AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 1.5 [18 Juin - 21 Juin] Et le dragon tomba...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: 1.5 [18 Juin - 21 Juin] Et le dragon tomba...   Sam 13 Juil - 22:28

Korydwen

Prenez une trentaine de noble et de volontaire.
Envoyez-les à Murat.
Choisissez parmi eux plusieurs chefs de section.
Sélectionnez... Roulement de tambour : Korydwen.
Vous n'en serez pas déçu.
Une noble de France avec un Comté en Isle de France portant le nom de breton... Ca lui allait bien puisqu'elle avait un prénom breton et de surcroit un caractère bien trempé d'espagnole. Un joyeux mélange sans doute bien motivant pour ses compagnons de route.
Sauf que... Korydwen et l'armée, ça faisait pas toujours un, même très rarement un, le choix avait donc été risqué, mais vraisemblablement payant puisque sa lance était arrivée complète à Toulouse.

Toulouse... Ville rose ? Elle n'en savait rien, mais ville au bien étrange personne... Et de croiser un écuyer aux propositions plus qu'indécentes, bein voyons... Enfin, cela faisait parti des nouvelles expériences !

En chemin, elle avait donc repris goût aux tavernes et s'y rendait régulièrement croisant des têtes bien connues, mais très peu croisée ces dernières années et puis en découvrant d'autres. La jeune Constance, elle l'aimait bien cette petite, enfin pas si petite que ça et puis Jason, son neveu Jason, pas vu depuis longtemps, mais qu'est-ce qu'il ressemblait à sa mère et de la détermination il n'en manquait pas. Et puis les Valmonte, Beths, Marty et en fin... Le monstre des tavernes : Killian ! Un savant mélange entre une Beths et un Marty ! Une terreur et un sacré viseur ! D'ailleurs, elle en avait fait les frais, mais après un petit marché il ne devrait pas remettre ça...

Dans la soirée, ordre fut donner par le chef d'armée, ils allaient attaquer, les chefs de section avaient été prévenu et de ce fait Korydwen avait le tour des tentes de sa section. Informant chacun de ces compagnons de route qu'ils attaqueraient cette nuit.


Tenez-vous prêt. Nous marcherons droit devant nous.

Voilà ce qu'elle leur avait dit avant de retourner se préparer dans son coin, il n'y avait bien que son époux qui voyait ses doutes. Korydwen ne se permettait pas de faire douter les femmes et les hommes qu'elle guidait. Elle ne se permettait pas de faiblir devant eux, elle se montrait forte et déterminée. Elle était persuadée que si elle l'était alors les autres le seraient. Finissant d'enfiler ses gantelets, elle se tourna vers son époux. Elle se demandait bien ce qu'il pouvait penser, se faire diriger par sa propre épouse et rien que pour cela, Korydwen esquissa un léger sourire.

Il était temps de sortir et de monter sur sa jument, de là-haut, elle espérait avoir une vision plus globale, mais surtout pouvoir garder un œil sur les femmes et les hommes de sa section. Elle s'était donnée pour mot d'ordre de veiller sur eux, une sorte de mission supplémentaire. Elle les avait rassemble, son époux, sa fille, Gav sur qui Thib lui avait demandé de veiller, Clo son amie de toujours, Levio, Bosk une nouvelle rencontre et enfin Alcalnn qu'elle avait croisé de nombreuses fois durant de nombreuses guerre. Elle se souvenait de Varades et de son plan d'attaque, les armées normandes et périgourdines. Et de passer devant chacun d'eux, de les encourager, de les rassurer.


Et c'est ainsi qu'ils se jetèrent tous dans l'inconnu, la nuit on ne voyait pas grand chose. Korydwen essayait de garder un œil sur sa progéniture, elle n'aimait pas la savoir sur un champ de bataille. La bataille se déroula et bien... Paisiblement pour elle, puisque personne ne chercha à la frapper ! Elle faisait peur haut perchée la Comtesse ? Des cris, des hurlements de douleur, des plaintes d'animaux, Korydwen tournait et se retournait sur Thessalie, elle essayait de voir, mais rien et puis finalement au petit matin, le silence... Le silence de mort, pesant.

Elle descendit de sa monture et la laissa à son fils Matthis, elle lui avait ordonné pour commencer de rester en retrait derrière. Il fallait faire l'inventaire de ses troupes, le soleil faisait rougir le ciel. Elle chercha et puis elle commença à les voir un à un, Gav, Levio, Eléa, Althiof, Clothilde... Mais deux noms manquaient à l'appel.

Elle retira son heaume, garda son épée à la main et traversa le champ de bataille, appelant.


Bosk ! Alcalnn ! Bosk !! Alcalnn !

Tout en cherchant parmi les tombés, évitant d'écraser les cadavres, par respect pour le long sommeil de ces femmes et ces hommes tombés pour des valeurs auxquelles ils croyaient.

Bosk !! Alcalnn !

La fatigue commençait à se faire sentir, s'essuyant le front, elle continuait ses recherches, ses hommes elle les retrouverait !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: 1.5 [18 Juin - 21 Juin] Et le dragon tomba...   Sam 13 Juil - 22:29

Elea_themis

L’ennui .. l’ennui et encore l’ennui.. Eléa passait ses journées à tester les ricochets sur la rivière trop calme avec des cailloux trop plats qui laissaient inlassablement de vulgaires ronds dans l’eau. Non décidemment ce jeu ne l’amusait plus.

Elea !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! L’appel de sa mère avait eu un air de trompette au réveil.
Lever de ban ! Tu suis ???

Encore ?? avait laconiquement répondu la jeune fille dont le cœur commençait à frétiller légèrement, mais qui ne voulait rien en laisser paraitre.

Mais .. je n’ai rien à me mettre .. Un sourire avait paru sur son visage diaphane qui soudainement s’était coloré.

Ton père y pourvoira !

Baluchon au bout de la selle, elle avait suivi ses ainés dans ce qui était une troisième bataille pour elle. La route avait été plutôt plaisante, entre coupée de passage dans des villes où la gueusaille entrainait les troupes à coup de chants paillards à souhait. Elea tentait d’en retenir les paroles, sinon l’air histoire de choquer un futur public, voire effrayer un éventuel ennemi.

Toulouse la rose. Le soleil laissa à d’autres les promesses d’un embrasement et masqua pudiquement son coucher pour ne laisser place qu’à une pluie collante et moite.
Ca commence bien, commença t elle. Elle n’avait pu croiser ses parents de tout le chemin et était d’une humeur massacrante. Veille de combat morne en taverne .. puis un message


Citation :
Tenez-vous prêt. Nous marcherons droit devant nous.


La monture avait tenu les promesses de sa taille et n’avait pas failli aux talonnades de la charge. Kory avait plusieurs fois vérifié du regard sa progéniture et Elea se sentait ragaillardie par le regard de sa mère. Les fers jouaient un fa dièse mortel et la jeune fille tentait d’esquiver la parade sanglante qui s’offrait à ses yeux. Les cris de plaintes criblaient l’air et les nombreux blessés commençaient à jalonner le sol en geignant.
Serrant les mâchoires, la jeune Marigny ne quitta pas sa mère du regard jusqu’au signal de fin des combats.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: 1.5 [18 Juin - 21 Juin] Et le dragon tomba...   Sam 13 Juil - 22:31

Korydwen

Petit matin du 18 juin 1461 - Champ de bataille.

Elle avait hurlé, elle avait appelé, mais pas de réponse, elle croisa Basile son garde qui lui annonça que Bots avait été retrouvé et rapatrier dans la ville la plus proche, à savoir Muret, ne restait plus qu'à trouver Alcalnn, ce qui fut fait rapidement. Elle s'occupa de sa dépouille, comme si il s'agissait d'un membre de sa propre famille.

Nuit du 19 au 20 juin 1461 - Champ de bataille.

Korydwen était fin prête, la chef de section avait réuni ses troupes. Elle tentait comme elle le pouvait de les remotiver, la première journée de bataille fut rude pour chacun d'eux, des pertes lourdes. Un blessé et un mort, voilà qui s'engageait bien mal. Mais elle eut l'idée saugrenue de lancer une sorte de concours à sa lance. Elle leur proposa un petit concours de celui qui en toucherait le plus lors de l'assaut de la soirée. Et forcément, sa lance d'auvergnat fut séduit par son idée complètement loufoque. Certains lui avaient même dit que ses petits discours tintés d'humour permettaient d'oublier la guerre et les assauts.

Ils furent prêt et rejoignirent rapidement Flavien le chef de l'armée et ils se mirent en route. Malheureusement ou heureusement pour Korydwen, cette nuit fut encore sans combat pour elle, pas qu'elle soit en retrait, mais son époux semblait plus prompt à taper sur les gredins qui s'approchaient trop d'elle. Du moins, c'est ce qu'elle se plaisait à penser, aussi ayant un redoutable garde du corps, elle pouvait aisément garder un oeil sur les membres de sa section qui ne tapèrent pas grand monde. Mais ils ne furent pas non plus taper. Korydwen en était soulagée, au petit matin, elle ramena tout le monde et déclara Althiof grand gagnant du concours pour le moment.

Repos dans la tente, attente des nouveaux ordres... Qui ne tardèrent pas.


Nuit du 20 au 21 juin 1461.

Cette fois-ci son petit discours fut teinté de "poils au" elle avait envie de rire un petit peu, mais surtout de changer les idées de ses compagnons, parce qu'ils y retournaient. Elle espérait tous les ramener comme la veille, mais alors qu'ils étaient partis et qu'elle tentait une fois de plus de veiller sur les membres de sa lance, elle ne vit pas de suite qu'une femme se dirigeait vers elle ou qu'elle se dirigeait elle-même vers cette dame.

21/06/1461 04:20 : Vous avez frappé Ceronnie. Ce coup l'a probablement tué.

Toujours est-il que son épée croisa le corps de la pauvre femme qui sous le coup fut sans doute très grièvement blessée ou laissée pour morte ou même morte, Korydwen ne s'inquiéta pas plus que cela de l'état dans lequel elle venait de réduire la femme. Elle s'inquiétait plutôt pour Gav dont elle venait de perdre la trace à cause de cette dame qui se trouvait sur son chemin.

Gav !! Gav !!

Mais voilà... Rien... Gav n'était plus là et Korydwen commença à chercher les autres membres de sa lance, eux étaient là, elle soupira de soulagement, puis le soleil commença à se lever et tous retournèrent au campement, sauf Korydwen qui une fois de plus cherchait Gav. Gav dont elle espérait avoir rapidement des nouvelles. Ce que fit Basile en arrivant en courant. Gav avait été gravement blessée et rapatriée à Muret également. Triste nuit encore. Elle retourna dans son campement et annonça la triste nouvelle à ses compagnons d'arme. Croisant au passage Flavien qui les informa qu'à la nuit tombée les combats reprendraient.

Nuit du 21 au 22 juin 1461 - Quand le dragon est à bout de souffle.

Rassemblement une fois de plus, les mêmes consignes, Korydwen les informait tous et espérait les voir vainqueurs. Eléa bien que peu musclée se débrouillait bien et Korydwen était fière de sa fille. Pour la première fois depuis le début des hostilités, Korydwen autorisa son fils Matthis à les rejoindre. Il était fier son fils sur son étalon et Korydwen était fière de le voir chevaucher à leurs côté. La nuit serait belle. Ils seraient victorieux, Korydwen en était persuadée. Surtout qu'elle avait pris une petite dose de calva avec Nereis avant de partir combattre, voilà de quoi mettre du baume au coeur et motiver.

Malheureusement le destin est joueur et Korydwen le savait très bien, mais elle essayait de l'oublier. Alors qu'elle était en selle sur Thessalie, épée et bouclier en main, elle regardait son fils et sa fille prête à intervenir, sauf que... Avec du calva dans le sang ses réflexes n'étaient plus aussi rapide qu'à l'ordinaire, parce qu'un homme parlant un langage dont elle ne connaissait ni l'origine ni la provenance se jeta vers elle, accompagné par une dame.


Ola... Bazar ! Voilà que je vois double !

Mais non ! Elle ne voyait pas double, il y avait bien deux personnes en face d'elle, un homme et une femme, mais sur un champ de bataille durant la nuit, la différence entre femme et homme était bien difficile.

Merdum ! Mais c'est qu'ils me foncent dessus ! Hé ho !! Z'allez pas bien dans vos têtes !!

Korydwen était pompette... Certes, l'idée n'était pas la plus riche qu'elle eut, mais c'était ainsi et alors qu'elle ne comprenait pas pourquoi les deux fous furieux lui fonçaient dessus, elle sentit une chose froide lui transpercer le ventre. Les yeux s'écarquillèrent alors qu'elle vit l'italien la dépasser retirant son épée, laissant une fontaine de sang s'évacuer du ventre de Korydwen.

Aaaaaaaarg !

Sa main gauche appuya sur son ventre pour tenter d'arrêter la fontaine de sang, elle ne tenait les renes de sa monture que d'une seule main et alors qu'elle tentait de tenir et de fuir pour retourner vers le campement avant qu'il ne soit trop tard, la femme lui asséna un coup d'épée dans la cuisse, une douleur aigüe qui malgré l'alcool dans son sang lui arracha un hurlement.

Aaaaaaaaaaaaalthioooooooooooooooooooooooooooooooooooooof.

Déséquilibrée, la comtesse chuta lourdement sur le sol, s'assomant au passage. Et puis plus rien... Le néant, le vide, le souffle qui faiblit... Le coeur qui bat de plus en plus doucement, son sang qui coule et se mêle à la boue. Il ne reste plus grand chose du dragon... Elle git là, sans vie, ou presque sans vie. Et puis... Elle se sent partir, attirée par une lumière... Son pote Harry Stote n'est pas loin...

22/06/1461 04:20 : Tamarra_d_alaric vous a porté un coup d'épée. Vous êtes mort au combat.
22/06/1461 04:20 : Osiride65 vous a porté un coup d'épée. Vous êtes mort au combat.




Encore toi ?
Cette fois... Je vais te garder je pense...
Comment va depuis janvier ?
Pis cette fois t'es morte 2 fois !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Korydwen
Baronne
avatar

Messages : 9112
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: 1.5 [18 Juin - 21 Juin] Et le dragon tomba...   Sam 13 Juil - 22:32

Elea_themis

La nuit avait été mauvaise. On s’était gelé sur les abords de la rivière et les feux de camp s’étaient éteints les uns après les autres pour ne pas laisser paraître trop longtemps leur présence.

Quatrième assaut. Il fallait reprendre le combat. Frigorifiée, Eléa se dirigea vers les écuries. On lui avait affecté une jument nouvellement acquise à des paysans de la région moyennant un prix exorbitant.

La jeune femme jaugea l’animal, flatta sa croupe et peigna la crinière lentement pour l’amadouer.

L’a l’œil vitreux celle-ci, pensa t elle avant de l’harnacher pour le combat.


Ton nom c’est quoi ma belle ?? Pas de réponse de l’équidé et personne pour la renseigner. Tant pis.
L’air était vif et les armes scintillaient une fois de plus sous le soleil naissant. L’aiguiseur avait du travailler toute la nuit. Les oriflammes battaient au vent et les cris de harangues battaient l’air.

A l’attaque !!! Les armées fondaient les unes sur les autres, faisant gicler le vilain sang de parts et autres. Les cris d’agonie accompagnaient ceux de victoire, les sangs se mêlaient en ruisselets naissant puis grossissant à vue d’œil.
Elea éperonna sa monture, prête à son tour.


A l’att ….

La jument grise esquissa un pas de biais, évitant l’adversaire, cul par devant .

Mais .. ils m’ont donné une bête de cirque !! c’est pas possible !! Hue !!!!
A l’att …


Trois pas croisés à droite, deux pas de danse à gauche .. L’animal semblait danser sur le champ de bataille ..

Mais je vais en faire de la charpie de cette bête !! Je te promets de faire de toi de la chair à pâtée si tu n’obéis pas !! lâche que tu es !!!

La menace semblait avoir porté ses fruits et la jument grise s’engagea à force des coup de talons qu’elle donnait dans la bataille jusqu’à ce que ..

Elea leva son épée vers l’adversaire qui s’offrait à elle. Enfin allait elle montrer ce qu’elle valait au combat !
Un coup de cul et retour aux écuries ! La bête avait fui !!


Mais je vais en faire des brochettes de cette carne !! foi d’Eléa !!

Les trompettes avaient sonné la fin des combats quand la jeune Marigny arriva au campement, l’âme lourde et le cœur en ébullition.

Un palefrenier se précipita vers elle.


Damoiselle .. J’ai une mauvaise nouvelle .. votre mère .. blessée .. mortellement ..
Son sang se figea. Sa mère .. blessée .. Kory avait veillé sur elle tout au long de la bataille, pris des risques pour qu’elle ne soit pas touchée, et voilà qu’elle avait été mortellement blessée.

Où est elle ? J’y retourne !

La nuit tombe Damoiselle. Les routes ne sont pas sûres. Elle est hors de danger et soignée par les médicastres à Muret. Demain .. demain.. vous la retrouverez ..

Toute la fatigue de la journée vint comme un goût amer en sa bouche.

Fort bien . demain .. à la première heure, j’irai à Muret !

Au fait Damoiselle ..

Oui ?


J’avais laissé un tonnelet d’armagnac dans le box .. z’auriez pas fait une descente la bas vous ? parce que .. hem .. y a plus rien dedans ..

L’œil égrillard doublé d’insolence du gueux fut vite stoppé par l’air méprisant de la jeune femme.

Un hennissement chevalin lui fit tourner la tête. La monture grise semblait rigoler. La jument ivre lui avait fait perdre la charge de la bataille . Elea Themis lui lança un regard prometteur d’abattoir prochain.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedecournon.forum-actif.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 1.5 [18 Juin - 21 Juin] Et le dragon tomba...   

Revenir en haut Aller en bas
 
1.5 [18 Juin - 21 Juin] Et le dragon tomba...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tour du Luxembourg (2 juin - 6 juin) : T3
» mon deck aile noire
» Hebdomaker n°32 (semaine 22 Juin - 28 Juin)
» [Liévin] Tournoi le 20 juin à L'Antre du Dragon
» 12 juin 2010 Catch and Slash vs Darkside Cowboys

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine de Cournon d'Auvergne :: Baronnie de Cournon d'Auvergne :: Chateau de Cournon d'Auvergne :: Rez-de-chaussée :: Bibliothèque :: Année 1461-
Sauter vers: