AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [RP] Dispensaire de Bordeaux : 4 rue de la rousselle (Année 1460/61)

Aller en bas 
AuteurMessage
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: [RP] Dispensaire de Bordeaux : 4 rue de la rousselle (Année 1460/61)   Mar 12 Mar - 12:06

Nictail


[hrp] Topic liant l'IG au RP ouvert à tout le monde dans le respect des règles.
Bien évidemment, il sera aussi accessible à ceux qui ne font que de l'IG. Les Persos Nictail & Aiguemarine le relateront, si les joueurs en ont le temps & si autorisation leur ai accordée par leurs patients IG, secret médical oblige.
Sur ce, bonne lecture & bon jeu tout le monde.
Bonne année 2013 aussi ^^[/hrp]



Quartier Saint-Michel.
Rue de la Rouselle, au n°4 plus précisément.
Un nouveau bâtiment vient d'ouvrir ses portes.


*~*~*~*~*~*~*~**~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~**~*~*~*~*~*~*~**~*~*~*~*~*~*~**~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*




*~*~*~*~*~*~*~**~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~**~*~*~*~*~*~*~**~*~*~*~*~*~*~**~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*



Bordelais, Bordelaises...
Voyageurs de tous poils, bienvenus au Dispensaire de Bordeaux.




*~*~*~*~*~*~*~**~*~*~*~*~*~*~*

Nictail De Meyran, Docteur Es Médecine, & son épouse
Aiguemarine De Meyran, Docteur Es Médecine vous accueillent.


*~*~*~*~*~*~*~**~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~**~*~*~*~*~*~*~*


Consultations sur Rendez-Vous.

Prix des consultations :

Examen de base : à définir
Examen poussé : à définir


*~*~*~*~*~*~*~**~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~**~*~*~*~*~*~*~*

Le Dispensaire & ses médecins sont également acquéreurs de Simples à prix raisonnable.
Nhésitez pas à leur proposer vos récoltes. Merci.


*~*~*~*~*~*~*~**~*~*~*~*~*~*~**~*~*~*~*~*~*~**~*~*~*~*~*~*~*


Dernière édition par Aiguemarine le Mar 12 Mar - 12:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Dispensaire de Bordeaux : 4 rue de la rousselle (Année 1460/61)   Mar 12 Mar - 12:07

Anselme


Pas de repos pour les braves ! Même le dimanche...
Anselme avançait dans les rues de Bordeaux, une affiche sous le bras, en grommelant, of course.
Hé oui. Pendant que son Seigneur-médecin s'activait à lire un livre sur la distillation, lui, était chargé d'aller se cailler les miches jusqu'au Dispensaire afin de clouter une affiche !

Arrivé devant la porte du dispensaire, l'Intendant sortit un marteau & quelques vieux clous pas rouillés. En ces temps de grand froid & de propagation de maladies à vitesse grand V, valait mieux rester prudent, & il ne tenait pas plus que cela à devenir le premier cob...euh, patient de son Maître.
Il fixa l'affiche quelques instants, puis haussant les épaules parce que celle çi n'était pas tout à fait droite, s'en retourna Rue des Vignes.




Citation :
Dispensaire ouvert.
Consultations toujours sur Rendez-Vous.
Actuellement, seul Messer Nictail, Docteur es médecine est disponible, mais faut que ce soit vraiment super urgent.

Amis cueilleurs : vos plantes nous intéressent.
Faites vos offres au Docteur (mp ig de préférence).
Merci.

Pour le bien de tous, aidez nous à faire progresser la recherche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Dispensaire de Bordeaux : 4 rue de la rousselle (Année 1460/61)   Mar 12 Mar - 12:09

Nictail


Après l'annonce de l'équipe municipale à propos des maladies, Nic déposa une petite affichette au dispensaire.
Il était de son devoir de médecin de tenir ses potentiels patients au courant.
Même si toutes les nouvelles n'étaient pas bonnes, c'était essentiel.


Citation :
A tous les Bordelais qui liront la présente annonce,

Suite à l'annonce faite par l'équipe municipale au sujet des maladies, je me dois de vous préciser quelques informations.
En effet, une vaste épidémie frappe actuellement le royaume, et nous serions fort chanceux si nous n'étions pas touchés.

Mais surtout, ne paniquez pas ! Cette maladie n'est pas très grave et la crise passera sous quelques jours, sans complications néfastes pour vous.
Ce que je vous conseille vivement lors des crises, c'est de vous nourrir sainement et simplement. Privilégiez le maïs et le pain !
Pour l'heure, les médecins du royaume rassemblent un maximum d'informations pour trouver le remède à cette maladie. Si vous souhaitez consulter, écrivez-moi, mais pour l'heure, je n'ai aucune potion en réserve à vous fournir.

Quoi qu'il en soit, ne paniquez pas !
Mangez bien et faites de l'exercice physique pour rester en forme.

Médicalement vôtre,
Nictail de Meyran, médecin de Bordeaux.
Voilà qui était fait.
Dans tous les cas, Nic restait disponible pour répondre aux questions ou aux inquiétudes des patients et malades. Eh oui, il fallait être à l'écoute de tout ce petit monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Dispensaire de Bordeaux : 4 rue de la rousselle (Année 1460/61)   Mar 12 Mar - 12:10

Thomas





[Epidémie sans parents - Comment on gère ?!]

Voilà quelques jours que son Père était parti chercher leur Mère en Anjou.
La guerre semblait finie et ils allaient enfin se retrouver tous ensemble.
Mais, Papa était parti inquiet à cause de l'épidémie qui traversait le Royaume. Il avait bien laissé des consignes, mais cela inquiétait quelque peu Thomas.
Et en temps que frère ainé de la famille, il devait voir ce qu'il pouvait faire.

C'est donc comme ça qu'il s'était retrouvé dans le dispensaire de ses parents. Et hop, un bouquin sur les maladies qui donnent de la fatigue et de la fièvre. C'est ce que Papa avait dit.
Et apparemment, il n'y avait aucune maladie très grave dans la liste. Thomas était rassuré et constatait que son Père leur avait laissé les bonnes potions. Logique non ?! Oui, ben, ça coûte rien de vérifier et de regarder comment on peut en fabriquer d'autres.
Mais bon, il n'osait pas trop trifouiller aux plantes de son Père sans lui. Mais, ça pourrait être utile d'apprendre la médecine... pour devenir un chevalier-médecin !

En tout cas, il se sentait bien dans le dispensaire et sortit la missive de sa marraine de sa poche avec la ferme intention de lui répondre.


Citation :
De Korydwen de Toggenburg-Marigny, Marraine,
A Thomas de Meyran,

Le bon jour !

J'imagine qu'en Guyenne, il doit faire meilleur qu'ici en Anjou et que la vie est plus paisible.
Je me trouve à La Flêche avec ta chère mère. Elle est très sage ne t'inquiètes et pas et elle pourra bientôt t'emmener à la chasse, elle a abattu un renard, tu pourras le lui demander quand elle rentrera.

Sinon alors, que penses-tu de ton retour en Guyenne ? Si je ne me trompe pas c'est l'endroit où tu es né. Enfin à Agen, plus qu'à Bordeaux. A l'époque tes parents voulaient se lancer dans la production de pruneaux d'Agen. Mais ils n'ont pas réussi à percer.

Que fais-tu maintenant ? Tu dois avoir bien grandi comme mes enfants. Eléa est avec nous maintenant qu'elle a atteint sa majorité. D'ailleurs, elle deviendra prochainement votre voisine, puisqu'elle va bientôt hériter des Terres de Pérignat-Sur-Allier.
Matthis lui, suit un entrainement à la chevalerie depuis trois ans maintenant et Timothée parfait sa maîtrise des langues.
Et tes frères et soeurs comment vont-ils ? Et ton père ? T'a-t-il fait faire des tours de bateau avant qu'il ne soit obligé de s'en séparer ?
Tu diras à Athalia que son parrain l'embrasse et que je vais faire tout mon possible pour qu'il se décide enfin à écrire à sa filleule. Tu peux compter sur moi. D'ailleurs si tu as des idées, n'hésite pas...

A bientôt,
je t'embrasse.


Il y avait tant de choses à raconter. Et il ne savait pas quoi lui écrire.
Allez, avec courage, on allait lui répondre... enfin


Citation :
De Thomas de Meyran,
A ma très chère marraine,

Tout d'abord, pardonne-moi de ne te répondre que maintenant. J'ai appris que la guerre était à présent terminée et j'espère que tu vas bien et que tu n'as pas été blessée. Maman a abattue un renard ?! Mais, ça se mange cet animal là ?!
Dans tous les cas, je suis sûr que vous avez veillé au mieux les uns sur les autres... et que malgré la difficulté vous avez surmonté l'épreuve ensemble.
J'ai hâte qu'on puisse se revoir tu sais...

De mon côté, tout se passe bien. Je suis effectivement de retour sur ma terre natale. Mais je ne l'ai pas beaucoup connue à cette époque et je la découvre presque. En tout cas, c'est un très joli coin et Bordeaux est une belle ville. En plus, Papa a bien avancé sur son hôtel, ça prend forme et ça promet d'être très beau.
Je continue de m'entrainer seul pour devenir chevalier. J'aurais peut-être dû faire comme Matthis, ça m'aurait ainsi permis de progresser plus vite. En parallèle, je vais voir si Papa et Maman peuvent m'enseigner la médecine. Cela pourrait être utile en temps que chevalier, pour aider les gens...

Sinon, toute la famille se porte bien. Athalia devient une grande et belle jeune fille comme on dit. Aurore et Nathan grandissent et s'affirment petit à petit. Ils font aussi plein de bêtises... Mais il parait que c'est normal à leur âge.
J'étais triste quand on a du vendre le Mirabella. Un si joli bateau. Et on faisait des super balades avec. Mais, on ne pouvait pas l'emmener en Guyenne, Papa disait que c'était trop risqué d'aller en mer avec un foncet. Mais, j'espère qu'on en aura un autre un jour !
En plus, Papa, c'est un super Cap'tain. Mais, ça, c'est normal, puisque c'est Papa !

J'ai bien passé le message et le bisou à Athalia concernant son parrain.
Elle a aussi hâte d'avoir de ses nouvelles et on espère tous vous voir bientôt.

Gros bisous.
Ton filleul.

Une fois la missive partie, Thomas regagne la demeure de la famille.
Ben vi, les recherches "médicales", ça creuse, et il était l'heure de manger. Surtout que le jeune garçon sentait qu'il commençait à avoir mal au ventre. prémices de la maladie ?!





-----------------------------------------------------------------------------
Thomas, fils de Nictail et Aiguemarine.
Frère d'Athalia, d'Aurore et de Nathan.
Filleul de Korydwen et Sindbad.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Dispensaire de Bordeaux : 4 rue de la rousselle (Année 1460/61)   Mar 12 Mar - 12:12

Aiguemarine


[ Sur le chemin qui mène au Dispensaire...]


Aiguemarine avait passée un peu de temps avec sa famille.
Le cours de sa vie reprenait peu à peu, tel qu'elle l'avait laissé il y a de cela 3 mois, même si les nouvelles qui lui parvenaient n'étaient guère réjouissantes...
Pour l'instant, la brune était en sursis, dirons nous, & ce temps de libre, elle comptait bien l'exploiter à étudier la physiologie de base.
Son épais livre sous le bras, elle se dirigeait avec son bougonneux Intendant vers le Dispensaire...



    ✠ ✠ ✠ ✠ ✠ ✠


- Anselme ?! Comment vont les finances de Sarliève ?! Pas de doléances particulières des serfs ?!
Ayé ! J'le savais ! quelle excuse fallacieuse va t'elle encore me sortir pour piocher dans la caisse ?
... Hé bien... De ce que m'envoie mon cousin Hub' resté là-bas, l'hiver a été rude. Les serfs s'acquittent, pour certains, dans les temps, de la dime. D'autres traînent un peu. Pourquoi ?
- Mouais. Ca ne me dis pas vraiment où on en est là ! Allez, faites un effort Anselme. Sinon, je devrai diminuer vos gages !
Une bordée de jurons étouffés passe...
- Les chiffres ? C'est à votre époux que je les aient remis. Pourquoi diantre les voulez vous ?
Froncements des sourcils d'Aiguemarine...
- Ma Suzeraine & moi ainsi que la Baronne de Laroquebrou all...

- Oh, Dame Sunburn, ELLE, je l'apprécie vraiment beaucoup !
- Oui, oui, on sait hein pour vous & la Baronne ! D'ailleurs, cet amour est impossible ! Niark, prends toi ça dans les dents ! Mais si vous pouviez arrêter de me couper la parole. Je disais donc que nous allions investir dans la mode !
- Ah ? L'es complètement syphonnée ; pire qu'avant de partir en Anjou ! La mode ?
- Ouiiiiiiiiiii. Le mécenat, vous ne connaissez pas ?! Faudrais sortir de ta cambrousse parfois.
Un haussement d'épaules d'Anselme plus tard...
...

- Quelle belle idée, non ?!

- Et votre brillissime idée va "nous" coûter combien ?
- Comment ça "nous" ?! Ah, nous sommes arrivés Anselme ! Tournez donc la pancarte indiquant que le dispensaire est ouvert.
- Mouais, mouais ! N'empêche que vous n'avez pas répondu sur le combien, hein !
- Arrêtez vos gamineries Anselme. Rentrez un peu de bois & faites moi un bon feu. Je vais me les geler sinon & je n'arriverai à rien. Pour la somme, ça ne vous regarde pas, nanméo ! Je verrai donc cela avec mon époux. Merci.

& Aiguemarine d'entrer, d'ouvrir les quelques volets puis de déposer son panier de Simples derrière, dans le laboratoire.
Pour l'instant, elle n'en aura pas vraiment l'usage mais Nic peut-être.
Elle les tria par catégorie, puis se rendit dans une pièce exigüe qui ferait office de bibliothèque.
Sagement, elle prit place sur l'un des fauteuils & se mit à bouquiner.

Dans l'autre pièce, ce bougon d'Anselme s'affairait, entre 2 jurons & 3 râleries à réchauffer par un bon feu les pièces...
Tandis qu'au dehors, une belle pancarte annonçait l'ouverture ou la réouverture du Dispensaire.




                DISPENSAIRE OUVERT





[hrp]Les phrases de la discussion qui ne sont pas en gras sont des pensées intérieures des 2 personnages.[/hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Dispensaire de Bordeaux : 4 rue de la rousselle (Année 1460/61)   Mar 12 Mar - 12:14

Aiguemarine


Les jours passaient...

Tous les soirs, Aiguemarine venait travailler & dormir au dispensaire.
De temps à autre, Nic venait la rejoindre & ensemble ils bouquinaient.
Pour lui, le livre sur la distillation. Pour elle, celui de physiologie de base.
Mais il fallait bien avouer qu'Aiguemarine galérait.
Bien souvent, elle s'endormait après 2 pages...

Dire qu'elle n'était pas sortie du dispensaire était un euphémisme !

& un matin, alors qu'Aiguemarine se préparait une infusion pour déloger le pivert qui avait élu domicile dans sa tête après une soirée en taverne plus qu'arrosée, quelle ne fût pas sa surprise de recevoir une missive.

Une missive ?! Yep ! mais pas n'importe laquelle.
Sa blonde Harpie donnait quelques nouvelles.
Inquiétant quand on connaît l'engin ?! Vi...


Sunburn a écrit:
Citation :
De ta Sublissime Blondeur,

A l'Algue-Marine, saucée ou nature,

Salut !

Quelques nouvelles, qui sont rares je le sais.
Je suis en Bourgogne actuellement et pas en grande forme après la rencontre fortuite avec quelques armées ennemies, les non royalistes, je précise au cas ou tu n'aurais pas compris.
La hanche que tu m'avais soigné s'est rouverte lors de l'affrontement et j'aurais donc eut droit à une énième couture là dessus et je dois dire que ça ne vaut pas ton travail.
Mise à part ça, je n'ai que quelques contusions sans importance et l'essentiel est que la vie coule toujours en moi.
Je dois avouer que j'aurais eut la frousse et non, mes cheveux n'ont pas blanchis, ils sont toujours d'une blondeur inaltérable.
L'ennui est omniprésent, qu'il me tarde de rentrer chez moi bien qu'étant parti depuis peu.
Dès que je serais rétablie, il faudra que l'on discute du mécénat avec la Comtesse.
Je ne t'embrasse pas, ta peau est trop ridée pour ça.
Prends soin de ta famille




" Parlare del mecenatismo ?! Arf... Ciò odora di colpo fratta ciò...!"*

Attrapant plume & parchemin, la Brune s'attela à une courte réponse.
Oué, l'était pas trop en état de s'épancher non plus.


Citation :
A Sunnychou, ma Blonde Harpie
De moi, Aiguemarine, Brune Italienne parce qu'elle le vaut bien,

Le bon jour te va,

Bien reçue ta missive.
Dis moi où, quand & j'y serai !
Ca me fera sortir un peu de mes livres de médecine.
Bien évidemment, puisque invitation tu me fais, ce sera à tes frais : L'on ne fait pas se déplacer l'un des meilleurs médecins du Royaume pour des prunes.
J'espère que t'as pas trop réfléchie au mécenat ; ça pourrait nuire à ta peau d'albâtre.

Prends soin de toi, & manges pas trop de boeuf bourguignon : c'est mauvais pour ce que tu as !
Au plaisir de te lire de nouveau.

Moi non plus, je ne t'embrasse pas, mais le coeur y es...un peu !





& de tirer un nouveau parchemin, cette fois çi pour la Reine-Suze.
Aiguemarine ne savait pas si cette dernière était déjà au courant oupas.


Citation :
A ma Reine-Suzette,
De moi, Aiguemarine De Meyran, ta dévouée vassale & associée,

Le bon jour te va,

Décidément, 1461 ne semble pas vouloir nous épargner.
Je suppose que tu es toujours à Angers ?!
Après l'Anjou, voilà que notre Baronne adorée se réveille & se rappelle à mon bon souvenir au sujet du mécenat. Si ça se trouve, elle a réfléchit à notre alléchante proposition. Mais imaginer une Blonde réfléchir - Surtout Sun - me décroche un sourire un peu inquiêt tout de même.
Peut-être t'a t'elle déjà écris : si ce n'est pas le cas, elle souhaite nous voir, toi & moi.
Bref, va falloir qu'on revoit nos arguments toutes les 2 avant l'entrevue.
Hors de question qu'elle nous lâche sur ce coup là, elle & ses 5000 écus !

Dès que tu le peux...je t'attends au Dispensaire de Bordeaux.

Bisous à tous les 3.




Aiguemarine renvoya ses pigeons avec un peu de difficulté.
La journée débutait mal. Espérons qu'elle se termine mieux qu'elle n'avait commencée.






[hrp]* Parler du mécénat ?! Arf... Ça sent le coup fourré ça...!*[/hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Dispensaire de Bordeaux : 4 rue de la rousselle (Année 1460/61)   Mar 12 Mar - 12:16

Aiguemarine


[ Une semaine & quelques jours plus tard - même heure ]



Un bruit sourd...retentit dans tout le dispensaire.
Un livre de médecine a fait une superbe envolée dans les airs pour, au final, se ratatiner contre le mur froid.


BLAMMMMMMMMMMMMMMMM

S'en suivirent, pêle-mêle quelques jurons & noms d'oiseaux bien sentis !
La Brune Italienne était agacée, c'est le moins que l'on puisse dire.
& il valait mieux qu'elle soit seule dans cette grande bâtisse - tout du moins le temps qu'elle se calme.
Car autant la colère pouvait vite monter chez Aiguemarine quand on la titillait de trop - autant le calme revenait vite - enfin, tout est relatif - une fois qu'elle l'avait laissée éclater.

Seulement, en ce jour Dominical, ses conscience était aussi de sortie.
& là, le combat s'avérait quelque peu épique...
Court extrait de ce qu'il se passait au plus profond du cerveau de la Brune.





- Allez ! Encore un peu de courage ! tu es presque au bout de tes lectures. Après, tu pourras reprendre une activité normale et même enseigner ton savoir aux autres médecins.
Tu sers ton Dûché à ta manière en faisant avancer la science, n'est ce pas là grande fierté ?



- Tsss...L'écoutes donc pas ! L'Université, c'est qu'une bande de petits arrivistes qui attendent que tout leur tombe cuit dans le bec.
Une fois qu'ils auront eus ce qu'ils attendent depuis des mois, ils n'hésiteront pas à te jeter et à traîner ton nom dans la boue ! Toutefois, maintenant que tu as commencée ce livre, termines le, ne serais ce que pour toi !


Prenant sa tête dans les mains, Aiguemarine se recroquevilla quelques intants.
Le temps d'essayer de faire le point. Hélas, triple fois hélas, ce n'est point facile avec ces 2 là.
Fallait reconnaître que l'un & l'autre avaient partiellement raison.

Se relevant tant bien que mal, la Brune tapa légèrement du poing sur la table, histoire que les 2 petites voix s'arrêtent de causer.


STOP !!!!! J'vous ai demandé l'heure moi ?! Non ! Alors fichez le camps & fissa !!

De l'air ! Pour mieux réfléchir, Aiguemarine avait besoin de s'aérer l'esprit.
Elle attrapa prestement un châle qui traînait sur le dos d'un fauteuil puis quitta le dispensaire d'un pas déterminé.
Tit tour près du lac ou en taverne pour apaiser sa nervosité ?!
Peu lui importait tant qu'elle arrivait à retrouver un peu de sérénité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] Dispensaire de Bordeaux : 4 rue de la rousselle (Année 1460/61)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Dispensaire de Bordeaux : 4 rue de la rousselle (Année 1460/61)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bureau du Diacre de Bordeaux
» Bordeaux 2008 du Courrier vinicole
» Bordeaux 2010 - Un autre millésime de folie à nos portes ?
» Dégustation Bordeaux rive gauche 1995
» 18 juin: La Guerre Éternelle, Bordeaux & Bourgogne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine de Cournon d'Auvergne :: Seigneurie de Sarliève :: Château de Sarliève :: Le rez de chaussée. :: La bibliothèque. :: Les archives de Guyenne.-
Sauter vers: