AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 3.2 [15-19 Octobre] Couvent Sainte Marguerite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alexandre
Famille "de La Serna"


Messages : 1106
Date d'inscription : 12/05/2010

MessageSujet: 3.2 [15-19 Octobre] Couvent Sainte Marguerite   Mer 14 Jan - 8:48

Sybille.



Voilà donc le couvent où je vivais de manière permanente, il n'était ni très grand, ni très petit, il était d'une taille plutôt classique. Il y avait une petite chapelle où se tenaient les messes et où nous prions plusieurs fois par jour et ce tous les jours. C'était épuisant, mais c'était cela vivre selon la volonté des soeurs.  Il y avait aussi les jardins, j'aimais me promener dans les jardins du couvent, il y avait les herbes plutôt aromatiques pour la cuisine de Soeur Marie-Mahaud et puis il y avait les simples pour se soigner. Il était fort rare de voir un médecin franchir les portes du couvent. Dans mes souvenirs, je n'en avais jamais vu, mais je n'ai pas toujours été là au bon moment.

Il y avait aussi ce petit cimetière où je me promenais souvent avec une petite brosse et un arrosoir. Je nettoyais les tombes des soeurs qui avaient rejoint le Très-Haut et je m'occupais des fleurs, j'aimais bien, cela me détendait et me changeait cruellement des messes. Parfois un oiseau venait me rendre visite, ou encore un papillon, quelques abeilles venaient butiner, mais tout cela surtout durant le printemps au réveil de la nature et en été, pleine période de la floraison. L'hiver les animaux se faisaient plus rares. Mais l'avantage des jardins c'est qu'ils donnaient sur la salle de répétition de la chorale et avec les deux voix de crécelle de Marie-Javotte et Marie-Anastasie, je ne pouvais que rire.

Et puis il y avait bien sur les cellules, certaines étaient vides et accueillaient les voyageuses de passage, les dames souhaitant durant quelques jours se pencher sur elle-même et sur le Très-Haut. J'aimais beaucoup, parce que pendant les repas je mangeais avec elles et je voyageais ainsi à travers leurs récits. Les femmes parlaient souvent de leurs maris, leurs enfants, la famille et bien peu souvent d'elles. Vraiment, de très bons moments. La vie au couvent n'était pas toujours si morose que cela.

Les cuisines sentaient bon aussi, même si les mets étaient relativement simples, simples mais bon et je n'avais pas à me plaindre, tous les jours j'avais à manger. Et puis, les champs, la soeur bouchère, meunière, boulangère. Tout était fabriqué dans le couvent, afin de ? A vrai dire je ne savais pas vraiment. Enfin, tout ceci était ma vie et ma maison. Et je comptais bien m'en servir pour devenir une femme exceptionnelle et pourquoi pas une diaconesse ? A force d'apprentissage...


Bon comment faire... Je lui ai promis de lui montrer ma cel... hum chambre au couvent, mais c'est un garçon. Comment peut-il entrer dans le couvent...

Je devais réfléchir. Il allait falloir faire un plan.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre
Famille "de La Serna"


Messages : 1106
Date d'inscription : 12/05/2010

MessageSujet: Re: 3.2 [15-19 Octobre] Couvent Sainte Marguerite   Mer 14 Jan - 8:48

Alexandre_serna

Elle était marrante Sybille, "viens je vais te montrer ma chambre".
Sauf que lui n'était pas une fille alors comment allait-il bien pouvoir entrer dans ce couvent ?
Et puis hors de question que de porter une robe, plutôt escalader la façade.
Des fois, Alexandre se demandait ce que son amie avait en tête, c'était vraiment incroyable.
On ne s'ennuyait jamais.
Il quitta l'hostel, bien remis de sa pauvre maladie, la grippe Alexandrine, enfin, il lui faudrait encore se procurer une essence, mais Great travaillait dessus et il l'aurait prochainement.
Il prit la direction du couvent, il était non loin du monastère où séjournait ses parents et sa soeur.
Il marcha quelques minutes, puis il finit par se dire qu'il lui faudrait récupérer sa monture, où était-elle d'ailleurs ?
Il faudrait qu'il se renseigne auprès de Germain.
Il finit par arriver devant le monastère, c'était une bâtisse très imposante, avec des petites murailles autour de champs ? Jardins ?
Il ne pouvait pas dire.
Il fallait trouver l'entrée, sauf que...
Est-ce que les Soeurs le laisserait entrer ?
Pas sûr du tout.
Il fit le tour de l'ensemble cherchant les fenêtres des chambres, mais les Soeurs étaient malignes, elles n'avaient aucune chambre qui donnaient sur le dehors.
Le stratagème du caillou contre la fenêtre était inutile.


Hum...
Elle est marrante !
Pffff bien une fille ça !
Pis c'est pas la Princesse Raiponce avec ses cheveux qui vont jusqu'à la terre...


Le gamin resta donc devant le couvent, espérant qu'elle sortirait et si...
Aller, il s'avança jusqu'à la lourde porte du Couvent et tira comme un fou sur la cloche.
Il n'avait absolument aucune idée de ce qui allait en sortir, enfin, à part une Soeur.
Mais il ne savait surtout pas ce qu'il allait pouvoir dire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre
Famille "de La Serna"


Messages : 1106
Date d'inscription : 12/05/2010

MessageSujet: Re: 3.2 [15-19 Octobre] Couvent Sainte Marguerite   Mer 14 Jan - 8:49

Sybille.



Je ne pensais pas qu'Alexandre aurait le courage de venir jusqu'au monastère, parce que ce dernier, le couvent, pas Alexandre, était interdit d'accès aux hommes, alors sauf si il s'était déguisé en une fille, je voyais pas comment il allait pouvoir entrer dans ce couvent. Mais pour l'heure, tout ceci, je ne le savais pas encore. Il était tôt ce matin et la brume recouvrait légèrement les alentours, c'était amusant, on ne voyait pas encore au dehors, mais bien rapidement elle s'estompa, entre la brume et la nuit, je n'étais pas très vernie ce matin. La première prière était terminée et je pouvais enfin aller prendre mon petit déjeuner, il était fort simple, une tranche de pain avec de la confiture du couvent, parfois nous avions du beurre, quand les vaches donnaient du lait et que l'on battait la crème pour en faire du beurre, mais nous le réservions bien souvent pour le petit déjeuner du dimanche matin. Un verre de lait et puis un fruit, voilà ce qui me permettait de tenir jusqu'au midi, le midi c'était généralement potée auvergnate ou une bonne grosse soupe paysanne. Très facile à faire en quantité et cela calait bien l'estomac. Alors que je venais de prendre mon petit déjeuner et que j'apportais ma vaisselle sale à la cuisine pour que les Soeurs préposées ce jour à la vaisselle puisse la faire. Je les gratifiais d'un sourire, parce que cette tâche était vraiment très ingrate, j'avais à la faire aussi, mais comme nous étions nombreuses, généralement c'était deux fois par mois.

J'allais me rendre dans la bibliothèque du couvent afin d'y suivre mon enseignement du latin avec la Mère Supérieure, elle tenait à s'occuper de tout cela pour nous, elle était sévère, mais au fond d'elle, elle était juste et cela se voyait. Parfois elle me disputait parce que je regardais en l'air au lieu de me concentrer sur mon grimoire de latin, mais elle me pardonnait, j'étais si jeune comme elle disait. Je n'étais pas la plus jeune des orphelines. La plus jeunes c'était Marie-Margot, mais je l'appelais Margotte, elle avait 4 ans et me faisait beaucoup rire, elle n'avait pour l'heure aucune tâche et son apprentissage n'était que très basique, simplement la langue française les prononciations correctes des mots : la diction que cela s'appelait, moi aussi j'y avais eu le droit petite. Alors Margotte je l'aidais. Je l'aidais beaucoup. D'ailleurs, nous avions décidé de dormir dans la même chambre, ce qui convenait parfaitement aux Soeurs, parfois le matin je retrouvais Margotte dans mon lit, sans doute avait-elle fait un cauchemar. Cela me faisait sourire. Mais aujourd'hui, Margotte était malade, alors elle n'avait plus le droit de dormir avec moi. Elle avait la grippe Alexandrine, alors j'espèrais bien vite son retour. Perdue dans mes pensées, j'entendis des bruits contre la porte principale de notre couvent. La Soeur responsable ce jour de la porte. Oui, chaque sœur avait une responsabilité journalière. Donc ce jour, Soeur Marie-Gabrielle, était responsable de la porte, comme j'étais curieuse, je restais non loin d'elle, mais cachée, car je devais être à ma leçon de latin.

Marie-Gabrielle ouvrit la porte et se trouva nez à nez avec Alexandre. Je mis ma main devant ma bouche, ne désirant pas me faire remarquer et gronder, j'allais pousser un cri de surprise puis éclater de rire, mais rien de ceci ne se passa, sauf dans ma tête. Je restais là, quitte à me faire disputer ensuite, mais j'étais curieuse de voir l'échange.


              ~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~


Marie-Gabrielle était une Soeur, ni trop vieille, ni trop jeune, elle devait se trouver dans la moyenne d'âge du couvent, lorsqu'elle se retrouva nez à nez avec cet enfant, elle fut d'abord surprise, qu'est-ce qu'un enfant pouvait bien faire là et encore plus un garçon.

Tu t'es trompé d'endroit mon petit, le monastère c'est un peu plus loin, par là-bas. Ou alors cherches-tu une épouse, mais tu me sembles bien jeune pour cela. Que fais-tu donc ici ?

              ~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~



Mais à la question que posa Soeur Marie-Gabrielle, je sortis de ma cachette et commença à agiter mes petits bras en direction d'Alexandre, dans le dos de la sœur. J'espérais ne pas le faire rire et surtout qu'il comprenne qu'il ne fallait pas qu'il parle de moi, sinon j'étais cuite, totalement cuite. Je risquais d'avoir de gros problème et je n'avais guère envie de me retrouver dans la pièce réservée aux filles qui ne respectaient pas les règles, avec du pain sec et de l'eau et juste soi-même pour écouter le silence des murs, une torture.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre
Famille "de La Serna"


Messages : 1106
Date d'inscription : 12/05/2010

MessageSujet: Re: 3.2 [15-19 Octobre] Couvent Sainte Marguerite   Mer 14 Jan - 8:49

Alexandre_serna

A se demander ce qui était passé par la tête du gamin ?
Il ne savait pas trop pourquoi il avait frappé contre cette porte de si bon matin.
Parfois, même très souvent, il agissait sans véritablement réfléchir de la conséquence de ses actions, forcément, c'était un enfant.
Rien qu'un enfant.
Soudain la porte s'ouvrit sur une Soeur sans doute.
Elle devait être dans la fleur de l'âge, dans l'âge mûr ?
D'ailleurs cette expression le faisait toujours bien rire, il se demandait comment un âge pouvait être dans le mur, mais ainsi était la vie des grands : pondre des expressions étranges qu'eux seuls sont capable de comprendre.
Elle lui adressa la parole.
Il allait répondre, sa bouche s'ouvrit, mais il aperçut Sybille, elle agitait drôlement ses bras.
Au bout d'un moment, il finit par comprendre ce qu'elle voulait dire.
Il se concentra de nouveau sur la Soeur.


Tu as raison ma Soeur.
Je me suis trompé, je cherchai le monastère.
Merci pour l'information.
Au-revoir.


Il espérait que la soeur partirait et refermerait la porte.
Lui il resterait dans les parages attendant Sybille, espérant qu'elle puisse sortir de ce couvent aujourd'hui.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 3.2 [15-19 Octobre] Couvent Sainte Marguerite   

Revenir en haut Aller en bas
 
3.2 [15-19 Octobre] Couvent Sainte Marguerite
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» pti conseil
» [Seigneurie de Saint Nectaire] Le Vernet-Sainte-Marguerite
» Eur'open Bowl 16 et 17 octobre 2010 Anglet (64)
» Soirée du vendredi 15 Octobre 2010
» Vicomté de Crest

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine de Cournon d'Auvergne :: Baronnie de Cournon d'Auvergne :: Chateau de Cournon d'Auvergne :: Rez-de-chaussée :: Bibliothèque :: Année 1462-
Sauter vers: