AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [RP] Tite pause Toulousaine (à partir du 16/02/1460)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: [RP] Tite pause Toulousaine (à partir du 16/02/1460)   Sam 18 Fév - 9:42

Aiguemarine


Citation :
[hrp] Mise en contexte :

Aiguemarine, victime d'une chute sur les remparts de Blois a, temporairement perdue la mémoire. RP ici
Pour l'aider à retrouver son passé & recouvrer la mémoire, son époux lui a proposé un long voyage dans les divers Dûchés où ils ont habité.

Doncccccc, ne pas s'offusquer si Aigue' ne reconnaît pas d'autres Persos. Elle n'a que quelques vagues souvenirs qui rejaillissent en flash, le plus souvent, plus les informations que veut bien lui communiquer son époux. Bref, si vous la (re)connaissez, va falloir lui remémorer vos souvenirs en commun & là "bon courage" ^^

RP pour l'instant fermé, mais qui s'ouvrira sûrement par la suite au gré des rencontres, & sera peut-être déplacé par la censure en halle de Castres.

Plus de précisions ---> un MP à moi ou au JD Nictail.

Tous les liens colorés mènent sur des RP archivés. (pour les curieux).

Bon jeu ! Haveuuuu fun'.


Ljd Aigue'
[/hrp]


[ Long est le chemin de la...guérison ]


Début d'un voyage mouvementé , entre Laisser-Passer, restrictions Ducales ou Comtales abbérantes, imprévus qui leur tombent sur le coin de la figure, j'en passe & des meilleurs...
Bref, de l'itinéraire initial préparé par Nic, il ne restait quasiment plus rien.
Le couple en avait pris son parti, & avait décidé d'un commun accord, de ne plus rien prévoir & de vivre leurs journées & leur voyage au long cours au jour le jour.

Bref...cela n'explique pas vraiment le : "maiskeskilfontlà ?!"...
C'est l'arrivée à Aurillac d'une triste mésange qui les a décidés à modifier leur itinéraire & à venir à Castres avant de fouler les terres Guyennoises.
Une triste mésange : celle d'un frère & beau-frère furax & triste. Humpffff...
Une histoire dont ils ne comprennent pas - encore - tous les tenants & aboutissants.
Mais les liens du coeur & de la famille sont plus forts que tout, & les voilà, laissant derrière eux le BA & leur harpie préférée...

C'est donc en ce Jeudi 16 Février qu'Aiguemarine & Nic foulèrent les Terres Toulousaines & arrivèrent à Albi.
Plus que 20 lieues & ils seraient enfin arrivés.
Mais chevaucher sans presque pas s'arrêter laisse des traces, & c'est un époux mort de fatigue qu'Aiguemarine "abandonne" dans une chambre de l'auberge Municipale "Le relais de Cocagne".

Elle descend un moment se mêler aux autochtones & y passe une agréable soirée, en compagnie du Prévôt, du Bourgmestre, d'un Chef-Maréchal, de son épouse & de leur fils, ainsi que d'un autre couple.

Mais très vite, Aiguemarine doit s'isoler un peu...
Elle doit prévenir Guitail de leur arrivée imminente & répondre à quelques missives reçues & toujours non répondues.

Elle extirpe plusieurs parchemins vierges, son nécessaire à écriture, les correspondances reçues, les relit avant de s'armer de sa plus belle plume.



Sunburn a écrit:
( comme l'autre , peut être publié Wink )

Citation :
A Aiguemarine , ma Bouffonne par excellence et pourvu d'une énorme Salière ,

Me ramener une Limousine ? Une envie de monter cette pauvre vache pour le trajet ? A titre de précision , tu mettras sans doute quatre fois plus pour venir et je ne décrirais pas la somptueuse odeur qui t'envelopperait , sous peine d'en être malade .
Joli le questionnaire , alors voici mes petites réponses à celui-ci ... que ne faut-il pas faire pour t'amuser un peu , reviendrais-tu en enfance et avec tous les inconvénients que cela comporte ?

1) Ca nous manquait de pas pouvoir te titiller un peu !
Sans aucun doute ! Je suis votre pauvre bouc émissaire , ça vole haut et bas mais heureusement , ma répartie surpasse la votre , toujours !
2) Te laisser te goinfrer seule de brioches à la cannelle, c'est pas humain & qu'on est charitables, si, si ! Charitables , à d'autre , celle là , ça marchera pas sur moi , blonde mais pas idiote , quoi que certains en disent !
3) Lire que tu râles moins & que tu es devenue sereine, ça nous surprend assez beaucoup quand même & qu'on a envie de vérifier par nous-même. Ah mais je râle toujours , sauf que je râle peu en compagnie d'Ysaoth , je n'ai pas le temps pour ça , donc vérification inutile mais vous seriez bien capable de vous déplacer juste pour vous en rendre compte ...
4) On a gagné à la loterie - dixit le Prévôt du BA. Vrai ! Je me demande d'ailleurs comment t'as fait pour reconnaitre un brigand avec ta vue basse ... y a un soucis là .
5) On a une furieuse envie de saluer le nouveau Duc, mouahahaha. Peut-être bien que oui , bonnes salutations en tout cas .
6) Faut qu'on félicite ton "futur" mari mais aussi qu'on lui raconte certaines "casseroles" avant sur ton compte ; bien évidemment, par pure charité aristotélicienne, hein. Va pas te monter le bourrichon pour si peu. Charitables , vous l'êtes pas et je l'ai déjà dit . Surtout pour colporter des horreurs sur moi , misère . Moi qui suis la sagesse incarnée et la perfection en tout point , voila qui est bien décevant ... Je plaisante pour la perfection , l'être ne serait qu'ennuyeux pour lui et moi , pourvu que je ne sois jamais parfaite ! Sinon , je suis sage , très sage ...

Je m'abaisserai pas à la provoquer en lice puis la guerre me suffit pour prendre des coups .
Jalouse car j'ai la peau d'une douceur incroyable , si si , Ysaoth pourrait largement confirmer .
Bises à ton époux , toi , je te réserve autre chose .

Sun , une blonde pas comme les autres


Bel.garath a écrit:

Allez, hop, quand faut y aller, faut y aller...
D'abord, une missive pour Guitail. Vi, il faut bien qu'il se prépare psychologiquement à les recevoir.


Citation :
A Guitail,
De sa gentille Belle-Soeur, la seule, l'unique,

Salut,

Cette courte missive pour t'informer que, dès demain, quand le soleil se lève nous arriverons à Castres...si tout va bien.
Ne prévois rien pour le déjeuner : nous ramenons un peu de poisson.
En revanche, un bon lit nous fera le plus grand bien !
Je dois dire que chevaucher sans presque s'arrêter depuis le Bourbonnais-Auvergne nous a éreintés.
Entre 2 siestes, tu auras tout le loisir de nous raconter ce qui s'est passé entre toi & ta compagne.
&, quant à nous, nous aurons aussi tout le loisir de te remettre sur le droit chemin, si nécessaire, car nous comptons rester un peu. Du moins, jusqu'à ce que les moines te rappèlent à eux.
Ton frère & moi - accessoirement - nous ferons un plaisir de te changer les idées.

Sur ce, je t'embrasse.

Sois sage un peu en attendant notre arrivée.

Rédigé à Albi, le 16ème jour du mois de février de l'An Mil Quatre Cent Soixante,



A.D.M

Ensuite, un petit mot à son Orléanais préféré, qui a avancé la date de son mariage. Humpffff...

Citation :
A Bel.Garath, Seigneur d'Aunay Sous Auneau,
D'Aiguemarine de Meyran,

Coucou Baby'Bel',

J'espère que tu vas bien. Toujours à Tulle ?!
Humpffff...J'ai entre les mains l'annonce de tes épousailles avec Elisa.
Nôtre-Dame, rien que ça ?! Humpffff...
Tu tiens vraiment à ce qu'on garde la forme toi !
Nous sommes actuellement en Terres Toulousaines & ce, pour quelques jours, rendant visite au frère de Nic.
Si je te dis que j'ai rien à me mettre pour un mariage royal, tu me croiras ?!
& c'est pas 30 écus pour un jeu de cartes qui m'aideront à me vêtir pour tes noces royales.
Bref, malgré tout, je te confirme que nous serons là.

En attendant de tes nouvelles, Nic te serre la main, & moi je t'embrasse.

& évites de manger mon pigeon, cette fois !

PS: Si tu te rends en BA, tu peux aller voir la Vice-Duduche nommée Sunburn. Elle est un peu "spéciale" mais si tu vas la voir de ma part, elle vous hébergera volontiers. Fais juste attention. Elle a une arme secrête : sa rame !

Rédigé à Albi, le 16ème jour de Février Mil Quatre Cent Soixante



A.D.M.

Allez, courage, plus qu'une dernière missive.
& non des moindres. Celle pour sa blonde harpie...
Tout un poème la Baronne de Laroquebrou !


Citation :
A Sun de Montsénard, une blonde pas comme les autres...
Ma "belle" & blonde harpie
& accessoirement Baronne de Laroquebrou,

Salut,

Je lis que tu as complété mon questionnaire.
Malheureusement, je suis au regret de t'annoncer que tu ne gagnes pas de doonuts.
Alors je t'explique ce qu'est un doonuts.
C'est un gâteau Angloy, je crois, qu'offre l'arbitre de la lice.
Mais compte-tenu que tu n'y traîneras pas Androlyne, tu ne pourras jamais vérifier.

Bref, je suis désolée de t'annoncer que nous n'aurons pas le temps - avant tes épousailles - de venir te titiller un peu.
En effet, une affaire de famille nous a fait repartir en Terres Toulousaines sitôt la prime de capture remise par le bailli Auvergnat.

Ouep, tu as bien lue : nous sommes à Albi là.
Exceptionnel, nan ?!

Sinon, pour la Limousine, ce n'est que reculer pour mieux sauter.
C'est décidé : ce sera notre cadeau pour tes épousailles.
D'ailleurs, je vais écrire de ce pas à un Orléanais exilé en terres Limousines pour qu'il me choisisse & me mette la plus belle de côté.
Heureuse ?! Nan, nan, me remercies pas maintenant, tout di suite !

Je te confie donc la lourde tâche de saluer le Duc Semias pour moi.
Si, si...tu peux le faire.
Une tite révérence sans te vautrer, hein, juste avant ton allégeance.
Si besoin de cours de diplomatie, je t'en donnerai après le mariage.
Salues aussi pour nous, nos Suzerains, si d'aventure tu les croisais.

Allez, assez "bavardée" pour ce jour.
Les 20 dernières lieues nous attendent, & ce sont toujours les plus difficiles.

Au plaisir de te lire.

PS : Rases toi, tu piques toujours autant.
Je t'embrasse toujours pas, mais le coeur y es...

Rédigé le 16ème jour de Février Mil Quatre Cent Soixante,



A.D.M.


Ses missives achevées, Aiguemarine se dirigea vers le pigeonnier communal & les fit s'envoler vers leurs destinataires respectifs.
Une fois fait, elle s'en retourna au Relais De Cocagne.
Il lui fallait réveiller en douceur son époux.
L'heure était au départ, & dans peu de temps, aux retrouvailles.
Toute une aventure pour elle : en effet, reconnaîtrait t'elle Guitail ?!


Dernière édition par Aiguemarine le Jeu 1 Mar - 9:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Tite pause Toulousaine (à partir du 16/02/1460)   Sam 18 Fév - 9:43

Guitail


Encore une soirée difficile qui venait de se passer. Guitail avait mis un terme à sa relation avec Sebelia, il ne pouvait plus être avec elle, ben qu'il l'aimait encore, cela lui était impossible.

A peine rentré chez lui qu'un pigeon lui amena une missive. Guitail la lut rapidement, et se rappela que son frère et sa chère belle soeur devait arriver bientôt... et même demain en fait. Ca lui ferait du bien de les voir, enfin il l'espérait.

En attendant, il allait prendre une nuit de sommeil, qui fut très agité, comme les dernières. Après cette nuit, il était temps de préparer l'arrivée de sa famille.

Guitail commença par changer les draps de son lit, comme ça ils pourraient dormir dedans, lui il dormira en forêt, dans son chêne creux, cela lui fera sans doute du bien un peu d'air frais.

Bon, ensuite un peu de ménage dans toute la maisonnée, histoire qu'Aigue ne puisse pas le charrier là dessus. Ensuite, que pourrait-il faire? Le déjeuner, non, Aigue l'avait prévu... Il ne voyait plus ce qu'il pouvait faire à part les attendre.

Guitail s'installa alors dans un fauteuil dans son salon, et s'endormit en attendant Nic et Aigue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Tite pause Toulousaine (à partir du 16/02/1460)   Sam 18 Fév - 23:30

Nictail


[Albi - Un long sommeil...]

Après avoir récupéré la prime bourbonnaise, nos époux avaient décidé de faire route rapidement vers Castres et le comté de Toulouse.
En effet, le frérot semblait avoir quelques soucis. Alors, comme ils ne sont pas loin, autant aller le soutenir.
Et voilà, nouveau changement de programme ! Heureusement que Nic ne se vexe pas.
Bon, Bref, Rodez, Villefranche puis arrivée à Albi.
Nic était donc fatigué, et il voulait être présentable pour son frère. Donc ce serait un peu de repos avant de finir le voyage.

Son épouse l'avait laissé gentiment dormir à l'auberge.
Et c'est aussi avec son visage souriant qu'il se réveilla.

Coucou toi ! Réveille-toi, il va être temps de reprendre la route...
Tu es bien reposé ?! En forme ?!

Hummmm, bonjour mon ange... Déjà l'heure ?!
Laisse-moi émerger, et on pourra prendre la route...
Raconte-moi ton escapade pendant ce temps... s'il te plait !

Et c'est donc en discutant de la journée et des missives d'Aigue qu'ils reprirent la route.



[Castres - Un frère à sauver]

Et les voilà donc arrivés à Castres.
Ils déposent leurs affaires à l'auberge municipale. En tout cas, pour commencer.
Et après un brin de toilette, ils se dirigent vers la maisonnée de Guitail.

T'en fais pas, je suis convaincu que ça va bien se passer...
Ne fais pas trop attention, il va te taquiner, mais, c'est son genre...

Un large sourire et il toque à la porte.
Va falloir qu'on comprenne ce qu'il s'est passé avec sa compagne.
J'espère qu'il ne va pas trop mal quand même...

Nic soupira doucement en attendant que son frère vienne ouvrir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Tite pause Toulousaine (à partir du 16/02/1460)   Sam 18 Fév - 23:31

Aiguemarine


[ Castres - Le lendemain - un beauf' à occuper ]

Mouarf, trop forte quand même Aiguemarine !
Le jour annoncé, ils étaient là. Vraiment trop forte, moi j'dis.
Elle avait dit qu'ils seraient là le vendredi, ils y étaient.
Pour un peu, si elle avait donnée l'heure à Guitail, aurait'elle gagnée aussi ?!
Là, nul ne le sait.
Son époux avait tenu à passer déposer d'abord leurs affaires à l'auberge municipale. Soit...

Aiguemarine prit néanmoins le soin de ne pas oublier d'emporter les poissons achetés à Albi la veille.
Bah quoi, fallait bien l'occuper un peu le beauf', non ?!
& quoi de mieux que la cuisine ?! Bon, elle surveillerait tout de même du coin de l'oeil la préparation, ayant un vague mauvais souvenir.

& tandis qu'ils cheminaient vers la demeure de Guitail, son époux lui faisait part de ses interrogations, mais lui faisait aussi part des possibles réactions de son frère adoré.



T'en fais pas, je suis convaincu que ça va bien se passer...
Ne fais pas trop attention, il va te taquiner, mais, c'est son genre...


Moue renfrognée...
Encore 1 qui aimait bien la taquiner ?! Mouarf...
Un léger sourire naquit peu après sur ses lèvres carmines & elle montra à son époux la poche de poissons.


"Mais je ne lui en laisserai pas le temps ! Je compte bien l'occuper pendant tout notre séjour ici."

Enfin, ils arrivèrent devant la petite bâtisse & les derniers propos tenus par Nic la réconfortèrent un peu.
Car, oui, ils étaient un peu là pour ça. Certes, le soutenir, mais d'abord comprendre toute cette sombre histoire.


Va falloir qu'on comprenne ce qu'il s'est passé avec sa compagne.
J'espère qu'il ne va pas trop mal quand même...


Un hochement de tête, & tandis que son époux cognait contre l'huis, Aiguemarine, elle, s'exclamait d'une voix un peu plus forte que d'habitude...

"Olaaaaaaaaaa de la maisonnée ! Ouvrez ! Contrôle de la maréchaussée !"

Si avec ça, personne ne venait ouvrir...c'est que soit :

- Hypothèse 1 : Guitail était sourd comme un pot.
- Hypothèse 2 : Ils s'étaient purement & simplement trompée de demeure
- Hypothèse 3 : Y'en a pas vraiment, en fait...
Un léger sourire innocent à l'adresse de son époux qui la regardait hébété...& elle ajouta plus bas...


"Bah, quoi ?! oui, bon...j'aurai peut-être pas dûe...Disoulée"

En gros, chassez le naturel, & il revient au galop.
Même si au fond d'elle, Aiguemarine n'était pas désolée du tout.
"La meilleure défense, c'est l'attaque !" On le lui avait toujours dit.
& aux grands maux, les grands remèdes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Tite pause Toulousaine (à partir du 16/02/1460)   Sam 18 Fév - 23:32

Guitail


Guitail se reposait tranquillement dans son fauteuil lorsqu'il entendit frapper à sa porte. Il se leva alors pour aller ouvrir lorsqu'une voix de femme beugla qu'ils étaient de la maréchaussée. Le problème c'est qu'il ne reconnaissait pas la voix de quelqu'un de la maréchaussée, il reconnaissait plutôt la voix de sa chère belle soeur. Il se dirigea alors d'abord vers une fenêtre et vit que c'était bien Aigue et Nic qui lui rendait visite comme prévu.

Pour une fois qu'ils arrivaient au moment prévu, il allait pouvoir les taquiner un peu. Il se dirigea alors vers la porte et l'ouvrit à ses deux invités.


Bonjour vous deux, entrez vous mettre au chaud.

Guitail les fit entrer et les invita à prendre place dans le salon.

Mais je vous attendais pas si tôt, vous qui avez tellement l'habitude d'être en retard. Je vous attendais dans un ou deux jours. Je n'ai rien préparé pour vous, j'aurais prévu ça pour demain au cas où vous n'auriez qu'un seul jour de retard.

Guitail leur fit un grand sourire avant de reprendre.

Vous voulez boire quelque chose? Je peux toujours m'arranger pour essayer d'en trouver.

Guitail espérait juste que leurs habitudes de nantis n'allaient pas ressortir juste à ce moment là, parce qu'il avait beau avoir prévu quelques petites choses, il ne pourra trouver tout non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Tite pause Toulousaine (à partir du 16/02/1460)   Dim 19 Fév - 0:26

Nictail


Olaaaaaaaaaa de la maisonnée ! Ouvrez ! Contrôle de la maréchaussée !

Nic fut d'abord surpris d'entendre cette phrase et chercha d'où ça venait.
Au sourire de son épouse, il comprit vite et lui rendit son sourire.
C'était tout elle ça ! Perdu la mémoire, mais pas sa façon d'être en tout cas.
Il se mordit la lèvre pour ne pas rire quand elle "s'excusa" et lui glissa un doux baiser aux coins des lèvres.
En tout cas, si ça n'avait pas attiré l'attention de son frère... c'est que quelque chose clochait.
Et voilà donc enfin la porte qui s'ouvre.


Bonjour vous deux, entrez vous mettre au chaud.
Salut frérot, ravi de te revoir, depuis le temps...

Et ils entrent doucement, s'installant dans le salon, tranquillement.

Mais je vous attendais pas si tôt, vous qui avez tellement l'habitude d'être en retard. Je vous attendais dans un ou deux jours. Je n'ai rien préparé pour vous, j'aurais prévu ça pour demain au cas où vous n'auriez qu'un seul jour de retard.
Vous voulez boire quelque chose? Je peux toujours m'arranger pour essayer d'en trouver.

Il ne manquait pas de culot quand même...
Tu n'essaierai pas surtout de te trouver des excuses pour n'avoir rien préparé ?!
Toujours en retard... C'était avant ça ! Depuis que tu ne nous a plus vu, nous sommes vraiment beaucoup plus ponctuels, y'a pas de doute !

Puis, il lui tend les poissons ramenés par son adorable épouse.
Tiens, ça te permettra de nous faire à déjeuner ce midi. Excuse-nous si nous te laissons faire, mais nous sommes un peu fatigués.
D'ailleurs, je confirme qu'un petit remontant nous ferait le plus grand bien...

Nic sifflote et sourit doucement à son frère.
Ben vi, fallait pas les chercher non plus... parce qu'ils les avaient trouvés.
Et c'était plutôt une bonne entrée en matière, dans la joie et la bonne humeur pour détendre l'atmosphère.


Dis, c'est bien propre chez toi... Tu as fait le ménage exprès pour nous ?! Ou tu es vraiment quelqu'un de soigneux avec sa maisonnée ?!
Disoulé, tu nous as un peu cherché, avoue-le...

Disoulé ?! Vraiment ?! Nan, pas tout à fait, c'était de bonne guerre.
Guitail revint finalement avec un peu d'alcool de prune et de noix.
Un verre chacun et ils trinquent joyeusement.

A nos retrouvailles ! On va passer la semaine avec toi ! Tu vas voir, on va bien t'occuper, fais-nous confiance.
Santé !


Et voilà, la machine est lancée, voyons ce qui en résultera...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Tite pause Toulousaine (à partir du 16/02/1460)   Dim 19 Fév - 9:47

Aiguemarine


[ Castres - Demeure de Guitail ]


Enfin ! Quelqu'un daignait venir leur ouvrir.
L'était temps, car c'était au tour d'Aiguemarine d'accuser un peu le coup & la fatigue.
Elle serra un peu plus fortement la main de Nic quand le beau-frère leur ouvrit. Léger moment de panique qui s'empare d'elle.
Que craignait'elle en fait ?! Que son amnésie l'aie complètement changée, & que Guitail ne la reconnaisse plus dans ses faits & gestes ?! Peut-être...

Mais étonnament, ce qui la frappa encore plus, fût la "distance familiale" entre les 2 frères.
Ils étaient du même sang, & pourtant, aucune effusion, aucune accolade fraternelle. Rien, le néant...le vide sidéral. & cela la désarçonna un peu, à elle l'Italienne.
Azurs qui balaient l'endroit pour visualiser cette bâtisse qui sera leur refuge pendant quelques jours, puis qui se posèrent sur Guitail.

Un léger sourire avant de s'approcher de lui & de claquer 2 bises amicales sur les joues.
Sans mots - enfin presque - à part quelques ronchonnements en Italien pour ne pas être comprise des 2 loustics... tandis que son adorable époux prend les choses en main.


Mais je vous attendais pas si tôt, vous qui avez tellement l'habitude d'être en retard. Je vous attendais dans un ou deux jours. Je n'ai rien préparé pour vous, j'aurais prévu ça pour demain au cas où vous n'auriez qu'un seul jour de retard.

"Hannnnn...Vedo che ho fatto bene di avvertire. Grumbllllll...
E si non è mai in ritardo. Sono spesso buono gli altri che sono in anticipo !"*


Aiguemarine prit place sur le canapé, un peu exténuée & écouta silencieusement les 2 frères converser, un fin sourire sur les lèvres.
Mais son époux semblait tourner un peu autour du pot quant à leur venue ici.
Bon, il allait donc falloir qu'elle s'y colle...en douceur.
M'enfin, la douceur, c'est tout de même assez subjectif ça comme terme.
Elle se leva & se rapprocha de Guitail...


"Hummm...j'veux bien t'aider à la préparation du poisson. Je pense que je sais faire ! Si cela peut te permettre de nous raconter, en même temps, ce qui t'es arrivé avec...hmmm...Cherchant dans sa fichue mémoire le prénom de la diablesse - qui, évidemment, ne lui revenait pas - hmmm...avec ta compagne ! Car on est tout de même venus jusqu'ici - outre le plaisir de te (re)voir, pour ça."

Bah, oué. Chez Aiguemarine, la famille c'est sacré !
& même si la relation qu'ils entretiennent avec Guitail est un peu en dent de scie, ce dernier fait partie intégrante de la famille...de leur famille.
Un regard vers Nic, de celui qui veut dire
"A va, j'ai amenée le sujet assez en douceur là ?!"...

& tandis qu'ils attendaient une réaction de ce dernier, un de ces pigeons était de retour.
Celui-là, elle l'avait adressé à son collègue & ami JeremI, de Tours, il y a un moment d'ailleurs.
Aiguemarine ouvrit la fenètre & déchargea le volatile de son message.
Sur le fin vélin, le couple, plus tard, pourrait y lire ceci :


Jeremi a écrit:
(autorisé pour publication)

Citation :

A SE aiguemarine et A messire Nictail
De JeremI d'Anclair Mariemont

Bonjour,

Comment allez vous? Votre voyage ce passe t'il bien?

Ici j'ai perdu les elections mais je m'y attendais un peu, je pense que je vais prendre un peu l'air quelques temps, ça fera du bien.
Pour l'instant toujours sur Tours, le Mirabella va tres bien.

Je ne sais pas quoi faire pour l'instant, je pense peut etre faire MA si vous m'autorisez, dans le cas contraire, attendre votre retour en Orléans ou bourgogne, peut etre Touraine, à voir comment l'ambiance sera et quel sera votre réponse.

désolé de ne pas avoir donné de nouvelles plus tot, le pigeon s'est un peu perdu et les elections m'ont beaucoup occupé.

J'espere que la suite du voyage se fera sans probleme et que vous eviterez brigand et armée.

Cordialement et amicalement
jeremI

Se tournant une nouvelle fois vers Guitail...

"Dis, tu n'aurais pas un peu d'eau & quelques graines pour un pigeon. Oui, je sais...j'abuse !"





*Hannnnn...Je vois que j'ai bien fait de prévenir. Grumblllllllll...
Et on n'est jamais en retard. Ce sont bien souvent les autres qui sont en avance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Tite pause Toulousaine (à partir du 16/02/1460)   Mar 21 Fév - 11:22

Guitail


A peine arrivé déjà installé, voici ce qui pouvait ressortir de ces quelques minutes en famille. En tout cas l'ambiance était toujours la même entre eux, toujours de bonne humeur. Mais la réplique ne tarde pas à venir.

Déjà je ne vous ai pas cherché, c'est vous qui êtes venus ici. Et puis c'est ta chère douce qui a commencé en beuglant à tout va. Pour le ménage, je l'aurais surement fait de toute manière, il faut nettoyer la poussière qui s'accumule pendant mon absence quand même. Et avec votre arrivée, cela m'a donné une bonne raison de le faire.

Et en réalité, j'ai prévu quelques petites choses pour vous, sauf pour le déjeuner vu qu'Aigue a dit que vous aviez du poisson. Mais vous inquiétiez pas, j'ai toujours de bonne réserve d'alcool divers pour répondre à toutes les situations.


Sur ces paroles, Guitail alla chercher quelques bouteilles dans sa réserve. Un peu d'alcool de prune et de noix pour commencer. Au moment de porter le toast, Guitail regarda Aigue.

Te supporter une semaine... Ca va être dur, mais j'espère que j'y survivrais.

Un petit sourire avant de boire une gorgée de son verre. Et tout de suite après Aigue met directement les pieds dans le plat. Certes elle a essayé d'avoir un peu de tact, mais elle s'est plutôt loupé sur ce coup là.

Tu n'y vas pas quatre chemins toi en tout cas. Mais commençons pas s'occuper de ces poissons.

Guitail prit les poissons et se dirigea vers la cuisine, se demandant comment il allait pouvoir expliquer clairement l'histoire. Raconter tout dans le détail, les rumeurs et autres? Non, se concentrer sur le coeur (c'est le cas de le dire) de l'histoire, cela sera assez compliqué comme ça.

Guitail commencer alors à préparer le poisson et commença, le coeur lourd à narrer son histoire.


L'histoire est compliqué mais je vais essayer de simplifier. Il y avait deux couples, très amis en plus. Moi et Sebelia, et Mephistophela et Nyxx, deux femmes. Avec un concours de circonstances assez compliqué et que je vais vous épargner, Sebelia s'est beaucoup rapproché de Mephistophela. Et elles sont toutes les deux tombées amoureuses l'un de l'autre. Et ça été consommé. Nyxx n'a pas du tout supporté cela et a même quitté Castres pour le moment. De mon côté, j'ai cherché à comprendre, mais je ne peux pas partager. J'ai donc mis fin à cet histoire.

Guitail espérait avoir été assez clair, mais ne pense pas du tout, cette histoire est tellement compliqué. Mais tout en préparant les poissons, Guitail ne put retenir complètement ses larmes, et un tomba au milieu d'un poisson. Guitail espéra tout de même que cette larme n'avait pas été vu par Aigue et Nic.

Je vais allumer le feu pour faire cuire les poissons.

Guitail se dirigea alors vers le four où il mit quelques buches avant d'allumer le feu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Tite pause Toulousaine (à partir du 16/02/1460)   Mar 21 Fév - 11:23

Aiguemarine


[ Castres - Demeure de Guitail - Où comment scotcher Aiguemarine en 2 temps 3 mouvements...]


A peine arrivés que les "attaques" fusaient...
Grumphhhhh...
Avait'elle un regard de vache pour beugler ?! Tsss...
Oui, bon, le coup de la Maréchaussée, elle aurait pu éviter, certes.
Mais trop tard, ce qui était fait était fait.
& le beau-frère s'en donnait à coeur joie là, histoire de bien la faire enrager & d'enfoncer le clou...

& Aiguemarine de ronchonner dans son coin, comme elle sait si bien le faire.
N'est ce pas d'ailleurs ce qui fait son charme ?!

"D'abord, je beugle pas ! je m'exprime moi, c'est pas tout à fait la même chose. Tssss.
Tu as bien survécu jusqu'ici. & une petite semaine, c'est quoi comparé à toute une vie ?!"


Il sembla surpris qu'elle aille droit au but.
Pourquoi tourner autour du pot après tout ?!
& c'était cette réputation d'être franche & directe qui faisait d'elle un Ambassadeur redoûté ou apprécié. Au choix...

Elle le suivit donc jusqu'au coin cuisine & l'aida de son mieux à évider les poissons.
Bien longtemps qu'Aiguemarine n'avait pas cuisinée.
Mais c'est un peu comme le cheval ça. On n'oublie pas, en principe.
& là, Guitail vida son sac & tenta de leur expliquer, au plus court, ses mésaventures avec Sebelia & sa meilleure amie.
La nouvelle tomba sans appel, & elle ne pût retenir un Oh !!!, tellement la surprise fût grande.

A vrai dire, Aiguemarine était sous le choc & était même un peu triste vis à vis de son beau-frère.
Non, vraiment, il ne méritait pas ça !
Sur le moment, elle eût envie de s'en mêler davantage mais, étais ce bien judicieux ?!
Guitail semblait porter toute la misère du monde sur ses épaules.

Elle se saisit d'un broc d'eau & se lava énergiquement les mains, tentant de chasser sa colère contre Sebelia.
La nouvelle l'avait vraiment abasourdie.
Aiguemarine se rapprocha de Guitail & le serra dans ses bras & lui murmura :
"Je suis vraiment désolée pour toi. Seul le temps pourra apaiser ce que tu vis."
Après tout, la famille était là pour ça, & par ce geste, elle souhaitait lui montrer que non, il n'était pas seul & que le temps de leur séjour, ils l'aideraient de leur mieux.

"J'ai besoin d'un verre là ! Je peux me resservir ?!

Aiguemarine jeta un oeil vers son époux qui ne pipait mot non plus.
Elle se sentait un peu de trop en cet instant.
& Nic trouverait peut-être les mots adéquats, & guiderait son frère de son mieux.

Elle se servit un verre d'alcool de noix ! il lui fallait au moins ça. Verre qu'elle bût d'une traite.
Aiguemarine se rapprocha de son époux...


"Mon ange ?! Je n'ai plus très faim là. Commencez sans moi, je vais aller faire un petit tour. Ne vous en faites pas. Je reviens vite."

Puis, plus bas à l'adresse de son époux uniquement...

"Je vous laisse bavarder seuls tous les 2. Tu es le mieux placé pour lui remonter le moral & le guider face à cette épreuve. J'ai peur d'être maladroite. Promis, je reviens vite...Un peu d'air me fera le plus grand bien. Ne m'en veux pas surtout ! Je t'aime..."

& sans attendre une quelconque réaction, bien décidée à n'en faire qu'à sa tête, Aiguemarine remit sa cape sur ses épaules & se dirigea vers la porte.
Passé le seuil, elle se cala contre l'huis & soupira longuement, essuyant une larme qui perlait au coin de l'oeil.
Elle se mit ensuite à avancer, ou plutôt errer dans les rues de la Bourgade, ne sachant du tout où elle atterrirait.

Surtout, il ne fallait pas qu'elle rencontre Sebelia sur son chemin. Car, sa réaction vis à vis de cette femme ne serait pas sûrement pas teintée d'amabilités. Autant elle était capable du meilleur, mais aussi...du pire...
De toute façon, Aiguemarine n'avait, pour l'heure, aucune idée de quoi elle ressemblait.
Finalement, quelque part, l'amnésie avait - peut-être - ses bons côtés.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Tite pause Toulousaine (à partir du 16/02/1460)   Mar 21 Fév - 11:23

Nadkiroul


[Castras Ô Castras, mé kékéjfoula ?]

Honnêtement, elle n'en savait rien. Elle savait seulement qu'elle avait fuit (oui oui, fuit) Albi la veille, de peur d'être écrasée par de gros nounours roses avec de coeurs partout. Y'a rien de pire que de mourir écrasée par un nounours rose avec un coeur, véridique ! Non, elle n'avait jamais essayé de mourir de cette façon là, c'est vrai, mais c'était trop affreux pour y penser. Bref ! La petite vieille se balladait dans les rues de Castres, en train de faire découvrir les joies de la neige à la petite dernière et regarder la plus âgée se remplir les pockets d'eau relativement solide, et l'autre qui trouvait ça à son goût et qui la mangeait à toutes les sauces. Qui a dit que les Montgallet-Rose-Eclose étaient complétement tordus ? Qui ?! Que j'lui fasse un hénôrme bisou en essayant tant bien que mal de lui refiler le bébé par la même occasion. N'acceptez jamais une offre de narration pour Nad, ou pour n'importe quel spécimen de la branche Rose-Eclose-Ambroise, JA-MAIS !
Heum heum, donc.


-Tu vois comment c'est beau la neige Meilyn ? M'enfin, les français trouvent ça beau. Dans le pays où maman est née, la neige c'est très très ennuyeux parce que y'en a tout le temps ! En Toulouse, ils aiment pas trop la neige, les gens sortent pas parce qu'il fait trop froid, alors on est tout seul dans les rues, hé oui ! C'est triste hein ?

-Mamie, z'ai mal au vent'. Ze crois que z'ai manzé trop de neize. Pis z'ai froid aussi mamie tu sais !

Si une goutte style cartoon avait pu apparaitre au coin de la tête de Nad à se moment précis, elle serait apparue. Tout sa démonstration sur le français qui se gèle les miches même en plein été était vérifiée. Son petit fils purement français, quoi que... impérial en fait, se les gelait. La vieille retroussa le nez, elle réfléchissait intensément à la situation actuelle. Rester encore quelques minutes dehors et le laisser se transformer en congère, ou pire, le laisser gerber sur les bottes à la pointe de la mode de sa Astride d'amour ?

-Bon bon, on rentre ! J'ai compris. On mangera un gâteau en rentrant, ça te fera passer la neige chéri.

Alors qu'elle faisait demi tour, la petite muette montra quelqu'un du doigt avec un air d'étonnement, genre "maman t'as menti, y'a des gens assez fous pour sortir en hiver, regarde y'a une Madame !". Du coup, le regard de la Nad se posa sur la fameuse Madame qui se trouvait là, sur le pas de la porte et qui ne semblait pas dans son assiette. La Montgallet allait l'interpeler poliement, pour lui demander si elle pouvait l'aider, mais l'autre femme quittait déjà la porte pour s'enfoncer dans les ruelles de Castres. Fronçant légèrement les sourcils, le coeur trop gentil de la Nad lui hurlait de suivre cette dame pour savoir si elle n'allait pas commettre un truc horrible, mais l'autre côté de son coeur trop gentil lui disait qu'il fallait rentrer et que son petit fils était plus important qu'une inconnue. Elle se gratta la tête avec sa main de libre et s'accroupit pour proposer un deal à Vincenzo, alias François pour tout le monde sauf Nad.

-Et si on faisait un jeu avant de rentrer ? Le jeu, c'est d'essayer de savoir où va la Dame qu'on voit là bas, d'accord ? Et si on trouve, on l'invite manger du gâteau avec nous, t'es d'accord ?

-Owie ! On fait du gâteau aux pommes alors ! Ze suis sur qu'elle va aimer ton gâteau aux pommes la Madame !


La muette à côté de lui acquiesca avec un grand sourire : ils sont trop bons les gâteaux aux pommes de maman. Et zou, les deux gamins étaient partis en courant à la rencontre de la dame et Nad ne tarda -pas trop- à les rejoindre et là, ce fut le drame.

-Ooooh ! Aigue ! Je pensais pas te croiser ici dis donc ! Comment ça va ? Moi qu'avait prévu de venir en Orléans pour te visiter, c'est toi que je croise à Castres, c'est fou quand même !

Un sourire aux deux petits et un clin d'oeil. Ils avaient compris qu'ils avaient bien gagné un gâteau aux pommes en rentrant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Tite pause Toulousaine (à partir du 16/02/1460)   Mar 21 Fév - 11:24

Aiguemarine


[ Dans les rues de Castres - Mécéki l'kiki ?! ]

Le froid était mordant ; toutefois, Aiguemarine en avait l'habitude.
Ses nombreuses gardes sur les remparts de Blois fin 1459, juste avant son accident l'avaient rendue plus résistante à l'hiver.
& puis, elle était médicastre & avait épousée un médicastre. 'fin, bref, tout ça pour dire qu'elle était bien entourée. Qui a dit non se dénonce tout di suite !

Mais reprenons le fil de l'histoire.
Aiguemarine marchait dans les rues quelque peu désertes de la bourgade, sans but précis.
D'ici à ce qu'elle se retrouve paumée, y'avait pas des kilomètres.
Mais bref... Fallait croire que c'était son jour de (mal)chance quand 2 gamins l'accostèrent.

Son coeur se serra quelques instants, pensant aux siens, toujours enfermés dans ce monastère proche de Gien.
Elle espérait - du fond de son âme - que leur ami Sindbad - entre 2 dossiers, irait les visiter.
Aiguemarine hésitait à leur écrire : Les retrouvailles quelque peu forcées par Nic l'avait nettement refroidie.
& la Dame de Sarliève avait promis à la chair de sa chair de reparaître devant eux telle qu'ils l'avaient toujours connue ! Pas avant...

Elle esquissa donc aux mioches un sourire un peu forcé & était prête à s'enquérir de ce qu'ils faisaient là seuls - Oui, la "vieille" Nad n'était pas encore dans son champ de vision, quand, justement, une voix féminine l'interpella...


-Ooooh ! Aigue ! Je pensais pas te croiser ici dis donc ! Comment ça va ? Moi qu'avait prévu de venir en Orléans pour te visiter, c'est toi que je croise à Castres, c'est fou quand même !

Regard surpris qui se pose sur son interlocutrice, & azurs qui la détaillent de pied en cap.
Seuls ses proches ami(e)s l'appelaient Aigue'. Bon, à part Bel.Garath !
Le plus souvent, c'était Dame ou Excellence. Bien entendu, elle avait un mal fou à s'y faire, mais fonctions oblige.
& encore plus rare étaient ceux qui se permettaient de la tutoyer ainsi.
Son coeur rata un battement. Comment devait'elle réagir face à cette situation qui lui échappait totalement ?!

Aiguemarine aimait bien maîtriser les choses, mais là, c'était quasiment
Mission impossible
Elle sonda encore plus le regard de Nad ; même si la femme semblait honnête & sincère, la prudence resterait de mise, tout du moins tant qu'elle n'en saurait pas plus.

Elle releva ses prunelles vers Nad' & préféra la jouer au bluff.
La fixant sans détour, Aiguemarine lui rétorqua :


"Vous devez faire erreur sur la personne, vous m'en voyez désolée !".

Quelle serait la réaction de Nad ?! That's THE question.
Au pire, la femme se confondrait en excuses & s'en retournerait avec ses marmots bien au chaud dans une taverne, & Aiguemarine aurait fichue en l'air une occasion de renouer avec son passé perdu.
Au mieux, Nad tenterait une nouvelle fois sa chance auprès d'Aiguemarine.

Allez les gens, faites vos jeux...Les paris sont ouverts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Tite pause Toulousaine (à partir du 16/02/1460)   Mar 21 Fév - 11:26

Nictail


[Castres - Chez Guitail]

Et voilà, son frère avait tout déballé. Un sacré paquet. Ben, une belle boule de noeuds.
Voici donc le résumé de toute cette histoire. Cela tenait en quelques phrases.
Et pourtant, c'était un entremêlement d'émotions, de sentiments et d'histoires personnelles.
Comment voulez-vous démêler ça facilement ?!

Nic en reste bouche bée. Certes, leur première impression de Sebelia était restée mitigée... mais quand, aller imaginer ça... Jamais !
Il sentait toute la tristesse et le malheur de son frère, le pauvre !
Peut-être, sûrement même, n'était-il pas le seul aussi triste. Mais égoïstement, Nic ne songeait qu'à sa famille, rien à faire des autres.
Son épouse était sonnée. Et après avoir assuré Guitail de tout son soutien et descendu un bon verre d'alcool de noix, son épouse s'éclipsa pour prendre l'air.
Nic lui sourit, lui caressa la joue et la laissa filer.


Je t'aime aussi plus que tout ! Fais attention à toi.

Nic leur servit 2 verres et en tendit un à son frère.
Guitail allumait le feu tranquillement.


Tu sais, j'ai du mal à imaginer la douleur que tu peux ressentir. Te sentir trahi ainsi.
Ce que je vais te dire va te paraitre facile, voire idiot... mais il faut se servir de ses douleurs pour devenir plus fort.
Alors, pour l'instant, ça va te paraitre impossible. Mais viendra un moment où la douleur commencera à s'estomper et où tu pourras passer à une nouvelle étape.

Il but quelques gorgées de son verre...
faire face ne sera pas évident, mais surtout appuie-toi sur tes amis.
L'isolement n'est pas la solution. C'est quelque peu réconfortant, mais il faut que ça reste occasionnel. Compte sur tes vrais amis, sur des proches.
C'est comme quand tu avais la jambe cassée et que as du utiliser des béquilles... Un soutien solide pour nous appuyer quand nous sommes fébriles.


Il enlaça doucement son frère. Il ne savait si ses paroles allaient avoir un sens pour lui.
Il ignorait si ça lui ferait du bien, ou rien du tout.
Il espérait juste que Guitail l'écouterait, saurait trouver la voie au milieu de cette terre stérile que lui semblait être devenue sa vie.

Prends le temps de passer cette étape. Fais ton... deuil... de cette relation.
Ne cherche pas à trouver toutes les réponses, elle n'existe probablement pas.
Ce qui est arrivé n'est pas de ta faute. C'est la vie, hélas, elle est ainsi faite de hauts et de bas.
Mais, tu es quelqu'un de bien, je suis sûr qu'une fois cette histoire derrière toi, tu trouveras une personne qui t'accompagnera jusqu'au bout, ici ou ailleurs.
Il te faut "simplement" reprendre ta vie en main et vivre à fond.


Nic se tut un moment, contemplant les poissons qui commençaient à cuire sur le feu.
Hummmm, appétissant tout ça.
Une semaine avec la famille. De bons repas, des sorties en taverne, des rencontres avec ses amis... Voilà le programme qu'il fallait à Guitail pour reprendre sa vie en main.

Miam, z'ont l'air bons en tout cas les poissons.
Tu comptes nous les servir avec quoi ?!

Où comment essayer de détendre l'atmosphère après une conversation sérieuse...
Réaction attendue... mais imprévisible... Qui vivra saura !

Et un nouveau pigeon venait frapper contre le carreau... Arf, c'était po le moment, mais que voulez-vous, les époux sont très demandés.
Du coup, Nic récupéra discrètement la dite missive, resterait à la lire plus tard.


Sindbad a écrit:
~ 20 February 1460 ~
~ Blois, Duché d'Orléans, France ~


A Aiguemarine et Nictail,


La vie à Blois me plaît. Je ne m'étais pas senti chez moi dans une ville depuis...Cahors, c'est dire.
Là, au moins, je sais que je peux poser mes bagages.

Pour satisfaire votre curiosité bien légitime, SE Acantha est l'Ambassadrice Royale d'Ecosse auprès du Royaume de France.

Maintenant, est-il raisonnable de tomber amoureux à mon âge ? Je ne sais. De toute manière, la relation n'est guère aisée pour le moment. Acantha a cru bon de venir avec Molly, un adorable chiot. Mais lorsqu'on connait la peur viscérale d'Aparajita pour ces bêtes, la cohabitation n'est pas gagnée.

Je devrais bientôt pouvoir accéder à tous les documents accessibles en Ambassade orléanaise, notamment la fiche dédiée au Duché d'Orléans. Cela permettra aux ambassadeurs de la transmettre dans leur province d'affectation.

J'espère pour vous que votre passage en BA éveillera des souvenirs, ne serait-ce que celui de votre mariage. Car vous y avez vécu plus longtemps qu'en Guyenne, et des choses plus heureuses qu'à Agen.

Concernant la Chambre des Elus, je vais suivre tout cela de près, autant que l'enchevêtrement des débats me le permettra. Sachant que ce jour, j'ai postulé pour devenir GARF auprès du GMF.

Bien à vous,

Sindbad

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Tite pause Toulousaine (à partir du 16/02/1460)   Ven 24 Fév - 12:38

Guitail


A peine Guitail eut finit de raconter son histoire qu'Aigue tenta de le réconforter. Guitail fut un peu surpris sur le coup de l'élan d'Aigue, mais lui rendit son étreinte avant de lui répondre.

Merci Aigue, merci beaucoup.

Guitail ne pouvait en dire plus pour le moment, mais cela lui faisait beaucoup de bien de sentir sa famille près de lui. Puis après s'être servi un verre, elle sortit précipitamment, ce qui le surpris un peu. Qu'allait-elle faire?

Puis ce fut son frère qui prit la parole. Guitail l'écouta attentivement, mais sans vraiment le regarder. Guitail faisait semblant de faire attention à la cuisson des poissons, mais toute son attention était porté sur les paroles de son frère.


Merci Nictail. J'ai déjà connu une douleur de ce genre. Lorsque Smartynina est morte, la douleur était même plus profonde. Mais le sentiment de trahison est venu se rajouter cette fois-ci. Et pour le moment, je ne sais pas comment réagir face à cela. La douleur passera je le sais. Mais la trahison passera-t-elle? Ca je ne peux pas le dire pour l'instant, et c'est cela qui me dérange le plus.

Puis Nictail reporta toute l'attention sur la nourriture.

J'ai prévu un petit mélange de légumes pour accompagner le poisson. Mais si le printemps n'arrive pas relativement vite, je vais commencer à être à court de légume. Si je me souviens, il y aura du chou, des carottes et des endives.

Guitail reporta son attention sur les poissons, et les sortit du four.

Les voilà cuits juste comme il faut je pense. Allons manger, en espérant qu'Aigue arriva avant que l'on est tout mangé.

Guitail sourit, prit au passage le plat de légumes, et se dirigea vers le salon où il s'installa à côté de son frère. Il lui passa les plats, avant de se servir lui même. Maintenant à son tour de poser les questions.

Et depuis le temps, comment vont mes neveux et mes nièces? Ils grandissent bien je parie?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Tite pause Toulousaine (à partir du 16/02/1460)   Ven 24 Fév - 12:39

Nictail


[Chez Guitail]

Nic avait doucement écouté son frère.
Pour sûr, la trahison serait le plus dur à faire passer.
D'ailleurs, en général, ça ne passait jamais et le ressentiment restait.
On vivait avec et il faudrait s'y faire.

Honnêtement, je ne pense pas que le ressentiment face à la trahison restera toujours.
A moins que tu ne parviennes à pardonner, tu risques de devoir vivre avec...


Puis, ils parlèrent un peu nourriture et repas et s'installèrent à table.
Bon appétit !
Il se servit à son tour et commença à manger.
Et depuis le temps, comment vont mes neveux et mes nièces? Ils grandissent bien je parie?
A ton avis, des enfants, ça grandit, non ?!

A question un peu idiote, réponse... un peu idiote. Ben vi !
Mais, oui, ils se portent bien, tous les quatre.
Du fait de notre voyage et des menaces constantes de guerre, ils sont dans un couvent avec notre gouvernante *Ma*. Nous les avons trop peu vus dernièrement, mais nous ne voulions pas prendre de risques. Nous nous rattraperons, c'est certain.
Et toi aussi faudra que tu te rattrapes, Tonton Guitail.
Donc, on compte sur toi pour venir les voir quand les moines te relâcheront pour de bon. Si si, t'as intérêt.


Nic grignota un peu, mais bon, il commençait à se demander où était passée son aimée.
Toutefois il ne montra rien, pour l'instant.

Eh bien dis-moi, c'est très bon tout ça ! Finalement, on est bien reçu chez toi !
Un léger sourire taquin se dessina sur son visage.
Oui oui, il ne comptait pas le rater, pour une fois qu'ils se voyaient.
Surtout qu'il retournerait chez les moines après leur départ et qu'ils ne se reverraient probablement pas de sitôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Tite pause Toulousaine (à partir du 16/02/1460)   Jeu 1 Mar - 9:20

Guitail


Guitail sourit lorsque son frère lui donna sa réponse beaucoup plus idiote que la question. Puis il écouta avec attention les nouvelles de ses neveux.Pas forcément de très bonne nouvelle. Mais Guitail se souvint qu'il devait travailler pour le comté. Il se dépêcha de manger, sourit une nouvelle fois à la remarque de son frère.

Je viendrais peut être vous voir cet été, ça dépend si vous y serez ou pas déjà vu que vous voyagez tout le temps.

Mais Guitail se souvint qu'il devait travailler pour le comté. Il se dépêcha de manger, sourit une nouvelle fois à la remarque de son frère.

Bien sûr qu'on est bien reçu chez moi. Pourquoi dis-tu ça?

Guitail sourit au souvenir d'une mauvaise aventure lors d'une précédente venue d'Aigue et Nic à Castres. Puis il se leva.

Excuse moi, mais je dois te laisser. Je te laisse prendre tes aises, fais comme chez toi.

Sur ce, Guitail donna une petite accolade à son frère puis sortit rapidement, il était déjà en retard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Tite pause Toulousaine (à partir du 16/02/1460)   Jeu 1 Mar - 9:21

Nadkiroul


Erreur ? Elle aurait donc si mauvaise mémoire que ça la vieille ? De façon très peu élégante, elle regardait Aigue avec insistance pour trouver ce qui ferait qu'elle n'était pas Aigue, mais rien à faire ! Tout la poussait à croire qu'il s'agissait bien là de son amie auvergnate. Aaaah le BA, toute une histoire, toute une vieille histoire. Une histoire de naissance du premier enfant de Korydwen et d'une rencontre avec Aigue. C'est fou comme une naissance peut faire naître des vocations ! Nan ? Moi j'trouve ça dingue. La petite vieille finit par retrousser le nez, persuadée d'avoir l'orléanaise sous le pif.

-Ah nan nan nan ! J'suis sure qu'c'est toi Aigue hein...

Soudain, vent de panique qui traverse la coquille vide qui sert de cervelle à la Nad. Elle était malade ? Elle avait perdu la mémoire ? Elle était en train de mourir ?! C'était HO-RRIBLE ! Qu'est-ce qu'elle pourrait faire hein ? Quoi ? Comment, du haut de sa pomme et demie, allait-elle bien pouvoir sauver la mémoire de son amie Aigue ?! Commeeeent ??
Reste calme Nad, respire, réfléchis attentivement à la situation et demande toi ce que tu ferais si toi, tu perdais la mémoire.


-Hum.... AH ! on appelle ça une idée lumineuse. Je suis Nad. Tu te souviens ? J'étais un peu plus blonde avant, toujours aussi petiten on avait fait accoucher Kory ! Enfin je crois que c'est là qu'on s'est rencontrées... Ou c'est toi qui m'a fait accoucher d'Astride ? Oh ?!

C'est t'y pas qu'elle perdait la mémoire aussi la mamie ? Manquait plus que ça. Si on pouvait même pas se baser sur les renseignements qu'elle donnait, on était mal barrés pour faire retrouver la mémoire à l'amnésique avec une bras cassé pareille. Pffffff.

-Euh... Domaine de Cournon d'Auvergne ? Bataille de boules de neige ? Joey ? Ouais nan, ça c'est pas le meilleur plan pour se souvenir lui. Il est genre fantôme. Heum... BA ? Nad quoi !

A court d'idées ? Si peu....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Tite pause Toulousaine (à partir du 16/02/1460)   Jeu 1 Mar - 9:21

Aiguemarine


& Nad de la dévisager sans retenue...
Hmmm...
& avec l'histoire de Guitail, Aiguemarine ne se sentait pas vraiment rassurée, bien dans ses chausses, toussa, toussa...
Elle imita sa vis à vis en fronçant le nez. Y'avais pas de raisons après tout !



-Ah nan nan nan ! J'suis sure qu'c'est toi Aigue hein...

Son identité était découverte là.
& si cette femme la connaissait vraiment ?!
Ses azurs se mirent à briller...
Diantre ! Combien de chances avait'elle de tomber ici sur une personne qui semblait l'avoir cotoyée quelques années auparavant ?!...1 sur 100 ?! Davantage ?!
Aiguemarine l'écouta avec toute son attention...& resta bouche bée quand elle évoqua Kory, le Domaine de Cournon, & une bataille de boules de neige dans les jardins.

Elle inspira, expira tout en fermant les yeux, tentant de se remémorer.
Nad ! Quel drôle de sobriquet tout de même, nan ?!
Quelques visages lui revinrent en flash & de nombreux fous rires aussi.
Lorsqu'elle réouvrit les yeux, Aiguemarine esquissa un sourire à son amie...


"Si je m'attendais à ça ! Pfiouuuuuuuuu...
Je loge pas très loin, chez mon beau-frère ! & si l'on allait terminer cette conversation chez lui avant de mourir de froid ?!
Venez, suivez moi"...


& de montrer la direction de la chaumine de Guitail du menton, espérant que Nadkiroul & les enfants voudraient bien l'y accompagner.
Son plan là était on ne peut plus simple : Nic était là-bas & discrètement pourrait lui confirmer que la femme lui disait vrai. Enfin, juste lui confirmer...
Pas que, mais elle restait encore & toujours prudente Aiguemarine. Même si son instinct lui disait qu'elle ne risquait rien.
Bah, vouiiii...La Nad elle est un peu vieille, donc, presque inoffensive, non ?! Ah oui...j'ai dit "presque"...Oups...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Tite pause Toulousaine (à partir du 16/02/1460)   Jeu 1 Mar - 11:08

Nictail


[Chez Guitail]

Nic avait déjeuné avec son frère, attendant toujours le retour de sa bien-aimée.
mais, finalement, Guitail avait accéléré les choses, il venait de se rappeler qu'il devait travailler.
Mouarf, pas pratique tout ça, mais, ils se reverraient durant la semaine.


Vas-y frérot ! On se retrouve dans la semaine...

Nic finit donc de manger, guettant le retour de sa compagne. Mais que faisait-elle ?!
Et enfin, elle était de retour... Accompagnée...
Mais qui avait-elle bien pu retrouver ici à Castres ?! Elle le surprendrait toujours...

Ah, mais c'est la "vieille" Nadkiroul, de son nom de famille Namacepamousse.
Ils prirent le temps de discuter, de raviver un peu la mémoire de son aimée.
Même si ce n'était pas avec Nad qu'ils avaient le plus de souvenirs communs, c'était quand même des souvenirs à fournir à Aigue.
La journée se passa donc dans la bonne humeur, tranquillement...

Comme prévu, le couple resta la semaine à Castres et en profita pour soutenir Guitail, visiter un peu les alentours, parler du passé, écrire quelques missives ou rencontrer du monde.
Bref, toutes les activités intéressantes lors d'un voyage !
Et, une fois Guitail retourné chez les moines, Aiguemarine et Nictail reprirent leur périple, en direction de la Guyenne pour commencer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] Tite pause Toulousaine (à partir du 16/02/1460)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Tite pause Toulousaine (à partir du 16/02/1460)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» tite pause technique
» compte gelée tite pause ;)
» redémarrage apres longue pause
» [Galerie] Mes p'tite figouzes.
» Photo dédicacée à Tite Peci et Big Panda !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine de Cournon d'Auvergne :: Seigneurie de Sarliève :: Château de Sarliève :: Le rez de chaussée. :: La bibliothèque. :: Des archives diverses et variées.-
Sauter vers: