AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [RP] Tite pause Guyennoise (02 Mars 1460)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: [RP] Tite pause Guyennoise (02 Mars 1460)   Dim 4 Mar - 0:29

Kronembourg


Allons-bon, allons-bon ... Voilà qu'au beau milieu de la vingtaine de courriers injurieux que le Ducaillon recevait chaque jour, celui de ce matin avait retenu son attention.


Citation :
A Messer Kronembourg,
Diacre-Duc, élu par la volonté des urnes, & avec l'aide du Très-Haut,
D'Aiguemarine De Meyran,
Dame de Sarliève,

Le bon jour vous va,

Après un début de voyage mouvementé & quelques changements de dernière minute, je prends - enfin - ma plume ce jour afin de vous informer que mon époux & moi-même arrivons prochainement en Guyenne. Oui, non, mais cette fois çi, c'est la bonne : promis, juré, pas craché parce que c'est sale & que vous êtes Diacre-Duc surtout.

Où vous trouvez vous en ce moment ?! Nous avons pour vous - en contrepartie de 2 jeux de cartes tous neufs - quelques tonneaux qui devraient ravir vos papilles de Nanti.

Pouvez vous m'éclairer sur l'état de vos frontières, & nous octroyer un Laisser-Passer, le cas échéant ?!

J'aurai aussi, si vous en avez le temps, besoin de vos lumières concernant l'amour & la religion.
Est-ce mal de penser que c'est un pêché de luxure de voir une femme badiner avec une autre femme ?! Je vous vois déjà sourciller, mais nan, ce n'est pas pour moi ! J'ai bien des défauts, mais celui-là, tout de même...

J'ose espérer que ce pli vous trouvera en pleine forme. Nous nous réjouissons à l'avance de vous revoir pour vous faire tourner en bourrique (6 derniers mots rayés).

Avec toute notre amitié,

Rédigé en la bonne bourgade de Castres, le 26ème jour de Février Mil Quatre Cent Soixante,



A.D.M.


Quoi quoi quoi, " élu avec l'aide du Très-Haut " ... Que voulait donc sous-entendre cette chère Aiguemarine ... Que le Très-Haut avait voté lui aussi ? Oui mais alors Voix-compte-triple alors ..
Et puis diacre, diacre ... Non, Sacristain rogntidju ! Tout le monde bien sûr sait faire la différence entre un diacre et un sacristain, ça coule de source ! ... Non ? Pas même pour les prélats du tout là-haut, qui savent tout mieux que tout le monde ?
Misère ...
Quant à ses questions sur l'amour, la religion et les invertis ... " Mais qu'est-ce que tu me racontes-là Willy ??? "
Il fallait que le Kro tire ça au clair le plus vite possible. Qu'il se tienne prêt à accueillir ses deux invités de marque le plus rapidement possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Tite pause Guyennoise (02 Mars 1460)   Dim 4 Mar - 0:31

Aiguemarine


[ Entre Toulousain & Guyenne, autant dire entre 2 eaux...]

Il croit quoi le Diacre-Duc ou le Duc-Diacre, ou encore le DéDé ?!
Qu'ils allaient attendre sagement une réponse ?!
Ben tiens...z'avaient que ça à faire ! Rogntidju...
Aucune nouvelle de son Grand Pigeon Royal alias GPR.

Le Kro l'aurait'il mangé agrémenté de petits pois ?! Humpffff...C'était vraiment à se demander là. La Bel.Garathattitude se propageait'elle, telle une épidémie de peste ?! Re Humpffff...
Décidément, elle n'était pas vernie Aiguemarine !

Sûr à 200% que cette absence de réponse allait encore la rendre de bonne humeur là.
A croire que les gens adoraient la voir râler ! Mais ça, c'est une toute autre histoire.

Ils avaient donc retardé au maximum leur arrivée en Guyenne, guettant tous les jours une hypothétique missive au Pigeonnier Communal.
2 jours à Castelnaudary : tic-tac : rien
1 journée à Toulouse - Capitale fantôme - : rien non plus. Rogntidju...

En désespoir de cause, ils reprirent la route, faisant fi d'une quelconque fermeture de frontières.
& tant pis si ça ne plaisait pas : ils avaient prévenus le plus haut "maillon de la chaîne".
A croire que les Conseillers Ducaux Guyennois avaient séquestré le DéDé à l'Ombrière, juste pour le punir d'un précédent mandat tout calamiteux & lui infligeaient les pires sévices.

En attendant...& comme à son habitude, Aiguemarine faisait ce qu'elle savait faire le mieux : râler, bougonner...& tout cela en Italien mineur/majeur !
De ce fait, Nic avait très peu voix au chapitre là, puisqu'il n'y comprenait goutte à cette langue chantante.

"Vai a vedere che ha mangiato il mio piccione, l'uomo! Se ha fatto ciò, può fare una croce sui suoi barili, egli. Ed in premio, li si riempirà di vino basso di gamma. Vedrà in ogni modo, non ci che il fuoco..."*

Les contreforts de la Cité des Saules se dessinaient devant leurs yeux.
Aiguemarine mit pied à terre, & regarda son époux...interrogative.
L'entrée à Montauban se fit sans soucis & le couple se dirigea vers l'auberge Municipale : La brouette Occitane.

La Guyenne était un dûché étendu. La tâche allait être ardue pour localiser le Duc.
& ledit Duc avait'il la côte dans cette cité après les évènements passés ?! That's the question.
Bon, z'allaient éviter de trop prononcer son nom juste au cas où...

Installés dans un coin de l'auberge, Aiguemarine ressortit une énième fois plumes & vélins, espérant que cette fois serait la bonne !
Sinon, ils n'auraient plus qu'à se rendre à Bordeaux & à l'Ombrière afin de voir ce qu'il advenait de leur ami Nanti.


Citation :
Toujours à Messer Kro,
Normalement, toujours Diacre-Duc de Guyenne,
D'Aiguemarine De Meyran,
Dame de Sarliève,
Ambassadeur Royal Adjoint auprès de la Lotharingie,

Le bon jour vous va toujours aussi bien,

Où diable vous planquez vous ?!
La Guyenne serait'elle (encore) en pénurie d'encre & de vélin que vous ne daignez répondre ?!
En ce 3ème jour de Mars, toujours de l'an de Grasce Mil Quatre Cent Soixante, nous nous trouvons en la cité des Saules.

Si vous voulez toujours éveiller vos papilles, donnez nous de vos nouvelles & un point de Rendez-Vous.

Avec toute notre amitié,

Rédigé en la cité des Saules, le 3ème jour de Mars Mil Quatre Cent Soixante,



A.D.M.

& allez, c'était reparti pour un tour de : "Pigeon Vole"...
Espérons que cette fois, il y ai une réponse.
Sinon, ils noieraient leur chagrin dans l'alcool, ils avaient de quoi faire !





Citation :
* Tu vas voir qu'il a mangé mon pigeon, le bougre ! S'il a fait ça, il peut faire une croix sur ses tonneaux, lui. Et en prime, on les remplira de piquette. De toute façon, il n'y verra que du feu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Tite pause Guyennoise (02 Mars 1460)   Dim 4 Mar - 0:34

Nictail



[Sur les routes de Guyenne...]

Nic et Aigue étaient finalement repartis du Comté de Toulouse.
Guitail, le frère de Nic, était retourné au monastère pour quelques temps et les deux époux n'avaient plus grand chose à faire là-bas.
Du coup, autant poursuivre la route vers la Guyenne, le Duc Kro et ses jeux de cartes.
Bien entendu, Aigue lui avait préalablement écrit pour les annoncer et s'assurer qu'ils étaient autorisés à voyager dans le duché, si possible en sécurité.

Malheureusement, le loustic n'avait pas répondu. mais pourquoi leur faisait-il ça ?!
1. Un Duc, c'est très occupé, ça ne peut pas répondre à tout le monde.
2. Un Duc, ça ne prend jamais la peine de répondre aux gens.
3. Un Duc, ça ne sait pas lire... ni écrire.
4. Un duc, ça se fait désirer et ça ne répond pas tout de suite.
5. Le Duc, c'est Kronembourg, fallait pas s'attendre à avoir une réponse rapide...
Je vous laisse choisir votre réponse. A vous de voir ce que vous en pensez...

Bon, dans tous les cas, Aigue tournait en rond et faisait les cent pas, encore et encore.
Et elle râlait et ronchonnait... en italien. Peut-être même jurait-elle, allez savoir.
Parce que oui, Nic ne comprenait pas un traitre mot de ce qu'elle disait. Et ça avait parfois le don de l'agacer quand ça arrivait.
Mais bon, il ne disait mot pour ne pas énerver son aimée un peu plus.

L'arrivée à Montauban s'était faite sans soucis.

Tu vois bien, pas la peine de jurer comme un charretier italien mon ange, tout se passe bien.
Oui, Nic n'avait pas pu s'empêcher. Et son épouse aurait bien raison de lui dire que ça ne justifiait en rien l'absence de réponse.
Ils se posèrent donc à l'auberge municipale.
Ils ne risquaient pas de beaucoup boire ici, vu le prix élevé de la bière.
Quoique... Si le Kro ne répondait pas, ils pourraient savourer le nectar contenu dans les tonneaux qu'ils transportaient pour lui.

En attendant, son épouse s'était mise en tête de rédiger une nouvelle missive à l'intention de leur ami.
Pourvu qu'ils réponde avant qu'Aigue ne fasse une crise nerfs.
Surtout qu'à force, il n'y aurait plus de pigeon, ni d'inspiration.
Il la laisse donc faire tranquillement, observant la vie de la ville par la fenêtre.
Et soudain, il reconnut un pigeon... Tiens, ne serait-ce pas celui envoyé à Sindbad ?!
Il alla donc récupérer la missive pour en prendre connaissance en attendant que son épouse finisse...

Tiens, des nouvelles de Sindbad à Blois.
Tu pourras la lire tout à l'heure...

Un doux sourire à son épouse. Au moins, pour une fois qu'il écrit, il a eu une réponse.
Oui, il a eu de la chance le Nic !



Citation :
A Nictail & Aiguemarine
De Sindbad,

Je suis également ravi d'avoir de vos nouvelles, entre quelques piles de papiers qui requièrent désormais mon attention.

Je me sens tellement bien à Blois que j'ai même participé à mettre en échec une tentative de prise de mairie. Au moins, en voilà quelques uns qui ne reviendront pas de sitôt...

En ce qui concerne SE Acantha, je reste extrêmement prudent. Notre relation connaît des hauts et des bas, ce qui fait que je ne parie pas sur l'avenir. Mais tant que cela dure, je prends les bonnes choses comme elles viennent.

Concernant les 100 écus octroyés par le Duché du BA, je dirais qu'ils valaient sûrement un petit détour. De toute manière, prenez votre temps pour voyager, le "Mirabella" est mouillé dans le port de Blois. Je n'ai pu le mettre en cale sèche, un autre navire semblant en bloquer l'accès depuis plusieurs mois. Par contre, tout ce qu'il contenait se trouve dans ma propriété.

Je suis désolé que les choses n'aient pas tourné pour votre frère comme il le souhaitait. En même temps, avec une italienne...Concernant les idées parfois saugrenues de ma filleule, je ne manquerais pas de vous en faire part, si elle me glisse quelque chose.

Enfin, je suis ravi qu'Aiguemarine retrouve la mémoire, même partiellement. Mais le processus peut être long, et je sais votre épouse parfois peu portée à l'attente.

Fort amicalement.



Sindbad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Tite pause Guyennoise (02 Mars 1460)   Dim 4 Mar - 0:36

Kronembourg


[ Campement de l'Aguiane, Cahors, la tête dans un fossé ]


Piou Piou Piou Piou Piou ... Arrivée d'une seconde missive, plus insistante que la première. L'encuretonné s'était éloigné du campement pour satisfaire un besoin naturel suite à l'entonnage du tonnelet de Whisky qu'il avait acheté à Aiguemarine la veille.
C'est qu'en vérité, il ne faut pas croire, un Duc, ça travaille et c'est bien souvent débordé .
Au prix d'un effort surhumain et bien qu'il ait déjà signalé à Aigue que les frontières de Guyenne étaient ouvertes - Mais la médicastre était amnésique il est vrai, d'après la rumeur - Il trouva de quoi écrire et répondit à sa correspondante.


Citation :

A Aiguemarine De Meyran,
Dame de Sarliève,
De nous, Kronembourg de la Duranxie, Duc de Guyenne

Salutations arrosées.

Votre missive * Hips * a récemment retenu toute mon attention. Je suis actuellement engagé dans une mission de la plus haute importance dans la zone Est de ma bonne Guyenne, à Cahors, où mon armée contribue à sécuriser les routes malheureusement fort mal fréquentées ces derniers temps.

Néanmoins, vous sachant de passage parmi nous, je reprendrai la route dès que possible vers Bordeaux où vous attendent les deux jeux de cartes que je vous ai promis il y a de cela quelques mois.

A cette occasion, j'espère en apprendre davantage au sujet de votre amie invertie ( Kro ne croyait pas une seule seconde qu'il s'agissait d'une amie ) et vous attendrai en confessions dès lors que j'aurais posé un pied dans notre capitale.

Je n'oublie pas non plus que nous devons achever la cérémonie de votre mariage avec messer Nictail, ceci afin de renforcer vos liens ... ( comment ne pas être indélicat ? Si la Sarliève avait changé de bord, il fallait y aller doucement ) ... Et de confirmer votre amour devant le Très-Haut.
Voilà oui, c'est ça.

Recevez dans l'attente de vous retrouver l'un et l'autre, l'assurance de ma plus sincère amitié.



Rédigé dans un endroit ultra secret ( ah bah non, j'ai dit que c'était à Cahors. Bon, bin tant pis ) le 4 mars de l'année 1460.




Et voilà le pigeon parti ... En espérant qu'il arrive à bon port.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Tite pause Guyennoise (02 Mars 1460)   Dim 4 Mar - 7:53

Aiguemarine


[ Cité des Saules - un jour de solde ! ]


Tu vois bien, pas la peine de jurer comme un charretier italien mon ange, tout se passe bien.
Tiens, des nouvelles de Sindbad à Blois.
Tu pourras la lire tout à l'heure...


C'était quoi ce petit sourire que Nic arborait au coin des lèvres ?!
Aiguemarine se calma quelques secondes - juste le temps d'attraper la missive du Constantinopolitain, en fait & en prit connaissance.
Un léger sifflement s'échappa de ses lèvres. Mazette, Sindbad n'y allait pas avec le dos de la cuillère là ! Notamment le passage sur les Italiennes & sa soi-disant impatience.
Mais il était si simple à l'homme de faire des généralités !
Un léger haussement d'épaules...Une question qui s'échappe de ses lèvres - question à laquelle son époux n'aurait probablement pas de réponse...


"Qu'a t'il donc comme griefs envers les Italiennes ?!"

2 parchemins vierges fûrent sortis.
Eh oui, quand on cherche la Dame, généralement, on finit par la trouver.
Sindbad n'était pas au bout de ses peines là...



Citation :
A Sindbad, Seigneur d'Epieds en Beauce,
D'Aiguemarine De Meyran,

Le bon jour vous va,

Recevez, tout d'abord, mes remerciements, pour veiller sur le Mirabella comme vous le faites, depuis quelques jours.
Comptez sur moi pour vous dédommager, à notre retour, pour le service rendu.

Je suis heureuse d'apprendre que Blois peut compter sur vous.
Faites tout de même attention à ne pas glisser bêtement - comme moi - sur les remparts.

Je déplore toujours le fait que vous ayez une dent (voire toute la mâchoire) contre les Italiens.
J'en fais partie & cette rancoeur me surprend.
Peut-être un jour m'expliquerez vous...

Quant à Sara, nulle réponse pour l'instant concernant ce fameux voyage en Béarn qu'elle a eue la "gentillesse" de proposer à mon beau-frère. Ce qui ne me surprend guère...
Mais, entre vous & moi, je n'ai aucune confiance en elle, fusse t'elle votre filleule.
Bien évidemment, je n'ai pas manquée de le lui dire...
De toute façon, après la Guyenne, nous comptons nous diriger vers le Languedoc.
J'aurai mes réponses, de gré ou de force à ce moment là.

Quant à mon impatience, vous seriez surpris de voir comme j'ai changée.
De toute les manières, ai-je le choix ?! Pas vraiment !
Quoi qu'il en soit, nous sommes en la Cité des Saules. Sûrement remonterons nous vers l'embouchure de la Garonne ; vous connaissez notre attirance pour tout ce qui a trait à la navigation.

Bien Amicalement,

Rédigé en la Cité des Saules, le 3ème jour du troisième mois de l'An Mil Quatre Cent Soixante,



A.D.M.


Un second vélin...pour toujours la même personne, mais dans le cadre des ses fonctions diplomatiques.
Aiguemarine avait appris la nomination de son ami au poste de Grand Ambassadeur Royal, mais n'avait pas encore eue le temps de le féliciter.
& puis, elle avait une petite chose à lui demander. Autant formuler dès maintenant sa demande...



Citation :
A Sindbad, Grand Ambassadeur de France,
D'Aiguemarine De Meyran,
Ambassadeur Royal Adjoint auprès de la Lotharingie,

Salut !

Je n'en ai pas encore eue l'occasion..Recevez toutes mes félicitations pour votre nomination au poste de GARF.

Bien entendu, si vous avez besoin de mon aide, sachez qu'elle vous est acquise. N'hésitez pas à faire appel à moi.

Comme vous le savez, dès notre périple dans le grand Sud achevé, je compte me rendre dans les Dûchés Francophones de la Lotharingie afin de nouer des contacts.
Je comptais faire cette demande à SE Keridil, mais puisqu'il a passé la main, c'est à vous que je la formule : La Couronne de France accorde t'elle une "subvention" à ses officiers ?! - genre prime de risque ou escorte -

&, par pitié, ne vous retranchez point sur le fait, que pour l'heure, la France n'a aucun régnant.

Au plaisir de vous lire,

Diplomatiquement vôtre,



A.D.M.

Un détour par le Pigeonnier Municipal, une nouvelle fois.
C'est là que la Dame de Sarliève aperçut une légère agitation au-delà des remparts de la Cité des Saules.
Un campement semblait se monter.
Curieuse comme pas 2... Aiguemarine s'en approcha & pu constater que c'était celui du Duc.
Ravie d'enfin pouvoir lui mettre le grappin dessus pour se défaire de son précieux chargement, elle fit demi-tour & alla prévenir son époux.
Ils revinrent donc ensemble avec les produits de luxe.
L'affaire fût rondement menée ; Toutefois, Kronembourg semblait relativement pressé. Ils n'eurent pas le temps de lui demander les jeux de carte que le DéDé s'était envolé ; enfin...façon de parler, hein !

"Kro" malin l'Duc ! Il se justifierait le lendemain par une missive que les époux trouveraient à leur arrivée à Agen...
Soit !
& puisque ce dernier ne serait pas de retour de tout de suite en la Capitale, le couple pouvait se permettre de flâner un peu en chemin.


[ A Agen ]

"Mon Ange, & si l'on passait quelques jours ici ?!
Peut-être pourrions nous revoir notre ancienne demeure. Tu crois que le dispensaire existe toujours ?!"




Citation :
03-03-2012 18:20 : Vous avez vendu à Kronembourg 1 vin d'Anjou pour 20,00 écus.
03-03-2012 18:10 : Vous avez vendu à Kronembourg 1 tonnelet de whisky pour 70,00 écus.
03-03-2012 18:10 : Vous avez vendu à Kronembourg 1 tonnelet de cidre pour 20,00 écus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Tite pause Guyennoise (02 Mars 1460)   Mer 7 Mar - 5:05

Nictail


Les deux époux avaient rencontré le Duc Kro pour lui remettre ses quelques tonneaux.
Ben oui, autant profiter qu'il passait dans l'coin pour lui donner.
Vite fait bien fait ! Sauf que l'Duc n'avait pas les jeux de cartes en échange.
Ce n'était que partie remise, mais à Bordeaux cette fois-ci.
Ils allaient donc reprendre tranquillement leur route...



[Agen - La rebelle]

Ils venaient d'arriver à Agen.
Ils avaient vécu ici, quelques temps, y avaient connu des joies, et des tristesses.
Peut-être que les lieux éveilleraient quelques souvenirs à son aimée.

Mon Ange, & si l'on passait quelques jours ici ?!
Peut-être pourrions nous revoir notre ancienne demeure. Tu crois que le dispensaire existe toujours ?!

D'accord, restons un peu, ce sera avec plaisir ! On pourra aller cueillir quelques fruits.
Et on verra ce qu'est devenu ce village depuis le temps qu'on est parti. Aucune idée pour le dispensaire.

Après avoir déposé leurs affaires à l'auberge municipale, les deux amoureux partirent main dans la main pour traverser les rues du village.

Malheureusement, c'était quelque peu délabré à présent. Leur maison ne semblait guère plus occupée depuis un bout de temps.
Faisant sauter la planche qui barrait la porte, Nic et Aigue pénétrèrent dans la masure.

Voilà, ici, c'était chez nous.
Bon, c'est vrai, c'était plus vivant, meublé et en bon état... mais nous vivions ici.
C'est donc ici d'ailleurs que Thomas est né, en des temps troublés...

Et, tout en visitant le maisonnée, Nic raconte quelques histoires à Aigue.
Ce qu'ils ont vécu ici, essayant de lui éveiller quelques souvenirs, ou, au pire, de simplement lui remettre des choses en mémoire.
Après un petit moment dans le calme de leur ancienne maison, ils ressortirent pour prendre la direction du dispensaire.

Lui aussi était en mauvais état.
Plus aucun médicsatre n'avait du y mettre les pieds depuis longtemps...
D'ailleurs, quelqu'un avait-il vraiment pris leur suite à un moment ?! Là était la grande question.
Certes, ils avaient formé plusieurs médecins à l'époque, mais, peut-être que personne n'avait souhaité reprendre leur dispensaire.
Quoiqu'il en soit, ils s'y promenèrent aussi un peu, pour se rappeler, se remémorer.

Et après cette longue balade dans le passé, il était temps de revenir au présent.

Dis, et si on allait au verger cueillir quelques fruits et profiter de sa beauté ?!
A moins que tu n'aies d'autres idées en tête...
Autant profiter un peu de notre séjour ici quand même.

Un doux sourire et un long baiser après, voilà nos deux amoureux de retour au présent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Tite pause Guyennoise (02 Mars 1460)   Mer 7 Mar - 5:06

Aiguemarine


[ Agen, ou le plongeon dans le passé ]

Elle avait proposée, Nic avait disposé.
Ce besoin de savoir, de se souvenir surtout, qui la prenait aux tripes, elle ne pouvait le refreiner.
Pourtant, même préparée au "pire", ça fait un drôle d'effet !

Elle se souvient...

Agen - Fin Avril 1456... Mandat d'Ichimaru.
Un matin comme un autre : Non, pas vraiment...
Agen se réveille sans bourgmestre. La première d'une longue série de trahisons pour la Guyenne...

Mai : Nilas fait tomber Cahors & la passe en ville-franche.
Le Dûché fait appel à tous les civils afin d'aider l'OST à la reprendre.
Plusieurs semaines fûrent nécessaires pour que les choses rentrent dans l'ordre.

Elle se souvient encore...

Qu'à peine de retour chez eux afin de goûter à un peu de repos, c'est l'Armagnac & Comminges qui entre dans la danse !
Sous un prétexte fallacieux, 3 armées campent & encerclent la bourgade.
"Guyenne tant convoitée par ses voisins, mais Guyenne qui ne cède jamais".
Pourtant...dans la nuit du 7 au 8 Juin, l'envahisseur attaque & Aiguemarine, en tant que Maréchale, tombe sous les lames de Fauville De Cheroy & de ses sbires, trop nombreux...

Blessée gravement, elle mettra au monde son fils avec quelques semaines d'avance, quelques jours plus tard.

Ah, si ces murs pouvaient parler, ils en raconteraient des choses !

Aiguemarine progresse doucement mais sûrement dans ses souvenirs.
Elle se remémore la famine engendrée volontairement par les soldats Armagnacais pour les faire plier en pillant le marché.
L'ouverture de sa taverne afin d'organiser au mieux la résistance.
Les longues semaines de négociation & ses amis Cassandre. & Sindbad signant le traité de Castelnau d'Estretefonds afin de les libérer du joug Armagnacais.

Oui, elle se souvient enfin ! Le "puzzle" se reconstitue progressivement, même s'il reste encore un peu de chemin.

N'empêche que c'est violent & que le malaise est profond.
Les azurs s'embuent l'espace de quelques minutes, le temps de se remettre de ses émotions.
Heureusement, son époux, son indéfectible soutien est là & perçoit rapidement son mal-être.

Elle acquiesce à la proposition d'une ballade dans le verger, histoire de ne pas gâcher totalement cette journée.
De retour à l'auberge, une nouvelle missive les attend.

Le sceau est décacheté rapidement, & un "Oh, encore ! s'échappe de ses lèvres.
Sa blonde harpie yoyotte vraiment de la touffe là. L'es grand temps qu'elle se marie, elle !
Oui, parce que invitation a déjà été reçue, quelque part en Limousin si elle se souvient bien.
Toutefois...Son amie vaut bien réponse.
Aiguemarine en profitera aussi pour essayer d'endormir le Duc qui veut la voir en confession.
Nanméo, & puis quoi encore ?! 100 écus & 1 mars ?!
L'excuse sera vite trouvée & Sun sera son alibi !


Sunburn a écrit:


Citation :
A ma Blonde Baronne nommée Sunburn, dicte la Harpie,
Accessoirement Baronne de Laroquebrou,
D'une brune en quête de ses souvenirs, nommée Aiguemarine,

Le bon jour te va,

Bien reçue ta seconde invitation pour ton mariage ! Il me semblait pourtant avoir confirmée notre venue.

Ma vieille harpie, permets moi de te dire que tu yoyotes sévère là.
Bah, ouais. Figures toi que tu me l'as déjà envoyée mi-février.

Toutefois, merci pour le carton. Ce dernier va me servir "d'excuse" à un Diacre Duc qui souhaite me voir en confession avant que nous ne quittions la Guyenne.

Sinon, j'espère que ton mandat en tant que Vice-Duduche se passe au mieux.
Le Marigny ne t'en fait pas trop voir ?!
Vous souhaitez que nous vous ramenions quelques pruneaux d'Agen ?!
Nan, l'alcool de prune, je le garde pour moi. Dans ton état, ce ne serait point raisonnable.

Au plaisir de te lire avant de te revoir devant l'autel, & la corde au cou.

J't'embrasse toujours pas...tu connais la raison.

Rédigé le 6ème jour du mois de Mars Mil Quatre Cent Soixante, dans une auberge Agenaise,



A.D.M.


Citation :
A Kronembourg De La Duranxie, Duc de Guyenne,
D'Aiguemarine De Meyran,

Salutations amicales,

Bien reçue votre missive ainsi que votre "invitation" à une confession à Bordeaux.
Invitation que je me vois dans l'obligation de décliner. Loin de moi l'idée de me défiler, hein - quoique.
En effet, une amie Auvergnate se marie en l'abbaye Thomiste sise à Clermont dans 6 jours.
Vous ne voudriez tout de même pas que je m'attire les foudres divines en arrivant en retard.

Pensez vous qu'il soit possible de nous voir en Bordeaux le 15 de ce mois afin de finaliser l'échange ?!
Ma charge diplomatique d'Ambassadeur Royal m'imposant de remonter rapidement sur le Languedoc après.

Toutefois, si vous avez des questions sur mon questionnement, auquel, soit dit en passant, vous n'avez toujours pas répondu, je suis & reste à votre disposition.

Nous sommes à Agen pour quelques heures encore & remontons tranquillement vers la Capitale Guyennoise.

Au plaisir de vous lire prochainement,

Rédigé le 6ème jour du mois de Mars de l'An Mil Quatre Cent Soixante, dans une auberge Agenaise,



A.D.M.


Un dernier repas chaud, quelques emplettes sur le marché & il serait temps pour eux de quitter Agen pour l'Ouest.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Tite pause Guyennoise (02 Mars 1460)   Dim 11 Mar - 3:45

Saradhinatra


Sara était revenue à Béziers quand une pile de parchemins l'attendait. Elle était partagée entre le désir de tout jeter dans la cheminée pour en faire une belle flambée et celui d'expérimenter le taux d'absorption aqueuse du support en les jetant à la mer.

Mais prenant le pas sur son naturel, la blonde se mit à son pupitre et prit connaissance de sa correspondance.

Quelle ne fut sa surprise en tombant sur la missive d'Aigue. Craignant pour la vie de son parrain, la blonde brisa vite le cachet de cire et lut. L'hilarité fut soudaine, foudroyant l'inquiétude du début.
Plus tard, bien plus tard, une fois calmée, Sara essuya ses larmes avant de prendre la plume pour répondre à Aigue.



Citation :
A Aiguemarine, dame de *nom d'une crevette borgne, c'était quoi son fief déjà ? Sara n'avait jamais fait attention à ça. Et zuuuuut ! La blonde gratta le nom de dame et écrivit par dessus* capitaine de la Mirabella et amie fidèle de Parrain.
De moi, Saradhinatra, capitaine du Likom.

* Voilà, les noms des bateaux, elle s'en rappelait toujours. Et puis, de capitaine en capitaine, c'était normal.*

Adissiatz,

Ta missive m'a bien surprise, Aigue.

Je ne savais point que Guitail t'en avait informée. Quoiqu'il en soit, n'aies aucune crainte.

Je connais Guitail avant de savoir qu'il était ton beau-frère. Ils ont été sous mes ordres, lui et sa femme Smartynina. S'ils ont survécu à mon autorité, ils peuvent survivre à tout.
Quoique, en y repensant, je puis t'assurer que le trépas de la belle Smarty n'était pas de mon dû.

Pour en revenir à la question, c'est un solide gaillard ton beau-frère. Une bonne chasse aux castors, ou à l'ours, avec son ancienne supérieure hiérarchique à l'Ost, Vanyel dicte la dame aux biscuits, lui fera le plus grand bien. Rien de tel qu'un peu d'exercice pour suer sang & eaux, au sein d'une camaraderie franche & virile pour chasser toute peine de coeur.

Et si nous rencontrons des brigands sur la route, je pense que je m'en ferais plus pour les pauvres hères qui nous menaceraient que pour ton beau-frère. N'es-tu pas de mon avis qu'un peu d'exercice avec des vauriens pour se maintenir en forme ?

Tu devrais, au contraire, m'être reconnaissante de retaper ton beau-frère.

Sur ce, je te laisse, j'ai un équipage à martyriser.

Bien le bon jour à ton mari, ainsi qu'à mon parrain.

Fait à Béziers le 10ème jour du mois de mars de l'an de grasce 1460.


Elle cacheta le tout. Cette lettre lui avait ouvert l'appétit. La blonde prit les différents courriers et se dirigea vers le colombier avant de partir à la recherche de son équipage. Il fallait bien qu'elle soit à la hauteur de son surnom de peste.



Citation :
[hrp]Post transmis par MP & accord de publication, bien évidemment.[/hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Tite pause Guyennoise (02 Mars 1460)   Dim 11 Mar - 3:46

Aiguemarine


[ Marmande - Quand le monde est petit...]


Un mercredi comme un autre ?!
Mouais, si on veut !
A peine avait'elle posée un pied en taverne Marmandaise qu'elle fit la rencontre de Soeur Ellya, ainsi que d'une autre jeune femme.
Avait'elle le don d'attirer les ecclésiastiques ?!
Surtout que la curée semblait aussi vouloir l'entendre en confession.
Mais diantre, qu'avaient'ils donc tous ?! A croire qu'ils s'ennuyaient les prélats de ce dûché.

Heureusement - 'Stote en soit loué sur ce coup là - l'arrivée d'une troupe de Languedociens lui fût salutaire.
C'est que ça fait sacrément du bruit ces gens là...
Ca boit & ça parle à n'en plus finir.
& d'après vous, combien de "chance" avait'elle pour tomber sur des Languedociens qui connaissaient l'ex-doña de Lescure ?!
Z'avez 2 heures pour répondre à cette question & le gagnant se verra offrir un doonuts. Quoi, le narrateur s'égare une fois de plus ?!

Bref...Après quelques tournées, les langues se délièrent un peu...
Aiguemarine ne put localiser réellement dans quel village Sara avait élu domicile, depuis son départ du Toulousain.
Toutefois, elle fût gentiment invitée par un certain Domenc &, ma foi, cette invitation ne pouvait mieux tomber.

Mais il n'est de bonne compagnie qui ne se quitte.
Après quelques tournées, elle salua le groupe de Languedociens & s'éclipsa de la taverne afin de prendre l'air, mais aussi pour tenter de retrouver son époux.
Heureusement pour elle, Marmande n'était guère étendu.
Au bout de quelques heures, Aiguemarine finit par le retrouver, au détour d'un étal sur le marché.


"Ah mon ange...enfin, je te retrouve !
Figure toi que j'ai croisée le chemin de Languedociens qui connaissent cette peste de Sara ! le monde est petit, n'est'il pas ?!"


Elle l'entraîna à sa suite vers la taverne Municipale, lui contant pendant le chemin, son "aventure" de l'après-midi.
Aiguemarine espérait bien les revoir... Seulement, le destin semblait en avoir décidé autrement.
Ce fût une toute autre rencontre qu'ils firent ce soir là...
Une nouvelle fois, le passé & ses démons refaisait surface en la personne de la Bourgmestre Marmandaise : Emi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Tite pause Guyennoise (02 Mars 1460)   Dim 11 Mar - 3:47

Nictail


[Marmande...]

Quelque peu fatigué, Nic s'était bien reposé à l'auberge et avait ensuite décidé de prendre l'air.
Et c'est donc lors d'un petit tour au marché qu'il retrouva son épouse.
Cela fait toujours du bien de la retrouver !


Ah mon ange...enfin, je te retrouve !
Figure toi que j'ai croisée le chemin de Languedociens qui connaissent cette peste de Sara ! le monde est petit, n'est'il pas ?!

Ah oui ?! Sacrée coïncidence quand même ! Tu me racontes tout ça ?!


Et sur la route qui les menait à la taverne du coin, Aigue lui expliqua toute l'histoire.
Elle espérait même les revoir pour les lui présenter.
Mais, force était de constater que le destin, capricieux, en avait décidé autrement.
En effet, c'était Emi, bourgmestre de Marmande et surtout filleule de Kindjal qui était présente.
Un nouveau passage dans son passé pour Aigue.
Cela allait peut-être continuer de lui donner accès à sa mémoire 'disparue'.

Quoiqu'il en soit, ils passèrent une agréable soirée, discutant de tout et de rien, du présent, du passé ou même de l'avenir.
Enfin bref, une soirée entre de vieux amis, même si pour Aigue, tout n'était pas encore clair et net dans sa tête.
Toutefois, il était facile de voir que le courant passait toujours très bien.
Toutefois, l'heure tournait, et chacun retourna doucement se coucher.
Le lendemain, le couple devait reprendre la route pour Bazas, alors, autant être en forme.




[Bazas - On se croirait à Bordeaux...]

Et voilà. Il fallait poursuivre la route vers la Capitale Guyennoise et ils feraient donc une pige dans la ville de Bazas.
Affaires déposées à l'auberge, les voilà donc partir à l'aventure... sur le marché.
Endroit incontournable qui permet de juger de la santé d'une ville, mais aussi de dénicher parfois des produits de luxe à des prix intéressants.
Et en l'occurrence, on se serait plutôt cru à Bordeaux tant les vins étaient présents.
Certes, le vin de Bordeaux est une appellation pour toute une région, mais bon, on s'attend plutôt à en trouver dans la capitale...
Nic et Aigue décidèrent donc de profiter des prix attractifs. Cela pourrait accompagner le Jambon de Bayonne qu'ils avaient récupéré en route.[

Tiens, le port semblait s'agrandir, cela pouvait être intéressant pour travailler si besoin.

T'as vu ça ! Z'ont les moyens ici, z'agrandissent le port. Tu crois qu'on pourrait demander de l'argent au Duc, pour les ports d'Orléans voire même nos hôtels ?!
Bon vi, j'avoue, c'est un peu fort, mais bon... pour de vieux amis...

Quelle serait la réaction de son aimée ?! Grande question...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Tite pause Guyennoise (02 Mars 1460)   Ven 16 Mar - 23:36

Aiguemarine


[ Bazas ou Bordeaux, qu'importe pourvu que la route soit belle...]



T'as vu ça ! Z'ont les moyens ici, z'agrandissent le port. Tu crois qu'on pourrait demander de l'argent au Duc, pour les ports d'Orléans voire même nos hôtels ?!
Bon vi, j'avoue, c'est un peu fort, mais bon... pour de vieux amis...


"Ce n'est qu'un port en cours d'agrandissement...
C'pas vrai ! me faire ça à moi ?!
Vado ad ucciderla e fargli passare l'invidia di burlarsi di me !*
Non, mais c'est pas vrai ça !
Air renfrogné, lisant & relisant la missive de la blonde.
E ne più, dovrò ringraziarla. Tsss...**
Elle rêve vraiment debout là, Sara ! C'est moi qui te le dit !
Chasser des ours & des castors ?! Y'a ça en Béarn maintenant ?!
Sourcil droit qui se lève
& c'est qui cette Dame aux biscuits, cette...Vanyel ?! Tu la connais toi, mon ange ?!"

Signe négatif de tête de son époux. Long soupir d'Aiguemarine puis court silence...

Non, vraiment...La brune ne décolérait pas depuis leur arrivée à Bazas & l'arrivée du pli de la Dame De Valros.
Même loin, Sara arrivait à la mettre hors d'elle.
Autant Nic semblait détaché de toute cette histoire, considérant son cadet responsable de ses actes, autant Aiguemarine n'y arrivait pas. C'était viscéral, plus fort qu'elle.
Elle ne pouvait concevoir un seul instant que Guitail risque sa vie...à chasser du castor ou un ours.
Quoique...un ours à côté de cette Peste, ça pouvait aller se rhabiller !

Aiguemarine reporta son attention vers Nic.
De quoi lui avait'il parlé ?! Ah ouiiii...de Kro...
& de lâcher un laconique :
"Pour "taxer" le Duc, faudrait encore avoir de ses nouvelles !" & bang, check ! ou ça c'est fait ! pour les non angloys...

Non, vraiment. Y'a des jours comme ça où rien ne va comme l'on le souhaiterait.
C'est présentement ce qui arrivait à Aiguemarine.
& forcément...elle était d'une humeur de chien.

De retour à l'auberge où une chambre avait été louée pour 2 petits jours, elle installa son écritoire sur la coiffeuse qui ferait office de petit bureau, le temps qu'elle rédige une réponse digne de ce nom à sa meilleure ennemie...
Machouillant sa plume, & après plusieurs brouillons, cela donnait à peu près ceci :



Citation :
A Saradhinatra, Capitaine du Likom,
d'Aiguemarine De Meyran, Co-Capitaine du Mirabella


Bonjorn, (oui, elle préférait ce terme à "Addissiatz" - question de goût)



Surprise, je l'ai été aussi par ta réponse.
C'est quoi encore cette histoire d'ours & de castors en Béarn ?!
Je sais parfaitement que mon beau-frère est un solide gaillard, mais merci à toi de me le rappeler !

Ces considérations mises à part, je ne crains pas le danger de le voir affronter un ours, mais bien le fait qu'il voyage en ta compagnie.
J'te fais un dessin ?!

Guitail a donc dû te faire part de ses déboires, il y a quelques semaines.
& je reste convaincue que tu as saisie l'occasion pour l'embringuer dans cette entreprise.

Mais - parce que y'a un mais - nanméo - je suis persuadée qu'il n'a pas bien réfléchi.
Saches, toutefois, que s'il persistait dans cette folie, Nic & moi serions aussi du voyage !

Oui, oui, fais pas c'te tête ! tu lis bien : nous serons du voyage si jamais...

& puis, plus y'a de fous, moins y'a de...maïs !

Ah, & figures toi aussi que j'ai le bon/mal/heur ( rayer la mention inutile) de croiser le chemin de quelques uns de tes comparses.
D'ailleurs, je suis invitée par un certain Messire Domenc à venir visiter un lieu en Languedoc nommé Aigue-Vives. Donc, si tu es dans les parages... à bon entendeur !

Quant à ton Parrain, aux dernières nouvelles, il semblait bien se porter, filant le (presque) parfait amour avec l'Ambassadeur d'Ecosse à Blois.
J'espère que tu l'as félicité - ce qui me surprendrait agréablement, pour une fois - pour son accession au poste de Grand Ambassadeur Royal de France.

Sur ces quelques nouvelles, je te laisse.
Nos chemins sont amenés à se croiser dans peu de temps. Profites en !

Scellé & rédigé quelque part en Guyenne, le 12ème jour de Mars Mil Quatre Cent Soixante,



A.D.M.


& hop, emballé c'est pesé !
Sa colère quelque peu atténuée, Aiguemarine rejoignit son époux allongé sur la couche.
Seulement, la suite de l'histoire ne raconte pas ce qu'ils ont pu faire.
A vous de l'imaginer...



Citation :
Je vais la tuer et lui faire passer l'envie de se moquer de moi !*
Et en plus, je devrai la remercier. Tsss **
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Tite pause Guyennoise (02 Mars 1460)   Ven 16 Mar - 23:38

Kronembourg


[ Cahors - Et quoi qu'on fait maintenant ? ]



Allons-bon. Refus de se confesser = Quelque chose à cacher. Ca sentait l'anguille sous roche, voire même la baleine sous gravillon, c'est pourquoi notre Kro fort inquiet ne mit cette fois que cinq jours à répondre.




Citation :
A Aiguemarine De Meyran, Dame de Sarliève,
De nous, Kronembourg de la Duranxie, Duc de Guyenne,



Salutations ( suspicieuses ? inquiètes ? indignées ??? ) chaleureuses.

Je suis heureux de vous savoir en notre bonne ville d'Agen, où vous avez je l'espère goûté à notre spécialité diurétique qui paraît-il délie aussi les langues, je parle bien sûr de nos célèbres pruneaux locaux.

Je suis pour ma part toujours à Cahors où ma mission prend enfin fin. ( ça sonne mal, " enfin fin " . Elle va croire que j'ai faim ou quelque chose comme ça. Bref, elle comprendra quand même que ça se termine ). Je serai donc de retour à Bordeaux aux alentours de cette fin de semaine - Mais ne le répétez pas, c'est top-secret, je voyage en armée.

Au sujet de votre questionnement, j'aimerais bien sûr en savoir davantage. " Votre amie " s'est-elle réveillée un beau matin en ayant envie de badiner avec une autre femme ? ( Le Kro grimaçait en écrivant ) ou cette orientation sexuelle était-elle présente en elle depuis quelques temps ?

A ce sujet, je vous rappelle que le prieuré du Rivet peut pratiquer toute forme d'exorcisme pour le peu que nous trouvions ensemble le chemin de la cave, j'ai assisté dans ma jeunesse à un ou deux séminaires sur le sujet, le résultat est souvent spectaculaire et je n'ai presque pas dormi pendant les cours que j'ai pu suivre.

Comment va votre cher époux Nictail ? Vous m'en parlez si peu. ( Si ça se trouve elle l'a zigouillé sous un prunier pour mieux vivre ses amours scandaleuses et elle n'ose pas me le dire ) .



Bien amicalement,
Frère Kronembourg de la Duranxie, duc de Guyenne.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Tite pause Guyennoise (02 Mars 1460)   Ven 16 Mar - 23:39

Aiguemarine


[ Bazas...encore & toujours ! ]

& les pigeons continuer d'arriver, comme une bonne pluie de tomber !
Pour sûr que les époux auraient de la lecture, & accessoirement des pages de vélins à noircir d'ici quelques heures...


Sunburn a écrit:
Citation :
A ma Bouffonne , l'Unique devant les cieux !

Je ne yoyote point , j'anticipais seulement les méfaits dû à ton âge ... perte de mémoire , égarement de lettres et qui dit lettres , dit invitation . Constate là ma prévenance et mon infinie gentillesse à te rappeler la cérémonie de l'année , oui oui , tu ne verras plus belle mariée que moi pour le reste de l'année , je te le garantie !
Et si tu te poses la question , mes chevilles vont merveilleusement biens et ne souffrent d'aucun gonflement .
Qui est ce diacre ? Je trouve son idée très séduisante . Ta confession sera-t-elle consultable par les amis que tu affectionnes , dont je fais partie ? Après la lecture de chevet sur les Saints , quelques détails croustillants ne seraient pas pour me déplaire , puisses-tu comprendre le désarroi dans lequel je me trouve ...
Va pour les pruneaux d'Agen , j'ai ouïe dire qu'une trop grande consommation rendait malade , est-ce vrai ? Quant à l'alcool de prune , j'en veux également et ce que femme veut ... bref , tu connais l'adage puis ce n'est pas le moment d'offrir quelques contrariétés avec un tel refus .

Je t'embrasse pas non plus , ta peau est rêche , je plains ton époux

Sun , dicte l'Eblouissante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Tite pause Guyennoise (02 Mars 1460)   Ven 16 Mar - 23:40

Nictail



[Bazas - Après une nuit entre époux, bien méritée...]

Et voilà donc que le petit matin se levait sur la bonne ville de Bazas.
Notre petit couple s'éveilla donc tranquillement, et découvrit de nouvelles missives passées sous la porte à leur attention.
Eh ben dis donc, ça n'arrêtait plus. Tant que ce n'était pas Sara qui remettait Aigue de mauvais poil.
Mais non, c'est leurs amis Kro et Sun.
Le premier semblait absolument convaincu qu'Aigue entretenait une relation intime avec une autre femme. Et cette façon de demander des nouvelles de Nic, comme s'il s'inquiétait de savoir si le Seigneur était encore vivant.
La seconde semblait penser que le couple allait oublier son mariage. Pour rien au monde ils ne manqueraient ça. Mais, faut croire que la confiance règne...

Bref, pas de mauvaises nouvelles, mais quand même quelque peu... surprenant.

Dis, tu crois que ça vaut la peine de répondre à Sun la Radoteuse ?! Elle nous imagine aussi vieux qu'elle... Et pis, on va bientôt la voir en plus. Quoique, si tu veux te charger d'elle avec ta fameuse répartie... Je te la laisse, et je m'occupe de l'autre loustic.
Un doux sourire, un tendre baiser, et voici notre Nic installé au bureau, paré pour l'écriturage de missive. Et vi, chose rare, profitez-en !

Citation :
Au Frère Kronembourg de la Duranxie, duc de Guyenne, accessoirement appelé plus simplement Kro.
De Nictail de Meyran, seigneur de Sarliève,

Le bonjour vous va mon cher Duc. Ravi de savoir que vous vous portez toujours bien.
Nous attendrons votre retour en Bordeaux tranquillement après notre détour par le mariage d'une amie. Peut-être même en profiterons-nous pour visiter, étudier ou faire quelques achats.

Pour vous rassurer, je me porte à merveille, même si mon aimée a peu parlé de moi.
C'est surtout qu'elle souhaitait vraiment porté un autre problème à votre connaissance.
Et je puis vous assuré que, malgré ce que vous pourriez croire, ce n'est aucunement Aiguemarine qui entretient relation avec une autre femme.
Toutefois, pas égard pour la Dame, et ce malgré notre inimitié pour elle, nous tenons à garder sous silence son nom. Il n'est guère dans nos intentions de lui attirer quelconque ennui supplémentaire.

C'est pour cette raison que nous souhaitions vos lumières sur la situation afin de savoir à quoi nous en tenir.
Et, bien entendu, nous ne savons précisément quand cette "envie" l'a prise comme vous dites. Ne vivant point près d'elle quotidiennement, nous n'avons que les informations qui nous ont été rapportés.
Mais, comme vous semblez quelque peu réticent à évoquer tout cela par missives interposées, il conviendra surement mieux d'en reparler quand nous nous reverrons.

Enfin, pour ce qui est de l'exorcisme, nous le garderons en mémoire... en cas de besoin.

Soyez prudents sur les routes et revenez-nous en un seul morceau.
Recevez toute notre amitié.
A bientôt.

Nictail

Chacun ayant fait ce qu'il avait à faire, les deux époux décidèrent de se promener encore un peu dans la ville.
Un dernier petit tour sur le marché. Que de bonnes choses qui 'trainaient' par là !
Mais il fut vite temps de reprendre la route.
Direction Bordeaux où ils poseraient leurs affaires avant de faire un aller-retour pour le mariage de Sun, le 13 mars.

Mais, la folie allait les prendre une fois à Bordeaux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Tite pause Guyennoise (02 Mars 1460)   Ven 16 Mar - 23:41

Aiguemarine


[ Bazas - Quand faut y aller, faut y aller ! ]

Allongée de tout son long, sur le ventre, sur la couche, Aiguemarine lisait & relisait les dernières missives reçues.
Des fois, y'a des coups de pieds qui s'perdent ! Tsss...
Elle s'étira en soupirant, tandis que son époux prenait la plume.

Instant rare que de le voir écrire - dont Aiguemarine profita dans son intégralité.
Bah, vi, pas sûr que cela se reproduise avant bien longtemps, ça ! ^^

Cela lui permis aussi de réfléchir à une éventuelle réponse à la blonde Harpie.
Celle là, non plus, elle ne perdait rien pour attendre.
Dès qu'il eût terminé, elle prit la place encore toute chaude, la plume - ben, oui, faut faire quelques économies - un nouveau vélin & répondit à son amie...


Citation :
A Sun dicte la Harpie, l'Unique devant les cieux,

Toi, tu ne perds rien pour attendre ! (phrase rayée dans son intégralité).
Ma vieillitude se porte très bien ; Toutefois je te remercie de t'en soucier.

Donc, je te CONFIRME une nouvelle fois que nous serons bel & bien là le jour de tes épousailles.
Pour ce qui est de la confession, de par mon statut d'Ambassadeur Royal & du secret que tout prélât est censé conserver, Gné po potib' !

En revanche...Je t'ai sentie comme prête là, toi. Aurais tu quelques pêchés inavouables ou inavoués à faire pardonner ?!
Donc, dans mon infinie gentillesse, j'ai pris Rendez-Vous pour toi avec ledit Diacre le (date & endroit illisibles). C'est THE (post)feudataire de Guyenne.
Je te laisse faire des recherches afin de trouver son nom.
Lui a déjà le tien ! Pitètre qu'il te contactera...oupas.

Ca tombe trèsssssssss bien : Son mandat Ducal se termine d'ici quelques jours & l'on peut considérer que les miracles ne se produisant pas tous les 2 mois, il ne sera pas réélu. D'ailleurs, j'sais même plus s'il est encore sur une liste.

En ce qui concerne les pruneaux, pas de soucis !
Pour l'alcool de prune - & sans jeu de mots - ça se corse un peu.
En effet, j'ai l'impression que tu as été mal renseignée sur l'adage.
L'on ne dit pas : "Ce que femme veut..." mais "Ce que Aigue' veut..."
& là...c'est mal barré - du moins pour ta pomme !

Rases toi pour le grand jour, hein ! & là, t'auras peut-être droit à une bise.

Diplômatiquement,




A.D.M, dicte la Persévérante


& hop ! Missives envoyées.
Un dernier tour en taverne Bazadaise.
Aiguemarine fit la connaissance d'Arnaut de Bazaumont, dict la Merveille de Bazas.
& le comble dans tout cela, c'est qu'il l'était l'Intendant des terres d'Alix.De.Vaisneau, une Blésoise bien connue en Orléanais.
Diable, quelquefois que le monde semble petit !

Le soir venu, le couple se remit en route vers Bordeaux...
Ils allaient enfin découvrir la Capitale, lieu dont ils entendaient parler depuis déjà de longs jours.


[ Bordeaux - Rue des Argentiers (rue désargentée plutôt) ou la "grosse blague" d'un DéDé ! ]


Un tour par le cadastre pour trouver où était situé l'hôtel du Duc.
Mais là, ce fût la douche froide & une grosse déconvenue lorsqu'ils arrivèrent à l'endroit indiqué.
Ce n'était qu'un terrain vague, légèrement boueux qui leur faisait face.
Grumphhhhh....
Ils devraient donc dormir à l'auberge - une fois de plus...

& c'est là qu'Aiguemarine eût une idée folle...


"Dis mon ange, t'en as pas un peu marre des auberges, toi ?!
& si l'on se payait un appartement ici ?!
Qu'en dis tu ?!".


Inconsciemment, Aiguemarine fouilla sa besace & en extirpa sa bourse.
Alors, certes, la Dame était un vrai panier percé quand il s'agissait d'acheter franfreluches & tenues en tous genres, mais elle savait aussi être prévoyante quelques fois...
Ses azurs plantés dans les prunelles de son époux, elle attendit une réaction à sa "fièvre acheteuse"...
Le pauvre était loin d'être au bout de ses surprises...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Tite pause Guyennoise (02 Mars 1460)   Mer 21 Mar - 12:57

Nictail


[Bordeaux - Appartements ou comment renflouer les caisses...]

Et voilà, ils avaient eu affaire à la blague Ducale.
Un hôtel... qui n'existait pas.
Et où allaient-ils donc loger nos deux amoureux du coup ?!


Dis mon ange, t'en as pas un peu marre des auberges, toi ?!
& si l'on se payait un appartement ici ?!
Qu'en dis tu ?!


Ah bah, s'il s'était attendu à ça le Nic...
Pour le moment, aucun son ne sortait, mais ça allait venir...
Si si, soyez patient un peu... Il a écrit une missive, et il va répondre quasi spontanément.
Deux miracles en peu de temps...


Eh bien... Pourquoi pas mon Ange !
Mais, tu connais le cheval aux sabots d'or toi ?! Parce que je n'ai pas assez d'économies pour renflouer ce bon Duc fauché...
Mais, ce serait avec plaisir...


Et Aigue lui présenta ses économies de femme très prévoyante.
Depuis quand avait-elle prévue le coup ?! Bonne question !
Quoi qu'il en soit, les voilà partis au cadastre de Bordeaux pour récupérer leurs appartements !
Une petite vadrouille leur avait permis de choisir les emplacements...
Vite fait, bien fait... Et vite profiter de leur pied à terre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Tite pause Guyennoise (02 Mars 1460)   Mer 21 Mar - 12:58

Aiguemarine


[ Les jours suivants & l'après Guyenne...]


Chacun des 2 époux avait désormais un pied à terre en Guyenne.
Le 9 Rue des Vignes pour elle, & le 12 rue du Muguet pour lui. Appartements situés tous 2 dans le Quartier Saint-Michel.
2 adresses différentes : Bien pratique tout de même en cas de dispute.

Mais, hélas, ils n'auraient guère le temps d'en profiter & de les aménager à leurs goûts respectifs. Certaines obligations prenaient le pas.
Ils se rattraperaient...plus tard ! Car, oui, Aiguemarine était bien décidée à revenir ici à intervalles réguliers.
De 1, ils devaient se rendre au mariage de Sun, dicte la Harpie.
Après la cérémonie, le couple se séparerait momentanément...'fin, c'est ce qui était prévu à la base.

Nic l'attendrait dans leur demeure de Blois ; Il avait quelques petites choses à régler concernant le Mirabella, leur bâteau.

Aiguemarine en profiterait pour déposer sa démission à l'Ambassade Orléanaise puis se rendrait à Saint-André afin de saluer, une dernière fois, son homologue Bourguignon ...avant de se rendre sur Paris.
Hauts les coeurs ! C'était le moment qu'avait choisi le nouvel Grand Ambassadeur Royal pour les réunir. Grumpffff...

Sauf qu'un évènement majeur & imprévu retarda grandement son retour à Blois.

&, bien évidemment, elle revint en retard & quelque peu traumatisée la pauvre Diplomate, flanquée de 2 gardes du corps répondant aux « doux noms » de Pat & Bulaire. Qui a dit que la Diplomatie, c'était un long fleuve tranquille ?!
Ce serait désormais cela son lot quotidien, mais il en allait de sa sécurité.
Telle son ombre, ils la suivraient. & rien qu'à y penser, cela lui hérissait le poil ! Elle qui tenait tant à un minimum de liberté.
Sauf si...Aiguemarine les semait...option à envisager sérieusement s'ils lui tapaient sur les nerfs.

Elle retrouva donc le 19, en début de soirée, le DéDé.
Ils allaient enfin pouvoir finaliser leurs échanges de bons procédés.
Bien évidemment, elle ne laissa rien paraître face à son ami. & lui n'y vit que du feu aussi ; son mandat tirant à sa fin, le Duc semblait préoccupé.
Aiguemarine ne lui posa aucune question, même si ça la démangeait.
Mais elle avait eue son lot d'émotions ces derniers jours.

Le couple traîna encore en Bordeaux, le temps d'obtenir leurs Laisser-Passer pour le Périgord-Angoumois.
Elle fût désagréablement surprise de constater le court délai qu'on leur laissait pour traverser le Comté ainsi que les « restrictions » appliquées aux étrangers.


« Humpfff...3 jours, c'est court ! Va falloir qu'on se coordonne bien là mon Ange ! »

Après avoir fait le tri des affaires qu'ils emportaient, & celles qu'ils laissaient, ils étaient enfin parés pour le départ.
Un dernier tour, une dernière flânerie sur les bords de la Garonne. Tiens, au loin, l'inauguration d'un nouveau bâteau...
L'équipage se mit en branle...
Aiguemarine écrirait rapidement au DéDé pour s'excuser de ce départ impromptu, espérant que leur ami les pardonnerait.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] Tite pause Guyennoise (02 Mars 1460)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Tite pause Guyennoise (02 Mars 1460)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» tite pause technique
» compte gelée tite pause ;)
» Nik - nuit du 2 au 3 mars 1460 - - TOP brigandage - entre Langres et Dijon, noeud 65
» Alvin
» [vote du 26 février au 1er mars 1460] Décret relatif au calcul et prélèvement de la taxe comtale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine de Cournon d'Auvergne :: Seigneurie de Sarliève :: Château de Sarliève :: Le rez de chaussée. :: La bibliothèque. :: Des archives diverses et variées.-
Sauter vers: