AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une malade à Montbrison

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Une malade à Montbrison   Lun 17 Nov - 21:46

Cailinn.

[En route pour le dispensaire]

Cailinn n'avait pas monté depuis longtemps...mais qu'importe il fallait faire vite pour apporter du secours à sa marraine Aiguemarine

[Arrivée au dispensaire]

Cailinn accrocha rapidement la bride du cheval de Nic auprès du dispensaire...Elle entra comme une furie et se dirigea immédiatement vers Kory:

Kory! Aigue a fait un malaise chez moi, elle est blessée, Nic arrive avec ma carriole, je suis venue le plus vite possible pour t'avertir afin que tout soit prèt à leur arrivée...Aigue n'a que quelues coupures superficielles manifestement, après avoir perdu connaissance elle a repris conscience mais son état reste préoccupant...Nic t'en dira certainement plus....Je suis venue avec le cheval de Nic, je le laisse à l'entrée, je vais attendre dehors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Une malade à Montbrison   Lun 17 Nov - 21:47

Korydwen.

Korydwen accueillait Dame Croko, elle avait à peine refermer la porte que Cailinn l'ouvrit et se glissa à l'intérieur du Dispensaire. Korydwen tourna le regard, fronça les sourcils, un problème pour que Cailinn, passe il y avait vraiment un problème. Pas le temps de l'ouvrir pour lui demander de quoi il en retournait...

Kory! Aigue a fait un malaise chez moi, elle est blessée, Nic arrive avec ma carriole, je suis venue le plus vite possible pour t'avertir afin que tout soit prèt à leur arrivée...Aigue n'a que quelues coupures superficielles manifestement, après avoir perdu connaissance elle a repris conscience mais son état reste préoccupant...Nic t'en dira certainement plus....Je suis venue avec le cheval de Nic, je le laisse à l'entrée, je vais attendre dehors...

Elle s'approcha de Cailinn et refusa de la laisser retourner dehors.

Excuse-moi Croko...

Aigue blessée ? Et M*$"é& !


Eléa arriva juste à ce moment là dans l'entrée, suivit par son frère. Il marchait debout se tenant à sa soeur.

Maman dit pas les gos mots ! J'va le dire à Papa ! Va te gonder !

Korydwen savait Aiguemarine enceinte, pourvu que...non...Elle espérait, ils le désiraient tant cet enfant. Le perdre...Aiguemarine en était au tout début de sa grossesse...Elle connaissait les risques, trop de voyage...Elle ne vit pas ses enfants arrivés. Elle n'entendit pas sa fille.

Cailinn...Calme toi, ne nous fais pas un malaise toi aussi. Au lieu d'attendre dehors dans ce froid...Entre et assieds toi sur une des chaises...

Elle regarda Cailinn, en se tournant pour appeler Mathilde, elle trouva sa fille et son fils debout, attendant. Perdue dans ses pensées, craignant le pire pour son amie, elle leur dit simplement.

Oui...Eléa, Matthis retournez jouer dans la pièce, Maman viendra vous voir tout à l'heure.

Elle les poussa gentillement pour qu'ils se dirigent vers la grande salle. Retourna auprès de Cailinn et Croko et se mit à hurler en direction de l'escalier.

Maaaaaaaaaaaaaaaaaathilde ! Préparez un lit, des pinces, de l'eau pour désinfecter, des bandages et rester dans la chambre. Vous serez au service de Messire Nictail ! Retenez bien Messire Nictail !

Elle laissa la jeune femme s'occuper de la chambre, pendant ce temps, elle retourna auprès de Croko.

Bien...Mathilde va s'occuper de Dame Aiguemarine et Messire Nictail, je vais pouvoir rester avec toi, pour régler les dernières choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Une malade à Montbrison   Lun 17 Nov - 21:47

*Mathilde*

La jeune femme occupée à mettre en ordre le dispensaire, ranger les derniers bocaux reçus pour ranger les plantes de Dame Tiadriel, ranger draps et autres morceaux de tissus que les tisserands leurs apportaient chaque jour. Elle n'avait vraiment pas le temps de chômer, mais elle aimait son travail et y tenait.

Des bruits venus de l'entrée montèrent jusqu'en haut, où elle se trouvait, elle ne discernait pas ce qu'il se disait. Une première porte ouverte, puis refermée et a nouveau une porte qui s'ouvre mais avec d'avantage de bruit cette fois.


Dame Korydwen attendait-elle de la visite. Mathilde continua son rangement, si on avait besoin de ses services, on la manderait bientôt....Plus tôt qu'elle ne le pensait d'ailleurs.

Maaaaaaaaaaaaaaaaaathilde ! Préparez un lit, des pinces, de l'eau pour désinfecter, des bandages et rester dans la chambre. Vous serez au service de Messire Nictail ! Retenez bien Messire Nictail !

Un cri ou plutôt un hurlement, c'est qu'elle beuglait la Baronne...Plus elle travaillait avec elle et plus elle découvrait son caractère pour le moins fort. Qu'est-ce qu'elle la trouvait têtue et à pester contre tout ce qui n'allait pas. Voyant toujours ce qui était mal fait. Elle répondit rapidement à la Baronne.

"Bien Ma Dame Korydwen ! J'arrive ! Je me dépêche !"

Mathilde descendit les escaliers et trouva beaucoup de monde dans l'escalier. Des visages inconnus, qu'elle salua.

"Bonjour Mesdames."

Mathilde prit la direction de la chambre pour les femmes, Eléa se glissa dans la chambre, la petite Baronne venait de désobéir à sa mère. Mathilde l'aperçu rapidement alors qu'elle retirait les couvertures du lit, pour que Dame Aiguemarine puisse être allongée doucement et confortablement. Les couvertures au fond du lit. Elle se tourna vers la demoiselle.

"Demoiselle Eléa risque d'avoir quelques problèmes. Que dira votre mère si elle vous trouve ici. Filer donc dans la grande pièce."

La petite fille ne semblait pas vouloir bouger. Elle agita la tête de droite à gauche, signalant ainsi son envie de rester avec la Dame.

Peut aider toi, moi ! Connais bien ici ! Papa l'a dit moi Pincesse du Dis...Disp...Dispensai' !

Mathilde ne put s'empêcher de sourire face à cette petite bouille, pleine de joie.

"Soit demoiselle, mais vous allez m'aider. Si vous pouviez apporter la bassine que vous voyez là-bas, pendant que je vais chercher de l'eau."

Eléa s'exécuta, la petite fille alla chercher la grande bassine en métal, Mathilde en profita pour aller chercher un pichet d'eau froide, le matin même, elle était allée au puits, puiser un peu d'eau, elle avait bien fait. Elle retourna dans la chambre, la petite fille tenait toujours sa bassine dans les bras.

"Eléa venez poser votre bassine sur la petite table à côté du lit, c'est beaucoup trop lourd pour une si petite fille."

Eléa était sage, très sage, elle écoutait tout ce que Mathilde lui demandait. Mathilde versa le pichet dans la bassine. Elle posa sur le côté des linges propres. Elle posa aussi quelques pinces, elle ne savait si Messire Nictail en aurait besoin, elle préférait prendre les devant. Couteau et fils étaient aussi présents. Ne savant pas quelle sorte de blessure Dame Aiguemarine pouvait avoir...Des bandages...

Elle se tourna vers Eléa, son installation terminé, si il fallait des plantes, elle l'accompagnerait dans l'herboristerie de Dame Tiadriel.

"Bien demoiselle, je crois que vous n'avez plus votre place ici. Ils vont porter Dame Aiguemarine et la soigner, retourner donc jouer avec votre frère."

Mais la petite fille ne semblait pas en accord avec Mathilde. Elle ne bougea pas et couru se cacher derrière un rideau. Mathilde ne mit pas longtemps à mettre la main sur la petite fille. Elle la trouvait de plus en plus coquine et attachante.

"Suivez moi !"

Elle la tenait par la main, et la ramena dans la grande pièce, avant de s'abaisser à sa hauteur et à lui dire tout bas.

"Ce qui vient de se passer demoiselle, restera entre nous."

Elle regarda la petite fille retourner auprès de son frère, elle prit ensuite la direction de la chambre, et s'installa sur une chaise, attendant l'arrivée de la Dame...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Une malade à Montbrison   Lun 17 Nov - 21:48

Cailinn.

Cailinn perçut le regard de Kory qui avait compris immédiatement la gravité de la raison de sa venue....

Cailinn...Calme toi, ne nous fais pas un malaise toi aussi. Au lieu d'attendre dehors dans ce froid...Entre et assieds toi sur une des chaises...


Je suis très calme Kory, il n'y a pas de souci...je veux juste m'assurer que mes vaches mèneront ,la carriole qui transporte Aigue, à bon port... Le froid n'est rien lorsqu'il s'agit de la vie d'un être cher...j'attendrai donc dehors...Je te remercie, veille sur Aigue et Nic...

Cailinn sortit du dispensaire en croisant saluant Croko...Qu'est ce que son amie faisait là?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Une malade à Montbrison   Lun 17 Nov - 21:48

Nictail.

Nic arriva (enfin) au dispensaire. Bon Dieu ce que la route était longue !
Et tous ces satanés passants qui mettaient un temps fou à obéir aux injonctions pressantes de Nic pour libérer le passage. A l'arrière de la cariole, Aigue était consciente, mais faible, hagarde et perdue. Nic avait pris le temps de d'emmener Altair en l'attachant à l'arrière. La jument regardait doucement sa maitresse ... Comme quoi les animaux sentent quand quelque chose ne va pas.

Il vit Cailinn sur le pas de la porte et s'arrêta devant elle.


Merci Cailinn. Tu sais où je dois porter Aigue ?!

Leur amie lui indiqua la chambre qu'elle avait vue être préparée. Ca devait être celle-là.

Pourrais-tu mener la monture d'Aigue auprès de la mienne ... Et je te rends ta cariole, je suppose qu'elle doit gêner devant la porte.

Nic se força à sourire à Cailinn, mais ses traits étaient tirés par l'inquiétude. Il prit son épouse doucement dans ses bras, Cailinn lui ouvrit la porte. Il suivit ses indications et trouva la chambre. Une femme était assise à l'intérieur et semblait attendre.
Il ne la connaissait nullement.

Un bref "Bonjour" et il déposa avec la plus grande délicatesse son Ange sur le lit propre et vraisemblablement douillet. tant mieux.


Je vois que le matériel est prêt ... Parfait !
Messire Nictail, je suis médecin. J'aimerais finir de lui retirer le verre dans ses coupures ...


Puis, sans un autre mot, tendu, la gorge sèche, il reprit son dur labeur.
Il retira les bandages de fortune des mains de sa belle et vérifia minutieusement chaque plaie. Après avoir retiré le moindre éclat, avec douceur, il nettoya les plaies à l'eau fraîche.


Mon Ange, je ne sais si tu es encore éveillée ... Mais si je te fais mal, dis-le.
Tout va bien, rassure-toi.


Elle s'était également coupée au niveau des bras.
Nic reprit le même travail de précision. Une fois les plaies nettoyées elles aussi, il désinfecta son genoux qui avait dû cogner sur le bord de la table.
Une suture serait sûrement nécessaire ... Mais ça attendrait un peu.


Pourriez-vous bander ses plaies s'il vous plait ? mais en silence je vous prie, j'ai besoin de calme. Et surtout, allez-y doucement !

Maintenant qu'il s'était occupé des blessures corporelles, importantes par leur nombre mais aussi par le risque d'infection et d'aggravation, il pouvait ausculter son épouse convenablement.

Celle-ci était épuisée et s'était apparemment assoupie.
Son souffle était régulier. Son coeur battait encore très vite. La fatigue, la tension, les soucis et ce début de grossesse ... Tant de surmenage ... Son corps avait du mal à suivre ...
Avec une appréhension toute particulière, il s'approcha du dernier point sensible. Pourvu que ... Déjà, pas de fausse couche, de ce coté, tout était en ordre.
Malheureusement, il ne pouvait vérifier avec sécurité que le bébé était en pleine forme. Il n'en avait pas vraiment la possibilité. Il semblait en vie, et en se concentrant, Nic crut entendre de petits bruits dans el ventre d'Aigue ... Surement lui ou elle, d'une quelconque façon ...

Nic était "rassuré", bien que l'état de sa compagne le pré-occupe beaucoup.
Il lui passa doucement un linge humide sur le front, ça lui ferait du bien.


Auriez-vous certaines de ses plantes ?
De la mélisse, de la passiflore, du coquelicot ?!

Il faudrait réussir à la calmer, et ainsi diminuer son rythme cardiaque trop élevé. Je ne pense pas que le bébé soit en danger ...
Enfin, ils le sont tous les deux si on arrive pas à réduire son état de surmenage dans les plus brefs délais. Il va aussi falloir vite lui redonner des forces. Elle en manque beaucoup.
Elle n'a pas dû assez mangé ces derniers temps, de par ses nausées aussi.
Et tous les tracas qu'elle a eu ...

Mais, je parle, je parle, il faut agir ...
Pourriez-vous aussi appeler Madame la Baronne en allant chercher les plantes ?

Merci !


Nic, épuisé, prit une chaise et s'assit près d'Aigue. Il prit sa main dans la sienne et lui parla tendrement, lui disant tout son amour et à quel point il avait besoin d'elle.
Il voulait avoir l'avis de Kory si possible ...
Et lui demander qu'elle lui trouve de quoi requinquer son rayon de soleil ...

Patiemment, il attendit, aux côtés de son épouse, de celle qu'il aimait plus que sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Une malade à Montbrison   Lun 17 Nov - 21:48

Crokokiller.

Dame Kory venait à peine de saluer Croko que Cai entra en trombe dans le dispensaire. Du calme et jamais personne qu’on lui avait dit … Presque personne ne passe au dispensaire … Et bien voilà, cela devait être le quotidien de la jeune femme. Chaque fois qu’elle debarquait quelque part, il fallait qu’il y ait de l’action … Beaucoup d’action.

Un peu surprise par tant d’agitation d’un coup, Croko fit un signe pour saluer l’arrivée de son amie. A en croire ses paroles, ce n’etait aucunement une visite de courtoisie. Une de ses amie venait d’avoir un malaise … c’est tout ce qu’elle compris dans la precipitation. Certainement qu’elle reagirait plus vitela prochiane fois, mais Croko etait surprise de voir du monde.

Et puis pour régler le problème, Dame Kory cria à une certaine Mathilde de s’occuper de tout … Et bien fallait pas se la mettre à dos la baronne … c’est qu’elle a du coffre … penser juste à la protection de ses tympans lorsqu’on se trouve en sa compagnie. Cette idée fit sourire Croko. Il n’y avait pas danger de mort et tout etait en de bonne main.

La jeune femme salua la fameuse Mathilde lorqu’elle passa et dit au revoir à Cai qui venait de sortir. Des allées et venues, ca bougeait plutôt pas mal ici. Enfin, Kory se tourna vers elle :

Bien...Mathilde va s'occuper de Dame Aiguemarine et Messire Nictail, je vais pouvoir rester avec toi, pour régler les dernières choses.

Croko sourit, enfin un peu de calme, tout etait redevenu calme … Puis un homme entra avec la femme, elle avait de bout de verres dans la peau . Il devait s’agir de Dame Aiguemarine et de Messire Nictail.


Je suis disponible … immédiatement, nous pouvons régler tout ce qu’il vous semblera bon de régler …. Et euh … quelle agitation ici !! C’est comme ca tous les jours ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Une malade à Montbrison   Lun 17 Nov - 21:49

*Mathilde*

Mathilde s'était levée en entendant du bruit dans le dispensaire. L'homme et la Dame étaient certainement arrivés, elle s'écarta pour le laisser entrer, et le regarda l'installer dans le lit. Mathilde eu un pincement au coeur, voir ainsi la Dame qui lui avait permis d'obtenir une occupation au dispensaire, elle en était chamboulée. Néanmoins, elle ne montra rien et laissa l'homme ausculte son épouse.

Elle restait non loin, à sa disposition, comme la Baronne Korydwen lui avait demandé.


Je vois que le matériel est prêt ... Parfait !
Messire Nictail, je suis médecin. J'aimerais finir de lui retirer le verre dans ses coupures ...


"Enchanté Messire Nictail, même si la situation n'est pas la meilleure. Mathilde, j'ai de Dame Korydwen au dispensaire. Allez y je vous en prie occupez vous d'elle. Je reste non loin au cas où."

Elle laissa Nictail, retiré les morceaux de verres des mains de son épouse. Il semblait y en avoir un nombre impressionnant. Puis Nictail l'interpella à nouveau.

Pourriez-vous bander ses plaies s'il vous plait ? mais en silence je vous prie, j'ai besoin de calme. Et surtout, allez-y doucement !

Elle lui répondit par un simple.

"Bien messire"

Elle s'installa à genoux, juste en face des mains d'Aiguemarine, elle rapprocha bandage et les posa sur le lit. Dans un mouvement délicat, elle prit une main de la Dame. Elle prenait soin d'elle, comme si elle était en porcelaine. Elle semblait si fragile à cet instant. Elle enroula délicatement la main et le poignet dans le linge blanc, le serra doucement afin qu'il reste en place. Elle reposa sa main doucement sur le lit et prit la deuxième tout aussi doucement et entreprit le même traitement. Pendant ce temps Nictail examinait son épouse, le bébé semblait bien accroché.

Elle se recula à nouveau, laissant Nictail libre autour de sa femme. Elle ne voulait en aucun cas, le déranger de part sa présence.

Auriez-vous certaines de ses plantes ?
De la mélisse, de la passiflore, du coquelicot ?!

Il faudrait réussir à la calmer, et ainsi diminuer son rythme cardiaque trop élevé. Je ne pense pas que le bébé soit en danger ...
Enfin, ils le sont tous les deux si on arrive pas à réduire son état de surmenage dans les plus brefs délais. Il va aussi falloir vite lui redonner des forces. Elle en manque beaucoup.
Elle n'a pas dû assez mangé ces derniers temps, de par ses nausées aussi.
Et tous les tracas qu'elle a eu ...

Mais, je parle, je parle, il faut agir ...
Pourriez-vous aussi appeler Madame la Baronne en allant chercher les plantes ?

Merci !


Elle écouta l'homme avec attention, notant au coin de son esprit le nom des plantes.

"Pour les plantes je ne peux vous répondre de tête, je vais aller jeter un coup d'oeil dans l'herboristerie de Dame Tiadriel, elle a rangé ses plantes l'autre jour. J'y vais de suite, je vais appeler Ma Dame La Baronne... "

Mathilde se releva et quitta la chambre et se dirigea vers Korydwen. Elle était encore auprès de Crocko, pauvre Dame Croko, elle ne pourrait donc pas discuter tranquillement avec Dame Korydwen.

"Dame Korydwen, je suis désolée de vous importuner mais Messire Nictail vous réclame au chevet de sa femme Dame Aiguemarine. Je vais chercher des plantes, messire Nictail m'en a réclamé quelques unes...Il m'a dit aussi qu'il fallait qu'elle reprenne des forces."

Mathilde resta un moment auprès de la Baronne attendant sa réponse et d'autres instructions peut-être...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Une malade à Montbrison   Lun 17 Nov - 21:49

Korydwen.

Que d'agitation, que de monde au dispensaire...Korydwen n'en revenait pas, la porte n'en finissait pas de s'ouvrir. Eléa et Matthis étaient retournés dans la grande salle, mais pour combien de temps...Seul Aristote le savait. Mathilde se mettait au travail rapidement, cela faisait chaud au coeur.

La jeune femme attachait une grande importance à son travail, c'est qui pouvait en ressortir. Korydwen se concentra à nouveau sur Cailinn et l'écouta.

Je suis très calme Kory, il n'y a pas de souci...je veux juste m'assurer que mes vaches mèneront ,la carriole qui transporte Aigue, à bon port... Le froid n'est rien lorsqu'il s'agit de la vie d'un être cher...j'attendrai donc dehors...Je te remercie, veille sur Aigue et Nic...

Bien si tu dis que tu es calme, il n'y a pas de soucis Cailinn. Si tel est ton désir, va t'assurer que tes vaches mèneront Nictail et Aiguemarine a bon port. Mais ma proposition tient toujours, même si comme tu dis, le froid n'est rien lorsqu'il s'agit de la vie de quelqu'un qui compte énormément...Mais le froid ne fait pas de pause dans ce cas là et peut être encore plus redoutable. Je veillerai sur eux ne t'en fais pas. Quitte à dormir au dispensaire.

Elle sourit à Cailinn et la laissa sortir dehors dans la neige. Elle allait reprendre sa discussion avec Croko, lorsque Nictail et Aiguemarine firent leur entrer. Elle soupira de soulagement, les vaches avaient bien avancé. Un simple bonjour, léger signe de la tête en guise de réponse. Elle le laissa filer vers la chambre aménager. Croko lui adressa la parole.

Je suis disponible … immédiatement, nous pouvons régler tout ce qu’il vous semblera bon de régler …. Et euh … quelle agitation ici !! C’est comme ca tous les jours ???

Il n'y a pas grand chose à régler, juste te trouver une pièce au Dispensaire pour y installer ton bureau et faire une liste du matériel dont tu auras besoin. Oui aujourd'hui c'est agité, d'habitude non...Sauf il y a quelques jours lorsque Ninjaturtel est passé avec Dame Clélie. Sinon c'est calme.

Elle soupira un instant, jetant un vif coup d'oeil dans la grande pièce, Eléa et Matthis ne semblait pas faire de bêtises, un miracle, puis se fut au tour de Mathilde de débarquer. Elle n'en finira pas notre Baronne, mais son Dispensaire, elle l'a voulu et l'assumera jusqu'au bout.

"Dame Korydwen, je suis désolée de vous importuner mais Messire Nictail vous réclame au chevet de sa femme Dame Aiguemarine. Je vais chercher des plantes, messire Nictail m'en a réclamé quelques unes...Il m'a dit aussi qu'il fallait qu'elle reprenne des forces."

Hum d'accord, je me rends au chevet d'Aiguemarine, rapportez nous les plantes et faites dont chauffer un peu dans la marmite de la cuisine, vous y ferez cuire quelques légumes, une soupe devrait aider à lui faire reprendre des forces.

Elle regarda Mathilde et la laissa se diriger vers l'herboristerie. Elle se tourna vers Croko.

Je suis désolée Croko mais je vais devoir t'abandonner une fois de plus...Si tu veux visiter le dispensaire, ne t'en prives pas et si tu trouves la pièce qui te convient fait le moi savoir. Encore désolée...

Korydwen se dirigea vers la chambre dans laquelle Aiguemarine était installée, elle s'approcha doucement de Nictail et dit d'une voix douce.

Je suis là Nic...Tu voulais me voir ? Mathilde est partie chercher les plantes, elle s'occupe de préparer un bouillon de légume pour ta femme. C'est tout ce que nous avons niveau nourriture au Dispensaire.

Elle regarda son amie dans un bien triste état, des bandages sur les mains les bras...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Une malade à Montbrison   Lun 17 Nov - 21:49

Cailinn.

Dès l'arrivée de Nic avec la carriole, Cailinn indiqua à ce dernier l'intérieur du dispensaire où une chambre avait été préparée pour Aiguemarine....

Cailinn s'occupa des chevaux après avoir ramené la carriole chez elle...

Elle rentra dans sa demeure, persuadée que sa marraine était entre de bonnes mains avec son mari et Kory....

Elle repasserai le lendemain pour prendre des nouvelles...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Une malade à Montbrison   Lun 17 Nov - 21:50

Aiguemarine.

[ Quelque part dans une chambre... mais où ?! ]

Consciente quelques minutes, puis sombrant dans l'inconscience l'instant d'après, Aiguemarine s'était laissée faire.
Elle avait totale confiance en son époux.

En revanche, lorsqu'elle sortit enfin de sa semi-inconscience, elle semblait être dans une chambre.
Mais où ?!
Encore chez Cailinn ?!
Ou dans un autre endroit ?!

Aiguemarine ouvrit les yeux et ceux-ci se portèrent instinctivement à l'endroit où elle ressentait toujours des douleurs, des picotements.
Et là, quelle ne fût pas sa surprise.
Ses 2 mains ainsi que ses avant-bras étaient bandés.
On aurait dit une... momie...

Elle tourna la tête et aperçut Nic qui lui tenait une main.
Son époux avait les traits tirés et semblait épuisé.
Depuis quand ne s'était'il pas reposé ?!
Aiguemarine soupira... C'était encore de sa faute tout ce qui arrivait.
Elle qui voulait juste se reposer quelques jours à Montbrison, tranquille...là, ça tournait vraiment au cauchemar !

Leur départ serait sûrement retardé.
Re soupir.
Elle savait à quel point son époux avait hâte de rentrer retrouver leur fille Athalia.
Elle aussi, bien entendu.
Mais sa fibre maternelle lui disait qu'elle était entre bonne main auprès de *Ma*.
Aiguemarine la savait compétente pour faire "maman de substitution" pendant leur absence.

En parlant d'enfant... qu'était'il advenu de l'enfant qu'elle portait ?!
Aiguemarine, de son autre main, la pose instinctivement sur son ventre.
Grimace un peu.
Son avant-bras est douloureux.
Ferme les yeux quelques instants et du bout des doigts essaie de sentir quelque chose.
Un signe ?! une présence de ce petit être...
Mais il est encore bien tôt. Ce n'est qu'un foetus à ce stade. Impossible de réellement savoir.
Pourtant, là aussi, son instinct lui dit que s'il n'était plus vivant...elle le saurait !!

Son regard se pose de nouveau vers son époux...

Elle ne peut retenir quelques larmes qui coulent le long de ses joues. Il faut qu'elle évacue tout ce stress accumulé.
C'est le seul moyen qu'elle a trouvée.

Entre 2 sanglots, Aiguemarine murmure à son époux...


Je suis désolée Mon Amour.
Tout est encore de ma faute...

La main, jusqu'alors posée sur son ventre, vient attraper celle de son époux et les ramène vers son ventre.
Il faut qu'elle le rassure...


Je reste convaincue qu'il ou elle est encore là, bien vivant(e)...
Te dire comment je le sais, je n'en sais rien !
Juste mon instinct qui me dit que...


Bien sûr, elle ne voulait pas lui donner de faux espoirs.
Juste lui exprimer son ressentiment.
Cet enfant tant désiré... depuis si longtemps.
Ce ne pouvait bonnement être possible qu'elle l'aie perdue.
Enfin... bon, Aiguemarine verrait bien dans quelques jours si ses nausées matinales persistaient ou non.


[ Un moment plus tard ]

Aiguemarine, mieux réveillée, allait demander à son époux quant à ce qui s'était passé.
En effet, elle ne se souvenait que de brefs passages.
Des flashs lui revenaient parfois à l'esprit, mais elle n'arrivait pas à reconstituer le puzzle... et ça l'énervait.


Mais que s'est'... Aiguemarine ne pût terminer sa phrase que Kory débarquait dans la chambre.
Elle tilta... Kory/Dispensaire... D'où la présence de son amie.

Bien qu'encore affaiblie, elle esquissa un léger sourire à Kory puis lui dit :


Fais pas cette tête !
Je voulais voir avant de repartir ton dispensaire. Voir s'il était bien tenu et tout et tout...
Bon...j'aurai préférée du côté médecin, mais on choisit pas, hein !


Aiguemarine, dans tous ses malheurs, ne semblait pas avoir perdue de sa répartie. C'était bon signe, non ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Une malade à Montbrison   Lun 17 Nov - 21:50

*Mathilde*

La jeune femme se tenait devant sa patronne, se demandant si elle allait encore donner la voix, elle était surprenant la Baronne. Tant d'agitation et pourtant elle paraissait si calme...

Hum d'accord, je me rends au chevet d'Aiguemarine, rapportez nous les plantes et faites dont chauffer un peu dans la marmite de la cuisine, vous y ferez cuire quelques légumes, une soupe devrait aider à lui faire reprendre des forces

"Oui je vais les chercher et m'occuper de la soupe."

Elle s'inclina devant les deux Dames et prit la direction de l'herboristerie. Elle croisa Eléa et Matthis qui se promenaient dans le Dispensaire. Qu'est-ce qu'ils magouillaient encore ces deux petits anges.

"Que faites vous donc ici, demoiselle et messire devraient se trouver dans la grande salle..."

La petite fille regarda Mathilde et lui répondit, c'est qu'elle avait un sacré caractère elle aussi.

Moi peux aider toi, checher pantes ! Tu c'ois l'a pas l'entendu moi ! Moi l'entends tout ! Moi la pincesse, sais tout ! Et pis ma maman c'est le chef de l'ici !

Mathilde regarda la petite fille, elle était attendrissante, malgré sa grande répartie. Elle semblait vouloir aider.

"Si mademoiselle et messire veulent m'aider, soit allons donc dans l'herboristerie de Dame Tiadriel"

Mathilde se dirigea vers l'herboristerie suivit des deux enfants, Eléa marchant devant certainement fière. Elle poussa la porte et y entra, pas de Dame Tiadriel, elle devait être occupée ailleurs. Seulement un alignement de bocaux. Mathilde s'en approcha et commença à lire les étiquettes.

"Voyons ce que Dame Tiadriel a en réserve...Mélisse...Hum non pas ce bocal...Ah celui-là ! Et un bocal de mélisse un !

Elle prit doucement le bocal dans ses mains et l'apporta à demoiselle Eléa.

"Demoiselle Eléa qui connaît si bien le Dispensaire, se ferait très certainement un plaisir de porter ce bocal à Messire Nictail dans la chambre rouge..."

Elle posa le bocal dans les bras de la petite fille, il n'était pas trop gros, elle pouvait le porter. Puis ce fut au tour du petit garçon de faire des siennes, lui aussi voulait porter quelque chose. Il trépignait. Mathilde retourna sur l'étagère à bocal, mais ne trouva pas les autres plantes demandées. Elle aurait peut-être plus de chance ailleurs. Son regard se posa sur un petit paquet en tissu. Elle s'approcha, il était vide. Les tiroirs quand à eux bien rempli. Elle en ouvrit plusieurs, pas d'étiquettes sur ceux là. Elle reconnut rapidement la fleur de coquelicot, elle remplit légèrement le petit paquet en tissu, le referma et le tendit au petit garçon.

"Voilà jeune messire, portez donc ceci à Messire Nictail. Eléa vous direz à Messire Nictail que nous n'avons pas de passiflore..."

Elle laissa les deux jeunes enfants portés les plantes dans la chambre et prit la direction de la cuisine. La cheminée était allumée, elle accrocha la marmite dans la cheminée et la remplie d'eau. Elle laissa chauffer, pendant ce temps elle s'occupa des légumes, les éplucha et les coupa en petits morceaux. Elle les jeta dans l'eau frémissantes et en attendant que le tout cuise, elle rangea la cuisine et attendit sur une chaise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Une malade à Montbrison   Lun 17 Nov - 21:51

*Eléa*

Eléa avait aidé Mathilde a installé le lit pour Aiguemarine, mais elle ne voulait pas sortir de la chambre, très curieuse elle comptait suivre la scène, cependant Mathilde la réexpédia dans la grande salle auprès de son frère. Eléa bien sur pas contente du tout que l'on se mette en travers de ses projets, retourna jouer en bougonnant.

Elle s'approcha de son frère et lui dit.


Matthis tu viens ? Va se pomener !

Eléa prit la main de son frère et l'embarqua dans sa traversé du Dispensaire, elle finit par croiser Mathilde. Le dispensaire était bien agité, elle ne pouvait se promener sans tomber sur Mathilde. Elle la suivit, elle voulait lui donner du travail...Mais surtout elle lui donnait l'opportunité de se rendre dans la chambre rouge voir sa maman et Nictail et Aiguemarine. Eléa ne pouvait espérer saisir meilleure chance.

Elle suivit calment Mathilde jusqu'à l'herboristerie et se retrouva un bocal dans les mains. Elle attendit son frère et elle partie en direction de la chambre rouge. Elle avait deux missions apportés le bocal et dire à Nictail qu'il n'y avait pas de passiflore. Elle entra doucement dans la grande chambre.

Sa maman était debout aux côtés de Nictail et Aiguemarine allongée sur le lit. Elle s'approcha de Nictail et lui dit doucement.


Bonjour Nic, c'est pou' toi ! Pantes ! Mais l'a pas passiflo' !

Elle posa le bocal sur la petite table où se trouvait déjà tout un tas de chose. Puis elle courut vers sa maman, pour une fois qu'elle pouvait la voir dans le Dispensaire. Elle regarda son petit frère se débrouiller...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Une malade à Montbrison   Lun 17 Nov - 21:51

Tiadriel.

Quand Tiadriel se rendit au dispensaire, la journée était déjà bien avancée. Elle avait dû finir une commande à la dernière minute et ne s'était pas réveillée. Une grasse mat', pas vraiment désirée...

Elle remonta la rue de l'Escarnais et poussa la porte du dispensaire. Elle croisa Croko dans le couloir et la salua.


Bonjour, tu es venue visiter le dispensaire ?

Elle commençait sa conversation avec Croko quand elle vit passer Eléa avec un de ses bocaux dans les bras, suivit de peu par Matthis que tenait un sac en tissu. Elle trouva cela très étrange...

Il se passe quelque chose Croko ? Je viens de voir passer les enfants de Kory avec un chargement bizarre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Une malade à Montbrison   Lun 17 Nov - 21:51

*Matthis*

Le petit bonhomme suivait sa soeur, il était à quatre pattes, posa ses mains par terre et se redressa, il était debout et tenait sur ses jambes. Elles ne tremblotaient pas, il sourit et appela sa soeur pour lui montrer.

Lééééééééééa !

Même son langage commençait à s'améliorer, il grandissait et n'était plus le petit garçon qui avait besoin d'être couver à cause de sa naissance en avance. Il avait envie d'être en avance sur les autres.

Il suivit sa soeur en marchant doucement, lorsqu'ils croisèrent une Dame, sa soeur semblait la connaître, lui ne l'avait jamais vu. Il la regarda avec ses grands yeux. Il se laissa entraîner par sa soeur dans une autre salle du dispensaire.

Eléa lui faisait visiter les lieux pendant que les grandes personnes étaient occupés. Bêtises ou non ? Il ne savait pas, mais prenait grand plaisir à marcher sur ses jambes, il faudrait qu'il le montre à son papa.

La Dame donna un bocal à sa soeur, lui aussi en voulait un. Il commença à trépigner et à couiner.


Thiiiiiiiis ! Thiiiiiis ! Aaaaaaaaa maaaaaaaaa !

Il se retrouva avec un petit paquet en tissu, c'était tout doux, il devait l'apporter à Nictail. Il avait lui aussi une mission, il suivit sa soeur, il était fier.

Il entra à son tour dans la chambre, sa soeur avait déjà posé le bocal sur la table et s'était réfugiée dans les bras de sa mère. Il s'approcha de l'homme, c'était Nictail, il l'avait déjà vu en Guyenne. Il posa le petit paquet de plante sur ses genoux.


Taaaaaaa ! Thiiiiis !

Il se tourna ensuite vers sa maman et s'approcha d'elle en souriant.

Maman !

Il se hissa sur ses genoux...Mais combien de temps y resterait-il...C'était une bonne question...Elle devait s'occuper du messire et de la Dame et n'avait pas besoin de la présence d'un petit garçon et d'une petite fille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Une malade à Montbrison   Lun 17 Nov - 21:52

Nictail.

Nic vit arriver Kory avec un sourire.

Bonjour mon amie. Merci d'être venue.
Bon, j'ai soignée, normalement, toutes les blessures d'Aigue ... Mais j'aimerais que tu vérifies. Je fatigue et mes yeux ne voient peut-être plus bien.
En même temps, pourrais-tu essayer de voir si tu sens le bébé. je sais qu'il est encore petit, mais, si jamais on le sent, on sera rassuré ... Sinon, je n'ai pas trop d'inquiétude.


Puis, Eléa et Matthis arrivèrent tranquillement avec les plantes.

Bonjour Nic, c'est pou' toi ! Pantes ! Mais l'a pas passiflo' !

Bonjour ma puce ! Merci beaucoup !!


Nic embrassa les deux enfants sur le front. Il les laissa aller dans les jambes de leur mère. Quand celle-ci voulut s'occuper d'Aigue, il les appela doucement.

Je vais vous confier une mission les enfants.
Aigue est malade, et moi, je dois me reposer un peu et discuter avec votre maman. En plus, votre maman doit discuter avec d'autres personnes. J'aimerais donc que vous teniez compagnie à Aigue.
Mais soyez gentils, elle doit se reposer. Mais je suis sûr qu'elle sera contente de passer un moment avec vous. Eléa, tu lui feras la conversation ...

S'il y a un problème, ou si Aigue veut quelque chose, cours chercher ta maman ... D'accord ?!


Nic sourit aux deux enfants et retourna près de Kory.
Eléa semblait fière et heureuse d'avoir une nouvelle mission.

Quand Kory eut fini, Nic embrassa longuement son épouse et la laissa entre les mains des enfants. Il sortit avec Kory.


Qu'en penses-tu ? Du surmenage ?!
Je pense qu'il faut diminuer son état de stress. Mélisse et coquelicot, chacun leur tour. Je pense que lui donner avec sa soupe serait bien ...

J'ai besoin d'air ... Je te fais confiance ... Je reviens vite ...


Nic sortit prendre l'air ... laissant enfin son propre stress s'évacuer ...
Un rapide tour le long du dispensaire, et il rentrerait vite ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Une malade à Montbrison   Ven 21 Nov - 2:46

Korydwen.

Korydwen était auprès de Nictail, il semblait très perturbé...Eléa et Matthis arrivèrent avec les plantes. Mathilde devait s'occuper de la soupe et les enfants...eux ils devaient s'ennuyer...Alors une petite mission ne leur faisait pas de mal. Rendre service sous forme de jeu. Aiguemarine avait reprit ses esprits, elle se mit à parler...Peut-être un bon signe, cela rendit son sourire à Korydwen l'espace d'un instant...

Elle se retrouva rapidement avec les deux dans les jambes. Un câlin rapide, elle s'agenouilla pour être à leur hauteur et les regarda en souriant.

Maman va bientôt s'occuper de vous...Mais d'abord je dois soigner Aigue, elle est malade. Vous pouvez rester mais soyez sage, pas de bruit, elle est très fatigué.

Korydwen déposa de nombreux baisers sur les joues de ses enfants et regarda son fils avec les yeux brillants d'une maman qui a vu son fils faire ses premiers pas seul.

Maman est très fière de toi mon bonhomme...Tu as bien grandi, tu es fort maintenant !

Aller donc voir Nic, je crois qu'il vous appelle, je vais m'occuper d'Aigue.


Elle se releva et laissa ses deux petites têtes blondes se diriger vers Nictail. Elle s'approcha d'Aiguemarine, un rapide tour autour d'elle. Il n'y avait pas de trace de sang. Elle posa doucement une main sur son ventre...Mais ne sentit rien, le petit être était trop petit...Comment voir si il était toujours là...Elle posa son oreille sur le ventre d'Aiguemarine, elle entendit du bruit...des gargouillis...Mais était-ce le petit être ou le ventre d'Aiguemarine qui criait famine...Elle ne saurait le dire. Elle se redressa et regarda son amie. Elle ne savait pas...Elle ne pouvait savoir...C'était trop tôt...

Elle se recula, posa une main sur l'épaule de sa fille.

Je te confie Aigue et Matthis...Tu as une grande responsabilité mon Eléa...Si il y a un problème vient me voir...Je serai juste derrière la porte de la chambre...

Korydwen remonta sa main le long de sa joue et sortit en souriant en compagnie de Nictail.

Qu'en penses-tu ? Du surmenage ?!
Je pense qu'il faut diminuer son état de stress. Mélisse et coquelicot, chacun leur tour. Je pense que lui donner avec sa soupe serait bien ...


Beaucoup de surmenage, beaucoup trop...Loup...Loup lui cause trop de soucis. Chez Cailinn...Je suis certaine qu'elle pensait à son filleul, à le retrouver pour l'accompagner chez Nevitta...Je serai d'avis, qu'elle laisse le relai à Nevitta pour Loup...Jusque là, il n'a pas été présent...Si elle ne s'arrête pas...J'ai peur...J'ai peur qu'elle le perde ce petit être...

Il faut réussir à lui faire comprendre que Loup, elle en a déjà fait beaucoup, il est grand, en sécurité au village...Et si besoin est, je le chercherai et l'accompagnerai chez Nevitta...

Il faut qu'elle dorme, qu'elle reste quelques jours allongées...Je sais que cela retardera votre retour, mais c'est le seul moyen avec les plantes de faire diminuer son état de stress...

Quand au bébé, je suis certaine qu'il s'accroche...Ne t'inquiètes pas pour ça, mais beaucoup de repos...Du repos à Agen du repos aussi...Quitte a ce que tu sois obligé de l'attacher dans son lit...


Elle regarda Nic, et sourit.

J'ai besoin d'air ... Je te fais confiance ... Je reviens vite ...

Va change toi les idées. Les plantes elle les prendra avec sa soupe, je vais m'occuper d'elle. Si tu veux te reposer à ses côtés, prends un des lits de la chambre, restez ici aussi longtemps qu'il le faudra. On s'occupera bien de vous !

Korydwen le regarda s'éloigner et retourna auprès de son amie Aiguemarine. Mathilde apporterait bientôt la soupe...Par la même occasion Eléa et Matthis pourraient eux aussi manger...Korydwen resta dans l'encadrement de la porte en souriant, ses deux enfants non loin d'Aiguemarine, lui racontant certainement toutes sortes de choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Une malade à Montbrison   Ven 21 Nov - 2:47

Crokokiller.

Croko n'avait pas encore bougée de son couloir à côté de la porte que celle-ci s'ouvrit de nouveau. C'etait Dame Tiadriel, l'autre personne qui était présente en taverne le jour de son embauche ... Croko la salua.

Bonjour, tu es venue visiter le dispensaire ?


Euh oui, enfin j'étais venue pour ca mais vu que depuis mon arrivée ca n'a pas arréter de gigoter dans tous les sens, je n'ai pas encore eu le temps de me balader.

Elle sourit, malgré l'arrivée de Aiguemarine assez mal en point, tout le monde parraissait d'assez bonne humeur et cela donnait une bonne ambiance dnas les lieux ... Le travail n'en serait que meilleur.

Il se passe quelque chose Croko ? Je viens de voir passer les enfants de Kory avec un chargement bizarre...


Ah ce sont les enfants de Dame Kory ... et bien, ils doivent être employés eux aussi, il se dirigent vers la chambre qu'occupe Dame Aiguemarine depuis aujourd'hui .... Elle est venue avec des coupures et des morceaux de verres brisés ... Mais un certain Nictail s'occupe d'elle ainsi que Dame Kory et Mathilde !!! Mais sinon, il ne se passe pas grand chose ...

La jeune femme avait un grand sourire, on lui avait dit qu'il n'y avait jamais personne ici ... On est jamais mieux servi que par soit même, fallait venir verifier pour s'opposer à cette remarque.

D'ailleurs, avant de partir, Dame Kory m'a dit qu'il fallait que je trouve un bureau pour m'installer ... J'suis pas très contrariante, un petit endroit me suffira largement ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Une malade à Montbrison   Ven 21 Nov - 2:47

Tiadriel.

Tiadriel écoutait attentivement les propos de Croko. Il y avait donc bien du mouvement au dispensaire. Elle palit néanmoins peu à peu en comprenant le sens de ses paroles.

Ah ce sont les enfants de Dame Kory ... et bien, ils doivent être employés eux aussi, il se dirigent vers la chambre qu'occupe Dame Aiguemarine depuis aujourd'hui .... Elle est venue avec des coupures et des morceaux de verres brisés ... Mais un certain Nictail s'occupe d'elle ainsi que Dame Kory et Mathilde !!! Mais sinon, il ne se passe pas grand chose ...

Aigue était bléssée. Elle porta sans y réfléchir la main à son oeil. Là où quelques temps auparavant elle avait eu un joli hématome à cause d'une pomme... Aigue... Elle fut rassurée d'apprendre que tout le monde s'occupait d'elle.

C'est ça que tu appelles pas grand chose ? Ca fait déjà pas mal je trouve, je vais aller voir ce qu'il en est. Si tu veux visiter en attendant, ne te gêne pas. Tu serais peut-être mieux à l'étage, mais c'est toi qui vois.
A plus tard !


Tiadriel se dirigea donc vers la chambre où était Aigue, croisant un Nic tourmenté qui en sortait. Elle n'osa pas lui demander comment allait sa femme.
Elle trouva Kory dans l'encadrement de la porte. Elle lui tapota doucement l'épaule pour lui signaler sa présence.


Kory ? J'ai appris pour Aigue, Croko m'a informée. Comment va-t'elle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Une malade à Montbrison   Ven 21 Nov - 2:48

Aiguemarine.

Allongée sur la couche, Aiguemarine somnolait...
Elle ouvrit doucement les yeux lorsqu'elle sentit le contact des lèvres de son époux sur les siennes.

Le pauvre semblait éreinté.
Aiguemarine tourna la tête sur le côté et le vit sortir de la chambre accompagné par Kory.

Elle fronça les sourcils. Ils étaient derrière la porte. Elle les entendait discuter. Seulement, une fois de plus...ils étaient trop loin pour qu'elle puisse entendre quoi que ce soit.
Comment osaient'ils ?! C'était quoi encore toutes ces cachotteries ?!
Certes, elle était quelque peu affaiblie, mais ce n'était pas une raison !
Juste un gros "coup de pompe", voilà tout... y'avait pas de quoi s'alarmer !

Elle tenta de se redresser dans le lit, mais abandonna rapidement l'idée. Ses contusions la faisaient souffrir.
Aiguemarine soupira de désespoir.
Elle n'allait tout de même pas rester clouée dans un lit !
Ah ben si... apparemment !

Son regard se porta sur Elea et Matthis qui étaient près d'elle.
Elea surveillait d'un oeil son petit frère et parlait en même temps à Aiguemarine d'une histoire de princesse dans un dispensaire.
Elle lui sourit et se laissa porter par la voix de la petite fille avant de se rendormir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Une malade à Montbrison   Ven 21 Nov - 2:48

*Matthis*

Matthis alla voir à regret Nictail, lui ce qu'il l'intéressait c'était d'être avec sa maman. Nictail leur demanda enfin surtout à sa soeur de rester au côté d'Aiguemarine. Matthis s'approcha du lit et se hissa dessus. Il voulait bien voir la Dame.

Elle semblait se reposer, il lui fit un bisou, persuader d'aider à la soigner. Quand il se faisait mal, sa maman ou son papa lui faisait des bisous et après ça allait mieux, beaucoup mieux. Il redescendit du lit, il fallait laisser la Dame se reposer maintenant. Elle avait un bébé en plus, mais Matthis ne le voyait pas. Il se demandait bien où il pouvait se trouver ce fameux bébé.

Un bruit se fit entendre dans la chambre, c'était sa maman qui venait de fermer la porte. Inquiet il regarda sa soeur.


Maman ?

Il partit en courant, manquant par deux fois de s'étaler par terre et arriva juste devant la porte. Il se hissa sur la pointe des pieds et leva son bras pour atteindre la poignée, mais elle était trop haute pour lui. Il se tourna à nouveau vers sa soeur et l'appela.

Léa ?

Mais sa soeur ne bougea pas, elle discutait avec Aiguemarine. Les yeux du petit garçon se plissèrent et une larme coula le long de sa joue. Il retourna vers Eléa. Peut-être qu'il arrivera à lui faire ouvrir la porte.

Il tira sur le bras de sa soeur pour l'emmener vers la porte, mais la petite fille ne bougeait pas. Il finit par lâcher prise et resta assit à côté tranquillement. Puis la porte s'ouvrit à nouveau, mais personne n'entra dans la chambre.

Le petit garçon tourna son regard vers la porte et trouva sa maman. Il se leva et alla la voir. Il s'accrocha à ses braies.


Maman...Maman...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Une malade à Montbrison   Ven 21 Nov - 2:48

*Eléa*

Eléa écoutait sagement sa mère, elle était contente et fière, on lui confiait plein de mission, elle se sentait vraiment grande. Il faudra qu'elle le raconte à son papa. Elle "travaille" au Dispensaire maintenant.

Nictail lui demandé de s'occuper d'Aiguemarine, il fallait lui parler le temps que sa maman et lui discutent dehors. Elle lui sourit et inclina la tête de bas en haut en signe d'acquiescement.

Puis sa maman lui demanda de surveiller son petit frère. Elle était encore plus fière, deux missions en même temps. Discuter avec Aiguemarine et surveiller Matthis.

Son frère commença par aller faire un gros bisou à Aiguemarine, lui aussi il voulait des missions, mais il était encore trop petit. Puis sa maman sortit de la chambre et son frère n'apprécia pas vraiment...


Maman ?

Maman va 'eveni' Matthis ! Pas cette tête !

Elle regarda Aiguemarine et commença à ouvrir sa grande bouche et quand la petite fille était lancée, elle ne s'arrêtait pas. Eléa se pencha à moitié sur le lit tout en discutant.

Ma maman, l'a aussi un dispensai' comme toi ! Moi suis la p'incesse ici, pou' ça du t'avail ! Matthis bébé p'ince...L'a pas de t'avail lui ! T'op petit ! Athalia l'aussi l'a pas de t'avail. Bébé ! C'est aussi p'incesse Athalia ?

Son frère l'interrompit dans son monologue...

Léa ?

Eléa avait bien compris que son petit frère voulait ouvrir la porte, mais elle savait aussi que la porte devait rester fermer.

Non Matthis ! Laisse la po'te comme ça ! Pas l'ouv'i ! Maman besoin toute seule, pas besoin Matthis, va 'eveni' bientot ! Tu vas voi'.

Matthis retourna près de sa soeur et Eléa reprit sa conversation avec Aiguemarine.

Mathilde p'épa'e manger pou' toi ! Soupe ! T'ès bon ! Matthis et moi l'appo'té plantes aussi ! Pour'soigner toi !

Puis son frère décampa encore une fois, mais cette fois c'est que sa maman venait d'apparaître. Eléa marcha doucement vers elle.

Maman, Aigue fait dodo...l'a pas pa'lé, mais l'a bougé...Moi c'ois qu'elle aime pas êt'e dans lit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Une malade à Montbrison   Ven 21 Nov - 2:49

Korydwen.

Korydwen toujours sur le pas de la porte, espérait avoir quelques minutes de répit, elle avait besoin de souffler...donner des ordres, surveiller deux enfants, accueillir Croko, rassurer Nictail sur l'état de sa femme, elle soupira...

Elle savait pertinemment que son amie voudrait certainement savoir ce qu'ils se sont dit...Elle se perdit dans ses pensées, elle devait rejoindre son époux pour une histoire de paris perdu...

Elle sentit des mains sur ses jambes, les mains s'accrochèrent à ses braies et un doux mot ce fit entendre...


Maman...Maman...

C'était son fils, Matthis avait visiblement besoin de sa mère, c'était tout à fait normal vu son âge. Elle le regarda en souriant, une main posée sur son épaule. Matthis se serrait contre sa mère.

Tiadriel arriva à son tour. Korydwen sourit, elle ne serait pas de trop.

Kory ? J'ai appris pour Aigue, Croko m'a informée. Comment va-t'elle ?

Korydwen lui répondit tout aussi bas.

A oui Croko...La pauvre...Aigue a l'air d'aller bien, Nictail l'a ausculté, je suis passée derrière, le bébé semble bien accrocher, quelques entailles dans les mains et les bras à cause de sa chute dans de nombreux bouts de verre. D'ailleurs si pouvait lui fabriquer une pommade pour ses blessures, ça serait une bonne chose...Ils vont vouloir reprendre la route.

Si tu veux jeter un coup d'oeil toi aussi, je te prie...Aigue risque de ronchonner...Mathilde va nous apporter une bonne soupe, de quoi lui redonner des forces...Il faut aussi qu'elle prenne un peu de mélisse et de coquelicot...


Elle venait juste de finir avec Tiadriel qu'Eléa lui fit un rapport de sa garde...Avait-elle déjà vu son père le faire pour tout lui donner dans les moindres détails...Matthis commençait à escalader les braies de sa mère. Korydwen le prit dans ses bras tout en écoutant sa fille.

Maman, Aigue fait dodo...l'a pas pa'lé, mais l'a bougé...Moi c'ois qu'elle aime pas êt'e dans lit...

Merci ma puce, tu as très bien travailler. Aigue se repose c'est bien. Tu sais c'est normal si elle n'a rien dit, elle est très fatiguée. Elle a bougé aussi...c'est normal mais c'est moins bon...Elle est têtue...

Korydwen sourit, elle aurait certainement fait comme Aiguemarine si elle s'était retrouvée à sa place...Raisonnable jamais, toujours occupée à faire plein de chose, même enceinte...

Korydwen entra dans la chambre et laissa Tiadriel. Elle s'installa non loin du lit d'Aiguemarine...A coup sur elle ne serait pas seule à profiter de la soupe, deux petits anges en réclameraient certainement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Une malade à Montbrison   Ven 21 Nov - 2:49

*Mathilde*

Mathilde s'affairait dans la cuisine, tout était rangé, les légumes cuisaient doucement dans leur bouillon. Elle sortit un grand plateau en bois, sur lequel, elle posa plusieurs bols. Peut-être que le Sieur ou les enfants auraient une petite faim...

Elle y posa cuillère et sortit la soupière. Après un grand nombre de va et va vient de cuillère pour remplir la soupière, elle était pleine. Elle prit son lourd plateau à deux mains et prit la direction de la fameuse chambre.

Il n'y avait plus grande monde dans les couloirs du dispensaire, tous semblaient se trouver dans la fameuse chambre. La porte était entre ouverte, Mathilde la poussa doucement avec son pied et posa son plateau sur la table.

Elle salua Dame Tiadriel.


"Bonjour Dame Tiadriel, je me suis permise suite à la demande de Messire Nictail de "fouiller" dans vos tiroirs et bocaux pour trouver les fameuses plantes."

Elle lui sourit et se dirigea ensuite vers Dame Korydwen qui semblait kidnapper par ses enfants.

"La soupe est prête, j'ai pris plusieurs bols, je pense qu'il serait bon que Messire Nictail mange un peu lui aussi. Qu'il ne nous fasse pas un malaise. J'ai aussi prévu pour Demoiselle Eléa et Messire Matthis..."

Mathilde resta dans la chambre et attendait peut-être aurait-elle d'autres indications ou tâche à faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Une malade à Montbrison   Ven 21 Nov - 2:49

Crokokiller.

La porte ne s'etait pas reouverte ... Les allées et venues étaient enfin finies. Croko se decida alors à aller visiter un peu le dispensaire comme le lui avaient conseillés les Dame Kory et Tia. Aller voir à l'étage ... Pourquoi pas mais elle se decida à commencer par le bas en premier.

Croko avancait dans le couloir en ouvrant toutes les portes qui n'etaient pas fermées à clef, en gros presque toute. Elle tomba sur diverses salles mais toujours trop grandes. Pas la peine de prendre des kilomètres de place pour mettre un bureau.

La jeune femme arriva alors aux jardins ... Quelle merveille, cela ferait un endroit magnifique pour travailler en été, dommage que ce ne soit pas l'été toute l'année !! Bon faut arreter de réver ... l'été c'est quelques jours dans l'année donc il faut trouver une pièce couverte et chauffée.

Après un certain temps, Croko se decida à monter à l'étage, il lui fallait quand même un peu de calme .. Quoique quand c'est trop calme, on s'ennui. Elle testa toutes les portes et tomba enfin sur un p'tit truc bien sypma avec vue sur le jardin ... Si on ne regardait pas dans les details, on prendrait la pièce pour un placard à balai, mais cela plaisait à Croko.

Elle se decida, c'est là qu'elle aurai son bureau et qu'elle ferait ses recherches anatomiques et des grandes découvertes, elle en était sure ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: Une malade à Montbrison   Ven 21 Nov - 2:50

Nictail.

Nic revenait doucement. Il avait bien réfléchi, il parlerait à son épouse, au calme, tranquillement, et lui ferait comprendre que son rôle auprès de Loup était terminé.
La missive en provenance d'Agen qu'il tenait à la main pourrait servir d'argument. Il la rangea doucement, un sourire aux lèvres.

L'important, d'abord, était qu'elle reprenne des forces et s'apaise.
Il entra doucement dans le dispensaire et gagna tranquillement la chambre. Nic sourit à Mathilde, la soupe était prête. Kory s'occupait de ses enfants et Aigue somnolait encore.
Il s'approcha du lit et s'assit sur le bord ... Un doux baiser sur les lèvres de son épouse !


Mon Ange, ouvre les yeux ... C'est l'heure de la soupe ...
Non, non, ne ronchonne pas, ça ne sert à rien, je te donne la soupe.


Nic ne laisserait pas son épouse argumenter, c'était encore lui le médecin le plus expérimenté. Il prit un peu de mélisse et l'émietta dans la soupe. Celle-ci était à une température idéale, Mathilde devait juste finir de la préparer.

Quand son épouse ouvrit les yeux, Nic lui fit un grand sourire.
Il avait lui aussi réussi à se calmer et à se rassurer ...


Ah, les yeux que j'aime tant ... Si beaux, si doux ... comme toi !
Tu dois avoir faim, je pense ...


Le regard d'Aigue brilla quelque peu, oh oui, elle avait faim ... Toutes ces aventures l'avait fatiguée, et lui avait ouvert l'appétit.
Nic l'aida doucement à s'asseoir dans le lit.


Il faut que tu reprennes des forces en premier lieu ...
Si tu veux, et je n'en doute pas, nous parlerons après ...


Nic embrassa tendrement son épouse et commença à lui donner à manger, tout doucement, pour éviter d'éventuelles nausées ...
Après ça, ça devrait déjà aller mieux ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une malade à Montbrison   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une malade à Montbrison
Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» lapin malade
» [résolu merci la team]lapin malade aidez-moi svp cool il est guéri
» Lapin malade... Une seule lumière allumée
» LAPIN MALADE
» Un nouveau malade mental

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine de Cournon d'Auvergne :: Seigneurie de Sarliève :: Château de Sarliève :: Le rez de chaussée. :: La bibliothèque. :: Les archives de Montbrison.-
Sauter vers: