AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [RP] Quand 2 ambassadeurs Français s'invitent en Provence (13/04/60)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: [RP] Quand 2 ambassadeurs Français s'invitent en Provence (13/04/60)   Ven 13 Avr - 23:35

Aiguemarine


Citation :
[hrp - RP ouvert à tous, bien évidemment tant que la cohérence reste de mise.
Bon jeu ! & haveuuuuuuuuuu fun. :wink:]

Long is the road*

Avec l'arrivée d'un nouveau Grand Ambassadeur Royal de France, ce dernier avait opéré quelques changements ainsi qu'une réorganisation des postes.
S'en était suivi une réunion à ladite Ambassade & Sindbad avait souhaité dissocier le Marquisat des Alpes Occidentales du reste de l'Empire.
Aiguemarine aimait les challenges, & s'était donc naturellement proposée pour le poste, suivie de peu par son collègue SE Pachillou, qui avait déjà en charge les relations avec l'Irlande.
C'est donc, sans surprise, que le poste leur fût conjointement "attribué".

Mais quoi de mieux que de se déplacer jusque dans leur Province d'affectation, de bavarder autant avec les habitants qu'avec les autorités ?! Histoire de prendre le pouls, & de voir comment était perçue la France aux yeux des Provençaux.
Même si elle ne s'attendait pas à un accueil relativement chaleureux. "Les vieilles rancunes sont tenaces, Aigue !" lui avait'on dit.
Toutefois, la Dame de Sarliève préférait nettement se forger sa propre opinion.

C'est ainsi qu'ils traversèrent Rouergue, puis Languedoc pour fouler les terres Provençales au Treizième Jour du mois d'Avril Mil Quatre Cent Soixante & plus particulièrement Arles, première étape de leur long périple.

Après quelques heures de repos dans une auberge, il était grand temps de se manifester auprès de la Chancelière Marquisale, SE Ledzeppelin, déjà au courant depuis quelques jours, de leur prochaine arrivée.


Citation :
A Son Excellence LedZeppelin,
Chancelière du Marquisat des Alpes Occidentales,
D'Aiguemarine De Meyran, Dame de Sarliève,
Ambassadeur Royal de France,

Le bon Jorn vous va,

Chose promise, chose dûe : cette courte missive afin de vous annoncer notre arrivée officielle ce matin en Terres Provençales.
Notre trajet s'étant déroulé sans accroc.
Nous sommes en Arles, & je pense que nous allons y séjourner quelques jours afin de découvrir les charmes de ladite cité.

Bien entendu, je ne manquerai pas de vous tenir informée de la suite de notre périple.
En effet, mon époux & moi-même avons à coeur de visiter tous les villages du Comté. Sans trop m'avancer, je pense qu'il en est de même pour mon collègue SE Pachillou.

En attendant de pouvoir vous rencontrer en Marseille, recevez, Excellence, mes sincères amitiés.

Rédigé & scellé dans une auberge Arlésienne, le Treizième Jour du Mois d'Avril Mil Quatre Cent Soixante,



A.D.M.

La missive fût prestement envoyée vers Marseille, & notre Ambassadrice de choc entreprit d'aller à la rencontre des autochtones.
Quel accueil lui serait réservé ?! Mystère & boule de gomme...




Citation :
* "Long est le chemin" de J.J Goldman
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Quand 2 ambassadeurs Français s'invitent en Provence (13/04/60)   Mer 18 Avr - 8:35

Nictail


Et voilà, nos 3 aventuriers venaient de débarquer en terres provençales. Après l'agréable venait l'utile... Enfin, pour Aigue principalement.
Enfin, débarquer n'était peut-être pas le bon terme... puisqu'ils étaient arrivés à cheval.
Pas que ça ne leur aurait pas plu de venir par la mer, mais c'était compliqué.
Ils s'étaient donc posés tout simplement à l'auberge municipale pour commencer leur périple.

Aigue avait de suite prévenu la chancelière de Provence de leur arrivée.
Ils avaient prévu de rester quelque temps en cette jolie ville pour découvrir tout à leur aise le duché de Provence, ses habitudes et ses coutumes.
Et puis qui sait, peut-être trouveraient-ils un navire pour rallier Marseille...
Quoiqu'il en soit, il fallait bouger un peu.
Et tout naturellement, notre trio se promena en ville et fila naturellement vers le port.


Oh, il y a de jolis navires par ici.
Et ça change des très classiques foncets que nous voyons tant en Orléans qu'en Bourbonnais.
On voit qu'il y a la mer à proximité.
Excellence Pachillou; avez-vous déjà vu des bateaux maritimes ?!
Vous tenez à naviguer, alors, déjà, contemplez-les depuis la terre ferme !

Nic sourit doucement à son épouse et l'enlaça par les épaules.
Depuis le temps que son collègue leur parlait de son envie de faire un tour en bateau... Il pourrait au moins en voir de tout près.

Et sinon, qu'allaient-ils faire d'intéressant dans ce coin tranquille ?!
La suite au prochain épisode.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Quand 2 ambassadeurs Français s'invitent en Provence (13/04/60)   Mer 18 Avr - 8:36

Pachillou


Cela faisait déjà quelques jours que le trio de choc françoys était arrivé en Provence. Depuis leurs premiers pas dans Arles, des événements en Atlantique retinrent Pachillou dans sa chambre d'hôtel. Il devait écrire et recevoir bon nombre de missives, à traiter en tant qu'ambassadeur en Irlande, et cela n'était pas prêt de se calmer. Jusque là alors, il n'a pas profité de la Provence, pays qu'il apprécie pourtant beaucoup et a déjà visité à quelques reprises en vagabondant sur les routes.

Nictail et Aiguemarine ont néanmoins réussi à le faire sortir de sa piaule, prétextant une ballade vivifiante dans le port d'Arles, où quelques naves maritimes stationnèrent. Elles impressionnèrent beaucoup Pachillou qui les contempla tout en papotant avec ses compagnons


Certes Senher Nictail, j'ai déjà eu le plaisir de voir des vaisseaux de cette taille à Montpellier, durant tout le temps que j'ai vécu dans la capitale languedocienne... c'est à dire trois jours ^^ Autant vous dire que je ne sais même pas si j'ai le pied marin, mais il n'y a qu'un moyen d'en avoir le coeur net : embarquer ! J'espère vraiment qu'on trouvera un navire pour Marseille, même si j'apprécie aussi les chevauchées au grand air ... teinté de lavande comme en Provence, ce serait d'autant plus plaisant ^^ Mais je préférerai l'air marin ça oui !

Et vous deux, que dites vous de tout cela ?


Dit-il en désignant les bateaux. Bien qu'ils firent récemment connaissance, Pachillou se doutait que le jeune couple n'avait sans doute jamai eu l'occasion de naviguer en mer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Quand 2 ambassadeurs Français s'invitent en Provence (13/04/60)   Jeu 19 Avr - 12:15

Aiguemarine


Son regard se perdait vers le large.
Loin...très loin...
Aiguemarine pensait à ses enfants. Ils lui manquaient terriblement à la brune.
Aussi n'entendit'elle que partiellement les réflexions de son ami & collègue Pachillou. De ce fait, elle n'y répondit que partiellement...


"Je préfèrerai aussi poursuivre notre périple par bâteau...J'avoue.
J'ai le nom d'une dame à contacter. Nous verrons bien si cela est faisable.
Mais pour l'heure, je vais rentrer à l'auberge. On se retrouve tous plus tard pour dîner ?!"


Oui, Aiguemarine était comme ça.
Elle aimait être entourée mais il lui fallait parfois retrouver s'isoler, pour mieux aller de l'avant.
Son époux la connaissait : de ce fait, il ne s'inquiéterait pas.
Un signe de la main & la voilà qui s'éloignait déjà...



[ Quelques jours plus tard ]

La tension était palpable en la cité d'Arles avec les élections municipales.
Aussi Aiguemarine préférait rester à l'écart & observer.
Elle passait de longs moments avec son époux. SE Pachillou semblait submergé avec son travail en Irlande.
Toujours pas de nouvelles de Sindbad à Blois. Vraiment, cette attitude ne ressemblait pas au Constantinopolitain !
Se sentait'il honteux & de ce fait, il n'osait plus lui répondre ?!
Aiguemarine chassa ses idées saugrenues & entreprit de décacheter une missive : celle de son nouvel ami Roderick.


Citation :
A Aiguemarine,
De Roderick Rised,

Très chère amie et peut être future employeur...

Voilà que je prends la plume ce soir après avoir parcouru à la hâte les quelques lignes de votre papier si délicatement adressé. Il serait faux de dire que je n'en fus pas autant ravi que surpris ! Vous progressez ma foi bien vite dans ce voyage que vous entamâtes depuis plusieurs jours, peut être semaines déjà et j'ai plaisir à lire que nulle encombre ne vous est arrivée.

Comme il est gentil de votre part de m'offrir l'hébergement dans vos appartements. Il est encore vrai que vous avez anticipé avec beaucoup de perspicacité ma sobre déclinaison de votre proposition, je n'oserais prétendre à tel homage et c'est la raison pour laquelle je m'en suis d'ailleurs allé à Marmande où je compte profiter de quelques jours de repos avant de m'en aller quérir le statut de citoyen artisan.

Après cela, un voyage m'attend et il ne sera pas des moindres...

Je compte en effet traverser le royaume afin de m'en aller retrouver une femme qui me manque de jour en jour d'une telle façon que le soleil sans elle n'a plus de raison de se lever...

Ensuite je me penche actuellement sur la question de mon avenir, vous savez comment sont les hommes du temps présents, ils se ragaillardissent à toujours se trouver quelque activité à faire et il me semble savoir qu'il fut un temps ou vous cherchiez quelques collaborateurs...

Voilà que vient déjà pour le temps de clore ma missive mais je ne le ferai pas sans vous souhaiter une agréable suite à ce voyage qui vous mènera en cette patrie qui fut la mienne, si d'aventure vous croisiez Ladoce, remettez lui mes amitiés.

Dieu vous bénisse Aigue car tant que la France comptera des âmes telles que vous, son futur sera envisageable.

Roderick Rised.

Citation :
[Hrp : texte publiable par LJD Aigue]

Un sourire amusé, dès les premières lignes.
Voilà qu'il la prenait pour le Grand Ambassadeur Royal de France ! Ce poste auquel elle n'aspirait pas, préférant laisser la place aux opportunistes.
A priori, son ami allait mieux, & c'était tout ce qui comptait à ses yeux.
& même si elle était loin, Aiguemarine poursuivrait ses correspondances avec lui, car elle ne savait pourquoi, mais la joie de le lire était présente à chacune des missives du futur ex-bordelais.



Citation :
A Roderick.Rised,
D'Aiguemarine de Meyran,

Quel plaisir, cher ami, de vous lire, & de constater que le moral semble revenir, surtout après les épreuves que vous avez traversé.
Alors, pour votre information, je ne suis & je pense que je ne serai jamais - même s'il ne faut jamais dire "jamais" - Calife à la place du calife.

Je suis heureuse de lire, en tous les cas, que ma proposition d'intégrer l'Ambassade Royale aie fait son bonhomme de chemin dans votre esprit.

Quant à ma proposition d'occuper mon modeste appartement sis à Bordeaux, comme tout homme qui se respecte & qui a une once de fierté, je savais que vous la déclineriez.
Voyez en mon geste non celui d'un Ambassadeur, mais bien celui d'une amie.
Vous savez, je sais d'où je viens. Je ne suis pas de ceux nés avec une cuillère d'argent dans la bouche & jamais je ne renierai mon passé.
Avant de devenir noble - & encore - je le suis par alliance, j'étais roturière, Roderick.
Je dois vous avouer que souvent, j'ai eue envie de défaire ce lien avec mes suzerains tellement ce fardeau me semblait lourd à porter. Mais je n'oublie pas, non plus, que c'est le seul moyen qu'ils ont trouvé pour affirmer aux yeux de tous cette amitié indéfectible qui nous lie. Etais ce le meilleur moyen ?! je ne le sais...

Bientôt 3 mois que nous sommes sur les routes avec mon époux.
3 mois que nous sommes loin de nos enfants.
C'est aussi, peut-être, pour cela, que parfois j'accélère la cadence. Car il est un fait indéniable : la chair de ma chair me manque !

Je veux bien saluer pour vous cette Dame/Messire Ladoce. Encore faut'il que je sache où le/la trouver, ne pensez vous pas ?!
Là, nous sommes à Arles & les esprits s'échauffent pour les élections Municipales.
Alors, j'observe & je me fais discrête.

& vous, quand partez vous retrouver cette femme qui semble être le rayon de soleil qui manquait à votre vie ?!
J'espère - même si cette fois encore je pense que non - que vous n'entreprendrez pas ce voyage définitivement seul !

Qu'Aristote vous aie en sa sainte garde.

Amicalement,

Aiguemarine, juste une amie.

La missive est rapidement cachetée & confiée aux bons soins d'un porteur.
Plus vite, elle sera partie rejoindre son destinataire, plus vite Aiguemarine recevra d'autres nouvelles. D'une logique implacable non ?!
Le coeur léger, elle s'en va retrouver son époux ... Peut-être que Pachillou aura allégé sa charge de travail & qu'il pourra se joindre à eux ?!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Quand 2 ambassadeurs Français s'invitent en Provence (13/04/60)   Jeu 19 Avr - 23:01

Ledzeppelin


Avignon : il y a 10 jours

La Chancellerie était tout en gaîté : deux ambassadeurs du Roy de France sont anoncés prochainement et les préparatifs vont bon train. Les nouvelles les donnaient en Languedoc du côté de Mende ou d'Alais.

Après avoir tenté de solliciter l'Amirauté en vain pour envoyer un bateau Comtal sur Montpellier pour un voyage en sécurité, la Chancelière était nerveuse. Impossible de contacter le capitaine et cela l'angoissait. Si il leur arrivait un pépin sur la route, elle en serait bien marrie.

Avignon le 19 avril 1460

Puis vint un message avertissant de leur arrivée en Arles déja. Mais tout était un peu sens dessus-dessous avec les élections Comtales et le changement d'Amiral. Led était chef de parti et comme 3 jours avant l'élection ils étaient les seuls à compléter une liste il avait fallu mettre 12 candidats éligibles et tout changer. Puis tout d'un coup l'autre liste s'est lancée mais par chance il s'agissait de personnes avec lesquelles leur groupe s'entendait bien.

C'était comme chaque fois lors des élections beaucoup de remue-ménage mais il lui fallait tenir le front de la Chancellerie sans accrocs. Alors que l'on pensait que le premier round pour l'élection du Comte se terminerait par une égalité, la surprise fut grande de voir son filleul et vassal devenir le nouveau Comte de Provence. Led laissait éclater sa joie surtout qu'un nouvel amiral était nommé depuis 3 jours. Elle se rembrunit le lendemain vu que le nouvel amiral est encore Maire et reçoit le poste de Capitaine en sus. Elle craint qu'à un tel degré les ambassadeurs ne voient venir aucun navire.

Que faire ? En tout cas hors de question de ne pas leur envoyer une escorte pour faire le chemin dangereux entre Arles et Aix.

Led écrivit un petit mot à faire passer au Comte son ami.


Citation :
de LedZeppelin de Villareal
Chancelière du Marquisat des Alpes Occidentales

A Vous Alberto de Monte Cristo
Comte Illustre de Provence


Votre Illustre Grandeur !

Comme vous le savez déja deux ambassadeurs du Roy de France sont en Arles pour visiter la Provence et discuter avec moi et j'espère leur faire rencontrer du monde dont vous-même ainsi que notre Marquise.

Le souci est que depuis des jours je cherche un bateau à l'Amirauté pour aller les chercher déja en Lengadoc et n'en trouve point. Ils sont venus déja par eux-même malgré les dangers sur place. Je pourrais sinon voir avec l'Ost pour une escorte et même y aller moi-même en armée mais je ne suis pas sûr que ce soit un moyen assez neutre pour Leurs Excellences. Ne pourrait-on pas trouver une escorte civile ? Je pense peut-être aux Guardians, mais ce doit être un ordre venant du Comte. Toutefois j'ai relancé encore une fois l'Amirauté avec un nouvel espoir-

Leurs noms sont :

Leurs Excellences Pachillou et Aiguemarine de Meyran, Dame de Sarlièvre ainsi que son époux Nictail. Ils se sont munis de Laisser-Passer malgré leurs statuts

Bien à vous Votre Grandeur Illustre !

Led

Cela lui faisait bizarre de le vousoyer, de vassal il était devenu pour un temps son suzerain. Elle signa malgré tout de son petit nom.

Encore deux courriers à prévoir, elle avait déja prévenu l'ex-Comtesse de vive voix mais maintenant Sa Majesté et la Mairesse de Arles.


Citation :
de LedZeppelin de Villareal
Chancelière du Marquisat des Alpes Occidentales

A Vous Hersende de Brotel
Marquise des Alpes Occidentales

Votre Majesté !

Comme vous le savez depuis quelque jours la Chancellerie est en préparatifs pour recevoir les Ambassadeurs Royaux de France. J'ai toutefois le regret de vous faire savoir que je n'ai trouvé en 15 jours aucun bateau qui puisse aller les quérir tout d'abord en Lengadoc au vu des problèmes de sécurité sur place.

Je tiens à vous faire connaître leur présence déja sur sol provençal, en Arles. J'ai refait une demande depuis la nomination du nouvel Amiral en espérant pouvoir aller les faire chercher et en même temps leur faire découvrir la Provence depuis le large et la beauté de nos côtes. En cas de long délai je prévoirais une escorte mais ne renonce pas à ce projet.

Dès leur arrivée à Marseille je vous tiens au courant car je gage que vous souhaiteriez les rencontrer et témoigner de l'hospitalité provençale envers les envoyés de Sa Majesté le Roy Vonafred. J'ai cru comprendre leur désir de parcourir et visiter nos villes et donc nous verrons comment nous organiser pour la rencontre.

Mes respects Votre Majesté !



Citation :
de LedZeppelin de Villareal
Chancelière du Marquisat des Alpes Occidentales

A Vous Damoiselle Sabdel
Bourgmestre de Arles


Bonjorn Damoiselle Sabdel !

Je vous écris cette missive au nom de la Chancellerie pour vous faire connaître la présence en votre bonne ville d'Arles des envoyés du Roy Vonafred de France en mission diplomatique en Provence.

Ils sont arrivés en Arles depuis quelques jours. Je souhaiterais que vous leur fassiez bon accueil s'il vous advenait les rencontrer pour témoigner de l'hospitalité Provençale.

Il s'agit de Leurs Excellences Pachillou et Aiguemarine de Meyran, Dame de Sarlièvre et de son époux Nictail.

Même si je ne doute pas de l'hospitalité de votre ville envers les étrangers, j'espère que vous prendrez particulièrement soin d'eux et surtout de leur sécurité. Si il y a un souci quelconque, tenez-moi informée s'il vous plaît.

Je vous remercie d'avance et vous envoie mes meilleurs souhaits.



Puis très en retard elle prend la plume encore une fois, désolée de ne pas avoir obtenu ce fameux bateau encore.

Citation :
De LedZeppelin de Villareal
Chancelière du Marquisat des Alpes Occidentales

A Vous Aiguemarine De Meyran,
Dame de Sarliève,
Ambassadeur Royal de France

Bonjorn Excellence !

Je vous souhaite donc une immense bienvenue sur sol Provençal et c'est avec joie que j'ai appris votre arrivée sans soucis. Je souhaite que l'hospitalité Provençale ne soit pas un vain mot et que bon accueil vous a été fait.

Je tente par tous les moyens d'obtenir l'accès pour qu'un bateau du Comté puisse venir vous chercher en Arles pour venir à Marseille en profitant de la mer et longer les côtes de Provence pour les voir depuis le large.

Au pire je vous les ferais découvrir au retour si le délai devait se prolonger, mais je vous demanderais d'accepter dans ce cas une escorte car la route entre Arles et Aix est longue et pas toujours bien fréquentée le long de la route déserte, je ne vous le cacherais pas.

Je vous avertis sitôt que possible soit de l'arrivée d'un bateau ou soit d'une escorte pour rejoindre la capitale d'abord et visiter le reste de la Provence et surtout Marseille ou je suis impatiente de vous rencontrer. Comme je vous l'ai déja mandé, je suis au service du Comté en montant la garde à Marseille avec mon armée l'OM - Ost Marseillais et ne peut donc venir moi-même.

Recevez mes meilleurs souhaits à Vous mais aussi à Son Excellence Pachillou et à votre époux en attendant de faire enfin connaissance.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Quand 2 ambassadeurs Français s'invitent en Provence (13/04/60)   Dim 22 Avr - 9:15

Aiguemarine


[ Arles - le 19, en fin de journée ]

Aiguemarine avait bien réceptionnée la missive de la Chancelière Marquisale, SE Ledzeppelin.
La pauvre semblait s'échiner pour que leur séjour se passe au mieux.
Elle s'en voulait un peu de lui donner autant de travail.


Citation :
A Ledzeppelin De Villaréal,
Chancelière du Marquisat des Alpes Occidentales,

D'Aiguemarine De Meyran,
Dame de Sarliève,
Ambassadeur Royal de France,

Bonjorn Votre Excellence,

J'accuse réception de votre missive & vous remercie de vos bons voeux.
Notre séjour en Arles se passe bien & l'accueil y a été bon.

Nous attendons donc de vos nouvelles pour un éventuel voyage par bâteau afin de vous rejoindre à Marseille.

Si jamais il advenait que ce soit trop compliqué ou autre, nous nous tenons prêts à rallier Aix avec une escorte de votre choix.

Restant à votre disposition, recevez, Votre Excellence, l'assurance de mes sentiments les meilleurs pour les soucis que nous vous occasionnons.

Cordialement & Amicalement,




A.D.M.

[ Arles - le lendemain matin, puis les jours suivants - aux prises avec Sainte Boulasse ! ]


L'on dit que les voix du Seigneur sont impénétrables.
La nuit avait été douce pour l'Ambassadrice, bien lovée dans les bras de son époux.
Paisiblement, elle avait rêvée...
Un rêve étrange & merveilleux à la fois...L'arkange Gabriel - tout du moins, il s'était présenté en tant que tel.
Une échelle - Le québec libre ! Bref, cékoicetteconnerie !*
Abus de boissons diraient certains - & ils auraient sûrement raison.

Toujours est'il qu'au réveil ...tadam ! enfin, plutôt Paf, une échelle !


"Merci, mais j'en fais quoi moi de ça maintenant ! Y m' semble pas avoir vu de verger par ici !" maugréa t'elle entre ses dents.
Quelle idée aussi d'avoir prise l'échelle tendue, hein !

Aiguemarine la mit dans un coin de la chambrée conjugale...dubitative...
Qui diable s'amusait à lui jouer un tour pareil ?!

Plusieurs "suspects" sur sa liste : SE Pachillou tout d'abord.
Oui, parce qu'elle s'était légèrement - oh, mais très légèrement - moquée de lui avec ses glissades en taverne.
Ensuite venait Sainte Boulasse, même si Aiguemarine n'y croyait pas trop.
De plus, elle ne buvait quasiment jamais ! & encore moins en service ...*hips*

Le 20, & non le vin - enfin, si, mais non !
Rhoooooooooo, on reprend : le 20 Avril, la journée fût plus calme.
Aiguemarine évitait un peu les tavernes ; toutefois, fallait bien se montrer de temps à autre.

Au matin du 21 Avril, une nouvelle "surprise" !
Toutefois, là...le rêve fût sensiblement différent ! Un hibou, les yeux injectés de sang qui lui balance un poisson !**
Etait'il frais le poisson en question, allez savoir...
Là, c'est sûr : cette fois, son époux allait la prendre pour ce qu'elle n'était pas.
& il fallait vraiment que ça cesse. Une explication avec son vis à vis s'imposait.

S'habillant à la hâte, elle arpenta le couloir qui la mènerait à la chambre de son comparse.
Un coursier, cependant, la freina dans sa course, lui remettant une missive...


Citation :
A Aiguemarine de Meyran,
De Roderick Rised, vieil homme teigneux sous des traits de jouvenceau.

Le salut à vous très chère et estimée amie,

Voilà qu'après lecture et relecture de votre missive je trouve enfin le temps de vous répondre.

Quel n'est pas ma joie de vous savoir saine, en bonne santé dans ces terres qui un jour furent les miennes et pour lesquelles j'avais accepté travailler.

Je vous avais donc bien sondé au regard des choses que vous m'avez confié, peu de gens savent encore à ce jour garder à l'esprit ce qu'ils ont été. Ce n'est pas une dame noble de titre, de sang, d'usages à laquelle j'ai affaire lorsque nous sommes face à face ou bien à partager quelques lettres. Vous avez la noblesse la plus rare et la plus préciseuse qu'on puisse trouver dans le genre humain, celle de l'âme qui tel un écrin pur ne cesse pas de rayonner tant et si bien que le plaisir de vous le dire occulte tout ce que je sais penser du reste. Ah que j'aimerais voir d'autres gens dans ce même état de fait. Hélas on peut toujours rêver.

Le / la Ladoce qu'il vous faut saluer si vous parvenez à la rencontrer est une grande dame de Provence avec qui j'ai eu la chance un jour d'avoir à travailler. Je suis longtemps resté admiratif envers elle et le suis toujours. Nous avions des convictions semblables, je ne suis hélas pas au fait de ses déplacements ou activités et ne puis rien vous dire quant à l'endroit ou vous sauriez la trouver.

Le temps de vous glisser quelques nouveautés me concernant, eh bien peu de neuf à l'horizon voyez vous. Un homme connu pour ses mondanités commence à se cloîtrer et n'ose à peine plus lever le petit doigt tant il devient difficile de bouger sans se heurter à quelques foudres.

Je vais bien voir ce que ça va donner et prendrai ensuite une décision qui s'impose. L'heure des choix semble plus proche que jamais et ce ne sera pas choisir entre peste et choléra, je vous rassure mais plutôt choisir entre deux amours qui me tiraillent, celui d'une terre contre celui d'une femme et la raison d'une femme qui se heurte à celle d'un Etat est parfois si puissante qu'elle fait peur.

Jessie occupe plus que mes pensées, plus que mes rêves mais mon coeur bat à tout rompre pour cette Guyenne qui saigne dans son fondement même.

J'ai passé l'âge de livrer bataille et pourtant je suis là, comme le jeune caporal promis aux aphtes des plus épiques combats. Point général je ne serai ni ne veux devenir, juste conciliateur aivde de témpérence que je peine de toutes part à contenir. Je crois mener ici l'ultime combat, celui que toute une vie je n'ai pas soupçonné et qui m'est par la force des choses imposé. Ah que je vous envie, vous qui foulez sans doute les couloirs des palais somptueux de la diplomatie provençale.

Et de parler de diplomatie, conclure cette missive ne pouvait se faire sans cela. C'est que je vous viens rejoindre sous les drapeaux français pour peut être, si l'on me le permet, endosser la myriade qui me va si bien et sans laquelle je ne saurais me sentir à l'aise, le négoce et la représentation doivent sans doute peser plus lourd dans le coeur d'un homme qui se sent français et prêt à donner sa vie pour l'Etat pour que sans réfléchir un instant de plus je fasse ce choix de marcher jusque là.

Au plaisir de vous lire bientôt et croyez ma très chère amie en l'expression de mes respects les meilleurs.

Roderick Rised,

Citation :
[Lettre pouvant être publiée par Ljd Aiguemarine si le besoin s'en fait sentir].

Elle s'arrêta quelques instants, juste le temps d'en prendre connaissance, la glissa dans son corsage & frappa un coup sec contre l'huis de la porte de Pachillou...

"Excellence ?! z'êtes là...j'ai à vous parler !

Bon, faudrait la jouer dans la subtilité & ne pas l'attaquer d'emblée avec ces "cadeaux empoisonnés".
Aiguemarine commencerait d'abord par la - presque - bonne nouvelle !
C'est à dire lui donner les dernières informations pour l'éventuel voyage en bâteau pour rallier Marseille.
Après...elle pourrait "cuisiner" son compère !




Citation :
*19-04-2012 04:12 : Vous voyez l'ange Gabriel en songe. Il vous tend une échelle en vous disant : "Ceci est mon corps." Puis il s'envole en criant : "Vive le Québec libre !" Qu'est-ce que tout cela signifie ?

**21-04-2012 04:11 : Vous êtes réveillé très tôt par le grondement menaçant et inhabituel d'un oiseau. Il s'agit d'un hibou. Il a les yeux injectés de sang et tient une truite dans son bec, qu'il lâche avant de s'envoler. Les hiboux ne sont pas ce que l'on pense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Quand 2 ambassadeurs Français s'invitent en Provence (13/04/60)   Sam 28 Avr - 4:41

Ledzeppelin


Led avait reçu deux réponses écrite et 2 réponses orales à ses missives. D'abord Son Excellence Aiguemarine (ci-dessus) et la Damoiselle Sabdel de la Mairie de Arles dont elle relu ce qui concerne l'arrivée des ambassadeurs :


Citation :
Expéditeur : Sabdel de Gelbique
Date d'envoi : 21/04/2012 - 00:44:05
Titre : Re: Information d'un message
Bonsoir Led,

Vif merci de m'avoir prévenue ici. Il est vrai que je passe peu dans certains endroits, mais je cumule les postes de maire et de sergent. Ca fait beaucoup.

J'ai donc pris connaissance de votre courrier. Sachez que j'avais rencontré dame Aiguemarine depuis une semaine déjà, certes sans connaître la fonction qu'elle occupait. Le courant était déjà bien passé entre nous, je pense. Et ce jour, j'ai fait la connaissance de son excellence Pachilou.
En effet, je veille au bien-être de chaque touriste. J'use d'encore plus de sollicitude dans ce cas précis. Soyez-en convaincue. Mais je n'ai pas du me forcer, ce sont des gens charmants qu'il me plait d'accueillir comme il se doit.

.......

Même si elle ne doutait pas que les Maires fassent de leur mieux, elle était satisfaite de voir que les ambassadeurs se sentent attendus. Sabdel était une personne vraiment charmante.

Toutefois le problème du bateau ou de l'escorte promise par l'Amirauté tardait. C'est sûr que l'Amiral étant aussi Maire, Capitaine et Conseiller Comtal ceci devait expliquer cela ........

Elle trépignait et espérait pouvoir faire venir le bateau qui stationnait en Arles avec des personnes amies, mais quand bien même il faut une place pour accoster. Retournant une fois de plus à l'Amirauté elle découvre que la cheffe de port Marseille et celle d'Arles auraient une solution mais elle fut surprise en revenant de constater que les ambassadeurs sont là depuis la veille.

Elle en avait un peu sa claque car malgré que tout fonctionne vaille que vaille il fallait donner l'impression que tout baigne. C'est donc bien gênée qu'elle se fendit d'un nouveau courrier au Maire de la ville, son amie Princesssewen :


Citation :
Salut Princess !

Dis-moi j'espère que tu vas bien par les temps qui courent. J'ai une information importante bien qu'un peu tardive à te transmettre :

Depuis hier sont arrivés deux ambassadeurs du Roy de France Sa Majesté Vonafred dans notre bonne ville de Marseille. Ils ont débarqué dans le port et vont passer quelques jours içi. Il s'agit de Leurs Excellence Pachillou et Aiguemarine De Meyran,
Dame de Sarliève et de son époux Nictail qui les accompagne tous deux. Je n'ai pas besoin de te dire que j'espère que notre bonne ville leur fasse bon accueil. Je connais nos Marseillais assez vifs en paroles et ayant une tendance .... légère à tout éxagérer et j'espère donc que tout se passera bien.

Je compte donc sur toi pour rendre leur séjour le plus agréable possible. Pense à en informer le Conseil Municipal si possible aussi, car je n'ai pas le temps d'y passer aujourd'hui.

Et .... n'oublie pas quand tes moutards seront assez grands : HOP en caserne j'en ferais de bons petits soldats et ensuite ils deviendront ambassadeurs. Meilleur moyen pour promouvoir la paix tu sais. Bon je te taquine comme d'habitude ....

Bonne journée ma chère !

Led

Citation :
De LedZeppelin de Villareal
Chancelière du Marquisat des Alpes Occidentales

A Vous Aiguemarine De Meyran,
Dame de Sarliève,
Ambassadeur Royal de France

C'est donc avec une bonne journée au moins de retard que je vous souhaite la bienvenue dans ma bonne ville de Marseille. J'ai appris que votre voyage avait pu se dérouler comme il fallait et que vous avez pu arriver donc en toute sécurité par la voie maritime.

Je serais présente en ville à la taverne Municipale dès 18 heures environ et cela jusque tard certainement. Si vous avez un empêchement pour la journée nous remettrons cela à demain à l'heure qu'il vous convient. Je me réjouis sincérement.

Mes respects et salutations amicales !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Quand 2 ambassadeurs Français s'invitent en Provence (13/04/60)   Sam 28 Avr - 4:43

Princessewen


Apaisée par un début d’après midi ensoleillé pour une fois, Princess était a lire ces courrier privé, et regarder les comptes de son Château,
quand une lettre lui fut apporté.
Le pli était cacheté du sceau de son amie Led…
Étrange, se dit elle, pour une fois que mon amie m’écrit sous plis scellé se doit être vraiment important…
La mairesse de Marseille décacheta la missive et lut attentivement..
Sourire pour la fin de l’écrit, mais vite revenue a son contenu premier, elle hocha la tête dans l’affirmative et de sa plus belle écriture, elle répondit a son amie..

Citation :
Ma chère amie,
Mes enfant dernier nés son encore au sein, donc il te faudra attendre encore quelques années, quand à Grégoire et Williams’,
leurs 12 ans leur donne déjà l’air de deux petits monsieur et ils ont hâte de commencer à montrer
les talents qu’ils ont reçut de leur père en héritage.
Mais passons et laissons les terminer leurs jeunesses si innocente et revenons a ce qui te fais m’écrire..
Je dois avouer que l’arrivée des deux éminents ambassadeurs c’est faite discrète, mais compte sur moi pour leurs monter que Marseille
est accueillante et qu’ils partiront avec des souvenirs pleins la tête..
Je vais de se pas dire à mon Conseille de faire bonne et cordiale figure et te rejoindrai en taverne en fin de journée..
Bien amicalement, Bonne journée a toi ton amie Séwen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Quand 2 ambassadeurs Français s'invitent en Provence (13/04/60)   Sam 28 Avr - 4:45

Aiguemarine


[ Arles - ]


Alors qu'Aiguemarine s'apprêtait à tirer de sa torpeur - passagère ou pas, telle est la question - SE Pachillou & surtout à tirer au clair cette histoire de cadeaux - tous pourris quand même, rappelerai je ! - Bref, la brune était sur le point de connaître la vérité sur ses déboires (éthyliques ?!)...une nouvelle missive lui parvint.

Légère moue & main qui s'apprête à la mettre dans son corsage - oui, y'a déjà la missive de Roderick ! mais l'es ample le corsage...bref, l'ambassadeur examina d'un coup d'oeil rapide le sceau.
Ce dernier était rouge & estampillé aux couleurs de la Marquise. Zut...
Pachillou aurait quelques heures de répit.

Aiguemarine fit sauter le cachet prestement & la parcouru...
Diantre ! Branle bas de combat : la Marquise l'informait qu'un bâteau n'attendait plus qu'eux dès le lendemain pour les mener jusqu'à Marseille...

D'un pas vif, elle fit demi-tour sur elle-même & fonça dans sa chambre prévenir Nic.
Mais ce dernier s'affairait déjà aux préparatifs, prévenu aussi par pli privé...
Aiguemarine l'aida donc à boucler les malles & les affaires fûrent menées dans la cale du navire l'Indomptable.

Un dernier tour en taverne : leur départ était plutôt précipité mais bon...ils feraient avec.
Ils y retrouvèrent l'affable Bourgmestre d'Arles, un peu inquiète car les résultats des élections était prévus pour le lendemain, soit le dimanche...
Néanmoins, ça n'empêcha pas cette dernière de fêter dignement leur départ.
Après moultes tournées offertes, Aiguemarine regagna difficilement sa chambre à l'auberge.

& c'est avec une belle "gueule de bois" & la sensation que les cheveux poussent vers l'intérieur qu'elle monta - pas très fraîche - un peu avant le coup de midi sur le navire du Captain Al1, & aussi sans payer son billet ! Mais cela est une autre histoire...prochainement racontée chers lecteurs.
C'est ainsi qu'elle dormit tout son saoûl...presque tout le long de la traversée, bercée par les flots,l'air marin & les attentions de Nic...


[ Marseille, 2 jours plus tard - Tout le monde descend ! ]

Nouvelle ville, nouveau port. Tiens, d'ailleurs, celui là semblait plus grand que le premier.
Là aussi, ils y séjourneraient quelques temps...combien de jours ?! aucune idée.
Rien n'était programmé à l'avance & c'est aussi cela qui faisait le charme des voyages.
& tandis qu'Aiguemarine défaisait ses malles - une fois de plus - elle reçut quelques nouvelles de son accolyte Pachillou.
Elle secoua la tête dépitée, mais malgré tout un brin amusée par l'écrit de l'Ambassadeur.
Celui çi lui racontait ses péripéties sur le navire.
Hé oui...A faire les choses trop vite, c'est à dire dans l'exemple de Pachillou - exemple à ne pas suivre du tout, hein ! Bref, SE était monté en trombe avant tout le monde sur l'Indomptable sans, au préalable, s'assurer d'un panier repas pour la traversée.
Résultat : mess vide & un Ambassadeur qui est au plus mal & qui fait ceinture pendant 2 jours.
& croyez vous que cet "andouille" serait venu frapper à leur porte. Certes, Aiguemarine était dans les choux pendant la traversée mais...Nic aurait pu répondre. Que nenni ! trop honteux ou encore une fois, un égo mal placé ?!
En bref, il lui annonçait qu'il resterait allité quelques jours & ne serait visible qu'en fin de semaine.

& c'est là que, subitement, Aiguemarine réalisa que son époux & elle n'avait pas payés le billet au Capitaine Al1.
Il lui faudrait donc voir avec le bailli s'il était possible de rattraper leur bévue.
2 courtes missives fûrent envoyées, l'une vers le Castel d'Avignon, & l'autre vers le Campement de l' Armée "OM - Ost Marseillais"



Citation :
Au bailli Donã Algaranna de Ludchance, dicte Misslafan,
Comtesse d'Hyères, Dame de Bormes-les-Mimosas
Bailli de Provence,
D'Aiguemarine De Meyran,
Dame de Sarliève,
Ambassadeur Royal de France,

Le bonjorn Donã,

Ma requête va très probablement vous surprendre.
En effet, mon époux & moi même avons embarqué sur le navire l'Indomptable dimanche dernier &...dans la précipitation, nous n'avons pu régler le voyage nous menant à Marseille.
Je vous fais donc parvenir une bourse de 50 écus.
Vous est'il possible de les lui remettre pour moi ?!

Cordialement & Amicalement,




A.D.M.

Citation :
A SE Ledzeppelin de Villareal,
Chancelière du Marquisat des Alpes Occidentales,
D'Aiguemarine De Meyran,
Dame de Sarliève,
Ambassadeur Royal de France,

J'accuse réception de votre missive de bienvenue.
Je serai présente ce soir & espère avoir aussi la joie de vous rencontrer.
En revanche, mon collègue, SE Pachillou étant, comment dire, quelque peu...indisposé ne sera pas des nôtres.
Rassurez vous, rien de bien grave ! l'on va dire que la traversée lui est restée sur l'estomac.
D'ici la fin de semaine, il devrait être rétabli. Au pire, étant moi même médicastre, je me chargerai de le remettre sur pied !

Amicales salutations,



A.D.M


Aiguemarine s'apprêta tranquillement.
De son côté, Nic irait - comme tout bon Capitaine qui se respecte - sûrement visiter le port & les environs de Marseille.
Lorsqu'elle ouvrit la porte de sa chambre...sur le sol, un "mystérieux" paquet.
S'abaissant pour le ramener, l'Ambassadeur réfreina un énième juron en Italien :

"Ancora ? Ma che ho faccio per essere perseguitato del tipo ?"*

Hé ouiiiiiiiiii... Sainte-Boulasse avait encore "frappé".
Toutefois, dans l'esprit d'Aiguemarine, encore quelque peu embrumé, c'était encore une farce qu'on lui faisait.
Elle prit donc le "cadeau" empoisonné, ou plutôt empoissonné & se dirigea vers les étals du marché.
Là, elle espérait bien trouver une âme charitable à qui le refourguer.
Après, elle aurait tout le temps d'écumer les tavernes Marseillaises & d'espérer y croiser leur hôte.



Citation :
*Encore ? Mais qu'ai je fais pour être persécutée de la sorte ?!

25-04-2012 04:12 : Vous êtes réveillé très tôt par le grondement menaçant et inhabituel d'un oiseau. Il s'agit d'un hibou. Il a les yeux injectés de sang et tient une truite dans son bec, qu'il lâche avant de s'envoler. Les hiboux ne sont pas ce que l'on pense.

25-04-2012 15:15 : Vous avez donné 50 écu(s) à la province de Comté de Provence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Quand 2 ambassadeurs Français s'invitent en Provence (13/04/60)   Sam 28 Avr - 4:46

Nictail


[Entre Arles et Marseille - Par vagues et par creux... En bref, par bateau]

Avec un dernier tour en taverne, plutôt arrosé pour certain(e), les voilà donc à bord de l'Indomptable, nave du capitaine Al1.
Départ précipité suite à une missive de la Marquise en personne.
Un peu surpris le Nic, mais il avait vite préparé ses affaires pour ne pas manquer le départ surtout.
Et on ne peut pas dire que Pachillou avait bien TOUT préparé lui.

Le voyage s'était très bien passé pour Nic.
Il s'était tendrement occupé de son épouse, veillant toujours sur elle de près, qu'elle aille bien ou qu'elle soit un peu... moins bien.
Il en avait aussi profiter pour apprendre quelques notions de navigation en mer.
C'était agréable de voir la mer autrement, les villes d'un nouvel angle... C'était beaucoup plus changeant qu'une ballade sur un fleuve.
Mais, le voyage avait été (trop) rapide.



[Marseille]

En tout bon capitaine curieux, Nic avait évidemment fait le tour du port.
Il avait laissé Aigue régler un petit "soucis".
Eh ben vi, ils n'avaient pas payé leur billet pour faire le chemin, et cela perturbait beaucoup son aimée.
Aux yeux de Nic, si le Capitaine n'avait pas fait payer en montant, c'est qu'il y avait une raison.
Bon, pour sûr, tout travail mérite salaire, et Nic avait accepté que sa compagne contacte Al1.
Ben quoi... On est Auvergnat, ou on ne l'est pas !!

Après avoir visité le port et s'être renseigné sur les navires, Nic avait repris la route pour se rendre en taverne.
Les naves le tentaient beaucoup. Mais, ce qu'elles étaient chers !
Et remonter jusque Blois avec un tel navire, quelle galère ! A moins de creuser un raccourci entre le Rhône et la Loire.
Faudrait voir pour faire ça au milieu de Sarliève, non ?!
Bref, c'était juste un rêve, mais, il faut toujours en avoir.

Et le voilà qui rentre en taverne, retrouvant tout d'abord son épouse qui lui raconte ses mésaventures poissonnières.
Une nouvelle fois, Nic n'y était pour rien.
Mais, cette histoire prenait un tour étrange tout de même.
Et avant qu'ils aient pu l'éclaircir, voilà qu'ils étaient rejoints par Ledzeppelin, l'homologue provençale d'Aigue.
Personne au demeurant fort charmante et la rencontre fut très agréable.
D'ailleurs, lorsqu'ils évoquèrent l'affaire du ticket de bateau, Led avait aussitôt tenu à les rembourser.

En tout cas, il étaient merveilleusement bien reçus et cela faisait plaisir autant d'hospitalité.
De Arles à Marseille en passant par la Méditerranée, Nic était ravi du voyage.
Finalement, quand ils avaient décidé de joindre l'utile à l'agréable, ils avaient eu plus que raison...
Et le séjour était loin d'être terminé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Quand 2 ambassadeurs Français s'invitent en Provence (13/04/60)   Sam 28 Avr - 23:49

Aiguemarine


[ Marseille - La rencontre tant attendue ]

& elle eût bien lieu !
La Chancelière les avaient rejoints en taverne.
Après les présentations, ce fûrent les découvertes. Vi, vi...
Les Royaumes semblaient bien petits tant il semblait qu'elles avaient de nombreuses connaissances en commun.
Ce qui fit amplement sourire les 2 diplomates.

Les sujets abordés fûrent divers & variés.
Cela allait des "coutumes" locales à un évènement spécial qui aurait lieu fin Mai.
D'ailleurs, Aiguemarine n'eût que le lendemain soir la nature précise de cet évènement & se proposa naturellement pour aider Ledzeppelin à mener à bien son projet.
Mais pour cela, il fallait que l'Ambassadeur Royal écrive à ses amis Zeze & Sandino.



[ Le lendemain & les jours d'après...]

Aiguemarine faisait porter, tous les soirs, un bol de soupe à son collègue SE Pachillou.
Fallait qu'il se requinque. Nanméo...elle n'allait pas se taper tout le boulot toute seule non plus !

Assise devant son écritoire, elle s'apprétait à rédiger quelques correspondances lorsqu'un pigeon se posa sur le rebord de sa fenètre.
Elle attrapa le messager doucement, ôta la missive dont il était porteur. Quelques grains de maïs & un peu d'eau à l'emplumé, & elle retourna s'asseoir, afin d'en prendre connaissance...
Un message du bailli...


Citation :
Bonjour Madame,

je vous ai remboursé vos 50 écus, comme on m'a demandé.

Nous avons également payé le Capitaine.


Tout est réglé, et Bienvenue en Provence encore Smile

A bientôt, en espérant vous revoir.

Algaranna de Ludchance


Citation :
[Posté avec accord de la joueuse]

Sa première réaction fût de froncer les sourcils, mais aussi de vouloir renvoyer les écus aussi sec.
Certes, ils étaient en visite...
Mais elle estimait qu'il était normal que les frais restent à leur charge, & non à celle du Comté de Provence.
Aiguemarine réfléchit longuement, ne souhaitant pas commettre d'impairs, puis se décida à ne rien faire, ne voulant pas offusquer leurs hôtes.

Elle mit la missive du bailli de côté, & se mit à la rédaction de quelques nouvelles missives.


Citation :
A Zeze & Sandino,
D'Aiguemarine,

Le bon jour vous va à tous les 2,

Comme convenu à Rodez, je prends ma plume pour vous donner quelques nouvelles & prendre des vôtres.
Nous sommes toujours en Provence & plus précisément à Marseille.
L'accueil qui nous fût réservé fût bien plus qu'à la hauteur.
Hé non Sandino, tu n'auras pas à faire "l'échange" avec Galswinthe ! Les Provençaux ne m'ont pas séquestré !

En revanche, la proposition que vous m'aviez faite, à savoir celle de venir pour offrir un spectacle tient'elle toujours ?!
Ici, un grand évènement se prépare pour la fin Mai & SE Ledzeppelin serait ravie d'assister à une de vos pièces. & moi aussi, bien entendu !
D'ailleurs, j'espère que votre séjour en terres toulousaines s'est bien passé.

Au plaisir de vous lire prochainement.

Soyez prudents sur les routes.

Avec toute mon amitié,

Rédigé & scellé à Marseille le 26ème jour de l'An Mil Quatre Cent Soixante,




A.D.M.

Citation :
A Roderick.Rised, libre-penseur,
D'Aiguemarine De Meyran,

Je prends enfin ma plume pour vous répondre, cher ami.
Vous me voyez fort marrie d'accuser un tel retard, mais votre correspondance est arrivée alors que je m'apprêtais à prendre la mer pour rejoindre Marseille.

Les jours ont passé. Il a fallu que je remette mon collègue d'aplomb. A priori, il semble supporter moins bien que moi la houle.
& j'ai dûe aussi faire face à d'autres obligations, à savoir rencontrer SE Ledzeppelin, mais ce fût loin d'être une corvée tant l'accueil fût charmant.
Et puis, si je suis ici, c'est aussi & surtout en partie pour le travail...ne l'oublions pas.

Je suis heureuse de lire que vous souhaitez intégrer l'Ambassade Royale françoyse & tous mes voeux de réussite vous accompagnent.
Seule chose : Réussirez vous à donner autant à la France qu'à votre compagne ?!
Il suffit "juste" de trouver le bon équilibre...L'amour étant parfois si fragile.
L'erxercice est périlleux, je vous le concède. Mais si, j'y suis arrivée...vous aussi, pouvez le faire.
En tous les cas, moi j'y crois !

Au plaisir de vous lire. Prenez soin de vous !

Rédigé & scellé dans une auberge Marseillaise



A.D.M.


[ Qui a dit que les Ambassadeurs ne savent pas s'amuser ?! ]


Les jours s'égrénaient doucement.
Nic & Aiguemarine prenaient plaisir à découvrir Marseille, ses endroits divers & variés.
Bien souvent, en fin de journée, ils retrouvaient un groupe de voyageurs Berrichons.
& en ce samedi soir, SE Pachillou repointait enfin le bout de son nez en taverne.
La discussion allait bon train. Entre la recette de la bouillabaisse que les Berrichons cherchaient désespérément, Aiguemarine décida de lancer un défi à son collègue mais aussi à son époux.


"Je propose un concours de pêche à partir de demain, sur une semaine ! & celui qui perd devra rédiger tous les rapports pour le Grand Ambassadeur jusqu'à la fin de notre séjour, ça vous va ?!" lança t'elle à Pachillou...un fin sourire de défi sur les lèvres...

Bien évidemment, ce dernier mordit à l'hameçon tout de suite.


"Rendez vous demain matin non loin du port ! N'oubliez pas votre barque, & attention à la houle Pachillou ! Je m'en voudrais - oupas - que vous retombiez malade !" fûrent les derniers mots échangés entre eux...

Bras dessus, bras dessous, le couple regagna sa chambre à l'auberge.
Une bonne nuit de sommeil ne serait pas de trop pour relever le défi qui l'attendait les prochains jours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Quand 2 ambassadeurs Français s'invitent en Provence (13/04/60)   Lun 30 Avr - 9:21

Ledzeppelin


Citation :
A SE Aiguemarine De Meyran,
Dame de Sarliève,
Ambassadeur Royal de France,
De Ledzeppelin de Villareal,
Chancelière du Marquisat des Alpes Occidentales,


Je vous souhaite le Bonjour Excellence !

Après ces deux soirées bien gaies en taverne, j'espérais vous y rencontrer mais je n'ai pu me libérer samedi et ce soir je suis arrivée bien tard pour avoir la joie de vous rencontrer.

J'ai eu énormément de plaisir à deviser avec vous et à vous parler de la Provence et vous entendre parler de chez vous. Heureusement que vous n'êtes pas pressés car nous aurons encore j'imagine plein de choses à se dire.

Demain soir .... enfin ce soir au vu de l'heure tardive, je serais présente. J'espère que Son Excellence Pachillou est rétabli et que j'aurais la joie de le rencontrer et je pourrais lui apprendre aussi comment trinquer chez nous. Mais qu'il ne demande pas qui est Valeque hein .... l'essentiel est de lui faire un vivat en trinquant.

La prochaine fois je vous raconterais comment une fois une sardine a réussi à bloquer le port de Marseille. Nous avons nos lots d'histoires saugrenues par chez nous.

Mais nous nous retrouverons aussi en Chancellerie pour travailler au futur des relations Franco-Provençales. De mieux nous connaître devrait rendre les discussions plus agréables et profitables pour toutes les deux et pour nos états.

A très bientôt Excellence et prenez soin de vous.

LedZeppelin de Villareal

Citation :
A SE Pachillou,
Ambassadeur Royal de France,
De Ledzeppelin de Villareal,
Chancelière du Marquisat des Alpes Occidentales,


Mes respects Excellence !

Je vous envoie missive pour prendre de vos nouvelles et savoir si, comme le laissait entendre Son Excellence Aiguemarine, vous seriez rétabli en fin de semaine.

Je le souhaite de tout coeur et si toutefois des complications devaient apparaître, faites-le moi savoir et je vous dépêcherais un médicastre pour assister Son Excellence.

Si toutefois comme je l'espère vous êtes sur pied, j'espère vous rencontrer ce soir dans une des taverne marseillaise et si l'heure s'y prête, je vous emmènerais goûter des spécialités de la région. Vous connaissez déja le pastaga que nous avons partagé en Chancellerie mais le pays regorge de mille autres délices.

A très bientôt je l'espère !

LedZeppelin de Villareal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Quand 2 ambassadeurs Français s'invitent en Provence (13/04/60)   Lun 30 Avr - 9:24

Aiguemarine


[ Dimanche - Début du concours ]

Le soleil était déjà bien haut quand Aiguemarine arriva près du port, avec tout son attirail de pêche.
Elle emprunta une barque, poussa l'embarcation sur quelques mètres avant de monter à l'intérieur, manquant de chavirer à plusieurs reprises.
Cela faisait un bail qu'elle n'avait pas "taquinée" le goujon - enfin l'poisson !.

Au loin, Aiguemarine crût apercevoir son compère mais néanmoins adversaire, SE Pachillou.
Aussi prit'elle le parti de se faire discrête & de s'éloigner un peu plus loin, vers les Calanques.
Là, au moins, elle serait tranquille.
Enfonçant un chapeau de paille sur sa tête, elle lança sa ligne, la cala avec sa besace, non loin d'elle, au cas où ça mordrait - & aussi de façon à ce que cette dernière puisse tenir sans son aide.
Une fois fait, Aiguemarine s'allongea & ferma doucement les yeux, savourant la quiétude de l'endroit.

Quelques heures plus tard, & coup sur coup, 2 poissons mordirent à son hameçon de fortune.
La brune se retint de crier sa joie.
Finalement, la pêche, c'est comme le cheval...ça ne s'oublie pas !
Fière de ses prises, Aiguemarine reprit les rames & rentra...

A voir si SE Pachillou ferait mieux qu'elle !

A son retour à l'auberge, le propriétaire lui tendit le "courrier" du jour.
2 missives n'attendaient plus qu'elle !
Elle fit sauter le cachet de la première & découvrit le scel de ses amis bohémiens, ce qui lui arracha un sourire.


Zeze5 a écrit:
Citation :
A Aiguemarine
De Sandino et Zézé

Buongiorno Aigue ...

Ta missive nous est bien parvenu, par contre je suis désolée pour ton pigeon, mais ... comment te le dire sans que tu sois fâchée contre nous ... il a eut un léger accident, Kala, notre corbeau messager, l'a pris pour une mouette locale, il a du mal avec ces volatiles marin et quand ton pigeon est arrivé sur notre carriole, Kala lui est tombé dessus en lui donnant des coups de bec. Une chance, Sandino dormait sur le toit de la carriole et de ce fait a sauvé ton pigeon, qui hélas, en a quand même perdu quelques plumes.

Nous sommes en ce moment à Béziers pour quelques jours, le temps que Sandino visite les moines du coin pour leur vendre des vraies fausses reliques. Normalement il revient mardi ... enfin si il ne se perd pas entre le monastère et la camps.

Nous serons surement en Arles vers le 8 mai, si nous avons notre laisser-passer bien sûr. Si tu pouvais nous renvoyer ton pigeon pour nous dire à qui faire la demande, ça m'aiderais bien, merci ... cette fois nous allons surveiller son arrivé pour que tout se passe bien.

Nous serons honorés de jouer une de nos pièces en Provence, il faudra juste savoir où, que nous ayons le temps de nous y rendre.

A bientôt de te revoir.

Zézé

Rédigé et scellé à Béziers le 29 ème jour de l'An Mil Quatre Cent Soixante





(Peut être utilisé dans un RP)

Elle fût heureuse de lire qu'ils acceptaient toujours de venir.
Il faudrait juste que l'Ambassadrice prévienne la Comtesse Ledzeppelin afin de convenir des dernières modalités.

& tandis que son esprit s'égarait dans multiples pensées, Aiguemarine décacheta la seconde.
Là, cela parvenait de leur Intendant au
Domaine de Sarliève
Tiens donc, que se passait'il pour qu'Anselme leur écrive ?!

Elle prit connaissance du vélin & un "Oh" de surprise franchit involontairement ses lèvres.
Blanche... La fille de leur amie la Dame de Tyx !
Cette dernière semblait perdue & surtout avoir besoin de réconfort, d'oreilles attentives, ce que ne semblait pas faire son Suzerain, le supposé futur Parrain.

Le couple en discuta longuement une partie de la nuit.
Néanmoins, il faudrait aussi écrire à Linoa.
Peut-être savait'il ce qui se passait exactement pour Blanche ! Après tout, c'était aussi la mère de la jeune femme & il était normal qu'ils la préviennent.
Aiguemarine avait bien une petite idée de ce qu'elle répondrait à la jeune Blanche.
Toutefois, au préalable, elle devait s'assurer de quelques petites choses.

[ Le lendemain...]

A leur réveil, une nouvelle missive : décidément, les pigeons allaient bon train en ce moment.
Un petit mot de la Chancelière.
Cela tombait très bien qu'elle souhaite de nouveau la rencontrer.
Après tout, ils étaient là pour ça, non ?! & puis, comme ça, Aiguemarine pourrait lui parler de la réponse de Zeze & affiner les détails pour l'évènement.

Après sa journée de pêche, elle fila se laver & se changer car l'ambassadrice embaumait un doux parfum de sardine.
Peut-être souhaitait'elle lancer une nouvelle mode, allez savoir ?!
Elle déposa le fruit de sa pêche sur les étals du marché de Marseille, puis se rendit tranquillement vers les tavernes.



Citation :
30-04-2012 04:06 : Vous avez pêché 2 poissons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Quand 2 ambassadeurs Français s'invitent en Provence (13/04/60)   Jeu 3 Mai - 10:53

Nictail


[Un beau soir, à Marseille]

Des missives étaient arrivés dans la journée
Son épouse les lui avaient posées sur la table de chevet et il les lut tranquillement dès qu'il eut un peu de temps.
La première missive de Zeze le fit largement sourire. Mis à part la mésaventure du pauvre pigeon. Malgré tout, il était apparemment encore vivant, c'était l'essentiel.
Et la nouvelle était bonne. Les deux comparses allaient pouvoir venir donner un spectacle en Provence.
Nic était ravi, et Aigue l'était encore bien plus.

La seconde missive venait de Sarliève.
Cela était plus surprenant. Anselme n'était pas du genre à donner des nouvelles si on n'en demandait pas. Nic se demandait quelle catastrophe avait bien pu survenir.
En fait, l'explication était toute simple : ce n'était pas vraiment Anselme qui écrivait. Il transmettait juste une missive venue de Blanche, la fille de Linoa.
Elle semblait totalement perdue, si seule et "abandonnée". Nic et Aigue s'étaient pris d'affection pendant le peu de temps qu'ils avaient voyagé ensemble.
Ils discutèrent longuement de tout ça et décidèrent de contacter Linoa au plus vite.
En fonction de sa réponse, ils étaient bien tentés de la faire venir jusqu'en Provence pour qu'elle poursuive le voyage avec eux.

Et finalement, nos deux aventuriers finirent par s'adonner... à un sommeil réparateur.



[Au petit Matin]

Nic se réveilla doucement. Bien après son aimée, comme toujours.
Il découvrit la missive de la Chancelière et prit note du rendez-vous, s'il pouvait s'y rendre.
Et finalement, il fila aussi au lac. Après tout, il restait discret, mails peut-être allait-il remporter le concours. Qui sait...
Enfin, le "vrai" concours se déroulait juste entre les 2 ambassadeurs royaux. Et Nic en était l'arbitre impartial.
C'est donc sans aucune joie, non aucune, qu'il apprit la mésaventure de son Excellence Pachillou. Dès le début du concours, il avait coulé avec sa barque.
A croire que le "destin" avait décidé qu'il devrait faire le rapport au GARF...

Et c'est donc après une belle journée de pêche que Nic rejoignit le petit monde en taverne.
Aigue était en train d'apprendre à son Excellence Led la réponse de Zeze et Sandinoh.
La chancelière entreprit aussitôt de leur obtenir un Laisser-passer pour faciliter leur arrivée et leur épargner de longues démarches.
Quand je vous disais qu'on était vachement bien accueilli ici...
Quoique, des bruits courraient que le tumulte approchait du port d'Arles.
Pourvu que rien de grave n'arrive... Mais ça, seul l'avenir le leur dirait.

Parce que, vous le croirez ou pas, mais quand Nic et Aigue arrive quelque part, il se passe toujours quelque chose.
Tantôt en bien, tantôt en mal. Et pourtant, promis, ils n'y sont jamais pour rien...
Enfin, pour l'heure, ils passaient une nouvelle agréable soirée en Marseille...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Quand 2 ambassadeurs Français s'invitent en Provence (13/04/60)   Jeu 3 Mai - 10:55

Aiguemarine


[ Le temps des correspondances ]

Avant d'aller taquiner le poisson, Aiguemarine se mit, une fois de plus, à la rédaction de quelques missives.
Tout d'abord, il lui fallait répondre & remercier ses amis Zeze & Sandino.


Citation :

A Zeze & Sandino,
D'Aiguemarine,

Le bon jour vous 2,

J'espère que vous allez bien tous les 2, & que les moines ont bien relâché Sandino.
Sachez que j'ai fait part à la Chancelière du Marquisat de votre venue.
Elle m'a dit qu'elle s'occupait de vos laisser-passer.
Le mieux à faire est que vous la contactiez directement : il s'agit de Dame Ledzeppelin de Villaréal (ig Ledzeppelin).
C'est aussi cette Dame qui organise le fameux évènement.
Je pense que le mieux que vous ayez à faire est de venir sur Marseille afin que nous puissions discuter des modalités.

En tous les cas, soyez prudents sur les routes & qu'Aristote vous aie en sa sainte garde.
J'ai hâte de vous retrouver en bonne forme.
En revanche, si votre corbeau Kala pouvait avoir pitié de mon pigeon.
Alors, certes, je suis Ambassadeur Royal, mais tout de même...

Je vous embrasse tous les 2 & Nic aussi.

Amicalement,

Rédigé & scellé à Marseille, le 2ème jour de Mai Mil Quatre Cent Soixante,



A.D.M.

Seconde missive à l'attention de Linoa, la mère de Blanche...
Il était temps de comprendre ce qui se passait dans la vie dissolue de la jeune fille...


Citation :
A Linoa De Valten,
Dame de Tyx,
D'Aiguemarine De Meyran
Dame de Sarliève,
Ambassadeur Royal de France auprès du MAO & de la Lotharingie,

Le bon jour te va,

J'espère que tout va bien pour toi.
Toujours en Touraine ?!
Pour ma part, je suis en voyage diplomatique en Provence avant de remonter vers la Lotharingie.

Si je prends ma plume ce jour, c'est pour avoir quelques nouvelles, mais aussi & surtout car j'ai reçue il y a quelques jours une missive de ta fille, Blanche.
J'avoue que j'ai été surprise du contenu & de la détresse qui semble en ressortir.
Sais tu ce qui se passe avec Blanche ?!
Elle semble si déçue de mon Suzerain Althiof...

J'avais idée, pour lui changer les idées, de l'inviter à venir me rejoindre en Provence.
Je pense qu'il lui faut se fixer un but dans la vie, rencontrer des gens, toussa, toussa
! Je pourrai peut-être l'initier, si elle le souhaite, au métier de diplomate.
Qu'en penses tu, & surtout, serais tu d'accord ?!

Pour te donner une idée, je te joins la missive que j'ai reçue de sa part.
Au plaisir de te lire,

Amicalement,

Rédigé & scellé à Marseille, le 2ème jour de Mai de l'An Mil Quatre Cent Soixante,



A.D.M.

& enfin, la 3ème & dernière...du moins pour ce jour...

Citation :
A Blanche Wolback De Valten,
D'Aiguemarine de Meyran,

Le bon jour jeune fille,

Anselme, notre Intendant de Sarliève nous a bien fait suivre ta missive.
Nic & moi sommes heureux d'avoir de tes nouvelles, même si elles ne semblent pas si réjouissantes.
Il faut avouer que nous n'avons pas donné de nouvelles non plus. Donc, il nous serait difficile de t'en tenir rigueur.

Avant de te parler de nous, saches que j'ai prévenue ta mère.
D'ailleurs, elle aussi est en Touraine...enfin...normalement.
Nous, nous sommes en ce moment & pour quelques temps encore en Provence.
Je n'ai jamais été douée pour parler de moi...
Que veux tu savoir ?! Je pense que de cette manière, ce serait simple.

Aimerais tu venir nous rejoindre ici ?! Nous pourrions parler plus aisément, comme cela.
Bien évidemment...il faut que ta mère soit d'accord aussi, hein !
Peut-être pourrai je t'apprendre ce beau métier qu'est la diplomatie ?!
Qu'en penses tu jolie Blanche ?!

Si tu as besoin de quoi que ce soit...tu peux toujours te rendre à Blois & demander Dame Ninouchka.
C'est une amie à nous, & elle t'aidera dans la mesure de ses possibilités.
Bien sûr, avant, fais une demande de LP au Prévôt, Dame Alienor, car les frontières des Dûchés du Domaine Royal sont toujours fermées.

Sur ces quelques mots, & en attendant réponse de ta mère mais de toi aussi, nous t'embrassons.

Surtout, prends soin de toi !

Rédigé & scellé à Marseille, le 2ème jour de Mai Mil Quatre Cent Soixante,



A.D.M.

Une fois terminée, elle confia le tout à l'aubergiste qui se chargerait de les expédier.
D'un pas plus léger, Aiguemarine prit la direction du port.
C'était encore jour de pêche & elle comptait bien gagner ce fichu concours...
Elle rejoignit donc son époux qui lui appris la facheuse nouvelle ou plutôt les frasques de Pachillou.
Aussi, afin de la jouer à égalité, Aiguemarine laissa sa barque & resta sur le bord...
La pêche serait sûrement moins fructueuse, mais bon...



Citation :
01-05-2012 04:05 : Vous avez pêché un poisson.
02-05-2012 04:05 : Vous avez pêché un poisson.
03-05-2012 04:06 : Vous avez pêché un poisson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Quand 2 ambassadeurs Français s'invitent en Provence (13/04/60)   Jeu 10 Mai - 10:42

Nictail


[Quelques jours après...]

Et la mouise qui avait frappé Pachillou venait de s'abattre sur son adversaire...
En effet, bien que très fair-play et ayant pêché à pied, son épouse s'était rendu compte que sa barque avait un sacré trou dans la coque.
Etait-ce Pachillou qui se "vengeait" ?! Etait-ce juste un coup du sort et d'usure ?!
La question restait en suspens...
Et déçue par cette affaire, Aigue avait décidé de déclarer forfait pour le concours.

Ce qui était moins en suspens, c'était la réponse de Linoa à leurs interrogations.
En effet, ils avaient reçu une réponse quelques jours après qu'Aigue eut écrit.


Linoa a écrit:
A Aiguemarine de Meyran,

D'Eléïce de Valten,



Le bonjour ma chère,

Je vais bien et toi? Je suis effectivement toujours en Touraine où la vie s'écoule doucement mais sûrement, toujours en attente de nouvelles de Clodeweck.

Tu me vois surprise d'apprendre tout cela sur ma fille, malheureusement nous ne parlons que peu et je suis la dernière informée, je ne pense pas qu'elle soit déçue d'Althiof seulement après toutes ces années de service à la Couronne, il prend un long repos et du coup, nous ne le voyons que très peu alors qu'il faudrait quelqu'un de présent à Blanche.
Elle n'a pas non plus eu de chance depuis un moment et dernièrement elle a été poutrée par une armée tourangelle...

Je ne peux qu'être d'accord avec toi pour lui donner un but, ne pouvant pas l'aider sur ce plan car je travaille seulement à huit clos et l'héraldique ne l'intéressant pas, la diplomatie pourrait par contre l'intéresser, du moins, je l'espère et te donne sans aucun soucis mon accord.

Je crois que je vais te confier ma fille une seconde fois... Prends soin d'elle je t'en prie.

Fait à Tours, le III d'Avril MCDLX.


Ils avaient "l'autorisation" de la mère pour faire venir la fille près d'eux en Provence.
Et là, branle-bas de combat !

On ne peut pas la laisser faire la route toute seule après ce qui lui est arrivé, c'est trop dangereux.
C'est évident, mais elle est loin là ! Je vais contacter Guigm pour savoir s'il est du côté de la Touraine pour la mener jusque Moulins.
D'accord, moi, je vois avec la Harpie si elle ne pourrait pas l'escorter jusque Polignac.
Et j'irai la chercher là-bas pour finir la route en sa compagnie.

Comment ça TU iras ?! Je ne vais te laisser y aller seule...
Si, comme ça, tu veilleras sur nos affaires, et je serai prudente promis !
Oui, oui... on en reparlera...


La discussion avait été vive et enthousiaste, les deux époux se mettant tout de suite au travail.
Et leurs efforts furent récompensés puisque leurs deux idées aboutirent.
La jeune Blanche pourraient donc prendre la route en sécurité pour les rejoindre au bord de la Méditerranée.
Au moins, c'était une chose de faite et de bien faite !

Parce que d'autres choses se bidouillaient moins bien...
Le navire l'Indomptable qui les avait mené jusque là avait été coulé par des... Sans-Noms.
Du point de vue diplomatique, bien que fort cordiales, les relations se tendaient un peu à l'évocation de certains sujets.
Bref, le voyage se passait globalement bien malgré quelques... accroches...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Quand 2 ambassadeurs Français s'invitent en Provence (13/04/60)   Jeu 10 Mai - 10:44

Aiguemarine


[ Marseille - Quand rien ne va plus, ou presque !...]


...Ou plutôt pas dans le sens qu'elle aurait souhaitée.
Il y avait eu d'abord sa barque qui s'était vue parée d'un splendide trou dans la coque.
Sabotage de son collègue mais néanmoins adversaire ?!...L'histoire ne le dira pas.

Du coup, mais surtout de rage - Oui, l'es mauvaise perdante Aigue' - elle s'était elle-même déclarée forfait, ne flânant plus près du port que pour observer les bâteaux.


    ✠ ✠ ✠ ✠ ✠ ✠


Les jours suivants, un semblant de couvre-feu semblait s'être instauré sur l'ensemble des tavernes Marseillaises.
Impossible pour l'Ambassadrice d'y pénétrer.
Etais ce dû à un excès de zèle du portier ou à autre chose ?!

Puis, il y avait eu les troubles en Arles & les consignes étaient claires : "Pas d'ingérence !".

Bref...tous ces "petits" désagréments l'avait rendue d'humeur maussade.
Aiguemarine se cantonnait donc dans sa chambre à l'auberge, un peu comme un lion en cage.

Quelques missives étaient revenues, notamment celles de Linoa, mais aussi de son ami Roderick...
Seulement, la Dame de Sarliève les avaient laissées en plan, se concentrant sur ce qui lui paraissait être le plus important : La jeune Blanche De Valten & son éventuel rapatriement.

Le Capitaine Guigm était d'accord pour la récupérer sur Orléans.
De son côté, Aiguemarine avait convaincue Sun de servir d'escorte à la jeune Blanche pour traverser le Bourbonnais-Auvergne.

Une discussion un peu houleuse, il faut bien le dire avec Nic qui ne souhaitait pas la laisser voyager seule.
Pourtant...l'Ambassadrice ne pouvait se permettre de laisser Pachillou seul. C'était encore un coup à ce qu'il se mette à vider les fûts de toutes les tavernes Marseillaises, & de 2...qui accueillerait leurs amis bohémiens - Zeze & Sandino - si le couple prenait ensemble la poudre d'escampette ?!

Il en aurait été très bien ainsi si les troubles en Arles s'étaient apaisés.
Malheureusement, que nenni !
& il était difficile à Aiguemarine d'obtenir des informations fiables quant à la sécurité.
Aussi, se décida t'elle, une nouvelle fois à solliciter son homologue.

Aiguemarine rassembla ses correspondances en retard, sortit une de ses plus belle plume & se mit à rédiger.



Citation :
A Eleïce De Valten,
D'Aiguemarine De Meyran,


Le bonjorn te va bien,

J'accuse enfin réception de ta missive, & suis bien aise de savoir que tout va bien de ton côté.
Si ta fille le souhaite toujours, je serai heureuse de l'avoir à nos côtés.

Nic & moi avons plus ou moins prévu son "rapatriement" jusque dans le Bourbonnais-Auvergne.
D'abord, elle est attendue à Orléans par le Capitaine Guigm.
De là, j'ai sollicitée la Harpie (rayé) Sunburn afin qu'elle l'escorte jusqu'à Polignac.

Après, ça se corse un tout tit peu, mais ne t'en fais pas, je vais bien arriver à trouver une solution.
Je comptais aller la chercher moi-même...mais... ici, quelques troubles-fêtes semblent "s'amuser" en Arles.
De ce fait, la Loy martiale a été proclamée...& les chemins semblants peu sûrs, l'on me conseille d'attendre sagement que les évènements se tassent.

Donc, il se peut que Blanche aie à s'armer de patience : ceci dit, c'est une des qualités première d'un diplomate.
De toute façon, tant qu'elle ne bouge pas du BA, ta fille est en sécurité parmi les nôtres.

De mon côté, je fais au mieux pour m'enquérir du degré de dangerosité desdits troubles afin de prendre les décisions qui s'imposent.

Bien à toi,

Rédigé & scellé à Marseille, le 10ème jour du Mois de Mai Mil Quatre Cent Soixante,



A.D.M.


& 1 de faite !
Aiguemarine déplia & relut ensuite la seconde missive...Celle de Roderick.


Citation :
Bazas, le 1er mai de l'An de notre Seigneur, MCDLX.

A A.D.M., grande dame et amie.
Roderick Rised, libre penseur.

A vous brave amie, le salut et la paix !

Je viens de rentrer d'un petit détour en Guyenne, une sorte de boucle que j'ai fait pour bien peu de résultat attendu que la personne à rencontrer n'était point au lieu de rendez vous.

Mon cahier de charges est encore bien rempli pour les jours à venir et je crains n'avoir droit à un peu de repis qu'une fois les élections passées, ah comme il est dur de soutenir ce rythme éffreiné de débats politiques ou je tiens figure d'homme qui pousse la liste.

J'ai pris en effet le taureau par les cornes pour une entrée et sortie en bonne et due forme du paysage politique guyennois, je pousserai la liste d'un jeune parti assez prometteur, le parti RAGE.

J'ai en effet eu plaisir à me présenter à l'ambassade royale, cela afin de prétendre humblement à cette fonction que vous avez vous aussi. J'avoue être maintenant impatient quant au verdict qui sera celui des décideurs et me hâte de pouvoir bientôt travailler de nouveau dans un environnement qui me plait.

J'ai encore quelques petites affaires à régler ici et je pense ensuite prendre la route, accompagné d'une personne qui m'est chère il me faut avouer.

J'apprends que votre voyage n'est pas de toute tranquilité et me dis que certainement, vous ne devez pas souvent compter les heures, une bonne chose en soi quand on sait qu'il est question de la France.

France à qui j'ai sans doute ce soir, plus à offrir qu'à une éventuellement compagne, car je ne sais si je vous l'avais dit, mais les choses ne devraient sans doute pas se passer comme prévu, je suis loin de toute envie de me rendre en ces terres où elle semble s'épanouir. Quant à moi, je n'ai pas l'impression d'être celui qui saura la combler. Ainsi vous savez... et j'en suis désolé.

Je pense pour l'heure n'être que décidé à rester seul et donc libre de toute attache quand bien même je suis attaché à quelqu'un qui plus que toute autre, me comprends avant même que j'aie à articuler.

Viens déjà le temps pour moi de vous saluer, vous souhaiter le meilleur pour ces jours prochains durant lesquels ma lettre cheminera vers vous et bien au dela.

Mes amitiés aussi à votre preux époux que je ne connais pas bien non plus.

Roderick Rised,

Enragé guyennois.

[hrp][Missive publiable par jd aigue][/hrp].

& une nouvelle fois de laisser glisser sa plume sur un nouveau vélin...

Citation :
A Roderick.Rised,
Libre-penseur & agitateur Guyennois,
D'Aiguemarine De Meyran,
Humble Ambassadeur Royal, & totalement apolitique depuis quelques années,

Le bon jorn vous va !

J'espère que vous ne me tiendrez pas ombrage de cette réponse si tardive.
Mon humeur, ces derniers jours, était quelque peu maussade, je dois bien vous l'avouer.

En effet, une jolie barque que j'avais empruntée pour un simili concours de pêche face à mon collègue Pachillou, a sombrée dans les Calanques Marseillaises.
A cela, ajoutez une pincée de "couvre-feu" instauré au niveau des tavernes Marseillaises.
Saupoudrez le tout d'une Loy martiale qui fait suite à quelques troubles dans la belle cité d'Arles...& qui vient mettre à mal quelque peu la promesse de prendre sous mon aile une jeune femme prénommée Blanche.

Je vous laisse donc imaginer mon humeur de ces derniers jours.

Cela dit, je constate que de votre côté, vous fourmillez de projets & vous m'en voyez réjouie.
Prenez garde toutefois avec la politique.
Pour l'avoir vécue il y a de nombreuses années en arrière, il vous faudra un moral d'acier afin d'affronter "dans l'arène" vos concurrents électoraux.

Vient aussi pour moi le temps de vous saluer.
Peut-être nous croiserons nous dans les locaux de l'Ambassade Royale lors de mon retour en terres Françoyses.

D'ici là, que le Très-haut veille sur vous.

Rédigé & scellé en Marseille, le 10ème jour du Mois de Mai Mil Quatre Cent Soixante,



A.D.M

Il ne lui restait plus qu'à écrire à la Chancelière...
Une missive un peu plus formelle que les 2 autres, certes...


Citation :
A SE Ledzeppelin De Villaréal,
Comtesse De Saint-Rémy de Provence,
Chancelière du Marquisat des Alpes Occidentales,
D'Aiguemarine De Meyran,
Dame de Sarliève,
Ambassadeur Royal de France,

Le bon jorn vous va bien,

Tout d'abord, veuillez pardonner mon "mutisme" de ces derniers jours, mais quelques évènements ont fait que...
Bref...

J'ai appris la mésaventure pour le Capitaine Al1.
J'espère qu'il se remet de ses souffrances physiques & morales.
Si d'aventure, vous étiez amenée à correspondre avec lui, transmettez lui mes sincères amitiés.

Toutefois, je souhaiterai vous entretenir de vive voix d'un sujet qui me préoccupe.
Pourrions nous nous retrouver, disons demain, vendredi, dans la soirée, à la Taverne Municipale ?!

Dans l'espoir de vous y retrouver afin de deviser tranquillement.
Recevez, Votre Excellence, mes sincères salutations.

Rédigé en Marseille, le 10ème jour du Mois de Mai Mil Quatre Cent Soixante,



A.D.M.

Comme à son habitude, & contre remise d'écus sonnants & trébuchants, Aiguemarine confia ses diverses missives au propriétaire de l'auberge qui se ferait fort de les expédier dans l'heure.

Le temps étant ensoleillé, elle se décida - enfin - à sortir faire un tour...




Citation :
02-05-2012 04:05 : Vous avez pêché un poisson.
03-05-2012 04:06 : Votre bateau prend l'eau de toutes parts, il faut le changer !
06-05-2012 04:13 : Vous voyez en songe l'ange Al Lopas qui vous remet une miche de pain. A votre réveil, vous trouvez cette miche près de vous. Étonnant, non ?
07-05-2012 04:16 : Quand vous ouvrez les yeux, tout est noir. Un peu inquiet, vous tentez de vous lever et vous comprenez que vous avez dormi avec une barque sur la tête. "Une barque ?? Mais qu'est-ce que c'est que ce jeu débile où des barques apparaissent pendant la nuit, sur la tête des gens ?" Une seule explication : quelque part ailleurs, une anti-barque a dû se matérialiser sur la tête de quelqu'un d'autre, afin que la quantité totale de barques soit conservée au passage de la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Quand 2 ambassadeurs Français s'invitent en Provence (13/04/60)   Jeu 10 Mai - 10:45

Corbeau Kala


"Trouver Aiguemarine ou Nictail" avait dit la gitane "et sans toucher une plume de leur pigeon si il se trouvait dans le coin". "C'est fou ce que les humains peuvent avoir comme principes" pense le corbeau, mais il allait faire ce qu'on lui demandait.
La route des airs il la connaissait pour l'avoir maintes fois faite.


Zézé a écrit:
A Aiguemarine et/ou Nictail
De Zézé

Buongiorno

J'espère que Kala va vous trouver sans toucher une plume de votre pigeon.
Nous sommes bien arrivé en Arles, sans encombres, sans perdre Sandino. Nous avons bien croisée une armée sur la route, mais le chef nous a laissé passer. Heureusement pour eux parce que Sandino était sur le point de chanter. Nous avons reçu une missive de Ledzeppelin nous demandant d'attendre en Arles, ce que nous faisons. Une autre missive du Comte nous souhaitant la bienvenue nous est parvenue dès notre arrivée en ville.
Je ne sais pas encore quand nous allons nous voir, j'espère très bientôt.

Sandino se joint à moi pour vous embrasser ... enfin toi Aigue pour Nic c'est une poignée de main.

Rédigé et scellé en Arles, le 10 ème jour de Mai Mil Quatre Cent Soixante






__________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Quand 2 ambassadeurs Français s'invitent en Provence (13/04/60)   Ven 25 Mai - 23:28

Nictail


[Marseille - Quelques jours plus tard - Quand on commence à sentir le manque...]

Eh oui, son épouse était à présent partie pour une nouvelle aventure.
Allez récupérer la jeune Blanche pour la ramener en Provence qu'elle continue le voyage avec eux.
Et Nic était chargé de veiller sur leurs affaires, sur Pachillou et accueillir Zeze et Sandino.
Mais, faut avouer que les premiers jours faisant suite au départ de l'être aimé n'étaient pas faciles à vivre.
Surtout quand on est aussi soudés que le couple Aiguemarine-Nictail.

Alors, il s'occupait comme il pouvait, entre études, travail ou pêche.
D'un autre côté, il essayait de se tenir informé de l'évolution de la situation près d'Arles et sur les routes.
Cela semblait s'être calmé et ça rassurait Nic sérieusement.
Oui, oui, il est toujours inquiet quand elle bouge seule.

Et alors qu'il songeait à son épouse dans sa chambre d'auberge, une missive était arrivée.


Citation :
A Aiguemarine De Meyran,
D'Eléïce de Valten,

Mon amie,

C'est un plaisir que d'avoir retour de missive de ta part aussi rapidement, je te remercie pour tout ce que tu mets en oeuvre pour que Blanche arrive à bon port sans encombres, je me demande juste si elle est au courant? De part l'une de tes phrase, c'est encore incertain, permets moi alors de lui mander missive pour lui exposer la situation et le début de son escorte. Elle éprise de liberté tout comme moi, j'espère néanmoins qu'elle ne tiendra pas tant de moi en refusant les escortes que tu t'es décarcassée à avoir.
En effet, la précipitation peut ne rien donner de bon aussi ne t'inquiètes pas et là encore je l'espère, elle patientera, probablement que ce poutrage l'a fait un peu réfléchir sur les danger de la route, elle a eu de la chance de n'être que blessée...

Je te tiendrais aussi au courant de sa réponse.

Portes toi bien,

Fait à Tours, le XI d'Avril MCDLX.


Nic la lut tranquillement et sourit doucement.
Il posa la missive avec celle reçue un peu plus tôt de la part de Zeze.
Il faudrait qu'il réponde à leur amie pour lui assurer que tout semble bien en ordre avec Blanche.
Mais, ce serait pour un peu plus tard, répartir sa charge d'occupation...
Mais, en premier lieu, il fallait répondre à leurs amis bohémiens.


Citation :
A Zeze et Sandino,
De Nictail,

Bien le bonjour,

Pas de soucis à vous faire, notre pigeon se porte très bien, votre corbeau a été sage.
Je suis ravi d'apprendre que vous êtes arrivés à Arles sans encombres malgré la rencontre d'une armée.
Sandino chante-il si mal que ça ?!

Oui, pour l'heure, restez bien au chaud à Arles le temps que la situation se calme.
Autant éviter les problèmes quand on est si proche du but.
D'ailleurs, comment comptez-vous rejoindre Marseille ?! Par terre ou par mer ?!
Si c'est par la route, peut-être pourrions-nous retrouver plutôt à Aix qui sera notre prochaine étape ?!

De notre coté, tout se passe bien.
Je suis à Marseille où je veille tranquillement sur nos affaires.
Aigue, quant à elle, est partie comme prévu en direction de la France pour récupérer et escorter une amie jusqu'ici.
Vous ne la verrez donc que d'ici quelques semaines finalement.

Dans tous les cas, j'espère que vous vous portez vraiment bien.
Tenez-moi au courant de votre départ d'Arles.

Avec toute mon amitié, je vous salue.

Nictail de Meyran, seigneur de Sarliève.

Et voilà, missive envoyée à la patte d'un petit pigeon, direction Arles.
Nic, lui, reprenait doucement le cours de sa journée, essayant de profiter pour se promener, visiter... mais, c'est moins intéressant seul...
Il faudrait aussi retrouver Pachillou ou Ledzeppelin, éventuellement...
Bref, autant essayer de profiter quand même...


Dernière édition par Aiguemarine le Ven 25 Mai - 23:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Quand 2 ambassadeurs Français s'invitent en Provence (13/04/60)   Ven 25 Mai - 23:33

Aiguemarine


[ Quelque part...non loin d'Avignon, mais pas sous un pont ! ]

Aiguemarine avait pris la route rapidement dès sa décision prise.
Bah, oui...les aurevoir étaient toujours difficiles pour elle.
Elle avait laissée la plupart de ses affaires à son époux, ne conservant que le strict minimum.
Oui, la brune préférait voyager léger.

Un court arrêt en la Capitale d'Aix.
Elle y croisa quelques autochtones, mais ce n'était pas la bousculade non plus dans les tavernes.
Aiguemarine avait prévue de ne point s'attarder.
Plus vite, elle serait en Bourbonnais-Auvergne, mieux ce serait...

En cette fin de journée de dimanche, elle s'était dénichée un petit coin dans une clairière, proche aussi d'un cours d'eau.
Au loin, plus au loin...vers l'Ouest...le Languedoc lui "tendait les bras".

Après un déjeuner léger, adossée contre un arbre, Aiguemarine sortit son écritoire. Elle avait quelques missives à envoyer avant de franchir la frontière.
Comme il lui manquait...s'il savait !



Citation :
A mon époux Nic, mon moi au masculin,
D'Aiguemarine, épouse aimante...

La frontière d'avec le Languedoc est proche, & je ne pouvais la franchir sans t'adresser ce petit mot.
Je vais bien, rassures toi & suis non loin d'Avignon.
Le paysage Provençal est magnifique en cette saison, si tu pouvais voir ça avec moi...
Mais nous le ferons ce chemin, ensemble, une prochaine fois. Je t'en fais la promesse !

Nos séparations me sont à chaque fois difficiles, mais je songe déjà à nos retrouvailles.
& même si ce jour, je suis loin de toi, je reste dans ton coeur, & c'est bien le plus important à mes yeux.

Veilles bien sur Pachillou & rappelles lui aussi de se mettre au travail.
S'il a un souci, il peut toujours adresser missive à la mairie de Polignac qui me transmettra à mon arrivée...

Je pourrai encore noircir des pages & des pages de vélin pour t'assurer de mon amour, mais je vais m'arrêter là pour ce jour.
D'autres missives suivront.

Je t'aime & me dépêche de revenir.

Fait en pleine campagne Provençale en ce 13ème jour de Mai Mil Quatre Cent Soixante,

Aigue'
Ta z'épouse

Une seconde missive...cette fois pour le Bourbonnais-Auvergne.
Fallait "réveiller" sa harpie afin que l'accueil soit chaleureux ^^. Ahem...


Citation :
A Sunburn De Noirlac, Baronne de Laroquebrou & autres titres que j'ai oubliée, dicte ma harpie,
D'Aiguemarine De Meyran,

Le bon jour ma harpie,

Cette courte missive afin de te signifier mon départ de Provence.
Prépares toi autant physiquement que moralement à m'accueillir d'ici quelques jours.
Je t'attendrai, comme convenu, à Polignac avec Blanche.
Prends soin d'elle surtout, sinon je t'arrache les yeux...

D'ici là, qu'Aristote te garde.

Comme d'hab' je te bise pas, mais le coeur y es...

Scellé & rédigé dans la campagne Provençale, ce 13ème jour de Mai Mil Quatre Cent Soixante,



A.D.M.

Elle accrocha les missives à ses pigeons les plus vigoureux, les suivit un moment du regard.
Puis, Aiguemarine sella son cheval qui broutait non loin, ramassa ses maigres affaires & reprit la route, au grand galop.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Quand 2 ambassadeurs Français s'invitent en Provence (13/04/60)   Ven 25 Mai - 23:38

Nictail


[Marseille - quelques jours après son départ...]

Nic s'ennuyait un peu sans son aimée.
Son excellence Pachillou était fort occupé.
Tout comme son Excellence Ledzeppelin qui continuait de veiller sur la ville.
Et faut avouer que sans Elle, rien n'était plus pareil...
Quelqu'un dirait surement, dans quelques siècles "Un seul être vous manque et tout est dépeuplé"*

Aussi, quand il reçut une lettre de sa bien-aimée, son visage s'éclaira.
Elle était en forme et allait quitter le duché pour le Languedoc, puis le BA.
Alors, son voyage se passait bien. Nic était aux anges !
Et, fait rare, il s'était empressé de prendre plume et parchemin pour lui répondre.


Citation :
A ma douce épouse,

Mon Ange, ta missive m'a réchauffé le coeur.
Te savoir en bonne forme, en sécurité et déjà bien avancée sur le chemin me fait très plaisir.
Ben oui, je me dis que, plus vite tu avances, plus vite tu me reviens.

Je me demande d'ailleurs où tu peux être à l'heure où je t'écris.
Encore au Languedoc ?! Déjà au BA ?!
J'opterais plutôt pour le Languedoc. Mais, village ou campagne ?! Un peu des deux te connaissant.
Profiter du paysage, de la nature, du calme et de la tranquillité.
Et assurer un peu de temps en villes pour des emplettes ou des rencontres, ou bien aussi tout simplement pour écrire bien installée.

En tout cas, je m'occupe bien de Pachillou... Enfin, j'essaie...
Parce que je dois bien t'avouer que je sors un peu moins sans toi, tu t'en serais bien douté connaissant ton "asocial époux".
Et quand je sors, impossible de trouver cet huluberlu !
Je crois même que je vais être obligé de placarder un avis de recherche...
Mais tiens, que c'est une bonne idée ça... Qu'en penses-tu ?!

Sinon, la situation semble se calmer en Provence et je pense que Zeze et Sandino vont bientôt pouvoir nous rejoindre.
Je te préviendrai quand ils seront arrivés, tout comme tu me préviendras quand tu auras récupéré Blanche.
Et salue bien la Harpie pour moi. Mais surtout, évite sa saleté de rame...


Bon allez, je vais m'arrêter là de débiter des âneries.
J'espère t'avoir faite sourire, voire rire un peu.

Sache que je t'aime par dessus tout, que je pense sans cesse à toi.
Tu es en permanence dans mon coeur et mon esprit.
J'ai hâte de te retrouver mon Aimée.

Je t'embrasse fort.

Ton Nic, ton z'époux, toujours à Sarmeille !

Et voilà, le pigeon était reparti pour la frontière.
Ce qu'elle lui manquait, c'était terrible.
Il s'occupait au mieux, entre la pêche, les études et des petits travaux.
D'ailleurs, en bon Auvergnat qu'il était, Nic conservait son poisson... pour le vendre au prochain village.
Enfin, prochaine village non pêcheur.
Eh bien vi, il pourrait le vendre plus cher par là-bas ! Quand on est Auvergnat...



[Le lendemain - Quand le départ approche.]

Nic avait eu quelques nouvelles de Zeze et Sandino.
Les deux comparses étaient bien arrivés à Aix et comptaient rester un peu là-bas.
Du coup, après avoir échangé avec Pachillou, ils avaient convenu de prendre la route après le weekend.
Il fallait donc tout organiser pour emporter leurs affaires et celles d'Aigue.
Il en profita pour laisser un petit mot à Ledzeppelin et la remercie de son accueil.
Rare d'être aussi chaleureusement reçu !

Et après avoir tout fait, Nic en profita pour se promener sur le bord de mer.
Il songeait à Elle, évidemment. Jamais elle ne le quittait vraiment...
Et quand il rentra à l'auberge, un pli l'attendait.


Citation :
A mon doux époux,
Le seul qui me connaisse sur le bout des doigts,

Tu ne te trompes pas... A mi-chemin entre la campagne & la civilisation.
Aujourd'hui encore en Languedoc, & demain en BA.
Ton pigeon m'a « cueillie » presque à la frontière...

Je vais parfaitement bien, même si le rythme de chevauchée que j'applique est effreiné.
Mais ne t'en fais pas, je compte bien prendre un peu de repos à Polignac avant de faire chemin inverse avec Blanche.
De toute façon, avec la vitesse de limace de Sun à se mouvoir...j'suis tranquille quelques jours, je pense.

Hmmm, pour l'avis de recherche concernant SE Pachillou, je n'y tiens pas trop.
Essaies plutôt de lui glisser sous sa porte un petit mot, lui promettant un verre de Pastaga. Ca le fera sûrement sortir.
Je le sais pas mal occupé aussi de son côté.
Je suis heureuse d'apprendre que la situation s'apaise aussi, & de l'arrivée prochaine de Zeze & Sandino.
Il te faudra les mettre en relation avec la Chancelière Marquisale, Ledzeppelin, afin qu'ils puissent discuter tranquillement de la journée du 25 Mai prochain.
Je suis persuadée que tu te sortiras parfaitement de cette mission de « public relations » mon ange.

& si j'ai un peu de courage, peut-être ferai je un saut à Sarliève.
Enfin, je pense qu'il va bien falloir car je dois récupérer quelques écus pour payer le bouclier que la Harpipie a pu me dégoter pour Blanche.
La réputation des Auvergnats n'étant plus à faire, n'est ce pas ?!

Sur ces quelques mots, il est temps pour moi de reposer ma plume & de goûter à un sommeil réparateur avant de reprendre la route.

Saches que je t'aime bien plus que tout, & que je fais au mieux pour te revenir rapidement.

Mille & un baisers,

Aiguemarine,
Ta z'épouse, à la vie, à la mort !

Un doux sourire s'afficha.
Comment son idée d'avis de recherche n'était pas la bonne ?!
Tssss, même pas drôle quand même.
En tout cas, il était bien ravi que tout aille bien et qu'elle soit bientôt arrivée.
Pas que, mails il était inquiet pour elle, toujours.
Elle était son double, sa moitié et il ne serait rien sans elle. Alors, dès qu'elle prenait la route seule, il ne cessait de s'inquiéter pour elle. C'était comme ça.

Il lui écriait une fois arrivé à Aix.
Pour la tenir au courant de l'avancée de tous les projets...



Citation :
*Référence évidente au poète Lamartine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Quand 2 ambassadeurs Français s'invitent en Provence (13/04/60)   Dim 3 Juin - 9:45

Nictail


[Aix - A nouveau quelques jours plus tard.]

Avant le départ, Nic avait juste pris le temps de rédiger une courte réponse à Lino.
Oui, il avait légèrement oublié de la rassurer sur la mission "Récupérons Blanche !"


Citation :
A Eléïce de Valten
De Nictail de Meyran,

Tout d'abord, pardonne-moi pour le retard dans la réponse.
Je dois t'avouer que depuis le départ d'Aigue, pour retrouver ta fille, je n'ai guère beaucoup la tête à écrire. Soit di en passant, même quand elle est là, je n'ai jamais trop aimé ça.
Mais, il est nécessaire de savoir faire un effort quand il le faut.

Je tiens donc à te rassurer, ta fille a bien prévu t'attendre sagement ses escortes.
Et son trajet est d'ors et déjà prévu de bout en bout. Je crois qu'elle est entre de bonnes mains.
Et a priori, Blanche a bien accepté de suivre les consignes. Tu vois que tout arrive.Nous t'écrirons quand son voyage sera terminé et qu'elle sera près de nous, en Provence.

Avec toute mon amitié,
Nictail de Meyran,
Seigneur de Sarliève,

Le voyage s'était très bien passé pour Pachillou et Nic, entre Marseille et Aix.
Pas de mauvaise rencontre, et quasiment pas de rencontre du tout.
Leur nouveau lieu de résidence semblait quelque peu animée, avec un marché florissant.
Au moins, ils pourraient faire quelques provisions en vue de la suite du voyage.
Eh bien oui, ils n'avaient pas encore visité la Provence dans sa globalité non plus...
Et ils devaient en plus récupérer un peu de cette fameuse huile d'olives. Bref, encore plein de choses à faire...

Avant même de pouvoir écrire à son épouse, une missive lui parvenait.
Il en prit donc connaissance... et blêmit au fil de sa lecture.


Citation :
A mon Epoux,
Le plus aimant des hommes, & le plus compréhensif aussi,

Bonjour mon Ange,

C'est toujours aussi difficile pour moi d'annoncer une mauvaise nouvelle.
Notre séparation devrait, hélas, se prolonger quelques temps de plus, & tu m'en vois terriblement désolée.

En effet, un homme sans foi ni loi m'est “tombé dessus” quelque part entre Polignac & Montbrison.
Il est des choses qui ne me réussissent pas & le BA semble être de celles çi.
J'hésite à porter plainte... A quoi bon, de toute manière ?! A part perdre mon temps, & seul toi sait combien le mien m'est précieux.
J'attends tout de même une réponse de notre Suzerain avant de me décider définitivement.

Je viens aussi d'écrire à Anselme afin qu'il me ramène quelques écus de façon à ce que je puisse régler à Sun la somme que je lui dois pour le bouclier de Blanche.
J'espère que tu ne m'en veux pas.

Tout ce que je te demande, c'est de rester aux côtés de Pachillou en Provence.
Le temps de reprendre quelques forces, & nous reprendrons la route.

Je t'aime, tu me manques terriblement.
Je t'embrasse tendrement...

Rédigé & scellé sur les bords du lac de Montbrison, le 23ème jour de Mai Mil Quatre Cent Soixante,

Aigue'
Ta z'épouse

Mais, que s'était-il passé ?!
Ne devait-elle pas s'arrêter à Polignac et y attendre Blanche et Sun ?!
C'était pourtant ce qui était prévu. Qu'est-ce qui avait bien pu la pousser à prolonger le voyage jusque Montbrison ?!
Un autre problème qu'elle lui cachait ?! Peu probable...
Surtout un petit truc qui l'avait décidée, et ce qui était fait était fait...

Après la phase des questions vint la phase de la culpabilité.
Evidemment, s'il avait été à ses côtés pour veiller sur elle, rien ne serait arrivé.
A deux, ils sont plus forts que seul, c'est logique. Surtout face à un individu seul...
Alors, il aurait dû être près d'elle, c'est son rôle de la protéger quand même...
Mais, une nouvelle fois, ce qui était fait était fait...

Il prit donc le temps de digérer la nouvelle avant de lui répondre, cherchant les mots les plus adéquats pour la soutenir dans cette épreuve.
Même lin, il devait être présent pour elle et l'épauler de son mieux.
Il aurait bien pris la route pour rapidement la rejoindre, mais elle souhaitait qu'il reste là.
Et s'il lui arrivait à nouveau quelque chose ?! Comment pourrait-il se pardonner ?!
Mais, si c'était à lui qu'il arrivait quelque chose, comment se le pardonnerait-elle ?!
D'un côté, il préférait que ce soit lui qui soit blessé plutôt qu'elle... Mais d'autre part, il ne souhaitait pas qu'elle se sente coupable de quoi que ce soit...
Bref, pour résoudre ce dilemme, Nic choisit de suivre la volonté de son épouse.


Citation :
A mon Aimée,

Qu'il m'est difficile de recevoir de mauvaises nouvelles... et encore plus quand elles viennent de toi.
Je suis triste et en colère, inquiet et coupable...
Bref, autant dire que je suis quelque peu tourmenté !

Ah, si seulement j'avais été à tes côtés pour te protéger de ce (mot rayé) malotru.
Comment te portes-tu ?! Il ne t'a pas fait trop de mal ?!
Je suis tellement inquiet pour toi, et j'espère que les dégâts ne sont que matériels.
Dans ton malheur, tu avais bien fait de me laisser quelques affaires.

Déjà que le BA ne me faisait plus du tout envie, bien au contraire... je dois t'avouer que plus ça vient et pire c'est.
Au moins, ça permet à Anselme de te ramener quelques affaires rapidement.
Mais bon, va falloir songer à ne plus passer par ce duché de malheur.
Il ne nous arrive plus rien de bien là-bas...

Prends le temps qu'il faut pour te remettre d'aplomb avant de repartir.
Et sois encore plus prudente. Je ne veux pas qu'il t'arrive autre chose...
Et chose rare, je vais t'obéir sans râler...
Si si, je vais rester ici avec Pachillou. Enfin, s'il retire sa cape d'invisibilité...
De notre côté, nous sommes bien arrivés à Aix et nous t'attendrons tranquillement, avec Zeze et Sandino.

Je reste fort inquiet pour toi tant que tu ne seras pas de retour.
Prends bien soin de toi surtout. Tu es tout ce que j'ai de plus précieux au monde.
Je t'aime par dessus tout, et j'espère que mon Amour te parviendra pour t'aider à te remettre.

Je t'embrasse tendrement, tout partout.
Tu ma manques horriblement, mais nous nous reverrons vite.

Ton Nic,
Ton n'époux à toi et rien qu'à toi.

Et voilà qui était fait...
Nic restait inquiet pour sa bien aimée... jusqu'à ce qu'elle soit près de lui.
Malgré tout, il essaierait de profiter au mieux de son séjour à Aix.
Et puis, ils continueraient à se tenir au courant par petites missives...

... et le jour de l'arrivée d'Aigue et Blanche, Nic les accueillera à la porte de la ville.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Quand 2 ambassadeurs Français s'invitent en Provence (13/04/60)   Lun 4 Juin - 10:50

Aiguemarine


[ Quelque part dans la campagne Provençale...]


J - 1
H - quelques heures...
Aiguemarine & Blanche avaient chevauchées presque sans relâche depuis le Languedoc.
La jeune fille n'était guère bavarde. Sûrement intimidée, mais par qui, par quoi, cela restait encore un mystère.
L'Ambassadeur espérait juste que sa jeune protégée s'ouvre un peu aux autres, à elle aussi par la même occasion. & elle s'y emploierait pendant tout le temps où Blanche serait avec eux.
De son côté, le GARF avait aussi des projets pour Blanche, mais chaque chose en son temps. Elle lui en parlerait en temps voulu.
De son côté, Aiguemarine avait fait une promesse à la mère de sa protégée, & elle s'y tiendrait.

L'équipage faisait route vers Aix. Aux dernières nouvelles, c'était en la Capitale que son époux & son collègue se trouvaient.
Toutefois, elles avaient pris un peu de retard sur l'itinéraire & avant que la nuit ne tombe, Aiguemarine décida de faire une halte.
Les 2 jeunes femmes repartiraient au petit jour. Ce serait plus prudent.

Après avoir desselées leurs montures & rassemblées leurs affaires, il fallait monter un "campement de fortune".
Quelques pierres pour délimiter le feu, quelques morceaux de bois, un peu d'herbe bien sêchée... 2 grandes couvertures où elles pourraient se serrer l'une contre l'autre, & en avant..."roulez jeunesse" !
Un repas de fortune ; viande sêchée, fromage & un peu de pain, le tout accompagné d'un peu de vin.

Aiguemarine, bien enroulée dans sa couverture, se tourna vers Blanche...

"Nous voilà en Provence jeune fille. Qu'en dis tu ?!
Le paysage est magnifique, non ?!...
& d'ici quelques heures, nous serons à Aix. D'ailleurs, ce sera la surprise pour les 2 hommes qui nous attendent là-bas".

Léger sourire. Oui, depuis quelques jours, elle n'avait pas donnée signe de vie à son époux. & n'avait pas non plus répondue à sa dernière missive reçue à Montbrison...suite à son brigandage.
Nic était trop remontée & elle avait estimée qu'il lui fallait attendre un peu.
Elle lui expliquerait de vive voix ce qu'il s'était réellement passé, pour qu'elle veuille bouger de Polignac vers Montbrison. Chose qui n'était pas prévue au départ...
Mais qui peut tout contrôler ?! Personne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Quand 2 ambassadeurs Français s'invitent en Provence (13/04/60)   Ven 22 Juin - 11:14

Blanche_Elisabeth


[...avec Elle.]


Elle ? La Dame de Sarliève, la précieuse Aiguemarine...Longue a été la route depuis son Auvergne natale, ce n' est guère vrai mais pour la Valten, cela semble si...long. Si sûr d' elle il fut un temps, si joyeuse, si...pleinement en vie. Mais depuis ces moments de doute, de déceptions, d' abondon, la Blanche actuelle n' est plus que le pâle reflet de celle qu' on surnommait Alyx: où était donc la " gamine " à sa Châtaigne Naud ? la " peste " à son papy Agwa ? la Blanche taquine et enjouée ? Envolée ? Non juste cachée et puis elle n' est plus une enfant la jeune rose mais bien une jeune femme qui se doit de vivre, pour elle mais surtout pour sa famille et le peu de personnes qui l' apprécie. Ainsi elle faisait route avec Aigue pour rejoindre l' époux de celle-ci et après..advienne que pourra aurait dis la Naud.
Aucun son ne sortit de sa bouche, contemplant le paysage si..nouveau et exceptionnellement beau à ses yeux. Et puis, elle profite à sa façon de la
présence de l' autre brune, elle n' est pas du genre à meubler le silence pour rien la mini-Linoa.

Ainsi, le soir venu, comme à son habitude la Blanche mange peu et sans un
mots s' enroule dans sa couverture alors que l' Aiguemarine se décide à prendre la parole.


Je n' ai jamais rien vu de semblable, il est vrai que c' est magnifique...Mais j' attends d' en voir plus.
Que ta nuit soit douce Aigue...



[Le lendemain]

Très tôt la Valten se réveilla, ce qui ne fut pas le cas de son amie, la louve ayant trop de choses en tête pour dormir paisiblement. S' afférant et préparant un frugal petit déjeuner, elle prit soin de ne pas réveiller la brune. Profitant encore quelque peu des faibles rayons du soleil, elle attendit tranquillement la bonne heure pour réveiller son ainée. Doucement elle effleura la joue de l' Aigue, voulant que celle-ci se réveille tout en douceur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiguemarine
Dame
avatar

Messages : 6465
Date d'inscription : 04/05/2008
Localisation : Dans les bras de Nictail

MessageSujet: Re: [RP] Quand 2 ambassadeurs Français s'invitent en Provence (13/04/60)   Ven 22 Juin - 11:17

Aiguemarine


[ Quand les rôles sont inversés...]


Autant Aiguemarine, en certaines circonstances, - pour ne pas dire toutes - pouvait être prolixe, autant la jeune Blanche, en quelques mots...l'affaire était pliée.
Mais la brune le comprenait parfaitement bien & ne voulait nullement forcer les choses.
Cela viendrait naturellement avec le temps...
Après une nuit à la belle étoile, près d'Avignon, il était temps de plier bagage.

& contre toute attente, ce fût Blanche qui se réveilla la première.
S'activant à tout préparer, consciencieusement.
Un effleurement de la joue lui fit ouvrir les yeux.
Quelques minutes fûrent nécessaires pour dissiper la douce torpeur dans laquelle Aiguemarine semblait flotter.

Petit déjeuner rapidement avalé & expédié.
A peine 20 lieues les séparaient d'Aix ; & comme souvent, ce sont toujours les derniers qui paraissent les plus longs.
Alors, pour les expédier plus rapidement, Aiguemarine voulu tester la capacité de monte de sa jeune protégée.

Une "course" qui n'en était pas vraiment une fût lancée, & les 2 jeunes femmes chevauchèrent au grand galop jusqu'aux portes de la Capitale Provençale.
Leurs chevaux confiés aux bons soins d'un palefrenier, elles se dirigèrent tout naturellement vers l'Auberge Municipale ; Aiguemarine espérant que Pachillou & son époux étaient bien descendus là...
Elle se voyait mal écumer toutes les auberges du coin ce matin là.


- "Le bon jour Mossieur ! Dites, avez vous en votre établissement 2 hommes en ce moment. Un grand blond avec des chausses noires & un brun un peu plus taciturne mais toujours propre sur lui & tiré à 4 épingles ?!"
- "Pourquoi, z'êtes d'la Marée (dé)chaussée M'dame ? Y's'pourrait bien qu'oui ! ou peut-êt' bien qu'nan !"
- "Ah ben...Bien ma veine ça ! Le seul Normand en Provence, c'est pour ma pomme !"
- "Gniiiiiiiiiiiiiiiiii...Z'avez dit quoi ?"
-"Hummmm...Non, rien ! Laissez tomber... Toutefois, vous n'avez toujours pas répondu à ma prime question là !" Sourire angélique des fois que ça marche...mais l'bougre était plutôt coriace...Il lui faudrait donc user d'un autre stratagème afin d'arriver à ses fins.
Stratagème qui restera secret, soi dit en passant...Mais qui finit par payer.

Aiguemarine loua, par la même occasion, une chambre pour Blanche.
Ce n'était plus une enfant & elle avait droit à son intimité.
Après avoir aidée cette dernière à monter ses affaires, la brune prit la direction de celle où son époux était censé se trouver.

« En haut de l'escalier, vous prenez à droite, longez le couloir & c'est l'avant-dernière sur votre gauche » lui avait'il dit !
Arrivée devant la porte, Aiguemarine, quelque peu exténuée, hésita sur l'attitude à adopter.
Signaler sa présence en fanfare ou, au contraire...la jouer discrète...

Sans frapper, elle ouvrit la porte qui grinça légèrement.
La pièce était plongée dans la pénombre.
Les azurs mirent quelques instants à s'habituer à la faible luminosité.
& nonchalamment, Aiguemarine laissa glisser sa besace au sol qui s'écrasa dans un bruit suffisamment fort pour réveiller l'occupant des lieux.

Elle resta là, au milieu de la chambre, à attendre, un léger sourire au coin des lèvres, se demandant à quel accueil elle aurait droit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] Quand 2 ambassadeurs Français s'invitent en Provence (13/04/60)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Quand 2 ambassadeurs Français s'invitent en Provence (13/04/60)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pas de version française pour Ninokuni : The Another World !
» QUAND VA SORTIR L EPISODE INAZUMA ELEVEN GO CHRONO STONE 36 VOSTFR ?????????
» [Votes][Animation] Quand les célébrités débarquent chez les sims (François Hollande) [Février 2013]
» QUAND VONT SORTIR LES EPISODES INAZUMA ELEVEN GO CHRONO STONE 37 ET 38 VOSTFR ?????????
» DBZ CG : Série 10 française

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine de Cournon d'Auvergne :: Seigneurie de Sarliève :: Château de Sarliève :: Le rez de chaussée. :: La bibliothèque. :: Des archives diverses et variées.-
Sauter vers: