AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 1.4 [Fin Mai]Qui trop combat le Dragon, devient Dragon lui-même *

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: 1.4 [Fin Mai]Qui trop combat le Dragon, devient Dragon lui-même *   Dim 16 Juin - 2:57

Korydwen

* Friedrich Nietzsche, piqué dans le très beau livre "Sur la piste des Dragons oubliés" d'Elian Black'Mor


Il est dit des voyages qu’il forme la jeunesse, il est dit des guerres qu’elle marque la jeunesse. La guerre fait grandir et change le monde dans lequel les être humains vivent. La guerre laisse des blessures encrées dans le cœur des Hommes. La guerre a laissé sa trace dans le cœur de Korydwen. La guerre a laissé sa trace sur le visage si doux de cette Comtesse qui voulait simplement vivre. Une Comtesse délaissant les salons dorés de la noblesse pour dormir sur un lit de paille. Le visage ridé, balafré, un sourcil coupé en deux. Des stigmates qui disparaissent peu à peu pour faire place à d’autres. Un nouveau rebondissement dans la vie du royaume. Il fallait prendre la route au plus vite, il fallait rejoindre un nouveau campement, il fallait répondre à une levée de ban. Au diable les salons dorés de la noblesse, au diable les mets goûteux, au diable la douceur et le confort d’un lit digne de ce nom.

Sans broncher, elle avait pris la route, seule, folle cavalière qu’elle était, à ce moment-là, elle ne réalisait pas ce qui se passerait bien plus tard, quant elle apprendrait que les ennemis du moment étaient pour moitié de son sang. Lirait-elle la missive accompagnant le ban ? Découvrirait-elle qu’elle allait combattre des espagnols, qu’elle allait combattre le sang de la famille de son père. Des Serna seraient-ils dans les rangs ? Des bâtards de son père ? Mais bien pire encore… Se retrouverait-elle nez à nez avec ce « fiancé » selon la volonté de son père. L’avenir de Korydwen s’assombrissait à mesure que les pas de Thessalie la menaient vers son duché, vers sa terre. Survivrait-elle à ce nouvel assaut ?

Tragique destin, digne des plus grands héros de la Grèce Antique. Korydwen était-elle vouée à se retrouver face à ce qu’ils avaient fuis toutes ces années ? Si elle en avait été consciente aurait-elle fait le même choix ?  Le chemin n’était pas long et son cœur bondissait terriblement dans sa poitrine, derrière sa veste, au niveau de son cœur une missive… Une missive d’un cousin en devenir, un Mac Campbell, Duncan. Il lui avait redonné le sourire, redonné goût à la vie, alors que petit à petit le souffle et la gaité avaient disparu… Elle était loin d’être la mère idéale, délaissant fils et fille, oubliant fille sur le chemin. Il avait su trouver les mots et osé, c’est ce qui comptait et de surcroit avec une plume digne des meilleurs écrivains du royaume.

Et puis, il y avait eu la missive de son époux, seulement les saletés ou plutôt les bigotes de sœurs ne lui avaient pas transmise, du coup, elle avait appris beaucoup plus tard qu’il l’avait laissé derrière. Mais pas de panique, Korydwen s’en sortirait sans problème, elle était grande, de part sa taille et de part sa pensée aussi, elle savait exactement ce qu’il fallait faire et en quelle circonstance.

Cependant, son entrée en Bourbonnais-Auvergne ne fut pas exactement comme elle aurait pu l’espérer. A la frontière entre la Bourgogne et le Bourbonnais, Thessalie buta dans quelque chose de dur, elle rua et expédia Korydwen qui embrassa de ce fait sa chère terre d’Auvergne.


Fichtre !

La tête dans une flaque de boue, voilà qui serait bon pour sa peau et son teint blafard, posant ses mains de part et d’autre de son buste pour se relever, elle examina autour d’elle ce qui avait bien pu faire une telle peur à Thessalie.

Je suis armée !

Aucune réponse, aucun bruit, simplement un écureuil laissa échapper un gland. Korydwen s’essuya le visage et s’approche de Thessalie qui reniflait quelque chose. La chose était blanche et avait l’air d’un os, cependant, elle semblait gigantesque. Korydwen gratta autour de la chose et finit après plusieurs heures à la déterrer, sa curiosité aiguisée, Korydwen avait oublié sa mission première. Une mâchoire et quelle mâchoire !  Jamais Korydwen n’en avait vu de si imposante.

Fichtre !

Attrapant délicatement sa trouvaille, Korydwen remonta en selle, voilà qui l’intriguait d’autant plus… Quel animal pouvait posséder pareille mâchoire. Elle ne cessa d’y penser jusqu’à l’auberge de la première ville traversée.

Installée tranquillement à une table, une choppe de bière à sa droite, les plans de ses domaines sous les yeux, elle réfléchissait à une première stratégie de défense. Tout en trempant ses lèvres dans sa bière une énième fois, elle sortit vélin, encrier et plume et écrivit à son fils ainé.


Citation :
A Matthis de Toggenburg-Marigny,
De Korydwen de Toggenburg-Marigny,

Le bon jour te va mon fils.

Je sais que notre dernière entrevue ne s’est pas déroulée de la façon dont tu l’aurais souhaité… Cependant j’aimerai te voir. Si tu pouvais me retrouver d’ici trois jours à XXX, j’aimerai t’entretenir de quelque chose.

Je t’embrasse fort.
Ta mère, Korydwen.

Le pli fut donné au coursier et Korydwen put étudier plus tranquillement la levée de ban… Son regard se figea simplement sur un des mots de l’annonce… Et quel mot !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: 1.4 [Fin Mai]Qui trop combat le Dragon, devient Dragon lui-même *   Ven 27 Sep - 23:45

Linor

Cela faisait maintenant plus d'une semaine qu'Aliénor faisait le chat perché tous les jours en haut de son échelle dans le verger de Moulins. Sa soeur et elle se partageaient les meilleurs coins de cueillette afin de ramener les plus beaux fruits qu'elles trouveraient à leur papa, qui se trouvait être bourgmestre de leur village.
Bien que leur village se trouvait seulement à vingt lieux, elles avaient ramassé tellement de fruits qu'un problème majeur finirait par se poser. Comment tous les ramener sans les semer en route ? Parce qu'il fallait se l'avouer, elles étaient parties avec un baluchon qui contenait leur nourriture pour le séjour et une petite bourse... C'était tout ! Ali avait bien mangé un peu de viande, mais pas assez pour avoir les biscottos pour pouvoir tout porter...

La question tournait et retournait dans la tête de la fillette. Elle en avait parlé à Pacy, mais elle n'avait pas plus de réponse qu'elle. La journée touchait à sa fin, Ali descendit de son échelle et s'étira. Elle chercha sa soeur du regard et l'aperçut non loin.


Pacy ? Tu as fini ? Tu veux un lait chaud ? Il était bon celui d'hier soir, non ? On retourne au même endroit ?

Ali regarda Pacy descendre à son tour et après avoir pris soin de ranger leurs échelles, elles se dirigèrent vers l'auberge de la veille, celle qui servait du bon lait chaud ! Un délice pour les papilles.
Aliénor poussa la porte la première et se dirigea vers le tavernier pour passer sa commande. Elle se tourna ensuite vers sa soeur avec ses chopes de lait chaud, ben oui, c'est plus facile à tenir et au moins, ça ne brûle pas les doigts ! Puis, elle chercha un endroit où elles pourraient s'installer tranquillement. Elle allait se diriger vers une table quand elle aperçut une silhouette qui lui sembla familière.
Elle s'approcha pour en avoir le coeur net ! Ça faisait longtemps qu'elle ne l'avait pas revu, pas depuis les fiançailles de leur cousine Carmen.


Tata Kory ! Ah tu es là toi aussi ?

Elle souriait à sa tata, hésitant à s’asseoir, ses deux chopes toujours en main, talonnée par sa jumelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: 1.4 [Fin Mai]Qui trop combat le Dragon, devient Dragon lui-même *   Ven 27 Sep - 23:46

Korydwen

La bouche ouverte, elle hésitait entre le rire nerveux ou les larmes de tristesse ; jamais un ban n'avait eu cet effet là, jamais elle n'avait eu si peur de l'inconnu. Elle savait des choses sur les Serna, elle savait des choses sur son père. Levant les yeux au plafond, elle poussa un profond soupire de désespoir.

Alejandro... Même mort tu trouves le moyen de me tourmenter.

Son père, jamais elle ne l'avait eu en face d'elle, jamais elle n'avait pu voir ce regard assoifé de pouvoir, mais finalement, était-ce lui qui l'avait voulu ce pouvoir ou était-ce son bras droit en vue de le faire tomber ensuite plus bas que terre ? Toujours est-il qu'elle savait que des frères et soeurs bâtards Serna trainaient en Espagne, que son père n'avait pas été fidèle...

Et bien... Peut-être que ce ban sera l'occasion de retrouver un peu de famille.

Elle plongea ses lèvres dans sa chope et sourit, les yeux pétillant d'excitation ou bien d'alcool ? Elle ne saurait dire. Mais elle savait que bien plus qu'un autre ban, celui-là, la changerait. Alors qu'elle relevait la tête après avoir bu sa gorgée, elle se trouva nez à nez avec ses nièces et bien qu'elle eut un peu abusée de la bonne bière, ce n'était pas l'alcool qui lui faisait voir deux petites filles identiques.

Aliénor...

Ne détachant son regard de sa nièce, elle lui sourit avant de pousser sa chope, la renversant quelque peu sur les cartes de ses domaines. Voilà des mois qu'elle était revenue dans leur vie, que sa filleule était revenue parmi eux et pourtant, elle ne réalisait que difficilement la chose.

Approchez donc. Venez vous installer.

Korydwen avait remarqué une différence de caractère entre les deux enfants, bien que jumelle, elle avait trouvé Patience bien trop adulte pour son âge et plus effacée que sa soeur, mais peut-être qu'aujourd'hui, Patience la ferait mentir.

Je suis là oui. Dites moi, que font deux petites filles telle que vous ici et sans votre cureton de père ?

Sourire aux lèvres, elle se tourna vers Patience.

Te serais-tu sauvée comme l'autre fois à Montbrison ? J'ai toujours un oeil sur ma maison et il m'a dit que tu y étais allée.

Un léger rire quitta la gorge de Korydwen pour se déployer, cet oeil, c'était bel et bien Matthis qui l'en avait informé, pauvre Patience, elle avait eu si peu de se faire fâcher comme elle le disait. Mais Korydwen ne comptait pas la réprimander, au contraire, elle avait quelques projets en tête pour dévergonder un peu Patience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: 1.4 [Fin Mai]Qui trop combat le Dragon, devient Dragon lui-même *   Ven 27 Sep - 23:46

Matthis



Montbrison

Une missive était arrivé grâce à la vivacité d'un coursier. Matthis n'attendait rien, il n'écrivait pas, donc personne n'avait à lui répondre. Il était bien trop occupé à s'entrainer à l'épée et à profiter du peu de soleil de printemps. Lorsqu'il décacheta le pli, il ne sut comment le prendre, devait-il être heureux ? Devait-il ne pas l'être ?

Citation :
A Matthis de Toggenburg-Marigny,
De Korydwen de Toggenburg-Marigny,

Le bon jour te va mon fils.

Je sais que notre dernière entrevue ne s’est pas déroulée de la façon dont tu l’aurais souhaité… Cependant j’aimerai te voir. Si tu pouvais me retrouver d’ici trois jours à XXX, j’aimerai t’entretenir de quelque chose.

Je t’embrasse fort.
Ta mère, Korydwen.
La dernière fois qu'il avait vu sa mère pour les fiançailles de Carmen, il l'avait pratiquement... Non, il l'avait complètement défié, son regard noir avait croisé celui noisette de sa mère qui avait perdu de son éclat pour devenir tout aussi foncé que le sien.

Il soupira profondément, il s'en voulait quelque part et il savait au fond de lui que sa mère n'y était peut-être pas pour grand chose. Mais... Bien qu'il possédait probablement plus du caractère de son père, bon vivant, bonne patte qui aimait rire et dont les expressions revenaient souvent, il gardait une part plus obscur en lui, une part du caractère de sa mère. La part du dragon qui quelque part avait resurgi contre le dragon en personne.

Il prit place derrière un siège et répondit à sa mère.


Citation :
A Korydwen de Toggenburg-Marigny, dicte le dragon.
De Matthis de Toggenburg-Marigny, dict le chasseur de dragon.

Le bon jour te va mère.

Je sera comme convenu, au rendez-vous dans trois jours.
Le temps de sellé mon étalon, de récupérer quelques affaires.
Je me demande bien de quelle affaire tu souhaites me parler.

Je t'embrasse fort à mon tour,
Ton fils Matthis
La missive fut donnée au coursier avec quelques écus et Matthis monta préparer son baluchon, il devait être à Murat dans trois jours et il le serait à Murat. Il avait hâte de revoir sa mère, espérant que la situation serait plus cordiale que la dernière fois, comment le chasseur de dragon s'y prendrait-il pour déjouer les plans du dragon ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: 1.4 [Fin Mai]Qui trop combat le Dragon, devient Dragon lui-même *   Ven 27 Sep - 23:47

Patience

Patience était en train de cueillir en chantonnant, heureuse que la journée se termine prochainement. Elle savait que sa soeur n'était pas loin et cela la rendait heureuse et la rassurait.

Pacy ? Tu as fini ? Tu veux un lait chaud ? Il était bon celui d'hier soir, non ? On retourne au même endroit ?

Patience se mit à faire le poirier sur son arbre pour regarder sa soeur, se moquant bien que sa robe venait couvrir ses yeux.

Oh Linor ! Pourquoi tu marches sur la tête ? Tu es bizarre comme ça ! Mais sinon, oui je veux bien un lait chaud !

Elle se releva et se rassit sur sa branche avant de sauter de son arbre.

Oui Linor retournons au même endroit, le lait est trop bon ici ! Tu crois que c'est parce que c'est le lait du Diable ? Tu crois que c'est ça que Papa appelle le goût du pêché ?

Patience rangea son échelle derrière un buisson pour pas qu'on la lui vole et suivit sa soeur jusqu'à l'auberge où elles séjournaient. Elle laissa passer sa soeur la première ! Toujours un peu apeurée, elle préférait savoir si personne de méchant n'était dans le coin. Aliénor s'occupa des choppes pendant que Patience regarda autour d'elle pour voir ce qui se passait dans le coin. Elle regardait tout le monde et personne à la fois lorsqu'elle entendit sa soeur

Tata Kory ! Ah tu es là toi aussi ?

Patience regarda mieux et sourit en voyant sa tante ! Elle la trouva changer, plus vieillie, moins jolie qu'avant...

Coucou Tata ! Tu vas bien ?

Je suis là oui. Dites moi, que font deux petites filles telle que vous ici et sans votre cureton de père ?

Ben on est venu cueillir des fruits pour le village parce que c'est difficile d'en trouver. Papa il dit que les gens des villages fruitiers ils cueillent pas ! Pourtant c'est pas dur !

Patience sentit le regard de sa tante sur elle

Te serais-tu sauvée comme l'autre fois à Montbrison ? J'ai toujours un oeil sur ma maison et il m'a dit que tu y étais allée.

La petite fille se sentit gênée ! Ainsi, elle savait ! Qui avait pu vendre la mèche ? Etait-ce Timothée ? Alexandre ? Matthis ? Elle regarda alors ses bottes, les mains derrière le dos

Euh... ben c'est à dire... je.... mais comment tu sais ça toi d'abord ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: 1.4 [Fin Mai]Qui trop combat le Dragon, devient Dragon lui-même *   Ven 27 Sep - 23:48

Timothee



Montbrison - 9 chemin du bord du lac.

Matthis ?

Timothée passa la tête dans l'embrasure de la porte de la chambre de son frère aîné. Il était là, dos à lui et semblait préparer un baluchon.

Que fais-tu ?

Le brun de la famille avait appris que la duchesse avait levé le ban quelques jours auparavant, il avait vu son père quitter la maison pour rejoindre Murat, il n'avait pas vu sa mère... Il avait simplement vu son père revenir sans sa mère et ça l'avait beaucoup intrigué. De source presque sûre, Timothée n'avait jamais vu son père laisser sa mère derrière lui, sauf il y a plusieurs années lorsque sa mère s'était réfugiée dans un couvent. Mais là, Timothée voulait voir son frère pour autre chose, il était tombé sur un parchemin étrange en se renseignant sur la famille Serna...

Citation :
Novembre 1435,
A Madrid en le castel de la famille Serna.

Nous, Alejandro et Aliénor de la Serna et Vitéric de Speedy-Gonzales d’un commun accord annonçons les fiançailles du Damoiseau Diego de Speedy-Gonzales, né le 12 février 1428 et de la Damoiselle Maria de la Serna dont la naissance est prévu courant 1436.
Qu’il soit su que si Dame Aliénor de la Serna donnait un fils à la place d’une fille à Messire Alejandro, le présent document annoncerait les fiançailles du Damoiseau Diego de Speedy-Gonzales avec la première fille née de l’union d’Alejandro et Aliénor de la Serna.

Le mariage se déroulera le jour du quatorzième anniversaire de la Damoiselle Maria de la Serna.

Ratifié le 27 novembre 1435 par :


Matthis, j'ai...

Timothée déplia le parchemin et s'approcha de son frère pour lui montrer sa trouvaille.

J'ai trouvé ça... Dans la malle des papiers sur les Serna...

Voyant qu'il avait su attirer le regard de son frère, il poursuivit.

Maman a-t-elle déjà parlé d'une Maria ? Aliénor est bien la maman de maman ? Et Alejandro ? C'est notre grand-père ? Maman est née quand ? Et qui sont les Speedy-Gonzales ?

Timothée espérait que son frère aurait une réponse, il était l'ainé, il se devait donc de savoir cette chose là et puis, il devait être plus au fait des affaires des Serna. Sa mère était toujours restée très discrète de ce côté là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: 1.4 [Fin Mai]Qui trop combat le Dragon, devient Dragon lui-même *   Ven 27 Sep - 23:49

Matthis



Montbrison

Dans sa chambre, préparant son baluchon, le stricte minimum, au besoin il ferait venir une charette à Murat où il devait retrouver sa mère, cependant il avait omis quelque chose ou plutôt quelqu'un : son frère. Sauf que Timothée venait bien trop souvent au goût de Matthis se rappeler à son bon souvenir, c'est ainsi alors qu'il mettait une chemise de rechange dans son baluchon qu'il entra dans la pièce. Sans se retourner Matthis répondit à son brun de frère.

Timothée ?

Sourire taquin au bout des lèvres, il aurait bien éclaté de rire, mais non, pas maintenant.

Je fais mon baluchon. Le dragon me fait mander. Je vais à Murat.

Ce nouveau jeu entre les frères, le dragon, un terme si affectueux pour désigner une mère absente, une mère dont ils auraient aimé avoir plus de nouvelles. Mais elle restait leur mère et en cela, ils avaient décidé que le dragon serait gentil. Il se tourna et vit le parchemin que Timothée lui tendait.

Qu'est-ce que tu nous as encore trouvé ! Toujours à fouiner ! On dirait le mari du dragon à la prévôté.

Sourire aux lèvres il attrapa le parchemin et commença à le parcourir en écoutant les questions de son frère.

Jamais entendu ce prénom de la part de Maman. Aliénor, feue Aliénor oui, elle était la mère du dragon. Et Alejandro est le père du dragon et de part ce fait notre grand-père. Maman est née...

Matthis fronça les sourcils et commença à réfléchir. 1461... Si on enlève l'âge de Maman... 1436 ?

La même année que le parchemin, Matthis releva les yeux et croisa le regard du fils du dragon et ne put s'empêcher de rire.

Maman est mariée deux fois !

Matthis ne put s'empêcher de rire, imaginant la tête de son père en découvrant ce parchemin et sa mère le savait-elle ?

Et en plus le dragon ne s'appelle pas Korydwen, mais Maria de la Serna ! Je pense que mes retrouvailles avec Maman vont être intéressantes.

Et Matthis de sourire malicieusement, le regard pétillant à l'idée de découvrir des choses sur le dragon, et de voir si le dragon était au fait de ce projet qu'avait visiblement ses parents. Et si... Et si tout simplement sa mère avait fuit un mariage arrangé, changeant de prénom et... Pis si elle n'avait pas rencontré leur père, ils ne seraient pas là aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: 1.4 [Fin Mai]Qui trop combat le Dragon, devient Dragon lui-même *   Ven 27 Sep - 23:49

Timothee



Montbrison - 9 chemin du bord du lac.

Timothée sentait bien que son frère allait partir et cela lui pinçait le cœur. D'habitude Matthis était toujours resté avec lui, sauf quand il étudiait dans ce campement de chevalier, mais durant cette période son père avait été là, même si il travaillait beaucoup pour oublier l'absence de leur mère. Le dragon le mandait et Timothée savait au fond de lui pourquoi.

Tu as eu 14 ans, tu es un homme. Maman veut te voir pour ça.

Le dragon, Timothée aimait cette image, cette grandeur, cette majesté. Sa mère était quelqu'un de bien, il le savait au fond de lui, mais son sacré caractère lui faisait dire le contraire.

Je te signale que Papa sait toujours tout par lui-même comme ça ! Je t'assure, mais du coup c'est difficile de lui faire des surprises à Papa.

Il est vrai que faire une surprise à Althiof relevait presque du miracle tant ses oreilles trainaient partout dans le royaume. Et là Timothée éclata de rire en entendant son frère.

Mariée deux fois ? A deux personnes différentes ?

Ce n'était guère possible.

Tu rigoles ! Maman ne ferait jamais ça à Papa ! Elle n'est mariée qu'à Papa ça c'est juste un parchemin débile !

Et son frère enchaina sur le prénom de leur mère.

Mais non ! Mais non ! Maman s'appelle Korydwen de la Serna-Harispe, ou plutôt de Toggenburg-Marigny, mais elle est née de la Serna-Harispe.

Timothée regardait son frère qui semblait jubiler et à ce moment-là il l'aurait bien accompagné à Murat, mais sa mère ne l'avait pas fait mander lui, sans doute avait-elle prévu quelque chose d'autre pour lui, Timothée l'espérait. Après tout si le dernier né faisait autant de bêtises c'était bien pour attirer l'attention sur lui.

Matthis, tu me raconteras ?

Et pour une fois, il fit fi de tout ce qui lui interdisait de trop montrer à son frère qu'il l'aimait et le serra fort dans ses bras.

Prends soin de toi et de la famille. Et dis à Maman que je m'occuperai des domaines comme tu le faisais.

Timothée laissa son frère terminé ses paquets et s'apprêta à quitter la pièce, il n'aimait pas les au-revoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: 1.4 [Fin Mai]Qui trop combat le Dragon, devient Dragon lui-même *   Ven 27 Sep - 23:50

Matthis



Montbrison

Matthis observait son frère qui finalement lui permit de comprendre quelque chose à propos du dragon. Elle le faisait mander et c'était sans doute un premier pas vers la reconciliation entre le dragon et son chasseur. Matthis avait hurlé et s'était senti terriblement blessé le jour de ses 14 ans, sa mère n'y avait visiblement pas pensé... Sauf que ce qu'il ignorait c'est que sa mère pour son anniversaire était enfermée dans un couvent. Et Timothée lui rappelait cette vérité, ainsi sa mère allait le considérer comme un homme à part entière ?

Sourire aux lèvres. Il est vrai que les surprises étaient pratiquement impossible à faire à Althiof, mais Matthis ne désespérait pas de réussir un jour prochain.

Débile ou pas, ce parchemin est là et avec des signatures et des restes de sceaux. Mais ce n'est qu'une promesse de mariage...

Inclinaison de la tête en guise de réponse, Matthis écrirait à son frère et il lui raconterait. Une accolade qui surpris quelque peu Matthis, mais il serra fort son frère qui malgré sa tête en l'air et son caractère de cochon le faisait bien souvent rire.

Je le ferai.

Et Timothée de disparaitre et Matthis de le suivre quelques instants plus tard, le baluchon sur l'épaule, le bouclier dans le dos, l'épée dans le fourreau, il était prêt, il n'avait plus qu'à monter en selle et rejoindre Murat. Son frison l'attendait dehors.

Ouranos !

Il grimpa sur le dos de son fidèle compagnon et quitta Montbrison, direction Polignac puis Murat. Après trois jours de route sans problème, Eléa étant passée avant lui avait du nettoyer les routes... Eléa et sa poisse légendaire, Eléa et ses moults brigandages. Bien rapidement il fut en vue de Murat.

Murat.

Voilà des années qu'il ne s'était pas arrêté dans le village de Clothilde l'amie de leurs parents. C'est donc naturellement qu'il prit la direction de l'auberge de Clothilde, il y prit donc une chambre. Ses affaires furent déposer et il redescendit dans la salle commune de la taverne. Il commanda au brave Marcel une cervoise à la cerise et alla s'installer dans un coin à une table. Sa mère saurait le trouver.

Il ne restait plus qu'à l'attendre et à réfléchir à ce qu'il lui dirait lorsqu'elle passerait le seuil de la porte, mais pour l'heure les lèvres du jeune homme trempait dans la cervoise à la cerise. Il ne manquait plus que le dragon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: 1.4 [Fin Mai]Qui trop combat le Dragon, devient Dragon lui-même *   Ven 27 Sep - 23:50

Linor

Rassurée et avec la permission de sa tata, Ali prit place à la table, posant ses chopes, sans les renverser. Le lait sentait bon et elle avait hâte d'y tremper ses lèvres. Elle laissa une place à Pacy et n'y résistant plus, goûta le breuvage chaud. Un vrai délice pour les papilles. Elle se rendit alors compte qu'elle avait grand soif. Elle prit une gorgée de plus, tout en écoutant.

Je suis là oui. Dites moi, que font deux petites filles telle que vous ici et sans votre cureton de père ?

Ben on est venu cueillir des fruits pour le village parce que c'est difficile d'en trouver. Papa il dit que les gens des villages fruitiers ils cueillent pas ! Pourtant c'est pas dur !

Ali opina de la tête aux propos de sa soeur. La cueillette, ça pouvait même être amusant !

Oui, c'est facile, il suffit d'avoir une échelle et de grimper tout en haut, comme ça, les plus beaux fruits sont à portée de doigt ! Mais, il faut bien caler l'échelle au pied de l'arbre, sinon, elle tangue et on risque de finir les quatre fers en l'air.

Elle sourit et but une autre gorgée. Vraiment délicieux ce lait !
Puis sa tata questionna sa soeur sur son séjour à Montbrison. Elle s'était sauvée pour aller pêcher toute seule... Quelle drôle d'idée, elle avait eu cette fois-là !


Te serais-tu sauvée comme l'autre fois à Montbrison ? J'ai toujours un oeil sur ma maison et il m'a dit que tu y étais allée.

Euh... ben c'est à dire... je.... mais comment tu sais ça toi d'abord ?

Et Pacy qui perdait tous ses moyens... Tsss, il fallait lui filer un petit coup de main !

Non, elle s'est pas sauvée, on est venues toutes les deux ! Même que c'est vrai ! Et même que c'est pour cueillir des fruits pour le village. Là, on avait fini notre journée alors, on est venues se désaltérer à l'auberge.

Elle sourit à sa soeur, fière de lui avoir porter "secours" ! Elle regarda ensuite sa tata pour voir si elle allait encore taquiner Pacy ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: 1.4 [Fin Mai]Qui trop combat le Dragon, devient Dragon lui-même *   Ven 27 Sep - 23:51

Patience

Patience était bien embêtée avec cet interrogatoire de sa tante. Elle savait qu'elle ne devait pas mentir mais se faire enguirlander pour un oui ou pour un non c'était moyen comme idée. Elle se dandinait donc sur un pied puis sur l'autre, les mains derrière les fesses, le regard baissé. Elle se mit à prier rapidement à Aristote pour qu'Il lui trouve une solution.

Et alors qu'elle commençait à Lui demander une aide, Patience entendit la voix de sa jumelle s'élevait


Non, elle s'est pas sauvée, on est venues toutes les deux ! Même que c'est vrai ! Et même que c'est pour cueillir des fruits pour le village. Là, on avait fini notre journée alors, on est venues se désaltérer à l'auberge.

Patience poussa un soupir de soulagement. Il n'y avait pas à dire mais heureusement qu'elle était là. Elle venait de l'aider en la voyant dans l'embarras. La petite fille se mit à sourire.

Oui même que Linor a raison ! Même que c'est vrai et même qu'on a tout plein de fruits pour Papa ! Mais même que c'est vrai que c'est fatigant de cueillir des fruits quand on est petites comme nous mais heureusement c'est amusant !

Patience releva la tête en souriant. Elle avait trouvé une alliée précieuse en la personne de sa jumelle. Et ce qui jusqu'à alors n'était que difficultés et incompréhension, prenaient tout son sens avec elle, car elles ne faisaient plus qu'une quand il fallait s'entraider. La petite fille s'assit face à sa tante et récupéra sa choppe de lait chaud.

Ah ! Y a rien de meilleur qu'un bon verre de lait chaud pour terminer une journée !

Se tournant vers sa tante

Et Matthis il est où ? Et toi tu vas où comme ça ? Tu viens avec nous à Montpensier faire un coucou à Papa ? Et Eléa elle est où ? Avec Alexandre et Matthis ? Tu as déjà cueillit des fruits ? Tu préfères quoi comme fruits ? Moi je préfère la pomme rouge !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: 1.4 [Fin Mai]Qui trop combat le Dragon, devient Dragon lui-même *   Ven 27 Sep - 23:51

Korydwen

Elle avait du mal à saisir et à comprendre, ou alors son frère avait cessé d’être peureux ? Toujours est-il que de toute évidence, ce voyage semblait préparer de longue date et qu’en matière d’éducation Korydwen n’avait absolument aucune raison de ramener sa pomme. N’avait-elle pas oublié sa fille quelques jours auparavant à Angers ? Cependant sa question avait déstabilisé Patience, mais Korydwen n’avait pas pensé une seule seconde que son autre nièce Aliénor viendrait au secours de sa sœur. D’une part parce qu’elles étaient sœurs et d’autre part parce qu’elles étaient jumelles. Sauf que Korydwen, des enfants jumeaux, jamais elle n’en avait eu et jamais elle n’avait donc pu remarquer la complicité plus flagrante qu’entre deux enfants d’une même fratrie. Elle avait l’impression de n’avoir plus qu’une petite fille en face d’elle alors qu’elles faisaient bloc à deux mais dans le même sens. Korydwen en aurait presque été déstabilisée et en son fort intérieur remerciait le seigneur de ne lui avoir donné qu’un seul enfant à chaque fois vu sa faible réussite en matière d’éducation.

Un verre de lait chaud ? Bien une idée de votre père ça !

Et de rire tendrement, alors qu’elle savait pertinemment qu’Eléa tournait à la bière, que Matthis devait en faire de même depuis qu’il avait été dans son campement et elle se doutait fort bien que Timothée ne devait pas être en reste de ce côté-là.

Je préfère une bonne bière fraîche ou une bonne chope de cidre ! M’enfin, vous y goûterez plus tard !

Et de plonger ses lèvres dans sa chope de bière. Et puis vinrent les questions d’enfant. Et de sourire. Ses enfants étaient déjà bien grands, deux étaient adultes et le troisième en voie de l’être. Ses petits monstres lui manquaient, même si parfois ils l’agaçaient et l’épuisaient, l’on disait des enfants qu’ils grandissaient et des adultes qu’ils vieillissaient. Korydwen devenait une vieille… Même Patience avait semblé le penser tant elle avait senti son regard posé sur elle. Il est vrai qu’elle ne ressemblait guère à toutes ces nobles à poitrine généreuse et au teint de jeunesse éternelle. La maladie, les guerres successives. Sa dernière fausse-couche… Arriverait-elle un jour à avoir cet enfant tant désiré ? Plus les mois passaient et plus elle doutait de sa réussite et de sa fécondité… Ses menstrues se voulaient trompeuses !

Petites ? Plus vraiment vous savez, vous avez dépassé les 7 ans. Votre père vous confie des tâches d’adulte. Cueillir des fruits ce n’est guère banal, c’est le début de l’apprentissage et du travail vous savez.

Plus les minutes passaient et plus Korydwen trouvait que Patience ressemblait plus à son père qu’Aliénor. Il est vrai que Sun l’avait alerté à ce propos. Patience voulait visiblement devenir bonne sœur. Korydwen n’était pas tout à fait persuadée qu’il s’agissait là d’une envie de la petite fille.

Matthis ? Je le retrouve dans trois jours à Murat. Je vais à Murat rejoindre votre oncle Althiof, votre cousine Eléa et votre cousin Matthis. Nous allons à la…

Elle marqua une pause, elle ne pouvait guère avouer qu’ils allaient à la guerre, il ne fallait pas effrayer les jumelles et puis…
Nous allons retrouver des nobles du duché. Il s’agit de la rencontre annuelle de la noblesse et cette année cette réunion se déroule à Murat.


Après tout, c’était un mensonge pour un bien, ainsi elle n’inquièterait pas les filles.

Alexandre et bien, il vadrouille avec Albert. Tu voulais dire Timothée ? Et bien Timothée est à Clermont puisqu’il travaille dans la bibliothèque du duché, sauf si il est allé à Montbrison quelques jours. Cueillir des fruits ?! Bien sur que oui ! Même qu’une fois un rodeur a jeté un caillou contre mon échelle qui a volé en éclat et je me suis retrouvée assise par terre ! C’était une petite échelle, mais quand même ! Les fruits que je préfère ? Piouf… Vaste question.

Korydwen resta interdite un moment avant de finalement répondre.

Les poires ! Et toi Aliénor ? Qu’est-ce que tu aimes ? Et vous savez faire des tartes aux pommes ? Ou des chaussons aux pommes ?

Il faudrait peut-être qu’elle prenne un peu de temps à son retour de la guerre pour enseigner quelques notions de cuisine à ses nièces, Tiadriel n’ayant pu le faire.

Votre père, il cuisine bien ? Peut-être qu’à mon retour je pourrai vous enseigner quelques petites recettes ? Savez-vous coudre et broder ?

Korydwen regardait les fillettes.

Demain je vais à Montpensier. Voulez-vous que je vous ramène ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: 1.4 [Fin Mai]Qui trop combat le Dragon, devient Dragon lui-même *   Ven 27 Sep - 23:52

Patience

Patience avait remarqué que sa tante était un peu troublée. Etait-elle destabilisée par la complicité qu'elle avait avec sa jumelle ? C'était peut-être quelque chose à accentuer dans la discussion. Aussi regarda-t-elle sa soeur et lui adressa un clin d'oeil de connivence. Comprendrait-elle ce qu'elle voulait dire ? Kory lui expliquer qu'elle allait rejoindre toute sa famille à Murat.

Matthis ? Je le retrouve dans trois jours à Murat. Je vais à Murat rejoindre votre oncle Althiof, votre cousine Eléa et votre cousin Matthis. Nous allons à la…

Patience attendit une suite qui ne vint pas. Elle la regarda d'un air surpris car comme aux habitudes des adultes, elle changeait de sujet. Que pouvait-elle y avoir à Murat qui nécessite la visite de toute la famille ou presque ? Elle regarda sa soeur d'un air interrogateur, puis elle se pencha vers elle

A ton avis, c'est quoi l'endroit où ils vont tous sans Tim et Alex ?

Pour la petite fille, cela aurait pu être la messe, mais y avait pas besoin d'aller si loin. Cela aurait pu être la bibliothèque mais dans ce cas, ils auraient amené Timothée qui aimait lire. Surtout qu'elle le lui confirma

Tante Kory, c'est...

Alexandre et bien, il vadrouille avec Albert. Tu voulais dire Timothée ? Et bien Timothée est à Clermont puisqu’il travaille dans la bibliothèque du duché, sauf si il est allé à Montbrison quelques jours. Cueillir des fruits ?! Bien sur que oui ! Même qu’une fois un rodeur a jeté un caillou contre mon échelle qui a volé en éclat et je me suis retrouvée assise par terre ! C’était une petite échelle, mais quand même ! Les fruits que je préfère ? Piouf… Vaste question.

Et une nouvelle fois, elle éloigna la possibilité que la petite fille puisse savoir ce qui se passait, mais elle amena la conversation sur un sujet que la petite fille aimait bien : la cuisine.

Les poires ! Et toi Aliénor ? Qu’est-ce que tu aimes ? Et vous savez faire des tartes aux pommes ? Ou des chaussons aux pommes ?

Moi je sais faire de la farine et même qu'après Linor elle peut faire des gâteaux. La tarte aux pommes moi je sais la manger ! Même que c'est très bon !

La petite fille avait le regard pétillant et un sourire gourmand. Elle aimait bien quand cela sortait du four et qu'elle était bien chaude.

C'est encore meilleur quand c'est chaud !

Votre père, il cuisine bien ? Peut-être qu’à mon retour je pourrai vous enseigner quelques petites recettes ? Savez-vous coudre et broder ?

Patience se mit à éclater de rire en s'imaginant son père devant les fourneaux. Il n'était pas très doué et ce qu'il faisait n'était pas très bon. Aussi c'était souvent elle ou Aliénor qui faisaient la cuisine. Et quand il arrivait que ce soit leur père, elle, elle préférait ne rien dire.

Papa, il est bon, juste pour faire l'omelette ou faire chauffer le lait. Ah oui et pour faire le pain. Le pain de Papa il est très bon.

La petite fille se gratta la tête pour la deuxième question de sa tante. Avait-elle oublié que ses parents avaient été tisserands ?

Papa il nous a un peu appris à faire des robes pour les marionnettes qu'il a fait. Il nous a même appris à faire des poupées en chiffons. Tu sais Papa, il est vachement fort avec son aiguille.

Elle se mit à se tourner sur elle-même.

Même que c'est lui qui fait tous nos vêtements et il nous fait des jolies robes pour quand on va à la messe, le dimanche. Il nous en fera peut-être une très jolie pour le mariage de Carmen.

Patience posa ses coudes sur la table et sa tête sur ses mains.

Je me demande comment elle va être la robe de Carmen. Je suis sûre qu'elle sera belle. Par contre, ça va la changer une robe, car elle en porte pas souvent.

Demain je vais à Montpensier. Voulez-vous que je vous ramène ?

Patience regarda Aliénor pour lui demander son avis

Moi je pense que ça serait bien en effet ! On éviterait les brigands comme ça ! Ils sont méchants les grands, ils attaquent même les petites filles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: 1.4 [Fin Mai]Qui trop combat le Dragon, devient Dragon lui-même *   Ven 27 Sep - 23:53

Linor

Il n'y avait pas à dire ! Quand Pacy se sentait rassurée, elle devenait un vrai moulin à paroles et à questions ! Attention, il fallait suivre pour essayer de répondre à tout, sinon, elle était bien capable de recommencer pour obtenir toutes les réponses souhaitées.

Le lait, c'était bon et puis c'était tout ! La bière... Ben, ni sa soeur, ni elle n'avaient le droit d'y goûter ! Papa le saurait et Ali ne voulait pas être punie pour avoir essayé d'en découvrir la saveur.


Petites ? Plus vraiment vous savez, vous avez dépassé les 7 ans. Votre père vous confie des tâches d’adulte. Cueillir des fruits ce n’est guère banal, c’est le début de l’apprentissage et du travail vous savez.

Voilà une information de taille ! Elle ne manquerait pas de s'en souvenir quand son papa lui rétorquerait qu'elle n'était pas assez grande pour telle ou telle chose ! Elle sourit malicieusement à sa tata, la remerciant silencieusement pour ses bonnes paroles !

Puis un regard échangé avec sa jumelle et un clin d'oeil de cette dernière. Ali lui sourit en retour. Elles faisaient une sacrée paire. Et autant ne pas trop les titiller dans certains cas.
Les réponses évasives qui cachent des choses, la fillette n'aimait pas ça, pas ça du tout même. Mais parfois, il était bien difficile de savoir ce qu'il se passait dans la tête des adultes. Même en rusant, il n'était pas aisé d'obtenir une réponse.


A ton avis, c'est quoi l'endroit où ils vont tous sans Tim et Alex ?

Et de répondre à sa soeur sur le même ton.

A ton avis ? Un endroit où quand t'es trop petit, tu ne peux pas aller parce que c'est dangereux ? Elle va où Tata ces derniers temps ? Tater de son épée sur les méchants, non ? Donc...

Sa tata enchainait les réponses, des fois qu'elles puissent avoir le temps d'ajouter des questions entre...

Les poires ! Et toi Aliénor ? Qu’est-ce que tu aimes ? Et vous savez faire des tartes aux pommes ? Ou des chaussons aux pommes ?

Moi, j'aime bien les pommes et les poires ! Oui, moi, je sais faire les tartes aux pommes et Pacy les mange !

Votre père, il cuisine bien ? Peut-être qu’à mon retour je pourrai vous enseigner quelques petites recettes ? Savez-vous coudre et broder ?

Autant ne pas en rajouter une couche sur les talents culinaires de son papa. Aristote voyait et entendait tout. Il risquait de se mettre en colère et après elle devrait aller à confesse...

Je sais cuisiner. J'ai appris... là où... j'ai vécu pendant un temps... J'y ai aussi appris les travaux de couture. "Il" pensait... qu'une "dame" devait savoir faire ce genre de choses...
J'aurais préféré apprendre avec Papa ou Maman...


Le regard d'Ali se voila brièvement et elle entendit sa pipelette de soeur de loin. Elle finit par revenir à la conversation quand il fut question du retour à Montpensier.
Leur mission était terminée, elles avaient bien travaillé et pouvaient donc rentrer à la maison.
Georges lui manquait, Papa lui manquait, Esteban lui manquait et Tom lui manquait.


Oui, oui, c'est une très bonne idée ! C'est gentil de nous raccompagner Tata Kory !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: 1.4 [Fin Mai]Qui trop combat le Dragon, devient Dragon lui-même *   Ven 27 Sep - 23:53

Korydwen


Elle jouait avec sa chope, elle tourna dans entre ses doigts fins, elle avait bien remarqué les échanges à voix basse des deux fillettes, sans doute voulaient-elles savoir où elle allait réellement et si... Si la Comtesse crachait finalement le morceau, qu'est-ce que cela changerait après tout ? Vouloir protéger des enfants qui finalement préféraient savoir ce qu'il se passait dans le royaume, sans compter qu'avec les crieurs, les annonces ne passaient guère inaperçu. Elle ne voulait juste pas de pitié de la part de ses nièces et ne surtout pas entendre que ses propres enfants étaient trop jeunes pour l'accompagner. Eléa et Matthis étaient adultes et Korydwen bien que n'acceptant pas toujours de bon cœur leur choix, devait faire contre mauvaise fortune bon cœur. Ils prenaient leurs vies en main et elle à part conseiller ne pouvait plus faire grand chose.

Plongeant finalement son nez dans sa chope de bière pour la terminer, elle se redressa, fixant ses deux nièces. Elle avait perçu que Rick cuisinait pas si bien que cela, que la couture n'était pas encore complètement acquise.


Alors votre père devra vous apprendre la couture !

Voyant le regard de sa nièce se voiler, elle la regarda avec un petit sourire.

Il vous apprendra à faire de jolies robes ! De bien belles toilettes !

Elle utilisait la technique de son époux. Celle qu'il avait testée mainte fois quand son épouse se perdait dans les méandres de la tristesse... Les robes, les parures et les toilettes redonnaient le sourire aux dames.

Alors nous partirons demain matin pour Montpensier.

Elle s'apprêtait à se lever pour aller prendre un peu de repos. Il lui fallait penser à certaines choses et encore envoyer quelques courriers. Cependant avant de se faire, elle regarda ses nièces avec un regard pétillant.

Si vous croyez que je n'ai rien vu de vos messes basses.

Et de sourire plus franchement, montrant presque sa jolie dentition.

La curiosité est un bien vilain défaut. Mais puisque vous semblez vouloir savoir où je vais avec votre cousin et votre cousine... Alors je vous encourage à écouter les crieurs publics dans les jours à venir.

Et de rire, s'attendaient-elles à cela ? Elle l'ignorait. Mais elle avait tellement l'habitude de ses enfants, que finalement, elle faisait ce qu'elle avait toujours fait avec les siens. Les adultes ne veulent pas vous le dire, alors cherchez et renseignez-vous. Et tous l'avaient fait. Eléa, Matthis et Timothée. La débrouillardise.

On se retrouve demain matin devant l'auberge ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: 1.4 [Fin Mai]Qui trop combat le Dragon, devient Dragon lui-même *   Ven 27 Sep - 23:54

Korydwen

Fin mai.

Bon... Que faire ? Korydwen se trouvait face à deux muettes, ne disait-on pas, qui ne dis mots consent ? De toute façon qu'elles le veuillent ou non, Korydwen partirait au petit matin, elle avait une armée à retrouver, un rendez-vous avec son fils à Murat, une discussion de prévue, du moins, elle le pensait. Elle s'excusa donc auprès de ses nièces et monta à l'étage pour retrouver ses appartements, enfin plutôt sa chambre et son lit. Elle s'allongea et s'étira de tout son long, il ne restait plus que quelques jours avant de retrouver Althiof, Matthis et Eléa.

La nuit fut courte et agitée, les angoisses liées à la guerre faisait de nouveau surface et Korydwen savait ce qu'elle risquait, mais ce qui l'angoissait le plus concernait ses enfants. Quelle idée avait-elle eu d'accepter, mais surtout de prier son fils de venir, elle se réveilla en sueur et fut heureuse de découvrir qu'il ne s'agissait que d'un nouvel affreux cauchemar. Elle les savait fort, mais elle les savait jeune aussi, qu'elle meurt, ne lui posait pas trop de soucis, ainsi était faite la vie, mais voir ses enfants périr pour un Roy qu'elle savait maudit, toujours à mourir ces bêtes-là.

Elle se prépara, rassembla ses affaires pour être à l'heure au rendez-vous, elle attendit ses nièces qui finirent par arriver, une livraison faite à Montpensier au patriarche avant de filer en direction de Clermont, donner 1 écu pour dormir dans une auberge de luxe trop superbe ! Même que le lit ne grinçait pas et puis enfin Murat.

Murat... La détresse se lisait peu à peu sur son visage, elle commença à avertir Flavien de son arrivée, elle avait pour ordre de monter une lance, soit, elle le ferait et convoquerait les personnes qui la rejoindrait. Elle se dirigea vers la taverne de Clothilde, elle savait qu'elle y trouverait son fils, parce qu'à chaque fois que la famille séjournait à Murat, ils allaient dans cette auberge. Elle le trouva là, une chope de bière entre les mains, son fils avait grandi sans qu'elle ne puisse aller contre. Elle avança doucement jusqu'à lui, les mains croisées juste devant son ventre. La chair de sa chair, le fruit de ses entrailles.


Bonjour Matthis. Puis-je ?

Elle attendit une réponse de son fils. Elle se demandait comment cela se passerait, serait-ce comme aux fiançailles de Carmen ? Matthis lui cracherait-il au visage toute la haine qu'il avait pour sa mère ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: 1.4 [Fin Mai]Qui trop combat le Dragon, devient Dragon lui-même *   Ven 27 Sep - 23:55

Matthis



Murat

Le nez dans sa bière, il ne vit pas tout de suite l'ombre de sa mère s'approcher de lui et pourtant si il avait relevé le nez à temps il aurait pu anticiper sa réaction, réfléchir un court instant et éviter de manquer de s'étrangler en la voyant. Elle lui semblait encore plus changer que depuis les fiançailles de Carmen. Ses traits semblaient beaucoup plus tirés, elle semblait si vieille à présent, si pâle. Elle était loin de la mère de ses souvenirs. Quand l'avait-il vu pour la dernière fois ? C'était au domaine du Lys chez Carmen, mais avant cela ?

Il fronça les sourcils, cela devait faire quatre ans qu'il ne l'avait pas vu, quatre longues années d'absence, elle l'avait laissé alors qu'il n'était qu'un petit garçon de neuf ans, presque dix ans. Elle les avait tous quitté précipitamment pour se réfugier dans un couvent, il avait cru entendre des conversations entre Diane et Elise. Sa mère semblait être partie au couvent suite à une maladie... Ca c'était la version officielle, mais l'officieuse ? Il comptait bien la lui demander, ou tout du moins, vérifier les dires de Diane et Elise.

Elle semblait froide et distante, sans doute l'imposait-il à sa mère ? La dernière fois, son regard noir avait du la blesser au plus profond de son coeur de mère. Il poussa sa chope sur le côté et regarda sa mère avec un sourire qui se voulait rassurant. Les crises de petit garçon étaient derrière lui, il devait se conduire en homme en ce jour.


Bonjour Maman. Oui tu peux t'asseoir.

Il la laissa s'asseoir, non sans la quitter des yeux, ses mains se dirigèrent vers les siennes et doucement il prit ses mains qui lui semblaient si vieilles, elle tremblait.

Maman... Es-tu vraiment guérie ? Ne mens pas. Tu es si...

Il n'allait pas dire "vieille", cela risquait de les faire partir du mauvais côté.

Différente...

Il fit signe à Marcel d'apporter une chope de bière pour sa mère et puis il sortit le parchemin que Timothée avait trouvé quelques jours plus tôt.

Timothée a trouvé ça à Mirefleurs. Connaissais-tu l'existence de ce contrat ? Qui est cette Maria ? Timothée pense que c'est toi.

Il avait tellement de choses à dire à sa mère, tellement de questions à lui poser, la rancune était là, mais aujourd'hui il voulait comprendre ce qui avait poussa sa mère à fuir ainsi...

Avant de partir à l'aube de mes 10 ans dans ce campement de chevalier, j'ai surpris... Elise et Diane qui discutaient.

Il but une gorgée comme pour se donner de la force. Avant de la reposer non sans maladresse, il se trahissait et se demandait comment réagirait sa mère face à cette question.

J'ai gardé ce secret durant... 4 longues années, personne d'autre ne le sait... Enfin peut-être Papa, il doit savoir... Elise et Diane disaient que tu étais tombée gravement malade... Et que... Tu avais mis au monde un enfant mort-né et qu'il serait à l'origine de ta longue maladie... Officiellement tu avais du leur donner pour consigne de dire que tu étais malade... Est-ce vrai ?

Il tenait la main de sa mère, ses pouces la massaient doucement comme pour lui apporter du réconfort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: 1.4 [Fin Mai]Qui trop combat le Dragon, devient Dragon lui-même *   Ven 27 Sep - 23:55

Korydwen

La vie était surprenante, à moins que cela ne soit son fils, elle avait toujours vu en Matthis un Althiof plus jeune, les mêmes réflexions, la même vision de certaines choses, les mêmes expressions... A la couleur de cheveux près, elle ne pouvait nier le fait qu'il était le fils de son père. Alors qu'elle pensait que cela se passerait fort mal, ce dernier se montra plutôt attentif. Elle s'installa face à lui et le regarda avec son petit sourire.

Elle sentit sa main sur les siennes et elle le regarda avec un sourire plus prononcé, il lui fallait répondre à sa question. Etait-elle guérie ? Elle ne saurait le dire, le chemin était encore long et semé d'embûche.


C'est en bonne voie. Le temps fera son oeuvre.

Un parchemin glissa jusqu'à elle et Korydwen l'attrapa fébrilement, comment Timothée avait pu tomber dessus ? Ses fils étaient si surprenant, l'un fouinant dans tous les recoins des châteaux pour trouver des documents.

Timothée a raison, c'est moi. C'est ce parchemin qui a poussa ta grand-mère à fuir le royaume d'Espagne, c'est cet accord dont elle m'a protégé... Ce parchemin n'a aucune validité et légitimité. Je ne porte pas ce nom et je ne le porterai jamais. Mais.. Je ne pouvais me résoudre à le détruire, il fait partie intégrante de ce que je suis et de ce que j'ai pu vivre grâce au sacrifice de ma mère.

Elle replia le parchemin si vieux, il était précieux, il avait été son passeport pour la liberté, cependant, elle ne tenait pas à en parler plus que cela. Elle n'aimait qu'un seul homme, Althiof, elle n'en avait épousé qu'un, Althiof.

Et puis la suite n'allait pas manquer de la surprendre, elle poussa un léger soupire non pas d'agacement mais de surprise, comment pouvait-il savoir tout cela ? Il était comme son père, rien ne pouvait être caché à Althiof et visiblement, Matthis suivait son chemin, ses oreilles traînaient partout dans les demeures.

Elle prit une grande respiration avant d'engloutir sa chope de bière. Elle sentait ses doigts sur sa main, elle planta son regard dans celui de son fils, elle ne pouvait lui mentir... Mais cette histoire était si douloureuse. Elle s'en souvenait comme si c'était hier cette nuit... 7 mois de grossesse, elle s'était réveillée dans une mare de sang avec d'affreuses douleurs dans le ventre, elle ne sentait plus son enfant bouger depuis plusieurs jours et l'inquiétude avait fait place au désespoir, l'espoir n'était plus. Les soeurs avaient été mandé et dans d'affreuses souffrances cette nuit-là, elle avait donné la mort... Bien des siècles plus tard, elle aurait appris qu'un noeud s'était formé au niveau du cordon ombilical et qu'il avait assassiné son enfant à naître. Les yeux rougis, elle releva la tête.


Tout cela est vrai... Je ne voulais pas que les gens sachent que j'avais donné la mort à cet enfant... Je ne voulais pas de la pitié des gens.

Mais cela était du passé, et elle reprenait le dessus peu à peu, elle retrouvait goût à la vie, appréciant ce qu'elle avait déjà. Mais parfois, elle l'imaginait ce petit garçon qui aujourd'hui serait âgé de 4 ans, ce troisième fils naturel et quatrième de la famille, elle ne savait plus faire de fille... Elle ne lui avait pas trouvé de prénom. Un petit garçon qui aurait tenu compagnie à Alexandre.

C'était un garçon. J'ai perdu votre petit frère. Je n'ai pas su lui offrir ce que je vous ai offert.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: 1.4 [Fin Mai]Qui trop combat le Dragon, devient Dragon lui-même *   Ven 27 Sep - 23:56

Matthis



Murat

La colère fit place à une certaine forme de compréhension, la logique aurait voulu qu'il se comporte comme un adulte et non plus comme un enfant, il était un homme maintenant, mais sa réaction était sans doute logique, durant quatre longues années sa mère fut absente, sa mère ne l'avait pas guidé, ne l'avait pas aidé à devenir un homme et n'avait été encore moins présente à son quatorzième anniversaire. Mais il aurait du penser, la connaissant qu'il se passait quelque chose de grave et qu'elle ne les avait pas délaissé par gaieté de coeur. Mais avec des si, il se mettrait lui même en bouteille. Il écouta attentivement et un sentiment de honte l'envahissait peu à peu.

Et là il comprit... Sa mère avait fait comme sa grand-mère, elle avait protégé ses enfants d'une tristesse, d'un malheur terrible, d'une tragédie familiale en prenant sur elle et en s'isolant. Le hasard avait voulu que Timothée découvre se parchemin et que les oreilles de Matthis traînent dans les parages.


Je... Je suis désolé. Je ne voulais pas réveiller de mauvaises pensées.

Matthis ne savait plus très bien où se mettre, il connaissait la vérité, mais sans doute que sa mère ne souhaitait pas le dévoiler, sans doute voulait elle que cela reste entre elle et Althiof ?

Ce n'est pas de ta faute... C'est Dame Nature qui décide.

Et Matthis de sourire en y repensant, combien de fois son père avait dit "trouves dame Nature et tu auras un petit frère". Et de rire doucement à cette idée.

Tu sais... On ne peut pas connaitre les raisons qui ont poussé dame Nature à agir ainsi... Mais tu n'as rien fait de mal. Et même si je n'ai pas été très aimable, cela ne m'empêche pas de penser que tu es une mère formidable...

Marcel leur apporta de quoi se restaurer et Matthis poussa une assiette pleine devant sa mère. Elle ferait son deuil, il le savait, sa mère était forte et puis...

On est là nous. Eléa, Matthis, Timothée, Alexandre, Althiof... Et puis vous êtes encore jeunes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: 1.4 [Fin Mai]Qui trop combat le Dragon, devient Dragon lui-même *   Ven 27 Sep - 23:57

Korydwen

La désolation se lisait sur le visage de son fils, sans doute trouvait-il qu'il avait été dur avec elle ? Korydwen n'en saurait peut-être jamais rien, et cela ne l'empêcherait pas de vivre. Des moments dures il y en aurait d'autre, personne ne peut toujours être d'accord avec une autre personne. Elle le savait bien, alors que beaucoup pensait qu'avec Althiof tout se passait toujours très bien, plusieurs crises ? Cataclysme ? Éruption ? Avait traversé la vie du couple, mais toujours ils avaient su poser les choses, enfin... Plus Althiof qu'elle, mais elle avait appris. Appris à être plus calme, plus posée, moins sanguine. L'avenir lui dirait si elle s'en était complètement sortie.

Tu sais Matthis. Les souvenirs bons, comme mauvais font partis intégrantes de nous, de notre histoire. Le tout est d'apprécier ce que l'on a. Et comme tu le dis si justement, vous êtes là.

Sa descendance était déjà si grande, le nom de son époux serait porté à travers les âges, une lignée de grand combattant était née, Korydwen en était persuadée. Elle ne savait pas ce que cette guerre leur réserverait, ni si ils s'en sortiraient tous vivants, mais elle savait que quoi qu'il arrive, ils continueraient d'avancer, avec le temps les blessures se pansaient et devenaient moins douloureuses. Elle mangea avec un très bon appétit, puis avisant le temps dehors.

Bien, la journée est bien entamée, il faut que je m'occupe d'avertir nos compagnons de route, cette nuit nous intégrons l'armée.

Elle avait aimé discuté avec son fils, ils allaient repartir comme en 30 sur de très bonnes bases. La lance fut montée et elle se présenta devant Flavien pour qu'il les note dans son carnet de bord. Ils avaient rejoint l'armée, une première pour Matthis qui allait découvrir la vie dans un campement. Le jour suivant l'armée fut à Aurillac et celle d'après, elle quitta le Bourbonnais-Auvergne pour rejoindre Muret où...

Mais là, c'est une autre aventure qui commence pour notre héroïne, peut-être pas si héroïne que cela. Si vous souhaitez continuer à suivre ses aventures... Elle vous attend dans une toute nouvelle saison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 1.4 [Fin Mai]Qui trop combat le Dragon, devient Dragon lui-même *   

Revenir en haut Aller en bas
 
1.4 [Fin Mai]Qui trop combat le Dragon, devient Dragon lui-même *
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vos derniére Lecture [manga]
» FF12 - Les chasses
» Tuto : Le combat à l'arc
» Fusil de combat DMR
» [ Event : rp ] Combat d'arène (clandestin)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine de Cournon d'Auvergne :: Baronnie de Cournon d'Auvergne :: Chateau de Cournon d'Auvergne :: Rez-de-chaussée :: Bibliothèque :: Année 1461-
Sauter vers: