AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les chaumières du bord du lac.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Les chaumières du bord du lac.   Dim 24 Fév - 8:27

Timothée





Les chaumières du bord du lac, un endroit paradisiaque pour qui aimait la tranquillité, mais ce bord de lac était-il si tranquille que cela ? Timothée avait quelques doutes, il se souvenait de batailles d'eau, de courses de barques, de pêcheurs maladroits et beaucoup d'autres choses qui rendaient le bord du lac bruyant mais si attirant. Des éclats de voix, de rire, des "chuuuuuuuuut, je pêche, z'allez faire fuir mon poisson", des mouettes.

Timothée montait son cheval, un magnifique frison, Nyx, offert par son père pour ses douze ans. Matthis lui avait eu le droit au cheval mi-Pégase, mi-Thessalie. Forcément, Pégase avait engrossé Thessalie et Matthis avait décrété que ce cheval fougueux était pour lui. Timothée trop jeune à l'époque pour tenter une négociation n'en voulait pas à son frère. Flattant l'encolure de sa monture Timothée prenait la direction du...


9 chemin du bord du lac.

Petite maison d'un bourg moyenâgeux, cette maison en avait vu. Elle avait vu la nuit de noce de ses parents, la naissance d'Eléa, celle de Matthis, elle avait vu les voisins du dessus avec la grosse tempête, du moins, c'est que ses parents le lui avaient raconté, lui n'était pas encore né.

Nyx ne connaissait pas Montbrison, aussi Timothée devait le guider à l'aide des rênes, si il ne voulait pas finir bien loin de sa maison. C'est ce qui était arrivé à Matthis, ce dernier avait bifurqué à un moment donné et Timothée ne s'en était pas rendu compte sur le moment.


Olaaaa !

Timothée fixait la maison, ce cri, ce "ola" il avait entendu son cousin Jazon le dire plus d'une fois et il avait trouvé cela amusant alors il avait décidé de l'employé. Mais malheureusement personne pour lui répondre. Les volets étaient fermés, les mauvaises herbes avaient pris le dessus et la petite clôture de bois toute pourrie... Clôture que son père avait fait construire pour que ses enfants ne s'enfuient pas. Bien malin avait-il été ce jour-là Althiof, Matthis n'avait pas hésité une fois à se sauver. Passant par la fenêtre du salon pour rejoindre son père à l'atelier de son oncle et de sa tante les ciseaux et l'aiguille. Cette aventure ses parents en avaient longuement parlé et Matthis s'était bien longtemps senti mal à l'aise.

Descendant de Nyx, Timothée ouvrit le petit portillon qui lui resta dans les mains.


Arf... Va falloir trouver un charpentier là... Ca devient urgent.

Jetant ce qui restait du portillon dans l'herbe, Timothée s'avança jusqu'à la porte et glissa la clé dans la serrure. Il serait bien mieux à l'intérieur en attendant Matthis, s’il retrouvait son chemin.

Aaaaaaah ça pouir la dedans !

Cela sentait le renfermé, forcément, la première chose qu'il fit fut d'ouvrir les volets et les fenêtres. Son pied écrasant une poupée de laine. Trace d'une vie passée. Il se baissa pour la ramasser.

Oh bein ça alors ! Guenièvre ! Tu étais donc ici ! On t'a tellement cherché avec Eléa !

Il la secoua, la pauvre poupée de laine était pleine de poussière. Il y aurait du travail, du nettoyage à faire dans cette demeure, mais au moins, elle serait accueillante pour le retour de ses parents. Si ses parents revenaient un jour.

Bon ! Qu'est-ce qu'il fiche Matthis !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Les chaumières du bord du lac.   Dim 24 Fév - 8:28

Matthis



9 chemin du bord du lac.

Que c'était-il passé dans la tête de Matthis ? Il avait suivi son frère sur son cheval, cependant au bout de quelques minutes, Timothée avait disparu et lui avait pris un autre chemin. Un chemin plus long à travers la forêt. C'est donc bien après Timothée qu'il arriva vers les maisons du bord du lac. Timothée était déjà là, Matthis avait bien vu sa monture. Laissé là, à la merci de n'importe qui. Timothée était parfois bien tête en l'air.

Timothée... Tu n'sais pas ô combien tu ressembles à Maman là.

Secouant la tête, Matthis s'approcha de Nyx et attrapa sa longe pour l'emmener dans la petite dépendance que ses parents avaient construit pour les chevaux. Retirer les selles, décrotter les fers des chevaux. Retirer les longes, brosser les chevaux, leur donner à boire et à manger. Une fois tout cela fait, il prit bien soin de refermer derrière lui. Il ne manquerait plus que les chevaux ne s'échappent.

Frottant ses mains l'une contre l'autre pour retirer l'excès de terre, il entra dans la maison et trouva Timothée avec une poupée de chiffon dans les mains.


Matthis il est là, derrière toi. Patate !

Et vas y que je te tire la langue. Sourire en coin. Il s'approcha de son frère et attrapa la poupée de chiffon.


Tu vas l'abîmer avec tes grosses mains potelées.

Et de poser ce trésor sur la table en bois du salon. Un de leur nombreux jouets. Maman n'avait jamais lésigné sur les moyens pour leur faire plaisir. Toujours un jouet et pourtant parfois ils avaient pu être pénibles.

Bon... On commence par quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Les chaumières du bord du lac.   Dim 24 Fév - 8:29

Timothee




9 chemin du bord du lac.


Timothée tourna doucement la tête en direction de son grand-frère qui venait de faire une entrée pour le moins triomphale. Ainsi, lui Timothée, 12 ans, une certaine taille était une patate. Ses yeux s'écarquillèrent et il fixa son frère.

Je ne voudrai pas dire mon cher frère, mais puisque nous avons les mêmes parents. Je crains que tu ne sois toi-aussi une patate...

Timothée ne se risqua pas à dire qui de son père ou de sa mère était une patate, bien que sa mère enceinte puisse avoir la forme adéquate, le seul ennui ou pas d'ailleurs, Timothée n'avait jamais vu sa mère enceinte et il doutait de la voir dans cet état dans les jours prochains. Alors qu'il rêvassait, Matthis lui arracha des mains la poupée de tissus et lui balança une phrase typiquement althiofienne.

Bein...

Secouant la tête, Timothée fixa son frère. Non seulement, les traits de son visage lui faisait penser à son père, mais voilà qu'en plus il se mettait à parler comme lui. Matthis avait définitivement passé trop de temps à la prévôté avec son père durant sa prime enfance. Timothée observa ses mains, ses doigts étaient d'une finesse. Assez fin pour s'occuper des livres de la bibliothèque.

Ce sont tes doigts qui sont plus gros que les miens. Ce sont tes mains de chevalier. Moi j'ai des mains de bibliothécaire !

Bien différent ils l'étaient, mais bien complémentaires aussi et si aucun des deux n'avoueraient en public qu'il aimait l'autre, cela n'empêchait pas de l'être, mais de bien trop souvent le cacher derrière des petites taquineries.

Par quoi ? Euh bein...

Timothée leva son bras droit et se gratta l'arrière du crâne avec sa main droite.

Je comptais trouver un charpentier pour refaire le petit portail et la clôture en bois. Il faudrait aller au marché, dans le coin des artisans, tu ne penses pas ?

Timothée ne connaissait aucun charpentier à Montbrison, il y avait bien eu Patxi qui travaillait avec son oncle, mais ce dernier était mort d'une manière tragique, tellement tragique que Timothée ignorait tout de la mort de ce pauvre homme. Joignant le geste à la parole, Timothée attrapa une bourse qu'il remplit d'écus en soulevant une des lattes du plancher du salon. Malin comme un petit singe. Il remplit la bourse et se dirigea vers la porte d'entrée.

Matthis-Althiof, tu viens ?

Sourire en coin, du jeune frère, attendant sans aucun doute une remarque de la part de Matthis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Les chaumières du bord du lac.   Sam 2 Mar - 23:16

Matthis



9 chemin du bord du lac.

Et Matthis avait bien entendu embêté son frère sur le chemin, lui balançant des petites piques digne de son père, après tout, il lui avait tendu la perche. Le marché avait été visite, Lucie avait été croisé, un moment agréable. Ils étaient de retour et puis le lendemain visite avait été rendu à Lucie et sa famille dans la maison près de la rivière. Chez les cousins, mais sans les cousins.

Plusieurs jours avaient passé dans la petite chaumière du chemin du bord du lac, aucun charpentier n'avait été trouvé dans le village, aussi en avaient-ils fit venir un de Mirefleurs, il avait abattu un magnifique travail, tout ce qui avait eu besoin d'avoir été réparé avait été réparé et autant dire que la maison avait une autre allure.

Les deux petits hommes avaient fait le ménage, nettoyage de fond en comble la maison, ranger les jouets dans le coffre, le bois avait été rentré et récupéré dans la forêt. Des pommes de pin pour allumer plus rapidement le feu, des écorces bien sèches. La vie reprenait ses droits dans cette maison.

Plusieurs fois, ils avaient espéré voir leurs voisins, mais ils ne semblaient pas aimer l'hiver, aucun ne sortait. Dommage, Ils auraient aimé les rencontrer un peu et discuter, essayer d'avoir quelques informations sur le village dont ils avaient été absent bien longtemps. Ils avaient appris que Dame Belleetoile avait malheureusement perdu la vie. Une femme si pleine de vie, une maréchale, bourgmestre.

Ce matin-là, en se réveillant Matthis regarda son calendrier et découvrit avec plaisir qu'il s'agissait de la date anniversaire de Patience et Aliénor, aussi se décida-t-il à leur écrire.


Citation :
Pour Aliénor & Patience,
De Matthis & Timothée,

ces quelques mots pour vous souhaiter à toutes les deux, un merveilleux anniversaire. 8 ans ! Vous voilà donc de pleins pieds dans l'adolescence ! J'espère que tonton Rick vous aura préparé quelque chose de spécial pour cette journée.

Timothée et moi avons cependant quelque chose à vous proposer. Nous vous donnons rendez-vous le jour que vous aurez choisi à Cournon d'Auvergne. Votre lieu de naissance. Nous vous avons préparé quelque chose.

Esteban et Georges sont également les bienvenus. Surtout que j'aurai (Matthis) quelque chose à donner à Esteban mon filleul et je crois que Timothée a préparé quelque chose pour Georges.

Donnez-nous la date et nous vous enverrons ce jour-là un coche à Montpensier qui vous guidera jusqu'à Cournon d'Auvergne. Une escorte constituée de nos meilleurs éléments vous escortera. Ca c'est pour rassurer votre père.

Libre à vous de décider si vous souhaitez qu'il vous accompagne.

Nous vous embrassons très fort et vous souhaitons encore un très joyeux huitième anniversaire.

Matthis & Timothée.

Les deux frères portent la missive aux postes arvernes du duché afin qu'un coursier puisse porter la missive à Aliénor et Patience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les chaumières du bord du lac.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les chaumières du bord du lac.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chat-Minou à bord
» [Programme TV] A bord du Charles de Gaulle
» le tableau de bord du KA 50
» journal de bord d'un jeune cpt
» [Blog] Poésie: "Au bord du lac" signé à la plume de TS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine de Cournon d'Auvergne :: Baronnie de Cournon d'Auvergne :: Chateau de Cournon d'Auvergne :: Rez-de-chaussée :: Bibliothèque :: Année 1461-
Sauter vers: