AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [RP] A la rencontre de Blanche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: [RP] A la rencontre de Blanche   Ven 18 Mai - 5:44

Sunburn


Installée à son bureau, elle compulsait ses missives , déçue qu'il y en ait pas une dans le lot d'un de ses admirateurs secrets , au vu des crieurs qui hurlaient son nom, pathétiques étaient les couards qui se cachaient derrière mais ainsi était le Bourbonnais-Auvergne avec les élections approchant, il fallait bien débourser pour cela.
Le sceau d'une lettre attira son attention, un sourire narquois étirant ses lèvres, s'attendant à tout de la part de l'auteur, auquel elle répondit aussitôt.


Citation :
A Sunburn De Noihlac, Baronne de Laroquebrou & autres titres que j'ai oubliée, dicte ma harpie,
D'Aiguemarine De Meyran,

Le bon jour ma harpie,

Cette courte missive afin de te signifier mon départ de Provence.
Prépares toi autant physiquement que moralement à m'accueillir d'ici quelques jours.
Je t'attendrai, comme convenu, à Polignac avec Blanche.
Prends soin d'elle surtout, sinon je t'arrache les yeux...

D'ici là, qu'Aristote te garde.

Comme d'hab' je te bise pas, mais le coeur y es...

Scellé & rédigé dans la campagne Provençale, ce 13ème jour de Mai Mil Quatre Cent Soixante,



A.D.M.

Citation :
A Aiguemarine ma Boufonne, Dame de la Salière

Salutations,

Je prends toujours un certain plaisir à lire tes missives, celles-ci sont sources d'un régal pour mes yeux que jamais tu n'oserais arracher , déjà il faudrait que tu puisses m'approcher de suffisamment près et de plus, ton agilité laisse à désirer. Il te faudra donc opter pour un autre type de menace que cela, tu devrais savoir depuis le temps que rien ne m'effraie.
Comme convenu, j'attends l'arrivée de Blanche et je la mènerais jusqu'à toi, pauvre d'elle...
Pour ce qui est d'une quelconque préparation à te voir, ceci est du menu fretin et tu devrais plutôt craindre à me voir, tu sembles avoir effacé de ta mémoire ce qui t'arrange mais je saurais te raviver cela.

Je ne t'embrasse pas plus.
Rédigé le 15 mai 1460

Baronne de Laroquebrou, Dame de Blesle et du Haut-Ray

Elle se leva sitôt la lettre achevée, songeant au petit voyage qui l'attendait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] A la rencontre de Blanche   Ven 18 Mai - 5:46

Aiguemarine




[ Quelque part sur les chemins du Languedoc...]


& de répondre sans détours ni ambages...
Bah, vi quoi ! L'était un peu pressée la brune !
Puis, de toute façon, elle développerait oupas quand elle aurait retrouvée « sa » Harpipie !


Citation :
A Sunnychou, Ma Harpipie, accessoirement Baronne De Laroquebrou,

Le bon jour te va bien !

C'est toujours un plaisir que de te lire, si tu savais...
C'est distrayant & ça semble rendre ma route moins longue.
A défaut d'avoir perdue de ton charme physique, je ne puis que constater que ta verve reste intacte & toujours aussi bien acérée, & je m'en réjouis.

Aucun « potins », aucune « coucherie » à me narrer ?! Pfff, là je suis déçueeee, déçueeee, déçueeee ! & t'es même pas drôle là, le sais tu ?!

Pour ma part, j'avance relativement plutôt vite & avant même que tu n'aies pu pousser un soupir – de soulagement - bien évidemment, je foulerai les terres du BA !

Tiens, tant que j'y suis : J'ai une
Mission * à te confier : me dégoter un bouclier neuf & pas cher en moins de 2 jours.
Cela ne devrait pas être bien compliqué pour toi, même si je concède aisément que ta blondeur puisse être un handicap.

En ce qui concerne Blanche, évites de trop la saoûler avec nos vieilles histoires à mon sujet pendant tout le trajet.
De toute façon, la vérité est ailleurs.

Le coeur y es toujours, mais pas les bises !

Rédigé dans une taverne de Mende, le 16ème Jour de Mai Mil Quatre Cent Soixante,



A.D.M.

Aiguemarine attacha solidement sa missive à la patte de son plus rapide pigeon, & une fois fait, prit la direction d'une taverne Mendoise afin de prendre quelques heures de repos...bien mérité...



Citation :
[hrp]* Générique de la série "Mission Impossible"[/hrp]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] A la rencontre de Blanche   Ven 18 Mai - 5:47

Sunburn


Adossée contre le moelleux de son siège, une main délicate posée sur son ventre, l'autre tenant la missive, elle plissa les lèvres à la lecture de son surnom songeant qu'Aigue ne perdait rien pour attendre mais malgré tout, des compliments y étaient glissés et elle s'en délecta.
Reprenant une posture droite, elle écrivit la réponse.


Citation :
A ma Bouffone dicte l'Algue-marine,

La vieillesse a vraisemblablement prise sur tes doigts, si bien que que tu ne parviens plus à écrire correctement, est-ce l'usure de tes os ou ta vue qui deviendrait basse ? Je tablerais sur un savant mélange des deux.
Bien aise que la lecture de mes lettres te ravisse.
Que dis-tu là ? Mon charme physique s'embellit de jour en jour et mon époux ne ferait que confirmer mes dires et ce, en toute objectivité, quant à ma verve, je l'entretiens et il y a matière à.
Des potins, si si, il y en a et tu le découvriras bien assez tôt, je ne vais tout de même pas satisfaire ta curiosité, tu attendras, un point c'est tout ! Je n'ai jamais été drôle et mon humour est assez particulier, peu savent le déceler.
Comment se fait-il que tu aies été incapable de dénicher ce fameux bouclier ? A se demander qui est la plus blonde des deux, n'aurais-tu pas teint tes cheveux par hasard ? Est-ce pour cela que tu es si jalouse de la beauté de mes cheveux dorés ? Sais-tu que tu es exaspérante de te cacher sous des motifs fallacieux ?
Quoiqu'il en soit, j'espère d'ailleurs que tu es assise sinon tu risques de te vautrer lamentablement sur le sol et si une bouse de vache est à portée, je n'ose imaginer l'odeur que tu dissémineras jusqu'au prochain village; je disais donc que le bouclier est déjà trouvé, réservé, emballé , pesé, bref il n'attend plus que moi.
Que dis-tu ? serais-tu devenue muette devant l'adresse qui est mienne ? Qu'il est aisé de deviner la tête que tu feras en apprenant ceci...
Concernant Blanche, je ne la soûlerais point mais je ferais en sorte de lui révéler tout un tas de petites choses croustillantes sur la Salière, tiens , ne manquerait-il pas d'épices ? le sel ça pique la langue à fortes doses.
La vérité vraie est uniquement avec moi, Blanche s'en rendra compte !

Pas de bises, je suis radine


Baronne de Laroquebrou, Dame de Blesle et du Haut-Ray

Un sourire satisfait à la lecture des mots apposés, la lettre était parfaite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] A la rencontre de Blanche   Ven 18 Mai - 5:50

Blanche_elisabeth


Citation :
À Sunburn de Noihlac, Baronne de Laroquebrou, Dame de Blesle et du Haut-Ray
De nous, Blanche Wolback de Valten

Le bon jour,

Nous sommes bien arrivés, le Capitaine Guigm et moi, aujourd'hui à Moulins.

Je voulais vous remercier d' avoir accepté de m' emmener en chair et en os jusqu' à l' Aigue.
Merci donc.

Cordialement,
Blanche.

Citation :
À Aigue la belle,
de part ma volonté, presque tantine, presque marraine
De nous, Blanche, p'tite Louve,

Où es-tu ? Comment va-tu ? Pas de soucis sur la route ? Tu me manque ! Oh que c' est beau l' amourrr
Hum oui...

Bon, je viens en Provence avec toi mais je tiens à me faire discrète et à ne pas t' entraver dans ton travail. Et ne compte pas sur moi pour venir en taverne, trop de mauvais souvenirs.

Bien à toi,
Blanche.

Remontant de sa cabine, les émeraudes Valten se posèrent sur le Capitaine.«Besoin d' aide Capitaine ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] A la rencontre de Blanche   Ven 18 Mai - 5:52

Aiguemarine




[ Quelque part … plus proche qu'on ne le croit ]

Le résultat d'une virée en taverne avait été peu probant.
A peine avait'elle posée un pied en taverne Mendoise qu'une espèce de gros balèze de portier l'en avait expulsée...
Du coup, Aiguemarine en avait pris son parti, récupérée sa monture auprès du palefrenier & filée vers l'Est.
Ah...elle s'en souviendrait de l'accueil Languedocien ! Grumbllll...

Mais à peine avait'elle quittée le village que son pigeon était de retour.
Aiguemarine continua encore un peu sa route - le volatile semblant avoir une pêche d'enfer la suivant dans les airs.


« Già ?! Ma...ma gli ha filato che cosa a mangiare o a bere al mio piccione ?!* »

C'est ainsi qu'elle établit un campement de fortune aux abords de l'ancienne ville Du Puy.
D'après ce que lui en avait raconté son collègue Pachillou quelques semaines auparavant, il y avait eu un grand séïsme quelques années plus tôt.
Son ami avait réussi à en réchapper...miraculeusement.

Un feu sommaire fût allumé, plus pour « effrayer » les éventuels prédateurs que pour se réchauffer.
Le printemps était là & bien là...
Même si la chaleur ici était moins intense que dans les terres Provençales.
Aiguemarine s'asseya en tailleur, le dos accolé à un tronc d'arbre, sa main dextre piochant dans sa besace à la recherche de quelques raisins juteux.
Elle mangea en rêvassant quelque peu, puis prit – enfin – connaissance de la missive de Sun.
Grommellant quelques mots en Italien...vieux réflexe...à la lecture.
Hé ben, elle ne manquait pas de culot la vieille, à lui parler de sa santé défaillante alors que la Harpie – il faut bien le signaler aux lecteurs – est plus vieille qu'elle ! De 3 jours, certes...cela ne semble qu'infime, mais fait toute la différence pour Aiguemarine.

L'oeil pétillant de malice, elle sortit son nécessaire à écriture & se mit à rédiger...


Citation :
A ma vieille Harpipie, avec un grand « H », appelée plus communément Sun - & on se demande encore bien pourquoi,
De la sémillante & pétillante Aiguemarine,
Dame de Sarliève,

Le bon jour te va encore & toujours aussi bien,

Je te remercie vraiment de t'inquiéter de la sorte de ma santé.
Si, si...vraiment ça me touche, crois moi.
Toutefois, je ne pensais vraiment pas que ma perte de mémoire puisse être un jour, contagieuse.
En effet, aurais tu oubliée que je suis médicastre ?! & par ricochet, la plus à même à savoir ce qu'il en est exactement de ma santé.

Lorsque nous nous reverrons, je prendrai quelques instants pour t'examiner.
Je n'aimerai pas avoir ta mort sur la conscience.
Quant à la mission pour le bouclier, je voulais juste tester ta réactivité !
De ce côté là, cela semble aller mieux que ta santé mentale.
Pas la peine de l'emballer ma Harpipie, même si c'est pour offrir à Blanche.
Pas la peine non plus de te rappeler de me dire combien je te dois... La réputation des Auvergnats n'étant plus à faire.

Bon, pour les potins...il est évidemment clair que tu ne sais rien. Sinon, te connaissant, tu m'en aurai déjà lâchés quelques uns.
Tant pis...Je me débrouillerai par moi-même.

Dès pôtron minet, je devrai arriver à Polignac.
Je vous y attends donc.
N'oublies pas de rappliquer avec quelques écus, histoire de fêter nos « retrouvailles ».
Sur ces quelques mots, je te laisse...Je m'en voudrais de te faire arriver en retard à Moulins.

& pour ce qui sont des « secrets » de la Salière...j'ai l'esprit tout à fait tranquille sur ce point là.
Seule la vérité triomphera, & elle est de mon côté.

Je te bise pas non plus, mais ce n'est point par pure radinerie pour mon cas...

Rédigé proche des vestiges de l'ex-village du Puy, en Languedoc, le 17ème jour de Mai Mil Quatre Cent Soixante,



PS : & arrêtes de doper mon pigeon steuplé...j'en ai encore besoin pour quelques autres missions !

A.D.M.

Aiguemarine relut sa missive une seconde fois & sourit, amusée.
Vraiment « ses joutes verbales » avec son amie lui avaient manquées...C'était devenu « un jeu » entre elles de se taquiner aussi vertement parfois.
Seul 'Stote pouvait savoir combien elle estimait la Baronne. Toujours là, toujours présente quand elle avait besoin...
Heureusement que ces missives n'étaient visibles que d'elles seules, sinon certains pourraient s'imaginer tout & son contraire.
& tandis qu'elle l'accrochait à la patte de son pigeon...2 autres lettres arrivèrent...
Une de son époux. Il avait mis le temps mais il semblait avoir surmonté sa phobie de l'écritoire.
& une autre de son ami & collègue d'Ambassade, Roderick.Rised...qui la laissa un peu plus perplexe.


Nictail a écrit:
Citation :
A ma douce épouse,

Mon Ange, ta missive m'a réchauffé le coeur.
Te savoir en bonne forme, en sécurité et déjà bien avancée sur le chemin me fait très plaisir.
Ben oui, je me dis que, plus vite tu avances, plus vite tu me reviens.

Je me demande d'ailleurs où tu peux être à l'heure où je t'écris.
Encore au Languedoc ?! Déjà au BA ?!
J'opterais plutôt pour le Languedoc. Mais, village ou campagne ?! Un peu des deux te connaissant.
Profiter du paysage, de la nature, du calme et de la tranquillité.
Et assurer un peu de temps en villes pour des emplettes ou des rencontres, ou bien aussi tout simplement pour écrire bien installée.

En tout cas, je m'occupe bien de Pachillou... Enfin, j'essaie...
Parce que je dois bien t'avouer que je sors un peu moins sans toi, tu t'en serais bien douté connaissant ton "asocial époux".
Et quand je sors, impossible de trouver cet huluberlu !
Je crois même que je vais être obligé de placarder un avis de recherche...
Mais tiens, que c'est une bonne idée ça... Qu'en penses-tu ?!

Sinon, la situation semble se calmer en Provence et je pense que Zeze et Sandino vont bientôt pouvoir nous rejoindre.
Je te préviendrai quand ils seront arrivés, tout comme tu me préviendras quand tu auras récupéré Blanche.
Et salue bien la Harpie pour moi. Mais surtout, évite sa saleté de rame...


Bon allez, je vais m'arrêter là de débiter des âneries.
J'espère t'avoir faite sourire, voire rire un peu.

Sache que je t'aime par dessus tout, que je pense sans cesse à toi.
Tu es en permanence dans mon coeur et mon esprit.
J'ai hâte de te retrouver mon Aimée.

Je t'embrasse fort.

Ton Nic, ton z'époux, toujours à Sarmeille !

Citation :
Le jour de l'Ascension MCDLX.

A Son Excellence, Aigue Marine de Meyrand,

De l'Excellentissime et mégalomane Roderick Rised, bientôt ex citoyen de Guyenne.

Le salut à vous, grande et chère amie.

J'ai certes pris le temps de vous répondre comme celui de vous lire après vous avoir attendu, inlassablement car c'est toujours un plaisir il faut dire et je ne vous en tiendrai point rigueur, je ne suis pas de ceux là.

Vous qui devez déjà être bien proche de votre destination, ici en France, j'espère que votre voyage se sera bien passé.

Vous pensez que je dois fourmiller de tout mon être à la veille de la publication des résultats et pourtant je baigne dans la plus totale indifférence. Qui que ce soit qui remporte cette élection, mon destin n'est plus en ces murs présentement. Il me faut prendre la route au plus vite pour ralier ma province d'affectation dans laquelle j'espère pouvoir me porter mieux qu'en cette ville où rien ne se passe et pas un chat ne sort en ville.

J'ai voulu me retirer quelque peu des faubourgs de Bordeaux afin de me reposer, je crois maintenant saturer de l'ambiante inanité dont marmande fait preuve.

Mon seul projet à ce jour consiste à faire un voyage rapide, efficace et plein de bonnes choses, je sens déjà la délicieuse odeur des petits plats typiques de chaque région dans laquelle je passerai la nuit avant de filer au petit matin, comme je serai arrivé, détaché et sans aucune intention de rester.

Il me tarde enfin d'encore vous croiser car j'ai à vous demander faveur assez spéciale... Et à l'heure actuelle, vous êtes la seule à pouvoir me rendre ce petit service amical. A moins que vous me cachiez des choses comme le nom d'un éventuel livreur puisqu'il est question de ce délicieux vin que vous m'avez fait gouter le soir de l'annonce de l'arrivée royale dans notre ambassade. Ah comme je revois votre sourire ce jour là, vous avez su faire la preuve que les femmes ont une place souvent plus décisive qu'autre chose au sein même des institutions les plus prestigieuses et par votre savoir faire et tact avez démontré votre pertinence la plus totale.

Comme vous le voyez, je ne taris pas d'éloges et je lis déjà votre humilitude dans votre réponse future.

Il devient temps pour moi de ranger plume et encrier afin de vous envoyer ce plis mais je le ferai non sans vous souhaiter un bon retour à la maison et me réjouir de vous retrouver bientôt.

Roderick Rised.

Citation :
[Missive publiable au besoin par JD Aigue]

Aiguemarine laissa son premier volatile s'envoler vers le BA & prit connaissance du billet doux de son époux.
Esquissant un large sourire au fur & à mesure de la lecture, elle ne traîna pas à lui répondre.


Citation :
A mon doux époux,
Le seul qui me connaisse sur le bout des doigts,

Tu ne te trompes pas... A mi-chemin entre la campagne & la civilisation.
Aujourd'hui encore en Languedoc, & demain en BA.
Ton pigeon m'a « cueillie » presque à la frontière...

Je vais parfaitement bien, même si le rythme de chevauchée que j'applique est effreiné.
Mais ne t'en fais pas, je compte bien prendre un peu de repos à Polignac avant de faire chemin inverse avec Blanche.
De toute façon, avec la vitesse de limace de Sun à se mouvoir...j'suis tranquille quelques jours, je pense.

Hmmm, pour l'avis de recherche concernant SE Pachillou, je n'y tiens pas trop.
Essaies plutôt de lui glisser sous sa porte un petit mot, lui promettant un verre de Pastaga. Ca le fera sûrement sortir.
Je le sais pas mal occupé aussi de son côté.
Je suis heureuse d'apprendre que la situation s'apaise aussi, & de l'arrivée prochaine de Zeze & Sandino.
Il te faudra les mettre en relation avec la Chancelière Marquisale, Ledzeppelin, afin qu'ils puissent discuter tranquillement de la journée du 25 Mai prochain.
Je suis persuadée que tu te sortiras parfaitement de cette mission de « public relations » mon ange.

& si j'ai un peu de courage, peut-être ferai je un saut à Sarliève.
Enfin, je pense qu'il va bien falloir car je dois récupérer quelques écus pour payer le bouclier que la Harpipie a pu me dégoter pour Blanche.
La réputation des Auvergnats n'étant plus à faire, n'est ce pas ?!

Sur ces quelques mots, il est temps pour moi de reposer ma plume & de goûter à un sommeil réparateur avant de reprendre la route.

Saches que je t'aime bien plus que tout, & que je fais au mieux pour te revenir rapidement.

Mille & un baisers,

Aiguemarine,
Ta z'épouse, à la vie, à la mort !

Missive roulée sur elle-même, glissée ensuite dans un petit tube en métal afin de la protéger des intempéries & enfin attachée à la patte du second pigeon qui reprit son envol vers le Sud.
Aiguemarine s'allongea & s'enroula dans une grande couverture ; quelques heures de repos seraient les bienvenues...
A Polignac, la Dame de Sarliève aurait tout le temps de terminer les autres correspondances qui l'attendaient...notamment celle de Roderick.



Citation :
[hrp]*Déjà ?!
Mais...mais elle lui a filé quoi à manger ou à boire à mon pigeon ?![/hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] A la rencontre de Blanche   Ven 18 Mai - 5:53

Sunburn


[Sur les routes, 17 mai]

Elle était parti la veille, ignorant alors la date exacte de l'arrivée de Blanche et la sachant sur un bateau, tout retard n'était pas impossible et ce laps de temps accordé était largement nécessaire afin de régler quelques petites choses, notamment rejoindre Abel afin que le retour en la garnison se déroule au mieux.
Celui-ci aurait pu décliner cette offre mais il savait s'attendre à un refus et tout marchandage avec elle était bien inutile.
Parvenue à destination, la journée s'était écoulée tranquillement, la soirée quant à elle avait eut un épisode particulier avec l'arrivée d'un jeune homme qui était, semble-t-il, obsédé par la vue d'asticots grouillants sur ses carcasses faisandés, la faisant devenir nauséeuse au vu de son insistance à décrire cela, mais fort heureusement, il avait fini par fuir.
Chanceuse ? Très certainement.
Remontant dans sa chambre avant le départ, une lettre avait été glissée sous sa porte, espérant que l'auteur serait bien celui auquel elle songeait, ce qui fut le cas après la lecture faite.
S'installant, elle prit le temps de répondre, la missive arriverait certainement à destination avant elle.


Citation :
A Blanche Wolback de Valten,

Bonjour,

J'attendais impatiemment de vos nouvelles et je suis ravie de vous savoir bien arrivée à Moulins.
Ne me remerciez pas en avance, vous pourrez le faire quand nous serons parvenues à bon port, fin le port en question vous le quitterez sous peu mais vous m'avez comprise.
Quoiqu'il en soit, si tout se passe bien, je serais à vos côtés dès samedi, accompagnée qui plus est. Ce ne sera que temporaire mais qui sait, peut-être que quelques moulinois, ou pas, se laisseront convaincre pour une petite promenade.
Pardonnez ma curiosité mais j'aimerais comprendre la raison qui vous pousse à rejoindre Aiguemarine, beaucoup ont plutôt tendance à la fuir...

A très bientôt

Baronne de Laroquebrou, Dame de Blesle et du Haut-Ray

Vélin enroulé, elle prit sa besace ou il ne contenait que le minimum et sortit en hâte de la chambre, Abel l'attendant pour le départ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] A la rencontre de Blanche   Ven 18 Mai - 5:54

Abel.


Son regard dirigé vers ses pieds mais la tête dans ces pensées, Abel attendait depuis quelques minutes Sun.
Pour des raisons personnelles, il devait retourner dans sa propriété. Sun était venue l'accompagné sur la route pour éviter tout risque.
Il n'avait pu refuser, l'aurait-il pu...

Thorain a été prévenu de son absence de quelques jours de la garnison de Montluçon.
La route l'attendait, son retour prendrait quelques jours et ne serait pas direct.
Cela n'était pas un grand souci, et voir du monde, d'autres horizons, pourrait que lui faire du bien.
Il ne connaissait pas encore la raison de ce voyage, la raion de se détour, mais le temps ne manquerait surement pas pour le savoir, sur les routes du Duché.

Mais là ses pensées étaient comme toujours sur cette rencontre de mars 1459...où il avait compris que le courage militaire n'était pas le même que le courage du coeur.
Il essaiyait de se persuader de reprendre ses parchemins, mais au lieu de griffoner dessus, de prendre enfin son courage.

Sun le sortit de ses pensées...et ils partirent sur la route vers Bourbon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] A la rencontre de Blanche   Ven 18 Mai - 5:56

Aiguemarine


[ Retour à la civilisation ! Ah non... ]


Exit Les vestiges Du Puy, bonjour Poli !
C'est ce que disait Aiguemarine aux abords de la ville Arverne, heureuse de revoir des gens, des tavernes, bref la vie normale quoi...

Après avoir confiée sa monture aux bons soins d'un palefrenier, elle se dirigea d'un pas alerte vers le centre du village, ou du moins, ce qu'il en restait.
Ruelles désertes, ça commençait mal...

Ne pas rester sur la première impression, un détour par les étals du marché. Arf...pas mieux non plus !

Quelque peu dépitée, elle prit la direction de l'auberge municipale où elle loua une chambre pour quelques jours.
Là, le propriétaire lui remit un billet de Blanche auquel la brune répondit rapidement.
Pas de nouvelles de la Harpie signifiait pour elle que cette dernière était déjà en chemin.
Si elle savait...


Citation :
A Blanche Wolback De Valten,
D'Aiguemarine De Meyran,

Je suis bien arrivée à Polignac où je t'y attendrai.
Aux dernières nouvelles, les troubles en Provence se sont apaisés.
Nic doit convenir avec Zeze & Sandino d'un point de ralliement.
Voir du monde va te faire grand bien & non, tu n'entraveras en rien ma mission diplomatique. Ne t'en fais pas.

En attendant de te revoir, prends soin de toi, & prends garde à Sun ^^.
Quoique...elle aboit beaucoup mais ne mords pas, enfin...j'crois.

Aigue'

Missive envoyée, Aiguemarine redescendit dans la grande salle.
Il allait lui falloir se trouver une activité pour ne pas trop déprimer.
& hop, direction le bâtiment de la mairie...
Allons voir si elle peut être utile à quelque chose dans ce village quelque peu laissé à l'abandon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] A la rencontre de Blanche   Ven 18 Mai - 5:58

Sunburn


Une arrivée sans encombre mais de cela elle n'en doutait pas, ayant jusqu'à présent une chance effarante lors de ses voyages, seule ou accompagnée, pourvu que ça dure, bien qu'une rouste à mettre à un brigand ne lui déplairait pas, l'inverse par contre...
Les membres fatigués à leur arrivée à Bourbon, elle s'était engouffrée aussitôt dans l'auberge municipale afin de dormir un peu, le départ devant se faire le jour même.
Allongée sur le lit, elle sombra presqu'aussitôt dans le sommeil et des coups frappés à la porte l'extirpèrent d'un voluptueux rêve.
Elle aurait bien occis celui qui osait la déranger, se leva en soupirant et ouvrit la porte à la volée sur un messager qui lui tendait une lettre, muet il était, du moins il bredouilla vaguement quelque chose avant de lui remettre le pli et de détaler.
Haussement d'épaules alors qu'elle claquait la porte, un regard fugace vers la fenêtre, le jour se levait à peine.
La missive alla valser sur la petite table et elle se recoucha, espérant ne plus être dérangée sous peine d'en venir aux mains.

Quelques heures plus tard, nouvel éveil mais naturel cette fois ci.
Elle s'étira longuement, paressant quelque peu tout en caressant son ventre légèrement bombé, regrettant de ne pas avoir Ysaoth à ses côtés.
Repas commandé et consommé, suivit d'un bon bain chaud, elle était plus qu'en forme et fit enfin lecture de la lettre délaissée, sa longue chevelure encore humide rafraichissant son dos à demi nu.
Petite réflexion afin d'apporter une réponse à la hauteur, ces échanges verbaux l'amusant terriblement.


Citation :
A ma vieille Harpipie, avec un grand « H », appelée plus communément Sun - & on se demande encore bien pourquoi,
De la sémillante & pétillante Aiguemarine,
Dame de Sarliève,

Le bon jour te va encore & toujours aussi bien,

Je te remercie vraiment de t'inquiéter de la sorte de ma santé.
Si, si...vraiment ça me touche, crois moi.
Toutefois, je ne pensais vraiment pas que ma perte de mémoire puisse être un jour, contagieuse.
En effet, aurais tu oubliée que je suis médicastre ?! & par ricochet, la plus à même à savoir ce qu'il en est exactement de ma santé.

Lorsque nous nous reverrons, je prendrai quelques instants pour t'examiner.
Je n'aimerai pas avoir ta mort sur la conscience.
Quant à la mission pour le bouclier, je voulais juste tester ta réactivité !
De ce côté là, cela semble aller mieux que ta santé mentale.
Pas la peine de l'emballer ma Harpipie, même si c'est pour offrir à Blanche.
Pas la peine non plus de te rappeler de me dire combien je te dois... La réputation des Auvergnats n'étant plus à faire.

Bon, pour les potins...il est évidemment clair que tu ne sais rien. Sinon, te connaissant, tu m'en aurai déjà lâchés quelques uns.
Tant pis...Je me débrouillerai par moi-même.

Dès pôtron minet, je devrai arriver à Polignac.
Je vous y attends donc.
N'oublies pas de rappliquer avec quelques écus, histoire de fêter nos « retrouvailles ».
Sur ces quelques mots, je te laisse...Je m'en voudrais de te faire arriver en retard à Moulins.

& pour ce qui sont des « secrets » de la Salière...j'ai l'esprit tout à fait tranquille sur ce point là.
Seule la vérité triomphera, & elle est de mon côté.

Je te bise pas non plus, mais ce n'est point par pure radinerie pour mon cas...

Rédigé proche des vestiges de l'ex-village du Puy, en Languedoc, le 17ème jour de Mai Mil Quatre Cent Soixante,



PS : & arrêtes de doper mon pigeon steuplé...j'en ai encore besoin pour quelques autres missions !

A.D.M.

Citation :
A la Spongieuse Algue-Marine,
De nous, la Sublissime et Irrésistible Blondeur,

Ne me remercie pas, il est normal que je m'inquiète de la santé qui est tienne et je veux prévoir toute contagion, sait-on jamais mais me voila rassurée sur ce point.
Je ne l'ai point oublié mais tu sais fort bien que les médicastres, ceux étant un minimum doués, ne se préoccupent guère de leur propre santé, alors, dans mon inestimable bonté, je te mets en garde.
Nul besoin de m'examiner, je suis saine de corps et d'esprit, ne t'en déplaise et cesse de faire ta jalouse devant ma splendeur.
Tester, ben voyons, je ne suis pas dupe ! Tu as tout bonnement omis d'en acquérir un pour Blanche avant ton départ, dérogeant à tes obligations et tu as tablé sur ma bienveillance pour rattraper ta bourde mais sois bien certaine que je saurais te le remettre à l'esprit.
Je ne rajouterais rien sur la réputation des Auvergnats bien évidemment, j'assume cet état de fait.
Je ne suis pas une commère, au grand dam de certains qui écoutent tout et n'importe quoi alors je préfère te laisser te faire un avis sur la lecture qui sera à ta portée quand tu poseras un pied en BA.
Sans doute seras-tu déjà à Polignac à réception de ma missive, pour ma part, je devrais retrouver Blanche dès demain et le départ devrait se faire le jour même.
Tu devrais te méfier de tout ce que je sais sur toi, j'en ai un plein carnet noirci.

ps: J'ai tout simplement menacé ton pigeon d'un déplumage dans les règles de l'art ainsi que d'une dégustation, cela a l'air de fonctionner ma foi...

Radine encore une fois, pas de bises !
Rédigé le 18 mai

Baronne de Laroquebrou, Dame de Blesle et du Haut-Ray

Relecture rapide de la missive, se leva afin de se vêtir convenablement, sortant peu après pour profiter de la journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] A la rencontre de Blanche   Dim 20 Mai - 5:06

Aiguemarine


[ Polignac - Le début de l'attente ]


Un tit tour en taverne, & puis s'en va.
Avant de s'en remonter en sa chambre, Aiguemarine avait pris soin d'emporter un
exemplaire de la Gazette Ducale .
Au moins, elle tuerait l'ennui pendant quelques minutes...

La lecture ne dura qu'un court moment.
Ca n'était pas une gazette officielle, mais plus un pamphlet qui l'ennuya plus qu'autre chose.

Elle le froissa & le jeta en soupirant dans l'âtre presque éteint de la cheminée.
Puis Aiguemarine sortit les missives non répondues à ce jour.
D'abord celle de son collègue à l'Ambassade Royale : Roderick.


Citation :
A Roderick.Rised,
Futur ex-citoyen Guyennois,
D'Aiguemarine De Meyran sans D à la fin,

Le bon jour à vous, cher ami,

Le bonjour d'une cité qui fût jadis vivante & qui n'est désormais que l'ombre d'elle-même : Polignac.
Ma première partie du voyage s'est bien passée. J'attends désormais qu'une amie me rejoigne jusqu'ici avant de reprendre la route vers la Provence.

Vous me voyez désolée - & encore, ce terme n'est pas approprié - de lire que vous n'accordez désormais que peu, voire pas du tout d'intérêt aux idées, au programme que vous aviez bâtit avec vos colistiers Guyennois pour le peuple.
Il me semblait pourtant vous avoir prévenu que la politique, quel que soit l'endroit où vous l'exerceriez est & restera...impitoyable.

Je vous souhaite néanmoins un bon & agréable voyage pour rejoindre votre Comté d'affectation qu'est la Hollande.
Je ne sais quel chemin vous comptez emprunter. Mais n'oubliez pas que les Dûchés & Comtés du DR restent malgré la trêve toujours fermés.
Je ne peux que vous souhaiter bon courage dans toutes ces formalités.

Je vois que vous n'avez pas oublié ce délicieux vin pétillant.
Non, je n'ai nul fournisseur caché.
C'était juste un "reste" d'un de mes passages en Champagne, il y a quelques mois de cela.
Néanmoins, si vous souhaitez des noms susceptibles de vous aider à vous en procurer, je vous suggère de contacter, soit Messire Aimelin, ancien connétable, soit Messire Francis_lefranc.

Sinon, je ne sais si mon acte était pertinent : j'aurai tendance à le qualifier d'audacieux, mais seul le temps me dira si j'ai eue raison ou pas.

Sur ces quelques lignes, je vous laisse.

Qu'Aristote guide vos pas...

Rédigé dans une auberge Polignacoise, le 18ème jour de Mai Mil Quatre Cent Soixante,



A.D.M.

La seconde missive serait plus courte...plus concise pour sa Harpie.

Citation :
A ma Harpie Blonde,

Où es tu encore ?!
Magnes toi d'arriver ! Polignac est un cimetière vivant.
D'ailleurs, si tu trouves un peu de maïs en chemin, je te le rachèterai volontiers.
Pour le bouclier, confies le à Blanche. Je verrais avec elle comment le lui rembourser.
Sinon, en tant que médicastre appartenant à la classe hautement douée, j'irai proposer mes services à l'Université.
Cela me sortira un peu de la langueur qui s'immisce en moi ces derniers jours.

Rédigé à Polignac, le 18ème jour de Mai Mil Quatre Cent Soixante,



A.D.M.

Les missives terminées, elle les confia à l'aubergiste puis remonta bien vite dans sa chambrée.
Un bon lit lui offrirait certainement une nuit réparatrice.
& elle en avait besoin. Ces prochaines semaines s'annonçaient rudes...

Au petit matin, ce fût une Aiguemarine bien reposée qui posa un pied par terre.
La journée s'annonçait belle, du moins l'espérait'elle !
C'est donc en chantonnant & d'un pas alerte qu'elle alla offrir ses services de professeur es Medecine à l'Université.



Citation :
19-05-2012 04:14 : Vous vous êtes levé du bon pied ! Vous êtes particulièrement en forme aujourd'hui, et cela se voit !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] A la rencontre de Blanche   Dim 20 Mai - 5:07

Sunburn


[18 mai-Bourbon]

Bourbon, village des souvenirs, y ayant vécu longtemps avant de partir pour Montpensier, rejoignant alors son premier époux, ne voulant pas qu'il quitte son village pour elle, lui qui était Capitaine des Bucherons de Montpensier.
Grâce à lui qu'elle avait appris à aimer la soule, à participer aux matchs de leur équipe, sans écoper d'un seul coup ceci dit, chance ou attention de Ptit ?
Revenir ici, découvrir que le "Paradis de la laine" existait toujours mais que malheureusement les "anciens" étaient pas visibles.
Soirée très agréable passée avec les De Valmonte, Elie, Phoe et Abel, avant qu'un énorme boulet se pointe et se mette à insulter ou faire le perroquet.
Message passé afin de bannir cet énergumène des tavernes vu le cas que c'était.
Et surtout, elle avait pu revoir Shim, le collectionneur de culottes le plus célèbre du Royaume, bien qu'elle ne lui avait jamais remis la sienne.
Il était temps de partir, la nuit était tombée depuis longtemps et comme la veille, elle rejoignit Abel en hâte afin de poursuivre leur progression.
Elayne serait de la partie également, ravie qu'elle ait pu la convaincre de ne pas faire la folie de se rendre en Bourgogne sans arme, ce qui aurait signifié tomber parmi les premiers.


[19 mai-Moulins]

Tous trois bien arrivés, direction l'auberge municipale afin de prendre du repos mais avant, elle devait écrire rapidement à Arthur pour le fameux bouclier, valait mieux pas qu'elle l'oublit sinon elle entendrait Aigue le lui ressasser et écrire également à Blanche pour lui signifier le départ.
Comme habituellement, journée agréable passée dans la ville du Sans-Nom en compagnie de ses amis.
Comparé au désert qu'était devenu Montpensier, se ressourcer un peu faisait un bien terrible, les journées lui apparaissant trop courtes et lorsqu'il ne s'agissait que d'une seule, il lui fallait en profiter pleinement, fin de toute façon, elle ne faisait que cela depuis qu'Ysaoth partageait sa vie.
Départ annoncé, ils seraient quatre jusqu'à Montpensier, rien ne devrait entraver la bonne marche de la petite expédition, du moins le croyait-elle alors.


[20 mai-Montpensier ou le début des ennuis]

Sourcils froncés, elle fulminait intérieurement, Blanche était manquante.
Elle était certaine pourtant que celle-ci les avait bien suivi, était-ce une envie pressante qui l'avait retardé, un cheval dont la forme n'avait été qu'un leurre, un assoupissement sur le bord de la route, un détour imprévu ?
Elle n'en savait strictement rien et quand sa Bouffonne l'apprendrait, ce serait horrible, elle entendait déjà les ricanements et les reproches auxquels elle aurait droit.
Déglutissant, elle se mordilla la lèvre inférieure, réfléchissant à la suite et le manque d'heures de sommeil ne l'y aiderait guère.
Enjoignant Elayne à la suivre, elles se rendirent dans sa demeure pour s'y reposer, sans être grand, le logement était confortable et disposait de nombreuses pièces, dont plusieurs chambres.
Quelques heures plus tard, débarrassée de la fatigue du voyage après s'être prélassée longuement dans un énorme baquet d'eau chaude et parfumée, elle put envisager les possibilités s'offrant à elle.
Ce n'est qu'après sa réflexion qu'elle avisa deux missives, elle ouvrit en hâte celle de Blanche et sa lecture lui fit comprendre le quiproquo qu'il y avait eut.
Sans réponse de la jeune femme, elle avait pris le départ comme affirmatif, sauf que Blanche se tenait prête que ce jour là...
Réponse rapide lui fut faite, indiquant qu'elle retournerait à Moulins pour aller la chercher.
Prenant la seconde lettre, elle la décacheta, la lu puis apporta réponse aussitôt.


Citation :
A ma Bouffonne impatiente et trépignante,
De nous, la Resplendissante Blondeur,

En ce beau 20 mai, je me trouve à Montpensier, mais, oui il y a un mais, Blanche n'était pas prête à partir de Moulins la veille et je ne l'ai appris qu'à l'instant alors tu vas profiter du cimetière un peu plus longtemps, attention à ne pas te cogner la tête contre les murs, je n'ose présager de ton état si tu en venais là.
Par contre, pour occuper ton temps, tu peux te mettre à défricher les mauvaises herbes, cela te déliera la langue, non non, ne me remercie pas pour cette idée de génie.
Nous ne serons pas deux à venir jusqu'à Polignac, une jeune montbrissonaise m'accompagne et je devrais prendre, lors de mon passage à Mp, une personne de plus, voire deux. De quoi vider quelques futs sur notre passage.
Il faut en plus que je vienne te nourrir ? mes services vont te revenir très chers, vu le tarif onéreux que j'exige pour un service de première qualité. Quand tu cesseras de t'envoyer des compliments, préviens moi, c'est signe que tu n'en reçois jamais, pauvre de toi mais je te dirais juste que.. en fait non , j'ai pas de flatteries à te faire, c'est difficile à écrire l'une d'elles quand cela te concerne.

Rédigé le 20 mai à Montpensier
Toujours aussi radine !

Baronne de Laroquebrou, Dame de Blesle et du Haut-Ray
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] A la rencontre de Blanche   Dim 20 Mai - 9:07

Aiguemarine


[ Polignac - 19 Mai ]


Qui a dit que ce devait être une belle journée ?!
Après avoir laissé ses possibilités d'enseignement à l'Université, Aiguemarine avait regagnée sa chambre à l'auberge.
Un relevé des embauches* pour son champs de maïs & l'état du stock de ce dernier lui était envoyé régulièrement par Alfred, son « Intendant » resté à Blois pour veiller sur le Mirabella, la maison & les champs.
Cela ne lui procurait pas un énorme revenu, mais tout de même assez pour ne pas empîéter sur les finances de Sarliève afin de payer les embauches.

Sur le moment, elle n'y décela rien de particulier... « Sun, sors de ce corps ! », mais à la seconde lecture, la brune fût prise d'un léger malaise.
C'était qui encore ce gus qu'elle n'arrête pas d'embaucher ?!
Une histoire de déjà vu ça encore !
Long soupir suivi d'un grognement qui s'échappe...

Aiguemarine réglera ce « mystère » quand ils seront de retour chez eux...dans quelques mois.


    ✠ ✠ ✠ ✠ ✠ ✠


[ Le lendemain – Quand on n'est pas doué, ben on n'est pas doué ! ]

Dimanche, jour de repos.
En même temps, à Polignac c'est tous les jours Dimanche, non ?!
Un furtif passage par l'église ; pour une fois qu'il y a un officiant, elle ne va pas faire sa difficile.
Coup d'oeil vers le ciel...ça se couvre, voir cela risque même de virer à l'orage.
& cela, dans tous les sens du terme...surtout quand un gamin tout essouflé vient lui remettre une missive.
Encore la Harpie ?!...Diantre, à ce niveau là, ce n'est plus de l'Amour mais de la rage !
Un verre de lait commandé pour le gamin. A voir s'il y aura réponse à apporter oupas.

Dextre qui décachète le pli tandis qu'Aiguemarine pose son séant sur une chaise puis lit la missive...


“Non sa, dal tempo, che cosa ho orrore dei ma ?!
Pffffffffffff...Bisogni tutto fare si anche !**”


Aiguemarine va devoir reprendre les choses en main, parce que sinon, dans 2 mois, elle sera toujours là.
D'attraper donc un vélin vierge & de rédiger pour son amie blonde, autant à l'intérieur qu'à l'extérieur...


Citation :
A Son Infinie Blondeur, - autant à l'intérieur qu'à l'extérieur -
D'Aiguemarine,

Salut,

Dis, tu le fais exprès là ?!
Dis moi pas que c'est pas vrai !
Bon, je vais reprendre les choses en main :
Laisses tomber Polignac, & Rendez-Vous dans le seul village piscicole du BA !
Ca réduira, par la même occasion, la facture que tu m'as gentiment préparée.
Si tu ne sais pas ce que veut dire le mot “piscicole”, l'Université n'attend que toi, ma belle blonde !

Ah, & j'allais oublier : la dernière de nous 2 arrivée paie un coup à l'autre. Prépares toi à sortir les écus, 'spèce de radine.

Sur ce, bonne route vers Moulins...

Rédigé toujours à Polignac, le 20ème jour de Mai Mil Quatre Cent Soixante,



A.D.M.

Une fois la missive terminée, scellée toussa, toussa, toussa...elle retourna voir le gamin en question & la lui confia, agrémenté de quelques écus.

“A remettre sans traîner à la personne qui t'a envoyé, petit !”

Aiguemarine aurait bien ajoutée une phrase du style : “Coursssssssss Forrest, Coursssssss...***”
Oui, elle trouvait que ce nom allait bien au gamin & que ça se prêtait bien à la situation.
Allez donc savoir pourquoi....





Citation :
*19-05-2012 12:03 : Vous avez embauché Annibal69 et vous gagnez un point de réputation.
12-05-2012 10:23 : Vous avez embauché Annibal69 et vous gagnez un point de réputation.
05-05-2012 09:03 : Vous avez embauché Annibal69 et vous gagnez un point de réputation.
04-05-2012 07:43 : Vous avez embauché Annibal69 et vous gagnez un point de réputation.

**Elle ne sait pas, depuis le temps, que j'ai horreur des mais ?!
Pffffffffffff...Faut tout faire soi même !

***Référence au film : "Forrest Gump"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] A la rencontre de Blanche   Mer 23 Mai - 9:13

Sunburn



[21 mai-Moulins bis et fin ?]

Et de repartir vers la ville moulinoise à peine quittée afin de récupérer Blanche une bonne fois pour toute.
Mais ce retard involontaire avait néanmoins du bon vu que Nanyd rejoignait le petit groupe, ce qui n'était pas pour lui déplaire.
Il s'agissait de la crevette du groupe mais cela n'était guère important, sous leur passage les tavernes s'animeraient un peu et les propriétaires seraient satisfait de faire un peu de recette.
Le départ se mettait en place et le soir venu, elle craignait qu'il y ait encore un soucis, espérant ne pas devoir revenir avant le retour définitif pour Nanyd au sein de son village.
C'est d'ailleurs là bas qu'elle avait reçu la lettre de sa Bouffonne, à croire que les messagers la suivaient à la trace et elle s'abstint de fournir une réponse immédiate par précaution, qui sait s'ils seraient au complet le lendemain...


[22 mai-Montpensier]

Soulagement au petit matin, pas un ne manquait.
Réprimant un bâillement, elle avait quitté en hâte le petit groupe, il fallait rédiger sa réponse avant de dormir profondément et prendre un peu de repos afin d'affronter la journée.


Citation :
A ma Bouffonne Râleuse,
De nous, Eternelle Blondeur,

Ce n'était aucunement intentionnel de ma part, je puis te l'assurer mais cela m'a permis de recueillir un moulinois égaré et deux montpensiérois pour la suite du voyage, alors vois-tu, j'ai employé ce laps de temps convenablement et pleinement.
Nous serons tout près de toi dès demain et je sais ce que veut dire "piscicole", je suis certes blonde mais pas une cruche encore.
Pour ce qui est de l'Université, je m'y rends très rarement, je n'en ai jamais le temps et tu le sais fort bien.
Je t'amènerais le maïs promis, c'est du non frelaté, je te le garantie vu qu'il provient de mes champs et le naturel , y a que ça de vrai.
Je t'accompagnerais de toute façon jusqu'à Polignac, j'y ai un impatient à prendre sur la route.
Quant à toi, au moindre bruit, tapie toi dans des buissons, même les épineux, ou bien rue toi dans un fossé, sait-on jamais, sois prudente !

Pas de bise de la Radine

Baronne de Laroquebrou, Dame de Blesle et du Haut-Ray
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] A la rencontre de Blanche   Mer 23 Mai - 9:15

Aiguemarine



[ Le 21 Mai - A l'autre bout du BA ou presque ]


... & tandis que sa Harpie est supposée faire demi-tour vers Moulins, Aiguemarine, elle, de son côté, se prépare à quitter Polignac.
Ses affaires bouclées - toute façon, elle voyage toujours léger - son cheval récupéré, elle se remet en selle.

La lune est pleine depuis la veille. Est ce un bon ou un mauvais présage ?!
C'est la question qu'elle se posera jusqu'à ce que...

Jusqu'à ce que le pire se produise. Un cavalier qui surgit hors de la nuit, tout de noir vêtu.
De prime abord, il semble seul.
Regards qui se croisent & là elle sait...
Que la Malpeste soit ! Aiguemarine n'a pas fait tout ce chemin depuis la Provence – rappelons le - pour se faire brigander arrivée presque au but !
& pourtant*...


    ✠ ✠ ✠ ✠ ✠ ✠


[ Quelques longues plus tard, le lendemain...à Montbrison, sur les bords du lac ]

Plainte or not plainte ?!
C'est sa grande question en l'instant.
Si elle porte plainte, Aiguemarine est “condamnée” à séjourner en BA plus longtemps qu'elle ne l'aurait souhaité.
Cette affaire ne l'arrange pas, vraiment pas !
Sa participation au mariage de l'Illustre Comte de Provence & de l'ancienne Comtesse, elle peut aussi y faire une croix dessus.
SE Pachillou va devoir s'y coller.
Quant à Nic, elle l'imagine déjà dans tous ses états quand il saura !

Pourtant, sa première missive, l'Officier Royal la destinera au Maréchal de Montbrison.
Loin d'être un inconnu, c'est son Suzerain. Ca ne peut mieux tomber.
Althiof saura l'aider & la conseiller...en espérant qu'il évite de se moquer, juste cette fois, car la Dame n'est pas en état de supporter les railleries.

& en parlant de railleries, Aiguemarine a faillie en oublier sa Harpie dans l'histoire.
La dernière missive est lue & rangée dans ses affaires. Point de réponse...Dès le lendemain, elles pourront se parler en face à face.
En revanche... il va lui falloir se faire envoyer quelques écus de Sarliève.
Anselme va encore être ravi, à n'en point doûter.
Les quelques ecchymoses qui lui marquent le corps seront “camouflées” par un jeu habile de superposage de vêtements.
& à part une belle bosse derrière la tête, rien ne laisse entrevoir qu'Aiguemarine s'est battue la nuit dernière...

Elle réfléchit une dernière fois, liste dans sa tête ce qui est fait, & ce qui lui reste à faire, puis se met à ses correspondances.


Citation :
A SE Pachillou,
Ambassadeur Royal auprès du MAO & de l'Irlande,
D'Aiguemarine, votre coupine (2 derniers mots raturés), votre collègue,

Le bon jour vous va !

Un léger contretemps dont je me serai bien passée va m'empêcher d'être présente aux noces Provençales prévues le 25 de ce mois entre l'ancienne Illustre Comtesse & le Comte actuel.
Seule chose à savoir : le BA est loin de me réussir...une fois de plus.
Je vais adresser mes excuses à SE Ledzeppelin ; toutefois, je compte sur vous pour représenter la France à ces épousailles.

Profitez bien de la douceur Provençale & n'abusez pas trop des spécialités locales.

De mon côté, Blanche & moi vous rejoignons dès que possible.

Bien à vous,

Amicalement,

Rédigé & scellé sur les bords du lac de Montbrison, le 23ème jour de Mai Mil Quatre Cent Soixante,



A.D.M.

Citation :
A Anselme, Intendant de Sarliève,
D'Aiguemarine De Meyran, votre “Tyrannique Patronne” (2 derniers mots rayés),

Le bon jour vous va cher Anselme,

De passage en Bourbonnais-Auvergne & ne pouvant me déplacer jusqu'à Sarliève, merci donc de me rejoindre jusqu'à Montbrison avec quelques écus sonnants & trébuchants. Une somme de 100 écus devrait faire l'affaire.
Lieu du RDV : Auberge municipale dicte“La Municipaverne”
Quand ?! Vous devriez DEJA être là ! ^^

Je compte sur votre discrétion & votre efficacité.



A.D.M.

Citation :
A Son Excellence Ledzeppelin De Villaréal,
Comtesse de Saint Rémy de Provence,
Chancelière du Marquisat des Alpes Occidentales,

Le bon jour Excellence,

Comment vous portez vous ?!
Je vous écris ce jour afin de vous présenter mes excuses.
Hélas, mille fois hélas, je ne pourrai être présente aux épousailles de votre soeur Nathy avec son Illustre Grandeur, ainsi qu'au spectacle que devaient donner mes amis Zeze & Sandino en leur honneur.

D'ailleurs, avez vous pu vous mettre d'accord avec eux ?!

Pourriez vous, présenter à votre soeur & à votre futur beau-frère, en mon nom, mes plus sincères félicitations, je vous prie ?!

En effet, un léger contretemps m'oblige à prolonger de quelques jours ?! Semaines ?! mon séjour en BA.
J'ai été victime d'une agression entre Polignac & Montbrison...

Je ne m'étalerai pas plus sur le sujet, n'ayant point envie de m'apitoyer sur mon sort.

Au plaisir de vous lire,

Cordialement & Amicalement,

Rédigé sur les bords du lac de Montbrison, le 23ème Jour de Mai Mil Quatre Cent Soixante,



A.D.M.


Le “meilleur” pour la fin...non ; le plus délicat certainement.
Comment allait'elle expliquer la chose à son époux sans qu'il ne prenne la tangeante vers le BA & ne plante Pachillou seul à Aix en Provence ?!


Citation :
A mon Epoux,
Le plus aimant des hommes, & le plus compréhensif aussi,

Bonjour mon Ange,

C'est toujours aussi difficile pour moi d'annoncer une mauvaise nouvelle.
Notre séparation devrait, hélas, se prolonger quelques temps de plus, & tu m'en vois terriblement désolée.

En effet, un homme sans foi ni loi m'est “tombé dessus” quelque part entre Polignac & Montbrison.
Il est des choses qui ne me réussissent pas & le BA semble être de celles çi.
J'hésite à porter plainte... A quoi bon, de toute manière ?! A part perdre mon temps, & seul toi sait combien le mien m'est précieux.
J'attends tout de même une réponse de notre Suzerain avant de me décider définitivement.

Je viens aussi d'écrire à Anselme afin qu'il me ramène quelques écus de façon à ce que je puisse régler à Sun la somme que je lui dois pour le bouclier de Blanche.
J'espère que tu ne m'en veux pas.

Tout ce que je te demande, c'est de rester aux côtés de Pachillou en Provence.
Le temps de reprendre quelques forces, & nous reprendrons la route.

Je t'aime, tu me manques terriblement.
Je t'embrasse tendrement...

Rédigé & scellé sur les bords du lac de Montbrison, le 23ème jour de Mai Mil Quatre Cent Soixante,

Aigue'
Ta z'épouse

Son corps criait... Viens, rejoins moi...j'ai tant besoin de toi mais son esprit s'y refusait...
Elle s'était fichue seule dans le pétrin. Elle assumerait...
Aiguemarine observa les pigeons s'envoler pendant quelques instants, puis, toujours installée sur la berge entreprit de soigner avec un baume ses blessures.
Après, il serait temps d'aller guetter l'arrivée d'Anselme...




Citation :
*22-05-2012 04:05 : Vous vous êtes battu avec ***** (coefficient de combat 5), qui essayait de vous détrousser. Hélas, il a triomphé de vous, vous laissant inanimé dans un champ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] A la rencontre de Blanche   Ven 25 Mai - 22:42

Anselme



[ Sarliève - le 22 Mai - Quelques minutes avant l'arrivée de la missive ]


Emmaaaaaaaaaaaa, z'avez prévu quoi à manger pour ce midi ?
Ah, & avez vous relevé le pigeonnier ?
Faudra aussi penser à le récurer. Ca puireeeeeeeeeeee là-dedans !


Quelques minutes plus tard, & une servante tournant les talons, l'Intendant de charme & de choc prenait connaissance d'une missive.
Se grattant quelque peu son bouc naissant, il marmonna tout haut :


Gniiiiiiiiii ! Elle fiche quoi à Montbrison ? Moi qui la croyait en Provence ! Rhaaaaaaaaa, & j'ai horreur quand elle me flatte car ça ne présage jamais rien de bon ça. Grumbllllllllllll

Le narrateur vous épargnera, chers lecteurs, les diverses ronchonneries & noms d'oiseaux qui s'en suivirent, sinon, on est encore là demain matin.


[ Montbrison, quelques longues heures plus tard, au lieu de Rendez-Vous ]

Une silhouette de femme qui fait les 100 pas devant la Taverne Municipale Montbrisonnaise & un Intendant un peu échevelé qui se radine, un peu essoufflé.

Ah enfin, vous voilà ! Bonjour Anselme ! Z'en avez mis du temps dites donc ! J'ai faillie attendre....
Mais m'enfin...vous exagérez pas un petit peu ? Euh, si je puis me permettre, vous avez froid Madame ?
Moi ?! Je n'exagère jamais ! Faisant mine de réfléchir... euh, non pourquoi ?! & arrêtez de poser des questions. Z'avez la bourse d'écus que je vous ai demandée?!
Maissssssss Madame, c'est que j'm'inquiète moaaaa ! C'est que j'aimerais point que M'sieur me tombe dessus s'il vous arrivait quoi que ce soit.
Monsieur est à Marseille là. Euh, non, à Aix en Provence. Vous ne risquez rien, sauf si vous parlez trop...bien évidemment !
Bon, & ces écus, c'est pour aujourd'hui ou pour demain ?!

Ah, euh, oui...Farfouille dans les multiples poches de sa tenue toujours tirée à 4 épingles. Ahhhh, les voilà ! 100 écus & pas 1 de plus ! Lui tend une bourse en cuir souple
Comment ça « Pas 1 de plus ?!...Tsss » 'Spèce de pingre !!
Avec tout ça, m'avez pas raconté M'dame ! Qu'est ce que vous fichez en Auvergne ? Moi qui vous croyait en Provence. Pis, c'est quoi tous ces mystères que vous faites ?
Rien ! Vous ne saurez rien Anselme ! Air passablement las... Moins, vous en saurez & plus les chances de ne pas gaffer seront grandes.
Rhooooo mais Madame ! Savez, J' sais tenir ma langue lorsque c'est vraiment nécessaire.

….

La discussion se prolongea un petit moment ; Aiguemarine ayant finie par craquer sous la pression qu'exerçait son Intendant.

Dites Anselme …
Oui Madame ?
Z'auriez pas une « excuse bidon » pour prétexter un séjour un peu plus long à Montbrison pour ma personne ?! Enfin, un truc qui tient la route, car la Harpie...elle est maline quand elle veut !
Se grattant le bouc en faisant quelques pas... Et si vous prétextiez une visite de courtoisie au Baron de Cournon d'Auvergne ?
Mouais...Pourquoi pas ! J'vais y réfléchir. Merci Anselme.
Vous voulez que je reste avec vous quelques jours ?
Ah ça, Non, certainement pas ! Ca paraîtrait bien trop suspect à Sunburn si elle vous voit traîner par ici.
Oh, l'ex Dame de Pérignat Sur Allier ? J'l'ai toujours bien aimée. J'peux vraiment pas rester ?
Vous êtes l'un des rares alors ! Léger rire cristallin... & NON, c'est non Anselme ! Regardez mes lèvres ! Elles ne cessent de former des « o »...Ca veut tout dire, non ?!
Haussant les épaules... Z'avez besoin de rien d'autre ?
Non ! Allez, assez bavardé là. On va finir par se faire repérer & embarquer par la Maréchaussée. Bon retour à Sarliève Anselme ! & cessez de martyriser le petit personnel là-bas, sinon je vais sévir !
Hannnnnnn, mais comment savez vous ? Hmmm...Bon, ben, j'vais pas tarder à y aller alors.
Oui, c'est ça. Faites donc...Aurevoir Anselme

Aiguemarine le regarda s'éloigner, laissant échapper un petit soupir de soulagement.
Son ventre criait famine depuis le matin.
Un bon repas, du repos dans un bon lit ne serait pas du luxe.
Il lui fallait se rétablir vite avant l'arrivée de son amie.
Elle n'était pas encore tirée d'affaire là...connaissant sa Harpie...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] A la rencontre de Blanche   Sam 26 Mai - 22:12

Aiguemarine


[ Journée du 23 & les suivantes...]

Avec les écus empruntés dans la caisse de Sarliève, Aiguemarine avait enfin pu prendre une chambre à l'auberge & se nourrir convenablement.
Tous les jours, un copieux repas lui était servi, lui permettant de reprendre des forces.
Cela aussi, cela faisait partie de son plan de façade.
Faire croire à tout le monde que tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Pour l'instant, seules 3 personnes étaient au courant de son agression.
Le Maré-Suzerain, Althiof...son époux & la Chancelière du MAO puisque Aiguemarine avait dûe se résoudre à décliner l'invitation au mariage de sa soeur & de l'Illustre Comte.
Elle avait longuement, très longuement réfléchie la brune & s'était finalement décidée à ne pas porter plainte.

Sur les 3, Nic & Ledzeppelin n'en piperaient mots si Aiguemarine le leur demandait.
Il faudrait qu'il en soit de même avec Althiof. Il faudrait le prévenir de sa décision.
D'ailleurs, quelques pigeons revenaient...
Elle prit connaissance des missives...
Celles de Pachillou & de son Suzerainounet chéri la firent sourire. Celle de son époux un peu moins.
Aiguemarine sentait la colère de Nic suinter à travers ses mots, & cela ne présageait rien de bon.
Elle espérait juste que sa rancoeur envers le Bourbonnais-Auvergne se tasse. Même si elle pensait que cela mettrait du temps, beaucoup de temps.


Nictail a écrit:
Citation :
A mon Aimée,

Qu'il m'est difficile de recevoir de mauvaises nouvelles... et encore plus quand elles viennent de toi.
Je suis triste et en colère, inquiet et coupable...
Bref, autant dire que je suis quelque peu tourmenté !

Ah, si seulement j'avais été à tes côtés pour te protéger de ce (mot rayé) malotru.
Comment te portes-tu ?! Il ne t'a pas fait trop de mal ?!
Je suis tellement inquiet pour toi, et j'espère que les dégâts ne sont que matériels.
Dans ton malheur, tu avais bien fait de me laisser quelques affaires.

Déjà que le BA ne me faisait plus du tout envie, bien au contraire... je dois t'avouer que plus ça vient et pire c'est.
Au moins, ça permet à Anselme de te ramener quelques affaires rapidement.
Mais bon, va falloir songer à ne plus passer par ce duché de malheur.
Il ne nous arrive plus rien de bien là-bas...

Prends le temps qu'il faut pour te remettre d'aplomb avant de repartir.
Et sois encore plus prudente. Je ne veux pas qu'il t'arrive autre chose...
Et chose rare, je vais t'obéir sans râler...
Si si, je vais rester ici avec Pachillou. Enfin, s'il retire sa cape d'invisibilité...
De notre côté, nous sommes bien arrivés à Aix et nous t'attendrons tranquillement, avec Zeze et Sandino.

Je reste fort inquiet pour toi tant que tu ne seras pas de retour.
Prends bien soin de toi surtout. Tu es tout ce que j'ai de plus précieux au monde.
Je t'aime par dessus tout, et j'espère que mon Amour te parviendra pour t'aider à te remettre.

Je t'embrasse tendrement, tout partout.
Tu ma manques horriblement, mais nous nous reverrons vite.

Ton Nic,
Ton n'époux à toi et rien qu'à toi.

Citation :
A son Excellence Aiguemarine,

De notre Excellence Pachillou,

Adissiatz !

J'ai pris bonne note de vos nouvelles, les festivités commenceront donc sans vous ! Mais rassurez-vous, je vous mettrai quelques mets de côté, voire du pastis s'il y en a.
De mon côté, j'espère bien arriver à l'heure à mariage, car en me levant ce matin, je me suis aperçu que je connaissais pas le chemin menant à la chapelle. Etourderie toujours ! J'ai donc aussitôt écrit à SE Ledzeppelin pour me guider.

J'espère en tout cas que les choses se décanteront pour vous en BA. Puissiez-vous nous rejoindre très prochainement en Provence, sous la bonne garde du Très-Haut.

Amicalement,

Pachillou.

Citation :
Coucou Aigue,

Désolé de ce qui t'arrives. Si tu as besoin d'un coup de main financier n'hésite pas j'irai deterrer un de mes magots. Mais c'est bien parce que c'est toi parce que foy d'Auvergnat un sous est un sous ma p'tite dame.

J'espère que tu vas bien malgré ce désagrément. Combien de temps restes-tu au village ? Perso en ce moment je passe en coup de vent, des petits soucis par ailleurs qui me tiennent occupé loin des aléas de ce royaume. Heureusement ca s'arrange petit à petit.

Pour la plainte meme si tu ne recupèreras sans doute jamais ce qui t'a été dérobé on se fera un plaisir de traiter ta plainte. Si tu veux envoies les éléments à Missanasthasia : description du brigand, lieu, date, (screen), somme dérobée.

Bien à toi, Al

Elle les replia & les rangea précieusement dans ses maigres affaires.
Réponses seraient apportées rapidement.
Mais là, il était grand temps qu'elle sorte un peu & aille retrouver Sun en taverne.
Cela lui permettrait peut-être de rencontrer les amis de son amie, de retrouver Blanche aussi, mais surtout de se changer les idées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] A la rencontre de Blanche   Sam 26 Mai - 22:14

Nanyd


La proposition de Sun était attrayante mais risquée. D'un côté, il pourrait voir de nouveaux visages, découvrir les autres villes du BA . D'un autre côté, il avait entendu parler des périls qui menacent les voyageurs. Mais son désir d'enrichir ses connaissances fut plus fort que la crainte des brigands. Nanyd se prépara donc à partir. Il alla jusqu'à son champ, vérifier que sa vache ne manquerait de rien en son absence. Fourrage, seau, tout était là. Il s'approcha de l'animal, s'appuya sur son épaule le bars sur l'encolure. Placide et habitué à sa présence, l’herbivore continuait de brouter.

Bon ce que j'ai à te dire n'est pas facile aussi je veux que tu sois forte. Je vais partir quelques temps. J'ai besoin d'un peu d’espace, d'un peu plus de liberté. Mais je reviendrai. En attendant, j'ai veillé à ce que tu ne manque de rien. Tu n'y est pour rien, ce n'est pas de ta faute, c'est juste moi. J'arrive à un moment de ma vie où j'ai besoin de comprendre certaines choses et pour ça il faut que je m'éloigne.

La vache relève alors sa tête et la tourne dans sa direction. Le jeune homme peut ainsi voir son visage se refléter dans le grand oeil, noir et vitreux du bovin. Il se décolle et fait quelques pas pour se retrouver face à elle.

Ah non, je t'en prie. Ne me fais pas le coup des larmes. C'est déjà assez pénible comme ça.

La bête, imperturbable, continue sa mastication d'un mouvement régulier.

Tu vois c'est cette attitude aussi de faire comme si j’existai pas qui...qui m'étouffe. Voilà j'étouffe. Tu comprends ?

La vache fit à ce moment là ce que font toutes les vaches : se curer le nez avec la langue. Puis elle avança de quelques pas, courba le dos, leva la queue et lâcha une bouse au pied de Nanyd et partit brouter ailleurs.

C'est comme ça que tu le prends ? D'acoord, très bien ! Mais on en reparlera à mon retour. Tu feras moins ta maline, crois moi !

Nanyd sortit du champ furieux, en marmonnant.

Non mais, elle se prend pour celle là ? Ça va pas se passer comme ça ! Non mais, des fois ho hé hein bon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] A la rencontre de Blanche   Sam 26 Mai - 22:42

Sunburn


[23 mai-Thiers]

Au petit matin, ses yeux s'étaient posés sur Thiers, village ou elle n'avait plus été depuis plusieurs mois et ou elle avait eut l'occasion de revoir deux petites thiernoises blondes, déplorant de n'avoir pu en croiser une autre, peut-être le pourrait-elle au retour, elle l'espérait.
Petit village assez animé, rencontre d'inconnus, une chope et une seule bu, il était déjà temps de se préparer pour enfin parvenir au presque but du voyage, non sans une pensée à Aigue, qui inconsciente qu'elle était, les attendrait à Montbrisson, faisant le trajet depuis Polignac seule.


[24~26 mai-Montbrisson ou la presque fin du périple]

Petite troupe parvenue sans encombre jusqu'à là et malgré le fait qu'il ne s'agissait que de civils hormis elle, chacun d'eux avait suivi les ordres du départ, sans rechigner, sans se plaindre et surtout, dans la bonne humeur.
Montbrisson ou sa première rencontre avec sa Bouffonne, de quoi la rendre un brin nostalgique, l'époque des tavernes pleines, l'époque de l'insouciance, Aigue en bonne MA sous les ordres de Korydwen; qui deviendrait plus tard sa Suzerainette; essayait de lui refourguer le poisson invendu par tous les moyens possibles et l'amitié entre elles deux avait commencé à naitre pour perdurer jusqu'à ce jour, preuve en était sa présence ici même.
Repos pris avant d'affronter sa Bouffonne, la fatigue se faisant ressentir sur ses épaules.

Les tavernes ou elles passaient se remplissaient de leurs babillages incessants, de quoi sans doute faire tourner la tête à ceux qui se contentaient d'écouter sans piper mot, si ce n'était une phrase sorti d'un coup et qui avait de quoi surprendre, elle estimait que la taverne était un lieu privilégié d'échanges verbaux tout en buvant un bon verre.
C'est ainsi qu'au soir du 25 mai, peu avant minuit, la tavernière Minnie leur annonça qu'elle fermait la taverne car elle était fatiguée et leur demanda donc de quitter la dite taverne ou elles discutaient uniquement toutes deux, Minnie et son compagnon n'étant absolument pas loquaces, fait surprenant de constater l'échange si réduit, voire inexistant, entre un homme et une femmes supposés être amoureux.
Elle se leva, avant de se faire renvoyer dehors comme une malpropre, pestant qu'on ose virer une noble et un officier royal, la bienséance est définitivement perdu pour certains.
Changement de taverne ou elles poursuivent leur conversation interrompue par une tavernière qui n'en est pas une, à ses yeux, le client étant roi à moins d'être si irrespectueux qu'il faille le virer.
Tard dans la nuit, elle avait rejoint la maisonnette d'Elayne, acceptant l'invitation de son amie de séjourner chez elle le temps que tous seraient là.
Deux heures s'étaient écoulées depuis la fameuse altercation avec Minnie et chose surprenante, la taverne n'était pas plongée dans le noir... mensonge, quand tu nous tiens.

Pensive, elle regardait le vélin vierge de tout écrit devant elle.
Aigue lui avait paru fatiguée, les traits de son visage ne mentaient pas et la méfiance qu'elle avait toujours s'était réveillée mais toutes les questions posées à son ami avaient suscités réponses , ne l'en rendant que d'autant plus soupçonneuse.
Réponse à tout pour l'instant, elle finirait bien par trouver une faille mais laquelle... Aigue s'habillait de plusieurs couches de vêtements mais quand elle lui avait dit, sa Bouffonne avait avancé la garde à venir.
Le bouclier avait pu être réglé et il ne restait plus que le maïs à lui vendre, ayant avancé sciemment un prix très élevé afin de rembourser les supposés frais de voyage... mensonge certes, mais tous les moyens étaient bons.
S'apprêtant à écrire à Nic, elle se ravisa, les soupçons pouvant inquiétier le dit époux au loin et opta alors pour une missive à Althiof.
En bonne vassale, peut-être Aigue l'avait-elle contacté, il ne restait plus qu'à espérer que ce soit affirmatif.


Citation :
A Althiof de Marigny, mon Suzerainet de coeur
De nous, la Blonde et toujours Blonde Sun,

Le bonjour,

J'espère que tu vas bien et je déplore de bien peu te croiser, si ce n'est parfois, dans les couloirs de l'Aile Ouest.
Mais ce n'est pas cela qui me fait prendre la plume.
J'ignore si tu le sais mais Aigue dicte l'Algue-marine, ma Bouffonne accessoirement, se trouve à Montbrisson et je la trouve très étrange.
Elle espère me leurrer mais elle doit ignorer qui je suis vraiment pour me croire si facile à duper...
J'aimerais savoir si elle t'a écrit récemment, t'informant d'un problème survenu après sa venue à Polignac et comme elle a voyagé seule jusqu'à Montbrisson, je me demande si elle n'aurait pas fait une mauvaise rencontre... elle ne veut rien me dire mais je vais continuer à persévérer, pourrais-tu donc me dire l'exacte vérité si tu sais la moindre chose ?
Je suis inquiète, vraiment inquiète, elle est si fatiguée que je croirais qu'elle est atteinte d'une vile maladie, j'ai besoin d'être assurée que non...

Avec toute mon affection
Embrasse Kory de ma part et les enfants.
Rédigé le 27 mai à Montbrisson


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] A la rencontre de Blanche   Dim 27 Mai - 8:26

Aiguemarine


[ Montbrison - Les 25/26 Mai ou LES journées à oublier ]

Montbrison, son lac, ses poissons...
Aiguemarine avait bien été tentée d'aller pêcher.
Toutefois, ayant coulée – où s'étant faite couler sa barque – elle ne le saurait jamais - dans un bête « concours » entre elle & Pachillou à Marseille...Bref, la brune n'avait pas envie de prendre de nouveaux risques avec sa belle barque toute neuve.

Aussi, lorsqu'elle passa devant les offres d'emplois en mairie & qu'Aiguemarine remarqua que les offres Maréchaussées n'étaient pas encore toutes pourvues, elle se décida à y postuler.*
D'autant plus que la Garde des Remparts s'annoncerait plaisante : Son Suzerain serait le chef ce soir là...

A la nuit tombante, & pour se donner du coeur à l'ouvrage, Aiguemarine rejoignit sa Harpie blonde à l'enseigne « Chez Bronca le 66ème ».
Le Patron était là en personne, sa tavernière aussi, ainsi que le fiancé de ladite tavernière.
Les retrouvailles entre la blonde & la brune fûrent chaleureuses.
Ca fusait & ça blablatait dans tous les sens entre elles 2, car pour le reste des présents, ils jouaient au jeu « Sois beau & tais toi ! ».
Bon, en même temps...ça faisait un bail qu'Aiguemarine & Sun ne s'étaient point vues...

Tout y passa, des bons vieux souvenirs de Bourbon/Montbrison/Montpensier aux nouvelles plus fraîches & entre autre que Sun avait un polichinelle dans le tiroir.
Quoiiiiiiiiiii ?! Déjà ?!!!!!!!!!!
Aiguemarine avait encore l'impression que le mariage de sa blonde préférée avec Ysaoth, c'était la veille. Pffffffff...
Elle imaginait déjà dans sa tête la réaction de Nic à l'annonce ; Non, sérieux...Son Seigneur d'époux devrait patienter encore quelques jours car Aiguemarine préférait le lui annoncer en live pour pouvoir se délecter de la tête qu'il ferait.

Bref, nos « vieilles », - enfin là le narrateur parle plus pour Sun, cela va sans dire – commères restèrent un long moment à échanger quand la tavernière décida qu'il était temps de fermer !
Pourtant, la Baronne & la brune étaient des personnes de confiance : Minnie aurait pu leur laisser les clés en toute confiance ; elles auraient fermées mais que nenni !!! Tssss...Tout se perd moi j'dis !

Du coup, voici nos comparses obligées de terminer leur discussion ailleurs, faisant au passage un max de mauvaise publicité concernant la Taverne de Bronca. Niark ...Fallait pas les chercher non plus !

Ce fût Aiguemarine qui évacua les lieux en premier de la seconde taverne : Nuit sur les remparts oblige.
Elle rejoignit donc à la hâte le petit groupe. Pas mal de voyageurs ou d'autochtones – l'officier Royal ne saurait le dire fûrent croisés.**
Au petit matin du 26 Mai, Aiguemarine, fourbue de sa garde, rentra directement à l'auberge, sans passer par la case départ & sans toucher les 20000 écus - mais seulement une paie de 16 Ecus*** - ce qui l'aurait pourtant bien arrangée, tant le prix que lui annonçait sa harpie pour le maïs était honteusement élevé.
Le départ était logiquement prévu pour le soir même.
Seulement...c'était compter sans les « hautes autorités »**** tout ça.

Alors qu'Aiguemarine s'apprêtait à rejoindre la lance de son amie, on vint lui glisser un tit mot du genre « Vous n'êtes pas autorisée à partir, vous faites déjà partie d'un groupe ! »
Comment ça, elle, « Pas autorisée à partir ?! » Manquait plus que ça...
Etais ce parce qu'Aiguemarine n'avait pas donnée son rapport aux autorités ?! Pitètre...
En même temps, cette bande de sauvages n'avait pas dit le mot magique ! Bah vi, quoi...un « Votre rapport S'il vous plaît »
& en bonne tête de mule qu'elle était, Aiguemarine n'avait rien donnée...

Heureusement, Zorro...euh...Althiof pût régler le problème en fin de journée & la brune pût – enfin- adhérer à la lance.
Toutefois, sa blonde harpie avait déjà donnée ses instructions & repoussée le départ au lendemain...
Polignac attendrait un jour de plus ! En même temps...cela lui convenait très bien.
Cela lui laisserait le temps de vendre au rabais le bouclier à la jeune Blanche, qui était désormais sous sa protection.
Ce qui fût fait sans aucun accroc *****

La journée s'écoula tranquillement... Aiguemarine pût faire la connaissance des autres membres du groupe, à savoir Elayne, Nanyd, Shirane & un dernier dont le nom lui échappa totalement.

    ✠ ✠ ✠ ✠ ✠ ✠


Après un dernier tour en taverne, mais plus Chez Bronca le 66ème...elle regagna ses pénates.
Quelques missives restaient en suspend & il était temps qu'Aiguemarine s'y colle.
D'abord le Suzerain afin de le prévenir de son souhait de ne pas porter plainte, mais aussi le fait de ne pas ébruiter l'affaire.
En effet, la suspicion était de mise chez Sun, depuis son arrivée à Montbrison.
Pourtant... Aiguemarine avait déployée des efforts d'imagination & répondue à toutes les questions “tordues” de sa blonde.
Loin de se doûter que sa vieille amie était passée à l'attaque en écrivant directement à Althiof, Aiguemarine, de son côté, était passée directement & sans le savoir à
la Contre-Attaque .
Y'en a juste 1 qui serait bien embêté dans les heures à venir...

Citation :
A mon Suzerainounet chéri,
De sa « pire » vassale dont le nom ne commence pas par un « b »

Coucou toi,

J'ai bien réfléchie. Oui, j'y ai mis le temps aussi...mais je t'annonce que je ne porterai pas plainte en ce qui concerne l'agression dont j'ai été victime.
Je puis cependant te faire une courte description de ce malandrin, au cas où ce dernier serait déjà fiché dans vos services.
Vêtu de noir de pied en cap, & non armé. Quoi que...une lanterne ça fait office d'arme chez vous ?!
Cet homme portait aussi un bouc. Pas l'animal patate, hein mais une barbe !
Je ne saurai te dire s'il était françoy ou pas, vu qu'il n'a pas ouvert la bouche.
Voilà tout ce que je peux t'en dire. C'est maigre mais déjà mieux que rien.

Sinon, j'aurai une petite faveur à te demander.
J'ai eue grande peine à répondre aux questions tordues de Sun, qui soi-disant, ne me trouve pas en grande forme.
Si jamais cette fouine venait à t'interroger, je compte, bien évidemment, sur ton silence le plus absolu concernant ma mésaventure.
Pour le paiement des 200 écus, vois ça directement avec Anselme à Sarliève.

Mon séjour s'achève à Montbrison. J'aurai aimée pouvoir échanger davantage avec toi...
Je retourne le plus rapidement possible en Provence, où Nic & mon collègue à l'Ambassade Royale m'attendent.
Blanche se joint à moi pour ce périple de retour.

Je t'embrasse,

Aigue'

Citation :


A SE Pachillou,
D'Aiguemarine De Meyran,

Le bonjorn vous va bien,

Un jour, vous oublierez votre tête Excellence ! ^^
Il me semblait pourtant avoir pris soin de vous envoyer copie de l'invitation. Bref...Je ne doûte pas un seul instant que SE Ledzeppelin vous aiguillera comme il le faut.

N'allez donc pas jouer les pique-assiettes.
Avec un peu (beaucoup) de chance, peut-être arriverons nous, Blanche & moi, à temps pour assister aux festivités. Je ne peux rien vous promettre. Toutefois, sachez que je m'y emploie.

Amicalement & diplomatiquement,



A.D.M.

Le courage lui manquait pour répondre à son époux.
& puis, il semblait tellement remonté contre le BA qu'il serait plus judicieux d'attendre que sa colère s'estompe pour lui répondre.
C'est ainsi qu'Aiguemarine sombra, quelques minutes plus tard, dans les bras de Morphée...



[ Au matin du 27 Mai – Montbrison ]

Y'à pas à dire, mais une bonne nuit de sommeil, ça retape son homme. Enfin, là...en l'occurence, la femme.
A peine le pied posé par terre qu'Aiguemarine pêtait la forme.
Bon, ceci dit...la brune avait fait un rêve étrange****** pour sa dernière nuit passée dans la cité piscicole.
Faudrait vraiment qu'elle songe à vérifier les composants des breuvages distribués en tavernes Montbrisonnaises...





Citation :
*25-05-2012 19:03 : Vous avez été embauché dans la maréchaussée.
**Hier, en chemin, vous avez croisé Loeiz, Neelia, un groupe composé de Richard_von_dumb et de Enguerande59, Mathahari, Colin., et un groupe composé de Ladyphoenix de Serguei.novgorod de Alizea. de Nikolai. et de Drusilia.
Hier, en chemin, vous avez croisé Tghis.
***26-05-2012 08:35 : Vous avez reçu 16,00 écus pour votre engagement dans la maréchaussée.
**** Tentative d'explication RP à un bug d'affichage sûrement : Impossibilité pour Aigue' de quitter le groupe de Maréchaux (pas le bouton) pour adhérer à la lance.
*****26-05-2012 19:00 : Vous avez vendu à Blanche_elisabeth 1 bouclier pour 20,00 écus.
******27-05-2012 04:16 : Quelle énergie aujourd'hui ! Vous vous rêvez haranguant les foules et sauvant le Royaume !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] A la rencontre de Blanche   Sam 2 Juin - 9:53

Sunburn


Elle était impatiente de recevoir la réponse d'Al afin de savoir l'exactitude des faits.
Si Aigue n'en avait rien dit à personne, il faudrait envisager une tactique plus pernicieuse, mais dans laquelle tomberait-elle les pieds joints dedans ?
Maligne, elle l'était, méfiante aussi et intelligente également, ce qui en faisait un adversaire de taille même si elle même savait, en règle générale, parvenir à un but fixé.
Dernier soir à Montbrisson avant de prendre la route menant à Polignac, destination finale de ce voyage auquel elle avait pris plaisir à l'effectuer.
Bien longtemps qu'elle n'avait pu voyager pour le plaisir, obligations obliges, et mine de rien, cela finissait par manquer mais l'on s'adapte.
Rendez-vous pris en taverne, celle de Pascale, le Poney Fringant, au moins si passage de la blonde, elle ne les virerait pas comme des malpropes.
Forte de ses suspiçions, elle était revenu à la charge ou plutôt avait attendu le moment propice et c'est Elayne qui vint le lui apporter en parlant d'une agression dont elle avait été victime, récoltant alors une belle bosse à l'arrière de la tête.
Elle se leva alors, besace en main, s'installant à côté d'Aigue, prétextant quelque chose à lui montrer et sortit un vieux parchemin, vierge, mais noué.
Elle ne savait plus pourquoi elle gardait ça mais l'objet allait être utilisé et elle le tendit à sa Bouffonne, arguant une chose importante d'écrite et pendant que la brune n'était plus autant concentrée sur elle, elle tendit sa main et toucha l'arrière du crâne, y décelant une bosse.
Nulle question immédiate, elle reprit sa place en face d'Aigue, cherchant le moyen de la faire tomber dans ses filets et c'est d'une voix neutre qu'elle lui révéla avoir envoyé une missive à Althiof.
Déstabilisation d'Aigue, bien que discrète, elle avait fait mouche !
Et de là, de lui relater la réponse d'Al, parlant de l'agression que la Salière avait subit., celle-ci n'ayant d'autre choix que de tout lui raconter...
Et là, le clou du spectacle... elle n'avait pas encore reçu la réponse de son Suzerainet et avait tout simplement prêché le faux pour obtenir la vérité et quand l'Algue-marine le sut, c'était un régal à contempler.
Nulle moquerie pourtant, une agression n'ayant rien de drôle et elle n'allait certainement pas rire de cela.

La réponse tant attendu arriva ensuite.


Citation :
A la Blonde et toujours Blonde Sunburn,
Ma chère Sun,

Tu m'excuseras d'avoir oublié tous tes titres, mais aprés tout le plus important de tous est bien que tu es blonde. J'aurais bien dis qu'être une fille n'arrange rien à l'histoire mais on va encore me dire que je me moque. Alors comme c'est pas du tout mon genre je vais m'abstenir de ce commentaire.

J'ai en effet été bien discret ces derniers temps mais il semble parfois qu'une autre vie semble s'acharner à nous arracher à la réalité des vertes collines du Bourbonnais-Auvergne. Le coeur a ses raisons que la raison ignore, mais lorsque l'on en vient à s'en prendre à celles et ceux qui nous sont le plus chers, que ce soit ici ou ailleurs, grandes ou petite, ceux qui ont pu penser que je ne défendrai pas ma soeur se sont fourrés le doigt dans l'oeil et bien profond.

Concernant Aigue j'ai en effet eu de ces nouvelles. Elle m'a demandé de garder le silence aussi puisque je me retrouve entre le marteau et l'enclume et vous laisserez le soin de décider qui est l'un et qui est l'autre, je te dirai le strict minimum en espérant qu'elle voudra bien se confier à toi. Etant donné tes talents de maréchale tu n'auras aucun mal à remplir les blancs. Qu'elle soit faible ne m'etonne guère, mais rassure toi elle n'est pas malade. Elle a en effet fait mauvaise rencontre en venant à Montbrisson, a priori un seul individu, mais tu la connais elle s'est défendue bec et ongles. Cela ne fut je le crains pas suffisant et si je lui ai proposé quelques écus pour qu'elle puisse se remettre rapidement sur pieds, elle m'a indiqué ne pas en avoir besoin.

D'un point de vue pénal et judiciaire, elle ne souhaite pas porter plainte, mais il est fort probable que son assaillant soit bien loin désormais.

En espérant que cela t'aidera à lui tirer les vers du nez.

Prends soin de toi et d'elle,
Au fond je vous aime bien, meme s'il fuat creuse beaucoup.
Plein de bisous à toi et toute ta famille,

Al

Citation :
A Althiof, fleurant bon la violette,
De nous, la Blonde et Sublime Sun,

Je préfère être Blonde que de me trimballer avec des cheveux violets, ne t'a-t-on jamais confondu avec les violettes ? Si la réponse est non, je serais la première à le faire et j'aurais ce petit monopole mais si c'est l'inverse, eh bien... je conserverais tout de même cela.
Comme si tu ne te moquais jamais voyons... je suis fière d'être une fille et tous tes commentaires déjà fait, ils passent et s'oublient mais continue de nous taquiner là dessus, qui aime bien châtie bien et j'adore quand ça vient de toi.

Je sais que tu veilles sur nous et en cela, je ne t'en apprécie que plus.
J'avais donc vu juste et je m'en félicite, blonde peut-être mais regarde comment mon talent me permet de voir la moindre petite chose.
Alors que je fais cette réponse, sache que j'ai eut le fin mot de l'histoire et je vais te dire comment.
Elle avait écopé d'une bosse, j'ai trouvé pour l'approcher de suffisamment près et me doutant qu'elle me raconterait n'importe quoi pour la dite bosse, je lui ai dit que j'avais eut ta réponse... c'est retord certes mais de prêcher le faux pour savoir le vrai a fonctionné à merveille.
Je suis certaine sinon qu'elle aurait pas craché le morceau, la vilaine !
Qu'elle ne porte pas plainte ne m'étonne pas, elle est pressée d'arriver à destination.
J'aurais été heureuse de la revoir, bien dommage que l'on n'ait pas pu te croiser à Montbrisson.

Pour ton information, sache que ma petite famille va bientôt s'agrandir et continue de creuser, je te ferais livrer une superbe pioche.
Affectueusement, Ta petite Vassalinette, embrasse ta famille de ma part




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] A la rencontre de Blanche   Sam 2 Juin - 10:21

Aiguemarine


[ Montbrison – Au jeu de « Pique, Nique, Douille, c'est qui l'andouille ?! » ]


Z'êtes pas obligés de répondre hein, c'est juste un titre.
Bref, dernier jour à Montbrison. Adieu veaux, vaches, cochons & poissons...
Demain, ils seront dans le « cimetière » du BA, plus communément appelé Polignac.
& en cette dernière soirée, Aiguemarine se retrouve avec sa Harpie & Elayne à l'auberge du « Poney fringuant »...

Mais ce soir, la discussion est principalement axée sur les brigandages...allez savoir pourquoi, vous !
Jusqu'ici, la brune se félicite intérieurement d'avoir pu esquiver & répondre impeccablement aux questions retords de Sun.
Oui, car la Blonde est maline, Messieurs Dames ! Qui l'aurait cru, hein ?!
D'ailleurs...tous les stratagèmes sont bons pour tenter de piéger Aiguemarine...une nouvelle fois.

Mais la « trahison » vient d'ailleurs. De cette jeune femme qui semble chétive : Elayne.
Cette dernière relate son dernier brigandage qui s'est soldé avec une belle bosse derrière la tête.
Ni 1, ni 2...voilà que Sun se rapproche d'Aiguemarine, fouille sa besace & lui met devant son nez un parchemin noué.


« C'est quoi c'plan encore ?! » marmonne t'elle, son attention fixée sur le vélin roulé qui n'est autre qu'un leurre.

Mais, hélas, elle n'a pas le temps de s'apesantir plus longuement que sa Harpie passe une main derrière sa tête & détecte la bosse laissée en guise de « merci » par son agresseur.
Un silence pesant se fit pendant quelques secondes, brisé par Elayne qui s'éclipse.

La brune & la blonde se retrouvent donc seules, dans un ultime
face à face *.

Nier, tout nier en bloc ! Telle est sa dernière chance.
Mais c'est sans compter sur la fourberie de sa Harpie qui argue le fait qu'elle sait tout, qu'elle a écrit à Al' & qu'il lui a tout narré.
Quoiiiiiiiiiiiiiiiiiiii... Mouarf, mais pourquoi qu'il a tout cafté le Suzerain chéri ?! C'est sa première réaction.
N'a t'il donc point reçu sa missive ?! Fichu pigeon.

Arf, la voilà prise à son propre piège ! Un comble quand même !
Un grogrement en Italien, un soupir & la voilà qui raconte à la Blonde ce qu'elle s'était jurée de ne point lui révéler. Pas par manque de confiance, loin de là...mais plus pour protéger sa fierté.
Toutefois, avant de quitter la Taverne afin d'aller charger son cheval de ses affaires...une promesse devra être faite !

« Promets moi de ne rien dire à Blanche. C'est la seule chose que je te demande ».




Citation :
* « Il était une fois dans l'Ouest – Musique de Ennio Morricone
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] A la rencontre de Blanche   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] A la rencontre de Blanche
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine de Cournon d'Auvergne :: Seigneurie de Sarliève :: Château de Sarliève :: Le rez de chaussée. :: La bibliothèque. :: Des archives diverses et variées.-
Sauter vers: