AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [RP] Correspondances épistolaires à Castres (24/02/1460)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: [RP] Correspondances épistolaires à Castres (24/02/1460)   Ven 24 Fév - 12:43

Aiguemarine



Citation :
[hrp] Afin de ne pas bloquer l'autre RP, j'ouvre ce RP de correspondances épistolaires.
Bien évidemment, ces correspondances sont privées & ne peuvent être connues de vos Persos.
Bonne lecture.

Ljd Aigue'
[/hrp]


[ Castres - Quand on joue à "Pigeon Vole !"]

Les ouacances, c'est bien sympathique.
On se lève à pas d'heure, on flâne, on se vide la tête & l'esprit.
Toutefois, Aiguemarine avait été gentiment ramenée à la réalité.
Les jours filaient & il était temps de s'activer un peu.
S'ils souhaitaient pouvoir continuer leur voyage en toute quiétude, il fallait prévenir de leur prochaine arrivée...

Mais avant, elle devait la jouer "fine" avec son époux & le convaincre de participer un peu à la rédaction des missives. Car, dans le couple, c'était plus qu'à son tour, elle, "the public relations"...Sauf qu'à la longue, ben, ça lasse un peu.
Son "plan A" en tête, Aiguemarine - Voui, elle en avait plusieurs, au cas où... - elle avait donnée Rendez Vous à son Capitaine-Seigneur d'époux.

Il y avait la missive de Sindbad auquel le couple devait répondre.
Aiguemarine comptait bien s'en décharger de celle-çi.
La chose qui la préoccupait le plus en ce moment, c'était écrire au Duc de Guyenne.
Pourquoi le Duc, me demanderez vous ?!
A priori, c'était un des rares contacts qu'ils leur restaient des "vestiges Guyennois".
Sauf que la problématique était toujours là. Aiguemarine ne se souvenait pas ou peu de Kronembourg !
Nic allait donc devoir lui remémorer les choses.


L'écritoire était sorti, les plumes & les vélins alignés.
Aiguemarine ressortit la missive du Vice-Garf, & la déposa sur la table.
Quand son époux entra, elle esquissa un sourire facétieux.
Elle le laissa s'installer près d'elle, & lui décocha un tendre baiser avant de lancer les "hostilités".


Sindbad a écrit:
~ 20 February 1460 ~
~ Blois, Duché d'Orléans, France ~


A Aiguemarine et Nictail,


La vie à Blois me plaît. Je ne m'étais pas senti chez moi dans une ville depuis...Cahors, c'est dire.
Là, au moins, je sais que je peux poser mes bagages.

Pour satisfaire votre curiosité bien légitime, SE Acantha est l'Ambassadrice Royale d'Ecosse auprès du Royaume de France.

Maintenant, est-il raisonnable de tomber amoureux à mon âge ? Je ne sais. De toute manière, la relation n'est guère aisée pour le moment. Acantha a cru bon de venir avec Molly, un adorable chiot. Mais lorsqu'on connait la peur viscérale d'Aparajita pour ces bêtes, la cohabitation n'est pas gagnée.

Je devrais bientôt pouvoir accéder à tous les documents accessibles en Ambassade orléanaise, notamment la fiche dédiée au Duché d'Orléans. Cela permettra aux ambassadeurs de la transmettre dans leur province d'affectation.

J'espère pour vous que votre passage en BA éveillera des souvenirs, ne serait-ce que celui de votre mariage. Car vous y avez vécu plus longtemps qu'en Guyenne, et des choses plus heureuses qu'à Agen.

Concernant la Chambre des Elus, je vais suivre tout cela de près, autant que l'enchevêtrement des débats me le permettra. Sachant que ce jour, j'ai postulé pour devenir GARF auprès du GMF.

Bien à vous,

Sindbad


"Dis mon Ange, je veux bien jouer au "public relations" ! Toutefois, pour la Guyenne, va falloir que tu m'éclaires de tes souvenirs & ceux en particulier que nous avons avec ce Messer Kro.
Car, là pour moi, ce n'est qu'un nom parmi tant d'autres !"


Une légère pause...essayant de lire sur son visage s'il devinait où elle voulait en venir.
&, au cas où, juste au cas où & pour aussi bien enfoncer le clou...Aiguemarine lui décocha son air n° 4215 ! Vous voyez lequel, nan ?!
Bon, allez, j'vous aide.
Celui du regard de
Chien battu . Oui, bon, là, c'est plutôt celui du Chapoté, je vous l'accorde.

"Ah, & si tu veux répondre à Sindbad, n'hésites surtoutttttt pas !"
conclua t'elle un brin amusée & fière d'elle.

Restait à savoir comment Nic allait sortir de ce traquenard volontairement tendu...
Démoniaque Aiguemarine ?! Nan...Réaliste !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Correspondances épistolaires à Castres (24/02/1460)   Dim 26 Fév - 6:07

Nictail


Nic et Aigue s'étaient posés pour répondre à quelques missives.
Ben vi, le temps de voyager rapidement, aucunement le temps de répondre à chacun.


Dis mon Ange, je veux bien jouer au "public relations" ! Toutefois, pour la Guyenne, va falloir que tu m'éclaires de tes souvenirs & ceux en particulier que nous avons avec ce Messer Kro.
Car, là pour moi, ce n'est qu'un nom parmi tant d'autres !

Ah oui, effectivement, c'est une très bonne idée...
Kro... Alias Messire Kronembourg est un homme charmant que nous avons connu lros de notre passage en Guyenne.
Alors, tout d'abord il est de Blaye, diacre de sa bonne ville et époux d'Aradiia.
Doucement, il est "monté en grade" en devant bourgmestre, puis conseiller ducal... et actuellement, il est Duc, tout simplement. Enfin, ça reste un homme très simple... D'ailleurs, on se demande toujours s'il n'est pas arrivé sur le trône ducal sur un malentendu...
En outre, méfie-toi d'une personne dans son entourage. Il est souvent accompagné d'un assistant, Nestor. La dernière fois qu'il est venu à Sarliève, il a essayé de nous voler quelques objets de valeur.
D'ailleurs, parait qu'il l'a embauché pour renflouer les caisses de l'église...


Nic sourit doucement et caresse la joue de son épouse, essayant au mieux de l'aider.
Bon, il essayait de ne pas dire/rajouter trop de bêtises sur le compte de leur ami.

Enfin bref, c'est quelqu'un de très sympathique et toujours prêts à aider ses amis.
D'ailleurs, on doit faire un échange avec lui : produits de luxe contre jeux de carte.
Mais, nous aurons le temps de voir ça avec lui...
D'ailleurs, faudra être très sages, il parait qu'il excommunie les gens qui sont contre lui.

Nic rit doucement à cette nouvelle bêtise.

Et là, le coup tordu de son épouse, qui profite qu'il est lancé pour le piéger.

Ah, & si tu veux répondre à Sindbad, n'hésites surtoutttttt pas !
Ah euh... Pourquoi pas, si ça peut t'aider...
Je vais me charger de répondre à Sindbad...
Et préviens donc le Duc Kro de notre arrivée...

Bon, le seul problème pour Nic, c'était de trouver l'inspiration pour la missive...
Mais, ça, ça finirait par venir...
Alors plume et velin en mains, Nic se mit au travail, souriant à son épouse.
En cas de besoin, de toute façon, ils étaient là l'un pour l'autre...



Citation :
A Sindbad,
De Nictail,
Relu par Aiguemarine,

Nous sommes tout d'abord très heureux d'avoir de vos nouvelles.
Si vous saviez à quel point nous sommes ravis que vous vous sentiez chez vous, à votre place à Blois. J'avoue que je désespérais que vous trouviez un chez-vous un jour.
Prenez bien soin de vous et d'Aparajita.

En ce qui concerne SE Acantha, nous vous laissons choisir. Vous êtes... un grand garçon.
Alors, même si vous n'avez pas toujours été heureux ou chanceux en amour, c'est bien sûr à vous de prendre les décisions qui s'imposent. Toutefois, restez prudent.

De notre côté, le voyage se passe très bien.
Nous avons finalement changé notre itinéraire suite à divers aléas.

Pour commencer, le duché du BA tenait à verser une prime de 100 écus à mon épouse suite à son brigandage et ses histoires avec Wess l'an dernier. Disons que ça se prend toujours avec plaisir, ce qui a occasionné un premier détour. Mon aimée vous dirait d'ailleurs que je suis radin... ou économe...

Puis, nous avons appris que mon frère, en sortant du monastère, avait découvert que sa compagne l'avait trompé... avec une autre femme. Il en était très perturbé et abattu, et nous avons poussé le détour jusque Castres pour le soutenir avant qu'il ne retourne au monastère.
D'ailleurs, votre filleule, Saradhinatra, compte l'emmener en voyage au Béarn cet été, sans que nous ayons pu savoir pour quelle obscure raison. Aiguemarine s'est d'ailleurs mis en tête de découvrir ce que la "peste blonde" manigance pour protéger mon frère.
Si jamais vous obtenez des informations, n'hésitez pas à nous en faire part...

Quoi qu'il en soit, avant même d'avoir atteint la Guyenne, mon épouse continue de retrouver quelques bribes de souvenirs.
Je l'aide de mon mieux à reconstituer le puzzle et j'espère que ce passage sur les traces de notre passé l'aidera à se rappeler encore mieux.

Sur ces quelques nouvelles, nous vous souhaitons bon courage pour votre mandat en cours.
Ne faites pas de bêtises, et écrivez-nous quand vous voudrez.

Fort amicalement.

Nictail et Aiguemarine.


Dernière édition par Aiguemarine le Jeu 1 Mar - 11:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Correspondances épistolaires à Castres (24/02/1460)   Dim 26 Fév - 6:08

Aiguemarine


Plume en l'air, elle écoute les précieux renseignements que lui dévoile son époux, tout en faisant quelques annotations sur un coin de parchemin.

Primo : le bon Senher Kro est un Diacre-Duc : 2 fois plus de raisons - normalement , donc - de lui tenir un langage qui siera à son rang.
Quoique...si son "assitant" a tenté dans le passé de leur chouraver quelques trucs à Sarliève...Y'aurait pitètre matière à le lui rappeler gentiment...

En ce qui concerne les produits de luxe, oui, Aiguemarine se souvient.
Elle se rappelle surtout n'avoir rien négocié.
C'est ce qui l'avait frappée d'ailleurs : le Diacre lui revendait, comme ça, 2 jeux de cartes à un prix défiant toute concurrence, sans rien avoir demandé !
De ce fait, elle avait pour lui quelques produits de luxe qu'ils lui revendraient à prix coûtant. Chacun y trouverait son compte finalement. & on appellerait cela, un échange de bons procédés entre bons amis.

En revanche, le coup de l'exommunication la laissait quelque peu perplexe & le rire de son époux qui s'ensuivit lui fit comprendre que ce n'était là qu'une boutade.

"Tsss, on ne badine pas avec ces choses là mon cher Ange !" lui rétorqua t'elle avant de passer sa plume sous le nez de Nic en représailles.
Un sentiment étrange la saisit tout d'un coup, & un nom lui vint à l'esprit : Kindjal

De multiples questions se bousculaient dans sa tête en cet instant.
Bien entendu, Aiguemarine les poserait plus tard à son époux.
Là, il était temps de rédiger cette fichue missive, d'autant plus qu'une deuxième - plus personnelle - devait suivre vers la peste blonde, plus communément appelée Saradhinatra.


Citation :
A Messer Kronembourg,
Diacre-Duc, élu par la volonté des urnes, & avec l'aide du Très-Haut,
D'Aiguemarine De Meyran,
Dame de Sarliève,

Le bon jour vous va,

Après un début de voyage mouvementé & quelques changements de dernière minute, je prends - enfin - ma plume ce jour afin de vous informer que mon époux & moi-même arrivons prochainement en Guyenne. Oui, non, mais cette fois çi, c'est la bonne : promis, juré, pas craché parce que c'est sale & que vous êtes Diacre-Duc surtout.

Où vous trouvez vous en ce moment ?! Nous avons pour vous - en contrepartie de 2 jeux de cartes tous neufs - quelques tonneaux qui devraient ravir vos papilles de Nanti.

Pouvez vous m'éclairer sur l'état de vos frontières, & nous octroyer un Laisser-Passer, le cas échéant ?!

J'aurai aussi, si vous en avez le temps, besoin de vos lumières concernant l'amour & la religion.
Est-ce mal de penser que c'est un pêché de luxure de voir une femme badiner avec une autre femme ?! Je vous vois déjà sourciller, mais nan, ce n'est pas pour moi ! J'ai bien des défauts, mais celui-là, tout de même...

J'ose espérer que ce pli vous trouvera en pleine forme. Nous nous réjouissons à l'avance de vous revoir pour vous faire tourner en bourrique (6 derniers mots rayés).

Avec toute notre amitié,

Rédigé en la bonne bourgade de Castres, le 26ème jour de Février Mil Quatre Cent Soixante,



A.D.M.


Elle souffla sur l'encre, & enchaîna avec un nouveau vélin tout vierge.
C'était au tour de la filleule de Sindbad, d'être sur le "grill".
Sauf que là, clairement, ce serait moins...diplomatique.
& la Dame de Sarliève attendait beaucoup de ce nouvel échange.
Elle n'était pas rassurée, & voulait s'assurer que Guitail n'irait pas s'exposer à je ne sais quel danger avec la peste Blonde, s'il maintenait son projet de voyage !


Citation :
A une peste blonde, plus communément appelée Saradhinatra,
Dame de Chéplusquoi,
Vice-Amirale de Chéplusoù non plus,
De la brune Aiguemarine De Meyran,
Dame de Sarliève,
Ambassadeur Royal Adjoint auprès de la Lotharingie à ses heures perdues,

Le bon jour,

Comme à mon habitude, j'irai droit au but, & ce, même sans ta permission.
Mon cher beau-frère, coeur ravagé & déchiqueté par une vilaine m'a parlé d'un projet de voyage, cet été, avec toi...dans le Béarn !
D'où cette question : Cékoiencorequecettehistoire ?!

A cette question, en découlent d'autres : Pourquoi lui tout d'abord ?! Pourquoi le Béarn ?! Y aurait'il des produits de luxe bien cachés ?!
Guitail n'est pas vraiment formé aux voyages, &, soyons honnête, j'émets quelques doûtes à ce que ce soit toi qui le forme.

Pour ta gouverne, saches que ma famille c'est quelque chose de sacré.
Si jamais, il devait lui arriver malheur dans ce projet ubuesque de te suivre, tu devras en répondre sur ta vie & ton honneur.

"Fide, Sed, Cui vide" : Pour info, c'est notre devise.

En espérant une réponse à mes interrogations légitimes, & surtout que ces quelques mots puissent te faire réfléchir avant que tu n'agisses.

Rédigé & scellé en la Bourgade de Castres, ce 26ème jour du mois de Février Mil Quatre Cent Soixante,



A.D.M.
Aiguemarine relut une dernière fois le pli avant de le cacheter...
Certes, prime abord, cela semblait un peu "violent" mais à chaque qu'elle avait été en contact de près ou de loin avec la peste blonde, il leur était arrivé des bricoles.
& surtout, elle restait persuadée que Sara lui cachait des choses sur son passé oublié...
Autant dire qu'entre les 2 femmes, c'était un incessant "je t'aime...moi non plus".

Puis, se tournant vers son époux, toujours absorbé par sa missive...


"Mon Ange ?! Qui est Kindjal ?! Ce nom m'est revenu à l'esprit après que tu m'aies parlé de Messer Kro."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Correspondances épistolaires à Castres (24/02/1460)   Jeu 1 Mar - 9:18

Nictail


Nic avait souri quand son épouse l'avait taquiné avec la plume.
Bon, certes, il l'avait un peu cherché, fallait bien l'avouer.
Tout ce qu'il espérait, c'est que ses renseignements avaient aiguillé son épouse.
C'était quand même le but, non ?!

Et, pendant qu'elle rédigeait ses missives, il laissa son esprit vagabonder.
Il savait que son frère devrait vite repartir au monastère après leur visite.
D'ailleurs, cela l'aiderait peut-être à passer cette étape, même si rien ne serait facile.
Il les tiendrait peut-être au courant quand il reviendrait à la vie de tous les jours.

Et après avoir songé à son frère, Nic revint près de son épouse et zyeuta par dessus son épaule.
Ben vi, il est curieux aussi. Ce n'est pas qu'un défaut féminin...
Il sourit en lisant la missive à Sara. Il sentait que son épouse était vraiment inquiète au sujet de ce fameux voyage.
Il la laissa finir et lui sourit tendrement.


Mon Ange ?! Qui est Kindjal ?! Ce nom m'est revenu à l'esprit après que tu m'aies parlé de Messer Kro.
Son sourire s'effaça juste un instant à l'évocation de leur défunte amie.
C'est bien ça si tu retrouves quelques bribes de souvenirs ainsi. Je suis si content pour toi !
Alors Kindjal, aussi appelée 'inal par les enfants, était une Guyennoise, une Montalbanaise pour être plus précis.
Nous l'avons connu lors de notre séjour en Guyenne.
Elle a été notre élève à l'université dans la voie de la médecine et nous l'avons aidée à devenir médicastre.

Par la suite, nous sommes devenus fort bons amis et avons partagés pas mal d'aventures ensemble.
Lorsque Cahors était tombée aux mains de l'ennemi, c'est avec elle que nous avions repris la ville par exemple.
Et elle a commencé à prendre des responsabilités pour sa ville et le duché.
Mais notre amitié est restée forte et nous l'avons choisie pour devenir la marraine d'Athalia.

Nic sourit et fait une petite pause pour la laisser assimiler ces informations.
Des souvenirs heureux en majorité... qui précèdent hélas des moments plus durs.


Puis, comme tu le sais, nous voilà repartis pour le Bourbonnais.
Kindjal, elle, poursuit son chemin en Guyenne.
Des déceptions et des bonheurs. Politiques ou amoureux.
Seule, elle élève son fils Leonard, dont tu étais la marraine. Elle s'investit pour Montauban et oeuvre beaucoup pour rendre heureux ceux qu'elle aime.

Malheureusement, elle était porteuse d'une terrible maladie, la tuberculose, qui l'aurait probablement emportée. Seule son assistante de l'époque, Deewali, sait où se trouverait notre amie. Toutefois, nous ne sommes pas sûr qu'elle soit décédée... En fait, nous continuons toujours de croire qu'elle a survécu
Cette même assistante nous a alors amené Léonard à Sarliève. Il était aussi malade et elle voulait que nous le soignions. Hélas...
Sa voix s'étrangle un peu... Hélas, il était déjà trop tard... Je n'ai rien pu faire... Et Deewali l'a emporté reposer auprès de sa mère...

Nic souffla doucement, ce n'était pas évident à raconter...
Mais, pour aider son épouse, il devait lui en raconter le maximum, enfin, tout ce dont il pouvait se souvenir lui-même...
Il l'enlaça doucement et la câlina, la laissant digérer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Correspondances épistolaires à Castres (24/02/1460)   Jeu 1 Mar - 11:11

Aiguemarine


[ Quand les souvenirs, même les pires refont surface... ]

Si Nic l'avait ménagé dans les premières semaines de son amnésie, là il avait bien compris qu'il n'avait aucun intérêt à cacher à son épouse tous les souvenirs, fusse t'ils difficiles à évoquer.

& là...en ce jour, c'était le cas.
Un nom "honni" ; souvenirs refoulés mais qui ressurgirent comme une déferlante au fil du récit de Nic...

Quelques larmes perlèrent au coin d'un azur...
Séquence nostalgie & flashback...



Mai 1458, en Bourbonnais

Ils l'avaient écoutée, jamais jugée.
Ils avaient même fait venir Althiof, leur Suzerain - Grand Prévôt de France - pour tâcher d'aider leur amie en proie à une excommunication.
Si seulement Kindjal avait été au bout de cette affaire, peut-être, à l'heure actuelle, ne serait'elle pas portée disparue !
Mais, hélas..."avec des Si..." on referait le monde...

Nic lui parla aussi de la filleule de Kind. Celle à qui ils avaient confié l'enseigne du dispensaire de Montauban, après la disparition inexpliquée de leur amie...
Emi...Peut-être était'elle toujours en Guyenne, elle aussi ?!
Il leur faudrait la contacter, une fois sur place...Peut-être avait'elle des nouvelles, même si Aiguemarine en doûtait.
Depuis le temps, Kindjal se serait manifestée auprès d'eux !

Le temps en Toulouse s'écoula tranquillement.
Ils profitèrent à fond de l'hospitalité de Guitail & du village...
Toutefois, ils allait être temps de "mettre les bouts".

En ce dernier jour de Février Mil Quatre Cent Soixante, Aiguemarine & Nictail se remirent en route pour de nouvelles aventures...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] Correspondances épistolaires à Castres (24/02/1460)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Correspondances épistolaires à Castres (24/02/1460)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Registre des maires de Castres
» Planning du 9 au 15 janvier 1460
» Catherine[TOP]Révolte et prise de la mairie - Varennes - nuit du 17 au 18 janvier 1460
» Rapports du Conseil Comtal sous le règne de Nathy de Castilla [décembre 1459 - février 1460]
» Kalum [TOP]- dépassement frontière illégal - Troyes - le 19/03/1460

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine de Cournon d'Auvergne :: Seigneurie de Sarliève :: Château de Sarliève :: Le rez de chaussée. :: La bibliothèque. :: Des archives diverses et variées.-
Sauter vers: