeurs de l’amitié et parce que nous l’estimons au plus au point, nous souhaitons lui offrir ses terres en gage de notre amitié et de notre confiance que nous avons déjà placé en lui depuis de nombreuses années. Nous souhaitons ainsi faire de lui notre vassal et Seigneur de Sarliève.

Fait à Clermont le ------ de l’an de grâce MCDLV.

Korydwen de Toggenburg de Marigny,
Baronne de Cournon d’Auvergne,
Dame de Neschers.

Repliant la missive d'Aiguemarine, elle ne voulait que personne d'autre ne la lise, elle la montrerait simplement à son époux le moment venu. Les autres parchemins furent roulés et poussés sur le côté. Korydwen se retrouva face à face avec sa choppe pleine de calva. Ses deux mains se levèrent et se posèrent sur la choppe, elle était encerclée par deux mains. Cependant, elle ne porta pas tout de suite la choppe à ses lèvres, tout simplement parce que deux invités s'étaient glissés dans son esprit.



- "Hééé ! Mais tu ne vas pas faire ça quand même !"
- "Pourquoi ne le ferait-elle pas ? Elle a le droit !"
- "Casse-toi ! Tu dis des choses qui ne sont pas bonnes !"
- "Ca ne serait pas la première fois qu'elle céderait !"
- "Justement !"
- "Tu vois ! Tu l'admets toi-même !"
- "Je n'admets rien du tout ! Et ce justement ne va pas dans ton sens !"
- "Il va dans le sens que j'veux ! J'suis plus fort que toi !"
- "La violence est l'arme des faibles."
- "Vous sortez toujours des phrases complètement pourries !"
- "La dernière fois qu'elle a bu comme un trou elle a failli foutre son mariage en l'air !"
- "Forcément tu sais pas conseiller !"
- "Blblblblblb ! Dois-je te rappeler que la dernière fois, elle était capitaine !"
- "Bein, ça lui a servi, pendant plusieurs jours elle n'est pas allée à la caserne !"
- "Oui, mais non ! Ce n'était pas la solution ! Tu ne te souviens pas ? Quand son époux l'a appris ?"
- "Oh si ! C'était digne du plus grand volcan de l'enfer !"
- "Bein, voilà ! Il ne faut pas que ça se reproduise !"
- "Bein si ! C'était animé au moins !"
- "Et la fois d'avant ? Tu t'en souviens ?"
- "Ah ouais ! Là c'était avec son fils ! Même qu'elle m'avait écouté ! Elle avait mélangé sa poire avec des bières !"
- "Oui, mais ce n'était pas génial comme résultat !"
- "Rabat joie !"
- "Elle était complètement à l'ouest et son fils de quelques mois était livré à lui-même en taverne !"
- "Bein, il en est pas mort le chiard !"
- "T'as vraiment aucun scrupule !"


Oh la ferme !!

Les deux mains sur les oreilles, les larmes au bord des yeux, Korydwen agita sa tête. Elle ne voulait plus les entendre les deux. Surtout qu'elle n'avait rien bu. Sans doute cela le pire. Rien touché et ça délirait déjà dans sa tête. C'était un drôle de spectacle. Comique et effrayant à la fois. Parce que Korydwen sombrait petit à petit, parce qu'elle sentait qu'elle avait fait une erreur quelque part. Parce qu'elle croyait avoir fait le bon choix. Elle s'était fourvoyée... Elle n'aurait pas du...

Qu'est-ce que j'ai fait...

Les deux mains de nouveau sur la choppe de calva, elle la fixait. Comme si, cette choppe la sauverait, comme si cette choppe lui permettrait d'annuler ses choix. Des choix qui finalement s'avéraient trop durs et ne pas être les bons. Elle ne croyait plus en son duché... Et puis, la veille, elle avait croisé Chlodwig, un vieil ami, un râleur comme elle et ils avaient bien discuté. Cette seigneurie qu'il voulait lui octroyé depuis plus d'un an, il y pensait toujours, mais il manquait de temps... Et si finalement, elle échangeait ? Une de mérite contre une issue de mérite. La lettre de renoncement à Mirefleurs, elle l'avait toujours dans sa poche... Jamais encore eu l'occasion de la faire lire à son époux. Elle devrait pourtant. Il savait qu'elle voulait la rendre... Depuis des mois, des années... Elle ne croyait plus en grand chose et si elle n'y croyait plus, elle ne voyait pas pourquoi elle devrait rester attachée à une terre... Il restait son mariage... Mais c'était différent. Dans cette même poche, sa lettre de départ de la prévôté... Ca aussi, cela faisait longtemps qu'elle y pensait. Si elle restait c'était uniquement pour la douane pour aider Beths et son époux. Elle ne s'y sentait plus chez elle... Ca aussi elle ne l'avait pas montré à son époux. Elle sortit les deux lettres et les posa sur la table. Ainsi en évidence... Roulées, avec simplement le nom du destinataire sur le rouleau.

Citation :
Au prévôt du Bourbonnais-Auvergne.

Citation :
A Auvergne.

Se déciderait-elle aujourd'hui ? Franchirait-elle le pas ? Se retirerait-elle complètement de la vie du duché ? Elle n'était pas indispensable, la Terre resterait le centre du monde même si elle n'était pas là. Elle n'aspirait plus qu'à une chose... Fuir, loin... Très loin et uniquement avec Lui... Son époux, celui qui partageait sa vie depuis maintenant cinq ans. Celui sans qui, elle ne pouvait vivre...

J'ai envie de partir... Al ? Tu m'emmènes ? Loin... En Thessalie...

Son regard plongea dans la choppe de calva. La défiant, rêvant d'une autre vie... Ailleurs, loin... Loin de ceux qui lui avaient fait regretter son choix lors de sa rencontre avec Aristote.


[hrp]Autorisation de Ljd Korydwen pour publication...[/hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Quand tout bascule...(9 Novembre 1459)   Mer 7 Déc - 11:21

Devant la cheminée, autour d'un bon verre de vin, les deux époux "travaillaient".
Comme régulièrement, Aigue posait quelques questions, pour avancer et recouvrer la mémoire.
Nic faisait de son mieux, il l'épaulait et la soutenait, l'aidant à reprendre sa vie en mains.


Qui est donc ce Sindbad ?! Que dois je savoir sur lui avant qu'il ne revienne ?! Nous sommes "proches" semble t'il ! Mais pourquoi, comment ?!

Eh bien, c'est une bien belle et bonne question que celle-ci.
Va falloir lui raconter, beaucoup de choses...


Sindbad est un ami, effectivement proche de la famille. Il est même le parrain de notre fils Thomas.
Nous l'avons rencontré en Guyenne, lorsque nous vivions à Agen. On en a un peu parlé.
A l'époque, tu étais ambassadrice de Guyenne auprès du Bourbonnais-Auvergne. Sindbad était ton supérieur, il était le Chambellan.


Nic la laissa assimiler tout ça et sirota un peu de vin.

Tu as toujours aimé la diplomatie, et toujours été très douée d'ailleurs.
Et Sindbad t'a appris quelques ficelles, quelques méthodes, pour développer tes capacités.
Puis, il t'a nommée Vice-Chambellan en charge de l'ADC. C'est une ancienne alliance, concernant le centre des Royaumes.


Un nouveau tendre sourire. Rien d‘effarant ou d‘effrayant jusque là.
D’ailleurs, les points plus sensibles n’étaient pas pour tout de suite.


Vous avez énormément travaillé ensemble, fait avancer beaucoup de choses et développer les relations du duché avec d’autres provinces. Vous aviez une certaine… complicité… si je puis dire. Enfin, en bref, vous avez appris à bien vous connaitre.
Quand nous sommes repartis pour le BA et Montpensier, nous l'avons emmené avec nous pour le cacher, le soigner et le protéger suite à une attaque.
« Et c’est là que le plus compliqué est arrivé… » pensa-t-il. Et il en a d’ailleurs fait de même lorsque nous sommes partis pour Gien.

Mais, autre chose vous lie bien plus que ce bout d’histoire commune.
Vous avez un passé commun, bien plus lointain.

Comment allait-il bien pouvoir lui raconter ça… ?!
Tu as des origines italiennes et c’est là-bas que vous vous êtes rencontrés pour la première fois.
Il appartenait à un ordre, vénitien si je me souviens bien, un peu particulier. Je n’ai pas tous les détails en mains. Il t’en parlera mieux que moi.
Mais, pour l’essentiel, il t’a aidé à fuir et quitter cet ordre dangereux et s’est arrangé pour que tu sois entre de bonnes mains. Malheureusement, de cette vie, je ne connais rien. Pas que tu ne voulais pas m’en parler… Juste que tu ne t’en souvenais pas.
Ironie de la situation, cela recommençait. Et c’est là que Nic voyait un espoir, une éclaircie.
Toutefois, grâce à quelques recherches acharnées et la découverte de quelques éléments, tu parvenais à te souvenir de certains éléments qui en appelaient d’autres à coup sûr.

Légère pause pour terminer son verre.
Comment prenait-elle ce récit ?! Certes, Nic n’avait pas tout détaillé, mais il avait le temps d’approfondir.


Je suis persuadé que tu vas, à nouveau, recouvrer la mémoire.
Peut-être te souviendras-tu même de toute ton histoire à présent…


Nic l’enlaça et la câlina doucement et tendrement.
La soirée fut longue encore, tournant principalement autour de cette rgande question autour de Sindbad. Nic ferait tout pour l’aider et l’épauler…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Quand tout bascule...(9 Novembre 1459)   Ven 9 Déc - 10:07

Aiguemarine


Le puzzle avait bien du mal à se remettre en place.
Certains jours, Aiguemarine désespérait d'y arriver.
Toutefois, Nic faisait de son mieux pour lui remonter le moral.

Hélas, les nuits de la Dame de Sarliève étaient passablement agitées.
Des voix, parfois des visages lui revenaient en mémoire, ce qui avait le don de la réveiller en sursaut & de lui couper son sommeil.

Aiguemarine en avait pris son parti & avait décidée de "croquer" les visages qui lui revenaient en tête...
Peut-être que son époux pourrait lui en dire plus, & enfin mettre un nom sur ses fameux visages.

De jours en jours, les portraits s'empilaient...
Par chance, ce n'étaient jusqu'ici, que des femmes qu'elle avait dessinée.
Quoique, tout au fond d'elle même...Aiguemarine n'avait pas le sentiment d'être une épouse volage & infidèle.

Son époux s'était absenté, & elle se creusait les méninges en regardant les esquisses.
La
première semblait porter un lourd fardeau sur les épaules.

La
seconde , Aiguemarine n'arrivait pas à la cerner.
Son portrait ne lui disait rien qui vaille !

Quant à la
Troisième..., elle avait l'impression d'avoir partagée quelques bonnes tranches de rire...mais cela s'arrêtait là.

Aiguemarine fût stoppée dans sa contemplation par l'arrivée d'un pigeon.
Prestement, elle se précipita sur l'animal & le déchargea de ses missives.
C'était enfin un début de réponse à quelques interrogations.
Elle ticqua légèrement quand son amie la taquina sur le fait qu'elle n'avait jamais eue toute sa tête. Si c'était le cas, pourquoi Nictail était'il resté alors depuis tant d'années auprès d'elle ?!

Elle soupira légèrement & rangea précieusement la missive au fin fond d'une armoire.
L'hiver approchait à grands pas.
Un coup d'oeil par la fenètre le lui confirma quand elle vit tomber quelques flocons de neige.

Aiguemarine enfila sa longue cape...
Sortir & voir du monde lui ferait le plus grand bien plutôt que de rester confinée ici.
Elle prit la direction du port : Son époux lui avait signifié qu'il allait vérifier s'il n'y avait aucune avarie sur leur bâteau amarré depuis déjà quelques longues semaines.

Ca lui permettrait aussi de (re)voir Le Mirabella.
Peut-être qu'à la vue de leur foncet, cela éveillerait quelques souvenirs ?!
& si elle savait s'y prendre, son époux lui ferait sûrement visiter, voir même ils pourraient passer la nuit là-bas...

Après avoir demandé à plusieurs reprises son chemin, elle arriva sur les bords de la Loire.
Juste 2 bâteaux à quai !
Aiguemarine chercha des yeux le nom indiqué & s'approcha de la passerelle.

Mettant ses mains en porte-voix, elle se mit à crier :

"Ohééééééééé du bâteau, y'a quelqu'un ?!
J'ferai bien une petite visite moi !!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Quand tout bascule...(9 Novembre 1459)   Dim 11 Déc - 6:48

Nictail


Depuis quelques temps, des bribes de souvenirs semblaient revenir par flash durant le sommeil de son aimée. Surtout des visages apparemment.
Et elle avait pris le parti de dessiner ceux qui la 'hantaient' le plus souvent.
Nic comptait bien continuer à l'aider de son mieux et l'avait donc laissée faire quelques croquis.
Il en avait profité pour aller vérifier l'état du Mirabella avec l'arrivée d'un froid mordante.
Un bon brin de ménage et de l'entretien était toujours nécessaire. Il s'était donc mis sérieusement au travail, avec la hâte de retrouver son épouse.


Ohééééééééé du bâteau, y'a quelqu'un ?!
J'ferai bien une petite visite moi !!


Soudain, Nic avait entendu une voix plus que familière.
Tiens, les retrouvailles avec son épouse avaient été avancées, chouette alors.
Il se rapprocha de l'embarcadère et lui sourit tendrement.


Mais monte mon ange, je vais te faire visiter !
Et il l'accueillit par un très doux baiser.
Ravi de te voir, ça me fait très plaisir. Allez viens donc que je te montre tout ça.
Il lui prend la main et l'entraine d'abord faire un tour sur le pont. L'ancre est remontée et très propre. D'ailleurs, ils l'utilisent fort peu.
Il lui explique le fonctionnement de la petite voile, au cas où il aurait besoin de son aide.
Puis, il lui présenta la cabine de pilotage, l'un des endroits les plus importants. Et force était de constater qu'elle ne semblait pas plus encline à devenir Capitaine.
Puis, un petit tour par la cale, leur cabine, pour terminer au mess.


Et si on buvait un coup pour "inaugurer" à nouveau le Mirabella.
Et il doit y avoir quelques réserves de nourriture, on peut manger ici aussi... voire plus si tu le souhaites, la cabine n'est pas loin.
Et on a toujours trouver ça agréable d'être bercés par les flots.

Une douce soirée s'annonçait, voire une nuit très agréable entre époux amoureux.
Nic comptait bien la faire profiter de ce moment, et l'aimer follement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Quand tout bascule...(9 Novembre 1459)   Mar 20 Déc - 9:45

Aiguemarine


[ Sur le Mirabella ]


Il était là & bien là. Cette pensée lui arracha un sourire véritablement sincère.
Il faut dire que Nictail représentait son seul "repère" en ce moment.
Aiguemarine le suivit dans la visite du Mirabella.
Alors, c'était donc vrai : ils étaient bien les propriétaires de ce bâteau.

Tout fût visité de fond en comble, de la câle au mess.
Alors quand il lui proposa "d'inaugurer" le Mirabella, Aiguemarine hocha la tête de façon affirmative.

Quoi de plus agréable qu'un repas sur le bâteau, suivi d'une nuit ?!...
& berçée par les flots, peut-être aurait'elle la chance de faire une nuit complète...

De plus, aujourd'hui était un jour différent.
Aiguemarine ne le harcèlerait pas de questions...laissant son passé en arrière...loin.
Quelques heures seulement...
Elle avait envie de retrouver cette complicité, d'aimer, de se sentir aimée & protégée.

Tout le long de la visite du foncet, Aiguemarine n'avait eue de cesse de l'observer à la dérobée.
Nic était aussi blond qu'elle était brune.
Il était plutôt grand alors qu'elle était de taille moyenne.
Si différents, & pourtant...
Non, Aiguemarine ne pouvait le nier. Cet homme ne la laissait pas indifférente. Vraiment pas !
Dans le regard de Nic, elle pouvait y lire beaucoup de choses en cet instant, mais surtout de l'envie.

Elle aussi avait des envies, mais n'osait faire le premier pas, ne sachant pas trop comment l'aborder.
Et puis, c'était plus dans l'ordre des choses que ce soit lui, nan ?!
Ce serait donc à Nictail d'essayer de la reconquérir...ou pas.


« J'en dis que c'est une très bonne idée...mais...se rapprochant de Nic doucement...si vous, enfin, si tu avais prévu autre chose, je saurai aussi m'en accomoder ».

Aiguemarine esquissa un léger sourire, tandis que ses lèvres effleurèrent celles de son époux.
Le jeu de la séduction était lancé.
Qui craquerait le premier ?!
A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Quand tout bascule...(9 Novembre 1459)   Mar 20 Déc - 9:46

Nictail


[Sur le Mirabella.]

J'en dis que c'est une très bonne idée...mais...si vous, enfin, si tu avais prévu autre chose, je saurai aussi m'en accomoder.

Leurs lèvres s'approchent, et Nic lui offre un doux et délicat baiser.
Il espérait ne pas aller trop vite avec son épouse, il devait quand même la reconquérir.
Un léger sourire et il lui caresse la joue.
Puis il l'entraine vers leur cabine, l'installant autour de la petite table.

Ne bouge pas mon ange, je reviens !
Aussitôt dit, aussitôt fait. Le voilà de retour avec un petit chandelier pour un dîner en amoureux.
Et puis, le voilà qui apporte le repas. Certes, un peu frugal et simple, mais il n'a pas eu beaucoup le temps de prévoir.
Au moins, le vin sera à la hauteur, il y en a toujours bien enfermé à la cale.


A notre santé mon ange ! A nous, et à ce petit dîner en... fleuve.
Ils trinquent et savourent tranquillement cette soirée. Nic la dévore des yeux.
Et, dans les "règles de l'art", il la séduit et lui fait la cour. Il semblerait qu'elle n'y soit pas insensible.
Nic est soulagé de voir qu'elle semble toujours l'aimer. Perte de mémoire, peut-être pas de tous ses sentiments.
Et il passe une soirée fort agréable, et plutôt arrosée d'ailleurs, profitant sans compter.
Et de fil en aiguille, nos deux époux se redécouvrent, se retrouvent, s'aiment sans limites...
Nic n'a jamais su, ni voulu, lui résister...



[Le lendemain matin]

C'était la première fois depuis longtemps que Nic avait l'impression que son épouse avait fait une nuit complète.
Il se réveilla doucement et la contempla tendrement. Dieu qu'elle est belle.
Discrètement, il se lève, s'habille et lui laisse un petit mot avant de filer chercher le petit-déjeuner.
Une petite demi-heure plus tard, le voilà de retour avec quelques viennoiseries et du jus de fruits.


Mon Ange, le soleil s'est levé... Et toi, pas encore...
Regarde, le petit-déjeuner est servi...


Large sourire en direction de son épouse et quelques caresses dans les cheveux.
Il est comblé auprès d'elle... Même si le chemin est encore long avant qu'elle ne recouvre la mémoire.
Mais, tant qu'ils sont ensemble, ils peuvent tout vaincre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Quand tout bascule...(9 Novembre 1459)   Mar 20 Déc - 9:49

Aiguemarine


[ Sur le Mirabella - "Le seul moyen de se délivrer de la tentation, c'est d'y céder"* ]


& au jeu de la tentation, de la séduction & de la reconquête, son époux semble vraiment savoir s'y prendre.
D'abord : improvisation d'un dîner, frugal certes, mais le couple n'a visiblement, pas envie de nourriture terrestre.

Aiguemarine est complètement sous le charme de cet homme.
Il l'envoûte par les regards qu'il pose sur elle.
Ses mains se font douceur lorsqu'il la caresse...
& elle succombe.

Leurs corps entremêlés s'enflamment & se redécouvrent au fil de cette passion qui les animent tous 2.
Aiguemarine ne sent même pas, au petit matin, son époux, quitter la couche.

Pourtant, le retour à la réalité est rude lorsqu'il la réveille doucement...
Elle n'a nulle envie d'y retourner, mais il le faudra bien.
La vie se doit de continuer, & chacun a des choses à faire.
Alors, Aiguemarine se lève, s'habille & expose ses projets à son époux.
Il va devoir l'aider si elle veut les voir se concrétiser, car sans une base minimum de souvenirs, elle sait qu'elle n'y parviendra pas.

Le couple quitte donc à regrets - enfin, surtout elle - Le Mirabella pour leur demeure.
Aiguemarine va passer des heures à "apprendre" son "ancienne" vie, & notamment son expérience diplomatique.
En effet, désormais...elle veut & elle a envie de servir à sa manière la Couronne Françoyse.

Alors, direction Paris & l'un des plus beaux bâtiment qui lui ai été donné de voir : Les Ambassades Royales.
Après un entretien qui lui aura paru une véritable torture, elle sera acceptée en tant qu'Ambassadeur Royal Adjoint... Le seul poste qu'elle désirait vraiment...

C'est donc une femme fière d'elle qui est de retour, quelques jours plus tard à Blois, tenant dans ses mains, sa lettre d'accréditation.
Aiguemarine entre sans bruit dans la demeure bien silencieuse & fait le tour des pièces pour retrouver son bel amant.

" J'ai réussie...!!" lâche t'elle doucement, avant de se jeter dans les bras de son époux un peu émue...
"Ca se fête ce genre de choses, non ?!"...

& de sortir une bouteille de Mirabelle assortie de 2 verres afin de fêter dignement le grand évènement.
Elle fit couler le doux nectar doucement, tandis qu'elle ajoutait une question - une de plus - à l'adresse de son Seigneur.


"Dis mon ange, que va t'on faire pour les fêtes de fin d'année ?!"

Sûr que Nic a prévu quelque chose, mais qu'avec tous ces évènements, il n'a pas encore pu lui en parler.
Même si, secrêtement...la Dame de Sarliève y a songée aussi, de son côté.



[hrp]* Oscar Wilde [hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Quand tout bascule...(9 Novembre 1459)   Mar 20 Déc - 9:50

Nictail


[Blois - Quand on organise les festivités]

Après un travail de longue haleine, Aigue était vraisemblablement prête à passer son entretien.
Elle avait vraiment fait d'énormes efforts pour se... refaire à sa vie.
C'était vraiment particulier comme situation, mais elle s'en sortait de mieux en mieux et faisait des progrès de plus en plus rapides.
D'ailleurs, Nic l'avait largement soutenue dans sa démarche de candidature aux ambassades royales.
Et depuis quelques jours, il l'attendait, tendu et impatient.

Et alors qu'il somno... euh, étudiait à son bureau, il fut surpris par son aimée.

J'ai réussie...!!
Ca se fête ce genre de choses, non ?!

Nic lui sourit et l'embrasse plus que tendrement.
Oh, je suis si fier de toi mon ange !! Bravoooo !
Oui, oui, fêtons ça ! Fêtons la nouvelle Ambassadrice Royale Adjointe.

Et, joyeusement, ils trinquèrent à sa santé ! Nic était tellement heureux, pour elle, pour lui, pour eux.
Et une autre petite question, toute simple.


Dis mon ange, que va t'on faire pour les fêtes de fin d'année ?!
Eh bien, je comptais te proposer quelque chose...
D'abord, rentrer à Sarliève, que tu vois à quoi ça ressemble et comment c'est beau sous la neige.
Et après, je souhaitais t'emmener en voyage, en amoureux.
Tu as toujours adoré les voyages, et ça pourrait peut-être... t'aider.

Un doux sourire, une tendre caresse sur la joue et il sirote un peu son verre.
A moins que tu aies d'autres idées ?!
Et il l'embrasse doucement, tout simplement aux anges.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Quand tout bascule...(9 Novembre 1459)   Dim 29 Jan - 11:17

Aiguemarine


[ Chez eux... Quand Aigue voit plus loin que les festivités...]


Elle était heureuse de partager cette grande nouvelle avec Nic.
Seulement avait'il conscience de ce que cela impliquait ?!...
A priori, pas encore !
Aiguemarine ne souhaitait pas gâcher ce pur moment de bonheur.
Aussi décida t'elle de ne rien lui dire avant... Avant quoi, me direz vous ?! Mystère & boule de gomme, niark.

Ils trinquèrent donc à son nouveau poste, puis elle le laissa exprimer ses idées.
Aiguemarine avait bien sentie alors !
Son époux, parfois si enclin à ne pas voyager, prenait sur lui & lui proposait diverses choses.


Je rêve, oui, de voir Sarliève ! Rien ne me ferait plus plaisir. Tu penses que l'on peut inviter nos Suzerains & nos voisins, le temps de notre séjour ?!

S'en suivit une longue discussion entre les 2 époux, & ensemble ils tombèrent d'accord.
Ce serait des retrouvailles en petit comité, d'abord.

Mais le "Must" du must arrivait.
Nic lui proposait aussi de l'emmener faire un long voyage dans tous les endroits où ils avaient vécus.
Ce fût là qu'Aiguemarine apprit qu'ils avaient résidés dans nombreux villages...avant Blois.
Un franc sourire éclaira son visage & elle se lova tout contre son époux.

Je n'aurai pas trouvée une idée mieux que celle que tu proposes ! Merci à toi pour tout ce que tu fais pour moi, pour nous.

Les jours suivants, le couple entreprit de paufiner leur itinéraire.
La jeune femme était aux anges, il fallait bien l'avouer.
Elle ne se sentait pas l'âme d'une sédentaire.
Aiguemarine & son époux passaient donc leurs journées à boucler leurs malles.
Ils savaient qu'ils seraient absents de Blois un long moment...ce qui n'était pas pour déplaire à la Dame de Sarliève.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Quand tout bascule...(9 Novembre 1459)   Dim 29 Jan - 11:18

Aiguemarine


[ Quelques semaines plus tard...]


Quelques heures plus tôt, en taverne, elle avait confiée les clés de leur demeure à Yiana.
Aiguemarine & Nic coucheraient à bord du Mirabella cette nuit, devant repartir dès le lendemain pour une mission d'escorte.

Toutefois, la Dame de Sarliève déchanta un peu quand elle s'aperçut qu'ils n'avaient pas assez de vêtements pour la durée de leur périple.
Aussi, décida t'elle de se rendre chez elle afin de remédier à ce souci.

Elle subtilisa les clés de son époux qui était en train de vérifier les cales & les provisions du Mirabella & se rendit en ville...plus précisément au 21 rue des tabourets volants.
Quand Aiguemarine arriva non loin, les volets étaient toujours clos...signe que ses amis n'étaient pas encore passés.
Peut-être finissaient'ils de fêter l'arrivée & l'installation de Sindbad à Blois ?! Mystère...


Un léger sourire sur les lèvres, elle poussa la porte de bois de leur demeure.
Aiguemarine monta 4 à 4 les escaliers & rejoignit la chambre.
A la lueur d'une bougie, elle jeta quelques affaires pour eux dans un grand sac puis redescendit dans le salon.
Là, elle leur laissa un petit mot...



Citation :
A Yiana & Sindbad,

Prenez soin l'un de l'autre & profitez bien de notre demeure.
Sachez que vous êtes ici comme chez vous.
Bon, évitez de casser la vaisselle ou le mobilier. Nous y tenons un peu.
Si tout se passe bien, nous devrions être de retour dans une toute petite semaine.
Yiana, j'espère que tu seras encore là.
Evites de trop boire, & n'oublies pas d'emmener Sindbad à confesse.

Nous vous embrassons tous les 2 !

Soyez sages...


PS: Nous dormons ce soir sur notre bâteau...


Aiguemarine

Satisfaite, elle laissa le mot bien en évidence sur un coin de la grande table & fila, non sans bien avoir refermée la porte derrière elle...pressant le pas.
Aiguemarine n'aimait pas errer seule dans les rues, & avait grand hâte de retrouver son époux sur leur bâteau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Quand tout bascule...(9 Novembre 1459)   Dim 29 Jan - 11:19

Aiguemarine


[ & encore quelques semaines plus tard...]


Ils étaient enfin de retour chez eux, après un périple un peu particulier.
En effet, ils avaient faillis y laisser leurs vies.
3 jours bloqués devant le port de Moulins. Des conditions météorologiques déplorables...pas un souffle de vent. La faute à pas de chance diraient certains...
Sauf Aiguemarine qui n'en avait cure & avait rejetée la faute sur le groupe de Languedociens qu'ils avaient escorté jusque là-bas.
Bref...désormais, il était hors de question qu'ils retournent sur Moulins.
Peut-être que cette décision passerait avec le temps, sait'on jamais !

C'est donc un couple fatigué & quelque peu amaigri qui poussa la porte du 21 rue des Tabourets Volants.
La Dame de Sarliève déposa ses affaires dans l'entrée & inspecta rapidement les lieux.
La missive laissée à l'attention de ses amis était toujours là.
Un soupir plus tard & Aiguemarine se demanda où Yiana & Sindbad avaient logés le temps de leur escapade.
En tous les cas, il y en avait 1 qui allait l'entendre ! Enfin, quand elle l'aurait retrouvé !

Elle se traîna jusqu'au salon où son époux s'activait à faire du feu & ouvrit les volets.
Puis, Aiguemarine se jeta littéralement sur le canapé en laissant échapper un...

"C'est quand même bien de retrouver son chez-soi, non mon Ange ?!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Quand tout bascule...(9 Novembre 1459)   Dim 29 Jan - 11:19

Nictail


[De retour... après quelques péripéties.]

Nos deux époux aventuriers étaient (enfin) de retour.
Les péripéties les avaient quelque peu... fatigués.
Ben oui, se sentir prisonnier sur son propre bateau, c'est pas très sympathique.
Mais l'essentiel était que grâce à Stote, oupas, ils avaient réussi à rentrer.
Une fois éloignés de Moulins, la route avait été plutôt simple. Fichu port de Moulins enclavé dans un foutu bras de fleuve. Et sans vent en plus, didious...

La maison n'avait pas été visitée depuis leur départ apparemment.
Sindbad et Yiana avaient du crécher ailleurs.
Nic s'affairait donc à ouvrir els volets du salon pour faire rentrer la lumière et allumer le feu pour réchauffer l'atmosphère.
Puis, son épouse 'lavait rejoint doucement.


C'est quand même bien de retrouver son chez-soi, non mon Ange ?!
Oh oui ! Même si tu m'a donné goût au voyage, dans une certaine mesure, il est toujours agréable de rentrer.
Faut croire que je t'ai fait prendre goût à la... sédentarité... dans une certaine mesure.


Un très large sourire, un doux baiser, et il s'installe à ses côtés, l'enlaçant.
Ils avaient prévu un autre voyage, sous peu, mais avant, ils devaient se reposer et résoudre le "problème Mirabella".


Mon ange, toujours prête à aller dans le Sud ?! Même malgré nos soucis avec nos voyageurs du Languedoc ?!
Tu me laisses le préparer ?! Ou au moins le départ...


Elle avait raison, que ça faisait du bien d'être de retour.
Surtout en amoureux, au calme, tendrement enlacés...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Quand tout bascule...(9 Novembre 1459)   Dim 29 Jan - 11:20

Aiguemarine


[ Dialogue entre époux & plus si affinités...]

Son époux ne tarda pas à la rejoindre.
Aiguemarine lui fit une place sur le canapé.


Oh oui ! Même si tu m'a donné goût au voyage, dans une certaine mesure, il est toujours agréable de rentrer.
Faut croire que je t'ai fait prendre goût à la... sédentarité... dans une certaine mesure.


« ...Dans une mesure certaine alors ! » lui répondit'elle, amusée... « Si une personne me connaît mieux que personne, j'espère bien que c'est toi mon ange ! 'fin, j'crois hein. »Azurs un peu perdus quand même là...
« Puis, y'a Sindbad aussi mais par 'Stote, ce qu'il est compliqué des fois cet homme non ?! Crois tu qu'il cache volontairement certaines choses sur moi ?!
D'ailleurs, où diable a t'il pu passer toutes ses nuits pendant notre mission ?! »


S'en suivit une longue discussion entre mari & femme : le premier tentant de rassurer la seconde sur les intentions du Constantinopolitain.


Mon ange, toujours prête à aller dans le Sud ?! Même malgré nos soucis avec nos voyageurs du Languedoc ?!
Tu me laisses le préparer ?! Ou au moins le départ...

Yeux qui s'illuminent au mot magique - comprendre Voyage -
A t'elle vraiment besoin de répondre ?!
Aiguemarine se colle au plus près de Nic & lui murmure :


« Je te laisse gérer l'itinéraire, avec juste un droit de regard dessus, car il faudra bien que je me charge des Laisser-Passer. Sourire amusé...
De mon côté, je vais m'occuper du Mirabella ».

Elle sentait que ce ne serait pas chose simple, surtout depuis que Clesa leur avait fait faux-bond, mais Aiguemarine ne désespérait pas de trouver une autre solution.
Au pire, si elle échouait, ils partiraient & leur foncet resterait à quai sans autre forme de procès.


« En attendant, que dirais tu de monter défaire nos ...bagages ?! A moins que tu n'aies une autre idée pour faire passer le temps avant le repas ! »

& de s'écarter des bras rassurants, d'afficher un sourire malicieux, puis de se lever prestement & sans vraiment attendre de répondre à sa précédente proposition, de se ruer dans les escaliers qui la mèneront vers leur chambre, en « omettant » de récupérer les sacs.
Suivra, suivra pas ?! Telle est la question...
M'enfin, Aiguemarine, au fond de son coeur, pense déjà en connaître la réponse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Quand tout bascule...(9 Novembre 1459)   Dim 29 Jan - 11:21

Nictail


[... et surtout plus si affinités.]

Les deux époux avaient longuement discuté, de tout, de rien, de voyage et d'autres choses.
La journée avait doucement filé, mais, il leur restait encore du temps avant le repas.


En attendant, que dirais tu de monter défaire nos ...bagages ?! A moins que tu n'aies une autre idée pour faire passer le temps avant le repas !
Hummm, tu me tentes beaucoup là... J'ai toujours plein d'idées pour passer le temps avec toi... tu le sais bien.


Et d'ailleurs, vu le peu de bagages qu'ils avaient, rien ne servait de les "défaire".
Il lui rendit son sourire malicieux, se leva doucement, et la regarda filer.
Puis, il la rejoignit prestement dans leur chambre... pour plus si affinités.
Et nos époux profitèrent longuement l'un de l'autre, comme jamais, comme souvent, avec tout l'amour qu'ils pouvaient se porter. Un moment magique, un moment unique.
Et, pour conclure leur retour, ils défirent leurs "bagages" et restèrent enlacés près du feu.



Il leur restait tant de choses à faire avant de repartir.
Ne serait-ce que de planifier ce long voyage !
Mais, à deux, tout était plus facile et agréable, alors, tout irait bien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] Quand tout bascule...(9 Novembre 1459)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Quand tout bascule...(9 Novembre 1459)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'instant où tout bascule
» Lps accordés et date de validité - sep/oct/nov 1459
» Aeron va pour se caler pépère quand tout à coup...
» Je me promenais quand tout à coup...
» Quand tout est gris, le flood est mon ami

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine de Cournon d'Auvergne :: Seigneurie de Sarliève :: Château de Sarliève :: Le rez de chaussée. :: La bibliothèque. :: Les archives de Blois-
Sauter vers: