AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 3.4 [20 Octobre] Hostel Serna : Fort de Pan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alexandre
Famille "de La Serna"


Messages : 1106
Date d'inscription : 12/05/2010

MessageSujet: 3.4 [20 Octobre] Hostel Serna : Fort de Pan   Mer 14 Jan - 9:11

Korydwen

L'Hostel Serna était sans doute une des bâtisses les plus imposantes de la Capitale, imposante dans le sens de sa grandeur et du nombre de pièce, à l'époque où « l'équipe » Serna, comme elle aimait à la dire,  se cherchait un pied à terre à Clermont afin de pouvoir y loger tout ce petit monde et ce n'était pas moins de six appartements rassemblés dans ce lieu. L'appartement Rick & Tiadriel de la Serna-Harispe, celui d'Alethea, le nom de l'époux avait été selon les envies de sa cousine retirée, simplement parce qu'à ce moment là, Eragon du Poitou s'était levé contre la Licorne Alethea, Alethea la royaliste dans l'âme et le cœur. Korydwen avait toujours admiré sa cousine et encore aujourd'hui regrettait de ne pas avoir pu être à ses côtés à la fin de sa vie. Alethea était douceur quand on la connaissait, d'aucun disait d'elle qu'elle était froide et qu'elle vouvoyait, mais c'était elle, c'était Alethea. La rencontre à la Prévôté et un soir dans une taverne, ce nom lâché, les mettant toutes deux sur la piste, Korydwen cherchant dans sa malle et Thea écrivant à sa mère. Qu'était devenue la mère de Théa ? Sans doute qu'elle ne le saurait jamais... Et puis la suite Eldarwenn, dont finalement le mariage n'avait jamais été validé. Korydwen avait toujours aimé sa cousine Eldarwenn et le jour où Carmen était arrivée au domaine, elle s'était sentie revivre. Ce lien avec Elda avait toujours été si particulier, si unique. C'était sa plus « vieille » cousine connue et elle regrettait chaque jour cette absence. Elle la savait en vie, au plus profond de son cœur et elle partageait cette peine avec Carmen, essayant d'agir avec elle comme une mère l'aurait fait, s'attirant parfois les foudres de ses propres enfants.

Finalement, ses enfants avaient été les seuls Serna épargnés pour le moment, les seuls à avoir Père et Mère vivant. Carmen avait retrouvé son père, un voyage en Irlande, ce voyage lui fut conter autour d'une tasse de tisane à Cournon d'Auvergne, au coin du feu, elle avait aimé l'entendre raconter tout cela, elle avait senti cette joie de vivre qui emplissait de nouveau le cœur de Carmen et puis elle avait rencontré Duncan. Duncan l'irlandais ou l'écossais ? A vrai dire, elle avait toujours eu du mal avec ces contrés lointaines, mais elle avait appris à apprécié à sa juste valeur Duncan et puis, il était tombé malade et elle avait vu sa cousine... Parfois, elle levait les yeux au ciel, priant Eldarwenn de resurgir de son île où elle ne savait quoi. Un jour peut-être, qui c'est ?

Et que dire d'Ambris ? Et d'Aellfall. Elle avait connu Ambris avant son mariage, le côtoyant à Montbrison et puis de fil en aiguilles ils avaient retrouvé quelques similitudes en leurs histoires respectives et après recherches, il avait fallut se rendre à l'évidence, ils étaient cousins et de là, tout un tas de choses s'étaient déroulés et Korydwen était devenue la marraine d'Ambris devant Aristote, elle avait annoncé à Aellfall sa grossesse alors qu'elle était la bourgmestre de Montbrison, elle s'en souvenait comme si c'était hier de cette annonce. A cette époque, elle était bien loin de ce douter que le petit être que portait sa cousine lui serait un jour confié, Alexandre... Et la vie avait été cruelle cette année-là. Alors que le château tombait aux mains des brigands et que la loi martiale était déclarée, Ambris et Aellfall furent attaqués sur les routes et tués comme des bêtes... Korydwen se souvenait encore de ce terrible jour, de la dernière lettre que ses cousins reçurent d'elle... Cette lettre leur demandant de quitter le duché... Quelle plaie, quel déplaisir elle avait ressenti et puis il y avait eu Alexandre et Rick... Rick qui refusait que l'enfant soit gardé, Alexandre placé dans un monastère ? Elle eut un sourire en s'imaginant la scène, elle se souvenait avoir eu des mots durs envers son frère, mais il fallait qu'il comprenne et finalement elle avait eu la garde d'Alexandre.

Quant à son frère, la dernière fois qu'elle l'avait vu, c'était pour cette réunion des Serna, cette réunion où elle leur annonçait à tous sa nomination à la tête de sa famille, de leur famille et là... Encore, Rick ne semblait pas l'avoir très bien pris, mais c'était comme ça et sans cela... Sans cela ? Les Serna n'aurait plus eu le droit à porter leurs beaux blasons et cela, elle se le refusait. Elle s'était battue durant des années pour que la paix règne au sein de leurs familles. Mais comme dans tout Royaume, la paix est bien trop souvent fragile et un rien pour déclencher une véritable guerre. Elle espérait que le temps ait apaisé les tensions de cette dernière réunion. Elle avait vu ses enfants prendre sa défense, une chose qui lui avait tant fait chaud au cœur.

Elle arriva devant la bâtisse. Ce jour, elle avait à faire avec ses enfants et elle savait parfaitement à qui confié ce lourd héritage, cette lourde bâtisse, cet Hostel qui devait encore rayonné et qui rayonnerait à travers le Royaume. Le tout étant de faire les choses, selon son cœur. Elle laissa son cheval au personnel qu'elle avait fait venir et surtout engagé pour l'Hostel. La Comtesse ne comptait plus à la dépense, depuis qu'ils avaient été gratifié de ce Comté, leur permettant d'accéder à la Haute Noblesse de France. Korydwen vivait dans le luxe et tâchait d'en faire profiter autour d'elle. Elle grimpa les quelques marches menant à la lourde porte de cette Hostel, la porte était grande ouverte, très grande ouverte, il était temps d'aérer et de faire revivre ce lieu chargé en histoires et aventures Sernesque. Les employés étaient déjà à pied d'oeuvre, ils nettoyaient ce qui fut jadis, le refuge d'une grande famille.


Ma Dame.
Messire.
Et Korydwen s'inclina devant son maître valet, ou valet premier, à vrai dire elle ne savait trop comment le nommer. Mais elle le respectait, parce qu'elle savait que tous étaient importants et que le moindre chaînon manquant pouvait faire courir à la catastrophe.
La salle des portraits est terminée. La poussière a été faite et le fauteuil est à sa place.
Merci.
Votre épée aussi vous attend, elle a été reforgée à l'identique.
Merci... Kenrui serait si heureux de l'apprendre.
Elle a été forgé selon les indications que votre forgeron a laissé.
Où sont donc les documents ? En lieu sur ? Ils sont là, les derniers effets de feu mon frère.
Ils sont conservés à plat, dans un grimoire pour les originaux, nous n'avons utilisé que les copies que vous en aviez fait.
Je vous remercie... L'écriture de mon frère m'est si précieuse
. Et Korydwen inclina une nouvelle fois la tête en guise de respect envers ce valet qui respectait à la lettre les envies et les convictions de sa Comtesse.

Quand Alexandre arrivera, faites le moi savoir et envoyez le moi ici.

Elle laissa son valet terminé de diriger les opérations de remises en état de cet Hostel, il y aurait aussi les appartements Toggenburg-Marigny, mais chaque chose en son temps. Elle grimpa les grands escaliers de bois et arriva au premier étage où elle se dirigea naturellement vers cette salle des portraits. Tous les portraits connus de la famille y étaient, c'est avec un plaisir non dissimulé qu'elle les observait, avant d'aller s'installer dans son fauteuil de tissus rouge. Elle attendait son fils, depuis le temps que cette cérémonie  devait être faite. Depuis qu'elle devait nommer de manière « physique » et non plus qu'orale son fils nouvel écuyer... Mais tout venait à celui qui savait attendre et sans doute que le dernier né serait content.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre
Famille "de La Serna"


Messages : 1106
Date d'inscription : 12/05/2010

MessageSujet: Re: 3.4 [20 Octobre] Hostel Serna : Fort de Pan   Mer 14 Jan - 9:12

Alexandre_serna

Quelques jours plutôt, depuis son monastère reculé, sa Comtesse de mère lui avait envoyé une lettre, elle lui indiquait une nouvelle venue en la capitale.
Plus longue que celle de septembre, cette fois-ci, elle le convoquait même à l'Hostel Serna, au Fort de Pan comme il l'avait baptisé, quelle bonne nouvelle pensa le gamin.
Il n'aurait pas à le chercher, il aurait juste à suivre les indications de sa mère.
Rue du cheval blanc, il ne pouvait pas le manquer.
Ce jour-là, il quitta l'Hostel Duchesne-Marigny pour prendre la direction de l'Hostel Serna, il avait prévenu Gypsie et Isabella pour qu'elles ne s'inquiètent pas, il avait dit, je serai de retour avec Maman pour le repas.
Il livrerait ainsi sa mère à ses cousines, quoi de mieux ?
Pour le moment il ne voyait pas.
Il embarqua avec lui les oriflammes qu'il avait cousu avec tant d'amour, il y en avait un pour chaque Serna, un pour chacun des enfants d'Alejandro, son grand-père.
Il ne marcha pas bien longtemps et ne se perdit encore moins, il commençait à connaitre Clermont comme sa poche.
Arrivé devant l'Hostel, il voulu frapper, mais un serviteur venait presque de se jeter sur lui.


Votre mère vous attend !

Alexandre le regarda avec un air de grande surprise.
Certes Maman avait dit, mais certes aussi elle aurait pu avoir un empêchement ou un regret.
Il suivit les indications et se rendit dans la salle des portraits.
Elle était là, si belle dans ses vêtements, si belle dans son fauteuil.
Elle était belle comme une Maman !
Ni une, ni deux, le gamin traversa la pièce en courant pour se jeter littéralement sur sa mère, entourant le cou de cette dernière, grimpant sur ses genoux, la serrant fort contre son petit coeur, sentant son odeur de Maman.
Ca c'était une Maman, une vraie Maman.


Maman !!

Une fois son étreinte terminée, il la regarda en souriant, il portait sa belle tenue d'écuyer, parce qu'il savait qu'en ce jour, sa mère le nommerait de façon officielle "Écuyer", enfin si tout ceci pouvait avoir un côté officiel, mais elle lui avait promis une cérémonie et elle tenait parole.
Très petit comité, mais !
Cérémonie quand même.


Comment vont mes frères et ma soeur ?
Et mon Papa ?
Et toi ?




Il se tenait si fièrement avec ses oriflammes qu'il avait au passage fait tomber par terre, il les ramassa.
Chaque chose en son temps.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre
Famille "de La Serna"


Messages : 1106
Date d'inscription : 12/05/2010

MessageSujet: Re: 3.4 [20 Octobre] Hostel Serna : Fort de Pan   Mer 14 Jan - 9:12

Korydwen

Une tornade n'aurait pas fait moins de dégât que son jeune fils, tempête et tornade de vie, voilà qui faisait plaisir à voir. Korydwen le serra dans ses bras avant de le libérer à contre cœur. Il lui manquait son fils et l'impression d'avoir fait un choix entre ses enfants et son époux, ce cœur de mère était déchirée, même si elle le savait entouré et elle n'avait pas l'impression qu'il en souffrait de trop. Il portait une tenue aux couleurs des Serna, une tenue d'écuyer sans doute. Elle reconnaissait la patte de l'atelier DECO, mais avant de débuter cette "cérémonie", Korydwen répondit à son fils.

Ton père va bien, il se repose de toutes les années qu'il a offert à notre duché. Ta sœur aussi se repose depuis son mandat de procureur, elle en a grand besoin, Matthis est à Cournon, il termine son apprentissage de "Seigneur" et Timothée parcourt le monde.

Elle lui sourit tendrement, caressant doucement sa joue, quel serait son avenir ? Que choisirait-il ? Elle savait qu'il serait conseillé comme il fallait, aussi ne s'en inquiéta-t-elle pas plus.

Bien, commençons cette Cérémonie.

Elle se leva et attrapa son épée fraîchement reforgée. Elle regarda son fils.

Alexandre de la Serna, ployez genou devant votre mère.

Elle lui laissa le temps de s'exécuter.

Me jures-tu fidélité, aide et conseil mon jeune écuyer ? Me jures-tu de me représenter dignement quand il le faudra ? Et me jures-tu de jouer encore comme un petit garçon ?

Elle attendit, une fois la réponse de son fils, elle pourrait abaisser délicatement son épée sur l'épaule de son fils, scellant ainsi ce "serment" peu conventionnel, mais dont le petit garçon semblait avoir besoin.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre
Famille "de La Serna"


Messages : 1106
Date d'inscription : 12/05/2010

MessageSujet: Re: 3.4 [20 Octobre] Hostel Serna : Fort de Pan   Mer 14 Jan - 9:13

Alexandre_serna

Alexandre écoutait sa mère, sa famille allait bien, c'est ce qui comptait.
Ils lui manquaient tous, mais ainsi était faite la vie, il fallait profiter des petits moments de bonheur et de plaisir, aussi ce jour, il était hors de question pour Alexandre de penser aux absents.
Le tout était de s'amuser et de profiter de la journée avec sa mère, de tellement en profiter qu'il en oublierait ses vaches.
Et pour qu'Alexandre oublie ses vaches !
Il fallait vraiment qu'une chose extraordinaire se déroule.
Soudain, sa mère débuta la Cérémonie et Alexandre comme devant le Duc Erandil, ploya le genou et posa ses prunelles sur sa mère.
Il attendit ensuite la suite, des questions.


Oui, Mère je jure de te servir avec tout ma fidélité.
Mon aide et mon conseil.
Je te jure que je te représenterai comme il le faut.
Et je te jure craché par terre que je continuerai de m'amuser.


Alexandre attendit la suite des événements.
Il attendit en souriant, il était heureux de ce petit événement.
Cela représentait terriblement pour lui.
Cela marquait son entrée dans la deuxième partie de sa vie.
Ce jour, il se sentait quitter la petite enfance et mettait les deux pieds dans sa vie de "grand".
Il ne serait jamais héritier de ses parents, mais il se savait descendant d'une famille importante par le passé en Espagne.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre
Famille "de La Serna"


Messages : 1106
Date d'inscription : 12/05/2010

MessageSujet: Re: 3.4 [20 Octobre] Hostel Serna : Fort de Pan   Mer 14 Jan - 9:13

Korydwen

Elle observait son fils, il avait grandi, il n'était plus exactement le même petit garçon, la vie l'avait fait peut-être grandir un petit peu trop vite. Mais il ne semblait pas s'en plaindre, il avait toujours cherché à rattraper ses frères et sœurs bien plus âgés que lui. Elle écouta son serment, elle n'avait jamais douté.

Alexandre ! J'entends ton serment.

La Comtesse se leva et posa délicatement sur chacun de ses épaules la lame de son épée. Elle le voyait fier, elle le sentait fier. Il allait respecter sa part du marché. Une véritable épée, elle apprendrait plus tard qu'il en possédait déjà une offerte par le Duc, un bouclier par le Prévôt. Elle se demandait encore comment il faisait pour obtenir tout cela, sans doute son sourire charmeur. Elle replaça son épée dans son fourreau et la posa sur un des guéridons. Elle s'approcha de lui et le serra contre elle.

Je suis fière de toi, écuyer Serna. Mais ne grandis pas trop vite.

Puis elle posa son regard sur les oriflammes en souriant, elle remarqua le travail, il lui avait parlé de son envie de devenir un Héraut, apprendre tout le travail de la Hérauderie, cela le fascinait et il semblait déjà le mettre en application. Elle se baissa pour ramasser le travail de son fils et émue, elle remarqua qu'il s'agissait de tous les blasons de tous les membres de leur famille. Chaque de La Serna qui possédait un blason s'était vu doté d'un oriflamme.

Alexandre, c'est un travail magnifique. Le temps que tu as du y passer. Nous allons mettre celui de base, celui du chef de famille sur le mur de l'Hostel et... Nous mettrons le tien à ses côtés, car mon fils... Tout ceci t'appartient maintenant.

Korydwen se leva et alla chercher dans une belle boite de bois, finement travailler l'acte de propriété. Elle prit les deux parchemins et les tendit à Alexandre.

Citation :
Acte de propriété n°134.
En date du 19 avril 1457.

Je déclare la famille Serna propriétaire de l'Hostel rue du Cheval Blanc.
L'Hostel comporte 6 appartements, une cour intérieur, un logis pour le personnel et trois box d'écurie.

Fait à Clermont,
Nestor Martin.
Notaire de Clermont.

Citation :
Ajout à l'acte de propriété n°134.
En date du 18 octobre 1462.

Korydwen de la Serna, en tant que chef de famille des Serna, lègue l'Hostel communément appelé : Hostel Serna rue du Cheval Blanc à son jeune cousin Alexandre de la Serna.

Fait à Clermont,
Nestor Martin.
Notaire de Clermont.

Il faut que tu gardes tout ceci avec la plus grande précaution dans cette boîte ouvragée en bois. Tout ceci t'appartiens, les murs et les meubles. Le personnel est également à ton service. Maitre Valet est chargé de surveiller que tu ne fasses pas n'importe quoi et que l'Hostel soit entretenu correctement. Pour ceci.

Korydwen attrapa un autre parchemin qu'elle tendit à son fils.

Voici, le parchemin expliquant ce que tu recevras pour entretenir cet Hostel. Tu pourras bien sûr compter sur tout le monde dans cette tâche sois en assuré.

Citation :
En date du 18 octobre 1462,
Fait à Clermont.

Le jeune Alexandre de la Serna recevra la somme de 5000 écus chaque mois.
Cette somme servira à l'entretien de l'Hostel et du logis du personnel ; au salaire des employés permanents de l'Hostel ; mais également à ceux embauchés de manière ponctuelle ; à l'approvisionnement en nourriture et en boisson de l'Hostel.

En outre, le jeune Alexandre de la Serna s'engage à ce que chaque Serna qu'il soit noble, roturier, légitime ou illégitime soit reçu de la meilleure façon qui puisse être. La famille étant à nos yeux, le nerfs de la guerre.

Que si l'argent venait à manquer, une somme de toute urgence sera offerte au jeune Serna à condition que ce dernier ne dilapide pas la fortune.

Le Maître Valet sera chargé de tenir les comptes de l'Hostel.

Korydwen de Toggenburg-Marigny.

Korydwen regarda son fils, elle savait déjà où irait les oriflammes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre
Famille "de La Serna"


Messages : 1106
Date d'inscription : 12/05/2010

MessageSujet: Re: 3.4 [20 Octobre] Hostel Serna : Fort de Pan   Mer 14 Jan - 9:14

Alexandre_serna

Alexandre attendait la suite des événements il s'attendait à tout sauf à ce qui allait se passer.
Il écouta les paroles de sa mère et sentit la douceur dans ses gestes lorsqu'elle posa la lame de son épée sur ses épaules.
Il sentit une immense fierté l'envahir, elle avait vraiment fait cela dans les règles de l'art.
Il était heureux, la vie simple, mais heureuse, sans chichi ni fioriture, simplement un moment avec sa mère, il regrettait l'absence de ses frères, mais peut-être qu'une prochaine fois il aurait l'occasion de les voir.
Il reçut même de grands compliments sur son travail de couture pour les oriflammes, voilà de quoi le rendre terriblement heureux.
Et puis il resta bouche-bée devant la nouvelle que venait de lui donner sa mère.
Sans mot dire il la regarda se saisir de cette boîte de bois ouvragée, un travail de maître charpentier à coup sûr.
Elle sortit deux parchemins et Alexandre les attrapa.
Il les regarda, ainsi lui ?
Moi, Alexandre, 7 ans et demi, presque 8 ans est propriétaire terrain d'un Hostel.
Il remit délicatement les parchemins dans la boite, il faudrait la ranger dans un lieu sûr et quoi de mieux que dans le bureau du Cabinet Ambris ?
Il sourit et prit en échange un autre parchemin.
Il se voyait ainsi doté de 5000 écus mensuels pour l'entretien de cet Hostel.
Il trouvait la somme énorme, exponentiel, mais sans doute que sa mère en avait discuté avec le Maître Valet et peut-être que l'Hostel nécessitait quelques réparations comme il n'avait pas reçu de visiteur depuis...
Depuis quelle année avait-il marqué le notaire sur son parchemin ?
1457... Autant dire une éternité.


Beuh...

Il ne savait plus véritablement que dire ?
Il se contenta dans un premier temps de déposer le parchemin avec les autres dans la boîte.


Merci.
Mais je suis encore jeune pour tout ceci.


C'est bien pour ça que sa mère avait collé Maître Valet dans les gestionnaires, elle avait pensé à tout.
Mais ainsi lui aurait son Hostel pour son ordre de Mousquetaire.
Il se serra contre sa mère, l'enlaça avant de lui dire.


Allons fêter cela à la taverne !

Et après la taverne, ils iraient sans doute visiter les cousins Marigny et autres.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 3.4 [20 Octobre] Hostel Serna : Fort de Pan   Aujourd'hui à 23:46

Revenir en haut Aller en bas
 
3.4 [20 Octobre] Hostel Serna : Fort de Pan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fort de Seclin - 17 et 18 octobre
» Eur'open Bowl 16 et 17 octobre 2010 Anglet (64)
» Soirée du vendredi 15 Octobre 2010
» [Nantes] Samedi 16 octobre au Temple du Jeu
» [ED10] [Defis journée 6] Nice - Basse-Normandie le 13 Octobre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine de Cournon d'Auvergne :: Baronnie de Cournon d'Auvergne :: Chateau de Cournon d'Auvergne :: Rez-de-chaussée :: Bibliothèque :: Année 1462-
Sauter vers: